Mer

3.4340044743118 (1788)
Posté par woody 04/03/2009 @ 02:12

Tags : mer, environnement

Dernières actualités
Marie-Luce Penchard, - Le Figaro
Pour la première fois, le poste de secrétaire d'Etat aux DOM-TOM e't confié à une personnalité originaire de l'outre-mer. Un signal fort après la crise guadeloupéenne, mais qui a déclenché une crise au sein de l'UMP locale.» Vous êtes aux Antilles : la...
Antilles : une visite éclair et électrique - Metro France
Une visite courte (28 heures en tout et pour tout), mais très attendue : en février, il avait annoncé sa présence à l'ouverture des Etats généraux de l'Outre-Mer, avant de reporter son déplacement jusqu'au « retour au calme »....
ENVIRONNEMENT. L'Outre-mer se met au vert - - RFO
Mardi 23 juin se tenait une conférence « Du vert dans l'Outre-mer » au ministère de l'Economie sur la relation entre environnement et économie. Organisée par l'Agence française de développement, ouverte par Yves Jégo, qui vivait ses dernières heures de...
Philippe Plancke l'emporte entre dunes et mer - La Voix du Nord
La première édition de la course à pied intitulée « Entre Dunes et Mer », organisée par l'US Leffrinckoucke, est revenue à Philippe Plancke. Près de 400 athlètes ont participé. Dans la course des As (10, 250 km) tracée à plus de 95 % sur la plage et...
Deux Havrais disparus en mer - Paris Normandie
Denis Guilmin, âgé de 47 ans, couvreur à son compte à Octeville-sur-Mer a également pris plusieurs départs de la quadrasolo. Au Havre, il naviguait sur un Sangria. Gaëtan De La Goublaye De Nantois avait quitté la porte océane il ya quelques années pour...
Club de pêche en mer. Beaucoup de poisson au concours - Le Télégramme
Vingt concurrents avaient effectué le déplacement, dimanche matin, pour ce concours organisé par le Club brestois de pêche en mer. La compétition, qui s'est déroulée sur la digue est du port de commerce grâce au concours des canots pneumatiques de la...
Addiction en mer. «Un problème sous-évalué»... - Le Télégramme
Nous sommes prêts à apporter notre aide pour tenter de le résoudre», relevait le président Roger Guillamet, après avoir échangé avec PhilippeParis, médecin des gens de mer du quartier du Guilvinec: «80% des bateaux sont dits secs (NDLR: sans alcool)....
Marie-Luce Penchard à l'Outre-mer - Vosges Matin
Marie-Luce Penchard était depuis 2007 conseiller technique à la présidence de la République, en charge de l'outre-mer. Egalement secrétaire nationale de l'UMP en charge de l'outre-mer, elle est la fille de Lucette Michaux-Chevry, sénateur de Guadeloupe...
VAUX-SUR-MER. Les rendez-vous de l'été - Sud Ouest
(Photo jacques Braut) Une soixantaine de Rendez-vous de l'été seront proposés par l'équipe animation de Vaux-sur-Mer durant la période estivale. Cette période, souligne Jean-Michel Grasset, adjoint délégué à la culture et à l'animation « s'étend de...
La Mer Morte menacée par des cratères - nouvelobs.com
AP | 22.06.2009 | 15:49 Eli Raz se penchait au-dessus d'un petit cratère, sur un rivage de la Mer Morte, lorsque le sol s'est soudain ouvert sous ses pieds, et l'a englouti. Après des heures de recherches, les sauveteurs l'ont tiré sain et sauf de ce...

Sécurité en mer

Le Pasha Bulker ; cargo de 40 000 tonnes transportant du charbon, échoué le 8 juin 2007 sur le littoral australien avec encore 700 tonnes de pétrole à bord (soutes). Les 21 personnes de l'équipage ont été hélitreuillées. Restait à traiter le risque de pollution.

Ce qui peut en matière maritime entrer en contradiction avec le vieux principe universel de "liberté des mers", et concerner des domaines maritimes publics ou privés relevant de la responsabilité d'États et/ou des zones situées hors des eaux territoriales, alors que la pollution ou la source d'un risque provient ou se déplace vers d'autres régions (la mer n'a pas de frontière ; On dit de la méditerranée qu’elle est plus fragile car elle est une mer fermée, en réalité la terre est ronde et toutes les mers sont fermées). Pour les polluants à longue durée de vie et/ou non biodégradables, le principe de dilution n'est donc pas admissible, d'autant que de nombreux animaux marins sont des filtreurs (moules, huîtres en particulier, qui peuvent rapidement reconcentrer une pollution diffuse).

