WRC

3.4257990867711 (876)
Posté par hal 10/04/2009 @ 12:21

Tags : wrc, rallye, sport

Dernières actualités
Le Rallye Monte-Carlo encore absent du WRC en 2010 - Le Parisien
Le prochain Rallye Monte-Carlo (21-24 janvier 2010) n'ouvrira pas, et cela pour la deuxième année consécutive, le Championnat du monde des rallyes (WRC), et sera donc, comme l'an dernier, au calendrier du Challenge intercontinental des rallyes (IRC),...
Citroën DS3 : une version WRC en 2011 ? - Autonews.fr
Selon nos confrères du journal l'Equipe, Citroën pourrait fort bien faire courir en WRC à partir de 2011 la prochaine DS3 en remplacement de la C4. Les premiers échos très favorables au concept DS Inside ne sont sans doute pas étrangers à cette volonté...
WRC - La preuve par 5 pour Loeb, Elena et Citroën - Pitstop
C'est en Argentine, au volant d'une Xsara WRC partagée avec Marc Marti, que l'Espagnol avait amélioré son propre record de 26 victoires en 2004. « Que de chemin parcouru depuis ce moment », savourait Sébastien à l'arrivée. « Cette année là, nous avions...
Rallye - WRC - Argentine - Loeb : «Super opération» - L'Equipe.fr
Ce n'est jamais facile de découvrir un rallye avec une WRC, surtout ici, on a pu s'en rendre compte ce week-end. Ca reste positif, c'était une bonne expérience.» Malcolm Wilson (patron de Ford en rallye) : «C'est la première fois que Mikko (Hirvonen)...
Le retour du champion - FFSA
Le pilote de la Mitsubishi Lancer Evo 9 fera face à une concurrence redoutable matérialisée par six WRC. Le Championnat de France des Rallyes Terre s'annonce une nouvelle fois des plus ouverts. En l'absence du premier vainqueur – en Provence – Stéphane...
Brunson recycle un vieux modèle - Paris Normandie
Ce n'était pas vraiment prévu au départ, car la Subaru WRC est toujours en réparation et je ne vais la récupérer que dans un mois. Mais il ya quinze jours, j'ai pu faire une autre acquisition. » Une Subaru Imprenza Groupe A, pas le perdreau de l'année,...
Valentino Rossi en WRC dès 2011 ? Pas impossible - Caradisiac.com
Je pense que le WRC est l'option principale pour moi. J'ai de très bonne relation avec Ford, il est donc possible que cela se fasse avec eux. Je prendrai une décision à l'été 2010." "Quand votre palmarès commence à s'approcher de celui d'Agostini,...
Échos du parc - Journal L'Alsace
Ils seront 120 équipages à en découdre sur deux étapes, 10 ES et 130 km de chronos, avec à leur tête, le leader provisoire à l'issue du Terre de Provence, à savoir le Belge Dominique Bruyneel (Subaru WRC). Avec un gros plateau dont 6 WRC,...
Rallye - WRC - La Ford Fiesta bientôt prête - L'Equipe.fr
La remplaçante des Ford Focus officielles, engagées cette saison en Championnat du monde des rallyes (WRC), sera prête en janvier 2010, a annoncé jeudi le préparateur britannique M-Sport, entreprise partenaire du constructeur depuis 1997....
"Je rêvais de rouler un jour sur Corolla WRC" - 7sur7
Cette fois, le pilote de Cul-des-Sarts sera au volant d'une Toyota Corolla WRC du préparateur néerlandais Erik Wevers. Le projet, mis sur pied à l'initiative d'Erik Wevers et rendu possible grâce à son copilote John Smuth, qui a réuni en peu de temps...

Rallye automobile

Une Subaru Impreza WRC au rallye d'Allemagne 2006

Le Rallye est une discipline de sport automobile sur route.

Le terme de « rallye » appliqué au sport automobile fait son apparition en 1911 avec la première édition du Rallye automobile Monte-Carlo. Toutefois, le concept de courses sur route, principalement ville à ville, remonte à 1894 avec l'organisation d'un Paris-Rouen.

