Sergio Garcia

3.3982352940995 (1700)
Posté par seb 15/04/2009 @ 09:13

Tags : sergio garcia, golfeurs, golf, sport, sergio garcía, footballeurs, football, nageurs, natation

Dernières actualités
Sergio Garcia, sept fois champion de l'événement PGA prend ... - Euroinvestor
Hawker Beechcraft Corporation (HBC) a annoncé que Sergio Garcia, sept fois champion de l'événement PGA, avait pris livraison officiellement du super avion d'affaires taille moyenne révolutionnaire Hawker 4000, le 12 mai au salon de l'aviation...
Pas d'offre pour Agüero - L'Equipe.fr
L'Atletico Madrid n'est pas prêt à se séparer de Sergio Agüero, son attaquant argentin. Mercredi, les médias anglais faisaient état d'une offre d'environ 52 millions d'euros de Chelsea pour s'attacher les services du gendre de Diego Maradona....
Olazabal ne disputera pas l'US Open - Sports.fr
Le double vainqueur du Masters d'Augusta termine à cinq coups du Cut, et ne sera donc pas présent sur les greens de Bethpage, dans l'Etat de New York. Sergio García, Miguel Angel Jiménez, Alvaro Quirós, Gonzalo Fernández-Castaño,José Manuel Lara seront...
Présentation - Stanford St. Jude Classic 2009 du 11 au 14 juin - eparsa Magazine
Un champ relativement moyen mais avec une place à l'US Open pour le vainqueur, si pas encore qualifié. Parmi les internationaux, on notera la présence et le retour à la compétition de Phil Mickelson, Sergio Garcia, Henrik Stenson, Padraig Harrington et...
Le Betis recrute Tapia et Goitia - FootEspagnol.fr
Malgré une descente en Segunda Division qui devrait l'empêcher de conserver ses cadres (Emana, Ricardo Oliveira, Mark González, Mehmet Aurelio et Sergio García sont notamment sur le départ), le Betis Séville a officialisé deux recrues de poids en vue...
Un homosexuel obtient la couronne de "reine" de sa promo - Zigonet
Sergio Garcia portait un smoking à la cérémonie de fin d'année de son lycée mais a soutenu qu'il était "la reine". Le jeune homme ne voulait pas se présenter au titre de roi car cela ne collait pas avec sa personnalité. Il a donc décidé de concourir...
Odi's blog - 2.0 - Krinein
On aurait pas épousé le même homme?que Sergio Garcia et Lola Moral arrivent encore à nous surprendre. Les petits traits fins esquissent encore et toujours une toute jeune femme aux macarons omniprésents à la droite et à la gauche de sa tête,...
La reine de la promo est un garçon - 7sur7
Sergio Garcia est un garçon de 18 ans. Très efféminé, certes, mais quand même: il possède quelques attributs que les femmes n'ont pas. Ce qui ne l'a pas empêché d'être couronné, ce week-end, "reine de la promo" de son école de Fairfax High à Hollywood....
Betis, quel gâchis ! - Football.fr
Malgré un recrutement ambitieux, avec notamment les arrivées de Sergio Garcia, Achille Emana ou encore Mehmet Aurélio, le club n'a jamais réussi à trouver la place qui est la sienne dans ce championnat. C'est un réel échec pour une équipe qui jouait la...

Sergio García

Sergio García avec le trophée du Players Championship 2008

Sergio García, né le 9 janvier 1980 à Castellón de la Plana, est un golfeur espagnol.

Surnommé El Niño, avec plus de 250 semaines passées dans le Top 10 du Official World Golf Rankings, classement mondial des joueurs de golf, il est considéré actuellement comme le meilleur joueur à n'avoir pas remporté de Majeur. Lors de ceux-ci, il termine à trois reprises second, une fois derrière Tiger Woods au championnat PGA 1999 et deux fois derrière Padraig Harrington à l'Open britannique en 2007 et au championnat PGA 2008. Il n'a également remporté aucun des trois tournois constituant le World Golf Championships. Depuis sa première sélection en Ryder Cup en 1999, dont il est le plus jeune joueur de l'histoire, il est l'un des membres majeurs de la sélection européenne.

Surnommé El Niño, il commence très tôt le golf. Il obtient ses premiers résultats en devenant à 14 ans le plus jeune joueur de l'histoire à passer le cut dans un tournoi du Circuit Européen. La même année, il devient également le plus jeune vainqueur du championnat européen amateur . Durant sa carrière amateure, il remporte 19 tournois. Il réussit également à franchir le cut de 12 des 18 tournois du circuit européen auquel il participe. Il remporte également l'Open de Catalogne, tournoi professionnel en 1998.

Passé professionnel en avril 1999 juste après avoir réalisé le plus bas score d'un amateur au Masters, il remporte dès le mois de juillet son premier tournoi en tant que professionnel, l'Open d'Irlande qui est son sixième tournoi disputé en tant que professionnel. Il devient aussi à l'époque le quatrième plus jeune joueur vainqueur d'un tournoi du circuit européen.

