Sceaux

3.3537023723984 (1391)
Posté par marvin 20/03/2009 @ 06:09

Tags : sceaux, hauts-de-seine, île-de-france, france, environnement

Dernières actualités
À Sceaux, Une cohabitation à marche forcée - 20minutes.fr
Bienvenue dans la première « zone de rencontre » francilienne, à Sceaux (Hauts-de-Seine). Dans cet espace cré en février, la vitesse est limitée à 20 km/h, l'automobiliste n'est pas prioritaire et les cyclistes ont le droit de circuler à contresens....
Justice: Dati laisse un bilan très critiqué et une image écornée - nouvelobs.com
Les socialistes pointent pour leur part les "chantiers inachevés" du garde des Sceaux. Lors des questions au gouvernement, le député PS Jean-Michel Clément a égrené mercredi la liste des rapports restés sans lendemain: Guinchard sur les contentieux...
Me MADICKE NIANG, GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE : Cette ... - Le Soleil.sn
Le ministre de la Justice, Me Madické Niang, a qualifié de « victoire » sénégalaise la décision du juge français annulant les neuf mandats d'arrêts internationaux contre de hauts responsables sénégalais dans l'affaire du naufrage du bateau « Le Joola »...
Rachida Dati, absolument rayonnante pour... son dernier conseil ... - Pure People
Après sa dernière folle semaine en tant que Garde des Sceaux, la députée européenne qui fera sa rentrée à Bruxelles le 13 juillet, a assisté à son dernier conseil des ministres ce mercredi 17 juin. A la fin de ce rendez-vous, aucun des ministres n'a...
Après la suspension du Procureur Amadou Ndiaye : Madické Niang ... - Le Quotidien.sn
Et, cette liberté provisoire est obtenue, d'après les informations relayées par les quotidiens L'As et Le Populaire, grâce au substitut du procureur Amadou Ndiaye, qui a été suspendu par le Garde des Sceaux, ministre de la Justice....
Un prix littéraire pour Jean-Pierre Belmon - Ventoux Magazine
Les 13 et 14 juin derniers se déroulaient à Sceaux en région parisienne les grandes fêtes méridionales et félibréennes organisées comme chaque année par la ville. Placée sous le signe du 150naire de Mirèio, cette manifestation proposait un colloque...
Violé en prison, un détenu de la Farlède attaque l'Etat - maville.com
Me Didier Hollet, son avocat, vient d'adresser une demande préalable au Garde des Sceaux, Rachida Dati. Sa requête - préambule à un recours contentieux - vise la reconnaissance de la responsabilité de l'administration pénitentiaire pour faute lourde....
Garde à vue, détention : ce qui va changer - Le Figaro
Les droits de la défense devraient être renforcés par la réforme de la procédure pénale, chantier du futur garde des Sceaux. Le rapport attend le prochain garde des Sceaux. Son auteur, Philippe Léger, haut magistrat chargé par Nicolas Sarkozy de revoir...
L'USM porte plainte contre la garde des Sceaux - Les Échos
L'Union syndicale des magistrats (USM), majoritaire, a déposé plainte hier contre la garde des Sceaux pour « injure contre un corps constitué » (passible de 12.000 euros d'amende). La polémique est née d'un « déjeuner-débat » réunissant une quinzaine...
PARIS - Me Mbaye Dieng, avocat : «Bientôt une pétition pour ... - Le Quotidien.sn
Mais grande fut la surprise du pool d'avocats, lorsqu'à l'audience, «l'avocat général a lu une correspondance du Garde des Sceaux qui demandait à la Cour de cesser la procédure». «Donc séance tenante, le président de la Chambre criminelle de la Cour de...

Sceaux (Hauts-de-Seine)

Vue de la commune de Sceaux en rouge sur la carte de la « Petite Couronne » d'Île-de-France

Sceaux est une commune française, du département des Hauts-de-Seine de la région Île-de-France, dans l'arrondissement d'Antony, au sud de Paris, et fait partie de la Communauté d'agglomération des Hauts-de-Bièvre créée en 2002.

Sceaux est une ville de la banlieue sud de Paris située dans le Hurepoix, à 9,8 kilomètres au sud-ouest de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Sceaux est traversé par un axe majeur Est-Ouest.L'axe D60 commence à l'Est à la place de la libération situé à la limite Est de la ville avec Bourg-la-Reine.

Il existe qu'un seul axe Nord Sud traversant totalement Sceaux; le coté Nord-Est etant bloqué par le RER B et le coté Sud par le Parc de Sceaux...C'est la D67 partant depuis le carrefour avec la D74 au Nord jusqu'au Rond point le long du Parc du Sceaux a la hauteur de la Grande Voie des vignes au Sud. Elle coupe Sceaux par le rond Point Fontenay-Houdan puis par la place du Général de Gaulle.