Nombre d'épreuves voient le jour dès la fin du XIXe siècle, dont le fameux Paris-Bordeaux. Des accidents mortels poussèrent les organisateurs à se réfugier sur des circuits à partir de 1906, sans abandonner toutefois la course sur route. Le Rallye de Monte-Carlo devient ainsi annuel à partir de 1924. Dans son sillage, le Rallye du RAC (Royaume-Uni) voit le jour en 1932 tout comme le Rallye des Alpes Françaises. En Italie, le Rallye des Mille Miles est créé dès 1927. En 1973, la FIA met en place un championnat du monde des rallyes.

De nos jours, un rallye typique est composé de plusieurs étapes, elles-mêmes composées de spéciales chronométrées et de parcours de liaison. Un rallye peut se disputer sur différents types de terrains: sur terre, sur neige ou sur asphalte.

Les voitures sont regroupées en différentes classes : celles reconnues par la FIA sont le groupe A (sous-catégories qui dépendent de la cylindrée, de A5 à A8), dont les WRC (World Rally Car) engagées en A8, et le groupe N (sous-catégories de N1 à N4), des voitures se rapprochant des modèles de série, mais tout de même relativement optimisées. On trouve également les Super 1600 (A6) et les Super 2000 (A7S). Tout modèle participant doit être homologué dans l'une des différentes catégories.

Le plus important championnat est le WRC (World Rally Championship, championnat du monde des rallyes). Il s'est disputé sur 16 manches en 2007. Citons également le PWRC (Production World Rally Championship) pour les voitures appartenant à la catégorie groupe N (y compris les Super 2000) et le JWRC (Junior World Rally Championship) pour les voitures Super 1600 et autres Groupe N et A de moins de 2 litres de cylindrée, et dépourvues de kits. Enfin, notons l'apparition d'un tout nouveau championnat, l'IRC (International Rally Challenge) qui est ouvert aux voitures répondant aux règlementations groupe N (de N1 à N4) et groupe A (de A5 à A7), tout ceci toujours au niveau international. Les Super 2000 devraient constituer l'essentiel du plateau IRC.

Des rallyes nationaux et régionaux se tiennent également dans de nombreux pays. On citera pour l'exemple le championnat de France des rallyes.

Il existe deux formes principales de rallye : sur asphalte et sur terre. Certaines épreuves proposent des panachages : par exemple, le Rallye de l'Acropole alterne asphalte et terre. Il existe également des épreuves hivernales alternant l'asphalte sec, mouillé et enneigé comme le Rallye automobile Monte-Carlo, ou encore des épreuves se disputant sur des chemins de terre recouvert de neige et de glace comme les rallyes de Suède et de Norvège. De plus, certaines étapes se tiennent la nuit.

Le Rallye-raid constitue une catégorie spécifique du rallye et possède ses propres caractéristiques (ouverture aux motos, par exemple) et ses épreuves références, le Rallye Dakar au premier chef.

Un équipage de rallye est composé d'un pilote et d'un copilote. Le copilote étant là pour annoncer les notes que l'équipage a pris lors des reconnaissances. Les reconnaissances se définissent de la manières suivante : l'équipage (pilote et copilote) passent sur les différentes spéciales pour prendre des notes, c'est à dire noter comment se présentent les différents virages. Ces reconnaissances sont faites avec des voitures de série, souvent quelques jours avant le départ du rallye. Lors des reconnaissances la vitesse est très souvent limitée (le plus souvent à 50km/h), et le nombre de passages de reconnaissance pour une même spéciale est limité, variant selon les rallyes. En mondial on va même jusqu'à installer des balises GPS pour vérifier que cette limitation est respectée.

Le Groupe N C'est le niveau de préparation, le groupe donc, le plus "proche" de la série. Il est donc relativement important d'avoir une bonne base pour préparer une voiture dans ce groupe si l'on désire être compétitif. A l'intérieur de ce groupe on retrouve 4 classes: N1, N2, N3, N4.

Le Groupe A Dans ce groupe la préparation est bien supérieure à celle du groupe N. Beaucoup plus de modifications sont autorisées. Elles sont donc bien plus performantes. Comme en Groupe N, on y retrouve 4 classes basées sur la cylindrée: A5, A6, A7, A8.

Le Groupe R Cette nouvelle catégorie vient d'être inaugurée par la FIA en 2008. Il est basé sur le Groupe A, sous forme de kits vendus par les constructeurs. L'ambition de cette catégorie est de réduire les coûts. On retrouve 3 classes, basées sur la cylindrée ou le niveau de préparation: R1, R2, R3.

