Sean Penn

3.3423597678788 (1034)
Posté par hal 31/03/2009 @ 11:18

Tags : sean penn, acteurs, culture

Dernières actualités
L'humilité comme mot d'ordre - 20minutes.fr
Elle n'adoptera pas la même philosophie que son prédécesseur, Sean Penn, qui privilégiait « la prise de conscience des réalités du monde ». Adieu les enjeux humanitaires et politiques en première ligne, cette édition 2009 se place sous le signe de...
Chronique de Croisette du 14.05 - Le Post
Souvenez-vous, Sean Penn était le président du jury de Cannes 2008 qui a récompensé avec surprise Entre les Murs, lui qui désirait un film politique et engagé. Ce très discret Sean Penn (l'homme qui ne sourit jamais) s'est quelque peu raté sur la...
Ode à Robin Wright - Le Figaro
Il suffisait d'observer l'autre soir Robin Wright, dont on sait qu'elle va se séparer de Sean Penn, en train de monter les marches du Palais pour constater qu'un miracle se produisait en direct. Les cameramen, à qui on ne la fait pas, n'en avaient que...
Palmarès : un "précipité chimique" selon Isabelle Huppert - nouvelobs.com
Nous allons partager ce que nos cœurs ressentent", a affirmé l'actrice américaine Robin Wright Penn. Tout en soulignant "comprendre" la tonalité politique donnée par l'acteur et réalisateur américain Sean Penn en 2008, Isabelle Huppert a expliqué ne...
Un an après la Palme, Laurent Cantet raconte - Télérama.fr
LE FIL cinéma - La Palme d'or attribué à “Entre les murs” par le jury de Sean Penn l'année passée a pris tout le monde de court… à commencer par Laurent Cantet. Au moment où débute le 62e Festival, nous avons retrouvé l'heureux réalisateur....
Robin Wright et Sean Penn se séparent - Le Parisien
Après treize ans de mariage, Robin Wright et Sean Penn se séparent. Tout semblait pourtant s'être arrangé après les écarts de Sean Penn avec le mannequin Petra Nemcova, qui avaient engendré une première demande de divorce fin 2007....
Sean Penn et Natalie Portman : fous amoureux ! - Staragora
Après avoir annoncé que Sean Penn voyait secrètement l'actrice de 20 ans sa cadette, Natalie Portman (lire), le magazine Star en remet une bonne couche. Maintenant qu'il est divorcé et libre de ses mouvements, Star Magazine raconte que Sean Penn et...
La composition du jury du Festival de Cannes - Libération
... de films d'Abel Ferrara, Catherine Breillat ou Olivier Assayas, la Taïwanaise Shu Qi, venue en 2001 pour Millenium Mambo de Hou Hsiao Hsien et l'Américaine Robin Wright Penn, épouse de l'acteur-réalisateur Sean Penn, président du jury l'an dernier....
Robert Pattison, Zac Efron, Sean Penn: qui a donné le "meilleur ... - 7sur7
... Slumdog Millionaire, Kristen Stewart et Robert Pattinson pour Twilight, Paul Rudd et Thomas Lennon pour I Love You, Man, Vanessa Hudgens et Zac Efron pour High School Musical 3: Senior Year mais également James Franco et Sean Penn pour Harvey Milk....
Sean Penn divorce - News de stars
Sean Penn a déposé les papiers. C'est décidé, il se sépare définitivement de sa femme Robin Wright Penn. Sean Penn souhaite mettre fin à 13 ans de mariage avec Robin Wright Penn. Il a déposé lui-même les documents relatifs au divorce à la cour de Los...

Sean Penn

Au festival de Cannes en 2000.

Sean Penn (né le 17 août 1960) est un acteur, réalisateur, et scénariste de cinéma américain, deux fois lauréat de l'Oscar du meilleur acteur (en 2003 et 2009).

Il est connu pour ses talents d'acteur, choisissant des scénarios souvent engagés qui le mènent à jouer des personnages aussi divers que celui d'un attardé mental dans Sam, je suis Sam, d'un super-flic dans L'Interprète, d'un malade dans 21 grammes, d'un guitariste comique dans Accords et désaccords, ou d'un homme politique gay dans Harvey Milk. Il a réalisé les films The Indian Runner, Crossing Guard, The Pledge et Into the wild.

Il est aussi célèbre pour sa personnalité marquée, sa violence et ses prises de position politiques, en particulier à propos du conflit en Irak en 2003.

Sean Penn est né à Santa Monica, à Los Angeles en Californie. Il est le fils de l'acteur et metteur en scène Leo Penn, et de l'actrice Eileen Ryan.

Ses grands-parents paternels étaient des immigrants juifs de Russie et de Lituanie, alors que sa mère est catholique de descendance italienne et irlandaise. Sean a été élevé dans la laïcité et est agnostique.

Il est le frère du musicien-compositeur Michael Penn et de l'acteur Chris Penn, mort en 2006.

Avec un physique à la James Dean et son caractère entier, il se spécialise, jeune, dans les rôles de mauvais garçon indomptable (« bad boy »). Pendant des années, il a multiplié les rôles d'hommes violents et désespérés, dominés par la soif de vengeance, comme une thérapie à sa propre histoire familiale ; son père, pilote héroïque de la Seconde Guerre mondiale fut un infortuné cinéaste inscrit sur la liste noire du sénateur Joseph McCarthy.

Dans ses propres films, à partir de 1995, il traite des thèmes de la culpabilité (The Indian Runner), du pardon (Crossing Guard), de la folie (The Pledge), du matérialisme de la société occidentale, de la nature et du nomadisme (Into The Wild). En tant qu'acteur, il choisit également des rôles engagés et plaqués sur une certaine réalité politique ou sociale. Soldat violeur dans Outrages de Brian De Palma, il devient un condamné à mort dans La Dernière Marche de Tim Robbins puis est un père souffrant d'un handicap mental dans Sam, je suis sam de Jessie Nelson. Il apparaît également en chef de famille endeuillé et vengeur dans Mystic River de Clint Eastwood, rôle qui lui vaut son premier Oscar, et en malade cardiaque dans 21 grammes d'Alejandro González Inárritu. Le 22 février 2009, il obtient un nouvel Oscar pour sa prestation en homme politique militant de la cause homosexuelle dans Harvey Milk de Gus van Sant. Côté récompenses, Sean Penn a également gagné un Prix d'interprétation à Cannes pour She's So Lovely de Nick Cassavetes et deux Coupes Volpi du meilleur acteur à Venise pour Hollywood Sunrise d'Anthony Drazan et 21 grammes.

Il est doublé par Emmanuel Karsen dans les versions françaises de tous ses films.

Sean Penn a eu une brève liaison avec Susan Sarandon en 1984, restée depuis une amie proche qui partage bon nombre de ses combats. Puis, il vécut dans une caravane sur la plage, se fit faire des tatouages, conspua en public les Républicains et menaça un passant de lui couper l'oreille avec une bouteille cassée. Il a aussi eu une liaison avec Elizabeth McGovern et Elle Macpherson.

Il a été marié avec Madonna de 1985 à 1989. Cette liaison défraya la chronique à cause des violences conjugales, des castagnes avec les paparazzis et l'abus d'alcool. Il fut condamné à 34 jours de prison pour avoir cassé le nez d'une personne qui voulait embrasser sa femme.

Il fait la connaissance de Robin Wright, une actrice de la série Santa Barbara en 1990 et vit avec elle depuis 1996. Ensemble, ils ont deux enfants : Dylan Frances (1991) et Hopper Jack (1993). L'influence qu'elle a eu sur le rebelle lui a partiellement permis d'évoluer vers le contestataire respectable.