En août, il dispute la victoire lors du championnat PGA à Tiger Woods, qui le précède de cinq après les 9 trous de l'aller du dernier tour. Sur le retour, quatre trous plus tard, l'écart s'est réduit à un coup. Finalement, après avoir échoué lors de la tentative d'un birdie sur le dernier trou, García doit s'incliner de un coup face à Woods,. Cette deuxième place le conduit à participer à la Ryder Cup 1999, sélectionné avec Jesper Parnevik en tant que « wild cards » par la capitaine Sam Torrance. A 19 ans, 8 mois et 15 jours, il devient le joueur le plus jeune de l'histoire de la Ryder Cup, détrônant Nick Faldo. Pour ses débuts, il fait équipe avec le Suédois Jesper Parnevik dans les parties de double: avec celui-ci, il présente un bilan de trois victoires, et une partie partagée. Dans le simple du dimanche, il s'incline 4 & 3 face à Jim Furyk. L'équipe américaine remporte le trophée par 14 ½ à 13 ½. Il remporte ensuite son second succès en octobre lors du Linde German Masters. Sa première saison se solde par un titre de « Rookie of the Year » du circuit européen, et une troisième place à l'ordre du Mérite européen.

La saison suivante est vierge de titre. Sur les tournois du grand chelem, son meilleur résultat est une 34e place lors du championnat PGA. La saison 2001 voit sa première victoire sur le circuit américain, lors du MasterCard Colonial, puis il remporte son deuxième titre à l'occasion du Buick Classic. Sur le circuit européen, il remporte le Trophée Lancôme.

En 2002, il termine dans le Top 10 des quatre tournois du grand chelem: il débute par une huitième place au Masters, puis termine au pied du podium lors de l'US Open, de nouveau huitième lors de l'Open britannique et enfin dixième au championnat PGA. Il remporte le Mercedes Championships et un tournoi sur le circuit européen.

Après une saison 2003 blanche en terme de titre sur les circuits américain et européen, il renoue avec la victoire. Il remporte deux titres sur le circuit américain et un sur le circuit européen. Il termine à la huitième place du Official World Golf Rankings.

En 2005, il débute sa saison dans les tournois du grand chelem en échouant au cut lors du Masters. Lors du tournoi suivant, l'US Open, il termine à la troisième place, à cinq coups du leader, le Néo-zélandais Michael Campbell et derrière Tiger Woods . Il termine une deuxième fois dans le Top 10 d'un majeur avec la cinquième place lors de l'Open britannique. Sur le circuit américain, il remporte sa sixième victoire lors du Booz Allen Classic: avec celle-ci, il devient le troisième golfeur depuis 1970 à obtenir ce nombre de victoire à 25 ans, les autres étant Tiger Woods avec 29 victoires et Phil Mickelson avec 8 victoires. Il atteint le Top 5 du classement mondial.

La saison suivante, son meilleur résultat lors d'un majeur est une nouvelle troisième place, lors du championnat PGA. Le vainqueur est Tiger Woods qui devance Shaun Micheel de 5 coups et un groupe de joueurs à 6 coups, dont García.

En 2008, il remporte l'un des titres les plus important du circuit américain, le Players Championship. Puis lors du championnat PGA, il est de nouveau devancé par Padraig Harrington qui l'emporte de deux coups. Les deux joueurs avaient débuté la dernière journée à égalité,. C'est la quatorzième fois que Garcia termine dans le Top 10 d'un majeur .

Il débute la saison 2009 par une victoire lors du HSBC Champions qui le place à la deuxième place du Official World Golf Rankings.

La carrière de Sergio García en Ryder Cup débute en Ryder Cup 1999, aux États-Unis. Le capitaine de l'équipe européenne Sam Torrance le choisit parmi les deux wild cards à sa disposition. Le deuxième est le Suèdois Jesper Parnevik, ces deux joueurs étant associés pour la première journée de de double. Ils sont opposés lors de leur première partie à la paire Woods-Lehman. Celle-ci domine le début de la rencontre, menant de deux points après cinq trous, mais les européens reviennent et remportent finalement la victoire sur le score de 2 & 1 (2 point d'avance et un trou à disputer). Lors du « quatre balles, meilleure balle » de l'après-midi, la paire européenne bat Mickelson-Furyk sur le score de 1 up. Sam Torrance renouvelle sa confiance à son équipe pour le deuxième jour. Lors du « foursome » du matin, la paire européenne triomphe de Stewart-Leonard par 3 et 2 avant de partager la partie de l'après-midi avec Love III-Duval. Lors du simple du dimanche, Furyk bat Garcia par 4 & 3. Pour sa première participation, Garcia présente un bilan de 3 ½ sur 5, les États-Unis remportant la rencontre par 14 ½ à 13 ½.

