Vienne

3.35245901643 (732)
Posté par rachel 16/04/2009 @ 21:10

Tags : vienne, poitou-charentes, france

Dernières actualités
La compagnie low-cost SkyEurope dépose le bilan - nouvelobs.com
Cotée à la Bourse de Vienne, l'entreprise slovaque était en en proie à des difficultés financières structurelles. Le bilan a été déposé en vue d'une restructuration. Dans un communiqué, la compagnie aérienne précise qu'elle "a obtenu du tribunal...
OM-Tapie : "impossible que Bernès vienne" - Top Mercato.com
Le nom de Jean-Pierre Bernès a recommencé à se répandre du côté de l'OM depuis hier. Le futur président du club, Jean-Claude Dassier, souhaite que l'agent de joueur revienne officier à Marseille. Pour Bernard Tapie, le retour de son ancien collègue à...
Etienne Rigal, juge en équilibre - Le Monde
Juge au tribunal d'instance de Vienne (Isère). Sur sa demande, la Cour de justice des Communautés européennes indique qu'un juge peut soulever d'office le caractère abusif d'une clause dans le contrat d'une société de crédit....
Dopage: Bernhard Kohl collabore avec l'AFLD - nouvelobs.com
"Le secrétaire général de l'AFLD et le directeur des contrôles ont rencontré Bernhard Kohl aujourd'hui à Vienne", a dit Pierre Bordry à Reuters. "Nous souhaitons recueillir des informations utiles dans la lutte contre le dopage....
Marilyn Manson clôt son étape française avec un concert à Vienne - Concertlive.fr
Après son passage au Hellfest festival, l'artiste gothique américain Marilyn Manson se produit ce 22 juin au théâtre antique de Vienne. Il reste quelques places disponibles pour ce concert. Et de deux! Après une apparition au festival de metal Hellfest...
Que voir entre Paris et Vienne? - Cyberpresse
Nous pensions prendre un vol vers Paris, y séjourner deux ou trois jours (ce sera notre seconde visite) et ensuite prendre la route pour Vienne. Nous aimerions savoir combien de temps nous devons prévoir pour visiter Vienne et quelles étapes vous...
Le ministre angolais du Pétrole à Vienne - AngolaPress
Luanda – Le président de la Conférence de l'OPEP et ministre angolais du Pétrole, José Maria Botelho de Vasconcelos séjourne à Vienne, en Autriche, où il participera mardi, à la VIème réunion ministérielle de l'Energie qui regroupera l'Union Européenne...
Le spectre du chômage plane sur les footballeurs professionnels ... - Le Monde
Seul l'Austria Vienne a atteint le stade des quarts de finale d'une compétition européenne (en 2005 en C3, éliminé par Parme). De son côté, l'équipe nationale, éliminée au 1er tour de son Euro-2008, coorganisé avec la Suisse, pointe en 70e position au...
Actu Football - Zidane: "Ribéry ? Je fais tout pour qu'il vienne" - Sports.fr
Je n'y suis pas mais il ya des gens qui feront tout pour qu'il vienne", répond l'ancien numéro 10 l'équipe de France. La presse espagnole se montre bien plus précise puisque le Real Madrid aurait transmis une offre de 55 millions d'euros pour le faire...
Ignatieff veut qu'Ottawa vienne en aide aux blessés à son ... - La Presse Canadienne
OTTAWA — Le chef du Parti libéral, Michael Ignatieff, demande qu'Ottawa vienne en aide aux blessés à son ambassade à Téhéran mais le ministère des Affaires étrangères réplique qu'il peut seulement offrir un refuge à des personnes qu'en des...

Congrès de Vienne

Le congrès de Vienne(voir carte de l'Europe de Vienne)

Le Congrès de Vienne est une conférence des représentants diplomatiques des grandes puissances européennes qui eut lieu à Vienne du 1er octobre 1814 au 9 juin 1815. Les pays vainqueurs de Napoléon adoptent le principe de rendre aux pays leurs frontières d'avant la Révolution française de 1789 sauf aménagements. Il fait suite au traité de Paris du 30 mai 1814. Le traité de Vienne permet également la discussion sur d'autres points comme la libre circulation navale, l'abolition de la Traite des noirs (et non pas de l'esclavage), qui persiste cependant, et la mise en avant de la neutralité de la Suisse.

