Groupe financier

3.3828696925314 (2732)
Posté par woody 13/04/2009 @ 00:11

Tags : groupe financier, lexique de la finance, finance, economie

Dernières actualités
Business & Décision : accompagne BNP Paribas Real Estate dans la ... - Boursier.com
Après avoir décidé que le système financier serait supporté par un ERP (Entreprise Resource Planning, PGI - Progiciels de Gestion Intégrés), le Groupe Immobilier a retenu SAP et Exens pour mettre en oeuvre une solution permettant de couvrir l'ensemble...
Juriste expérimenté produits financiers - DroitBelge.Net
BC Banque & Assurance, est l'aile francophone autonome de KBC Groupe SA, groupe financier de premier plan aux niveaux national et européen. CBC Banque recrute pour son Département Juridique un(e) licencié(e)/Master en droit pouvant justifier idéalement...
Natixis : sursaut après la nouvelle étape de création du nouveau ... - Challenges
... la présence des groupes concurrents (Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Société Générale, et BNPP, La Banque Postale ayant un rôle plus limité sur ces marchés) garantirait le maintien d'une concurrence suffisante. Sur le plan financier,...
Natixis : Luc-Emmanuel Auberger nommé directeur des finances et ... - Boursorama
Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance. Doit-on revenir sur l'âge légal de départ en retraite dès 60 ans? Non. C'est un acquis important et il serait assez choquant de revenir dessus. Oui car la situation est intenable à...
Clôture Wall Street : Nasdaq -3,35%; Dow Jones -2,35% - Boursier.com
Le Groupe de Santa Clara, Californie, Marvell Technology, leader des solutions storage et de communications, a annoncé ce lundi qu'il augmentait sa guidance pour son deuxième trimestre fiscal 2010. La société vise désormais des revenus compris entre...
Montaigne Fashion : à l'équilibre après les comptes annuels - Boursier.com
... se félicite du travail réalisé marquant ainsi les effets positifs du travail de restructuration et de valorisation des actifs du groupe. Dans un environnement qui restera encore pendant plusieurs mois pénalisé par la crise économique et financière,...
Clôture Paris : le CAC40 teste les 3.100 pts - Boursier.com
Enfin une bonne nouvelle pour le groupe isérois, qui annonce avoir reçu des commandes "urgentes" de la part de ses principaux clients avec des ajustements en hausse significative de leur demande pour les premiers mois de l'exercice en cours démarré...
Le Cac 40 toujours sans direction, Bouygues se démarque - Les Échos
Plus forte hausse du Cac 40, Bouygues avance de 4,87%, à 26165 euros, soutenu par un relèvement de recommandation d'Exane BNP Paribas, passé de « sous-performance » à « neutre » sur le titre du groupe de BTP et de communication....
Ouragan sur les Caïmans - Le Monde
Son petit groupe de lawyers anglo-saxons a transformé cette île dépourvue d'électricité, de téléphone et infectée de moustiques en un point de passage majeur de la finance internationale haut de gamme. Tony Travers nous prendrait-il pour des naïfs ?...

PPF (groupe financier)

PPF (První privatizační fond) est un groupe financier tchèque appartenant à Petr Kellner, placé en 122e position des plus grosses fortunes du monde en 2007 avec six milliards de dollars.

Le groupe a acquis TV Nova, une chaîne de télévision privée en République Tchèque.

En haut



Offre publique

En finance, une offre publique est une opération lancée par une société, un groupe financier ou une autre institution privée, sous forme d'une proposition faite au public de lui acheter, échanger ou vendre un certain nombre de titres d'une société, dans le cadre de procédures précises, réglementées et contrôlées par les autorités de bourse, notamment en ce qui concerne les informations financières à fournir au public (En France par l'AMF ou aux États-Unis par la SEC).

Les offres publiques peuvent être de plusieurs types : offre publique d'achat ou OPA pour un paiement en argent, offre publique d'échange ou OPE pour un paiement en titres, offre publique de retrait ou OPR pour un retrait de la cote, etc.

Les OPA, OPE et OPR ont pour but la prise de contrôle d'une société « cible » (opérations de fusion-acquisition). A l'inverse, les OPV visent à réduire la participation des actionnaires principaux en mettant une partie de leurs titres sur le marché.

Certaines OPA et OPE sont liées à une RES (reprise d'une entreprise par certains de ses salariés).

Une offre publique d'achat sur des actions cotées en bourse, est lancée par une entreprise ou par un groupe d'investisseurs, à un prix d'achat déterminé, dans l'optique de prise de contrôle d'une (autre) entreprise.