L'édition 2002 se déroule au « The Belfry » en Angleterre. Pour le « foursome » du premier jour, Garcia est assocé à Lee Westwood. le duo se débarasse du Woods-Calcavecchia sur le score de 2 et 1. L'après-midi, c'est toujours avec l'Anglais qu'il bat la paire américaine Duval-Love III sur le score de 4 et 3. Le lendemain, la paire anglo-espagnole est de nouveau mise à contribution: elle échoue, 1 up, face à Woods-Love III lors du « quatre balle », mais remporte le « foursome » sur le score de 2 & 1 face Cink-Furyk. Lors du simple, García échoue face à Toms sur le score de 1 up. L'équipe d'Europe retrouve le trophée qu'elle avait laissé échappé en 1999 sur le score de 15 ½ à 12 ½.

L'équipe de Ryder Cup 2004 est menée par l'Allemand Bernhard Langer. Celui-ci associe de nouveau Westwood à l'Espagnol. Lors du quatre balles, ceux-ci battent la paire Furyk-Toms sur le score de 4 et 3. En « foursome », García est associé à Luke Donald et remporte la recontre face à Perry-Cink sur le score de 2 & 1. Le lendemain, Marcia-Westwood partage la partie avec Haas-DiMarco. Funk- Furyk sont battu lors du « foursome » sur le score de 1 up par García-Donald. Garcia termine avec un bilan de 4 ½ sur cinq grâce à une victoire 3 & 2 sur Mickelson. L'équipe européenne remporte la victoire sur le sol américain par 18 ½ à 9 ½, victoire européenne la plus large de l'histoire.

García apporte quatre nouveaux points à son équipe lors de la Ryder Cup 2006, les quatre lors des rencontres de doubles. Lors des deux « quatre balles », il est associé à son compatiote Olazábal: le premier jour, ils battent la paire Toms-Wetterich 3 & 2, et le lendemain, la paire Mickelson-DiMarco sur le même score. Lors de « foursome », García est associé à Luke Donald et remporte les rencontres les opposant à Woods-Furyk puis Mickelson-Toms respectivement par 2 up et 2 & 1. García échoue dans sa tentative de réaliser le grand chelem face à Cink par 4 & 3. L'Europe remporte sa troisième Ryder Cup consécutive, de nouveau sur le score de 18 ½ à 9 ½.

Après trois défaites, l'équipe américaine, malgré l'absence de Woods blessé, est très motivée pour mettre un terme à la série de l'Europe. Lors du premier jour, García, associé à son compatriote Jiménez est défait par la paire Leonard-Mahan en « quatre balles », après avoir partagé avec Westwood la partie les oppsant à Perry-Furyk. Le lendemain, il partage de nouveau sa partie l'opposant à Stricker-Curtis: lors de ce « quatre balles », il il est associé à un nouveau partenaire, Casey. Lors du simple du lendemain, il subit une sévère défaite face à Kim: 5 & 4, soit la plus large victoire d'un rookie.

En haut



Sergio Garcia Sanchez

Sergio Garcia au Festival International de BD de Sollies Ville.

Sergio Garcia Sanchez, dit Sergio Garcia, né le 15 mai 1967 à Guadix est un auteur de bande dessinée et un illustrateur espagnol.

En haut



Sergio García de la Iglesia

Sergio García de la Iglesia est un footballeur espagnol né le 8 août 1989 à Zamora.

En haut



Sergio García de la Fuente

Sergio García de la Fuente, Sergio García (né le 9 juin 1983 à Barcelone) est un footballeur espagnol qui joue actuellement pour le Betis Séville.

Au niveau international, il ne comptait aucune cape avant d'être appelé par Luis Aragonés pour participer à l'Euro 2008 et gagner la compétition. Il a fété sa première sélection le 18 juin 2008 contre la Grèce en jouant le match entier et en délivrant une passe décisive pour Daniel Güiza à la 89e minute de jeu (victoire 2-1).

En haut



Padraig Harrington

PadraigHarrington2004RyderCup.jpg

Pádraig Harrington, né le 31 août 1971 à Ballyroan, est un golfeur irlandais qui passe professionnel en 1995. Sa plus belle performance est une victoire lors du British Open 2007 sur le parcours de Carnoustie en Écosse. Il conserve son titre un an plus tard sur le parcours du Royal Birkdale Golf Club en Angleterre. Lors du championnat de la PGA 2008, il devance Sergio Garcia et Ben Curtis par deux coups pour remporter ce tournoi une première fois en carrière et un troisième titre en Grand Chelem.

Fils de Patrick "Paddy" Harrington, membre de la Garda Síochána, police de la République d'Irlande et grand sportif (football gaélique à Cork, boxeur, hurleur et jouant avec un handicap 5 au golf) , il est né Ballyroan, dont deux autres golfeurs professionnels de renom sont également issu, Paul McGinley et Peter Lawrie.