En haut



Championnat du monde des rallyes

Le Championnat du monde des rallyes (World Rally Championship ou WRC) est une compétition de sport automobile créée par la FIA en 1973. Ce championnat se dispute sur 12 manches en 2009.

À partir de 2008, Pirelli est devenu le fournisseur exclusif de pneumatiques pour le championnat WRC.

Note : pour le palmarès du championnat du monde des rallyes des voitures de production, voir PWRC, pour le palmarès du championnat du monde des rallyes junior, voir JWRC.

Les voitures de plus haut niveau du WRC sont les World Rally Cars. Celles-ci sont équipées d'un moteur 2 litres Turbo et d'une transmission intégrale. Elles sont limitées par une bride à l'admission de 32 mm à environ 225 kW (300 ch). Les voitures actuellement engagées officiellement sont la Citroën C4 WRC et la Ford Focus RS WRC.

Jusqu'en 1986, la catégorie reine en rallye était le Groupe B (anciennement Groupe 4). À cause de l'augmentation de la puissance et les accidents fatals de 1986 le Groupe B a été définitivement banni au profit du Groupe A. Plus tard en 1997, les voitures du Groupe A ont évolué dans diverses éditions pour faciliter le développement de nouvelles voitures dans la compétition, via la règlementation World Rally Cars.

Le championnat du monde des Rallyes est aussi décliné en deux autres versions : le championnat du monde des voitures de production et le championnat du monde de rallye Junior, qui a retrouvé son statut mondial, après une année 2007 où il ne disputait que sur des manches européennes.

Voir l'article World Rally Car pour ce qui concerne les voitures WRC.

En haut



Subaru Impreza

Subaru Impreza WRC S11

L'Impreza est un modèle automobile compact du constructeur japonais Subaru, apparu en 1992.

Emblème de la marque grâce à ses succès en championnat du monde des rallyes (3 titres pilotes et 3 titres constructeurs). Elle en est aujourd'hui à sa 3e génération (depuis 2007) . Elle est actuellement disponible en 4 ou 5 portes (break) ou en 5 portes berline et en motorisations 1.5 l, 2.0 l, 2.5 l (É.-U.), 2.0 l Turbo (Japon), et 2.5 l Turbo (Europe et É.-U.) et dispose en Europe d'un nouveau moteur Diesel 4 cylindres à plat. La version 4 portes tri-corps est réservée au marché Américain.

Introduite en novembre 1993, l'Impreza était disponible en versions à traction ou à transmission intégrale.Plusieurs moteurs étaient disponibles, avec des cylindrées de 1.6, 1.8 et 2.0 litres.Tous ces moteurs était des 4 cylindres à plat.En fait, on utilise toujours le même bloc moteur.Ce sont la série EJ de Subaru.Une version plus sportive de l'Impreza équipée d'un moteur 2.0 litres turbocompressé et équipé d'un échangeur d'air fut commercialisée au Japon sous le nom de Impreza WRX.Dans le marché européen et ailleurs dans le monde celle-ci fut nommée 2.0 Turbo, 2.0 GT, 2.0GT Turbo ou 2.0 WRX.

Plusieurs niveaux d'équipements étaient disponible.Soit LX, GL et Sport.Le modèle LX était disponible en berline 4 portes seulement et équipé du moteur 1.6 litres accouplé à une transmission aux roues avant.Le modèle GL était disponible soit avec le moteur 1.6 ou 1.8 litres et avec une tranmissions aux roues avant ou intégrale.Le modèle GL était aussi disponible en version berline 4 portes ou 5 portes.Le modèle Sport lui recevait le moteur 2.0 litres sans le turbocompresseur et des roues en alliage semblable au modèle WRX.À partir de 1996, seul le moteur 2.0 litres resta commercialisé.

Dès 1994, au Japon, Subaru introduisit la version dites STi de l'Impreza WRX.Beaucoup de pièces étaient changées pour des pièces plus performantes.Le moteur était révisé et dépendant des versions produisait de 247BHp à 276BHp.Pour la première génération d'Impreza il y eut au total 6 versions de base sans compter les éditions spéciales de celles-ci.

Plusieurs versions spéciales de la WRX de base furent développées.La Terzo, RB5, Catalyuna etc... furent pour la plupart contruites pour commémorer les exploits de l'équipe de rallye de Subaru au cours des années.