Le risque peut être lié à la mer et à ses dangers. Ces dangers sont naturels et relativement prévisibles (tempête, gel, etc) ou imprévisibles (tsunami, collision avec objet flottant ou semi-submergé, cétacé..). Ils sont aussi anthropiques (collision avec sous-marin, autre navire, épave, contact avec mine ou munitions immergées. Le risque dépend aussi de l'état des navires et des compétences des équipages (l'erreur humaine est souvent un des multiples facteurs à l'origine des accidents), de la dangerosité des produits transportés et localement aux guerres, actes de piraterie ou de terrorisme. La densité croissante de navires de plus en plus rapides et transportant des tonnages croissant de substances dangereuses est un autre nouveau facteur de risque. Localement, le risque est exacerbé par le manque ou l'absence de moyens lourds de remorquage, de moyens héliportés, de couverture radar ou satellite complète de la zone, ou encore par l'absence de coordination de la surveillance et des moyens de secours, entre pays, voire entre régions d'un même pays..).

Risques pour l'homme : En France, le nombre d'accidents du travail maritime (ATM) est de 3000/an pour environ 30000 marins, c'est le métier le plus à risque, avec celui de bûcheron à terre. NB:chiffre peut varier mondialement selon les pays et les pavillons d'armateurs.

Ceci résulte principalement de deux facteurs ; les conditions de travail en milieu hostile qu'est la mer, et deuxièmement l'isolement et en conséquence l'impossibilité d'accès rapide au médecin et à l'hôpital. Ce dernier point est en partie pallié par une meilleure formation des marins aux premiers secours ainsi que par le développement de la télémédecine (qui nécessite cependant un moyen de communication disponible, dans la langue de l'équipage, et un minimum de matériel de soins à bord). Une plus grande attention au respect de la sécurité au travail est en développement.

Parmi les risques liés au personnes et à la situation d'isolement, la chute à la mer entraînant la noyade ; noyade humide, noyade sèche, suite à hydrocution, courant d'arrachement, hypothermie est celui qui est souvent craint. Si le scorbut, est devenu rarissime, toute blessure, brûlure, fracture, maladie (notamment contagieuse et aiguë), ou intoxication alimentaire même apparemment bénigne est source de risque et un danger en mer, de même que le mal de mer et tout évènement affectant sévèrement le moral de l'équipage. La déshydratation est un problème fréquent en mer, notamment chez les naufragés. La présence d'hydrocarbures (principal combustible des navires) est enfin toujours en amont, une source à l'origine de risques d'incendie ou explosion.

Les risques courants pour le navire varient selon le bâtiment, le lieu, la saison et la situation, mais on peut citer la panne moteur ou perte de manœuvrabilité (pb gouvernail.), le ripage de cargaison, l'incendie à bord ou l'explosion, l'échouement/échouage et la abordage/collision ou le naufrage, la voie d'eau résultant d'une coque corrodée et dans certaines régions la piraterie.

Risques pour l'environnement : Ce sont principalement la Pollution induite (marée noire, perte de conteneurs contenant des substances toxiques, incendie polluants, etc. qui sont des sources de pollutions chroniques et ponctuelles.

Elle passe clairement par la Formation des hommes, le retrait des navires qui ne sont plus en état de naviguer (voir rôle de la société de classification) et une meilleure coordination des moyens de surveillance, de police de la mer et de secours. La prévention des risques de pollution passe aussi par la connaissance des risques (=> Cartes des risques et des dangers) et de la vulnérabilité des écosystèmes marins et littoraux, qui ne font aujourd'hui l'objet que de peu de recherche, quand ils n'ont pas d'intérêt halieutique ou économique direct.

L'Europe prépare une nouvelle politique européenne de la mer (cf Livre vert, publié en 2006), suit les Commissions OSPAR et HELLCOM, s'entretient avec la CRPM (« Conférence des régions périphériques maritimes d’Europe »), laquelle dispose d'un groupe de travail « Sécurité Maritime ».