En décembre 2007, lors d'une party chez Elton John, il s'afficha publiquement avec Petra Němcová, une mannequin tchèque. Ce scandale poussa son épouse à déposer une demande en divorce et, après avoir annoncé leur séparation le 28 décembre 2007, ils annulent finalement leur divorce le 8 avril 2008. De fait, il s'agit de leur cinquième séparation et réconciliation.

Il vit dans le Comté de Marin, au nord de San Francisco.

Ses écrivains préférés seraient Michel de Montaigne dont il découvrit les Essais en prison, Fedor Dostoïevski pour son livre Crime et Châtiment, Charles Bukowski pour sa philosophie de comptoir et Jack Kerouac pour l'ivresse de la route.

En 2002, il s'est offert pour 56 000 $ une page dans le Washington Post pour dénoncer une possible intervention américaine en Irak, reprochant au président George W. Bush, une « vision simpliste du bien et du mal ». Dans d'autres interviews, il a déclaré que « les plus grands ennemis de l'Amérique, ce sont ses habitants » et que « nos dirigeants ne sont qu'une bande de menteurs et de criminels ».

Ses prises de positions l'ont fait considérer aux États-Unis comme un « bad boy », un « traître » et fait haïr par beaucoup d'Américains. Depuis, il est dans son pays et sur internet la cible de nombreuses insultes et railleries, qui redoublèrent en 2005 lorsqu'il se précipita à la Nouvelle-Orléans pour aider les naufragés de l'ouragan Katrina, ou lorsqu'il se rendit à Bagdad et à Téhéran. Depuis le départ des Bush, ces attaques se sont calmées.

Lors de son discours aux Oscars 2009, Sean Penn a pris position pour la défense de l'égalité civile des gays et lesbiennes en matière de mariage, suite à la Proposition 8 initiée par des mouvements intégristes et/ou homophobes, passée en Californie lors de l'élection de Barack Obama et qui bannit le mariage entre gays et lesbiennes. Il a appelé le nouveau président à faire preuve de courage pour faire avancer la cause des homosexuels. Le 3 mars 2009, au lendemain de l'adoption législative de la Proposition 8, Sean Penn a demandé au gouverneur Arnold Schwarzenegger de revenir sur son opposition (véto du 30 septembre 2008) à consacrer le jour de naissance d'Harvey Milk Jour commémoratif (Harvey Milk Day) pour toute la Californie.

En haut



Oscar du meilleur acteur

L' Oscar du meilleur acteur (anglais: Academy Award for Best Actor) est une récompense cinématographique décernée chaque année, depuis 1928. Celle-ci est décernée à un acteur de l'industrie du cinéma par l'Académie des Arts et de la Culture du Cinéma (anglais: Academy of Motion Picture Arts and Sciences) pour un travail d'interprétation dans un film où il tient le premier rôle, jugé comme étant le meilleur de l'année écoulée. Les nominations pour cette récompense sont décidées par les acteurs et les actrices membres de l'académie. Le gagnant est élu par tous les membres de l'académie, comme pour les autres prix.

Après la première édition en 1928, l'AMPAS statue que l'Oscar du meilleur acteur récompensera un comédien pour son interprétation dans un seul film, et non pour les performances accomplies tout au long de sa carrière ou pour l'ensemble des films dans lesquels il a joué au cours de l'année précédant la cérémonie.

A ce jour, neuf comédiens ont réussi à gagner deux fois dans cette catégorie: Spencer Tracy (1938, 1939), Fredric March (1933, 1947), Gary Cooper (1942, 1953), Marlon Brando (1955, 1973), Dustin Hoffman (1980, 1989), Tom Hanks (1994, 1995), Jack Nicholson (1976, 1998), Daniel Day-Lewis (1990, 2008) et Sean Penn (2003, 2009). 4 acteurs ont réussi un autre doublet: celui de décrocher dans un premiers temps l'Oscar du meilleur second rôle, puis quelques années plus tard, celui du meilleur rôle principal : Jack Lemmon (en 1956 puis en 1974), Robert De Niro (en 1975 puis en 1981), Denzel Washington (en 1989 puis en 2002) et Kevin Spacey (en 1996 puis en 2000). Gene Hackman a lui d'abord été récompensé en tant que "meilleur acteur" en 1972 avant de gagner le prix du meilleur second rôle en 1993. Jack Nicholson est à ce jour l'interprète masculin ayant à son actif le plus grand nombre de nominations (au nombre de 13). Avec Walter Brennan, il est également l'acteur qui cumule le plus grand nombre de victoires avec trois trophées remportés (à savoir, dans son cas, deux pour le meilleur premier rôle en 1976 et en 1998, puis un en tant que meilleur second rôle en 1984). Spencer Tracy est d'autre part, avec Tom Hanks, le seul à avoir obtenu deux Oscars consécutifs. Les deux comédiens avaient d'ailleurs 39 ans au moment de leur deuxième victoire. Pour le moment, l'acteur le plus âgé à avoir été distingué est Henry Fonda, récompensé à 76 ans pour La Maison du lac en 1982 et le plus jeune est Adrien Brody, couronné à 29 ans pour Le Pianiste en 2003. Les quatre seuls interprètes noirs américains à avoir été sacrés "Meilleur acteur" sont Sidney Poitier (1964), Denzel Washington (2002), Jamie Foxx (2005) et Forest Whitaker (2007). George C. Scott en 1971, et Marlon Brando en 1973 sont les seuls acteurs à avoir refusé leur Oscar.

A signaler qu'une seule fois seulement, sur 80 années de cérémonies, un acteur s'est imposé en tant que lauréat pour un rôle dans un film non-anglophone : l'italien Roberto Benigni, en 1999, pour son propre film La vita è bella (La vie est belle).

Les films listés ci-dessous sont triés par année de sortie, l'Oscar correspondant ayant été décerné généralement au début de l'année suivante.

À noter que les années inscrites ne sont pas les années des diffusions des cérémonies, mais bien la précédente, c'est-à-dire l'année de la sortie du film.

Exemple : Sean Penn a gagné l'oscar du meilleur acteur lors de la cérémonie du 22 février 2009 alors que le film dans lequel il jouait est sorti durant l'année 2008.

En haut



The Indian Runner

The Indian Runner est un film américain écrit, réalisé et produit par Sean Penn sorti en 1991.

L'histoire est le développement de la chanson Highway Patrolman de Bruce Springsteen.

1968. Joe Roberts et son jeune frère Frank ont grandi à Plattsmouth, dans le Nebraska. Enfants, ils sont très proches. Frank, violent et indiscipliné, est un adolescent à problèmes puis il part pour le Vietnam. Joe, fermier raté, devient policier. Le jour même où Joe, en état de légitime défense, a dû abattre un délinquant, Frank rentre du Vietnam.

Joe prône les valeurs traditionnelles de son pays tandis que Frank cherche un sens qui ne soit pas absurde à sa vie.

En haut



Harvey Milk

Harvey Bernard Milk

Harvey Bernard Milk (né le 22 mai 1930 à Woodmere, à Long Island, et mort le 27 novembre 1978 à San Francisco) était un homme politique américain et un militant pour les droits civiques des homosexuels. Il est le premier superviseur (un poste similaire à celui de conseiller municipal) ouvertement gay de la ville de San Francisco.

Harvey Milk est assassiné avec le maire George Moscone le 27 novembre 1978. Leur meurtrier, Dan White, est condamné à sept ans de prison. Le verdict, considéré comme trop clément par la communauté gay, provoque un scandale dans l'opinion publique qui mène à des émeutes sévèrement réprimées par la police de San Francisco.

Harvey Milk est parfois considéré par certains comme un martyr de la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre.

