Schalke 04

3.393681652492 (823)
Posté par woody 22/03/2009 @ 23:09

Tags : schalke 04, allemagne, football, sport

Dernières actualités
Lourds : Haye-Klitchko annulé - Ouest-France
Une blessure dont la nature n'a pas été communiquée mais qui a provoqué le forfait du boxeur britannique pour le choc du 20 juin prochain contre Vladimir Klitchko à Gelsenkirchen, là où se produit l'équipe de foot de Schalke, le Schalke 04....
Le Bayern Munich veut recruter Neuer, le gardien de Schalke 04 - AFP
BERLIN (AFP) — Le Bayern Munich, vice-champion d'Allemagne, veut recruter le gardien de but de Schalke 04, Manuel Neuer, a indiqué le manageur du club, Uli Hoeness, dans la presse allemande. "Il ya à l'heure actuelle un seul gardien de but qui nous...
Foot - Transferts - Kahlenberg vers Schalke 04 ? - L'Equipe.fr
Thomas Kahlenberg pourrait évoluer la saison prochaine sous les couleurs de Schalke 04, selon les informations de Kicker, relayées mardi par L'Equipe. Le milieu auxerrois dispose d'un bon de sortie en fin de saison. Il serait la priorité du prochain...
Schalke 04 - VfB Stuttgart 1-2 (Bundesliga) - Yeca
Buts : Cacau pour VfB Stuttgart (15eme minute), I. Rakitic pour Schalke 04 (39eme minute), C. Marica pour VfB Stuttgart (57eme minute), Remplacements : Sortie de T. Gebhart (VfB Stuttgart - 68eme minute) Entrée de M. Lanig (VfB Stuttgart - 68eme...
Schalke 04 - TSG Hoffenheim 2-3 () - Yeca
Buts : D. Ba pour Hoffenheim (26eme minute), I. Rakitic pour Schalke 04 (30eme minute), J. Farfán pour (34eme minute), Carlos Eduardo pour Hoffenheim (49eme minute), Carlos Eduardo pour (89eme minute), Remplacements : Sortie de P. Groß ( - 45eme...
Allemagne: Kuranyi, de Schalke 04, approché par Hambourg - AFP
GELSENKIRCHEN (AFP) — L'attaquant allemand de Schalke 04, Kevin Kuranyi, a confirmé avoir été approché par Hambourg, tout en assurant que Schalke 04, où son contrat expire en 2010, restait son premier interlocuteur. "Hambourg s'est manifesté",...
Euro Espoirs - L'Allemagne vise le titre - EspoirsduFootball.com
Gardiens : Florian Fromlowitz (Hannover 96), Manuel Neuer (FC Schalke 04), Tobias Sippel (1. FC Kaiserslautern). Défenseurs : Dennis Aogo (Hamburger SV), Jerome Boateng (Hamburger SV), Andreas Beck (TSG 1899 Hoffenheim), Benedikt Höwedes (FC Schalke...
Hertha BSC Berlin - Schalke 04 0-0 (Bundesliga) - Yeca
Remplacements : Sortie de P. Ebert (Hertha BSC - 59eme minute) Entrée de A. Voronin (Hertha BSC - 59eme minute) Sortie de G. Kacar (Hertha BSC - 70eme minute) Entrée de V. Domovchiyski (Hertha BSC - 70eme minute) Sortie de J. Farfán (Schalke 04 - 81eme...
Valse des entraîneurs : Ancelotti à Chelsea, Pellegrini au Real - Ouest-France
En Allemagne, le coach du nouveau champion Wolfsburg Felix Magath entraînera la saison prochaine Schalke 04. France : Antoine Kombouaré et Didier Deschamps d'ores et déjà casés à Paris et Marseille, on attend la plus que probable signature de Frédéric...
Turquie : Aurelio et Hamit Altintop absents contre la France - Le Parisien
Ces défections permettront peut-être à la jeune recrue du CSKA Moscou (D1 russe), Caner Erkin, 20 ans, de s'illustrer face aux Bleus jeudi. Enfin, un frère Altintop chasse l'autre, puisque l'attaquant de Schalke 04 (D1 allemande), Halil Altintop,...

FC Schalke 04

FCSchalke04.png

Le FC Schalke 04 est un club allemand omnisports basé à Gelsenkirchen en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et fondé en 1904. C'est toutefois la section football qui est de loin la plus connue, l'équipe évoluant en première division allemande, la Bundesliga. Le club entretient une très grande rivalité avec le Borussia Dortmund et le VFL Bochum.

Le club est fondé le 4 mai 1904 sous la désignation Westphalie Schalke par un groupe de lycéens et arbore pour la première fois des couleurs jaunes et rouges, tout en étant contraint d’évoluer dans une ligue amateur, le club n’étant pas reconnu officiellement. Après plusieurs tentatives ayant échouées le club doit fusionner avec un club de gymnastique, le Schalker Turnverein 1877 en 1912 pour y parvenir.

En 1924 l’association prend fin avec le gymnase et le club prend enfin son nom définitif de FC Schalke 04 et évolue en bleu et blanc, tenue qui leur vaut le surnom de Königsblauen, patronyme qui leur est encore resté aujourd’hui.

Le club de plus en plus populaire bâtit un nouveau stade, le Gluckauf-Kampfbahn en 1928 et remporte son premier championnat d’Allemagne l’année suivante. Toutefois l’année suivante le club est déclassé, car accusé de donner des salaires trop élevés à ses joueurs pour un club amateur. Toutefois la sanction n’aura que peu d’influence sur la popularité du club.