Toute l'Europe monarchique afflue à Vienne. Quinze membres de familles royales côtoient deux cents princes et deux cent seize chefs de missions diplomatiques. De nombreux groupes de pression sont également présents : les représentants des juifs d'Allemagne, les chevaliers de Malte, les abolitionnistes de la Traite des Noirs, sans compter les inventeurs de recettes pour... assurer la paix du monde. Beaucoup de congressistes n'en connaissent que la fête, car le « congrès s'amuse » dans des réceptions continuelles. Il n'y eut presque pas de séances plénières. Les discussions et les décisions se prennent ailleurs. Les quatre vainqueurs de Napoléon Ier (Autriche, Prusse, Royaume-Uni et Russie) avaient décidé de se réserver les « choses sérieuses ». La France réussit à s'imposer et faire entrer trois autres pays européens (l'Espagne, le Portugal et la Suède).

Le congrès de Vienne est le « champ de bataille » diplomatique où les puissances européennes tentent de satisfaire leurs ambitions tout en contrecarrant celles de leurs anciens alliés contre Napoléon Ier. Deux grands antagonismes se manifestent : celui de la Russie et du Royaume-Uni, celui de l'Autriche et de la Prusse. La France, alors vaincue, tente de retrouver une place de premier plan.

La Russie et le Royaume-Uni, tout en ayant des vues sur le remaniement de la carte européenne ont des visées mondiales. Le rêve séculaire du gouvernement russe de se rapprocher de l'Europe occidentale, nécessite l'annexion d'une grande partie de la Pologne, au détriment du royaume de Prusse. La Russie se verrait bien présider une fédération européenne et devenir de ce fait le géant européen. La Russie est tentée de démembrer l'empire ottoman afin de se rapprocher des détroits du Bosphore et des Dardanelles, solution qui offrirait l'accès à la Méditerranée, au grand dam de la marine britannique, maîtresse de cette mer. De plus les Russes mènent une politique très active dans le Pacifique, dont ils sont riverains en Sibérie et en Alaska. Le Royaume-Uni veut conserver la suprématie maritime acquise pendant les guerres de la Révolution et de l'Empire, cela suppose le maintien de la division de l'Europe, qui permet d'affaiblir les prétentions russes. Le Royaume-Uni est également favorable à un renforcement de la puissance de la Prusse en Allemagne qui ferait obstacle à l'influence russe en Europe. Russes et Britanniques sont en concurrence dans l'empire ottoman et en Asie centrale avec l'avancée russe vers la mer Caspienne et celle des Britanniques en Afghanistan.

La Prusse et l'Autriche se disputent la suprématie en Allemagne. L'Autriche ne veut pas d'un agrandissement du royaume de Prusse au détriment du roi de Saxe, fidèle allié de Napoléon Ier : accroissement qui la ferait voisiner immédiatement avec la Prusse. Pour l'Autriche le morcellement de l'Allemagne reste une nécessité. La Prusse quant à elle accepte un glissement russe en Pologne pourvu que la Saxe lui soit accordée (accord russo-prussien de Kalisz du 28 février 1813). L'Autriche est hostile à la politique russe dans les Balkans (protection des minorités slaves de l'empire ottoman) qu'elle considère comme chasse gardée. Elle reçoit pour cette position le soutien du Royaume-Uni, qui lui aussi veut empêcher les Russes de s'installer en mer Méditerranée.