Harvey Bernard Milk était surnommé Glimpy dans son enfance et sa jeune adolescence. Harvey Bernard Milk est né à Woodmere, New York, sur Long Island le 22 mai 1930, fils de William et Minerva Karns Milk. Issu d'une famille juive, d'origine lituanienne, il est le petit fils de Morris Milk qui avait aidé à l'édification de la première synagogue de la région . Enfant, Milk est sujet aux railleries à cause de ses grandes oreilles, son grand nez et ses grands pieds, il est souvent perçu comme le clown de la classe. Durant ses études, Il pratique le football américain, et développe une passion pour l'opéra ; à l'adolescence, il est conscient de son homosexualité, mais garde cela secret. Diplômé de l'Université d'Albany en 1951, il s'engage dans la marine mais est rapidement libéré de son devoir. Milk déclarera avoir été victime d'une purge contre les homosexuels dans les milieux militaires.

Après son service dans la marine, Milk vit à Dallas, mais son ethnicité juive lui rend difficile sa recherche d'emploi. Il finit par quitter le Texas pour aller à New York où il trouve un travail à Wall Street. Il devient également producteur de pièces de théâtre aux côtés de Tom O'Horgan : ensemble, ils produisent des pièces comme Lenny ou la comédie musicale Jesus Christ Superstar.

En 1972, comme de nombreux homosexuels à l'époque, Milk déménage pour San Francisco. Il s'y installe avec son compagnon Scott Smith et y ouvre un magasin d'appareils photographiques, Castro Camera, dans le quartier gay qui deviendra peu à peu connu sous le nom du Castro. Il se distingue rapidement comme un meneur de la communauté homosexuelle, notamment à travers la création de la Castro Valley Association of Local Merchants, une association de commerçants du Castro, et en représentant le quartier lors des négociations avec la mairie.

Milk se présente à deux reprises aux élections du conseil municipal en 1973 et 1975, sans succès. Il est peu à peu connu comme le « Maire de Castro Street », titre dont il aime bien se targuer. À chaque campagne, il reçoit un soutien de plus en plus large de la communauté gay.

Prenant acte du fort soutien dont bénéficie Milk, le maire de l'époque, George Moscone, le nomme au Comité d'appel de permis en 1976. Milk doit néanmoins quitter ce poste à peine cinq semaines plus tard pour se présenter en tant que député à l'assemblée de Californie, une élection qu'il perd face à son adversaire Art Agnos.

En 1977, le mode de scrutin change : les superviseurs sont maintenant élus par district et non plus au niveau municipal. Milk est alors élu représentant du 5e district, qui inclut le quartier de Castro, et devient le premier homosexuel ouvertement déclaré comme tel à être élu dans une grande ville des États-Unis.

Durant ses onze mois de mandat, il soutient un projet de loi pour les droits des homosexuels, et s'oppose à la Proposition 6, un projet de loi du sénateur Briggs soumis à référendum qui aurait autorisé le licenciement des enseignants ouvertement homosexuels.

Le 27 novembre 1978, Milk est assassiné avec le maire George Moscone dans la mairie par l'ancien superviseur Dan White. Milk et White avaient du mal à s'entendre, s'opposant sur de nombreux projets de loi. À l'automne 1978, faisant face aux difficultés financières de son restaurant et aux critiques concernant son rôle de superviseur, White démissionne soudainement. Immédiatement, de nombreux groupes d'intérêts économiques qui comptaient sur la présence de White à la mairie font pression sur lui pour qu'il demande le retour de sa lettre de démission, mais lorsqu'il fait sa requête, il apprend que sa démission est d'ores et déjà effective. Seul le maire a le pouvoir de rétablir White à son poste, une décision que Moscone est d'abord tenté de prendre, avant d'être convaincu par Milk et d'autres qu'il s'agit d'une mauvaise idée qui entraverait les objectifs progressistes du maire et ses alliés.

Le 27 novembre, alors que Moscone s'apprête à nommer un remplaçant pour le siège du 8e district, White s'habille d'un costume marron, prend son ancien revolver de service et quelques balles supplémentaires et se rend à la mairie de la ville. Une fois sur place, White pénétre à l'intérieur de la mairie à travers une fenêtre de sous-sol afin d'éviter le détecteur de métaux à l'entrée du bâtiment. Il monte l'escalier menant au bureau du maire, et il est autorisé à voir Moscone après une courte attente. Une dispute éclate immédiatement entre les deux hommes au sujet de la nomination imminente. Moscone suggère de continuer leur conversation dans une pièce privée afin que les éclats de voix ne parviennent pas à la salle d'attente. Une fois dans la pièce, White sort son revolver et tire deux balles dans la poitrine du maire, puis deux balles dans la tête. White quitte le cabinet du maire en coup de vent, croisant la présidente du conseil des superviseurs Dianne Feinstein en chemin vers l'aile hébergeant les cabinets des superviseurs. Sur place, White trouve un prétexte pour demander une entrevue en privé avec Milk. Une fois introduit dans une salle de réunion par Milk, il se met à crier et l'abat de deux balles dans la poitrine, une dans le dos et deux autres dans la tête. White quitte ensuite la mairie sans être inquiété alors que les corps des victimes sont découverts.

Ce soir-là, des milliers de San-Franciscains se rassemblent à la lueur de bougies pour pleurer les deux personnalités, marchant à travers le quartier de Castro dans le district de Milk pour défiler devant la mairie.

Milk avait envisagé un possible assassinat, et avait enregistré plusieurs cassettes audio qui devaient être écoutées dans un tel cas. L'une d'entre elles contenait la phrase célèbre « Si une balle devait traverser mon cerveau, laissez-la briser aussi toutes les portes de placard » (« If a bullet should enter my brain, let that bullet destroy every closet door »), en référence aux homosexuels craignant de faire leur coming-out (de sortir du placard).

Dan White est arrêté immédiatement après les assassinats et son procès, qui se tient en 1979, est célèbre dans les annales judiciaires américaines pour avoir illustré la « défense du Twinkie » (Twinkie Defense). Les avocats de White mettent en avant ses problèmes domestiques, qui l'ont selon eux mené à l'ingestion immodérée de nourriture de grignotage (junk food). Cette défense est perçue par l'opinion publique comme l'invocation d'une consommation excessive de sucreries pour expliquer le comportement irrationnel de White (un Twinkie est une gourmandise populaire aux États-Unis).

Le jury déclare Dan White coupable d'homicide involontaire au lieu de meurtre au premier degré, malgré l'évidente préméditation des assassinats, et White est condamné à sept ans et huit mois de prison . La communauté gay de San Francisco réagit violemment à l'annonce du verdict et des émeutes éclatent, notamment dans le quartier du Civic Center. La police réprime sévèrement les violences par ce que certains dénoncèrent comme une « invasion » du quartier rose de Castro. D'autres au contraire y voient un laxisme de la part de la police n'ayant pas suffisamment protégé les biens et les personnes. Cet épisode de l'histoire de San Francisco est désigné comme The White Nights Riots (les « Émeutes de la nuit White » ou « de la nuit blanche »).

Harvey Milk est souvent vu comme un martyr de la cause gay. De nombreuses institutions dédiées à la communauté LGBT portent son nom, notamment à San Francisco (comme le Harvey Milk Institute et le Harvey Milk Lesbian, Gay, Bisexual and Transgender Democratic Club), mais aussi dans d'autres villes des États-Unis.

La vie de Milk a servi de canevas à de nombreuses œuvres. En 1984, le documentaire The Times of Harvey Milk, Oscar du meilleur documentaire, retrace la vie de cet homme politique au parcours atypique. En 2004, une version DVD du film est enrichie de nombreux entretiens, notamment avec le réalisateur Rob Epstein et le neveu de Harvey, Stuart Milk.

Plusieurs chansons ont également été inspirées par cet assassinat, notamment « I Fought the Law » des Dead Kennedys, « Harvey Milk (Portrait) » (1978) de Blue Gene Tyranny, « God is a Bullet » (1989) de Concrete Blonde ou « Harvey » par Zoe Lewis.