Il connait une carrière amateure pleine de succès, remportant la Walker Cup en 1995, compétition par équipe opposant le Royaume-Uni et l'Irlande aux États-Unis. Il passe ensuite professionnel à la fin de cette même année, et obtient sa carte pour rejoindre le circuit européen pour la saison suivante .

Il remporte dès sa première année son premier titre sur ce circuit, l'Open d'Espagne, mais, ensuite, il échoue de nombreuses fois à la deuxième place, ce qui lui donne une étiquette de « loser au grand coeur et au petit bras » . Durant cette période, son meilleur résultat lors d'un tournoi du grand chelem est une cinquième place lors de l'Open britannique 1997 disputé sur le Old Course de St Andrews. C'est en 2000 qu'il renoue avec la victoire, remportant deux victoires sur ce circuit. Il termine également une nouvelle fois dans le Top 5 d'un grand chelem, lors de l'US Open.

Durant les années suivantes, il remporte chaque année au moins un tournoi sur le circuit européen. Il fait également ses premiers pas sur le circuit américain. ses premiers résultats marquant sont deux deuxièmes place, en 2003 et 2004, sur l'un des plus prestigieux tournois du circuit, le The Players Championship. Sa première victoire sur le circuit a lieu en 2005 lors du The Honda Classic, tournoi où il bat Vijay Singh et Joe Ogilvie en play-off. plus tard dans la saison, il remporte le Barclays Classic devançant l'Américain Jim Furyk.

Il remporte enfin son premier majeur lors de l'Open britannique de 2007 disputé à Carnoustie en Écosse. Lors de ce tournoi, il possède six coups de retard à l'entâme du dernier tour sur Sergio García, qui mène depuis le début du tournoi. Celui-ci a encore la possibilité de remporter son premier majeur s'il réussit le par sur le dernier trou. Mais un bogey l'envoie en play-off, play-off de quatre trous remporté de un coup par l'Irlandais .

La saison suivante, il débute sa série de tournois du grand chelem par une cinquième place au Masters. En juillet, et malgré un poignet douloureux , il doit défendre son titre lors de l'Open britannique . Celui-ci, disputé sur le Royal Birkake de Southport en Angleterre, voit un ancien numéro un mondial, le « requin blanc » australien Greg Norman le devancer au matin du dernier tour de deux coups. Harrington remporte finalement le tournoi, devançant l'Anglais Ian Poulter de quatre coups . Il obtient également sa meilleure place, troisième, au Official World Golf Rankings.

Le dernier majeur de la saison, l'USPGA se dispute sur le parcours de Oakland Hills. Une nouvelle fois, il commence le dernier tour avec du retard, trois coups, sur le leader Ben Curtis. García rate l'occasion de prendre la tête en envoyant sa balle dans l'eau sur le 16e trou . Harrington devance García et Curtis de deux coups, remportant son deuxième majeur consécutif. Il devient le quatrième joueur à réaliser le doublé Open britannique - USPGA après Walter Hagen en 1924, Nick Price en 1994 et Tiger Woods en 2000 et 2006. Il est surtout le premier européen depuis 1930 et l'Écossais Tommy Armour à ajouter son nom au palmarès de l'USPGA.

Ses excellents résultats en Majeur lors de cette saison 2008, trois Top 5, lui valent de terminer à la première place du PGA Player of the Year, puis d'être élu PGA Tour Player of the Year. Il est également élu Player of the year du circuit européen, titre qu'il avait déjà obtenu l'année précédente .

Depuis 1999, Harrington est devenu un membre important de l'équipe européenne de Ryder Cup. Pour sa première participation, il apporte 1 point et demi en trois rencontres à son équipe, qui est devancée par les États-Unis sur le score de 14 ½ à 14 ½. Lors de l'édition suivante, la Ryder Cup 2002, l'Europe remporte la victoire sur le score 15 ½ à 12 ½, Harrington remportant une victoire pour deux défaites. L'Europe, sous la direction de l'Allemand bernhard Langer, conserve son trophée lors de la Ryder Cup 2004 disputé sur le parcours de Oakland Hills aux États-Unis, sur le score sans appel de 18 ½ à 9 ½. Harrington dispute cinq rencontres, avec quatre victoires et une défaite. L'édition 2006 voit de nouveau l'Europe, dont le capitaine est le Gallois Ian Woosnam, conserver son trophée. Cependant, Harrington est moins en réussite, subissant quatre défaites pour une seule victoire. L'Anglais Nick Faldo compte beaucoup sur lui lors de l'édition 2008 pour que l'Europe conserve son bien. Mais les cadres européens, dont Harrington, ne sont pas au rendez-vous et les États-Unis renouent avec la victoire. Harrington subit trois défaites pour une seule victoire.

