Windows Vista

3.4119629317729 (1187)
Posté par seb 02/03/2009 @ 04:05

Tags : windows vista, windows, os, informatique, high-tech

Dernières actualités
eSobi est à présent compatible avec Windows(R) 7 - itespresso.fr
esobi Inc., un navigateur innovant d'informations sur Internet, a annoncé aujourd'hui que son outil Internet intégré eSobi est désormais « compatible avec Windows® 7 », le successeur du système d'exploitation Windows Vista. Les utilisateurs de eSobi...
Le téléchargement de la RC de Windows 7 s'arrête le 15 août - CNETFrance
Microsoft vient d'annoncer que son programme de téléchargement gratuit de la version d'essai de Windows 7 prendrait fin le 15 août prochain. La RC1 du remplaçant de Vista restera pleinement fonctionnelle jusqu'en mars 2010. Initiée le 5 mai dernier,...
Antivirus : la bêta de Microsoft Security Essentials disponible en ... - ZDNet
Security Essentials, disponible en versions 32 et 64 bits, proposera une protection contre les virus, les malwares et les spywares pour Windows XP, Vista et Windows 7. Cette suite va remplacer Live OneCare dont la commercialisation s'arrête fin juin....
Consommation mémoire : firefox 3.5 RC au banc d'essai - Génération NT
C'est ce qu'a retenu la Fondation Mozilla d'un benchmark sous Windows Vista où Internet Explorer 8 n'a pas pu être testé. Pour l'évangéliste de la Fondation Mozilla, Firefox 3.5 assure une gestion efficace de la consommation mémoire....
Les utilisateurs auront 18 mois pour passer de Windows 7 à XP - ZDNet
Les constructeurs étaient limités à une offre de « downgrade » vers Windows Vista, qui n'a jamais véritablement convaincu. Désormais, un utilisateur pourra revenir à Windows XP dès lors que l'achat d'un ordinateur équipé de Seven est intervenu avant le...
Programme de migration Vista / Windows 7 à partir du 26 juin - Journal du Net
Selon une information non-officielle de Best Buy, un distributeur de produits Microsoft, les acheteurs de PC équipés d'une des trois versions grand public de Windows Vista se verront offrir une mise à jour gratuite vers Windows 7....
Problème installation webcam lifecam vx-1000 pour Windows Vista - Génération NT
touslesdrivers.com. J'y suis allé, et j'ai vu en effet qu'un driver était L'installation ne peut être poursuivie due à une erreur inattendue". C'est tout de même rageant cette installation de pilotes webcam qui échoue ! marche parfaitement après que...
Microsoft Security Essentials: le 23 juin - Clubic
Attendu pour une disponibilité en fin d'année, aux alentours du lancement commercial de Windows 7, Microsoft Security Essentials sera entièrement gratuit et destiné aux utilisateurs de Windows XP, Windows Vista et Windows 7, en édition 32 et 64 bits...
Newsgroups revival ? - c2i.fr
Outlook Express (Windows avant Vista), Windows Mail (Windows Vista) étaient des clients de Usenet livrés gratuitement avec l'OS. Mais petit à petit, MS s'est détourné des newsgroups. MS a dans un premier temps créé un client Web HTTP tout comme Google....

Microsoft Windows Vista

Windows Vista est une version de Microsoft Windows, une gamme de systèmes d'exploitation graphiques qui s'utilise autant sur les ordinateurs personnels que professionnels. Avant l'annonce officielle de son nom définitif le 22 juillet 2005, il avait comme nom de code Longhorn.

Son développement s'est achevé le 8 novembre 2006, et il fut disponible pour les grands comptes dès cette date. Le 30 janvier 2007, eut lieu le lancement mondial pour le grand public. Ce nouveau système d'exploitation arrive cinq ans après la mise sur le marché de son prédécesseur, Windows XP.

Selon Microsoft, Windows Vista contiendrait des centaines de nouvelles fonctionnalités. Les plus significatives d'entre elles sont probablement le renouveau de l'interface graphique, une fonction de recherche plus développée grâce à l'indexation, de nouveaux outils de création multimédia, comme le créateur de DVD Windows, la configuration réseau en partie réécrite et, enfin, le noyau NT6 assurant une plus grande stabilité et de meilleures performances. Vista vise à augmenter le niveau de communication entre les machines sur un réseau local en utilisant la technologie du peer-to-peer qui simplifie le partage de fichiers et de médias numériques entre les ordinateurs et les périphériques. Pour les développeurs, Vista introduit la version 3 du .NET Framework qui a pour objectif de faciliter la programmation d'applications avec le traditionnel Windows API.

Le premier objectif, dont le résultat reste à démontrer, de Microsoft avec Vista est d'obtenir une meilleure sécurité pour le système. Une des critiques les plus courantes de Windows XP, et de ses prédécesseurs, était que des vulnérabilités permettant aux malwares et aux virus de pénétrer dans l'ordinateur étaient découvertes, et exploitées, relativement souvent. À la vue de ceci, Bill Gates a annoncé début 2002 le rachat de Trustworthy Computing pour ajouter de nouvelles fonctions de sécurité dans les prochaines versions. Microsoft a déclaré qu'il a donné la priorité à l'amélioration de la sécurité de Windows XP et celle de Windows 2003 Serveur avant de finir le développement de Vista, ce qui a retardé de manière significative sa version finale.

Le développement de Windows Vista a été annoncé en août 2001, comme une version intermédiaire de Windows Seven (Seven car la version 7 de l'OS de Microsoft n'avait pas encore de nom.). Ce dernier ayant un retard important, Microsoft a préféré sortir une version intermédiaire intégrant certaines fonctionnalités de Seven.

A l'heure actuelle, Microsoft expose déjà largement le successeur de Windows Vista (notamment au PDC 2008), censé faire oublier les défauts de ce dernier. Il fut connu au départ sous le nom de code Vienna, pour finalement s'appeler officiellement Windows 7, 'attendu' pour fin 2009/début 2010.

De nombreuses versions de test ont été mises en circulation en interne et se sont retrouvées aux mains du public de manière plus ou moins légale. Ces versions, comportant des bugs pour la plupart (il s'agit de versions de développement), et ressemblaient encore à Windows XP.

À l'origine, Microsoft a annoncé que plusieurs technologies et améliorations ne seraient disponibles que sous Windows Vista, mais finalement Avalon (nom de code de Windows Presentation Foundation) et Indigo, respectivement sous-système graphique et de communications de Vista, seront portés sous Windows XP ; mais, par contre, WinFS, le service de recherche associé au système de fichiers, ne fera pas partie du système mais sera livré plus tard en téléchargement.

Ensuite, Microsoft n'a plus communiqué sur Vista jusqu'au WinHEC d'avril 2005. Pendant ce temps, le développement a été gelé, et les méthodes de développement ont été repensées, avant de reprendre celui-ci, sous le code de Windows NT 5.2, soit Windows Server 2003 Service pack 1. Au WinHEC 2005, la version 6.0.5048 est livrée aux développeurs.

La bêta 1 est arrivée ensuite et a apporté les premières améliorations depuis la remise à plat du processus de développement. Dossiers virtuels (se basant sur des requêtes de recherches), nouvelle interface et comptes réellement limités (comme sous UNIX, de manière à limiter les dégâts causés par une application malveillante ou dysfonctionnelle).

La version finale du système d'exploitation est officiellement sortie le 30 janvier 2007 en version boîte pour les particuliers et était disponible dès le 30 novembre 2006 en version RTM pour les entreprises (version Entreprise).

