Rhône-Alpes

3.3246628130733 (1038)
Posté par rachel 26/02/2009 @ 23:00

Tags : rhône-alpes, france

Dernières actualités
Rhône-Alpes lance le Chèque Energie pour simplifier les ... - Enviscope
Face à la demande des particuliers en faveur des investissements dans les énergies renouvelables, la Région Rhône-Alpes a décidé de modifier le mode d'attribution de ses aides. L'aide sera désormais délivrée sous la forme d'un chèque forfaitaire,...
Rhône-Alpes : Ils étaient 99 999 avant lui ! - LyonGratuit.com
Le 100 000e titulaire de la carte Oùra a reçu les honneurs de la région. Christophe Debourg est le nouveau bénéficiaire du titre autorisant la libre utilisation des transports en commun régionaux. Un intérêt dont se félicite la région qui développe...
Énergies renouvelables : la région Rhône-Alpes met en place des ... - Maxisciences
France - A partir du 1er juillet, les subventions accordées aux particuliers qui investissent dans les énergies renouvelables par la région Rhône-Alpes, prendront la forme de chèques énergie. De 300 à 1000 €, ces chèques concernent exclusivement les...
Barcelone et Rhône-Alpes veulent se rapprocher - Le Progrès
Et pour Pascal Brice, le consul de France à Barcelone, Rhône-Alpes a de sérieux atouts pour prendre toute sa place dans la « Californie européenne ». D'autant que les opportunités ne se veulent pas seulement conjoncturelles. En effet, l'arrivée très...
Rhône-Alpes. Lyon Parc Auto (LPA) négocie le virage de la ... - Gazette des communes
Lyon parc auto (LPA), première Sem de stationnement de France, va diversifier ses activités et services. “Nous engageons une mutation et nous allons élargir notre cœur de métier afin de mettre en phase LPA avec les besoins des usagers et des...
Toujours pas de perspectives de reprise en Rhône-Alpes - Le Progrès
En avril 2009, les immatriculations de voitures neuves en Rhône-Alpes, données cumulées sur 12 mois glissants, augmentent de 0,5 % par rapport au mois précédent. Ainsi, elles poursuivent modérément leur amélioration après leur fort recul fin 2008....
Etat des lieux de l'emploi des cadres en Rhône-Alpes - Fil Info sur l'emploi
Quel a été l'impact de la crise dans la région Rhône-Alpes, quels sont les métiers porteurs, les niveaux de salaires et les secteurs qui continuent de recruter ? Pour répondre à toutes ces questions nous avons interrogé Jérôme Lieutier,...
Dernières informations Rhône-Alpes. Faure Père et Fils obtient le ... - Le Journal des Entreprises
Implantée à Saint-Chamond (42), la société Faure Père et Fils a reçu, le 8 avril dernier, le prestigieux label fournisseur Areva. Désormais membre du cercle fermé des entreprises qui travaillent en direct avec le géant du nucléaire (120 entreprises...
La franchise Point S développe son réseau en région Rhône-Alpes - Observatoire de la Franchise (Communiqué de presse)
Déjà présent en région Rhône-Alpes avec près de 40 points de vente (Lyon, Vénissieux, Bron, Arnas, l'Isle d'Abeau, Saint-Jean-de-Bournay, Guereins, Saint-Etienne, Chanas, Beaurepaire, Saint-Jean-de-Soudain, Montagnat, Saint Donat sur l'Herbasse,...
Le tourisme résiste en Rhône-Alpes - Metro France
Malgré la crise, le ciel n'est pas si noir pour Rhône-Alpes. La Région continue d'attirer les touristes. Le bilan 2008 est satisfaisant ainsi que l'hiver 2009 même si les vacanciers dépensent moins. “La Région tire bien son épingle du jeu”,...

Rhône-Alpes

Rhône-Alpes map.png

Elle est limitrophe des régions françaises Provence-Alpes-Côte d'Azur, Languedoc-Roussillon, Auvergne, Bourgogne et Franche-Comté, des régions italiennes de Val d'Aoste et Piémont, ainsi que des cantons suisses de Vaud, du Valais et de Genève.