En haut



Omega European Masters

L'Omega European Masters est un tournoi de golf professionnel pour hommes faisant partie de l'European Tour, qui se joue en Suisse à Crans-Montana (chaque année au début du mois de septembre). Il se déroule sur un parcours avec d'agréables conditions de jeu au milieu des Alpes suisses. Le parcours propose aux joueurs de larges fairways et des greens particulièrement difficiles à négocier, re-dessinés récemment par le champion espagnol Severiano Ballesteros. Ce dernier a d'ailleurs inscrit son nom au palmarès de l'épreuve à plusieurs reprises, palmarès qui compte d'ailleurs d'autres grands noms du golf comme Colin Montgomerie, Ernie Els, Luke Donald, Sergio Garcia ou Nick Faldo. L'avenir du tournoi est assuré avec la reconduction du sponsor principal Omega qui a prolongé sa collaboration avec le comité d'organisation. Avant l'horloger suisse, les marques Canon et, plus tôt encore, Ebel, ont assumé le rôle de sponsor principal.

à faire.

L'édition 2006 se déroule du jeudi 7 septembre au dimanche 10 septembre 2006. Cette année, le tournoi innove encore en proposant une première dans l'histoire du circuit européen masculin: une jeune joueuse, Michelle Wie, a en effet défié les garçons sur leur terres et tenté de franchir le Cut mais sans réussir.

En haut



Martina Hingis

Martina Hingis (Miami 2007)

La Suissesse Martina Hingis (née le 30 septembre 1980) est une joueuse de tennis professionnelle, plus jeune détentrice d'un titre du grand chelem en simple depuis Lottie Dod en 1887 et plus jeune numéro une mondiale de l'Histoire du tennis.

Elle parle quatre langues, le slovaque, l'allemand (en particulier le suisse allemand), l'anglais et un peu le français. Elle fut la compagne de Sergio Garcia et a été fiancée au joueur tchèque Radek Štěpánek entre fin 2006 et août 2007.

Elle se retire définitivement du tennis en novembre 2007 après avoir été contrôlée positive à la cocaïne à Wimbledon.

Née sous le nom de Martina Hingisová à Košice en Slovaquie (dans l'ancienne Tchécoslovaquie), Martina Hingis a vécu dès l'âge de 8 ans en Suisse, son pays d'adoption suite au remariage de sa mère. Elle achètera en 1999 une villa en Floride, mais n'y habite qu'occasionnellement, restant domiciliée en Suisse dans le canton de Schwyz. Elle a été prénommée « Martina » par sa mère en l'honneur de Martina Navrátilová, célèbre joueuse de tennis d'origine tchécoslovaque. Sa mère, également joueuse de tennis, l'a poussée dans ce sport, et a toujours été son unique entraîneur.

Comme beaucoup de joueurs professionnels de tennis, Martina Hingis a appris à jouer au tennis très jeune. À l'âge de 5 ans elle commença à participer à des tournois. Elle devient championne du monde junior en simple filles en 1994, année où elle devient professionnelle, à 14 ans. En 1996 elle joue avec Helena Suková et entre dans l'histoire pour avoir été la plus jeune joueuse à avoir remporté le tournoi de Wimbledon de double féminin.

En 1997, elle développe son potentiel au maximum. Quasiment invincible, elle remporte 37 matchs consécutifs et 6 tournois de rang. Elle remporte l'open d'Australie en écrasant 6-2 6-2 Mary Pierce en finale. Elle se qualifie pour la finale de Roland Garros mais, affectée par des crampes, perd contre toute attente face à la Croate Iva Majoli. Elle s'offre une double consolation en remportant Wimbledon (face a Novotna) et l'Us Open (face à Venus Williams qu'elle humilie devant son public 6-4 6-0) Elle réalise ainsi le Petit chelem.

Martina Hingis est la plus jeune joueuse de tous les temps à remporter un tournoi du grand Chelem à l'âge de 16 ans, 3 mois et 26 jours à l'open d'Australie 1997 face à Mary Pierce. La même année, elle devient à 16 ans, 6 mois et 1 jour la plus jeune numéro un mondiale de l'histoire du tennis (au XXe siècle) en remportant le tournoi de Key Biscayne (appelé aujourd'hui Miami) face à Monica Seles.

En tant que joueuse en simple elle gagna la même année le tournoi de Wimbledon et l'US Open de tennis en 1997, ainsi que l'Open d'Australie en 1997, 1998 et 1999. En 1998, elle remporta les quatre tournois du Grand Chelem en double.

Contre une Steffi Graf en fin de carrière, Martina perdit une nouvelle finale à Roland Garros, seul tournoi du Grand Chelem qui manque à son jeune palmarès. Suite à une balle litigieuse, elle s'attira l'hostilité du public en allant contester un point dans le camp de son adversaire, chose interdite, puis en servant à la cuillère à la fin de la rencontre. Le public, majoritairement pour Graf, la siffle copieusement. Après la balle de match, Martina quitte le court central sous les huées de la foule, avant d'y revenir, ramenée par sa mère, pour la remise des trophées.

