Rachid Bouchareb

3.3387565369139 (1721)
Posté par seb 01/05/2009 @ 08:10

Tags : rachid bouchareb, réalisateurs, cinéma, culture

Dernières actualités
"London river" de Bouchareb ce soir sur Arte - AlloCiné
Le nouveau long métrage de Rachid Bouchareb, "London river", qui sortira en salles en septembre prochain, est diffusé dès ce soir sur Arte. En mars dernier, la diffusion sur Arte de La Journée de la jupe, quelques jours avant sa sortie en salles,...
Rachid Bouchareb aurait-il copié Tewfik Farès? - L'Expression
Rachid Bouchareb s'apprêterait à tourner dès cet été, Hors-la-loi (Outside the Law), un second volet à Indigènes qui s'ouvre sur la sanglante répression du 8 Mai 1945 à Sétif au moment où la France fêtait l'armistice. Le film qui revient sur le destin...
On garde, on zappe - TéléCâble Sat Hebdo
Rachid Bouchareb, le réalisateur de «Indigènes», livre sur Arte une histoire simple et émouvante. Celle de deux êtres que rien ne prédestinait à se rencontrer. Dans ce film que vous avez écrit et réalisé, quel message avez-vous voulu faire passer ?...
FAUCOGNEY 1000 photos 1000 étangs - Come4News
Et pourtant, vous ètes plus de un million huit cent mille spectateurs à avoir vu ce village au cinéma quand l'équipe de Rachid Bouchareb, a reporté ce village dans le passé, au moment de la libération, pour y tourner son film "INDIGENES"....
"London River", une belle leçon d'humanisme (diffusion le 19 juin ... - TV 5
Avec "London River", le réalisateur Rachid Bouchareb signe un film où l'émotion est portée par deux acteurs magnifiques. Diffusé en avant-première par Arte, le film sortira en salles en France le 23 septembre. Dans le rôle d'Elisabeth Sommers,...
London River diffusé le 16 juin, avant sa sortie en salles. - Le Blog TV News
Le film LONDON RIVER, réalisé par Rachid Bouchareb ('Indigènes'), sort en septembre prochain en salles. Avant-première sur Arte le mardi 16 juin peu avant 22h30. La rencontre à Londres d'Ousmane et d'Elisabeth , un musulman et une chrétienne,...
LEÇON DE CINÉMA AVEC AHMED BÉDJAOUI - L'Expression
Ahmed Bédjaoui, malgré son planning hyperchargé - il avait réunion avec le réalisateur Rachid Bouchareb à propos du tournage prochain à Sétif de son prochain film Hors-la-loi - a décidé quand même de venir prodiguer ses conseils,...
imprimer | retour London River de Rachid BoucharebOlivier Barlet - Africultures
Cette trame minimaliste sert un film sans fioritures, centré sur l'humain, épuré au maximum pour servir le propos de Bouchareb : comment conjurer la force du préjugé ? Le racisme ordinaire d'Elisabeth, qui n'aime pas être mêlée aux étrangers et confond...
Juillet 1969 - Juillet 2009 5000 artistes africains à Alger - El Watan
Il s'agit, entre autres, de Hors-la-loi de Rachid Bouchareb, Le Premier Homme de Gianni Amélio (tiré du roman inachevé de Camus), Fréro de Rachid Benhadj, Taxiphone de Mohamed Soudani, Certifié hallal de Mahmoud Zemmouri, Les Derniers jours de Ben...
Quand La ville montre sa bobine au cinéma - 20minutes.fr
Les cinéphiles avisés pourront toujours essayer de retrouver la place Kléber dans Indigènes de Rachid Bouchareb ou la gare dans Vila Amalia de Benoît Jacquot. Pour Blackout, en revanche, la question ne s'est pas posée longtemps....

Rachid Bouchareb

Rachid Bouchareb, né le 1er septembre 1953 à Paris est un réalisateur franco-algérien.

D'origine algérienne, né à Paris, il commenca sa carrière comme assistant de mise en scène à la télévision, de 1977 à 1984. Durant cette époque, il réalisa quelques courts métrages.

Rachid Bouchareb réalise son premier long métrage en 1984. En 1988, il s'associe à Jean Bréhat pour créer la maison de production 3B.

Rachid Bouchareb réalise ensuite plusieurs long-métrages. Il est à plusieurs reprises nominé pour ses films. En 1995, Poussières de Vie est nominé pour l'Oscar du meilleur film étranger. En 2001, Little Senegal est nominé pour l'Ours d'or de Berlin. Mais le plus grand succès fut celui d'Indigènes en 2006 qui fut nominé pour la Palme d'Or et reçu le prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes.