La Région Rhône-Alpes est la seule région française en compétition avec l'Île-de-France pour son attractivité et son poids économique ou démographique. Sa configuration géographique s'appuie sur le triangle Lyon-Grenoble-Saint-Étienne et sur le Sillon alpin, qui s'étend de Genève à Valence. Ces deux ensembles forment deux métropoles européennes.

Ces trois aires urbaines donnent un total d'environ 2,75 millions d'habitants.

On peut enfin citer un quatrième pôle, Genève, dont l'agglomération et la zone d'influence s'étendent sur le Genevois rhône-alpin.

La région est la 2e de France en termes de superficie (1re : Midi-Pyrénées). Soit 43 698 km2 : 8% du territoire national.

La région est scolairement divisée en deux académies : Lyon pour l'Ain, la Loire et le Rhône, et Grenoble pour l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie. Au sud, on trouve une enclave de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, dite enclave des papes, au sein de Rhône-Alpes (enclave du Vaucluse dans la Drôme).

La région est, pour l'ordre judiciaire, divisée en quatre ressorts de cours d'appel : Chambéry pour la Savoie et la Haute-Savoie, Grenoble pour la Drôme et l'Isère, Lyon pour l'Ain, la Loire et le Rhône, et enfin Nîmes pour l'Ardèche.

Rhône-Alpes s'étend du Massif Central à l'ouest jusqu'aux Alpes à l'est. Entre ces deux ensembles montagneux se trouve la vallée du Rhône.

Le Massif central rhône-alpin culmine au mont Mézenc.

Au centre, la région est traversée du nord au sud par les vallées de la Saône et du Rhône, encadrées de larges étendues au relief peu marqué (Bresse, Dombes, bas-Dauphiné).

À l'est, la région s'étend sur les Alpes et le Jura. Du nord vers le sud, les plis méridionaux du Jura laissent place aux Alpes du nord. Les Alpes dauphinoises et savoyardes sont fortement marquées par les dernières glaciations (larges vallées de l'Isère et de la Maurienne / Môrièna, et ses lacs). Les Alpes sont facilement pénétrables grâce au sillon alpin, qui comprend les cluses de Grenoble et Chambéry, ainsi que le Grésivaudan et la combe de Savoie. Les points culminants du Jura et des Alpes se trouvent en Rhône-Alpes, respectivement au Crêt de la Neige et au Mont-Blanc.

La région Rhône-Alpes étant essentiellement une région montagneuse, ses villes sont situées en altitude.

L'altitude globalement plus élevée des villes du Massif Central (Saint-Etienne et Privas) que celles des Alpes (Grenoble, Annecy, Chambéry) peut paraître à première vue paradoxale étant donné que les Alpes sont plus élevées que le Massif Central. Cela tient au fait que les Alpes rhônalpines sont largement aérées de profondes et larges vallées (Grésivaudan, Combe de Savoie), alors que le Massif Central dispose d'un relief difficilement pénétrable. Enfin, Valence et Lyon se trouvant dans la vallée du Rhône, sillon entre Alpes et Massif Central, bénéficient des altitudes les plus modestes.

La région dispose d'un nombre de villes important desservies par le TGV.

La liaison TGV Paris-Grenoble dessert la gare et aéroport international de Lyon Saint-Exupéry.

Ponctuellement la gare de Bourg-Saint-Maurice devient l'une des gares les plus fréquentées de Rhône-Alpes. Pendant les week-ends des vacances d'hiver, des TGV venant de Paris ou de Bruxelles desservent la gare.

La ligne ferroviaire Lyon - Saint-Étienne, est une des lignes régionales de province en France les plus fréquentées. La liaison Mâcon-Lyon est également très fréquentée.

Un projet de RER baptisé Réseau express de l'aire urbaine lyonnaise, soit REAL est à l'étude, ce qui en ferait le premier RER hors de Paris en France. Celui-ci sera .