En 1995, l'opéra Harvey Milk du compositeur Stewart Wallace et du librettiste Michael Korie est représenté au San Francisco Opera, puis enregistré sur CD en 1996.

Il existe également un groupe américain de doom metal nommé Harvey Milk.

En 1999, le film Execution of Justice, basé sur la pièce de théâtre du même nom écrite par Emily Mann, retrace les derniers instants de l'assassinat.

Un film, nommé simplement Harvey Milk, est sorti en décembre 2008 aux États-Unis et au Canada et en mars 2009 en France. Le 22 février 2009, Sean Penn obtient l'Oscar du meilleur acteur pour sa prestation. Dustin Lance Black est également récompensé par l'Oscar du meilleur scénario.

Mark Leno, sénateur de Californie ouvertement gay d'origine latino, a proposé de faire du 22 mai, jour de naissance d'Harvey Milk, un Jour spécial, orienté contre les discriminations à l'égard des homos. Cette proposition (bill) a été votée mais son adoption s'est vu opposer le veto du gouverneur Arnold Schwarzenegger, veto mis le 30 septembre 2008. Depuis, Sean Penn, fraîchement oscarisé pour son incarnation d'Harvey Milk, est intervenu pour tenter de pousser le gouverneur à changer sa position.

En haut



Robin Wright Penn

Image associée à la personnalité

Robin Virginia Wright est une actrice américaine née le 8 avril 1966 à Dallas.

Elle débuta sa carrière avec le rôle de Kelly Capwell dans la série Santa Barbara, puis se dirigea vers le grand écran avec des films tels que Princess Bride en 1987, puis Forrest Gump en 1994 où elle interprète la petite amie du personnage de Tom Hanks, son plus grand succès .

Elle fut l'épouse de Dane Witherspoon de 1986 à 1988 rencontré sur le tournage de Santa Barbara, car celui-ci interpréta Joe Perkins dans la série. Elle a épousé l'acteur Sean Penn le 27 avril 1996, avec qui elle a eu deux enfants ; malgré plusieurs épisodes de tension, ils sont toujours mariés.

En haut



Madonna

Madonna 3 by David Shankbone-2.jpg

Madonna, née Madonna Louise Ciccone le 16 août 1958 à Bay City, est une chanteuse Pop mais également auteur-compositeur, productrice de musique et de cinéma, danseuse, actrice et femme d'affaires américaine d'origine italienne. Sa carrière est marquée par son succès mondial sur la scène musicale et de multiples controverses qu'elle a suscitées. Elle est surnommée The Queen of Pop (« La Reine de la Pop »).

Elle utilise ses vidéo-clips, ses concerts et ses interviews pour communiquer ses points de vue sur la religion, la sexualité et la politique. En 2006, le Livre Guinness des records la désigne comme la chanteuse la mieux payée au monde. Personnage incontournable de la musique populaire depuis vingt-cinq ans, Madonna a été citée en 2000, également par le livre Guinness des records, comme l'artiste féminine la plus populaire de tous les temps. Ses ventes d'albums sont estimées à environ 200 millions d'exemplaires dans le monde,,.

Madonna s'inscrit dans le courant musical pop, mais fait aussi des incursions dans d'autres styles comme la dance, le disco, le R'n'B et l'electro.

Élevée dans une famille italo-américaine de six enfants, Madonna est la première fille et le troisième enfant du ménage. Ses grands frères s'appellent Martin et Anthony, son petit frère Christopher et ses deux sœurs Mélanie (mariée au musicien Joe Henry) et Paula Mae. Lors d'un concert à Montréal, Ma­donna révélera que sa mère était québécoise et aurait un lien de parenté avec le chef patriote Louis-Joseph Papineau (on révélera plus tard ses liens de parenté éloignés avec les chanteuses Céline Dion, Lynda Lemay et la duchesse de Cornouailles Camilla Parker-Bowles).

Son grand-père paternel, n'ayant aucun diplôme, dut exercer le métier de carrier pour un maigre salaire et élevait ses enfants sévèrement afin de leur apprendre la discipline, le respect et, surtout, à subsister par leur seule persévérance. Le père de Madonna appliquera la même méthode à ses enfants pour leur assurer un avenir préférable au sien.

Madonna, alors âgée de cinq ans, perd sa mère Madonna Louise Fortin (née le 11 juillet 1933 et décédée le 1er décembre 1963) à la suite d'un cancer du sein. La mort de celle-ci sera un sujet récurrent dans ses œuvres musicales (Promise To Try, Mer Girl et Mother And Father). Elsie Fortin, la grand-mère de Madonna resta cependant très proche de sa petite-fille qui aimait passer du temps avec cette dernière et réciproquement. La famille déménagea dans l'agglomération de Détroit à Rochester Hills quand Madonna était encore enfant et elle poursuivra avec succès ses études supérieures à la Rochester Adams High School.

Le père de Madonna, Silvio « Tony » Ciccone (né le 6 juin 1931), était ingénieur chez Chrysler et prit sa retraite en 1994. Trois ans après la mort de sa première femme qu'il avait épousée le 2 juillet 1955, il se remaria avec Joan Gustavson qui était l'une des aides-domestiques et avec qui il aura deux enfants, Jennifer et Mario. Christopher sera plus proche de Madonna ; il dirigera deux de ses tournées (Blond Ambition Tour et Girlie Show) et apparaitra dans ses premières vidéos. En revanche, la chanteuse est plus distante avec ses demi-frères et sœurs car Joan s'entendait mal avec Madonna, qui n'a visiblement pas apprécié que son père ait eu des enfants avec une autre femme, cependant, elle s'est maintenant réconciliée avec son père et sa belle-mère.

Très jeune, elle prend des cours de piano, mais elle convainc son père de suivre des cours de ballet à la place. Sa belle-mère l'inscrit dans une école catholique au sein de laquelle elle participe activement aux activités artistiques. Ses facultés intellectuelles lui facilitent l'accès à l'université. Elle fut pendant un moment pom-pom girl et ne manquait pas d'imagination pour se démarquer du reste du groupe. Plus tard, on s'aperçut que son QI était nettement supérieur à la moyenne,. Cependant, elle quitta l'établissement, malgré ses excellents résultats, suscitant la frustration de son père qui craignait pour sa fille. Il décida alors de lui couper toute ressource financière. Elle s'installa à New York, rêvant de devenir danseuse. C'était la première fois qu'elle quittait le Michigan et la première fois qu'elle prenait l'avion.

En juillet 1978, elle débarque à New York avec trente-sept dollars en poche et se rend au quartier des théâtres à Times Square en espérant y trouver la gloire. Elle vit alors d'emplois occasionnels dans une grande précarité au 232 de la 4th East Road, esseulée et avec le peu d'argent que lui rapportent ses emplois de serveuse (Dunkin Donuts, Burger King, Amy´s), danseuse ou modèle de nu (notamment pour Bill Stone, Jere Threadgill et Martin Schreiber), elle s'amaigrit par manque d'alimentation régulière et par son régime végétarien. Madonna incarnera par conséquent l'image du rêve américain : réussir à partir de rien par sa seule détermination. Elle part ensuite à Durham pour décrocher une audition et suivre les cours de danse de Martha Graham et Alvin Ailey au American Dance Center de New York et finalement en novembre avec Pearl Lang.