Suite à la réorganisation du football allemand sous l’Allemagne nazie Schalke est versé dans la Gauliga Westfalen, une ligue spéciale pour les clubs les plus performants. Le club de la Ruhr y confirmera sa montée en puissance. De 1933 à 1942 Schalke dispute 14 des 18 finales du championnat et 8 dans le Tschammerpokal, prédécesseur de la coupe d’Allemagne.

Pendant douze ans le club règne sans partage, réussissant à gagner 162 sur 189 matchs, faisant match nul à six reprises et ne perdant que deux fois. De 1935 à 1939 le club ne perd pas un seul match de championnat. La domination exemplaire du club lui vaut d’être supporté pour la propagande du régime nazi comme un exemple de la « nouvelle Allemagne ». Toutefois le club doit beaucoup cette période faste à de nombreux joueurs fils d’immigrés polonais, comme Fritz Szepan et Ernst Kuzorra.

Dans le chaos de l’Allemagne d’après guerre, Schalke disputa deux matchs en 1945. Progressivement l’équipe se réorganise et continue sur sa lancée après un passage à vide. Il termine troisième en 1954 après un sprint final serré. L’année suivante il est battu en finale de la coupe. Enfin en 1958 Schalke remporte face au SV Hambourg (3-0) le titre de champion. Actuellement il s’agit déjà de son dernier titre, même si le club frôlera de peu le sacre suprême en 2001 et en 2006.

Les bons résultats de Schalke lui valent d’être admis dans la nouvelle ligue de football Bundesliga crée en 1963. Toutefois les débuts sont très difficiles. En 1965 le club n’échappe à la relégation que par l’extension à dix-huit équipes du championnat, contre seize précédemment.

Néanmoins le club se redresse progressivement, ne cédant le titre en 1972 au Bayern Munich qu’en toute fin de parcours. Schalke se console toutefois en remportant la coupe nationale cette année-là.

En 1971, un séisme secoue le football allemand, Schalke étant en plein dans la tourmente. Certains joueurs et dirigeants du club sont en effet accusés d’avoir encaissés des « dessous de table » pour perdre volontairement contre Arminia Bielefeld.

Plusieurs joueurs seront ainsi radiés à vie, y compris certains évoluant dans l’équipe nationale de l’époque.

En 1974, le club déménage au Park Stadion spécialement construit pour la Coupe du Monde. En 1977, Schalke termine deuxième tout juste à un point du Borussia Mönchengladbach. En 1980 le club connaît une année désastreuse et se voit relégué en deuxième division pour la saison 1981-1982 et encore en 1983-1984 où il réintègre l’élite du football allemand, pour replonger en 1988 à l’échelon inférieur avant de revenir en Bundesliga 1 pour la saison 1991-1992.

Au tournant du siècle le club subit une transformation complète, passant du statut de club moyen à celui de véritable grande puissance du football allemand. Cette transformation est principalement due à son manager de l’époque, Rudi Assauer, homme d’affaire redoutable. Point d’orgue, la victoire en Coupe de l’UEFA face à l’Inter de Milan après une séance de tirs au but. Le club décolle médiatiquement et financièrement.

Bien que le club soit devenu très rentable et une équipe de pointe sous l’impulsion de Rudi Assauer, Schalke court désespérément après un titre de champion depuis 1958. Le club le frôle de très près en 2001, lorsque les Königsblauen sont en tête du championnat devant le Bayern Munich lors de la dernière journée. De son côté Schalke semblait avoir fait l’essentiel en battant Unterhaching au cours d’un match électrique, le club de la Ruhr étant au départ mené 0 – 2 avant de s’imposer 5 – 3. Toutefois entre-temps, le Bayern Munich alors à égalité avec Hambourg parvient à marquer dans les derniers instants du match, arrachant la victoire et le titre.

Pour la Bundesliga 2006-2007, le Bayern Munich passe complètement à côté de sa saison, tout comme le grand rival du Borussia Dortmund. Schalke qui effectue un mauvais départ reprend la tête du championnat et semble batailler avec Werder Brême pour le titre. Ce dernier finit toutefois par s’essouffler en fin de parcours et laisse Schalke 04 filer vers le titre tant convoité. Mais là encore Schalke s’écroule dans la dernière ligne droite. Invité surprise, le VfB Stuttgart revient dans la course, prend la deuxième place et suit Schalke de près. Il ne reste plus que quatre matchs et Schalke semble avoir une fin de calendrier assez facile. Toutefois à la surprise générale les hommes de Mirko Slomka (nommé entraîneur en janvier 2006) s’inclinent contre le modeste VfL Bochum. Schalke conserve la tête pour un petit point alors qu’il ne reste plus que deux journées à disputer, dont une contre le Borussia Dortmund. Les Königsblauen apparaissent néanmoins confiant. Le 12 mai, jour du fameux derby c’est la douche froide, Schalke s’incline 2–0 chez son ennemi de toujours, Frei puis Smolarek trouvant la faille dans une défense des visiteurs trop fébriles, les deux buts étant systématiquement inscrits suite à une perte de balle. De son côté Stuttgart ne laisse pas passer sa chance, prenant la tête suite à une victoire ce week-end. Au coup de sifflet final les joueurs de Schalke sont aussi effondrés que leurs supporters. Ils abandonnent en effet la tête à Stuttgart qui les devance de deux points, leur dernier espoir reposant sur une victoire indispensable contre Arminia Bielefeld et une très hypothétique défaite du leader contre le modeste Energie Cottbus. Schalke l’emportera mais ce ne sera pas suffisant, Stuttgart remplissant son contrat et conservant sa place de leader et de nouveau champion, condamnant une fois de plus le club de la Ruhr dans son costume d’éternel perdant des fins de saisons.