Un autre projet est en cours de réalisation à Grenoble. Il s'agit de densifier le réseau ferré, afin d'y faire circuler des trains de banlieue, très régulièrement, entre les 5 gares de l'agglomération. Ce projet aurait pour but de remplacer le métro, irréalisable à Grenoble, à cause de la présence de nappes phréatiques.

Le réseau autoroutier de Rhône-Alpes, carrefour européen, est le plus dense de province.

C'est aussi un des seuls en France à ne pas suivre le schéma "araignée" (axes centrés sur la capitale régionale et pas de communications entre les villes secondaires) mais à assurer un véritable quadrillage de la région, à l'exception de la Drôme et l'Ardèche, desservies uniquement par la vallée du Rhône. Il est connecté à deux réseaux étrangers, à savoir l'Italie et la Suisse. L'autoroute du soleil est l'une des plus fréquentée de France, située sur l'axe PLM (Paris-Lyon-Marseille). Celle-ci sera peut-être doublée à l'avenir par l'autoroute Grenoble - Gap - Marseille, ce qui permettrait de la désengorger. Si elle voit le jour, cette autoroute sera la plus haute de France.

Lyon, Grenoble, Saint-Étienne, Chambéry, Annecy et Valence sont reliées par un important réseau d'autoroutes.

Le plus important péage autoroutier d'Europe se situe à Villefranche-sur-Saône.

Lyon, Grenoble, Saint-Étienne et Valence sont entourées par des périphériques (partiels ou entiers).

Grâce aux profondes vallées de Rhône-Alpes (vallée du Rhône, Grésivaudan et Combe de Savoie notamment), les tunnels autoroutiers sont plutôt rares pour cette région montagneuse. On en dénombre toutefois plusieurs autour de Lyon (tunnel de Fourvière par exemple), autour de Chambéry (Tunnel du Chat) et Grenoble (Tunnel du Sinard).

Les trois plus grandes villes de Rhône-Alpes sont équipées en tramway et disposent d'un réseau de bus important. La plus grande, Lyon, bénéficie en plus de quatre lignes de métro. Lyon et Saint-Étienne ont conservé leurs lignes de trolleybus (seules villes en France avec Limoges) et enfin, Saint-Étienne est une des seules villes françaises (la seule dans la Région) à avoir conservé son tramway (en service depuis 1881).

De nombreuses villes ont également leurs réseaux de bus (Valence , Chambéry , Villefranche-sur-Saône, Roanne, etc.). Il y a également des réseaux de cars inter-départementaux.

En hiver, des lignes supplémentaires ouvrent pour relier les vallées aux stations de ski. C'est par exemple le cas entre Grenoble et Chamrousse.

Enfin, l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry est accessible en navette régulière depuis les grandes villes environnantes, à savoir Lyon, Saint-Etienne, Grenoble et Chambéry. Il y a également des liaisons entre Grenoble Saint-Geoirs et Grenoble ainsi qu'entre Saint-Etienne Bouthéon et Saint-Etienne.

Rhône-Alpes compte plusieurs aéroports dont de nombreuses lignes régulières et des vols saisonniers pour le ski.

Le plus grand aéroport de la région est celui de Lyon Saint-Exupéry (anciennement Satolas). Il est situé au cœur de la région, si bien que les principales villes régionales se trouvent à moins de 100km de l'aéroport. Les deux principaux autres aéroports sont ceux de Grenoble et Chambéry. Les aéroports de Grenoble et Chambéry sont gérés par la même société qui les exploite grâce à l'or blanc.

L'économie rhônalpine est une des plus dynamiques de France, dans de nombreux domaines.

Rhône-Alpes est la deuxième région la plus peuplée de France, avec environ 6 millions d'habitants.

Les plus grands clubs de football de la région sont l'Olympique lyonnais, septuple champion de France, entraîné par Claude Puel, et l'Association Sportive de Saint-Étienne, dix fois champion de France. Grenoble est monté en Ligue 1 pour la saison 2008/2009.