En 1997, l'Impreza fut légérement restylée.La carrosserie était légèrement retouchée et en 1998 l'Impreza adopta le tableau de bord du nouveau Forester.

Pour le millésime 1999 et 2000 l'Impreza WRX européenne reçut quelques nouvelles pièces provenant de la WRX STi.Des freins avant majorés à 294mm avec des étriers Subaru à 4 pistons, des freins arrières ventilés, des roues en alliage de 16 pouces, des suspensions affermis, le becquet arrière de la STi version IV et des bancs sports STi.Le moteur fut aussi changé pour celui dit de Phase II avec une puissance de 215BHp, soit 7BHp de plus que l'ancienne version.

En Amérique du nord, l'historique de l'Impreza est sensiblement différente.Tout d'abord, en 1993 seul le moteur 1.8 litres fut offert.L'Impreza était disponible en version traction avant ( modèle L ) ou tranmission intégrale ( modèle LS ).En 1995, un moteur de 2.2 litres fut offert en option.En 1997, toute la gamme Impreza fut offertes avec la transmission intégrale seulement.En 1999, elle reçut le même restylage que les modèles japonais ou européen.

L'Amérique du nord ne reçut jamais la version sportive WRX.Par contre, à partir de 1998 l'Impreza 2.5 RS fut offerte.Il s'agissait d'un coupé 2 portes équipé d'une version 2.5 litres atmosphérique du EJ Phase II, celui-ci produisant 165BHp.La suspension restait la même que l'Impreza de base on y ajoutait seulement les freins avant de la Legacy et un becquet arrière semblable a ceux de la WRX STi.En 2000, la 2.5RS fut offertes en berline 4 portes et finalement en 2001 l'Amérique du nord eu droit à la vraie WRX avec l'introduction de la deuxième génération.

Un autre modèle unique au marché nord américain fut l'Impreza Outback Sport.Il s'agissait en fait d'une berline 5 portes normale avec des suspensions légèrements surélevés et équipé de la transmission intégrale.Offerte à partir de 1995, la Outback Sport était disponible avec les moteurs 1.8 litres et 2.2 litres et seulement en version 5 portes.Au Japon une version semblable fut commercialisé sous le nom de Gravel Express.La différence étant qu'on y retrouvait le 2.0 litres turbocompressé de la WRX.Visuellement, la Outback Sport se distinguait par des pare-chocs unique en plastique gris et des barres de toits pouvant accommoder des porte-bagages ou porte-bicyclettes.De plus un baromètre, un thermomètre et une boussole étaient disponibles en option.

En 2001 l'Impreza "New age" ( nouvel age ) fit son apparition elle remplaça l'ancienne Impreza dans tous les marchés.Cette nouvelle génération devait être plus grosse, plus sécuritaire et plus rigide que l'ancienne.La carrosserie fut entièrement redessinée adoptant les fameux phares ronds qui furent plutôt mal reçut par la presse internationale.

Techniquement la deuxième génération se distingue de la première par un chassis complètement nouveau et beaucoup plus rigide que l'ancien.De plus la version coupé de l'Impreza fut retirée du marché à partir de cette génération.Sur certains modèles comme la WRX la voie avant fut majorée de 20mm par rapport à sa précédente version.Finalement, dans la plupart des marchés comme l'Europe et le Japon, seul la version 2.0 litres du fameux moteur à plat EJ fut conservée.

En 2003, Subaru dut redessiner la face avant de la nouvelle Impreza.Les phares de forme ronde furent remplacés par des phares plus conventionnels de forme carrée.La réaction de la presse automobile fut plus favorable ainsi que celle des fans de l'Impreza.

En 2005, le système de calage et levée variable des soupapes AVCS fut introduit sur tous les moteurs disponible sur l'Impreza.

En 2006, Subaru redessina encore une fois la face avant ainsi que les pare-chocs de l'Impreza.Cette fois la fameuse grille d'avion qui fut introduite sur le B9 Tribeca fut adaptée à l'Impreza.Certains journalistes s'accordent pour dire que cela fut mieux réussit sur l'Impreza que sur le B9.