Puissance vaincue la France tente d'alléger le coût territorial de sa défaite et de retrouver sa place dans le concert européen des souverains légitimes. Talleyrand obtient de pouvoir participer aux conférences initialement réservées aux quatre vainqueurs. Pour cela il promet à Castlereagh de soutenir la position britannique sur l'interdiction de la Traite des noirs. Également il est favorable au rétablissement des Bourbons dans le royaume des Deux-Siciles que défendent les Britanniques (L'Autriche souhaite le maintien sur le trône de Naples de son récent allié Joachim Murat). Talleyrand obtient la participation de la Suède, de l'Espagne et du Portugal aux réunions des grands, cela lui permet d'avoir des alliés face aux vainqueurs. Il réussit à séduire Metternich en le soutenant dans le maintien d'un royaume de Saxe, gênant pour la Prusse, en contrepartie de l'annexion par la Prusse de la Rhénanie (ce qui désormais fait de la Prusse le voisin immédiat de la France !). Pour cela il signe le 3 janvier 1815, avec l'Autriche et le Royaume-Uni un traité secret destiné à contrer la Russie et la Prusse en Allemagne.

C'est la vision anglo-autrichienne qui l'emporte : recherche de l'équilibre européen et retour des rois légitimes. Les « aspirations des peuples à disposer d'eux-mêmes » (principe de la Révolution française) soit par l'indépendance (Belgique, Pologne, Chrétiens des Balkans), soit par l'unification (Italie et en partie Allemagne) ne sont pas prises en compte; il en est de même du souhait d'une partie des Européens à participer à une vie démocratique dans leur pays. Les sociétés secrètes (en particulier les carbonari italiens) pourront prospérer sur ce refus des idées nouvelles .

On parle de l'instauration d'un Ordre de Vienne.

Beaucoup de petits États princiers disparaissent, victimes des appétits des vainqueurs. Les idées libérales (révolutionnaires) ont cependant marqué les esprits et restent présentes malgré leur négation par les puissances réactionnaires.

En haut



Vienne (Isère)

Carte de localisation de Vienne

Vienne est une commune française, située dans le département de l'Isère et la région Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Viennois.

Au Moyen Age et jusqu'en 1887, la devise de Vienne est « Vienna civitas sancta », Vienne, cité sainte, allusion à l'antiquité de la christianisation de la ville et à son rôle religieux (rang primatial des archevêques, nombreux établissements religieux et importances des reliques conservées dans la cité). La devise actuelle, « Vienna, urbs senatoria », Vienne, ville sénatoriale, apparaît officieusement dès le XVIe siècle, mais n'est adoptée officiellement qu'en 1887 sous l'impulsion du maire Camille Jouffray. Elle évoque l'histoire antique de la ville : elle a fourni des sénateurs au Sénat de Rome et l'activité de son sénat municipal est mentionnée jusqu'au VIIe siècle. Ce changement de devise découle de la déchristianisation de la république.

Vienne, ville gallo-romaine, classée Ville d'Art et d'Histoire, est située dans le département de l'Isère au bord du Rhône à 30 km au sud de Lyon. Elle s'étend sur la rive gauche (à l'est) du fleuve, en face de Saint-Romain-en-Gal et de Sainte-Colombe, au confluent du Rhône et de la Gère.

Les premiers hommes semblent être apparus sur le site de Vienne à l'époque néolithique (3000-2500 av. J.-C. environ). Un premier habitat fut ainsi découvert au côteau Sainte-Hélène, dans le quartier d'Estressin. Un autre habitat datant vraisemblablement de la même période fut mis au jour dans le quartier des Charavel, non loin de là. L'âge du Bronze a lui aussi été témoin d'une forte activité humaine dans ce qui deviendra la ville de Vienne comme nous le montrent les très nombreux objets datant de cette époque découverts dans la région viennoise (épées et céramiques notamment).

Capitale du peuple allobroge autour du IIe siècle av. J.-C., elle fut promue dès -50, colonie latine par Jules César sous le nom de Colonia Julia Vienna . En -44, une révolte gauloise chassa ses premiers habitants qui fondèrent une autre colonie à proximité, à Lugdunum. Elle fut un centre important durant la période romaine, rivalisant avec sa puissante voisine Lugdunum (Lyon), puis une ville importante de la chrétienté au Moyen Âge, avant de commencer à décliner. Un concile a eu lieu en 1311 et son évêque a porté le titre de Primat des Gaules jusqu'en 1802.