Son développement aura été aussi long car Microsoft a dû corriger certains points noirs des versions antérieures, comme l'instabilité, le problème de la fragmentation et les failles de sécurité, entre autres.

Vista devait intégrer un nouveau système de fichiers (Win FS) qui était censé être une révolution dans la gestion des fichiers sur un PC. Finalement après quelques apparitions dans les premières versions alpha de Vista (Longhorn), Win FS a été abandonné car il était trop lent et pas du tout prêt.

Un revirement aussi a été fait au niveau du manager du projet Vista qui a été remplacé par le manager des équipes de Microsoft Office. Celui-ci étant connu pour livrer toujours à temps les logiciels dont il était responsable.

Un certain nombre d'éléments qui devaient former un ensemble propre à Windows Vista, comme Avalon (nom de code de Windows Presentation Foundation), le système d’interface utilisateur, Indigo, le système de gestion des connexions réseau, ainsi qu'Internet Explorer 7, Windows Media Player 11 ou Movie Maker 3 sont disponibles séparément pour les utilisateurs de Windows XP.

Windows Vista gère les dernières avancées technologiques. Comme la plupart d'entre elles sont relatives au fonctionnement du système, elles ne sont pas visibles par l'utilisateur final. À titre d'exemple, la totale refonte de l'architecture des sous-systèmes audio, impression, affichage et réseau : les résultats de ces améliorations sont tangibles par les développeurs, mais les utilisateurs finaux n'en perçoivent que les modifications visuelles.

Vista implémente des technologies telles que ReadyBoost et ReadyDrive, basées sur l'utilisation de mémoire Flash (dans des lecteurs USB et embarquées dans des disques durs) pour améliorer les performances du système en mettant en cache les programmes et données couramment utilisés. Ces technologies ont également un impact sur les ordinateurs portables, car elles prolongent la durée d'utilisation des batteries. Une autre technologie, appelée SuperFetch, analyse l'utilisation de l'ordinateur, afin de déterminer quels éléments doivent se trouver en mémoire pour améliorer les performances d'accès.

Concernant le redesign de l'architecture réseau, IPv6 a été entièrement incorporé dans le système et de nombreuses améliorations de performances ont été apportées. Les versions précédentes du système nécessitaient généralement un logiciel réseau propriétaire pour fonctionner. Ce n'est plus le cas avec Windows Vista, qui supporte de nombreux réseaux de façon native.

Concernant l'affichage, Vista introduit une nouvelle architecture unifiée de pilotes, WDDM (Windows Display Driver Model), et une version majeure de Direct3D. Ce nouveau modèle empêche le blocage du Bureau et introduit des effets spéciaux, pierre angulaire de Windows Aero. Direct 3D 10 , développé de concert avec les principaux fabricants de cartes graphiques, est une nouvelle architecture qui améliore l'ombrage et permet au processeur graphique de restituer des scènes complexes sans nécessiter l'assistance du processeur. La répartition de charge entre GPU et CPU et le transfert de données entre ces deux composants sont ainsi optimisés. Au niveau du noyau, de nombreuses améliorations ont été apportées au gestionnaire de mémoire, à la gestion des processus et des entrées/sorties. Le gestionnaire de tas (Heap Manager) implémente de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, la vérification d'intégrité qui améliore la robustesse et prévient les erreurs de type buffer overflow. Un gestionnaire de transactions a été implémenté afin d'assurer l'interface entre les applications, le système de fichiers et le Registre.

L'amélioraton de la sécurité était un des principaux objectifs de Vista. Diverses nouveautés en ont découlé.

La plus importante et la plus visible de ces nouveautés est certainement l'UAC (User Account Control). Cette technologie permet d'utiliser l'ordinateur avec un nombre de privilèges réduit par défaut. Dans les versions précédentes du système, cette pratique était par trop restrictive et incompatible avec bon nombre d'applications. Dans Windows Vista, lorsqu'une action nécessite des droits d'administrateur, une boîte de dialogue demande à l'utilisateur d'entrer le nom et le mot de passe de l'administrateur. Si l'utilisateur est un administrateur, il doit quand même confirmer cette action. Ces renseignements sont entrés dans un mode sécurisé: l'écran est grisé, temporairement désactivé et seule la boîte de dialogue de saisie est accessible. Ceci afin d'interdire la saisie des informations par un logiciel malveillant, mais aussi pour mettre en évidence l'importance de la demande.

La sécurité d'Internet explorer 7 a également été renforcée : filtre anti-phishing, IDN avec des capacités anti-spoofing, contrôle parental, exécution des contrôles ActiveX désactivée par défaut. Internet Explorer s'exécute en mode protégé, possède des permissions inférieures à celles de l'utilisateur et fonctionne de façon isolée des autres applications. L'anti-espion Windows Defender fait maintenant partie de Windows. Il assure la protection contre les malwares et autres programmes indésirables. Toute modification de configuration du système (telle que le démarrage automatique d'une nouvelle application) est bloquée, sauf autorisation expresse de l'internaute. Une autre amélioration importante concerne le cryptage de disque BitLocker. Réservée aux éditions Enterprise et Ultimate de Vista, cette fonctionnalité permet d'encrypter la totalité du disque système. BitLocker peut travailler en accord avec un cryptoprocesseur TPM (Trusted Platform Module version 1.2) embarqué sur la carte mère ou avec une clé USB. Tout comme pour les autres techniques de cryptage de disques, BitLocker reste vulnérable à une attaque par démarrage à froid, en particulier lorsque la TPM est utilisée sans demande d'identification préalable.

Plusieurs autres restrictions de privilèges sont également implémentées dans Vista. Par exemple, un processus possédant un faible niveau d'intégrité ne peut pas interagir avec un autre possédant un fort niveau d'intégrité. Ou encore, un service n'a pas la possibilité d'interagir avec les parties du système qui ne lui sont pas apparentées. Le pare-feu filtre désormais les accès entrants et sortants, et il est possible de définir des règles pour valider/dévalider les communications avec certains périphériques.

Quelques nouveautés concernent les caractéristiques relatives au déploiement et à la maintenance.

Ces technologies sont également accessibles à Windows XP et Windows Server 2003. Ceci, afin de faciliter leur introduction et leur utilisation tant par les développeurs que par les utilisateurs finaux.

De nouvelles API ont également été ajoutées dans le cœur du système. Notamment aux niveaux suivants : réseau, impression, interface vidéo, infrastructure de sécurité, déploiement, installation des applications, pilotes de périphériques (Windows Driver Foundation), NTFS transactionnel, gestion de l'énergie, support de Tablet PC Ink, SideShow et mises à jour majeures sur plusieurs sous-systèmes du cœur de Windows.

Les jeux ou les programmes qui se basent sur la version DirectX 10, propre à Windows Vista, ne sont pas en mesure de fonctionner sur les versions précédentes de Windows. Il en va de même des applications qui nécessitent l'utilisation de Direct3D9Ex, la mise à jour pour Vista de Direct3D 9. Si l'on se réfère au blog de Microsoft, il existe trois possibilités pour implémenter OpenGL sous Vista. Les applications peuvent utiliser l'implémentation par défaut, qui traduit les appels OpenGL dans l'API Direct3D. Les applications peuvent également utiliser un pilote ICD (Installable Client Driver), proposé en deux versions : hérité et compatible Vista. Le pilote hérité désactive la gestion avancée du Bureau de Vista, alors que le pilote compatible Vista tire parti des nouvelles API et est totalement compatible avec la nouvelle gestion du Bureau. Cependant, le hardware overlay n'est pas supporté, car considéré comme obsolète dans Vista). ATI et NVidia recommandent d'utiliser les objets Framebuffer pour parvenir au même résultat.