Sécurité maritime: Un système communautaire de suivi, de contrôle et d'information sur le trafic maritime a été mis en place par une directive pour renforcer la sécurité et à réduire les conséquences environnementales des accidents maritimes. Une Agence Européenne de Sécurité Maritime, a été récemment constituée qui doit cependant tenir compte des délicates régles de subsidiarité. Elle pourrait éventuellement créer un corps de gardes-côte européens, définir des zones vulnérables, encourager la mutualisation de systèmes d’information et d’observation, ainsi que la réflexion sur la sécurité et l'intermodalité/cabotage. Une CRPM (Conférence des régions périphériques et maritimes) permet de faire remonter des propositions à la Commission européenne.

La sécurité maritime est en France du ressort des individus pour l'application de la loi et des bonnes pratiques, et de l'État représenté en Manche/Mer du Nord par le préfet maritime (de Cherbourg). Il organise une Conférence régionale maritime, lieu d'information pour les représentants des usagers de la mer et des élus du littoral. Existent aussi un Observatoire du littoral (basé à l'IFEN), une Commission littorale de la Commission Nationale d'Aménagement du Territoire (DATAR, devenu DIACT).

La France est un des pays les plus exposés aux catastrophes maritimes, et elle a au XXe siècle connu de nombreux accidents et pollutions graves. En manche/mer du nord, le risque est atténué par les fonds sableux, alors qu'ils sont souvent rocheux ailleurs, mais ils sont exacerbés par l'importance des courants, du trafic (le plus élevé au monde), par la fréquence et l'importance quantitative des cargaisons dangereuses, et par la présence sur les littoraux d'installations portuaires ou littorales à risque (Sévéso/nucléaire). En cas d'accident grave, les courants et vents dominants exposent des zones importantes pour la pêche, et des régions très densément peuplées en cas d'accident majeur (Nord de la France, Belgique et Pays-Bas, ou sud-ouest de l'Angleterre).

Formation : Pour faire face aux nouveaux besoins notamment liés à l'application des lois et directives européennes en matière de sécurité martitime et de protection de l'environnement marin, l'Ecole de la marine marchande (EMM), l’université du Havre et les Affaires maritimes ont créé en 2007 un nouveau diplôme d'expert maritime (formation continue sur 18 mois, notamment destinée à des officiers de marine marchande ayant cinq ans d’expérience de navigation ou plus, et aux officiers de la Marine nationale, éventuellement retraités). La formation doit les rendre compétents en matière d’analyse de risque et dangers dans les domaines des accidents, avaries, ports, transport, environnement... et capables de s’appuyer sur les nouvelles technologies. Des enseignants et des professionnels dont de l'Union professionnelle des experts maritimes (UPEM), l'Association française des experts maritimes (AFEXMAR) y seront comme formateurs.

Pour la France: Préfet maritime, Services maritimes, CROSS, CESAME, Douane, sécurité civile, Gendarmerie maritime, Préfet à la sécurité, Institut maritime de prévention (IMP).

En haut



Mer Méditerranée

Relief de la mer Méditerranée

La mer Méditerranée est une mer intercontinentale presque entièrement fermée, située entre l'Europe, l'Afrique et l'Asie et qui s'étend sur une superficie d'environ 2,5 millions de kilomètres carrés . Son ouverture vers l'océan Atlantique par le détroit de Gibraltar est large de seulement 14 kilomètres.

Elle doit son nom au fait qu'elle est littéralement une « mer au milieu des terres », en latin mare medi terra (selon Isidore de Séville au VIIe siècle).

Durant l'Antiquité, la Méditerranée était une importante voie de transports maritimes; permettant l'échange commercial et culturel entre les peuples émergents de la région - les cultures de la Mésopotamie, de l'Égypte, sémitiques, persanes, phéniciennes, carthaginoises, grecques et romaines. L'histoire de la Méditerranée est importante dans l'origine et le développement de la civilisation occidentale.

Le terme de Méditerranée vient du latin mediterraneus qui veut dire « au milieu des terres », sous-entendu "du monde connu" (medius pour milieu et terra pour terre).

Le terme de « mer Méditerranée » désigne également parfois une mer presque fermée communiquant avec l'océan.