Il existe également 2 autres axes Nord-Sud, mais ne traversant pas totalement la commune.

Il existe un autre axe Nord sud mais réservé aux piétons et cyclistes:c'est la coulée Verte batie au dessus du tunnel du TGV...

Sceaux possède des pistes cyclabes surtout dans sa partie Ouest dont la réalisation a été vraisemblablement motivée par la Coulée verte(zone piétonne et cycliste).

Sceaux est reliée au réseau RER par l'intermédiaire de 2 stations du RER B : Sceaux et Robinson, terminus de la ligne. La station Parc de Sceaux est toute proche de Sceaux, mais se trouve à l'intérieur de la commune d'Antony.

Parti : au premier d'azur aux trois fleurs de lys d'or, au bâton péri de gueules posé en barre, au second d'or à la couleuvre ondoyante d'azur posée en pal.

L'existence de la paroisse de Sceaux est attestée pour la première fois par un acte de 1203, qui indique que la paroisse de Ceaux a été détachée de celle de Châtenay dont elle dépendait auparavant, cette dernière relevant elle-même du chapitre de Notre-Dame de Paris. La première église de Sceaux fut bâtie en 1214.

Plusieurs fiefs constituaient le territoire de Sceaux, et ce jusqu'au XVe siècle où ils ont été réunis entre les mains de la famille Baillet : Sceaux-le-Petit (le petit Ceaux), au voisinage de l'église ; Sceaux-le-Grand (le grand Ceaux), autour de l'hôtel des Baillet, dans le parc actuel ; l'Infirmerie de Saint-Germain des Prés (l'Enffermerie), à proximité de l'église mais dont la situation n'est pas connue avec précision. En 1470, Jean Baillet, maître des requêtes ordinaires de l'hôtel du roi sous Charles VI et Charles VII, reçut à dîner le roi Louis XI en son hôtel de Seaulx le Grand, au cours d'un voyage d'Amboise à Paris que celui-ci effectuait en compagnie de la reine et de sa suite. C'est de cette époque que date l'église actuelle, construite en 1476 en remplacement de celle du XIIIe siècle à l'initiative de René Baillet.

La seigneurie de Sceaux passa ensuite, par succession, à la famille Potier de Gesvres. Louis Potier de Gesvres fit construire vers 1597 une grande maison à l'emplacement de l'ancien hôtel des Baillet ; c'est cette maison qui fut achetée et transformée plus tard par Colbert. Sur les terres que René Potier ajouta vers 1640 au domaine, se situait l'étang appelé la mer morte qui, avec le vallon où il se trouvait, servit à André Le Nôtre pour établir le bassin de l'octogone et le grand canal du domaine de Colbert.

Colbert fit l'acquisition du domaine le 11 avril 1670, puis l'agrandit par l'achat d'autres terres voisines, réunissant ainsi un vaste territoire dépassant largement les limites du parc actuel. Il fit agrandir l'hôtel existant et chargea Le Nôtre de dessiner un parc à la française. Jusqu'à la Révolution et à la confiscation du domaine comme bien national en 1793, l'histoire du village de Sceaux demeura indissociable de celle du domaine et de ses propriétaires successifs : après Colbert son fils aîné le marquis de Seignelay, puis le duc et la duchesse du Maine, et le duc de Penthièvre, pour les plus notables.

L'élection du premier maire de Sceaux s'est tenue le 7 février 1790 dans l'église paroissiale. Les 125 « citoyens actifs » qui y prirent part élurent le maire, le procureur et les cinq membres de la municipalité. Richard Glot, entrepreneur et propriétaire de la manufacture de faïence et de porcelaine de Sceaux, fut élu maire au premier tour de scrutin.

En 1793, Sceaux, qui s'appelait alors Sceaux-Penthièvre, prit, à l'initiative de la Société populaire de Sceaux et par décret de la Convention nationale, le nom de Sceaux-l'Unité. Les noms des rues furent également modifiés, et l'église transformée en Temple de la Raison.

Le domaine de Sceaux, transformé quelque temps en école d'agriculture, fut acheté en 1798 par un négociant de Saint-Malo, Jean François Hippolyte Lecomte. Le mauvais état du château amena bientôt ce dernier à le détruire ; il assura cependant la conservation de divers bâtiments, dont le Pavillon de l'Aurore et l'Orangerie. Le parc fut transformé en terres agricoles, sort que l'annexe de la Ménagerie se vit épargner grâce à son rachat par une association d'habitants de Sceaux. C'est dans ce jardin public que se tiendra pendant des décennies le célèbre Bal de Sceaux, où Honoré de Balzac situera certaines scènes de son roman « Le Bal de Sceaux ».

Sceaux devint chef-lieu d'arrondissement du département de la Seine en 1800.