Toutefois Schalke 04 obtient grâce à sa seconde place son ticket pour la prestigieuse Ligue des Champions.

La saison 2007-2008 est avant tout celle du retour en Champions League. Toutefois le club de la Rühr n'est pas gâté par son tirage. Son groupe B compte ainsi en plus de lui, le Chelsea FC, le CF Valence et le BK Rosenborg. Toutefois, le club espagnol est alors en grande difficulté et Chelsea commet un faux pas lors de son match initial face aux Norvégiens, et Schalke, retranché derrière une défense de fer, arrache son billet pour les huitièmes de finale après un véritable parcours du combattant. Six matches: deux victoires, deux nuls et deux défaites. Les huitièmes de finales disputées contre les Portugais du FC Porto seront également des plus laborieux. S'imposant 1-0 à l'aller, les Allemands ne l'emporteront qu'aux tirs aux buts au Portugal. Une victoire et une qualification qui tient plus aux parades exceptionnelles réalisées par Manuel Neuer tant les hommes de Slomka seront dominés tout le long du match retour. Pour les quarts de finale contre Barcelone il n'y aura toutefois pas de miracle : défaites 1-0 à l'aller et au retour. Un parcours au final satisfaisant dans les faits (c'est la première fois de son histoire que Schalke atteint ce stade de la compétition), même si le bilan chiffré est plutôt famélique. En dix matches, les Königsblauen ont gagné seulement quatre fois, (deux fois contre Rosenborg et deux fois contre Porto si l'on tient compte DE la victoire aux tirs aux buts) et inscrit 6 buts pour 6 encaissés.

En championnat? le parcours est assez nuancé. Il y aura des moments de grâce (victoires 4-1 et 3-2 contre le Borussia Dortmund, l'ennemi héréditaire de Schalke), le carton (victoire 5-0, avec un quadruplé de Kuranyi) contre l'Energie Cottbus, mais aussi des bas, comme la correction subie à Brême (défaite 1-5), ou l'inexplicable couac contre Cottbus lors de la première moitié de saison (défaite 0-1). Le tout sur fond de polémique sur le choix d'un nouvel entraîneur de meilleur standing que Mirko Slomka. Néanmoins Schalke 04 accroche la troisième place finale, lui permettant de disputer la phase préliminaire de la Ligue des Champions 2008-2009. Enfin, financièrement, la saison fut un excellent cru pour le club, avec une explosion des ventes de produits à l'effigie du club (+40% de vente en plus), et de plantureux résultats financiers.

Un nouveau départ ?

Tenant compte des critiques portant sur la faiblesse de l'effectif, les dirigeants se sont lancés dans un mercato particulièrement actif dés la fin de la saison. Ainsi le défenseur roumain du FC Shakhtar Donetsk, Razvan Rat, a été évoqué comme possible futur joueur de Schalke 04. Toutefois le Roumain prolongea finalement son contrat avec le club ukrainien, mettant un terme aux rumeurs. En revanche les venues de l'attaquant péruvien Jefferson Farfan (PSV Eindhoven) et du Hollandais Orlando Engelaar sont bien réelles. L'équipe ainsi renforcée débute bien sa pré-saison, avec notamment une victoire 1-0 face aux Glasgow Rangers lors d'un matche amical. Le club de la Ruhr a églement remporté son matche-aller face à l'Atletico Madrid 1-0 pour la qualification en Ligue des Champions. Toutefois le match-retour tourne au désastre avec une défaite 4-0, avec notamment un but concédé sur penalty et l'exclusion de Christian Pander. Dés lors Schalke 04 devra poursuivre sa route européenne en Coupe de l'UEFA où il affrontera le Apoel Nicosie. Après s'être qualifié pour la phase de groupe, Schalke est stoppé. Il termine bon dernier de sa poule avec une seule victoire face au Paris Saint-Germain (3-1), un nul contre Santander et deux défaite, contre Manchester City (0-2) et le FC Twente sur le même score. En championnat la saison tourne aussi vite au cauchemar. Malgré une bonne entame (victoire 3-0 sur Hanovre la première journée), Schalke s'effondre vite. Malgré quelques sursauts, le club de la Ruhr patine et s'enfonce au classement. À la trève hivernale du mois de décembre, Schalke 04 occupe une modeste huitième place.

En fait le club est en pleine réorganisation liée au changement d'entraîneur : Fred Rutten faisant le ménage dans l'effectif avec les départs de Lovenkrands, Larsen, Zé Robert II, Varela,... De même un nouveau système de jeu davantage tournée sur l'offensive avec en général trois attaquants alignés (là où avant Schalke 04 était plutôt une équipe défensive) pose des problèmes de mise au point, le nouveau coach peinant à trouver un équilibre entre attaque et défense. En plus de difficultés sportives, le club est agité par des problèmes internes avec le licenciement de plusieurs membres du staff technique comme le nutritionniste et le kinésithérapeuthe du club. En mars 2009 c'est au tours du manager, Andreas Muller, d'être remercié.