Située entre Paris et la Côte d’Azur, aux frontières de la Suisse et de l’Italie, Rhône-Alpes se trouve au carrefour de l’Europe, avec ses deux aéroports internationaux, Lyon et Genève, une desserte par train remarquable et un vaste réseau autoroutier.

Dotée de 8 parcs naturels et de sites uniques tels que le Mont-Blanc et les gorges de l’Ardèche, Rhône-Alpes offre des paysages très divers : montagnes, vignobles et douces vallées, champs de lavande et d’oliviers.

En Rhône-Alpes, l’eau se trouve sous toutes les formes : neige et glaciers, fleuve, rivières et lacs. Rhône-Alpes possède trois des cinq plus grands lacs de France (lac Léman, lac du Bourget et lac d’Annecy).

Tous les sports sont accessibles dans un environnement exceptionnel : la randonnée, le VTT ou encore le parapente et le canoë. Rhône-Alpes, seconde région golfique française avec plus de 60 parcours, possède également le plus grand domaine skiable du monde et a accueilli trois fois les jeux olympiques d’hiver.

Les amateurs d’art et de culture ne seront pas déçus par la découverte des villes d’art : Lyon (classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO), Valence, Grenoble, Chambéry, et Saint-Étienne.

Quant aux gourmets et gourmands, ils auront l’embarras du choix parmi les spécialités à déguster accompagnées d’un beaujolais ou d’un côtes-du-Rhône, et les nombreuses tables de renom (Les Frères Troisgros et Paul Bocuse en tête) que compte la région.

En haut



Culture de Rhône-Alpes

Le Palais Saint-Jean devant la colline de Fourvière à Lyon

141 diagnostics et 26 fouilles ont été ménés en 2004 dans le cadre de l'archéologie préventive (liée aux opérations d'urbanisme et aux travaux d'aménagement du territoire). Dans le même temps il y avait 132 fouilles, prospections thématiques, prospections-inventaires et sondages dans le cadre de l'archéologie programmée (liée à une programmation scientifique). Au total 37 681 entités archéologiques sont recensées dans la Région.

La Région compte un "ethnopôle", la Maison du fleuve Rhône, à Givors.

200 musées sont recensés en Rhône-Alpes dont 102 labellisés "musées de France". La région abrite aussi 4 ateliers de restauration spécialisés à vocation régionale ou internationale.

Bien que la région Rhône-Alpes soit un ensemble fortement contrasté (du point de vue géographique et historique), elle est unie culturellement par l'appartenance à l'aire linguistique de l'arpitan (appelé également francoprovençal), dont elle regroupe la majeure partie.

De nombreux particularismes locaux existent à Lyon (parler lyonnais) et à Saint-Etienne (parler stéphanois).

La région compte 3 écoles d'architecture auxquelles il faut ajouter les Grands Ateliers de L'Isle-d'Abeau. La Tourette joue le rôle de centre culturel de rencontre.

Le Fonds régional d'art contemporain (FRAC) est fusionné avec le Centre d'art le Nouveau Musée au sein de l'Institut d'art contemporain de Villeurbanne. Institution pionnière en France à être dotée de la double mission d'organiser des expositions temporaires dans ses murs à Villeurbanne et de constituer la Collection Rhône-Alpes pour la diffuser sous forme d'expositions thématiques. L'Institut développe une activité dynamique de présentation et de réflexion sur l'art actuel et une politique d'acquisition doublée d'un accompagnement didactique autour d'une collection de haut niveau par des actions de sensibilisation et de formation des publics. Près de 1500 œuvres ont été acquises par le FRAC Rhône-Alpes depuis sa création en 1983. 530 artistes sont représentés dans la collection (dont 50 % d'artistes français). La Région compte une vingtaine de centres d'art contemporain, dont deux parmi les plus importants en France : l'Institut d'art contemporain – à Villeurbanne - et le Magasin – à Grenoble. Il y a une Biennale d’art contemporain à Lyon et une Biennale du design à Saint-Étienne. Cinq écoles supérieures d'art (Annecy, Grenoble, Lyon, Saint-Etienne, Valence) conduisent au Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique (DNSEP). Les Grands Ateliers de L'Isle-d'Abeau constituent un pôle d'enseignement, de recherche et d'expérimentation de la construction, rassemblant écoles d'architecture, écoles supérieures d'art et écoles d'ingénieurs.