Après cette défaite qui aura profondément bouleversé son mental de jeune championne, Martina parviendra à plusieurs finales en Australie, tout en continuant à gagner des tournois qui lui permettent de rester numéro un mais contestée par l'éclosion de jeunes joueuses telles les sœurs Williams qui grâce à leur jeu puissant la supplanteront. Martina ne gagnera plus de tournoi du Grand Chelem.

Des défaites a répétitions lors de grandes finales vont alors précipiter la chute de Martina. Celle de Roland Garros en 1999 mais surtout en 2002 lors de l'open d'Australie face à Jennifer Capriati ou la suissesse va véritablement vivre un drame. Martina, qui n'a plus remporté le moindre grand chelem depuis trois ans mène en finale 6/4 4/0 puis obtient trois balles de 5/1. Elle se procure même quatre balles de matchs, toutes effacées par l'américaine. La suissesse se dira alors très « choquée » par ce match, qu'elle aurait du gagner. Le vrai match qui va provoquer sa chute est sa défaite en finale d'Indian Wells contre une gamine a l'époque : Daniela Hantuchová qui lui inflige une véritable correction, 6/3 6/4. Martina est alors au fond du trou, et quelques mois plus tard, elle annonce sa retraite anticipée, décidant de mettre fin à sa carrière en février 2003 suite à plusieurs blessures au pied.

Martina Hingis, parfois désignée sous le nom de « Swiss Miss », est largement admirée tant pour son modèle de jeu attrayant que pour ses succès. Manquant de puissance pure en comparaison avec Monica Seles ou Serena Williams, Martina Hingis compense ses faiblesses par sa précision et sa fluidité. Ses qualités au filet et sa précision de renvoi lui permettent de devenir une joueuse exceptionnelle en double féminin.

Son esthétique attrayante lui permit d'être classée parmi les 100 femmes les plus sexy du classement du magazine FHM en 1999 (81e) et 2000 (88e). En 2005, les journalistes américains de Tennis Magazine l'ont élue au 22e rang des "quarante plus grands champions de tennis de ces quarante dernières années" (hommes et femmes confondus), derrière Roy Emerson (21e) et devant Evonne Goolagong (23e).

Classée longtemps première au classement WTA des meilleures joueuses de tennis au monde, elle n'a donc plus joué depuis octobre 2002 à cause de blessures chroniques au pied avant son retour en janvier 2006. Elle avait ainsi déclaré en février 2003 qu'elle ne s'estimait plus apte à être compétitive avec les meilleures, et que souffrir pour jouer à un niveau inférieur ne l'intéressait pas.

En janvier 2005, Martina avait notamment disputé un match exhibition à l'occasion des Proximus Diamond Games d'Anvers. Un mois plus tard, elle s'était ensuite inclinée au premier tour de l'Open de Thaïlande face à l'Allemande Marlene Weingartner.

Le 29 novembre 2005, après 3 ans d'absence, elle annonce son retour sur le circuit WTA pour la saison suivante. À 25 ans, la Suissesse, ancienne numéro une mondiale, reconnaît que la compétition lui manque.

Elle a, depuis Sydney, confirmé sa participation au tournoi de tennis de Gold Coast (1-7 janvier), en Australie, qui marque le retour de l'ancienne numéro un mondiale sur le circuit féminin après pratiquement trois ans d'absence. Sur le ciment de Gold Coast, qui lui sert de préparation à l'Open d'Australie, la gagnante de cinq tournois du Grand Chelem parvient à réussir un retour gagnant en s'imposant rapidement au premier tour face à la vénézuélienne Maria Vento-Kabchi 6-2 6-1. Martina Hingis confirme actuellement son retour aux affaires puisqu'elle bat la tête de série numéro 6 en 2 sets, 1h10 de jeu seulement.

Impressionnante lors de ses trois premiers tours à Gold Coast, l'ancienne n°1 mondiale, tout juste sortie de sa retraite, est rattrapée par un manque de compétition évident. Face à l'Italienne Flavia Pennetta, 23e joueuse mondiale, son corps finit par lâcher sous forme d'une blessure musculaire bénigne à la hanche gauche. Elle s'incline 1-6 7-6(7/2) 6-2.

La semaine suivante à Sydney, Martina affronte d'emblée la Belge Justine Henin-Hardenne, première joueuse du « top 10 » qu'elle affronte depuis son retour sur le circuit et ne peut que constater ses limites actuelles. Elle s'incline face à Justine en deux sets : 6-3 6-3.

Lors de l'Open d'Australie 2006, premier Grand Chelem depuis son retour, Martina Hingis montre qu'elle n'a rien perdu de ses qualités et atteint les 1/4 de finale à Melbourne, avant de s'incliner logiquement face à la belge Kim Clijsters en 3 sets : 6-3 2-6 6-4. Un parcours brillant qui laisse espérer un retour au tout premier plan et peut-être de décrocher le dernier majeur manquant à son palmarès, Roland Garros.