En 1979, lors d'une soirée, elle fait la connaissance de Dan Gilroy qui lui apprend la guitare et, lassée de ses relations tumultueuses avec Lang, Madonna laisse de côté sa carrière de danseuse pour faire de la musique et devient par la suite batteuse puis chanteuse du groupe Breakfast Club formé de Dan, Ed Gilroy son frère guitariste, Gary Burke (Guitare) et Angie Smits (Basse). Elle résout passablement ses problèmes financiers avec le groupe mais ses revenus ne suffisent pas pour vivre correctement. En mai, après bon nombre d'auditions notamment pour Footloose et Fame, les producteurs Jean Van Loo et Jean-Claude Pellerin la remarquent lors d'une audition pour Patrick Hernandez et veulent lui faire tenter sa chance en France. Contrairement à ce que dit la rumeur, que le chanteur s'est toujours évertué à démentir, elle n'a jamais été choriste ou danseuse pour Born to be Alive, une célèbre chanson d'Hernandez ; elle vit alors pendant cinq mois aux frais des producteurs belges entre Mouscron, Lille, Paris et Marseille, enchaînant les contrats dérisoires, mais gagnant en expérience. À nouveau lassée, après une escapade à Tunis avec Hernandez et une pneumonie, elle rentre aux États-Unis en août et reprend les auditions. En octobre, elle finit par tourner dans un film à petit budget (20 000 USD) intitulé A certain sacrifice de Stephen Lewicki.

Durant l'été 1980, elle produit son propre groupe "Emmy & The Emmys" dans le quartier de Manhattan au Music Building avec son vieil ami du Michigan, Stephen Bray (batterie), et Gary Burke, le guitariste du "Breakfast Club", elle écrit quatorze chansons et le groupe se produit dans les clubs, interprétant les compositions de la chanteuse dont Best Girl, Bells Ringing, Hot House Flower, Simon Says, Nobody's Fool, No Time For Love, Drowning, Love For Tender et Love Express.

Début 1981, le groupe se disloque et Madonna fait écouter une cassette à Camille Barbone, la co-présidente de "Gotham Management", qui lui promet alors une carrière rock du style Pat Benatar et produit dix titres dont Are You Ready For It, Get Up, High Society (Society's Boy), Love On The Run, Remembering Your Touch et Take Me (I Want You). Selon Barbone, le talent de Madonna n'est perceptible que lorsqu'elle est sur scène et persuade Bill Lomuscio, un organisateur de concert, de la faire jouer dans les clubs. Très vite, son style et sa façon de s'habiller vont faire des émules et ses démos intéressent alors Atlantic Records, Geffen Records et Columbia. Mais, frustrée par l'inefficacité de Barbone, Madonna déchante, elle veut faire de la musique "Funk", elle laisse tomber Gotham et retourne voir Bray. Ensemble, ils produisent une maquette de titres inspirés de la rue : "Everybody", "Ain't No Big Deal", "Burning Up" et "Stay" que Madonna tente de faire jouer au club new-yorkais la Danceteria. Mark Kamins, le disc-jockey du club, est séduit et la présente à Seymour Stein, le PDG de Sire Records.

En avril 1982, elle signe avec le label Sire Records, filiale de Warner qui permet la sortie de son premier 45 tours, Everybody, qui connaît un certain succès dans les discothèques, mais surtout aux États-Unis. Ensuite viendront Burning Up et Physical Attraction. Ces deux titres seront, encore une fois, connus majoritairement aux États-Unis.

En juillet 1983, Madonna sort son premier album intitulé Madonna, rassemblement de huit chansons dance produites en grande partie par Reggie Lucas et écrites pour la plupart par la chanteuse elle-même. Voyant le succès de l'album devenir de plus en plus important, Madonna sort trois autres singles : Holiday, Borderline, et Lucky Star. Le succès est encore au rendez-vous. Depuis, l'album s'est vendu à plus de 10 millions d'exemplaires, dont 5 millions aux États-Unis.

En 1984, son deuxième album la fait connaître à l'échelle internationale. Like a Virgin se vend à 21 millions d'exemplaires dans le monde, dont 10 millions aux États-Unis. Quatre singles en sont tirés : Like a Virgin, son plus grand tube à ce jour, très controversé (mélangeant sous-entendus érotiques et références religieuses), Material Girl, également controversé (apologie cynique des valeurs matérialistes ou texte ironique?), ainsi que Angel et Dress You Up. Cette fois, Madonna participe à l'écriture de seulement cinq des neuf chansons de l'album.

En 1985, Like a Virgin est réédité avec un titre supplémentaire : Into The Groove, bande originale du film Recherche Susan désespérément, dans lequel Madonna tient l'un des rôles principaux. La même année, elle se marie sur une plage privée de Malibu avec l'acteur Sean Penn, dont elle divorcera quatre ans plus tard. Madonna fait sa première tournée « The Virgin Tour » et visitera les plus grandes villes des États-Unis et du Canada pour interpréter les titres de ses deux premiers albums. Enfin, elle participe au Live Aid avec les plus grands noms de la musique. À l'époque, Madonna a une fortune de 50 millions USD à l'âge de 26 ans, ce qui en fait l'une des plus jeunes multi-millionnaires au monde.

En 1986, alors que tout le monde s'attend à ce qu'elle quitte la scène, Madonna revient avec True Blue. Dans cet album, dont presque tous les singles deviennent des tubes internationaux, elle s'implique davantage dans l'écriture des chansons (elle est désormais créditée comme co-auteur pour l'intégralité d'un de ses albums) et devient une des plus grandes vedettes féminines de son époque. Plus mature, ce disque est encore un succès et reste son album studio le plus vendu, puisqu'il s'en est écoulé plus de 22 millions d'exemplaires depuis sa sortie. Cinq singles en feront la promotion : Live To Tell, Papa Don't Preach, True Blue, Open Your Heart et La Isla Bonita. Ces trois derniers seront consécutivement n°1 au Billboard Hot 100. Les clips vidéos créent une nouvelle fois la polémique: dans Open Your Heart, Madonna s'affiche en strip-teaseuse et Papa Don't Preach est interprétée par les associations pro-avortement comme une chanson anti-avortement (mais la chanteuse dira plus tard être favorable à l'IVG). Elle co-écrit ensuite avec Stephen Bray, Each Time You Break My Heart, qu'elle prévoyait de chanter en solo, mais finalement la chanson sera offerte à Nick Kamen et Madonna sera présente dans les chœurs.

En 1987, elle tient le rôle principal de la comédie familiale Who's That Girl, enregistre quatre chansons pour la BO du film (dont le single Who's That Girl) et se lance dans une première tournée mondiale. Cette tournée intitulée « Who's That Girl Tour » passe par le Japon, les États-Unis et l'Europe. Le 29 août, Madonna se produit au Parc de Sceaux près de Paris devant 130 000 spectateurs (un record à l’époque) ; le lancement de sa petite culotte dans la foule à la fin du spectacle fera le bonheur de la presse française. Les recettes de ce gigantesque spectacle avaient été reversées à l’association de Line Renaud pour la lutte contre le Sida.

En 1988, elle joue à Broadway dans la pièce de théâtre Speed the plow de David Mamet aux côtés de Joe Mantegna et Ron Silver.

En mars 1989, son nouvel album Like a Prayer marque une rupture par rapport aux précédents opus, on y retrouve des titres dance (Keep It Together, Express Yourself) et des morceaux légers et insouciants (Cherish, Dear Jessie et Love Song en duo avec Prince), la chanteuse se livre plus que d'habitude et parle ouvertement de ses blessures, de sa rupture avec Sean Penn ainsi que de la mort de sa mère et de ses relations difficiles avec son père. (Promise to Try, Oh Father). Le premier single, Like a Prayer (mélange pop/gospel écrit avec Patrick Leonard), est un succès, mais le clip-vidéo fait scandale auprès des rassemblements catholiques (on y voit des croix brûlées et un Jésus sous les traits d'un homme noir que Madonna embrasse). Cette polémique n'empêche pas l'album Like a Prayer d'être n°1 dans le monde pendant plusieurs semaines. Dans la foulée, Madonna sort d'autre singles comme Express Yourself dont le clip, réalisé par David Fincher est connu comme étant le second clip le plus cher de l'histoire de la musique (plus de 2 millions de USD).