Dans certains cas, le lancement d'une OPA est limité par la règlementation, en particulier lorsque l'acheteur contrôle déjà directement ou indirectement sa cible (passage du seuil des 50% des droits par exemple). Cette obligation a été instituée afin de protéger les autres actionnaires en leur offrant une solution de sortie.

Le prix est naturellement presque toujours supérieur au cours de bourse avant le lancement de l'opération, mais ce n'est pas obligatoire (en particulier pour les OPA imposées).

Certains investisseurs (ou spéculateurs) sont à la recherche des titres pouvant faire l'objet d'une OPA, car c'est souvent l'occasion de faire une plus-value.

Une offre publique d'échange sur des actions cotées en bourse est lancée par une société, selon une proportion d'échange déterminée entre des actions de la société « cible » et celle qui veut en prendre le contrôle.

Par exemple, 5 actions de la société cible donneront droit à 3 actions de la société offreuse en cas d'acceptation de l'offre (cet exemple suppose que 3 actions de l'offreuse valent davantage en bourse que 5 actions de la cible).

Une offre publique de retrait fait suite à une OPA ou OPE ayant permis à son lanceur de devenir propriétaire de la quasi totalité de la société cible. De ce fait, il ne reste qu'un nombre minime d'actions de cette dernière encore détenues par le public.

L'OPR est une proposition aux propriétaires des actions restantes de les leur acheter, en général à bon prix, avant que celles-ci ne soient radiées de la cotation en bourse. Ce retrait permettra à l'actionnaire principal ou a son groupe d'éviter les frais et contraintes diverses liées à la cotation en bourse et à la coexistence d'autres actionnaires dans le capital.

S'il reste encore des actions non présentées à l'OPR, la société offreuse peut la faire suivre d'une offre de retrait obligatoire (OPR-RO).

L'offre publique de vente est une offre publique faite par des actionnaires (par exemple, l'État en cas de privatisation ou d'ouverture du capital d'une entreprise publique) à tout épargnant qui le souhaite, de leur vendre des actions d'une société selon des conditions précises de quantité et de prix.

L'opération une fois conclue (ce qui suppose une procédure de répartition des titres si la demande est supérieure à l'offre, ou est comme on dit « sursouscrite »), est généralement suivie de l'introduction en bourse desdites actions.

L'offre publique à prix ouvert est une procédure qui consiste à recueillir les demandes de souscription puis à fixer le prix définitif après la clôture de l'offre.

L'offre à prix fixe est une procédure d'introduction en bourse fixant la quantité et le prix unique des titres à vendre.

L'Offre à prix minimal est une procédure d'introduction en Bourse qui consiste à fixer la quantité. Le prix dépend de la demande et des exigences du vendeur.

Les sociétés dont le flottant est important et qui sont considérées sous-évaluées par les boursiers sont les plus susceptibles d'être « opéables ». Cela signifie qu'elles pourraient faire l'objet d'OPA ou d'OPE par un autre groupe ou une société concurrente. Cette anticipation, parfois accompagnée de rumeurs, peut entraîner des spéculations épisodiques sur ces titres.

Les OPA et OPE sont considérées « amicales » ou « hostiles » selon qu'il y ait accord ou non entre le groupe acquérant et la société visée. Ces opérations peuvent évoluer en bataille financière si des contre-OPA / contre-OPE sont lancées par des groupes rivaux.

Pour la France, voir Projet de loi relatif aux offres publiques d'acquisition, 21 février 2006.

L'ouverture du marché européen a créé des conditions favorables aux offres publiques d'entreprises extra-européennes sur des entreprises européennes, comme l'a montré l'offre publique de Mittal sur Arcelor.

Les règles de concurrence dans l'Union européenne sont telles que la Commission européenne ne s'oppose pas aux fusions qui ne créent pas de position dominante sur le marché unique. Les groupes extra-européens peuvent donc acquérir des groupes européens sans créer de position dominante en Europe, donc sans que la Commission ne s'y oppose. En revanche, la fusion de deux groupes européens qui crée une position dominante en Europe est empêchée par la Commission.