En Amérique du nord, le moteur 2.5 litres de la 2.5 RS de première génération fut utilisé pour toute la gamme Impreza.En 2002, la WRX fut finalement introduite sur le marché avec un 2.5 litres turbocompressé et équipé d'un échangeur d'air.En 2004, ce fut au tour de la WRX STi de faire son apparition toujours avec une cylindrée de 2.5 litres contrairement au modèle japonais équipé du 2.0 litres plus commun.

La version Outback Sport de l'Impreza fut aussi reconduite en utilisant le nouveau chassis.Cette fois le modèle fut aussi offert sur le marché australien sous le nom de Impreza RV.En Australie, une boîte de transfert manuel était disponible et le moteur 2.0 litres fut utilisé.L'Outback Sport reçut tous les changements dont l'Impreza normale bénéficia au cours des années.

Au Japon plusieurs autres moteurs demeurèrent disponibles.L'Impreza 1.5i étant équipé d'un moteur 1.5 litres et soit une transmission avant ou intégrale et sous forme manuel ou automatique.L'Impreza 1.5R fut équipé du même moteur 1.5 litres mais accouplé au système AVCS.L'Impreza 1.5R fut disponible avec une transmission automatique seulement.Notez que le modèle 1.5R fut offert en Europe à partir de 2007.

Ces même versions ainsi que l'Impreza 1.6 TS furent offerts sur le marché asiatique.Cette dernière reçoit un moteur EJ de 1.6 litres ainsi que la carrosserie de la WRX.

La WRX est la version sportive des Impreza. Elle est équipée, en Amérique du Nord et en Europe, d'un 2.5L Turbo de 230 ch. La version japonaise conserve quant à elle un 2.0L turbo. La WRX existe aussi dans une version plus puissante appelée STi (Subaru Tecnica International) ; celle-ci atteint désormais 280 ch dans sa version européenne, et 300 ch dans sa version nord-américaine (2.5L Turbo). La version japonaise disposant quant à elle d'un 2.0L Turbo développant 280 ch. Un kit Prodrive peut aussi être ajouté à la STi pour la faire ressembler à sa sœur du WRC. Cette voiture comprend alors un imposant becquet arrière, la peinture bleue mica et des jantes dorées de 18 pouces. Il existe différentes déclinaisons spéciales encore plus sportives (allègement, trains roulants modifiés, optimisations du moteur ou de la transmission...) mais la plupart de ces séries limitées ne furent pas exportées hors du Japon. Citons notamment la 22B, sur base de la 1er génération, ainsi que la WRX STi Spec-C, basée sur le 2 e génération; cette dernière étant par ailleurs la base d'homologation des Impreza Gr.N.

En 2006, une nouvelle Impreza, la RB320, en hommage à Richard Burns, est sorti. Elle développe 320 chevaux.

NB : La version WRX de la 1 re génération de l'Impreza était nommée GT (ou GT Turbo) en Europe. La version sportive de la 3e génération s'appelle S-GT sur le marché japonais.

L’histoire de l’Impreza débute en 1994. Elle a été introduite en WRC en 1993 pour remplacer la Legacy.

Entre 1994 et 2000 son moteur subira des modifications qui porteront en 1999 sa puissance à 217 ch à 5 600 tr/min et un couple de 29,7 m.kg à 4 000 tr/min. C’est avec ce modèle que Subaru a permis à ces heureux clients de se sentir au volant de la l’Impreza WRC de rallye. Non content de proposer une voiture efficace, Subaru propose également un rapport prix/performance détonnant (155 000 FRF de l’époque pour une voiture capable d’abattre le 1 000 mètres en moins de 27 secondes). La GT Turbo n’était pas exempte de défauts, son caractère sous-vireur notamment a été longtemps décrié. En 2000 Subaru décide d’arrêter la production de la GT Turbo et construit un modèle entièrement nouveau, la WRX.

En octobre 2000, Subaru lance la WRX. Les évolutions par rapport à la GT Turbo sont destinées à améliorer son agrément et son efficacité et de résoudre le problème de sous virage.

En résumé la WRX est plus rigoureuse en comportement routier (le caractère sous-vireur a disparu) et le flat four a gagné en disponibilité à bas régime et en discrétion. Malheureusement pour certains le caractère brutal si attachant a également été gommé...