Vista a subi une refonte totale des éléments du cœur du système d'exploitation afin d'assurer la protection des contenus appelés « contenu de première qualité » (HD-DVD, Super Audio CD, Blu Ray). Cette protection ne s'applique qu'aux contenus du HD explicitement protégés par leur propriétaire.

Chacune de ces mesures sera prise à la discrétion de chaque éditeur de contenu HDVP.

Ces mesures font l'objet de nombreuses critiques.

Windows Vista, contrairement à Windows XP, sait s’adapter aux différents composants et exploiter certaines fonctionnalités matérielles. WinSAT peut être aussi utilisé pour savoir si la carte graphique est compatible avec l’interface Aero et donc l’activer. L’outil n'est pas exécuté automatiquement lors d'un changement de matériel. Il est accessible dans les panneaux de configuration où il fournit une note de 1 à 5.9 à votre PC (la valeur maximale pourra être mis à jour si les périphériques dépassent de trop cette valeur). Les jeux sous Vista peuvent profiter de ce système et préciser la note minimum et la note recommandée pour pouvoir jouer. Ce n’est cependant qu’à titre d’informations et rien n’empêche de jouer si les pré-requis ne sont pas présents. Chaque grade correspond selon Microsoft à un type de recommandation matérielle. Certaines recommandations semblent contradictoires, c'est pourquoi le détail ne figure pas dans la liste ci-dessous.

Windows Vista inclut un nouveau système d'installation, basé sur des fichiers images orientés fichiers portant l'extension *.wim, et qui permettra une procédure entièrement graphique et une installation complète en moins de vingt minutes sur un PC neuf (la durée est supérieure en cas de mise à jour).

Toutes les informations nécessaires à l'installation (clé du produit, nom de l'ordinateur, etc.) sont demandées à l'utilisateur au début, de façon à proposer une installation sans interruption. Le système permettra également de faciliter l'intégration de logiciels, pilotes et mises à jour.

Windows Vista nécessite un matériel récent et performant pour fonctionner pleinement. Selon Microsoft, les ordinateurs pouvant faire tourner Windows Vista sont classés sous 2 appellations : Vista Capable et Vista Premium Ready.

Certains composants et caractéristiques de Windows XP ont été supprimés dans Windows Vista : Windows Messenger, Hyperterminal, MSN Explorer, Active Desktop, NetMeeting (remplacé par Windows Meeting Space), ActiveSync (remplacé par Windows Mobile Device Center 6.0, puis WMDC 6.1). D'autre part, le thème visuel "Luna" et les combinaisons de couleurs disponibles depuis Windows 3.X ne sont pas incluses dans Windows Vista. Les profils matériels ont également disparu, ainsi que le support de technologies propres aux cartes mères anciennes (EISA, APM et port de jeu par exemple). IP via Firewire a également été supprimé.

Cette augmentation du nombre de versions serait, selon les rumeurs, destinée à améliorer la rentabilité des ventes de Windows.

Attention : les versions OEM ne supportent pas la mise à jour (tous les fichiers et préférences utilisateurs sont perdus en cas d'installation ou de réinstallation ! Il est indispensable de faire une sauvegarde complète des fichiers et préférences avant l'installation).

Toutes les versions nécessitent l'activation en ligne ou par téléphone de la licence (l'activation peut être effectuée au maximum 30 jours après l'installation et le premier démarrage, après quoi, Windows fonctionnera en mode réduit permettant uniquement de se connecter à Internet pour charger les composants de mise à jour de Microsoft et d'activer la licence). L'activation tient compte du matériel, sauf pour les licences site où les licences activées sont signées par l'organisation et contrôlables à distance.

Si Windows détecte que la clé utilisée pour l'installation n'est pas légale, il tombera dans un mode limité ou seules les fonctions de mise à jours, d'activation et d'achat d'une autre clé sera disponible.

Indépendamment du type de licence commerciale utilisée, il est possible de débloquer les fonctions d'une version de Vista vers celles d'une version supérieure sans réinstallation, en achetant une licence en ligne soit auprès de Microsoft, soit auprès du revendeur. Cependant il n'est pas prévu de passer d'une version 32 bits à une version 64 bits par ce système (il faudra alors acquérir une nouvelle licence complète).

De temps à autre, Microsoft propose des "Service Packs" pour ses systèmes d'exploitation afin de solutionner les problèmes existants et ajouter des fonctionnalités. Le 4 février 2008, après une période de test de cinq mois, Windows Vista Service Pack 1 (SP1) a été proposé par Microsoft à ses partenaires OEM, en même temps que Windows Server 2008. La sortie simultanée des deux systèmes d'exploitation s'explique par la fusion des noyaux client et serveur. C'est une première depuis Windows 2000. Les abonnés MSDN sont en mesure de télécharger SP1 depuis le 15 février 2008. Ce Service Pack est accessible aux autres utilisateurs via Windows Update ou sur le Centre de téléchargement Microsoft depuis le 18 mars 2008. À l'heure où nous écrivons ces lignes, SP1 n'est disponible qu'en anglais, français, espagnol, allemand et japonais. Un livre blanc publié par Microsoft fin août 2007 a dévoilé les grandes lignes du Service Pack 1, en identifiant sur trois axes majeurs de développement : fiabilité et performance, administration et support de nouveaux matériels et standards.

En ce qui concerne les performances, ont été améliorées les opérations de copie de fichiers, la mise en veille, la connexion/déconnexion de machines basées sur des domaines différents, l'interprétation du code JavaScript dans Internet Explorer, le parcours des fichiers réseau partagés, la manipulation des fichiers compressés ZIP et la défragmentation des disques (une ou plusieurs unités de disque peuvent désormais être défragmentées en une seule opération).

Le Service Pack 1 supporte de nouveaux standards matériels et logiciels. En particulier le système de fichiers exFAT, le standard de réseaux sans fil 802.11n, le support d'IPv6 sur les connexions VPN, le protocole Secure Socket Tunneling et le démarrage d'un ordinateur x64 qui utilise UEFI (le successeur de BIOS). Prévue dans la première version de Windows Vista, cette dernière possibilité a finalement été reportée car aucune carte mère compatible avec ce nouveau standard n'était disponible. Un autre moteur de recherche local que celui de Windows Vista peut désormais être utilisé. Ces changements interviennent suite à une plainte émanant de Google, dont la diffusion de l'application Google Desktop Search a été entravée par le moteur de recherche local intégré à Windows Vista. En juin 2007, Google a indiqué que les changements apportés à Windows Vista SP1 sont un premier pas dans la bonne direction, mais que cet effort devra être poursuivi pour rendre la démarche de l'utilisateur plus simple et plus accessible.

Un ensemble d'API a été développé pour faciliter la mise à jour du noyau de Windows par les programmes antivirus.

Une mise à jour de DirectX 10, appelée DirectX 10.1, rend obligatoire plusieurs caractéristiques qui étaient auparavant optionnelles sur les matériels compatibles Direct3D 10. Les cartes graphiques devront désormais supporter ce nouveau standard.

Le service Pack 1 inclut le noyau 6001, identique à celui de Windows Server 2008.

La Console de gestion des politiques de groupes est remplacée par l'Éditeur de stratégies de groupe locale. Une mise à jour téléchargeable de la Console de gestion des politiques de groupe devrait être disponible en même temps que la SP1.