En 1990, elle joue le rôle de Breathless Mahoney, aux côtés de Warren Beatty dans Dick Tracy et sort l'album I'm Breathless, inspiré du film. Co-écrit par Stephen Sondheim et Shep Pettibone, ce disque rend hommage au jazz et au blues des années 1930. Le premier single Vogue, qui fait référence au « voging »(danse pratiquée dans les clubs gay new-yorkais), reste pour certains l'un des plus grands succès de la chanteuse et est considéré comme l'une des chansons les plus marquantes des années 1990. Madonna, qui est au sommet de sa gloire, se lance au printemps, dans une seconde tournée mondiale le « Blond Ambition Tour ». Cette tournée qui fait la promotion des chansons des albums Like A Prayer et I'm Breathless est considérée comme l'une des plus controversées de l'époque pour une artiste pop, en effet, on y voit la chanteuse simuler une masturbation durant le morceau Like a Virgin. Cet acte lui vaudra l'annulation d'une date en Italie par le Vatican, et une tentative d'arrestation par la police de Toronto. En fin d'année, elle sort son premier Greatest Hits, The Immaculate Collection qui bat tous les records de vente (plus de 27 millions d'exemplaires). Le vidéo-clip du single Justify My Love fait scandale, et est interdit de diffusion sur MTV ; il sera finalement mis en vente en cassette vidéo single (la censure de MTV permettra à cette chanson d'être l'une des cassettes vidéo musicales les plus vendues de tous les temps) .

En 1991, elle crée l'évènement avec la sortie du documentaire Truth or Dare: In Bed with Madonna réalisé par Alek Keshishian. Ce film revient sur les coulisses et les scandales de sa tournée « Blond Ambition Tour ». Le documentaire sera projeté hors-compétition au festival de Cannes en présence de Madonna et du réalisateur.

En 1992, elle négocie avec la Warner le renouvellement de son contrat et fonde sa propre société de production « Maverick Records ». Le premier produit lancé est SEX, un recueil de photos érotiques mettant en scène la chanteuse. La presse accueille très mal l’ouvrage, mais les ventes du livre (dont le tirage est limité) explosent. Madonna enregistre peu de temps après son sixième album studio : Erotica qu’elle écrit et co-produit avec Shep Pettibone et André Betts, sorti en octobre 1992. Le son du disque est jazzy, sombre et volontairement froid. Sa voix est grave et les paroles plus tristes que d'habitude. 6 chansons de l'album en seront extraits de l'album: Erotica (dont le vidéoclip choque beaucoup le public par son caractère sexuel et sera également censuré dans beaucoup de pays), Deeper and deeper, Bad girl, Fever, Rain et Bye bye baby. Dès sa sortie, le disque est descendu par les médias qui ne retiennent que le caractère sexuel de certaines chansons (comme Erotica). La sortie en salle quelques semaines plus tard du thriller érotique Body, dans lequel joue la chanteuse, ne fait qu'accentuer la lassitude du public qui juge que Madonna en fait trop dans le genre « érotique ».

En 1993, bien consciente de sa mauvaise image, Madonna part à la reconquête de son public avec le « Girlie Show », sa troisième tournée mondiale. Un spectacle parodique et sexy dans lequel la chanteuse rend hommage à ses idoles et revisite ses tubes. La tournée est un gros succès et Madonna se produit pour la première fois sur les cinq continents. À la fin de l'année, elle joue dans Snake Eyes d'Abel Ferrara, le film est un échec à sa sortie en salle.

En 1994, Madonna décide de concocter un album sur la tendance musicale du moment et convoque pour cela les producteurs américains les plus en vue (Nelle Hooper, Babyface, Dallas Austin) et la chanteuse Björk qui co-écrit le single Bedtime Story. Sur ce nouveau disque baptisé Bedtime Stories Madonna chante l’amour et en profite pour revenir sur l'époque SEX où elle avait créé la polémique en multipliant les provocations (dans le morceau Human Nature, elle déclare n’avoir « absolument aucun regret »). Malgré ce nouveau visage affiché et des sonorités R&B très à la mode, Bedtime Stories ne convainc pas vraiment. Les ventes de l'album ne sont pas celles espérées, seuls deux singles rencontreront le succès : Secret , chanson hip hop composée par Dallas Haustin, et Take a Bow, ballade romantique produite par Babyface, qui restera sept semaines N°1 du Billboard américain . Oublié par le public, critiqué par les fans de la première heure et snobé par Madonna elle-même lors de ses différentes tournées, Bedtime Stories reste à ce jour l’album qui a le moins marqué la discographie de la chanteuse. Néanmoins cet album lui ouvrira les portes du monde techno/électro et lui donnera l’inspiration nécessaire pour l’écriture de Ray of Light quatre ans plus tard.

En 1995, Madonna collabore une première fois à la campagne publicitaire pour Versace et sort Something to Remember , une compilation de ses ballades des années 1980 et 1990, dont trois nouveaux titres: I Want You, reprise de Marvin Gaye, en collaboration avec le groupe Massive Attack, You'll See et One More Chance.

En 1996, alors qu'elle entame sa première grossesse et après bien des négociations avec le peuple argentin, Madonna incarne le rôle d'Eva Peron, célèbre épouse du président Juan Peron, dans le film Evita, adaptation de la comédie musicale du même nom. Le film n'atteint pas le succès attendu mais les singles de Madonna seront très bien accueillis: Don't Cry For Me Argentina (reprise rythmée du classique de Julie Convington), et You Must Love Me (absente du répertoire original et ajoutée expressément pour le film). Le 14 octobre de la même année, Madonna donne naissance à son premier enfant, Lourdes Maria Ciccone Léon.

En 1998 sort Ray of Light, fruit de la collaboration avec le producteur William Orbit. Il est considéré comme l'un des meilleurs albums de Madonna. Inspirée par la naissance de sa fille et les recherches de réponses philosophiques qu'elle a entraînées, Madonna se montre désormais moins provocante, du moins pendant trois ans... L'album, apaisé, oscillant entre la Pop et l'électro de la fin des années 1990, lui permet de gagner le respect de la critique et de remporter de nombreux prix. Les singles Ray of Light, Drowned World/Substitute for Love, The Power of Good-Bye et Nothing really Matters en sont extraits ainsi que le titre Frozen classé durant 28 semaines en France et qui en 2005 fera l'objet d'une plainte pour plagiat.

En 1999, elle enregistre la chanson Beautiful Stranger pour le film Austin Powers 2 : L'espion qui m'a tirée et commence une relation avec le cinéaste britannique Guy Ritchie.

En 2000, Madonna donne naissance à son second enfant, prénommé Rocco, elle se marie avec Guy Ritchie et acquiert en l'occurrence la nationalité britannique.

En septembre, elle fait une nouvelle incursion dans la musique électronique et sort l'album Music. Bien qu'elle fasse appel une nouvelle fois à William Orbit, elle se repose davantage sur le producteur français Mirwais Stass (ex-guitariste des Taxi Girls). Guitares sèches et vocoder (effet sur la voix) caractérisent cet album qui jongle entre ballades acoustiques (I deserve it, Gone), et morceaux électro (Music, Impressive instant, Nobody's Perfect...). Dès sa sortie, l'album est un succès partout dans le monde et le single Music devient son douzième n°1 aux États-Unis. Deux autres singles seront commercialisés pour promouvoir l'album: Don't Tell Me et What It feels like for a Girl" (dont la vidéo, réalisée par Guy Ritchie, sera jugée trop violente et censurée par plusieurs chaînes de télévision).