La Région compte 400 bibliothèques publiques (300 bibliothèques municipales et 100 annexes), 8 bibliothèques départementales de prêt. 16 bibliothèques sont en projet dans le cadre du programme des "ruches" nombre de projets en cours. Les bibliothèques rhônalpines sont très fréquentées : par 20,8 % de la population, contre une moyenne nationale de 17,6 %. 300 lieux d'éditions (associatifs, institutionnels, professionnels) sont recensés, 100 éditeurs dont 60 ont un diffuseur et un distributeur, 400 librairies de premier et second niveau dont 290 répondant aux critères de professionnalisme. 900 auteurs vivent dans la Région dont 200 écrivains, 150 auteurs et illustrateurs jeunes, 120 traducteurs.

La Biennale de la danse de Lyon est un événement majeur.

150 compagnies dramatiques ont été recensées dont 47 soutenues AC et 29 conventionnées par la DRAC.

Il y a eu en Rhône-Alpes 18,400 millions d'entrées au cinéma en 2004 (sur 174,147 millions en France). 217 communes sont équipées en salle de cinéma fixe (stations de sports d'hiver comprises). Il y a 651 écrans implantés auxquels il convient d'ajouter 18 circuits de cinémas itinérants desservant 350 localités. Ce parc est très diversifié, et compte 124 salles d'art et d'essai (parmi lesquels 24 sont classés recherche) et 13 multiplexes totalisant 137 écrans. La région compte également 3 cinémathèques. 40 festivals de cinéma s'y sont déroulés en 2004 dont 17 subventionnés par l'État.

En haut



Démographie de Rhône-Alpes

Blason rhonalpe.png

Rhône-Alpes est la deuxième région la plus peuplée de France, avec 6 058 000 habitants en 2008, soit une progression de 0,6% par an sur la période 1990-1999. Au premier janvier 2006, sa population était estimée à 6 005 000 habitants. Depuis début 2000, la croissance démographique s'est accéléré passant à 53.000 habitants par an en moyenne, soit un accroissement de 0,9 %. Cet accroissement est dû à 58 %, à son excédent naturel (2e rang en métropole après l'Île-de-France). Les 42 autres % sont liés à un excédent migratoire qui tend à s'accroître.

La répartition de la population sur le territoire est assez inégale. Près de la moitié de la population vit dans les 3 principales aires urbaines, tandis que les départements méridionaux sont peu peuplés, comme l' Ardèche. La population régionale connaît une évolution assez soutenue, sauf celle du département de la Loire qui a vu sa population sensiblement diminuer entre les deux recensements de 1990 et 1999. Depuis cette date le chiffre de sa population semble stabilisé et un timide redressement est même amorcé.

Les habitants de Rhône-Alpes sont les Rhônalpins.

Après avoir été caractérisé par un dynamisme supérieur à celui de la France durant la première moitié du XIXe siècle (plus 40 % en 50 ans contre + 15 % pour la France), le développement démographique de la région connait un marasme complet durant près d'un siècle. Le sommet de 1901 sera le point de départ d'une succession de baisses suivies de hausses légères, si bien qu'en 1946, après les deux guerres mondiales, la population se retrouve presqu'au même niveau qu'en 1851. Mais la tendance s'inverse dès lors, et la région devient progressivement l'une des plus dynamiques de la métropole. En 1990, la population de la région a ainsi progressé de près de 55 % par rapport à l'immédiat après-guerre. Et le mouvement ne s'arrête pas, comme le montre le tableau suivant.

Source : et .