Elle a remporté au total 3 titres constructeurs en 1995, 1996 et 1997 et 3 titres pilotes : 1995 avec Colin McRae, 2001 avec Richard Burns et 2003 avec Petter Solberg. L'Impreza a été alignée dans ces trois générations successives : GC/GF/GM (1993 à 2000, GD/GG (2001 à 2007) et finalement GE/GH/GR (2007 à maintenant). En 1997, l'Impreza est passée à la nouvelle règlementation World Rally Car du championnat WRC, devenant la première voiture de ce type à remporter un rallye mondial (Rallye Monte-Carlo avec Piero Liatti).

De 2004 à 2006, Saab a vendu en Amérique du Nord un modèle compact à transmission intégrale baptisé 9-2X. Il s'agissait en fait d'une Subaru Impreza Wagon de 2e génération, avec une face avant modifiée. En effet, à l'époque, General Motors, propriétaire de Saab, était actionnaire de la marque Subaru. La 9-2X était disponible avec les motorisations 2.5L atmosphérique et turbocompressé. Le modèle a été retiré fin 2006, faute de succès.

Le véhicule a été choisi en 2005 par la Gendarmerie Nationale française comme véhicule d'intervention sur les autoroutes pour les BRI (Brigades Rapides d'Intervention). Notons qu'en France, il y a plus de 2500 immatriculations de Subaru Impreza tous types confondus, dont 50 allouées pour la Gendarmerie Nationale.

En haut



Citroën Xsara

Citroën Xsara

La Citroën Xsara est un modèle d'automobile de la gamme moyenne produite à partir d'aout 1997.

Remplaçante de la Citroën ZX tout en partageant sa plate-forme, ses moteurs essence vont de 1360cm³ à 1998 cm³ (pour le modèle VTS 167 ch) et les diesels de 1.9D (162 km/h et 0 à 100km/h en 15 secondes) à 1.9TD (180 km/h et 0 à 100km/h en 12.3 secondes) et plus tard du 1.4HDI au 2.0HDI. C'est une berline agréable et bien présentée, dont les suspensions étaient très souples sur les premiers modèles (sauf sur la sportive Xsara VTS 167cv), desservant le comportement au profit d'un confort très élevé. Certains trouvent son train arrière autodirectionnel trop vif, en partie due à des suspensions mal tarées. La Xsara a en effet eu des problème de tenue de route au début de sa carrière, ce qui fit scandale dans la presse automobile de l'époque (le Modèle VTS au chassis plus travaillé n'était pas concerné). À partir d'octobre 2000, la face avant a été modifiée avec des projecteurs AV plus grands et une nouvelle calandre avec de grands chevrons, le tout donnant un aspect plus massif, trop diront les esthètes, un hayon amélioré au niveau de la commande d'ouverture (dure et peu pratique sur l'ancien modèle) et elle a reçu les commodos de la C5. Sa suspension a été affermie, sa présentation a été également simplifiée avec des contreportes en plastiques durs peu flatteurs en remplacement des plastiques mous et rembourrés des premiers modèles.

La Xsara a été remplacée par la Citroën C4 fin 2004 ; la version break est encore produite jusqu'en 2005 - 2006. Elle a été produite à Rennes et à Madrid.

Transmission PSA manuelle à 5 rapports. La puissance est transmise aux roues avant.

Pendant ses années de production, le coupé Xsara VTS fit partie des sportives les plus en vues de son segment.

La base de ses trains roulants est identique à ses sœurs que sont la Citroën ZX 16V et la Peugeot 306 S16, étant muni d'un essieu arrière auto-directionnel. Utilisé comme un atout dans la plupart des cas grâce à une tenue de route précise, cet essieu très particulier peut néanmoins surprendre le conducteur lors de changement brutaux de direction mais aussi sur route grasse.

Principal atout pour certains, défaut pour d'autres, le design sobre de la Xsara VTS dissimule sans difficultés le côté sportif du bolide mais conserve néanmoins l'avantage de ne pas se trouver dépassé par les âges.

La Citroën Xsara Picasso est un monospace compact concurrent de la Renault Mégane Scénic. Elle a été présentée au Mondial de l'Automobile de Paris en 1998 et commercialisée l'année suivante. Créée sur la base de la berline Xsara, la Xsara Picasso ne partage toutefois aucun élément de carrosserie ou d'habitacle avec elle. La Citroën se distingue de son concurrent de la marque au losange avec, notamment, un profil arrière plus allongé et trois fauteuils de même largeur à l'arrière. La plupart des indicateurs de conduite (compteur de vitesse…) sont digitaux et situés au centre du tableau de bord, juste sous le pare-brise. Ils sont ainsi parfaitement visibles pour l’ensemble des occupants du véhicule. D'abord lancée avec une seule finition et trois motorisation, sa gamme s'est progressivement étoffée, en faisant un grand succès pour la marque aux chevrons.