La mer Méditerranée est en partie le vestige d'un ancien domaine océanique que l'on nomme aujourd'hui la Thétys, qui était plus vaste que la mer Méditerranée actuelle. À partir du Crétacé, la Téthys s'est « refermée » progressivement par subduction, avec le rapprochement des continents africain et eurasiatique . Ceci entraîne la formation de chaînes de montagne, comme les Pyrénées, ou les Alpes. Durant l'Oligocène ( il y a 30 millions d'années), la méditerranée occidentale subit une phase d'étirement qui sépare la Corse et la Sardaigne du continent européen.

Il y a cinq millions d'années, le détroit de Gibraltar s'est refermé réduisant la mer Méditerranée à un lac très salé. On nomme cet épisode la crise de salinité messinienne. Des dépôts salins au fond de la mer produits durant un million d'années témoignent de ce phénomène. Puis la différence de niveau entre l'Atlantique et la Méditerranée a causé la rupture de la digue naturelle de roche qui bloquait le détroit. Une énorme cascade a alors rempli en 40 ans le volume d'eau qui avait pris des centaines d'années pour s'évaporer.

Les fonds marins de la mer Méditerranée se modifient encore aujourd'hui car les plaques africaines et eurasiennes sont en contact. Leurs mouvements provoquent des séismes en Italie, Grèce, Turquie et Israël et entretiennent une activité volcanique en Italie avec l'Etna, le Vésuve et le Stromboli.

Le bassin méditerranéen est riche d'une histoire complexe et ancienne. Elle est le berceau de la civilisation occidentale. L'Antiquité connaît un foisonnement de civilisations diverses comme les Égyptiens ou les Mésopotamiens. Puis, de grands empires prennent le contrôle des côtes de la mer Méditerranée. La Grèce, Carthage et Rome sont bien connus pour leur domination autour du bassin méditerranéen. Ils développèrent le commerce maritime et les guerres navales.

La géologie de la Méditerranée est complexe, impliquant des cassures et des collisions entre les plaques africaines et eurasiennes. La crise du Méssinien vers la fin de Miocène marque l'assèchement de la Méditerranée. Bien qu'intercontinentale, on y trouve cependant un fond basaltique au large des côtes françaises, ce qui en fait un mini-océan du Languedoc.

La mer Méditerranée a une profondeur moyenne de 1500 m et le point enregistré le plus profond est de 5121 mètres en mer Ionienne au creux de la fosse de Matapan (au large du Péloponnèse). Le littoral se déroule sur 46 000 kilomètres. La mer Méditerranée se divise en deux bassins bien individualisés, séparés par des hauts fonds situés entre la Sicile et la Tunisie : la Méditerranée occidentale et la Méditerranée orientale, elles-mêmes nettement compartimentées. La première recouvre une superficie d'environ 0,85 million de km² tandis que la seconde recouvre environ 1,65 million de km².

En Méditerranée occidentale, l'axe Corse-Sardaigne isole la mer Tyrrhénienne du bassin algéro-provençal. En Méditerranée orientale, on distingue la mer Ionienne, qui atteint les plus grandes profondeurs, et le bassin levantin, séparés par un goulet entre la plate-forme de la mer Égée limité au sud par la Crète et les hauts fonds au large de la Cyrénaïque.

D'une manière générale, le plateau continental est relativement réduit, sauf dans trois zones : la mer Adriatique, la mer Égée, et la plate-forme s'étendant entre la Sicile et la Libye au large de la Tunisie.

Ces derniers siècles, l'humanité a beaucoup modifié la géologie de la Méditerranée. Des constructions ont été établies tous le long du littoral, aggravant et déplaçant les zones d'érosion. Des plages ont été mal gérées, et l'abus de l'utilisation des ressources naturelles et marines continue d'être un problème. Cet abus se fait au détriment des processus naturels. La géographie a également été modifiée par la construction de barrages, de canaux et le bétonnage des côtes.

La Méditerranée est reliée à l'océan Atlantique par le détroit de Gibraltar à l'ouest, à la mer de Marmara et à la mer Noire par les Dardanelles et le Bosphore à l'est. La mer de Marmara - mais pas la mer Noire - est souvent considérée comme faisant partie de la Méditerranée. Le canal de Suez au sud-est relie la Méditerranée à la mer Rouge.