Un Service pack 2 est également prévu. Microsoft a commencé à envoyer des invitations à des beta testeurs en vue de la version beta du service pack prévu dans quatre semaines. Ce Service pack précèdera la sortie de Windows 7. Ce SP2 rassemblera tous les patchs et correctifs mis en ligne depuis la publication du SP1, soit un peu plus d'un an après le début de la mise sur le marché de l'OS. Quant à savoir s'il apportera de nouvelles fonctionnalités, Neowin avance que oui. Elles ne sont pas légion à être citées pour le moment mais Windows Search 4 va être intégré au service pack. Le Service Pack 2 sortira en avril 2009.

En juillet 2006, l'équipe de recherche de Symantec, éditeur de logiciels antivirus et de sécurité, a critiqué le fait que Windows Vista contenait un grand nombre de lignes de codes nouvelles et non testées, notamment la pile IP, et que Microsoft avait procédé à la suppression d'une grande partie de code éprouvé pour le remplacer par un nouveau code non vérifié, introduisant au passage de nouvelles failles de sécurité pointées du doigt par Symantec. Microsoft a déclaré avoir corrigé les failles signalées dans la version Beta 2, mais Symantec a précisé que s'il était rassurant que Microsoft ait corrigé ces défauts, il ne faisait aucun doute que d'autres failles allaient être découvertes à l'avenir.

En juin 2007, un membre de la direction de la stratégie sécurité de chez Microsoft, Jeffrey R. Jones, indique dans un rapport qu'une seule faille de sécurité d'un niveau élevé est restée non colmatée six mois après le lancement de Vista. À titre de comparaison, il précise que le nombre de failles de sécurité du même niveau non résolues était supérieur pour les systèmes tel que Windows XP, Red Hat Enterprise Linux 4 ou Linux Ubuntu six mois après leur lancement. La méthodologie de comparaison employée par Jeffrey R. Jones est critiquée par certains acteurs en sécurité informatique.

McAfee, un autre éditeur de logiciels antivirus et de sécurité, a déclaré que Windows Vista serait encore moins sécurisé que les versions précédentes de Windows.

Le journal Réseaux-Télécoms.net rapporte ce qu'il qualifie de « belle faille », à savoir que le DVD de Windows Vista permet d'accéder à une partition Windows XP en mode administrateur sans avoir à entrer de mot de passe.

L'intégration de la Gestion numérique des droits (DRM) dans le système d'exploitation Windows Vista, et en particulier le Protected Video Path (PVP), qui implique des technologies comme le High-bandwidth Digital Content Protection (HDCP) et l'Image Constraint Token (ICT), est une autre cible de critiques.

Ces fonctionnalités ont été ajoutées à Windows Vista suite à un arrangement entre Microsoft et les principaux studios de cinéma hollywoodiens. Microsoft s'est défendu en déclarant que les studios de cinéma et autres fournisseurs de contenu n'autoriseront la lecture de leurs données sur les ordinateurs que s'ils offrent une protection suffisante. Cela concernera, entre autres choses, la lecture de contenu protégé sur les HD DVD et les disques Blu-ray.

Peter Gutmann, un chercheur néo-zélandais en sécurité informatique, a publié une analyse, et très controversée car jugée partiale, du coût de la protection de contenu de Windows Vista, basée sur des documents publics de Microsoft, et qui concerne le plan financier, les performances ou encore l'utilisabilité. D'après lui, Microsoft impose aux fabricants certaines contraintes pour que leurs matériels soient reconnus sous Windows Vista, et ces contraintes vont notamment entraîner une augmentation du prix du matériel pour tous les utilisateurs, même ceux n'utilisant pas Windows Vista, des baisses de fiabilité, et une interdiction de publier les spécifications complètes du matériel (ce qui nuit particulièrement à l'interopérabilité), entre autres, entraînant des dommages collatéraux dans toute l'industrie informatique. Robert Cringely a quant à lui produit une contre-analyse des conséquences commerciales décrites par Peter Gutmann, et a eu une conclusion différente.

Steve Gibson, du Gibson Research Corporation a déclaré lors de la conférence Security Now! être d'accord avec l'analyse de Peter Gutmann, qui est selon lui une description précise et factuelle de ce qui se trouve dans les spécifications de Microsoft.

Un article du site Hardware.fr a regretté le fait que contrairement aux annonces rassurantes de Microsoft et des constructeurs, la protection HDCP avait bel et bien été mise en place, et entraînait de nombreux problèmes de lecture avec du matériel non HD Ready. L'article a cependant remarqué qu'il était encore possible de contourner la protection dans certains cas et avec du matériel le permettant, en passant par la sortie analogique.

La Fondation pour le logiciel libre (Free Software Foundation) mène une campagne appelée « Bad Vista » contre Windows Vista pour ces mêmes raisons, et pour d'autres fonctionnalités de Vista considérées comme des atteintes à la vie privées des utilisateurs..

Les nouvelles fonctionnalités de sécurité concernant le contrôle d'accès utilisateur (User Account Control) ont également été le sujet de nombreux débats.

Andrew Jaquith, analyste au Yankee Group a déclaré que bien que les nouvelles fonctionnalités de sécurité semblent prometteuses, elles étaient bien trop bavardes et ennuyeuses. Paul Thurrott, un fervent supporter de Microsoft, a qualifié la chose de « très mauvaise plaisanterie », étant donné le nombre de boîtes de dialogue que l'utilisateur doit valider pour seulement effectuer des tâches de base. Plus tard, il a noté que le fonctionnement du contrôle d'accès utilisateur avait été amélioré dans la Beta 2 et était moins ennuyeux, mais il a également déclaré que Microsoft était toujours à la recherche d'un équilibre entre la sécurité et les nuisances. Le contrôle d'accès utilisateur peut cependant être désactivé très simplement dans Windows Vista, mais cela lui retire tout intérêt. De plus, ces boîtes de dialogue n'empêchent pas un utilisateur d'effectuer une action dangereuse : simplement, il aura été mis en garde.

Une autre critique courante concerne le fait que certains considèrent que Windows Vista a copié des fonctionnalités spécifiques du système Mac OS X d'Apple. D'après Scott Spanbauer, journaliste à PCWorld, les effets visuels d'Aero et le design des icônes et des boutons ressemblent fortement à ceux d'Aqua, sous Mac OS X.

Paul Thurrot, journaliste à WindowsITPro, a fait des commentaires similaires, et a fait la remarque que certaines des nouvelles applications de Windows Vista semblaient avoir été directement inspirées par les applications équivalentes sous Mac OS X.

John Rizzo, journaliste à eWeek, a remarqué que Windows Vista a incorporé des fonctionnalités implémentées depuis longtemps dans Mac OS X, comme la recherche rapide et les dossiers virtuels. New York Times pointe du doigt la forte ressemblance entre les gadgets de Vista et les widgets déjà présents dans Mac OS X 10.4. Tout ceci a amené certains à penser que Aero n'était qu'une imitation d'Aqua.

David Pogue, journaliste du New York Times évoque également avec ironie des ressemblances frappantes avec Mac OS X Tiger, dont Microsoft ne parle d'ailleurs jamais. Pourtant, il a été prouvé que plusieurs de ces fonctionnalités comme "instant search" existaient depuis des versions alpha officielles datant d'avant la sortie de Mac OS X Tiger .

Microsoft, déjà condamné pour abus de position dominante dans de nombreux pays (États-Unis, Union européenne, Corée du Sud, etc.), a de nouveau attiré l'attention de la Commission européenne avec Windows Vista. Cette dernière a mis en garde Microsoft concernant le non-respect des lois sur la libre concurrence économique.