En plus de sa carrière de réalisateur, Rachid Bouchareb est producteur de cinéma et scénariste. Il a été scénariste de tous ses longs métrages.

Prix Henri-Jeanson 2006, décerné par la SACD, à Rachid Bouchareb pour l’ensemble de son œuvre.

En avril 2007, il est nommé Chevalier de la Légion d'honneur.

En février 2009, son film "London River" reçoit une distinction à la Berlinale (Festival de Berlin, 05-15 février 2009). L'acteur Sotigui Kouyaté y reçoit l'Ours d'argent du meilleur acteur.

En haut



Sotigui Kouyaté

Sotigui Kouyaté est un acteur de théâtre et de cinéma malien et burkinabè, né en 1936 à Bamako.

Kouyaté commence par être griot dans le pays mandingue avant de devenir joueur international de football (joueur professionnel jusqu'en 1966 et capitaine de l'Équipe du Burkina Faso de football), enseignant puis acteur.

En 1966, il accepte de jouer une pièce de théâtre à la demande de son ami Boubacar Dicko.

Il est connu pour sa collaboration avec Peter Brook dans l'adaptation du Mahabharata en 1989. Ses rôles dans les films La Genèse de Cheick Oumar Sissoko et Little Senegal de Rachid Bouchareb le font connaître au grand public. Kouyaté est un des plus grands acteurs africains contemporains.

En 1997, il s’associe à Jean-Louis Sagot-Duvauroux, Alioune Ifra Ndiaye et Habib Dembélé pour fonder une structure de promotion et de création littéraire et artistique, le Mandeka Théâtre. En 1998, il met en scène avec le Mandeka Théâtre une adaptation d’Antigone.

Il est le père du réalisateur Dani Kouyaté et du conteur Hassane Kassi Kouyaté.

En 2009, il est sacré meilleur acteur pour son rôle dans le film London River, au Festival de Berlin.

En haut



Latefa Ahrrare

Latefa Ahrrare est une actrice marocaine d'origine berbère, née le 12 novembre 1971 à Meknès.

Elle parle cinq langues (arabe, berbère, français, anglais, espagnol) . Sa Famille a souvent déménagé à l'intérieur du Maroc, au gré des affectations de son père qui était militaire. Artiste pluridisciplinaire , elle joue au théâtre et parfois met en scène comme sur Last night, création du Théâtre des Amis dans laquelle elle joue, d'après un texte de l'écrivain Mohamed Said Al Danahani ou Parle moi comme la pluie d'après Tennessee Williams, joue au cinéma et pour la télévision, lit des poèmes, et organise et dirige plusieurs festivals, chante et danse.

Elle a commencé sa carrière à la télévision avec « Bent Lafchouch » (Fille gâtée) de Abdelatif Ayachi en 1990. Puis, elle rejoint l'ISADAC ou elle obtient son diplôme en 1995. Depuis , elle a obtenu de nombreuses récompenses pour ses interprétations. Elle a joué récemment dans "Exils" de Tony Gatlif ou travaillé sur"Indigènes" de Rachid Bouchareb et " The man who sold the world" . Son engagement à de nombreuses causes humanitaires est également une facette importante de sa personnalité .

En 2009, elle joue au théâtre «Douleur sous clé» d’Eduardo de Filippo adaptée en dialecte marocain par Abdellatif Firdaous, mise en scène par le Franco-Marocain Karim Troussi et interprétée avec Hicham Ibrahimi et Henri Thomas de la Compagnie du Jour.

En haut



Safy Boutella

Safy Boutella est un musicien et compositeur algérien, diplômé du Berklee College of Music de Boston.

En juillet 2007, il célèbre ses 30 ans de musique dans un concert, ZARBOT', du nom de la toupie que continuent de lancer, comme lui jadis, les enfants de la Casbah d'Alger. Avec plus de 40 musiciens sur scène, dont une formation de 20 cordes, des invités prestigieux comme Cheb Khaled ou la chanteuse lyrique Fadela Chebab... il a embrasé le ciel du Théâtre de Verdure d'Alger...

Baigné dans la musique traditionnelle algérienne, il co-produit en 1988 avec Cheb Khaled l'album Kutché pour lequel il signe également les arrangements.

Kutché sera le précurseur du raï des années 1990, il en établit les règles : puiser dans les standards traditionnels (notamment les années 1950) en y ajoutant des sonorités à connotations jazz, occidentales et orchestrales. L'album sera classé parmi les cent meilleurs album du XXème siècle, selon Le Monde/FNAC.