Elle profite au XIXe siècle de la révolution industrielle et devient une ville ouvrière, avec notamment de nombreuses usines de textile, qui accueillent après la première Guerre mondiale une forte communauté arménienne.

Après avoir souffert de la désindustrialisation depuis la fin des années 1950, Vienne est aujourd'hui une ville touristique à l'activité culturelle riche et variée. Vienne est surtout connue désormais pour son festival annuel de Jazz en juillet (Jazz à Vienne), créé en 1981 (en 1980, il n'y avait eu qu'une nuit du blues), qui se déroule notamment dans le cadre majestueux du théâtre antique.

Jusqu'en 1887, Vienne porte : d’or à un arbre arraché de sinople, chargé d'un calice et d'une hostie d'or, avec un écriteau d’argent voltigeant et brochant sur le tronc de l’arbre et portant ces trois mots Vienna civitas sancta. Cela signifie Vienne ville Sainte car beaucoup de martyrs sont issus de Vienne. En 1887, un délibération du conseil municipal supprime toute référence religieuse dans les armes de la ville qui deviennent : d’or à un arbre arraché de sinople avec un écriteau d’argent voltigeant et brochant sur le tronc de l’arbre et portant ces trois mots Vienna urbs senatoria . L'arbre serait le symbole des libertés accordées par l'archevêque Jean de Bernin (1217-1266) aux bourgeois de la ville : élection des consuls et perception de certains droits. Un orme sous lequel se trouvait une table ronde était un des lieux de rassemblement des consuls qui en auraient fait leur symbole et qui a donné son nom à l'actuelle place de la Table-Ronde. Le calice et l'hostie sont une trace de l'importance de la dévotion viennoise au Saint-Sacrement. Les premiers historiens de la ville considéraient en effet que la procession de la Fête-Dieu avait été instituée à Vienne lors du concile de 1311.

Vienne est classée ville d'art et d'histoire.

Vienne est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie Nord-Isère. Elle gère le port fluvial commercial de Vienne Sud ainsi que l'Aéroport de Vienne Reventin.

Vienne a été désignée comme la Ville la plus sportive de France en 1967.

En haut



Open de Vienne

L'Open de Vienne est un tournoi de tennis se déroulant dans la capitale autrichienne à la mi-octobre. Ce tournoi se déroule sur dur, en indoor (intérieur). La première édition de ce tournoi a eu lieu en 1974. Ce tournoi est classé International Series Gold par l'ATP, c'est-à-dire qu'il est plus important du point de vue du prestige, qu'un tournoi classé International Series. Ce tournoi est doté de 565 000 €.

En haut



Liste des archevêques de Vienne (Isère)

Liste des archevêques de Vienne (Isère). L'archevêché de Vienne aurait été le premier évêché vers 160.

En haut



Liste des comtes de Vienne

En 1030, le comté de Vienne est scindé en comté d'Albon (au Sud) et comté de Maurienne (au Nord). Il subsiste un comté de Vienne de moindre ampleur. De 1085 à 1239, les comtes de Vienne sont également comtes de Mâcon.

En haut



Comté de Vienne

Le comté de Vienne - comitatus Viennensis - fut cédé vers 1030 à l'archevêque de Vienne qui le subdivisa en deux nouveaux fiefs, relevant de l'archevêché : le comté d'Albon - futur dirigeant du Dauphiné - à Guigues III et le comté de Maurienne - future Savoie - à Humbert aux Blanches Mains. Sa capitale est Vienne (l'ex- Vienna Allobrogum).

Le comté de Vienne est une région qui correspond à l'ancien pagus Viennensis, dit Viennois.

Une partie du Viennois dépend donc des comtes de Savoie avec le Bailiva Viennensis, qui a pour centre politique le château de Saint-Georges-d'Espéranche et dont dépendait neuf châtellenies, jusqu'en 1355.

En haut



Source : Wikipedia