Le prix auquel est vendu Windows Vista en Europe fait l'objet de critiques. Louis Naugès estime que les prix pratiqués en Europe ont été augmentés d'environ 56% par rapport à ceux qui sont effectifs aux États-Unis et au Canada. Le site Web Clubic a quant à lui calculé que Windows Vista était comparativement vendu entre 87% et 91% plus cher en France qu'aux États-Unis. Microsoft France s'est défendu en évoquant des coûts de traductions, d'intermédiaires et de transports, arguments jugés « hors de propos » en raison du fait que les utilisateurs américains ont accès gratuitement à la version française.

Des tests menés par plusieurs sites internet ont abouti à la conclusion que l'utilisation de l'interface Aero de Windows Vista entrainait une sur-consommation électrique et réduisait l'autonomie des portables de 10 à 30%. Microsoft a admis l'impact de son interface sur l'autonomie des ordinateurs portables mais d'une baisse de 1 à 4% seulement.

En réalité, d'après des études récentes, Windows Vista aurait un impact bien plus important sur les batteries et c'est une des raisons pour lesquelles il ne tourne pas sur les netbooks (les autres raisons étant le prix et la puissance de ces ordinateurs). Il consommerait deux fois plus d'énergie que Mac OS X Leopard sur un MacBook Pro, la faute à une mauvaise gestion de la consommation.

Des e-mails internes à Microsoft révélés à l'occasion d'une procédure en justice montrent que ce dernier a sciemment sous-évalué les besoins de Vista en ressources matérielles. En effet, depuis avril 2007, la société est sous le coup d'une plainte en nom collectif (« class action ») concernant le label « Vista Capable » utilisé par les premières machines capables d'accueillir le système d'exploitation. La justice américaine a dévoilé des e-mails dans lesquels un responsable indique clairement que Microsoft a sous-estimé volontairement les besoins de Vista pour aider la société Intel a atteindre ses résultats trimestriels, en lui permettant ainsi de continuer à vendre des cartes mères équipées du chipset graphique 915, alors que ce dernier, classé dans la liste des composants « Vista Capable », est incapable de faire tourner n'importe quelle fonction visuelle avancée de l'interface, notamment « Aero ».

Alors que Microsoft déclarait que la plupart des PC fonctionneraient sous Windows Vista, les exigences de certaines des caractéristiques de l'édition Premium (l'interface Aero par exemple), ont eu un impact sur la mise à jour vers ce nouveau système. Si l'on se réfère à un article du Times paru en mai 2006, seulement 5% des ordinateurs du marché anglais seraient en mesure d'exécuter la version la plus aboutie de Vista. Beaucoup d'utilisateurs se sont trouvés en possession d'ordinateurs estampillés "Vista Capable", et pourtant dans l'impossibilité d'utiliser le nouveau système d'exploitation.

Lors de la sortie de Windows Vista, les opérations fichiers (copie et suppression par exemple) étaient bien plus lentes que sur les autres systèmes d'exploitation. Le transfert des données lors de la migration d'un ordinateur non-Vista à un ordinateur Vista semblait difficile, voire impossible, à moins d'utiliser des chemins de traverse. Six mois après la commercialisation du nouveau système, Microsoft a confirmé l'existence de ces problèmes en diffusant une mise à jour spéciale "performance et fiabilité". Par la suite, cette mise à jour a été diffusée via Windows Update. Aujourd'hui, elle est intégrée dans Windows Vista SP1.

Avant la sortie de Windows Vista, ses futurs utilisateurs ont mis beaucoup d'espoirs dans ce nouveau système. Soutenus par les promesses des nouvelles fonctionnalités, l'amélioration de la sécurité et de l'interface utilisateur, ces espoirs ont été renforcés par une attente de cinq ans, depuis la sortie de Windows XP. Un grand nombre de professionnels et de particuliers a ainsi prévu de passer à Vista.

Cependant, après la sortie du nouveau système, de nombreuses critiques ont fusé concernant la faible compatibilité matérielle, le matériel minimum nécessaire, les "mauvaises" performances et le peu d'innovations depuis Windows XP. Ces bruits ont freiné l'adoption massive du système, aussi bien chez les professionnels que chez les particuliers. Certains sont même allés jusqu'à remplacer Vista par XP, ou un autre système. Il en a découlé un faible taux d'acceptation de Windows Vista et un désintérêt du public, comme l'indiquent les titre de PC World "The biggest tech disppointment of 2007" et d'Infoworld "#2 Tech's all-time 25 flops". Le pourcentage d'implantation de Windows Vista en janvier 2008 était de 11,96%.

Étant donné la croissance élevée du marché des PC depuis la sortie de Windows XP, les ventes du nouveau système ont cependant établi un nouveau record. Dans les premiers mois, 20 millions d'exemplaires de Vista ont ainsi été vendus (le double de Windows XP dans la même période, en octobre 2001). Pourtant, à l'échelle du nouveau marché, ces ventes n'ont rien d'exceptionnel. À titre d'exemple, les ventes du système Mac OS X Leopard ont été doublées par rapport aux ventes de Mac OS X Jaguar, cinq ans plus tôt, en août 2002. Il faut pourtant avouer que la migration de Jaguar vers Léopard a connu moins de contraintes que celle de XP vers Vista. En effet, deux versions intermédiaires avaient vu le jour : Panther et Tiger. PC World rapporte que l'adoption de Vista se fait à un rythme bien moins soutenu que Windows XP. Durant la première année, le pourcentage d'utilisateurs de Windows XP visitant le site Web PC World atteint 36%. Dans le même intervalle, les utilisateurs de Windows Vista ne représentent que 14%, alors que 71% des utilisateurs sont toujours sous Windows XP. Electronista rapporte qu'en 2007, les ventes de Vista ont été inférieures à celles de XP. Au Consumer Electronics Show de 2008, Bill Gates a annoncé que 100 millions de copies de Vista avaient été vendues, alors qu'InformationWeek relate que, selon une estimation de Gartner, 250 millions de PC étaient vendus pendant la première année d'existence de Vista. Electronista note également que la croissance de Vista est actuellement inférieure à celle de XP lors de son introduction, et précise que 89 millions de copies de Windows XP avaient été vendues durant la première année de sa commercialisation, et ce, malgré le fait que deux fois moins de PC aient été vendus à cette époque.

Étant donné la mauvaise perception de Vista par le public et la demande continue de Windows XP, Microsoft continue à vendre Windows XP. Un nombre élevé d'anciens utilisateurs de Vista est repassé à XP (ou un autre OS) sur des ordinateurs sur lesquels Vista était préinstallé. Plusieurs constructeurs d'ordinateurs ont même commencé à fournir un CD permettant de retourner à Windows XP sur leurs PC où Windows Vista Business ou Ultimate était préinstallé, certainement pour aider les petites et moyennes entreprises ainsi que les nouveaux ordinateurs sur lesquels Linux était préinstallé. Une étude conduite par ChangeWave en janvier 2008, montre que le pourcentage d'utilisateurs "très satisfaits" de Windows Vista est bien inférieur à celui des autres systèmes : 15% sur Vista Home Basic, 27% sur Home Premium, 52% sur XP et 81% sur OS X Leopard. ChangeWave a aussi rapporté que 83% des personnes ayant l'intention d'acheter un Macintosh le font à cause de l'attrait du système Leopard et de leur aversion pour Vista. L'étude ChangeWave a aussi montré une décroissance dans le pourcentage de sociétés ayant l'intention d'acheter un PC : 96% à 93% de novembre 2005 à Novembre 2007, en partie à cause de la mauvaise image de Vista auprès du public. L'adoption de Vista dans les petites entreprises a été inférieure à celle prévue, une grande majorité lui préférant Windows XP ou attendant Windows 7, la prochaine version du système d'exploitation de Microsoft, qui devrait voir le jour en 2009 ou 2010. En décembre 2006, Information Week prévoyait que 6% des entreprises utiliseraient Vista dans sa première année de commercialisation. En octobre 2007, seulement 1% des entreprises utilisaient Vista (de nombreuses sociétés ont acquis des licences Windows Vista, mais un grand nombre d'entre elles repoussent son déploiement).