Les OPA sont motivées par l'espérance de bénéfices supérieurs une fois le rachat ou la fusion entre les deux entreprises effectuées. Contrairement à l'idée reçue, les offres hostiles sont les plus créatrices de richesses selon les économistes David Thesmar et Augustin Landier : ils citent un article de Tim Loughran et Arnand Vijh publié dans le Journal of Finance en 1997, les actionnaires des sociétés ayant fusionné amicalement perdent en moyenne 16% de leur patrimoine dans les trois ans contre une hausse de 43% pour les actionnaires d'une société ayant lancé une OPA hostile. Selon une autre étude, il est également plus intéressant pour les actionnaires de la société cible que l'OPA soit hostile. Selon Thesmar et Landier, cela s'explique par au moins deux raisons : les OPA hostiles ne permettent pas aux dirigeants de s'entendre pour obtenir le meilleur traitement au détriment des actionnaires et elles multiplient les intervenants donc la détection des opérations trop risquées ou trop peu rentables. Ils ajoutent enfin que les bénéfices tirés grâce aux OPA en général ne se font pas au détriment des salariés mais proviennent de la meilleure gestion de l'entreprise et de l'abandon des mauvais projets d'investissement.

En haut



KBC

Logo de KBC

KBC (LuxSE: KBC, Euronext : KBC) est un groupe financier belge de bancassurance qui est, dans son état actuel issue de la fusion en 2005 de KBC Bancassurance Holding et de sa société mère Almanij.

KBC Bancassurance Holding était elle-même issue de la fusion, en 1998, de la Kredietbank, ABB-assurances et la Banque CERA, toutes détenues par Almanij.

La stratégie de KBC est d'être un bancassureur indépendant et de taille moyenne, pour les particuliers et les petites et moyennes entreprises, et d'être actif dans une sélection de pays européens. Le groupe a une stratégie de croissance externe sur le domaine de la banque privée avec un accord d'adossement de Richelieu Finance en France (2007) et l'acquisition de Puilaetco (2004).

KBC occupe environ 50 000 employés. Outre la Belgique, où KBC est le 3e bancassureur, les entreprises du Groupe KBC sont actives sur les marchés domestiques d'Europe centrale et ont une part de marché importante notamment en Hongrie, Pologne,Serbie, République tchèque (Československá obchodní banka) et Slovaquie.

En haut



Procredit Bank

Procredit Bank est une banque, membre du groupe financier Procredit Group, avec des bureaux dans 19 pays en Amérique, Afrique et Europe. Le nom « Procredit Bank » est utilisé dans la plupart des pays.

En haut



Banque Mizuho

La Banque Mizuho (みずほ銀行 Mizuho Ginkō) est une banque japonaise appartenant au groupe financier Mizuho. Elle a été fondée le 1er avril 2002 après la fusion de la Banque Dai Ichi Kangyō , de la Banque Fuji et de la banque Industrial Bank of Japan.

En haut



Baïkalfinansgroup

Baïkalfinansgroup (en russe, Байкалфинансгруп) est un groupe financier de droit russe qui a acheté la filiale Iouganskneftegas de la compagnie pétrolière et gazière russe Ioukos pour 6,975 milliards d'euros, le 19 décembre 2004.

Baïkalfinansgroup est un groupe financier qui a surgi de nulle part, lors de la mise aux enchères de Iouganskneftegas, un des plus gros producteurs de pétrole russe.

Baïkalfinansgroup est enregistrée à Tver, une ville située à 200 kilomètres au nord-ouest de Moscou. Mais elle ne dispose d'aucun numéro de téléphone, et son adresse est celle d'une épicerie.

Quoiqu'il en soit, ce groupe financier à tout de même pu déposer la caution de 1,2 milliards d'euros pour pouvoir participer aux enchères.

La majorité des analystes financiers et des journalistes voient dans Baïkalfinansgroup une opération organisée depuis le Kremlin, avec pour objectif de reprendre le contrôle du secteur énergétique russe.

En haut



Italmobiliare

Italmobiliare Società per Azioni est un groupe financier italien fondé à Milan en 1946 et dont la durée est envisagée jusqu'au 31 mars 2050. Actuellement dirigé par Carlo Pesenti.

La société a pour objet d'assumer et de concéder, sous quelque forme que ce soit, des participations dans des sociétés et des organismes, quel que soit leur siège, ainsi que d'exécuter des opérations financières de quelque nature que ce soit. Elle pourra aussi effectuer des opérations mobilières, immobilières et de crédit et accomplir en général toutes les opérations commerciales, industrielles et financières nécessaires et opportunes pour rejoindre ses fins sociales.

Italmobiliare est une holding qui investit dans des sociétés opérant dans divers secteurs, en Italie et ailleurs.

Les actions qui composent le capital de la société sont cotées à la Bourse de Milan.