Schalke joue ses matches à la Veltins Arena, également appelée Arena Auf Schalke, située Ernst-Kuzorra-Weg 1, 45891 Gelsenkirchen et inaugurée en 2001. L'Arena Auf Schalke est construite à proximité de l'ancien stade, sur des terrains appartenant au club. La capacité s'élève à 61.482 spectateurs lors des rencontres du championnat allemand, ramenée à 53.994 pour les matchs internationaux. Dans cette configuration l'Arena Auf Schalke ne propose plus que des places assises. Les deux étages de tribunes sont séparés par les 72 loges VIP sur tout le pourtour du terrain. Le toit rétractable, constitué de fibre de verre recouverte de téflon, peut s'ouvrir ou bien protéger toute la surface du stade.

Enceinte ultra-moderne, le stade se voit décerner par l'UEFA la notation 5 étoiles le rendant apte à accueillir des grands matches européens ou internationaux, comme une finale de Coupe d'Europe ou de Coupe du Monde. C'est ainsi que l'Arena Auf Schalke sera le théâtre de la finale de la Ligue des Champions entre le FC Porto et l'AS Monaco remportée 3-0 par le club portugais. En plus d'être une vitrine pour le club, le stade est aussi une source de rentrée de devises. Le stade est loué régulièrement pour des évènements comme des concerts ou des fêtes. Le prix d'une location du stade est d'environ 150.000 euros.

L'entraîneur du FC Schalke 04 a été Mirko Slomka, nommé le 4 janvier 2006 à la surprise générale en remplacement de Ralf Rangnick licencié peu avant. Sa carrière de joueur qui s'étala de 1972 à 1991 reste très discrète puisqu'il a principalement joué pour des clubs modestes de divisions inférieures.

Il débute en tant qu'entraîneur en 1989 en prenant en charge l'équipe des jeunes de Hanovre 96. Il passe ensuite au Tennis Borussia Berlin et deviens par la suite l'adjoint de Ralf Rangnick, encore à Hanovre 96 mais pour l'équipe première cette fois. Les deux hommes partent pour Schalke 04 en 2004.

Toutefois Rangnick est licencié le 12 décembre 2005 faute de résultats et c'est son adjoint qui lui succède. Il reprend le club et le fait remonter dans la hiérarchie, l'installant en quatrième position au classement final. Logiquement son contrat est prolongé jusqu'en juin 2007.

En 2007, il semble s'acheminer vers un premier titre en Bundesliga, mais ses hommes doivent s'incliner sur le fil face à Stuttgart pour deux points. Néanmoins il conserve la pleine confiance des dirigeants et a été confirmé jusqu'en juin 2009.

Ses débuts en tant qu'entraîneur à Schalke ont été assez agités : il s'était en effet attiré l'hostilité des joueurs pour avoir relégué le gardien titulaire de l'époque Frank Rost sur le banc au profit de Manuel Neuer. Un choix qui s'avèrera finalement plutôt inspiré suite aux prouesses de ce dernier.

Le 13 avril 2008, il est limogé suite à la déroute (défaite 1-5) subie à Brême. Déjà mis à mal dés le début de la nouvelle saison, ses relations avec certains joueurs (Kevin Kuranyi en particulier) étaient devenues exécrables. Accusé d'être trop coulant avec son effectif, ses résultats en avaient vite soufferts, et seul son bon parcours en Champions League retarda l'inéluctable.

Le Hollandais qui entraînait jusque là le FC Twente (Eredivisie aux Pays-Bas) en se faisant remarquer pour son jeu spectaculaire et offensif, est nommé à la tête de l'équipe. Il prend ses fonction en juin 2008 et signe un contrat de deux ans. pour 1,5 million d'euros par saison.

Dés son entrée en service le Hollandais entreprend de réorganiser entièrement l'équipe, notamment en changeant le style de jeu, très défensif jusque là, pour le tourner davantage vers l'offensive. Cela s'accompagne également d'un profond remodelage de l'équipe avec les départs de certains joueurs contestés ou peu utilisés et d'une partie du staff.

Le chiffre d'affaire de Schalke 04 pour l'année 2007 est le deuxième plus important du championnat allemand derrière le Bayern Munich avec un montant d'environ 100 millions d'euros, toutes primes comprises. À la base, les recettes annuelles du club tournent entre 60 et 66 millions d'euros. Toutefois, malgré ce confortable budget, le club a toujours une dette assez importante étant donné la somme d'argent qu'a coûtée la Veltins Arena. Néanmoins, les excellents résultats financiers du club permettront d'achever le remboursement de l'Arena en 2015. Ainsi, la campagne 2007-2008 en Ligue des Champions à rapportée environ 26 millions d'euros.

Schalke 04 s'était vu refuser son adhésion au G-14, l'organisation qui regroupait les clubs les plus riches et influents d'Europe. Le G-14 a par la suite été dissous en février 2008.

Le 9 octobre 2006, le club signe un important contrat de sponsoring avec le leader mondial de la distribution du gaz, le géant russe Gazprom. Le gazier russe remplace ainsi la compagnie d'assurance Victoria sur le maillot du club et va apporter sur cinq ans la somme de 125 millions d'euros, soit l'un des plus gros contrats jamais passé dans le football allemand.

Toutefois le club annonce qu'il entend bien rester indépendant et qu'il ne s'agit nullement des prémices d'une prise de contrôle par l'empire russe. Néanmoins des voix se font très vite entendre dans les coulisses pour critiquer ce partenariat. S'il apporte au club de la Ruhr une confortable manne financière (bien venue étant donné l'endettement grave du club), la moralité de ce contrat est vite mise en cause.

