Groupe bancaire

3.3827054794252 (1168)
Posté par hal 24/02/2009 @ 17:33

Tags : groupe bancaire, lexique de la finance, finance, economie

Dernières actualités
Montaigne Fashion : à l'équilibre après les comptes annuels - Boursier.com
Dans le cadre de l'accord de médiation bancaire, une résolution proposera une augmentation de capital réservée à Financière Louis David par conversion de 414.671,50 Euros de son compte courant d'associé. Cette augmentation de capital d'un montant total...
L'israélien Koor prêt à investir dans Carrefour - Le Point
Koor était entré l'an dernier au capital de Credit Suisse et sa participation a atteint un temps 3,4%, ce qui faisait le troisième actionnaire du groupe bancaire helvétique. Il a depuis ramené sa participation dans Credit Suisse à 0,7%, engrangeant une...
Feu vert de l'Autorité de la concurrence à la fusion Ecureuil ... - La Tribune.fr
Toutefois, comme le révélait ce lundi La Tribune, un sérieux problème sur pose à La Réunion "où il apparaît que près de 50 % des agences bancaires de l'île seront rattachées au nouveau groupe". Cette situation de concentration est aussi valable pour...
Société Générale : forte mobilisation du réseau bancaire à l ... - Euroinvestor
Le groupe Société Générale est engagé en faveur de la solidarité avec l'Association de collaborateurs Talents et Partage, fondée en 1994, et la Fondation Société Générale pour la Solidarité. Depuis sa création, en 2005, la Fondation a apporté son...
Strategeco Solar : a bouclé le financement pour la construction de ... - Boursier.com
(Boursier.com) -- Le groupe Strategeco Solar Eneovia obtient le financement bancaire de 1,45 Million d'Euros pour la construction de 2 centrales solaires installées sur les toitures d'entrepôts de 2500 m2 dans les Pyrénées. L'ensemble des autorisations...
Le Cac 40 à l'équilibre, Peugeot dans le vert - Les Échos
Paris retrouve l'équilibre dans un marché volatil, partagé entre la bonne tenue des valeurs défensives et le recul des bancaires. Carrefour est soutenu par un projet d'économies, tandis que Peugeot a effacé ses pertes. STMicroelectronics est affecté...
Lloyds Banking Group va supprimer jusqu'à 1 660 postes - Le Monde
Cet aval du Parlement donne naissance au deuxième groupe bancaire français. Cette décision permet une vente immédiate des meilleurs actifs du constructeur à un consortium mené par l'italien Fiat. Le procès de la maîtresse du banquier Edouard Stern...
Le nouveau plan de vol d'Air Ivoire - Jeune Afrique
Évincer CFI Aérien, le consortium d'actionnaires d'Air Ivoire piloté par le groupe bancaire Atlantique. Depuis août 2008, il possède 50,5 % du capital de la compagnie, contre 49,5 % à l'État. Fin du conflit ouvert. La décision du président de la...
Delta Lloyd veut devenir un acteur bancaire important en Belgique - Express.be
KBC soumet sa stratégie future à l'approbation européenne lundi 22 juin 2009Le groupe KBC a présenté à l'exécutif européen un plan reprenant l'analyse des activités de ses filiales et sa stratégie future. Il a mis sur pied un groupe de travail pour...
EFG Gestion Privée : création de EFG Asset Management France - Boursier.com
(Boursier.com) -- Entité française du groupe bancaire privé EFG International, EFG Gestion Privée crée EFG Asset Management France. Cette filiale à 100% est destinée à loger l'activité de gestion d'actifs auparavant développée au sein d'EFG Gestion...

Banque populaire

Logo de Banque populaire

Le groupe Banque populaire est un groupe bancaire et financier composé des Banques populaires régionales (dont la BRED Banque Populaire), du Crédit Commercial du Sud-Ouest (CCSO), de la Banque Pelletier, de la Société Marseillaise de Crédit (SMC), de la Banque Marze, Banque Dupuy et de Parseval, de la Banque Chaix, de la Banque de Savoie, du Crédit coopératif (pour l'économie sociale), du Crédit maritime, de la CASDEN (pour les personnels de l'éducation nationale, de la recherche et de la culture), de l'ACEF (pour les fonctionnaires), d'ASE (pour les étudiants), ainsi que de la Banque Fédérale des Banques Populaires, organe central du groupe. Il codétient Natixis (issu du rapprochement de Ixis et de Natexis Banques Populaires) avec le groupe Caisse d'épargne.

Ce groupe mutualiste est né au début du XXe siècle, avec le souci de procurer aux entrepreneurs individuels (artisans, commerçants, professions libérales, PME…) l'offre de services bancaires que leur refusaient, souvent, les grandes banques commerciales.

Les Banques populaires sont les principaux actionnaires de la banque d'affaires Natixis, qui s'est lancé en 2006.