Certaines organisations ont dénoncé Vista comme étant à la source de leurs problèmes. Par exemple, en octobre 2007, l'association néerlandaise des consommateurs a invité à boycotter Windows Vista après que le géant du logiciel a refusé d'offrir des copies gratuites de Windows XP aux utilisateurs qui rencontrent des problèmes avec Windows Vista.

Microsoft a annoncé en février 2008 qu'il baisserait le prix de Vista afin de favoriser son implantation. Ces réductions de prix ne s'appliqueront qu'aux ventes au détail, ce qui représente moins de 10% des ventes totales du système. Les baisses varieraient entre 20 et 48%, selon les déclinaisons du système.

En haut



Nouvelles fonctions de Windows Vista

Windows Vista (au début nommé Longhorn) a un grand nombre de nouvelles fonctionnalités en comparaison avec les versions précédentes de Windows qui couvrent tout le système d'exploitation.

Les éditions Premium de Windows Vista incluent une interface utilisateur et un style visuel, nommé Windows Aero. Le but d'Aero est d'être clair et plus esthétique que les versions antérieurs de Windows, en incluant des transparences, des animations de fenêtres et un volet de gadgets. Windows Aero a également d'autres fonctions comme une nouvelle police (Segoe UI) qui a un rendu amélioré ainsi qu'un nouveau style pour les assistants d'installation et plus généralement un changement de couleurs de la plupart des boîtes de dialogue et du panneau de configuration.

En plus du thème visuel Windows Aero, Windows Vista inclut trois autres variations : "Standard" qui correspond au thème Aero sans effets de transparences et d'effets 3D de fenêtres, "Basique", qui ressemble plus à Windows XP avec quelques éléments Aero. Quant aux machines en fin de vie qui ne peuvent pas utiliser le Desktop Window Manager (Gestionnaire des fenêtres du bureau), "Classic" est un thème similaire à l'apparence de Windows 2000.

Pour tous les PC "Vista Premium Ready", l'utilisation des touches Alt + Tab (qui permet la navigation entre les fenêtres ouvertes), dispose d'un aperçu de chaque programme ouvert apparaît au dessus de l'icône du programme. De plus, Windows Flip 3D vous permet de changer de fenêtres grâce à une cascade de programme en 3D en utilisant la molette de la souris afin de sélectionner le programme ouvert désiré.

Le nouveau noyau comprend des modifications r rapport aux précédentes versions de Windows telles que l'amélioration du filtrage, le tri, le regroupement. Combinée avec la recherche intégrée de bureau, le noyau Explorer permet aux utilisateurs de trouver et d'organiser leurs fichiers dans de nouveaux moyens, tels que "Stacks". Le "Stacks" affiche les fichiers groupes selon le critère spécifié par l'utilisateur. STACKS peuvent être cliquées pour filtrer les fichiers indiqués dans l'Explorateur Windows.

A new type of folder known as a Shadow Folder can revert its entire contents to any arbitrary point in the past. Shadow Folders utilize Transactional NTFS, a transaction feature for file system operations, in the NTFS release that accompanies Windows Vista.

Windows Explorer also contains modifications in the visualization of files on a computer. Though previous versions would only display thumbnails for images and videos, Windows Vista allows any file to display its graphical thumbnail to show its content. Furthermore, different imagery is overlayed on thumbnails to give more information about the file, such as a picture frame around the thumbnail of an image file, or a filmstrip on a video file. Thumbnails can be zoomed on. The preview panel allows you to see thumbnails of all sorts of files and view the contents of documents, similar to the way you can preview email messages in Outlook, without opening the files.

The address bar has been modified to present a breadcrumbs view, which shows the full path to the current location. Clicking any location in the path hierarchy takes the user to that level, instead of repeatedly pressing the Back button. This is roughly analogous to what is possible today by pressing the small down-arrow next to "Back" and selecting any folder from a list of previously accessed folders. It is also possible to navigate to any subfolder of the current folder using the arrow to the right of the last item, or to click in the space to the right of this to copy or edit the path manually.

Users can view and edit some textual metadata, such as 'Author' and 'Title', in files that support them within Windows Explorer. A new type of metadata called tags allows users to add descriptive terms to documents for easier categorization and retrieval. Some files support open metadata, allowing users to define new types of metadata for their files. Out-of-the-box, Windows Vista supports Microsoft Office documents and most audio and video files. Support for other file types can however be added by writing specialized software to retrieve the metadata at the shell's request. Metadata also include thumbnail previews, called live icons, which show a graphical preview of the contents of the file. Unlike previous versions of Windows, all metadata is stored inside the file, so that it will always travel with the file. However, users will be able to add metadata to only a few file types, especially at first.

It is now possible to install and select non-English languages on a per-user basis which transforms the shell and applications into Arabic, French, German, Japanese or Spanish from the next login, for multilingual enterprises and households.

Check boxes allow the selection of multiple files. Also, when renaming a file, Explorer only highlights the filename without selecting the extension. A Favorites pane on the left contains commonly accessed folders and prepopulated search folders. Seven different views are available to view files and folders, namely, List, Details, Small icons, Medium icons, Large icons, Extra large icons or Tiles. It is possible to change the layout of the Explorer window by using the Organize button. Users can select whether to display Classic Menus, a Search Pane, a Preview Pane, a Reading Pane, and/or the Navigation Pane. Document Properties are available from the common 'Open' and 'Save' dialog boxes, so it is easier to add information to the document.

Windows Vista features system-wide integrated search, called Instant Search, throughout the Explorer user interface, Start menu, Open/Save dialog boxes etc. Beyond searching for files, search works with Help, Control Panel, Networking, and more. In Control Panel, for example, typing "firewall" will instantly return all applets that have to do with the system firewall. The search engine uses indexing to allow for a quick display of results for a given search. The indexed search platform is based on Microsoft's Windows Desktop Search 3.0 release. This is in contrast to the search engine of Windows XP, which takes some time to display results, and only after the user has finished typing the search string. The Windows Vista search allows users to add multiple filters to continually refine search results (Such as "File contains the word 'example'").

Searching can also be done from the box at the bottom of the start menu, so it possible to start a program from here by typing its name, for example "Calc" to start the calculator, "Word" to start Microsoft Word, "Mail" to open Windows Mail, a web address to start the default browser at a particular site, the default search engine, or even a folder name, filename or network share name.

Advanced options allow to choose for a specific file type how it should be indexed, the properties only or the properties and the file contents or exclude it.

There is also the ability to save searches as Saved Searches where opening a folder will execute a specific search automatically and display the results as a normal folder. These virtual folders are also distributable via RSS.

The Windows Vista search and organize capabilities are built on the Windows Desktop Search engine and platform, allowing third-party applications (e.g. Microsoft Outlook 2007) to use the indexing platform to store metadata and perform searches on Windows Vista or Windows XP (with the Windows Desktop Search redistributable installed). Searching in Windows Vista also allows users to search across RSS and Atom feeds, straight from Windows Explorer.

