SMS

3.3973834832578 (1223)
Posté par marvin 24/03/2009 @ 06:11

Tags : sms, téléphonie, télécommunications, high-tech

Dernières actualités
Twitter : découverte du service de microblogging - Clubic
En quelque sorte, Twitter serait l'équivalent du SMS pour le web, à ceci près qu'un SMS est destiné à une personne en particulier. L'extrême simplicité du système lui a permis de se retrouver partout, et notamment sur des téléphones mobiles....
Prixtel lance un forfait mobile illimité à 49,99 euros par mois - France Mobiles
Les SMS sont facturés 0,05 euros par SMS hors forfait et 0,4 euros par Mo hors forfait. La formule baptisée " Le forfait vraiment Illimité " comprend également en option un forfait 1000 SMS pour 10 euros par mois et la data 3G avec 500 Mo pour 20 euros...
.be : Mobistar dévoile ses forfaits - MacPlus
L'opérateur y proposera le mobile à partir du 26 juin, avec trois forfaits : 30 euros (3 h, 300 SMS ou 150 MMS, 200 Mo de données web), 45 euros (6 h, 600 SMS ou 300 MMS, 500 Mo de données web) ou 60 euros (9 h, 900 SMS ou 450 MMS, 1 Go de données web)...
Europe : le prix des appels et des SMS diminue - Le Vif/L'Express
Pour se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation européenne, Proximus revoit ses tarifs internationaux à la baisse pour les appels et les SMS en Europe. Dès le 1er juillet, les clients Proximus paieront 0133 euro par SMS et 0,5203 euro/min...
Iran. Des projets d'attentats le jour de l'élection ? - Le Télégramme
Et le régime bloque toujours les moyens de communication, comme le réseau de téléphonie mobile et le système de SMS. Les autorités iraniennes déclarent avoir arrêté les membres de deux réseaux terroristes "qui voulaient commettre des attentats contre...
Histoire de justice: ça n'arrive pas qu'aux enfants des autres 4/4 - 20minutes.fr
Faut il aller voir Paul, la rivale, envoyer un SMS. Pour ne rien arranger, à la maison, les parents sont tendus. Son vieux vient de se faire virer, à cause de la crise, la mondialisation, tout ça. Sa mère lui crie dessus, ses résultats sont...
L'iPhone 3G S à 149 euros chez Orange - Silicon.fr
... 1 Go de données échangées), les fonctions SMS et MMS (lesquels seront disponibles en illimité pour 5 euros mensuels supplémentaires), la messagerie vocale visuelle (une des nouveautés de l'iPhone 3.0) et l'accès aux hotspot Wi-Fi de l'opérateur....
OS 3.0 : le vrai turbo de l'iPhone - Le Point
Il est désormais possible de sélectionner un bout de courrier électronique et de le renvoyer par SMS. La manipulation et la sélection se font du bout des doigts. Au début cela semble périlleux, mais l'opération est assez logique. En cas d'erreur,...
Washington intervient auprès de Twitter pour les Iraniens - nouvelobs.com
Le département d'Etat américain (Affaires étrangères) est intervenu auprès de la direction de Twitter afin d'éviter l'interruption d'une heure et demie initialement prévue sur le réseau, qui permet de publier des messages au format SMS (140 signes) sur...
Bac 2009 : près de 500.000 candidats attaquent avec la philo - France Info
Au bac techno, la série SMS (sciences médico-sociales) est devenue ST2S (sciences et technologies de la santé et du social). Quant aux lycéens de la voie professionnelle, ils passent le bac dans 66 spécialités dont deux nouvelles, "artisanat et métiers...

SMS Möwe

Le SMS Möwe (=mouette) était un croiseur auxiliaire de la Marine impériale allemande qui a opéré comme raider durant la Première Guerre Mondiale.

Construit par les chantiers Tecklenborg à Geestemünde, il fut lancé en tant que cargo appelé Pungo en 1914 pour la compagnie fruitière allemande Afrikanissche Fruchtkompanie dirigée par F Laeisz à Hambourg. Après avoir transporté des bananes de la colonie alors allemande du Kamerun vers l'Allemagne, il fut réquisitionné par la Marine impériale allemande en tant que mouilleur de mines en raison de sa vitesse et de la grande dimension de ses cales.

Sa transformation fut réalisée par les chantiers impériaux à Wilhelmshaven à l'automne 1915. Il entra en service actif le 1er novembre 1915 sous le commandement du comte Nicholas zu Dohna-Schlodien.

Le SMS Möwe quitta Wilhemshaven le 29 décembre 1915. Il mouilla 262 mines dans des conditions météo difficiles dans le détroit de Pentlant près de la base de Scapa Flow de la Home Fleet britannique. Le pré-Dreadnought King Edward VII heurta une de ces mines quelques jours plus tard et coula.

En trois mois, il s'empara de 15 navires représentant 50.000 tonnes. Deux furent envoyés avec leur cargaisons et des prisonniers en tant que prise de guerre. Les autres furent coulés.

Le 25 février 1916, il passa entre l'Islande et l'Écosse et mit le cap pour longer la cote norvègienne. Il rentra au port de Wilhemshaven accueilli comme un héros le 4 mars 1916. Tout l'équipage fut décoré par le Kaiser.

Pour des raisons de sécurité, il fut renommé Vineta du nom d'un croiseur auxiliaire qui avait été retiré du service. Il réalisa des patrouilles contre le trafic allié près des cotes de Norvège, mais ne captura qu'un navire.

Le 23 novembre 1916, le SMS Möwe partit pour une nouvelle croisière via l'Islande dans l'Atlantique. Puis vers le Brésil et la côte du sud ouest africain. Avant de revenir selon le même trajet approximatif. En quatre mois, il s'empara de 25 navires totalisant 123.265 tonneaux.