Les Banques populaires sont restées très implantées dans le secteur de l'entreprise, avec environ une PME sur trois, en France, cliente du groupe. Natixis complète cette approche, avec une clientèle de grands groupes industriels et commerciaux, en France comme à l'étranger. Le groupe Banque Populaire se place également comme la première banque des marins-pêcheurs, la banque d'un enseignant sur deux, d'un artisan sur trois, et de plus de 150.000 associations en France.

De leurs origines, les Banques populaires ont conservé la pratique d’une véritable activité régionale tout en la développant. Cet ancrage régional est renforcé par le fait que les administrateurs des Banques Populaires entretiennent tous des relations étroites avec les organisations socioprofessionnelles locales et les organismes consulaires. Par ailleurs, les clients sociétaires participent au capital (statut coopératif). Ils sont ainsi les garants de l’indépendance de leur banque et lui apportent les moyens de son développement.

Le 2 juillet 2008, le groupe Banque populaire rachète pour 2,1 milliards d'euros, les sept banques régionales de HSBC : Société Marseillaise de Crédit (145 agences), Banque Chaix (68 agences), Banque de Savoie (59 agences), Crédit commercial du Sud-Ouest (56 agences), Banque Dupuy de Parseval (47 agences), Banque Pelletier (13 agences), Banque Marze (12 agences). Au total ces sept banques ont 2 950 salariés, 487 000 clients dont 62 000 professionnels, et un résultat net de 100 millions d'euros.

En janvier 2007, le groupe Banque populaire acquiert Foncia et prend ainsi une position stratégique et forte dans le secteur des services à l’immobilier avec son réseau de 300 cabinets.

En mars 2006, un rapprochement est annoncé avec le groupe Caisse d'épargne : cette fusion est, dans un premier temps, limitée au périmètre de la banque d'investissement et concerne donc les filiales IXIS de la Caisse d'épargne et Natexis des Banques Populaires. Le rapprochement a eu lieu le 25 octobre 2006 par la mise sur le marché de Natixis.

En haut



Banca Nazionale del Lavoro

Logo de Banca Nazionale del Lavoro

La Banca Nazionale del Lavoro (BNL) est un groupe bancaire italien fondé en 1913, et dont le siège social est à Rome. BNL, sixième acteur du marché bancaire italien avec 5% de part de marché, est depuis 2006 une filiale de la banque française BNP Paribas. Le groupe possède environ 800 agences réparties sur tout le territoire italien, pour 3 millions de clients.

Fondée en 1913 sous le nom de Istituto Nazionale di Credito per la Cooperazione, l’établissement est créé dans l’idée de soutenir le mouvement coopératif, donnant des aides spécifiques dans le domaine de l’agriculture, du cinéma ou encore dans la pèche, avec pour but de transformer une économie italienne rurale vers une économie industrielle.

En 1929, le gouvernement fasciste décide de transformer la banque en organisme de droit public placé sous la tutelle du Trésor, c’est à cette occasion quel prend le nom de Banca Nazionale del Lavoro.

Entre les années 1940 et 1970, la BNL a contribué au boom économique italien en soutenant les entreprises dans leur développement en Italie mais aussi à l’international. Mais avec le retournement économique des années 1970, l’importance de la BNL dans la banque diminua.

Dans les années 1980, il y eut un scandale célèbre dans la filiale de BNL à Atlanta. Elle prêta à l'Iraq plus de 2 milliards de dollars sans l’autorisation du siège central et en violant les lois des États-Unis, le responsable étant Christopher Drogoul, le directeur de la filiale.

En 1992, Banca Nazionale del Lavoro adopta le statut de S.A. pour finalement être privatisée en 1998 et entrer à la Bourse de Milan. La banque espagnole BBVA en acquiert 15% à cette occasion.

En 2005 la banque espagnole BBVA lance une OPE pour en prendre le plein contrôle de BNL. Cette OPE rencontre l’opposition du gouverneur de la Banque d'Italie, Antonio Fazio, qui veut préserver l’italianité du système bancaire italien. Il soutien donc l’offre de l’assureur italien Unipol, qui agit comme chevalier blanc et lance une OPA sur 59% du capital, ce qui entraîne l’échec de l’OPE de BBVA.

Suite à plusieurs scandales autour de cette affaire, le Président d’Unipol Giovanni Consorte démissionne ainsi que le Gouverneur Antonio Fazio, dans la tourmente après son opposition à l’offre de BBVA. Par la suite la Banque d'Italie met son veto sur l’offre d’Unipol. Le 3 février 2006, BNP Paribas reprend 48% de BNL à Unipol et ses associés et annonce une OPA future sur l’ensemble du groupe. BBVA annonce qu’elle amènera ses actions à cette offre. Fin juillet 2006, BNP Paribas détient 100% de la banque italienne.

En haut



Bank Austria

Bank austria.png

Bank Austria Creditanstalt ( BA-CA ) est le premier groupe bancaire autrichien. Il a été fondé en 1855 et son siège est à Vienne. Le groupe a une part de marché de 20% en Autriche, soit 1,8 million de clients pour 400 agences. Elle est aussi un acteur majeur en Europe centrale et en Europe de l’Est où il compte 1 000 agences et 5,4 millions de clients dans 11 pays.