Citroën développa pour la Xsara, conjointement avec Microsoft, le premier système automobile capable de dialoguer en temps réel avec le conducteur. "L'AutoPC" - équipé de la radio / lecteur CD (6 CD) / GPS / Téléphone / Messagerie (SMS, e-mail) - pouvait s'actionner grâce à la voix du conducteur enregistrée auparavant (45 intonations enregistrables), afin de ne pas perturber ce dernier dans la conduite de son véhicule. Le système est tout simplement un PC certifié ISO fonctionnant sous le Système d'exploitation Microsoft Windows CE.

Seulement 500 exemplaires - toutes versions de Xsara confondues entre Exclusive et VTS - seront commercialisées, facilement reconnaissables au logo WINDOWS CE sur fond blanc, situés sur les flancs du véhicule.

En 1998, suite à son retrait des rallye-raids, Citroën Sport décide de revenir officiellement en rallye et conçoit pour cela la Xsara Kit Car. Équipée d'un moteur 2L développant 280 ch à plus de 8000 tours/minute, cette voiture débute dans le championnat de France des rallyes 1998. A son volant, Philippe Bugalski remporte les titres pilotes 1998 et 1999, et Sébastien Loeb le titre pilote 2001. Outre le championnat de France, la Xsara Kit Car a également permis à Citroën de remporter ses deux premières victoires en championnat du monde des rallyes aux rallyes de Catalogne et de Corse en 1999, ce qui constitue toujours à l'heure actuelle, la dernière victoire d'une 2 roues motrices en championnat du monde. Citroën a également remporté grâce à elle le titre constructeur en championnat d'Europe des rallyes en 2000, avec Bruno Thiry terminant vice-champion d'Europe cette année-là.

Aux mains de Sébastien Loeb et ses coéquipiers, une version WRC a été alignée dans le championnat du monde des rallyes, sous la responsabilité de Guy Fréquelin. Cette version, comme toutes les WRC, est dotée d'un 2.0 l turbo de 300 ch, son partenaire pneumatique est Michelin, elle pèse 1230 Kg et a un empattement de 2555 mm.

L'auto débute en faite en championnat de France des rallyes en 2000 sous le nom de "Xsara T4" avant de découvrir le mondiale l'année suivante, pointant notamment en tête de sa première manche mondiale avant de connaître un problème mécanique. Elle remportera sa première victoire en championnat du monde au Tour de Corse 2001. La Xsara sera alignée en saison complète à partir de 2003, permettant à Citroën de remporter cette année-là son premier titre constructeur. Sébastien Loeb réalisera le doublé aux deux championnats pour Citroën dès 2004.

Avec le retrait provisoire annoncé de Citroën du championnat du monde des rallyes pour la saison 2006, la Xsara n'est plus alignée par Citroën Sport, mais par l'équipe Kronos Racing avec pour pilotes Sébastien Loeb, Xevi Pons et Daniel Sordo. Loeb remporte cette année-là 8 nouvelles victoires et son 3e titre de champion du monde pilote au volant de la Xsara WRC, le dernier titre acquis par une Xsara. Le constructeur au chevron reviendra officiellement en WRC pour la saison 2007 avec la Citroën C4 WRC. Les Xsara WRC continueront à être alignées à plein temps en 2007 par l'équipe Kronos Racing pour divers pilotes privés, terminant notamment 2e du rallye d'Allemagne avec François Duval. En 2009, le champion du monde des rallyes 2003 Petter Solberg, sans volant depuis le retrait de Subaru, décide de monter sa propre équipe et d'utiliser en début de saison une Citroën Xsara WRC. Il termine 6e du rallye de Norvège, au volant de sa voiture âgée de 3 ans.

Plusieurs pilotes ont remporté des victoires à son volant : Jesus Puras (1 victoire), Carlos Sainz (2 vict.), François Duval (1 vict.) et Sébastien Loeb (20vict.).

En haut



Source : Wikipedia