Safy BOUTELLA crée l'événement en 1992 avec la sortie de son album Mejnoun, également salué par la critique comme l'un des 10 meilleurs album de l'année. Cet album a inspiré et initié de nombreux musiciens et l'a mené en Algérie, en France, aux Etats-Unis, au Canada lors d'une tournée entre 1992 et 1996.

Parallèlement, il est l'auteur d'une soixantaine de musiques de films, collaborant au cinéma algérien, français, anglais, italien, depuis le début des années 80... On lui doit la sublime musique du film "Automne, Octobre à Alger", sur les émeutes de 1988. Film de Malik Lakdhar-Hamina qui n'est toujours pas sorti en Algérie. Il a également collaboré avec Rachid Bouchareb pour les musiques des films "Little Sénégal", "Poussières de vie", "Cheb", ou encore avec Merzak Allouache pour "Salut Cousin". La musique du film de Christophe Ruggia "Le gone du Chaaba" est encore l'une de ses multiples contributions. Il a par ailleurs été le comédien principal dans plusieurs long métrage dont La Nuit du crime du réalisateur marocain Nabyl Lahlou.

Safy BOUTELLA a également conçu, composé et mis en scène des spectacles grandioses (dont certains sont le fruit d'un long travail avec les touaregs) : "Rêve Bleu" en 1988, "La Source" en 2001 devant un public de 90 000 personnes au Stade Olympique du 5 juillet à Alger ou encore "Watani" en 2002, fresque historique également présentée dans le même stade et retransmis en direct par la Télévision algérienne à l'occasion du quarantième anniversaire de l'indépendance de l'Algérie.

La fille de Safy Boutella, Sofia Boutella, est une artiste confirmée, danseuse hip-hop atypique. Actuelle égérie de NIKE, elle a également été danseuse pour Madonna, lors de la promotion et de la tournée mondiale Confessions Tour (2006). On la voit dans les clips (Hung Up) et "Sorry". Elle a collaboré avec les plus grands, Jamiroquaï, Mariah Carey, Rihanna, Gwen Stefani... Sofia Boutella suit parallèlement une carrière de comédienne. On l'a vu dans les films "Le Défi" de Blanca Li, "Permis d'aimer" de Rachida Krim...

En haut



Bertrand Faivre

Bertrand Faivre est un producteur français.

En tant que coproducteur, entre la France et l'Angleterre, Bertrand Faivre s'est investi sur des projets aussi divers que Ratcatcher de Lynne Ramsay (BAFTA de la meilleure première oeuvre 2000), L’annulaire de Diane Bertrand, Joyeux Noël de Christian Carion (2005), "Espions" de Nicolas Saada (2008), "London River" de Rachid Bouchareb (2008) .

En avril 2009 s'annonce également la sortie du film "Ne me libérez pas, je m'en charge", réalisé par Fabienne Godet et distribué par Haut et Court. "Ne me libérez pas..." est un portrait de Michel Vaujour, personnalité hors du commun qui en l’espace de 30 ans, aura passé 27 ans en prison – dont 17 en cellule d’isolement – et sera parvenu à s’en échapper à cinq reprises avant d’obtenir une libération conditionnelle - de 16 ans! - en 2003.

Bertrand Faivre a obtenu le Prix Georges de Beauregard du Meilleur Producteur de “courts-métrages” en 1996.

En haut



Nozha Khouadra

Nozha Khouadra est une actrice française.

Elle débute sa carrière en 1991 avec Cheb de Rachid Bouchareb et ensuite Poisson lune de Bertrand Van Effenterre (1992), puis Bye-bye en 1994.

En haut



Bernard Blancan

Bernard Blancan est un acteur francais né en 1958 à Bayonne.

C'est à Bordeaux qu'il fait ses armes au théâtre et qu'il rencontre Yves Caumon. Se noue avec lui une amitié artistique. Bernard Blancan est acteur dans plusieurs courts-métrages de Caumon puis fait une apparition dans Amour d'enfance et le rôle principal de Cache-Cache (Quinzaine 2005). Entre temps, c'est avec Peau d'homme cœur de bête d'Hélène Angel qu'il commence une carrière parisienne. Pas mal de téléfilms, courts-métrages, films dont le dernier en date est Indigènes de Rachid Bouchareb dont il sera couronné avec Sami Bouajila, Roschdy Zem, Samy Naceri et Jamel Debbouze par un prix d'interprétation au festival de Cannes 2006.

En haut



Source : Wikipedia