Parmi ceux-ci, le SS Yarrowdale fut envoyé comme prise de guerre en Allemagne où il fut lui-même transformé en croiseur auxiliaire SMS Leopard. Le SMS Möwe captura et retint aussi le SS Saint Theodore en le transformant en croiseur auxiliaire SMS Geier. Celui-ci opéra pendant 6 semaines, coula deux navires, avant d'être lui-même sabordé.

Après son retour, le SMS Möwe fut désarmé en tant que croiseur auxiliaire. En effet, il était devenu un trop bon outil de propagande pour être de nouveau risqué sur les mers. Il fut transformé en mouilleur de mines auxiliaire Ostsee.

Après la guerre, il fut envoyé en Grande Bretagne au titre de dommages de guerre et fut transformé en cargo appelé Greenbrier.

En 1933, il retourna en Allemagne en tant que cargo Oldenburg et servit pendant la Seconde Guerre mondiale. Le 7 avril 1945, il fut torpillé près du village de Vadheim sur les côtes de Norvège et coula.

En haut



SMS Szent István

SMS Szent István

Le SMS Szent István est un cuirassé austro-hongrois de 20 000 t.

Il fut le seul entièrement manœuvré par la partie hongroise de l'empire. Son nom est celui du premier roi chrétien de Hongrie, Étienne Ier de Hongrie (Szent István en hongrois).

La Hongrie a « obtenu » ce navire en échange de l'important financement de la classe de navires Tegetthoff.

Construit à partir du 29 janvier 1912 et lancé le 17 janvier 1914, ce navire de la marine austro-hongroise participe à la Première Guerre mondiale.

Le 10 juin 1918, il est coulé par des corvettes de la marine italienne alors qu'il naviguait avec le SMS Tegetthoff vers le barrage d'Otrante.

En haut



SMS Gneisenau (1908)

Croiseur Gneisenau

Le SMS Gneisenau est un croiseur cuirassé allemand de la Kaiserliche Marine, inauguré le 14 juin 1906, en même temps que son sister-ship le navire SMS Scharnhorst, qui lui a été totalement rénové et amélioré sur l’ossature du croiseur cuirassé SMS Yorck mis en service auparavant.

Les deux navires patrouillant ensemble, forment le cœur de la défense navale allemande de la partie Est Asiatique. Basés au port de Qingdao, ville de la province de Shandong en Chine, le commandement est assuré par le vice-amiral Maximilian von Spee.

Au début de la Première Guerre mondiale, l'escadron de Qingdao régnera en maître sur toute la zone, contrôlée par la marine impériale allemande, et malgré les bombardements successifs des britanniques et des japonais en septembre 1914.

Le couple Gneisenau-Scharnhorst, occupés pendant toute cette période de la guerre, aura pour mission de couler et piller les navires de commerce ennemis. Régnant en maître, le Gneisenau et le Scharnhorst rencontreront peu de résistance de la Royal Navy.

Ils couleront successivement les croiseurs cuirassés britanniques suivants : le HMS Good Hope, et le HMS Monmouth commandés par l’amiral Sir Christopher Cradock dans la Bataille de Coronel sur les cotes du Chili le 1er novembre 1914.

Le 8 décembre 1914, l'escadron composé des croiseurs Gneisenau et de Nurnberg reçoit pour mission, le bombardement de la station radio et obligation de s'emparer du dépôt de charbon de Port Stanley, au large des îles Malouines (Falkland Islands en anglais) appelée la bataille des Falklands.

Cette bataille navale de la Première Guerre mondiale restée célèbre, restera pour le vice-amiral Maximilian von Spee son dernier combat, et la défaite pour la marine impériale allemande. La marine allemande qui rencontrera une forte opposition britannique le 8 décembre 1914, disparaîtra avec le Gneisenau car vers 17 h 15, à court de munitions, le navire finira par se saborder, et sombrera vers 17 h 50. Il y aura 190 survivants recueillis par les navires britanniques, sauf son commandant le capitaine Maerker, qui trouvera la mort lors de cette bataille, ainsi que le vice-amiral Maximilian von Spee, qui disparaîtra à bord du Scharnhorst.

En haut



SMS Von der Tann

SMS Von der Tann

Le SMS Von der Tann a été le premier croiseur de bataille construit pour la Kaiserliche Marine, ainsi que le premier grand navire de guerre à turbine. Au moment de sa construction, le Von der Tann était le plus rapide dreadnought, capable d'atteindre des vitesses de plus de 27 noeuds. Construit par Blohm & Voss à Hambourg, le Von der Tann a été le fleuron de la Hochseeflotte.

Le navire a été conçu en réponse à la classe Invincible britannique. Alors que le modèle allemand a des canons un peu plus faibles de 28 cm par rapport au 30,5 cm des navires britanniques, le Von der Tann était plus rapide et beaucoup mieux blindé. Il a créé un précédent concernant le blindage plus élevée des cuirassés allemands sur leurs équivalents britanniques.

Le navire a participé à un certain nombre de combats de la flotte pendant la Première Guerre mondiale, y compris de la bataille du Jutland, où il a détruit le britannique HMS Indefatigable (1909). Le Von der Tann a été touché à plusieurs reprises par des obus de gros calibre, mais les dommages ont été réparés rapidement et que le navire est retourné en mer après deux mois.

En 1918, le Von der Tann, avec la plupart de la Hochseeflotte, a été mouillé à Scapa Flow dans l'attente d'une décision des Alliés sur son sort. La flotte a été sabordé en 1919 pour éviter de tomber dans les mains des Britanniques. L'épave du Von der Tann a été récupéré en 1930, et mis au rebut à Rosyth de 1931 à 1934.

En haut



Source : Wikipedia