Gazprom reste une société aux pratiques jugées douteuses et ayant aux postes clés de son organigrammes des personnages aux passés troubles, voire même criminels. Beaucoup y voient tout simplement de la part du gazier russe une façon de redorer son blason en Europe, et pour d'autres, les débuts d'une invasion de la mafia russe par le sport.

En revanche ce partenariat ne provoqua pratiquement aucune réaction dans le milieu du football allemand, et encore moins au niveau européen.

Dans la foulée du contrat signé avec Gazprom, le club de la Ruhr s'est étroitement lié avec le club russe du Zénith Saint-Pétersbourg. Ce dernier est en effet soutenu par le géant du gaz. Ce rapprochement passe par des échanges au niveau des entraînements, un rapprochement commercial, des relations publiques et publicitaires en commun et des matches amicaux entre autres.

C'est ainsi que les deux équipes se sont affrontées au cours d'un match amical dans l'Arena de Schalke le 20 janvier 2007. Pour l'occasion un gigantesque show avait été organisé avec distribution de maillots, de pulls et autres cadeaux à l'effigie du club pour les supporters.

En haut



Gerald Asamoah

Gerald Asamoah

Gerald Asamoah est un joueur allemand de football né le 3 octobre 1978 à Mampong ( Ghana). Né au Ghana, il s'installe en Allemagne en 1990. Il gagne avec son club le FC Schalke 04 la coupe d'Allemagne en 2001 et 2002.

Gerald Asamoah souffre d'une pathologie cardiaque: la membrane séparant ses deux venticules (droit & gauche) est très fine et peut provoquer une arythmie cardiaque brutale. Il porte un défibrillateur permettant de réduire cette arythmie lorsqu'elle survient.

Les supporteurs du FC Schalke 04 l'appellent parfois "Blondi" ou "Asa".

En haut



Bayern Munich

Le Bayern Munich a remporté 21 fois le trophée de champion d'Allemagne, un record.

Le Bayern Munich (FC Bayern München e.V. en allemand) est un club de football allemand fondé en 1900 disputant cette saison le championnat de Bundesliga 1 et basé à Munich.

Le club accède à l'élite en 1965, deux ans après la création du championnat professionnel, en 1963. À ce moment-là, le grand club munichois est le TSV Munich 1860 (champion en 1966) qui donne lieu à des derbys de haute qualité. Mais il se fait très vite remarquer et dépasse son rival, notamment en coupe d'Europe (victoire en coupe des coupes en 1967) et en remportant le championnat en 1969.

L'histoire du club est intimement liée à celle des trois figures emblématiques du football allemand des années 70 : Franz Beckenbauer, le génial libéro et capitaine de l'équipe d'Allemagne, Gerd Müller, l'habile chasseur de buts, et le grand gardien Sepp Maier.

A eux trois, ils forment l'ossature, aussi bien de l'équipe d'Allemagne - qui ne cesse de remporter titre sur titre (Euro 72 et Coupe du monde 74) - que du Bayern. Il succède au palmarès de la Coupe des clubs champions européens au grand Ajax Amsterdam vainqueur des trois éditions précédentes  : en 1974 (face à l'Atlético de Madrid) et s'impose comme la référence en remportant de nouveau cette compétition en 1975 (face à Leeds United) et enfin en 1976 (face à l'AS Saint-Étienne). Cette année-là, le club remporte aussi sa première Coupe intercontinentale contre le club brésilien Cruzeiro EC (vainqueur de la Copa Libertadores).

Cette période glorieuse lui permet d'être le plus célèbre club allemand, statut confirmé dans les années 80 et 90, où le Bayern continue de glaner les titres nationaux en s'imposant 10 fois en championnat entre 1980 et 1999 et se retrouve par trois fois en finale de la Coupe des clubs champions en 1982, en 1987 et en 1999 sans jamais s'y imposer ; seule une Coupe UEFA en 1996 face au Bordeaux de Zinedine Zidane est à mettre à l'actif de son palmarès européen. Le Bayern construit sa légende toujours sur de grands joueurs comme Karl-Heinz Rummenigge, Klaus Augenthaler, Lothar Matthäus, Jürgen Klinsmann, Andreas Brehme ou Mario Basler.

Les années 2000 assoient la suprématie du club qui remporte 6 championnats en 9 ans dont le dernier en 2008, un nouveau titre en Ligue des Champions en 2001 (face au Valence CF) et une nouvelle Coupe intercontinentale (face à Boca Juniors). Cette période est associée aux noms de Stefan Effenberg, Michael Ballack ou Oliver Kahn.

Depuis les années 1990, grâce à une gestion excellente du club par ses dirigeants Karl-Heinz Rummenigge, Uli Hoeness et son président du conseil de surveillance le Kaiser Franz Beckenbauer, il est l'un des clubs les plus sains d'Europe.

Il continue de fournir la majorité des joueurs à l'équipe d'Allemagne et de faire briller l'Allemagne en Europe.

Ses caractéristiques sont des qualités souvent enviés par les plus grands clubs : condition physique irréprochable, abnégation, mental d'acier, rigueur défensive à l'allemande.

En 2007, le Bayern de Munich se décide à accueillir Franck Ribéry provenant de l'Olympique de Marseille, le montant du transfert atteignant 30 millions d'euros (16 M€ immédiats, 10 M€ en 2008, et 4 M€ si le Bayern se qualifie en Ligue des Champions), ce qui constitue un record en Allemagne.

Cette saison le Bayern réalise le triplé en remportant la Coupe de la ligue face à Schalke 04, la Coupe d'Allemagne face au Borussia Dortmund et le Championnat d'Allemagne devant le Werder Brême.