Le climat méditerranéen est caractérisé par un hiver humide et doux et par un été chaud et sec. Cependant, les inter saisons laissent place à une violence certaine du climat. Des pluies très importantes et très violentes s'abattent parfois alors que la terre asséchée par des périodes de sécheresse ne peut absorber ces précipitations (parfois équivalents à 3 mois de pluie voire bien plus selon la latitude). Les inondations fréquentes en témoignent comme pour les vidourlades fréquentes, à Vaison-la-Romaine en 1992 et l'Aude en 2000.

Les marées sont de faibles amplitudes et l'évaporation y est plus importante que dans l'océan Atlantique. Les précipitations et la quantité relativement faible d'eau apportée par les fleuves qui s'y jettent sont largement insuffisantes pour combler cette évapotranspirartion (déficit d'environ 3000 millions de mètres cubes); d'où un taux de salinité plus élevé et des températures d'eau plus chaudes qu'en Atlantique.

En raison de l'assèchement de la Méditerranée pendant la crise du messinien, le biotope marin de la mer Méditerranée est principalement issu de l'océan Atlantique. L'Atlantique nord est beaucoup plus froid et plus riche en aliments que la Méditerranée, et la vie marine méditerranéenne a dû s'adapter à des conditions changeantes au cours des cinq millions d'années qui ont suivi son remplissage.

Le percement du canal de Suez en 1869 a créé le premier passage d'eau de mer entre la mer Méditerranée et la mer Rouge. Cette dernière est plus haute que la partie orientale de la Méditerranée. Aussi, le canal forma un fleuve d'eau salée de la mer Rouge qui se déversait dans l'eau de mer de la Méditerranée. Les grands lacs Amer, qui sont des lacs normaux très salés, forment le canal Suez et ont bloqué la migration des espèces de la mer Rouge vers la Méditerranée pendant plusieurs décennies, mais comme la salinité des lacs s'est égalisée graduellement avec celle de la mer Rouge, la barrière migratoire s'est levée, et les plantes et les animaux de la mer Rouge ont commencé à coloniser la Méditerranée orientale.

La mer Méditerranée est plus salée et plus pauvre en nutriments que l'océan Atlantique car le détroit de Gibraltar bloque les grands courants de l'Atlantique. Les espèces animales et végétales de la mer Rouge prennent l'avantage sur les espèces de l'océan Atlantique dans l'environnement méditerranéen oriental salé et pauvre en aliments. La construction du barrage d'Assouan à travers le Nil dans les années 1960 a réduit l'apport d'eau douce riche en nutriments dans la Méditerranée orientale, ce qui rend l'environnement de la Méditerranée proche de celui de la mer Rouge. Cet échange d'espèces est connu sous le nom de migration de Lesseps, d'après Ferdinand de Lesseps, l'ingénieur qui a surveillé la construction du canal.

Le bassin méditerranéen concentre 150 millions d'habitants et attire quelque 200 millions de visiteurs chaque année. 20 % des pétroliers, 30 % des navires marchands du monde circulent en Méditerranée, pour un trafic total de 120 000 bateaux.

C'est sur la Grande Bleue, de la riviera italienne à la Côte d'Azur, que l'industrie touristique est apparue, au tournant du XIXe siècle. Depuis, la région accueille un nombre toujours croissant de voyageurs : elle capte près du tiers du tourisme mondial. Dans les vingt ans à venir, la France, l'Espagne et l'Italie resteront leaders mais la Turquie et l'Égypte devraient tripler, voire quadrupler leur nombre de visiteurs. Entre 2000 et 2025, dans toute la région méditerranéenne, le nombre de « pèlerins estivaux » devrait décoller de 300 à 600 millions.

En haut



Mer d'Irlande

Carte de la mer d'Irlande et du relief sous-marin.

La mer d’Irlande (Irish Sea en anglais, Muir Éireann en irlandais) est un bras de mer situé au nord-ouest de l'Europe, et qui sépare l'Irlande, à l'ouest, de la Grande-Bretagne, à l'est. Elle s'étend sur une superficie d'environ 104 000 km².

Elle communique avec l'océan Atlantique par le canal du Nord au nord-ouest, et avec la mer Celtique par le canal Saint-Georges au sud.

L'île de Man y est située.

En haut



Source : Wikipedia