En haut



Banque Atlantique

La Banque Atlantique est un groupe financier de Côte d'Ivoire issu de la fusion de la Banque atlantique de Côte d'Ivoire et de la Compagnie bancaire de l’Atlantique Côte d’Ivoire (COBACI). Ces deux institutions fusionnées ont fonctionné depuis respectivement trente ans et onze ans sur des marchés différents au départ mais qui ont fini par se rejoindre.

Ainsi, depuis sa création en 1978, la banque atlantique Côte d’Ivoire est intervenue dans divers secteurs d’activité de l’économie ivoirienne en s'orientant de prime abord vers une clientèle constituée de grandes entreprises et de particuliers relativement riches. Depuis 2006 cependant, la Banque Atlantique s'est ouverte au grand public et aux PME/PMI.

En haut



BBVA Bancomer

BBVA Bancomer est le plus grand groupe financier du Mexique. Regroupant un ensemble d'entreprises de services financiers, Bancomer domine environ 20 % du marché.

La banque Banco de Comercio fut fondée le 15 octobre 1932 au centre de Mexico avec dès le début une volonté d'expansion nationale par le biais de filiales nommées Banco Mercantil.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Banco de Comercio se convertit en l'un des plus grands groupes financiers du pays et consolida sa position grâce notamment aux flux de capitaux étrangers qui entraient au Mexique au milieu du désordre international. En 1946, la banque avait quintuplé ses réserves et se positionnait parmi les quatre plus riches du pays.

Dans les années 1950, le dynamisme entrepreneurial émergeant, l'urbanisation croissante, et l'accélération de l'explosion démographique augmentèrent la demande interne, et favorisèrent le secteur privé jusqu'au début des années 1980.

Le 1er septembre 1982, le président José López Portillo annonça la nationalisation de Bancomer.

La reprivatisation fut ordonnée par décret présidentiel en 1989 et Bancomer fut vendu aux enchères. 44 groupes répondirent à l'appel d'offres, parmi lesquels le groupe Valores de Monterrey S.A. (VAMSA), de l'homme d'affaires Eugenio Garza Lagüera, qui remporta la vente pour 2,5 milliards de dollars. Le 1er décembre 1991, l'acquisition fut effective, et le Grupe Financier Bancomer fut constitué en mars.

En juillet 2000, Bancomer fut affilié au groupe bancaire espagnol d'origine basque Banco Bilbao Vizcaya Argentaria, d'où l'intitulé « BBVA » Bancomer. Avec plus de 11 000 000 de clients, plus de 1 700 agences et plus de 4 000 guichets automatiques, Bancomer représente 30 % des revenus totaux de BBVA dans le monde ; ce qui en fait la plus grande banque hors d'Espagne.

En haut



Desjardins Sécurité financière

Le siège social de Desjardins Sécurité financière à Lévis

Desjardins Sécurité financière est une composante du Mouvement des caisses Desjardins, le plus important groupe financier intégré de nature coopérative au Canada.

Spécialisée en assurance vie, en assurance santé et en épargne-retraite, tant individuelles que collectives, l'entreprise emploie plus de 3 700 personnes et répond aux besoins de plus de 5 millions de clients. Elle gère et administre un actif de plus de 22 milliards $CAN.

Desjardins Sécurité financière est au 4e rang des assureurs de personnes au Canada et au 1er rang au Québec pour ce qui est des primes souscrites.

Le siège social de Desjardins Sécurité financière est situé à Lévis, au Québec. Desjardins Sécurité financière a des bureaux dans plusieurs villes canadiennes, dont Vancouver, Calgary, Winnipeg, Toronto, Ottawa, Montréal, Québec, Halifax et St. John's.

La compagnie opère sous le nom de Desjardins Financial Security dans les provinces canadiennes anglophones.

Desjardins Sécurité financière Investissements inc.

Desjardins Sécurité financière Investissements inc. est une filiale de courtage en fonds communs de placement et en assurance. Elle permet aux représentants partenaires, conseillers en sécurité financière et planificateurs financiers de nos centres financiers ainsi qu'aux représentants en épargne-retraite collective d'avoir accès aux produits de plus de 15 manufacturiers d'assurance canadiens et de plus de 60 manufacturiers de fonds communs de placement.

Sigma Assistel inc.

Pionnière et chef de file dans le domaine de l'assistance téléphonique au Canada, Sigma Assistel aide les gens à faire face aux situations problématiques et à trouver la meilleure façon de les surmonter.

En haut



Source : Wikipedia