Windows Vista also uses IFilters that are used today by Windows Desktop Search. The IFilter interface can be implemented by software makers so that files created by their applications can be better integrated with search and indexing programs. Another new aspect of Vista's search capabilities is Query Composition, this feature gives the user the ability to build searches on top of each other.

Windows Vista also features an enhanced file content search for non-indexed locations, whereby the files being scanned are processed by the same IFilters that would be used for indexing, therefore offering more consistent results between indexed and non-indexed searches as well as the ability for third-parties to add support for additional file formats to have their content searched.

Volet Windows est un nouveau panneau, situé sur le côté droit de l'écran où l'utilisateur peut placer des gadgets, qui sont en fait des petites applications dédiées à montrer une information précise (Météo, résultats de sports). Ces gadgets peuvent être placés sur le bureau, hors du volet latéral si souhaité par l'utilisateur. Par défaut, Windows Vista fourni 12 gadgets : une calculatrice, une horloge, un indicateur d'utilisation processeur, un outil de conversion de monnaie, un lecteur de flux RSS, un bloc-note, un puzzle, un puzzle d'image, une corbeille, un diaporama d'images, le cours boursier, et un compteur de temps. Des gadgets additionnels sont disponibles sur le site de Microsoft, qui offre une panoplie de gadgets développés par Microsoft, et part des utilisateurs.

Gadgets are written using a combination of DHTML for visual layout, JScript and VBScript for functional code, and an XML file for defining the gadget's metadata (author name, description, etc.) The gadget is then distributed as a ZIP file with a .gadget extension. Displaying the gadget using DHTML allows the same gadget to be used on Microsoft's Live.com and Windows Live Spaces sites. Alternatively, on Windows Vista, the gadget can detect that WPF is available and take advantage of its graphical abilities to display in a different way from the web.

Windows Vista includes the latest version of Internet Explorer, which adds support for tabbed browsing, Atom, RSS, internationalized domain names, a search box, a phishing filter, an anti-spoofing URL engine, fine-grained control over ActiveX add-ons, thumbnails of all open tabs in a single window (called Quick Tabs), page zoom, and tab groups. Tab groups make it possible to open a folder of Favorites in tabs with a single click. Importing bookmarks and cookies from other web browsers is also supported. Additionally, there is now proper support for PNG images with transparency as well as improvements and fixes to CSS and HTML rendering, although its lack of standards compliance continues to draw criticism especially from the free software movement.

The Windows Vista and XP version of Windows Internet Explorer 7 additionally feature an update to the WinInet API. The new version has better support for IPv6, and handles hexadecimal literals in the IPv6 address. It also includes better support for Gzip and deflate compression, so that communication with a web server can be compressed and thus will require less data to be transferred., Internet Explorer Protected Mode support in WinInet is exclusive to Windows Vista.

Windows Media Player 11, which is also available on Windows XP and Windows Server 2003, features a fully revamped interface. Windows Media Player 11 in Windows Vista Home Premium and Ultimate Editions natively supports playback of HD DVD. Specifically, Windows Vista supports the MMC-5 commands, the driver commands for the AACS content protection scheme, as well as the UDF file system, although UDF is currently a part of the BD-R file system and not HD DVD. Windows Vista Home Premium and Ultimate Editions also natively include the VC-1 and the MPEG-2 video decoders, as well as the Dolby Digital (AC-3) 5.1 audio decoder. H.264 video and other multichannel surround sound audio standards still require third party decoders., Blu-ray playback also requires third party components to be installed. The Media Library is now presented without the category trees which were prominent in the earlier versions. Rather, on selecting the category in the left pane, the contents appear on the right, in a graphical manner with thumbnails – a stark departure from textual presentation of information. Search has been upgraded to be much faster.

Windows Media Player 11 for Windows Vista is a superset of features of what is in the version for previous Windows versions.

Media Center dans Windows Vista est disponible dans l'édition Familiale Premium et dans l'édition Intégrale. Il a été grandement amélioré, notamment avec une interface retravaillée. Chaque bouton dans le menu principal, qui contient des sections comme "Musique", "Vidéos" et "TV" s'enfoncent quand la catégorie est sélectionnée. Pour chaque sélection, un sous-menu apparaît, en s'étendant horizontalement.

Windows Vista includes Internet Information Services (IIS) version 7, which has been refactored into a modular architecture, with integrated .NET extensibility. Instead of a monolithic server which features all services, IIS 7 has a core web server engine, and modules offering specific functionality can be added to the engine to enable its features. Writing extensions to IIS 7 using ISAPI has been deprecated in favor of the module API. Much of IIS's own functionality is built on this API, and as such, developers will have much more control over a request process than was possible in prior versions.

A significant change from previous versions of IIS is that all web server configuration information is stored solely in XML configuration files, instead of in the metabase. The server has a global configuration file that provides defaults, and each virtual web's document root (and any subdirectory thereof) may contain a web.config containing settings that augment or override the defaults. Changes to these files take effect immediately. This marks a significant departure from previous versions whereby web interfaces, or machine administrator access, was required to change simple settings such as default document, active modules, and security/authentication.

IIS 7 also features a completely rewritten administration interface that takes advantage of modern MMC features such as task panes and asynchronous operation. Configuration of ASP.NET is more fully integrated into the administrative interface.

Previous versions of IIS included with Windows XP had hard limits on concurrent connections and defined web servers; these limitations have been removed.

Beginning in early 2002 with Microsoft's announcement of their Trustworthy Computing initiative, a great deal of work has gone into making Windows Vista a more secure operating system than its predecessors. Internally, Microsoft adopted a "Secure Development Lifecycle" with the underlying ethos of, "Secure by design, secure by default, secure in deployment". New code for Windows Vista was developed with the SDL methodology, and all existing code was reviewed and refactored to improve security.

Some of the most significant and most discussed security features included with Windows Vista include User Account Control, Kernel Patch Protection, BitLocker Drive Encryption, and address space layout randomization. In addition to features intended to improve the security of Windows, Vista includes a range of parental controls, which give owners of a computer a set of tools to limit what other accounts on a computer can do.

The Desktop Window Manager (DWM) is the new windowing system available in premium (except Starter and Home Basic) versions of Windows Vista. It enables the new Windows Aero user interface. The DWM handles the drawing of all content to the screen. Instead of windows drawing directly to the video card's memory buffers, contents are instead rendered to back-buffers (technically Direct3D surfaces), which are then arranged in the appropriate Z-order, then displayed to the user. This drawing method uses significantly more video memory than the traditional window-drawing method used in previous versions of Windows, which only required enough memory to contain the composite of all currently visible windows at any given time. With the entire contents of windows being stored in video memory, a user can move windows around the screen smoothly, without having "tearing" artifacts be visible while the operating system asks applications to redraw the newly visible parts of their windows. Other features new to Windows Vista such as live thumbnail window previews and Flip 3D are implemented through the DWM. Users will need to have a DirectX 9-capable video card to be able to use the Desktop Window Manager. Machines that can't use the DWM will fall back to a "Basic" theme, and use screen drawing methods similar to Windows XP.