Le FC Bayern Munich fut fondé en 1900 par des membres d'un club munichois de gymnastique (le MTV 1879). Quand des membres de ce club décidèrent le 27 février de refuser l'accès des footballeurs du club à ligue allemande (la DFB), onze membres de la section football du club de gymnastique le quittèrent et créèrent le même soir le FC Bayern Munich. Dès les premiers mois d'existences du club, le FC Bayern Munich remporta de belles victoires contre tous les clubs locaux et atteignit même les demi-finales du championnat du sud de l'Allemagne 1900/01.

Lors des années qui suivirent, le club gagna quelques trophées locaux jusqu'à ce qu'en 1910 le FC Bayern Munich joigne la nouvellement fondée "Kreisliga", la première ligue régionale bavaroise. Ils gagnèrent cette ligue dès la première saison, mais n'arrivèrent plus à la gagner jusqu'au début de la Première Guerre mondiale, qui marqua l'arrêt de toute activité footballistique en Allemagne.

Dans les années après-guerre, le club gagna encore quelques titres régionaux jusqu'à gagner en 1926 le premier championnat du sud de l'Allemagne, remporté une deuxième fois deux ans plus tard. Le premier titre national fut acquis en 1932, en gagnant le Championnat d'Allemagne de football en battant l'Eintracht Francfort 2 buts à 0 en finale. L'avènement du régime nazi mit une fin brutale au développement du Bayern. Le président et l'entraineur du Bayern, qui étaient tous deux juifs, quittèrent le pays. Beaucoup d'autres membres du club s'exilèrent aussi. Dans les années suivantes, le Bayern, appelé alors le "Club des Juifs", tomba dans l'ignorance.

Après la guerre le Bayern devint membre de la conférence sud de la 1ere division allemande, qui était en ce temps divisée en cinq conférences. Le Bayern était faible et en 1955 subit les affres de la relégation. La saison suivante le Bayern remonta en et gagna la Coupe d'Allemagne de football pour la première fois, battant le Fortuna Düsseldorf 1-0 en finale. Le club progressa pour devenir l'un des meilleurs éléments de la ligue allemande, mais ne tint pas le coup financièrement, faisant banqueroute à la fin des années 50. L'entrepreneur Roland Endler apporta les fonds nécessaires et fut récompensé par cinq ans à la tête du club. En 1963, les "Oberligas" allemandes furent réunies en une seule ligue nationale, la Bundesliga. Le Bayern n'obtint pas le droit d'y participer mais y fut promu deux ans plus tard, présentant une équipe pleine de jeunes talents tels que Franz Beckenbauer, Gerd Müller ou encore Sepp Maier.

Lors de sa première saison en Bundesliga le Bayern termina 3e en gagnant au passage la Coupe d'Allemagne, se qualifiant pour la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, qu'il gagna l'année suivante lors d'une dramatique finale contre le club écossais des Glasgow Rangers, quand Franz Roth marqua le but décisif dans une victoire 1-0 dans le temps additionnel. En 1967 le Bayern gagna la Coupe d'Allemagne, mais changea d'entraineur. Branko Zebec transforma le style de jeu du Bayern en un jeu plus discipliné, et de cette manière permit au club de faire le premier doublé coupe/championnat de l'histoire de la Bundesliga, n'utilisant que 13 joueurs de toute la saison.

L'année 1970 vit un nouvel entraineur prendre la tête du club, Udo Lattek. Après avoir gagné la Coupe d'Allemagne lors de sa première saison au Bayern il mena le club à son troisième titre national. Le match décisif lors de la saison 1971/72 contre Schalke 04 fut le premier match dans le tout nouveau Stade olympique de Munich, et fut aussi le premier match retransmis à la télévision dans l'histoire de la Bundesliga. Le Bayern balaya 5 buts à 1 le club de Schalke puis remporta le titre, mettant à jour de nombreux records comme le nombre de points gagnés ou le nombre de buts marqués. Le Bayern gagna les deux championnats suivants, mais l'apogée fut le triomphe en finale de la Ligue des Champions en 1974 contre l'Atlético de Madrid, que le Bayern gagna 4-0. La saison suivante ne vit pas les bavarois s'imposer au sommet de la Bundesliga mais elle vit une seconde victoire consécutive en Ligue des Champions en défaisant le Leeds United grâce à des buts de Franz Roth et de Gerd Müller. Un an plus tard, à Glasgow, c'est l'AS Saint-Étienne qui subit la loi du Bayern grâce à un nouveau but de Roth, et le Bayern devint ainsi le troisième club dans l'histoire de la Ligue des Champions à remporter le trophée trois fois consécutives. Le dernier trophée gagné par le Bayern dans cette ère faste fut la Coupe intercontinentale dans laquelle le club brésilien de Cruzeiro fut défait en 2 matches aller-retour.