En juin 2001, après huit ans d'absence sur scène, Madonna donne à Barcelone le coup d'envoi du « Drowned World Tour ». Un spectacle sophistiqué et plus sombre que les précédents qui fait la part belle aux deux derniers albums studios et délaisse les « hits » de la chanteuse qui en outre seront compilés sur son deuxième best-of, le GHV2 en fin d'année.

En 2002, elle est de retour sur les planches et joue dans Up For Grabs à Londres et tente une nouvelle incursion au cinéma sous la direction de son mari Guy Ritchie dans le film À la dérive qui sera un échec dès sa sortie en salle. À la fin d'année, elle fait une courte apparition dans le vingtième James Bond, Meurs un autre jour et y incarne Verity, un professeur d'escrime sous le charme de l'agent 007 (Pierce Brosnan). Elle interprète aussi le titre phare du film, Die Another Day, écrit et composé avec Mirwais.

En 2003 sort American Life, l'album dance, électro/pop, folk et même gospel co-produit par Mirwais a été surtout marqué par l'opposition de Madonna à la guerre en Irak et à la politique de George W. Bush. Pour se faire entendre, elle décide une nouvelle fois de heurter l’opinion publique ; elle apparaît sur la pochette de l’album sous les traits du révolutionnaire Che Guevara devant un drapeau américain déstructuré, le clip du single American Life met en scène la guerre et la star en sergent-major jetant une grenade à un sosie du président américain. Cette fois le public américain lui tourne le dos, les radios et les chaînes télévisées pro-Bush, comme la Fox, appellent au boycott de l’album et des nouveaux singles. Devant ce retournement de situation, Madonna essaie de calmer le jeu et censure elle-même son propre clip, qu’elle remplace par une version édulcorée. Malgré tout, l’album connaît aux États-Unis un succès commercial moindre que ses prédécesseurs.

En outre, l’image marquante de cette période restera sans doute les deux baisers échangés avec les chanteuses Britney Spears et Christina Aguilera lors des vingtièmes MTV's VMA. Mais ni cet énorme coup de pub, ni sa participation au titre Me Against The Music avec Britney, n'augmenteront les ventes d'American Life dans le reste du monde. C’est en France que l'opus trouvera vraiment son public, aidé par les diffusions radios effrénées des singles Hollywood, Nothing Fails, Love Profusion et par la programmation des clips tels que Love Profusion (réalisé par Luc Besson). En septembre, Madonna présente son premier livre pour enfants dont elle est l’auteur et dont les bénéfices sont reversés à l'association d'aide aux orphelins et connaît un gros succès de librairie. En revanche, les suivants passeront complètement inaperçus auprès du public.

En 2004, Madonna lance sa tournée: « The Re-Invention Tour » : les 58 dates de la tournée seront complètes en quelques heures et c’est durant ce périple que sera réalisé un nouveau documentaire, I'm Going to Tell You a Secret, un film de deux heures tourné par Jonas Akerlünd qui retrace la conception et les coulisses de la tournée. Ce documentaire donne l'image d'une Madonna proche de ses danseurs et de ses enfants, plus calme, plus posée, et surtout plus spirituelle que dans In Bed With Madonna, sorti en 1991.

Le 2 juillet 2005, Madonna accepte à nouveau l'invitation de Sir Bob Geldof et participe au concert londonien du Live 8 qui a pour but d'attirer l'attention sur la situation actuelle en Afrique ; elle y interprète trois de ses plus grands tubes: Like a Prayer, Ray of Light et Music.

En novembre, elle sort Confessions on a Dance Floor, écrit et composé avec le jeune producteur anglais Stuart Price, dont la mission principale est de faire « bouger les gens ». Musicalement, l'album se caractérise par un son néo-disco, une sorte de revival des années 1970-80 assaisonné à la sauce pop/dance. Les tempos lents (Forbidden Love, Future Lovers) cohabitent avec les rythmes un peu plus rapides (I Love New York, Sorry, ...). Au milieu de tous ces titres dansants, notons la présence de la chanson Isaac, véritable OVNI arabisant interprété avec le chanteur yéménite Yitzhak Sinwani. L'album est un énorme succès (il se classe numéro 1 dans trente-cinq pays et remporte plusieurs prix dont un Grammy Award). Le premier single, Hung Up (qui contient un sample d’ABBA), connaît le même succès et se retrouve numéro 1 dans 45 pays, ce qui constitue un record. En France, l'album se vend à plus de 760 000 exemplaires et reçoit la certification Disque de Diamant, un excellent score dans un marché du disque en pleine crise.

En 2006, à Los Angeles débute sa sixième tournée mondiale : The « Confessions Tour ». Avec 60 dates, en Amérique du Nord, en Europe, et au Japon, cette tournée est à ce jour la plus longue de toute sa carrière. Le but avoué de ce nouveau show est de transposer l’album Confessions on a Dance Floor sur scène et de transformer chaque lieu visité en gigantesque piste de danse. Le « Confessions Tour » renoue avec la provocation. Durant le morceau Live To Tell, elle se présente devant le public, crucifiée sur une énorme croix et coiffée d'une couronne d'épines. La controverse qui entoure cette scène est telle que dans certains pays la tournée est marquée par plusieurs incidents (fausse alerte à la bombe aux Pays-Bas, protestation des organisations religieuses, manifestation orthodoxe à Moscou). Mais tous ces incidents n’empêcheront pas Madonna d’assurer la totalité des dates et de finir sa tournée à Tokyo. Le DVD du spectacle filmé à Londres remportera le Grammy Award de la meilleure vidéo musicale en 2008.

En octobre, Madonna s'envole pour le Malawi pour aider à construire un orphelinat. Elle y entame aussi des démarches pour adopter un bébé, David.

En 2007, elle s'associe une deuxième fois à la célèbre marque de vêtements H&M et crée une collection appelée M by Madonna (influencée par le style « secrétaire sexy »). Au mois de mai, elle fait ses débuts de réalisatrice et tourne son premier film, Filth and Wisdom, une comédie de 80 minutes basée sur ses expériences personnelles de chanteuse. En juillet, Madonna participe au concert caritatif de Al Gore, le Live Earth, au stade Wembley de Londres. Elle y interprète trois anciens tubes ainsi qu'une chanson inédite : Hey You, écrite spécialement pour l'occasion et produite par Pharell Williams. Enfin, elle participe à la chanson Sing d'Annie Lennox, qui vise à récolter des fonds.

À la fin de l'année, Madonna signe un partenariat avec l'organisateur de concerts Live Nation. Ce dernier lui propose un contrat de 120 millions de dollars pour distribuer tous ses nouveaux albums studios et promouvoir ses tournées durant dix ans.

En 2008, Madonna présente pour la première fois Filth and Wisdom au Festival international du film de Berlin (le film sortira en France sous le titre "Obscénité et Vertu"). Le 10 mars, elle se voit intronisée au Panthéon du rock américain lors de la prestigieuse cérémonie des Rock and Roll Hall of Fame.

Au mois d'avril, elle s'entoure des producteurs Pharrell Williams, Danja et Timbaland, et sort son onzième album Hard Candy. . Trois singles seront extraits de cet album, aux tendances Pop - Hip-Pop : "4 Minutes" en duo avec le chanteur Justin Timberlake, "Give It 2 Me" en featuring avec Pharrell Williams, et la ballade pop "Miles Away". Le premier single "4 minutes" bat tous les records et devient son 37e Top 10 au Billboard Américain et permet à Madonna de détrôner le record d'Elvis Presley (36 Top 10). L'album sera numéro 1 dans 30 pays , mais connaitra un succès beaucoup moins important que l'album précédent. Les critiques de leur coté, reprocheront à la chanteuse d'avoir choisi la facilité en faisant appel à des producteurs déjà très connus. "Hard Candy" est le dernier album studio avec la maison de disque Warner.