Il a été racheté par la banque allemande HVB en 2001.

Il appartient depuis 2005 à la banque italienne Unicredit Group.

En haut



Commerzbank

Commerzbank ou Commerzbank AG est le deuxième groupe bancaire allemand coté en termes de capitalisation derrière la Deutsche Bank (2007). Son bilan consolidé s’élève à 615 milliards d’euros et elle emploie 35 000 employés, dont 8 100 hors Allemagne qui s’occupent de plus de 8 millions de clients à travers le monde.

En Allemagne, Commerzbank dispose d’un réseau de plus de 1 000 agences. En Europe, la banque est également présente auprès des entreprises. Elle est active aux États-Unis et en Asie dans les grands centres d’affaires. En tout, elle dispose de bureaux dans plus de 40 pays.

Installée à Paris depuis 1976, Commerzbank propose aux grandes entreprises françaises ainsi qu'aux filiales françaises de groupes internationaux une gamme complète de services tant de banque commerciale et que de banque d'affaires en liaison avec les équipes spécialisés de son siège à Francfort et de l'ensemble du réseau du groupe.

Commerzbank propose également en France aux investisseurs particuliers et professionnels une gamme complète de warrants et de certificats cotés sur Euronext Paris. Il se situe au 3e rang des émetteurs de warrants en 2007 en termes de volume de transactions derrière BNP Paribas et Société Générale.

Depuis l'achat d'Eurohypo, Commerzbank AG est la plus grande société européenne de financements immobiliers et de projets publics.

En septembre 2008, Commerzbank a effectué le rachat-absorption de la Dresdner Bank, autre banque allemande qui éprouvait des difficultés, dans le but de devenir la plus grosse banque allemande spécialisée dans les prêts destinés aux petites entreprises et aux entreprises de détail.

Le 8 janvier 2009, Commerzbank a affirmé qu'elle recevrait 10 milliards € du gouvernement fédéral allemand, une partie servant à acquérir 25% de son capital, l'autre étant reçu sous forme de prêt. Auparavant, elle avait profité du programme de sauvetage financier allemand.

En haut



Banco Popolare

Banco Popolare (littéralement "Banque Populaire", BIT : BP) est un groupe bancaire coopératif, le plus grand en Italie. Il est caractérisé par un important enracinement local, avec 21 000 employés, plus de 3 millions de clients et environ 2200 succursales. Il a été créé officiellement le 1er juillet 2007, avec la fusion de la Banco Popolare di Verona e Novara (littéralement "Banque Populaire de Vérone et Novare") et de la Banca Popolare Italiana (littéralement "Banque Populaire Italienne").

En haut



FleetBoston

FleetBoston était un groupe bancaire américain situé à Boston dans le Massachusetts et créé en 1999 par la fusion de Fleet Financial Group et BankBoston. En 2004 FleetBoston a fusionné avec Bank of America, et toutes ses activités sont passées sous les enseignes Bank of America.

Avant cela, FleetBoston était la septième banque aux États-Unis, avec des capitaux de $197 milliards en 2003 et presque 50 000 employés dans le monde pour plus de 20 millions de clients.

En haut



Lloyds Banking Group

La Lloyds Banking Group (LBG) est une groupe bancaire britannique née de la fusion des activités de Lloyds TSB et de Halifax-Bank of Scotland. En 2009, il est l'un des géants bancaires britanniques.

LBG a été officiellement fondé le lundi 19 janvier 2009.

Même si elle est détenue par le gouvernement britannique à hauteur de 43,4%, elle a perdu le tiers de sa valeur boursière au cours de la journée du lundi et encore 30 % pendant les quatre jours suivants, car elle a subi les contrecoups des difficultés financières de la Royal Bank of Scotland.

LBG compte 3 000 succursales et emploie 145 000 personnes. À cause de la taille de ses « parents », elle domine le marché britannique, détenant entre 20 % et 30 % des prêts immobiliers, des comptes bancaires courants et des comptes de cartes de crédit.

En haut



Bank of Ceylon

Bank of Ceylon, Bandarawela, Sri Lanka

Bank of Ceylon est un groupe bancaire publique srilankais, qui est l’une des principales banques du pays.

En haut



Banca Intesa

Banca Intesa est un groupe bancaire italien dont le siège social est à Milan, il est coté à la bourse de Milan. Ce sont Banco Ambrosiano Veneto, Cariplo et Banca Commerciale Italiana qui en fusionnant ont donné naissance à Banca Intesa, qui est en 2005 la première banque italienne et la 14e européenne par les fonds propres.

En 2007, Banca Intesa a fusionné avec Sanpaolo IMI pour former Intesa Sanpaolo, le troisième plus grand groupe bancaire européen.

En haut



Source : Wikipedia