Martina Hingis ne quittera pas Melbourne les mains vides, car elle remporte le titre du double mixte aux côtés de l'Indien Mahesh Bhupathi (8e titre à l'Open d'Australie, 3 simples, 4 doubles féminins et 1 double mixte). Ce duo bat 6-3 6-3 la paire formée du Canadien Daniel Nestor et de la russe Elena Likhovtseva. Hingis s'adjuge son 15e titre du Grand Chelem : soit 5 en simple, 9 en double et donc le premier en double mixte.

Lors du tournoi de Tokyo, Martina élimine successivement Nathalie Dechy, Maria Kirilenko et Maria Sharapova en demi-finale et atteint ainsi sa première finale WTA depuis son retour à la compétition. En finale, elle s'incline en deux sets secs (6-2 6-0) face à une autre Russe : Ielena Dementieva. Malgré cette défaite en finale, la Suissesse, remontée à la 117e place mondiale après son quart de finale à l'Open d'Australie, fait un nouveau bond au classement de la WTA pour atteindre la 48e place.

Elle atteint les quarts de finale du tournoi de Dubaï où elle est battue par Maria Sharapova, qui prend ainsi sa revanche. Cette performance lui fait atteindre la 32e place du classement WTA.

Elle continue son exploit au Master series d'Indian Wells, où elle bat notamment Lindsay Davenport, sa rivale de sa première carrière. Elle est stoppée en demi-finale par la future conquérante du titre Maria Sharapova. À l'issue du tournoi, elle occupe la 26e place mondiale. Son trajet n'est pas aussi brillant au Masters Series de Key Biscayne, où Svetlana Kuznetsova prend sa revanche après une lutte de 2h28. Le troisième set se conclut sur la 4e balle de match de la russe à 11-9. La Suissesse ayant eu une balle de match à 6-7. Il s'agit de sa deuxième défaite contre une joueuse hors du top 10.

Martina Hingis ne cache pas alors ses ambitions en vue de Roland Garros. C'est le seul tournoi du Grand Chelem qu'elle n'a pas remporté et Martina a avoué dernièrement que ce titre manquant à son palmarès a représenté une des principales motivations pour son come-back. À Varsovie, premier tournoi sur terre battue, elle ne saisit pas sa chance au 2e tour face à Venus Williams de retour sur le circuit : 4-6 7-5 6-4. Au tournoi de Berlin, suite à un bon parcours, elle inquiète Amélie Mauresmo en quart, mais perd le match 4-6 6-4 6-4. Ce bon résultat lui fait atteindre les portes du top 20 : 21e.

Dimanche 21 mai 2006, Martina confirme son retour et remporte comme en 1998 le tournoi de Rome, battant en finale la Russe Dinara Safina sur le score de 6-2 7-5. Il s'agit de son premier titre depuis 2002 et le 41e de sa carrière. À la veille de Roland-Garros, Hingis pointe à la 14e place de la WTA.

En dehors des cours, elle est élue dans la catégorie « come-back de l'année » au Laureus Award à Barcelone : ce prix félicite son remarquable retour à la compétition.

Après avoir éliminé successivement l'Américaine Lisa Raymond (6-2 6-2), la Tchèque Zuzana Ondrášková (6-1 6-3), la Croate Ivana Lisjak (6-1 6-1), l'Israélienne, tête de série n°31, Shahar Peer (6-3 2-6 6-3), elle échoue en quarts-de-finale de Roland-Garros contre la Belge, n°2 mondiale, Kim Clijsters (7-6 6-1).

Elle fait son retour à Wimbledon après cinq ans d'absence : elle bat facilement Olga Savchuk, Tathiana Garbin mais chute au troisième tour face à Aï Sugiyama.

Dans la tournée américaine, elle échoue lors des quarts au tournoi de San Diego, à nouveau face à Kim Clijsters 7-5 6-2. Sa performance lors du tournoi de Montréal (finaliste) lui permet de réintégrer le top 10 où elle retrouve sa compatriote Patty Schnyder. Mais à l'US Open, elle réalise une contre-performance, s'inclinant au 2e tour contre Virginie Razzano en deux sets secs (6-2 6-4).

Lors de la tournée asiatique, elle remporte le tournoi de Calcutta face à Poutchkova (6-0 6-4). Elle se rend ensuite à Séoul où elle est battue au deuxième tour face à Sania Mirza en trois sets 4/6,6/0,6/4. alors qu'elle l'avait battue la semaine précédente 6/1,6/0. La suissesse reprendra à Zurich où elle sera battue en trois sets 6/1,1/6,6/3. La suissesse se qualifiera pour les Masters de Madrid ce qu'elle mérite amplement après son formidable come-back. Malheureusement, la revenante du circuit se retrouvera dans le groupe jaune face à Amélie Mauresmo, Nadia Petrova et Justine Henin-Hardenne, trois joueuses en forme cette saison. Elle ne dépassera pas la phase de poules battue par Justine Henin-Hardenne 6/2,6/7,6/1 et Amélie Mauresmo 3/6,6/1,6/4. Elle battra tout de même Nadia Petrova 6/4,3/6,6/3. Malgré ces défaites, Martina annonce la couleur. Cette saison de retour n'était qu'une mise en jambes et maintenant la Suissesse va tout faire pour venir titiller les toutes meilleures.