En août 2008, Madonna s'embarque dans sa 7ème tournée mondiale le " Sticky and Sweet Tour" qui compte une cinquantaine de dates. C'est la tournée la plus importante de sa carrière. Deux shows sont donnés au stade de France et un autre au stade Charles Ehrmann de Nice. La premiere partie s'est terminée en décembre à São Paulo au Brésil et reprendra en juillet 2009 à l'O2 de Londres . C'est d'ores et déja la tournée la plus lucrative de tous les temps pour un artiste solo (elle a déja rapporté quelques 208 millions de dollars, dont 105 millions rien qu'aux Etats-Unis).

Le 15 octobre, en pleine tournée mondiale, Madonna et le réalisateur Guy Ritchie annoncent leur séparation après 8 ans de mariage. Peu de temps après, elle décide de lancer une campagne destinée à lever des fonds et s'engage à faire construire une école pour fille au Malawi, État où elle a adopté son fils David.

En 2009, Madonna poursuit son engagement humanitaire pour le Malawi et sort le documentaire I Am Because We Are. Avec ce film, la chanteuse et le réalisateur, Nathan Rissman, cherchent à attirer l'attention de l'opinion publique sur le sort des orphelins de ce petit pays africain ravagé par l'épidémie de sida.

Un GHV3 est prévu pour l'automne, contenant quelques de ses derniers tubes, avec en prime des inédits que la Material Girl devrait enregistrer courant avril.

Madonna a souvent utilisé l'image de la Sainte-Croix, dès ses débuts, les pendentifs et les boucles d'oreilles qu'elle portait ont fait suivre une rumeur selon laquelle elle aurait dit, que les croix étaient sensuelles dû au fait qu'il y ait un homme nu dessus. En 1987 on la voit prier avec un rosaire dans le clip de La Isla Bonita, en 1989, dans Like a Prayer, elle porte les stigmates, elle évolue dans un décor de croix brûlantes et prie dans une église. Lors du « Blond Ambition Tour », elle fait le signe de croix avant d'interpréter Oh father dans une réplique de chapelle. En 1990, elle dédie son premier Best Of au Pape lui-même, deux ans après, c'est dans le sex book qu'elle pose nue devant une croix lumineuse et dernièrement elle apparaissait crucifiée lors de la tournée du « Confessions Tour ».

Madonna dispose d'œuvres de Pablo Picasso, Fernand Léger, Salvador Dali, Man Ray et étant une grande admiratrice de l'œuvre de Tamara de Lempicka, elle détient quelques peintures de cet artiste; en 1986, dans le clip de Open Your Heart, la façade du peep-show est une reproduction de "Andromède enchaînée", œuvre de style art déco ; les tétons d'Andromède seront remplacés par des ampoules lumineuses (contrariant les descendants de la famille). Par ailleurs, on verra d'autres œuvres issues de sa collection personnelle dans le clip vidéo de Vogue en 1990 et lors du "Who's That Girl Tour". Le clip "Bedtime Story" a été fortement inspiré par les artistes surréalistes Frida Kahlo, Leonora Carrington et Remedios Varo. Encore dans ce domaine, on remarque aussi des similitudes avec Andy Warhol dans le clip de "Deeper and deeper" et un hommage à Guy Bourdin dans la vidéo de "Hollywood" qui fit d'ailleurs l'objet d'une plainte pour utilisation illicite. En 1993, le Girlie show est directement inspiré de l'œuvre homonyme d'Edward Hopper.

Madonna révèle souvent un intérêt profond au cinéma, on peut se rendre compte de ses goûts esthétiques des années 1930 à 50 dans le clip de Vogue (Horst P. Horst), où elle affirme sa passion pour Carole Lombard, Rita Hayworth, Bette Davis, Martha Graham, Veronica Lake et surtout pour Marlène Dietrich qui avait une image semblable à la star. Elle était d'ailleurs une des premières femmes à porter des vêtements masculins. Madonna empruntera l'attitude de l'actrice lors de son clip vogue et lors du « Girlie Show ». La chanson Like a Virgin est remaniée sur l'air de Falling in Love Again (Can't Help It) qu'elle interprète avec un léger accent allemand. Elle s'inspire également d'autres œuvres comme Cabaret pour le clip d'Open Your Heart, Metropolis pour la vidéo de Express Yourself, Le Patient anglais et Un thé au Sahara pour Frozen, Koyaanisqatsi pour Ray of Light, Humoresque pour The Power of Good-Bye, Moonraker et Goldfinger pour Die Another Day, La fièvre du samedi soir dans les clips Hung Up et Sorry, et Les hommes préfèrent les blondes pour Material Girl. On peut également citer l'acteur James Cagney pour la chanson White Heat et Dita Parlo pour Erotica.

Le stéréotype "blonde ambition" concerne ces femmes souvent blondes au teint pâle et aux lèvres rouges, ces personnages dont Madonna s'inspire sont en outre Marilyn Monroe, la geisha (voir apparence d'une Geisha) ou encore Marie-Antoinette (voir Le maquillage à la cour de Versailles) qui inspire d'ailleurs beaucoup d'artistes en général, lors de sa prestation de Vogue aux MTV Video Music Awards de 1990, Madonna fait une performance vêtue d'une robe du XVIIIe siècle et coiffée d'une perruque telle que Marie-Antoinette en portait autrefois. Plus tard, pour le « Re-Invention Tour », elle pose pour Steven Klein lors d'une séance photo instiguée par la reine et, toujours dans le même registre, c'est Julien d'Ys qui coiffera la star pour la première partie du concert et Christian Lacroix qui lui fera un corset. Quant à la Geisha, Madonna endossera ce rôle pour le spot publicitaire "Takara Jun" au Japon en 1993, pour Paradise (not for me) et pour Nothing Really Matters, à cette époque, elle a d'ailleurs émis le souhait d'interpréter Hatsumomo dans le film Mémoires d'une geisha.

Lady Diana (Drowned World), Che Guevara (American Life) et le parkour (Hung up, Jump et « Confessions Tour »).

En 2005, le livre Guinness des records a mentionné Madonna comme l'artiste féminine la plus populaire encore en activité toutes catégories de musique confondues, et la femme ayant écoulé le plus de disques dans toute l'histoire de la musique . Selon Forbes, en 2007, sa fortune est estimée à environ un peu plus de 325 millions USD.

En 2005, selon le Livre Guinness des records, les albums de Madonna ont passé un total de 1 032 semaines, soit 19,8 années dans les classements du Royaume-Uni dans son ensemble ; plus longtemps qu’aucune autre artiste féminine. En outre, Madonna est entrée à la cinquième place des records de longévité de présence dans les classements britanniques.

Malgré ses multiples tentatives de devenir une actrice reconnue, Madonna n'a pas connu au cinéma un succès à la mesure de celui qu'elle a rencontré dans la musique. Le film Recherche Susan désespérément, en 1985, lui permit d'accéder momentanément au succès en tant qu'actrice. Mais depuis, la plupart de ses films ont été boudés par le public et mal accueillis par la critique. Cependant Une équipe hors du commun (1992) rencontre les faveurs du public, mais elle n’ y tient qu’ un rôle secondaire . En 1996, elle tient le rôle-titre d'Evita, qui lui permet de renouer avec les cinéphiles et d'emporter un Golden Globe. Néanmoins, le succès commercial de cette comédie musicale reste mitigé. Son avant-dernier film, À la dérive, mis en scène par son mari Guy Ritchie, lui a valu en 2002 le Razzie Award de la pire actrice et s'est révélé l'un de ses plus grands échecs. Il n'est d'ailleurs sorti qu'en DVD dans de nombreux pays.

Chacun des volumes ont été édités aux éditions Gallimard jeunesse, Callaway Editions et Puffin Books (pour les éditions anglaises).

En haut



Source : Wikipedia