Le premier chemin de fer reliant la gare parisienne de Denfert-Rochereau au centre de Sceaux (à proximité de l'église) a été inauguré en 1846.

Le château actuel a été édifié de 1856 à 1858 par le 2e duc de Trévise, à l'emplacement du corps central du château de Colbert, détruit pendant la Révolution.

Le lycée Lakanal, dont l'emplacement a été choisi par Jules Ferry lui-même, a été ouvert en 1885.

Le XXe siècle voit simultanément l'arrivée d'une nouvelle population plus aisée dans la ville ancienne et au voisinage du parc, racheté en 1923 par le département de la Seine et partiellement loti sur son pourtour, et la création de lotissements plus populaires, notamment dans le quartier des Blagis.

Sceaux est située dans l'académie de Versailles.

La ville administre xx écoles maternelles et xx écoles élémentaires communales.

Sceaux est célèbre pour son immense parc (parc départemental de Sceaux, dessiné par André Le Nôtre, comptant 181 ha dont 120 sur la commune de Sceaux), vestige du domaine personnel de Colbert dont l'imposant château fut détruit sous le Consulat.

Ce château fut la résidence de la duchesse du Maine, bru de Louis XIV.

Le château de Sceaux actuel, beaucoup plus petit, édifié par le deuxième duc de Trévise, fils du maréchal Mortier, sous le Second Empire, est de style néo - Louis XIII.

Le château actuel abrite le musée de la région Île-de-France. Ce musée possède l'une des plus importantes collections d'œuvres de peintres français figuratifs de l'Ecole de Paris et notamment de Maurice Boitel (quatre œuvres) et de Charles Forget.

Le musée est complété par un centre de documentation spécialisé sur l'histoire, l'architecture et le patrimoine de la région.

Située au n° 1 de la rue du Dr Berger, c'est l'évêque de Paris, Eudes de Sully, qui en assure la fondation sous le vocable de saint Mammès, en 1203. Elle fût détruite par un incendie en 1530 et reconstruite immédiatement, achevée en 1541. Agrandie en 1738 sous le nouveau vocable de saint Jean Baptiste, considérablement remaniée en 1897. Le clocher est du XVe siècle, avec une flèche due à Lassus (XIXe siècle) payée par le Duc de Trévise. Le chœur est du XVIe siècle, la nef et les bas-côtés sont du XVIIIe siècle. La façade conserve une Gloire entourée de rayons du XVIIIe siècle. Église sans transept, à chevet plat. Les décorations et le Maître Autel en marbre blanc sont de la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

Le buffet d'orgues Louis XIV était précédemment à l'église Sainte-Catherine du Val des Écoliers à Paris et démolie à la fin du XVIIIe siècle. René Bürg, organiste Lauréat de la Schola Cantorum en fut le titulaire, ainsi que de St-Gilles de Bourg-la-Reine, dans les années 1950.

Le jardin des Félibres s'élève non loin de la demeure du fabuliste occitan Florian. Le jardin possède la statue de Frédéric Mistral et de neuf autres félibres. Le jardin a été réaménagé en 2004. Florian est enterré dans le jardin et sa tombe a été érigée en sanctuaire des Félibres, association culturelle et littéraire occitane initiée par Frédéric Mistral au milieu du XIXe siècle. Chaque année, à la fin du printemps s'y déroule une manifestation commémorative : les Fêtes Félibréennes de Sceaux. Tous les sept ans, Sceaux accueille des Jeux floraux. L'influence méridionale, dérivée de la présence de Florian à Sceaux, est toujours sensible à travers ces manifestations auxquelles s'ajoutent le Marché Provençal et la Foire aux Santons de Sceaux (début décembre).

Sceaux accueille depuis 1994 une importante Scène nationale avec Les Gémeaux, une salle de 600 places dédiée aux créations théâtrales, chorégraphiques, et musicales.

En haut



Canton de Sceaux

Le canton de Sceaux est une division administrative française située dans le département des Hauts-de-Seine et la région Île-de-France.

Le canton de Sceaux recouvre la commune de Sceaux, ainsi que le nord de la commune de Châtenay-Malabry. Le sud de Châtenay-Malabry est inclus dans le canton de Châtenay-Malabry.

En haut



Gare de Sceaux

Sceaux gare 18.jpg

La gare de Sceaux est une gare ferroviaire de la commune française de Sceaux (département des Hauts-de-Seine).

La gare est desservie par les trains de la ligne B du RER.

En haut



Garde des sceaux de France

Le garde des sceaux de France était un officier de la monarchie française d'ancien Régime. Sa fonction principale était de suppléer ou d'assister le chancelier de France. Elle est actuellement réunie avec le poste de ministre de la Justice, dont les titulaires sont encore désigné comme garde des sceaux.