La période des années 1980 fut meublée par une grande agitation dans les dessous du Bayern, avec beaucoup de changements dans le personnel et les problèmes financiers. Sur le terrain, le championnat allemand fut remporté en 1980 et en 1981, mais après la victoire en Coupe d'Allemagne en 1982 le club traversa deux années noires après lesquelles Udo Lattek revient à la tête du club. Le Bayern gagna la Coupe d'Allemagne en 1984, puis remporta 5 championnats en 6 saisons, avec un doublé coupe/championnat en 1986. Cependant, les succès européens restèrent insaisissables pendant cette décennie; le Bayern réussit seulement à revendiquer le haut de l'affiche en Ligue des Champions en 1982 et en 1987. La forme du Bayern chuta terriblement après avoir gagné le championnat en 1990, le club finissant juste à cinq points de la relégation en 1991/92. Le succès revint quand Franz Beckenbauer prit la tête du club à la mi-saison en 1993/94, en gagnant le championnat après un passage à vide de 3 ans. Beckenbauer fut ensuite nommé président du club, mais ses successeurs au poste d'entraineur ne parvinrent pas à satisfaire les attentes. Pendant cette période les joueurs du Bayern apparurent plus souvent dans les ragots de la presse que dans les pages sports, le surnom FC Hollywood en résultant. Franz Beckenbauer redevint coach, et mena son équipe à la victoire lors de la Coupe de l'UEFA 1996, battant Bordeaux en finale.

De 1998 à 2004 le Bayern fut entrainé par Ottmar Hitzfeld, qui devint le meilleur entraineur du Bayern de tous les temps. Lors de sa première saison à la tête du club, les bavarois remportèrent la Bundesliga et furent vraiment près de gagner la Ligue des Champions, perdant 1-2 contre Manchester United en finale en concédant 2 buts dans le temps additionel après avoir mené tout le match. La saison 1999/2000 se solda par le troisième doublé coupe/championnat. Un troisième titre de champion d'Allemagne consécutif suivit en 2001, gagné in extremis lors du dernier match de la saison. Quelques jours plus tard, le Bayern gagna sa quatrième Ligue des Champions après un passage à vide de 25 ans, en battant le Valence CF aux tirs au but. La saison 2001/02 se termina sans trophée pour le Bayern au niveau national, mais ils remportèrent la Coupe intercontinentale pour le seconde fois. La saison suivante fut marquée par le quatrième doublé, le titre étant gagné par un écart de points record. Le regne d'Hitzfeld se termina brutalement en 2004 à cause des mauvaises performances du club avec entre autres une défaite en coupe contre l'Alemannia Aachen, alors en 2e division.

Au début de la saison 2005/06, le Bayern déménagea au nouveau stade de Munich, l'Allianz Arena, partagé avec le TSV Munich 1860. Durant l'été 2006 ce dernier dut céder ses parts du stade au Bayern à cause d'une crise financière, ce qui fait maitenant du Bayern l'unique propriétaire de ce stade .

L'ancien coach du Bayern Ottmar Hitzfeld revint au club en janvier 2007 après que Felix Magath fut limogé. Le Bayern finit la saison 2006/07 à la 4e place avec 65 points, ne se qualifiant pas pour la Ligue des Champions pour la première fois en plus de dix ans. Les défaites en Coupe d'Allemagne et en Coupe de la Ligue Allemande laissèrent le club sans trophées.

Pour la saison 2007/08, le Bayern Munich fit d'impressionnants changements dans l'équipe première pour reconstruire. Le club vendit 9 joueurs et en recruta pas moins de 8 pour un montant total de plus de 70 millions d'euros. Les principales recrues furent Luca Toni en provenance de la Fiorentina, Miroslav Klose du Werder Brême et Franck Ribéry depuis l'Olympique de Marseille pour un transfert record de 30 millions d'euros. Les ambitions du club furent presque toutes rassasiées puisque le Bayern mena la Bundesliga du premier au dernier jour, remporta la Coupe d'Allemagne et la Coupe de la Ligue Allemande mais échoua en demi-finales de la Coupe de l'UEFA contre les futurs vainqueurs.

En janvier 2008 le club annonça la signature pour 2 ans de Jürgen Klinsmann à la tête du Bayern pour remplacer en juillet Ottmar Hitzfeld, qui pris les rênes de la sélection suisse après l'Euro 2008. Cette fin de saison 2008 fut marquée par le départ à la retraite de l'emblématique gardien de but Oliver Kahn.

Les capitaines du Bayern depuis que la Bundesliga a été créée en 1965.

Avant 1925, le Bayern Munich a testé plusieurs stades parmi lesquels le premier grand stade de la ville de Munich.

Dès 1925 le club partage le "Grünwalder Stadion" avec le TSV Munich 1860. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale le stade appartient au Munich 1860, et est encore connu sous le nom du Stade des Sechzger ("Soixantes") de nos jours. Il fut détruit pendant la guerre puis reconstruit ensuite.

Pour les Jeux olympiques de 1972 la ville de Munich construisit l'Olympiastadion. Le stade fut inauguré lors du dernier match de Bundesliga de la saison 1971/72, avec une capacité de 79 000 spectateurs, qui fut atteinte en de nombreuses occasions. Le stade, considéré alors comme l'un des plus beaux du monde, accueillit de grands rendez-vous comme la finale de la Coupe du monde de football de 1974. Dans les années qui suivirent le stade subit des modifications pour augmenter la taille des places assises, la capacité diminuant à 63 000 places. Mais l'on se rendit vite compte que le stade était trop froid en hiver et exposé aux intempéries pour une grande part des places assises. La distance entre le terrain et les spectateurs déplaisait aussi fortement à ces derniers. Des modifications apparurent impossibles à réaliser.

En 2002 le Bayern et le Munich 1860 entreprennent conjointement la construction d'un nouveau stade, l'Allianz Arena, dans la périphérie nord de Munich. Ce stade fut utilisable dès la saison 2005/06, avec 69900 places assises. La caractéristique la plus intéressante de ce nouveau stade est la façade, qui peut être illuminée alternativement en rouge quand joue le Bayern Munich, en bleu pour le Munich 1860 et en blanc pour l'équipe d'Allemagne. Le premier joueur à y marquer un but fut Owen Hargreaves lors d'une victoire 3-0 contre le Borussia Mönchengladbach.