Windows Vista includes a new version of Direct3D, called D3D 10. It will add a scheduler and a memory virtualization to the graphics subsystem and forego the current DirectX practice of using "capability bits" to indicate which features are active on the current hardware. Instead, Direct3D 10 defines a minimum standard of hardware capabilities which must be supported for a display system to be "Direct3D 10 compatible". Microsoft's goal is to create an environment for developers and designers where they can be assured that the input they provide will be rendered in exactly the same fashion on all supported graphics cards. This has been a recurring problem with the DirectX 9 model, where different video cards have produced different results, thus requiring fixes keyed to specific cards to be produced by developers.

According to Microsoft, Direct3D 10 will be able to display some graphics up to 8 times faster than DirectX Graphics 9.0c. In addition, Direct3D 10 incorporates Microsoft's High Level Shader Language 4.0. However, Direct3D 10 is not backward compatible with prior versions of DirectX. So computer games made for Direct3D 10 do not function on versions of Windows prior to Vista unless they also support Direct3D 9.

The Direct3D 10 API introduces unified vertex and pixel shaders. In addition, it also supports Geometry Shaders, which operate on entire geometric primitives (points, lines, and triangles), and can allow calculations based on adjacent primitives as well. The output of the geometry shader can be passed directly onwards to the rasterizer for interpolation and pixel shading, or written to a vertex buffer (known as 'stream out') to be fed back into the beginning of the pipeline.

D3D10 functionality requires WDDM (Windows Display Driver Model) and new graphics hardware. The graphics hardware will be pre-emptively multithreaded, to allow multiple threads to use the GPU in turns. It will also provide paging of the graphics memory.

Direct3D 9 is also available under Windows Vista, as well as a new modified Version of it named Direct3D 9 Ex. This modified API uses the WDDM and allows Direct3D 9 applications to access some of the features available in Windows Vista such as cross-process shared surfaces, managed graphics memory, prioritization of resources, text antialiasing, advanced gamma functions, and device removal management.

In Windows Vista, only Direct3D features an overhaul. The DirectX SDK mentions that most of the other APIs have been deprecated. Specifically, DirectInput is deprecated in favor of XInput, from the Xbox team. Likewise, DirectSound is also deprecated in favor of XACT and is also not hardware accelerated. As of DirectX 9.0c, however, neither XInput nor XACT have all of the capabilities of DirectInput or DirectSound, and according to Microsoft's documentation, XInput is specifically designed for the Xbox 360 controllers. DirectPlay is deprecated in favor of Xbox Live whereas DirectShow will be gradually deprecated in favor of Media Foundation. DirectMusic lacks an equivalent modern API so far and therefore is the only component intact.

Icons in Windows Vista are visually more realistic than illustrative. Icons are scalable in size up to 256 x 256 (512 KB), resolution-independent and optimized for high-DPI displays. Required icon sizes are 16 x 16, 32 x 32, and 256 x 256. Optional sizes are 24 x 24, 48 x 48, 64 x 64, 96 x 96, and 128 x 128. Document icons show the actual document contents and several media types are distinguished by icon overlays (video, audio, photos). Windows Explorer can zoom the displayed icons in and out using a gradual slider. To optimize and reduce the size of large icons, icons may be stored as compressed PNGs. To maintain backward compatibility with earlier versions of Windows, only larger sized icons can use lossless PNG compression.

Windows Imaging Component (WIC) is a new extensible imaging framework that allows applications supporting the framework to automatically get support of installed codecs for graphics file formats. Windows Presentation Foundation applications also automatically support the installed image codecs. Third party developers can write their own image codecs for their specific image file formats. By default, Windows Vista ships with the JPEG, TIFF, GIF, PNG, BMP and HD Photo codecs. Codecs for RAW image formats used generally by digital cameras are also supported in this manner. Windows Explorer, Windows Photo Gallery and Windows Photo Gallery Viewer are based on this new framework and can thus view and export images in any format for which the necessary codecs are installed.

Windows Vista features Windows Color System (WCS), a platform for color management. Its goal is to obtain color consistency across various software and hardware, including cameras, monitors, printers and scanners. Different devices interpret the same colors differently, according to their software and hardware configurations. As a result, they must be properly calibrated to reproduce colors consistently across different devices. WCS aims to make this process of color calibration automatic and transparent, as an evolution of ICC Color Profiles.

Windows Color System is based on a completely new Color Infrastructure and Translation Engine (CITE). It is backed up by an new color processing pipeline that supports bit-depths more than 32 bits per pixel, multiple color channels (more than 3), alternative color spaces and high dynamic range coloring, using a technology named Kyuanos developed by Canon. The color processing pipeline allows device developers to add their own gamut mapping algorithm into the pipeline to customize the color response of the device. The new pipeline also uses floating point calculations to minimize round-off losses, which are inherent in integer processing. Once the color pipeline finishes processing the colors, the CITE engine applies a color transform according to a color profile, specific to a device to ensure the output color matches to what is expected.

WCS features explicit support for LCD as well as CRT monitors, projectors, printers, and other imaging devices and provides customized support for each. WCS uses color profiles according to the CIE Color Appearance Model recommendation (CIECAM02), defined using XML, to define how the color representation actually translates to a visible color. ICC V4 color profiles are also supported. Windows Photo Gallery and Photo Viewer, Windows Imaging Component, the HD Photo format, XPS print path and XPS documents all support color management.

Some significant changes have been made to Windows Vista for mobile computing.

Dans Windows Vista, la 'Veille' et la 'Veille prolongée' ont été combinées pour donner la 'Veille hybride' fonction qui est activée par défaut. Quand vous la choisissez, ce nouveau mode sauvegarde les informations de la mémoire de l'ordinateur dans un fichier dit d'"hibernation" sur le disque dur, mais au lieu d'éteindre l'ordinateur, il se met en mode veille. Après un certain laps de temps (3 heures par défaut), il s'arrête (veille prolongée). S'il y a une coupure de courant durant le mode veille, le système reprend l'image de la mémoire sur le disque dur. Sleep mode, thus, offers the benefits of fast suspend and resume when in Standby mode and reliability when resuming from hibernation, in case of power loss. Also, in earlier Windows versions, drivers sometimes prevented Windows from entering or reliably resuming from a power-saving state. This problem has been solved in Windows Vista. Applications can disable sleep idle timers when needed such as when burning discs or recording media. Away mode, which is not a power plan by itself but a feature, automatically turns off displays, video rendering and sound but keeps the computer working when the user is away from the computer. Optionally, it can also transition to sleep mode. Power settings are also configurable through Group Policy.

En haut



Windows Vista Upgrade Advisor

Windows Vista est sorti dans le commerce début février 2007 dans de multiples éditions. Afin de savoir si votre configuration actuelle est compatible avec la nouvelle version de Windows, Microsoft a construit un outil de diagnostic intitulé tout simplement Windows Vista Upgrade Advisor ("conseiller pour la mise à jour Windows Vista").

Le logiciel vous permet tout d'abord de déterminer vos besoins : selon que vous ayez besoin de l'interface Aero, des fonctionnalités Media Center ou des outils avancés de cryptage des données, l'Upgrade Advisor vous dirigera vers une des éditions du système d'exploitation. Le logiciel détecte votre configuration matérielle et détermine si votre PC est prêt à accueillir Windows Vista en détaillant les périphériques qui sont supportés par le système et ceux pour lesquels il faudra se mettre en quête d'un pilote. Les configurations répondant aux spécifications préconisées par Microsoft se voient attribuées le label « Vista Premium Ready ».

L'initiative de Microsoft est louable et permet d'y voir un peu plus clair dans les multiples éditions et les spécifications matérielles requises pour faire tourner Windows Vista. Néanmoins, cet outil étant encore en version bêta, les résultats peuvent être erronés.

En haut



Source : Wikipedia