La fonction de gardien des sceaux de France (le grand sceau, utilisé pour les actes les plus importants et le sceau privé pour les actes courants) était dévolue au Moyen Âge au chancelier. Celui-ci était alors révocable à volonté par le souverain. Toutefois en cas d'indisponibilité du chancelier, pour maladie ou absence de la cour, le roi confiait les sceaux à un personnage nommé « garde des sceaux ». Le rôle de ce dernier disparaissait au retour du chancelier.

Au milieu du XVIe siècle, après le procès du chancelier Guillaume Poyet, émergea l'idée que les grands offices de la couronne étaient conférés à leur titulaire à vie. Il fallait donc, pour le roi, pouvoir nommer un personnage remplaçant le chancelier lors de la disgrâce de ce dernier. En 1551, Henri II créa donc un office de garde des sceaux, dotés de tous les pouvoirs du chancelier, c'est-à-dire la direction de la justice, le scellement et l'expédition des actes royaux et la présidence des conseils du roi. Cet office n'avait donc qu'une existence intermittente.

Lorsque les relations entre le souverain et le chancelier se détendaient, le roi créait un garde des sceaux (on disait qu'il « reprenait les sceaux » au chancelier) et le chancelier n'avait plus qu'un rôle honorifique. À la différence du chancelier, le garde des sceaux était révocable à volonté par le souverain ; c'était donc un poste politique, assez proche dans son fonctionnement de celui du contrôleur général des finances.

Sous le règne de Louis XV, les chanceliers d'Aguesseau et de Lamoignon sollicitèrent au roi la création d'un garde des sceaux destiné non pas à les remplacer, mais à les seconder dans leur tâche. C'est toutefois le garde des sceaux qui conservait le coffret des sceaux royaux et présidait au scellement des actes royaux. Il était également le chef de la justice et contrôlait la Librairie, c'est-à-dire la censure des ouvrages jugés subversifs.

À part sous le règne de Louis XIV et celui de Louis XV, les gardes des sceaux recevaient l'expectative de la charge de chancelier. Sous Louis XVI, quatre gardes des sceaux se suivirent ainsi, alors que le chancelier de Maupeou ne mourut qu'en 1792.

Le titre de garde des sceaux fut réutilisé au XIXe siècle et encore de nos jours, comme un des titres du ministre de la Justice, qui conserve dans son bureau les sceaux de la République, utilisés pour sceller les actes constitutionnels.

En haut



Garde des Sceaux en France

Garde des Sceaux est le titre historiquement porté dans certains pays par la personne chargée du Grand Sceau. Par extension, le ministre de la Justice est souvent désigné sous ce nom.

Le ministre de la Justice propose les lois pénales et civiles. Ses services instruisent les demandes en grâce, et gèrent le fonctionnement administratif de la justice (locaux, fonds, gestion du personnel). Le ministre a la tutelle sur le parquet, c'est-à-dire les services chargés des poursuites.

Les magistrats du siège, c'est-à-dire notamment ceux qui jugent les affaires, sont indépendants du ministre de la justice. Celui-ci, pas plus que quiconque, ne peut les renvoyer, les promouvoir ou les muter sans leur consentement.

Historiquement, un sceau authentifiait les actes royaux ou passés au nom du monarque. La justice était rendue (par les Parlements, les baillis, les sénéchaux, etc. selon les systèmes) au nom du souverain. Toute décision de justice portait un sceau l'authentifiant.

La fonction de Garde des Sceaux fut créée par Philippe Auguste. Le 3 juillet 1194, Philippe Auguste affronte Richard Cœur de Lion aux abords de la forêt de Fréteval (près de Vendôme). Richard lui inflige une cuisante défaite, à l'issue de laquelle le roi de France perd ses équipages, son trésor et ses archives. Philippe Auguste fut contraint de reconstituer ses archives et confia cette mission à Nicolas Guérin, évêque de Senlis, qui créa le trésor des Chartes où furent déposés à partir de 1195 les registres et archives particulières de la couronne royale. Philippe Auguste fit élever Nicolas Guérin en 1203 à la dignité de Garde des Sceaux, en charge de conserver les sceaux et les archives royales.

Le Chancelier de France était l'équivalent du ministre de la justice, et exerçait, au moins jusqu'en 1718 (date à partir de laquelle les fonctions furent séparées), la fonction de Garde des Sceaux de France.

Aujourd'hui ce n'est plus le roi mais le peuple français qui est souverain. Toute décision de justice se rend donc au nom du peuple français (cette formule se trouve souvent sur les décisions de justice, parfois en en gras et en majuscules) mais la formule Garde des Sceaux, désignant le titulaire du pouvoir d'authentifier une décision comme prise au nom du souverain, est demeurée. Le garde des Sceaux est toujours dépositaire du sceau de la République appelé Grand sceau de France, qui ne sert plus de nos jours qu'à sceller certains actes constitutionnels.

En haut



Source : Wikipedia