En haut



Derby de la Ruhr

Le derby de la Ruhr (Revierderby en allemand) fait référence à la grande confrontation du championnat allemand, opposant les clubs du BV 09 Borussia Dortmund et son éternel rival de FC Schalke 04. Bien qu'on emploie cette expression pour nommer l'ensemble des derby de la région de la Ruhr qui inclus les clubs des villes de Bochum, Duisburg, Dortmund, Gelsenkirchen et dans une moindre mesure Essen, on l'utilise généralement pour le couple Dortmund-Schalke. Leur rivalité tient essentiellement au fait que ces clubs phares du football allemand sont très proches géographiquement et se font une concurrence féroce dans le championnat.

Elle nacquit principalement durant l'entre-deux-guerre où Schalke domina la Ruhr de 1929 à 1944. L'après-guerre sourrit au Borussia Dortmund qui s'impose entre 1947 et 1957 à 7 reprises en division westphalienne. Le passage au championnat d'Allemagne à poule unique en 1964 marque un déclin des deux clubs qui connaitront notamment la D2. A la Ligue des Champions remportée par Dortmund, Schalke riposte avec la Coupe UEFA gagnée la même année, 1997. Si les années 90' marquent l'hégémonie du BVB, Schalke s'impose comme nouvelle première force de la Ruhr depuis le dernier titre de son rivale en 2002.

La rivalité est d'ailleurs volontairement entretenue par les dirigeants respectifs des clubs pour des raisons de marketing. En effet, lors des derbys les stades sont systématiquement entièrement remplis, ce à quoi il faut ajouter les revenus non négligeables générés par la vente de produits dérivés auprès des supporteurs soutenant totalement leur équipe.

La rivalité s'est d'autant plus exacerbée ces dernières années, surtout depuis qu'en battant Schalke 04 à deux journées de la fin (2-0) en 2007 le Borussia Dortmund a privé du titre son éternel ennemi à qui le championnat semblait pourtant assuré. Une semaine plus tard, les supporters du Borussia fêtaient la victoire de Stuttgart (et donc le titre de champion au détriment de Schalke) avec banderole "Une vie est longue sans titre en main" fixée à l'arrière d'un avion qui passa au-dessus du stade de Gelsenkirchen à la fin de la dernière rencontre Schalke. Toutefois les konigsblauen prennent leur revanche dès le début de la saison suivante en étrillant 4-1 le Borussia puis en s'imposant sur sa pelouse 3-2.

Lors de la saison 2008-2009, les 2 équipes réalisent un spectaculaire match nul : 3-3, alors que la victoire semblait acquise aux joueurs de Schalke, qui menaient 3-0 après 54 minutes de jeu.

En haut



Olaf Thon

Olaf Thon.jpeg

Olaf Thon est un ancien footballeur allemand né le 1er mai 1966 à Gelsenkirchen. Il évoluait au poste de milieu de terrain et de libéro.

Ce milieu de terrain offensif fut pendant sa carrière, l'une des figures majeures de la Bundesliga. Il y jouera pendant 18 saisons, uniquement dans 2 clubs: Schalke 04 et le Bayern Munich. Il a aussi fait partie de l'équipe de RFA, qui a gagné la Coupe du monde en 1990.

Olaf Thon a débuté en 1983 à Schalke 04 le club de Gelsenkirchen, ville où il est né. Il joue en Bundesliga 2 mais accède dès la saison suivante en Bundesliga 1. Espoir talentueux à ses débuts, il est sélectionné dès sa première année en Bundesliga, en équipe nationale, à 18 ans. Il devient rapidement un cadre majeur de son équipe Schalke 04 et est régulièrement appelé en sélection. Pendant 4 saisons, il joue 129 matchs et marque 42 buts avec le club de Gelsenkirchen. Avec la Mannschaft, il participe à la Coupe du monde 1986 et à l'Euro 1988. En 1988, il rejoint les rangs du Bayern Munich pour 6 saisons.

C'est sous les couleurs du Bayern qu'il remporte ses 3 titres de Champion d'Allemagne en 1989, 1990 et 1994. En 1990, il fait partie de la sélection allemande qui dispute la Coupe du monde en Italie. Olaf Thon n'est pas titulaire, mais il joue tout de même 2 matchs. La RFA sera championne du monde en battant l'Argentine en finale.

A partir de 1992, il n'est plus retenu par le sélectionneur Berti Vogts, avec qui il est en froid. Reconverti libéro, il retourne à Schalke 04 en 1994 où il entame une nouvelle carrière, à un nouveau poste. Devenu un joueur vétéran, il mène son équipe à la victoire en Coupe UEFA en 1997. La même année, il est rappelé en sélection nationale pour pallier l'absence du libéro titulaire, Matthias Sammer, gravement blessé. La Coupe du monde 1998 sera la dernière compétition internationale qu'il disputera avec la Mannschaft. Il prendra sa retraite internationale à l'issue du tournoi.

Il consacrera les dernières années de sa carrière professionnelle à son club, où son expérience va lui permettre de se maintenir comme titulaire et comme mentor des joueurs. Il raccrochera définitivement les crampons lors de la saison 2001/2002, alors qu'il ne joue pratiquement plus avec l'équipe.

En haut



Source : Wikipedia