Martina commence l'année 2007 par une belle performance à Gold Coast où elle atteint la finale du tournoi : elle est battue par Dinara Safina en trois sets 6-3, 3-6, 7-5. La semaine suivante à Sydney, la Suissesse est éliminée dès le premier tour par la joueuse en forme du moment Jelena Janković en 3 sets 6-4, 4-6, 6-3. Martina arrive donc à l'Open d'Australie, première levée du Grand Chelem qui réussit bien à Martina puisqu'elle a gagné le titre 3 fois en 1997, 1998 et 1999. La Swiss Miss confirme sa bonne réussite en passant très facilement les premiers tours (6-0, 6-2 face à Nathalie Dechy au premier, 6-2, 6-2 face à Alla Kudryavtseva au second et 6-2, 6-1 face à Aiko Nakamura au troisième). Son huitième de finale sera plus délicat à gérer face à la Chinoise Na Li mais elle s'en sortira tout de même en trois sets 4-6, 6-3, 6-0. Elle égale ainsi sa performance de l'année précédente puisqu'elle accède aux quarts de finale. Elle n'ira cependant pas plus loin puisqu'elle sera éliminée par la même joueuse qui l'avait battue l'année précédente, Kim Clijsters, en 3 sets 3-6, 6-4, 6-3. L'occasion était pourtant belle d'aller plus loin mais elle est tombée face à une joueuse n'ayant rien à perdre.

Martina s'aligne la semaine suivante à Tokyo, tournoi qui lui réussit bien aussi puisqu'elle l'a remportée 4 fois et elle y a atteint la finale l'année précédente en battant au passage Maria Sharapova. Martina remporte le tournoi sans perdre un set et en éliminant en finale Ana Ivanović 6-4, 6-2. La Suissesse s'aligna à Dubaï où elle est éliminée en quarts de finale par Jelena Janković 7-6 6-1. Elle explique cette défaite par la fatigue, son match de la veille s'étant terminée à 1 h 30 du matin. Après Dubaï, elle s'est aligné à Doha où elle est aussi éliminée en quarts de finales par Daniela Hantuchová, la Slovaque, 1-6, 6-4, 6-4, après avoir tout de même mené 6-1, 4-1. Elle se console en gagnant le titre en double avec Maria Kirilenko.

A Indian Wells, la Suissesse est éliminée à nouveau par une Daniela Hantuchová au sommet de sa forme en deux sets 6-4, 6-3 en huitièmes de finale. A Miami, la Suissesse est de nouveau surprise par la jeune Polonaise Agnieszka Radwańska au troisième tour (défaite 4-6, 6-3, 6-2).

La joueuse suisse commence sa saison sur terre battue à Berlin, tournoi qui la réussit bien puisqu'elle l'a remporté en 1999. La Swiss Miss réalisera une contre-performance au troisième tour du tournoi où elle est sèchement éliminée en deux sets 6-4, 6-0 par sa compatriote Patty Schnyder. Martina avoue alors qu'elle a été gênée par une blessure au dos persistante. Cette blessure l'empêche d'ailleurs de s'aligner à Roland Garros, le seul tournoi du Grand Chelem qu'elle n'a pas remporté.

Elle revient pour les internationaux de Grande Bretagne, là où elle s'était imposée dix ans auparavant. Après un premier tour très disputé (elle sauve deux balles de match) elle atteint le deuxième tour où elle se défait facilement de son adversaire. Mais elle chute en deux sets secs au troisième tour face à Granville.

Le 1er novembre 2007, elle annonce lors d'une conférence de presse qu'elle a été contrôlée positive à la cocaïne lors du tournoi de Wimbledon, et par le même communiqué, annonce mettre un terme à sa carrière.

Le 4 janvier 2008, elle est suspendue deux ans par la Fédération internationale de tennis : une sanction classique et symbolique, la Suissesse s'étant retirée de la compétition dès l'annonce de son contrôle, début novembre. L'ITF a rejeté sa réclamation quant à une “négligence ou une faute non significative” et lui a retiré ses résultats et l'argent gagné depuis Wimbledon.

Martina Hingis a participé début juin 2008 a un tournoi exhibition en Angleterre ( Liverpool ) et a gagné ses 2 matchs en simple contre la Tchèque Jana Novotna dans un remake de la finale de Wimbledon 1997 sur le score de 6/3 6/4.

En haut



Source : Wikipedia