Entre 1990 et 2006, la population de la région progresse encore de 660.000 habitants, soit plus de 12 %. Depuis 1999, le mouvement a tendance à s'amplifier. Il est vrai que Rhône-Alpes est remarquablement situé dans la partie occidentale de la "banane bleue" européenne aux confins de la Suisse et de l'Italie et constitue un carrefour majeur entre la route menant de la moité nord de la France, du Royaume-Uni et du Benelux vers le sud de l'Europe (Italie et Catalogne surtout), et celle qui va depuis l'Allemagne et le centre de l'Europe vers la péninsule ibérique et l'Afrique du Nord. Cette position de tout grand carrefour européen est soulignée par la densité du réseau autoroutier autour de Lyon, et les nombreuses lignes de TGV réalisées ou en projet, centrées sur la capitale de la région.

Les chiffres suivants sont fournis par l'INSEE - - .

Avec un chiffre des naissances en 2006 en hausse de 2 083 unités (plus de 2,5 %) par rapport à l'année précédente, la région Rhône-Alpes confirme un dynamisme démographique constaté depuis plusieurs décennies. A titre de comparaison, dès 2005, le nombre de naissances de la région est nettement supérieur à celui de la Suisse voisine (72 903 naissances en 2005 pour 7 400 000 habitants), et a dépassé en 2005 celui de l'Autriche pourtant peuplée de plus de 8 200 000 habitants (78 190 naissances en 2005). Au point de vue natalité, il faut aussi souligner la prestation de l'Ardèche (plus 7,5 % en 2005 et plus 2 % en 2006, soit près de 10 % en deux ans).

Si l'on considère les progrès observés entre 2000 et 2006, c'est l'Isère (plus 7 %), l'Ain et le Rhône (plus 8 %) qui affichent les plus notables progressions.

Tant l'ensemble de la région que le département du Rhône, de loin le plus peuplé, ont un taux de fécondité légèrement supérieur à celui de la France. L'ensemble du tableau est fort beau, et la prestation médiocre de la Savoie y fait un peu tache. La région dépasse la moyenne française depuis 2002. Il faut remarquer les taux élevés de la Loire, de la Drôme et de l'Ardèche qui font désormais partie d'un "ruban" rhodanien de haute fécondité. Suite à la hausse de la fécondité en France depuis l'an 2000, il n'est pas exclu que ces départements atteignent bientôt le seuil de remplacement des générations (2,07-2,08 enfants par femme), ce qui est en 2004 le cas de la Drôme. On note aussi, au fil des ans, la substantielle remontée du Rhône, de l'Isère et de la Haute-Savoie, tous trois départements fort peuplés..

Au total on peut dire que la région Rhône-Alpes fait actuellementt partie des régions françaises à plus haute fécondité, ce qui n'était pas le cas historiquement.

Par immigré on entend quelqu'un résidant en France, né étranger à l'étranger. Il peut être devenu français par acquisition ou avoir gardé sa nationalité étrangère. Par contre le groupe des étrangers est constitué par l'ensemble des résidents ayant une nationalité étrangère, qu'ils soient nés en France ou hors de France. Les enfants de couples étrangers nés en France sont étrangers mais deviennent Français à leur majorité, s'ils ne désirent pas conserver leur nationalité d'origine. Cependant, dès l'âge de 13 ans, les parents peuvent demander la nationalité française pour leur enfant, avec son accord (sous condition d'avoir résidé cinq ans en France). De plus le mineur de 16 ans accomplis peut faire la demande d'acquisition anticipée de la nationalité sans l'accord de ses parents.

Le nombre élevé de mariages mixtes implique un important brassage de populations dans la région et la population étrangère semble ainsi se diluer progressivement dans la population locale, puisque sur 714 conjoints étrangers impliqués dans le total des mariages, 558 (soit près de 78 %) l'étaient dans des mariages mixtes (71 % pour la totalité de la métropole).

Les mariages mixtes français-étrangers sont importants à observer. Il s'agit en effet d'un des principaux indicateurs d'intégration des populations étrangères, avec le nombre des acquisitions de la nationalité.

Les chiffres suivants concernent les aires urbaines dans leur extension définie lors du recensement de 1999.

En haut



Source : Wikipedia