Poker

3.3708399365946 (1262)
Posté par talos 01/03/2009 @ 19:39

Tags : poker, jeux, loisirs

Dernières actualités
Poker : Qui détrônera Philippe111 ? - Sport365.fr
Le lundi est un jour particulier car c'est le jour du tournoi Freeroll qui rassemble le plus de joueurs de la Sport Poker League ! La semaine dernière vous étiez 681 sur le tournoi qui a été remporté par Philippe111 qui a gagné son ticket pour le...
World Series Of Poker - Event 35, Richard Austin a le power - Webdopoker
Felipe Ramos 452 000: le brésilien est l'ambassadeur de l'Amérique latine pour Party Poker, il a gagné le BSOP : Brazilian Series of Poker, il ya quelques mois et a aussi terminé 22ème du Main Event de l'Epreuve Caribbean Poker Adventure, comptant pour...
Poker menteur autour de Lisandro Lopez - Le Progrès
Les bruits autour de l'Argentin de Porto vont à toute allure. C'est peut-être un signe mais ils sont parfois contradictoires. Pendant que, selon l'agent du joueur, Fernando Hidalgo, une offre ferme de 20 millions d'euros aurait été formulée par l'OL,...
POKER : QUI DÉTRÔNERA PHILIPPE111 ? - Sport365.fr
Tous les lundis, c'est le jour du "Super Monday", le tournoi le plus populaire de la Sport Poker League ! Le lundi est un jour particulier car c'est le jour du tournoi Freeroll qui rassemble le plus de joueurs de la Sport Poker League !...
Le poker en ligne, ce Far West - Cyberpresse
Le poker en ligne a connu une croissance fulgurante ces dernières années. Certains des plus grands champions, dont le bien nommé Chris Moneymaker, ont fait leurs débuts dans des salles de jeu sur Internet. Amateurs, professionnels, tout le monde s'y...
World Series Of Poker 2009 – Event #37 : second bracelet de l'été ... - TooPoker.com
Jeffrey Lisandro a passé des années à chasser son premier bracelet des World Series Of Poker. En fait, cela lui a pris sept tentatives en tables finales avant de remporter un event en seven card stud en 2007. Trois tables finales plus tard,...
World Series Of Poker 2009 – Event #36 : pas de limites pour ... - TooPoker.com
Jordan Smith a certes remporté l'Event #36, mais c'était clairement la soirée des femmes avec deux représentantes féminines en finale pour l'un des plus gros tournois de l'été des World Series Of Poker. Un parterre monstrueux de 1 695 participants qui...
Lancement de la Saison VIII du World Poker Tour - Webdopoker
Du 24 au 30 juin 2009, le Spanish Poker Championship lance la saison du World Poker Tour, pour la troisième année consécutive, au Gran Casino de Barcelone. Le tournoi connait un succés grandissant chaque année, on y attend près de 400 joueurs pour...
Une italienne remporte le Barrière Poker Tour de Nice - Club poker
Le casino Ruhl de Nice réédite cette année son étape du Barrière Poker Tour avec un tournoi à 1500 euros... Après Nice et Dinard, le Casino Barrière de Deauville accueille ce week-end une étape régionale du Barrière... Nice est l'une des villes...
Full Tilt Poker : 150 packages Main Event WSOP garantis ce soir à ... - PokerWorks France
Peu importe que vous finissiez 1er ou 150ème, vous gagnerez le même package à 12.000 $ et voyage au cœur de la planète poker à Las Vegas. Un peu plus de 1700 joueurs étaient inscrits à 19H00, un chiffre exceptionnel pour un tournoi de ce prix....

Poker

Cats playing poker de Louis Wain

Le poker est une famille de jeux de cartes comprenant de nombreuses formules et variantes. Il se pratique à plusieurs joueurs avec un jeu généralement de cinquante-deux cartes et des jetons représentant les sommes misées.

Les séquences de jeu alternent distribution de cartes et tours d'enchères. Le but du jeu est de remporter les jetons des adversaires en constituant la meilleure combinaison de cinq cartes ou en les faisant abandonner le coup.

Le tronc commun des variantes inclut le système d'enchères en plusieurs tours, le principe d'abattre son jeu s'il y a égalité des mises, les types de mains et leur hiérarchie. Les variantes de jeu se distinguent par la manière de distribuer les cartes et d'organiser les tours d'enchères, et le fait que certaines cartes peuvent être exposées, voire être communes à toutes les mains.

L' origine historique du poker n'est pas claire, et est sujette à débat. Elle remonte en tout cas à plusieurs siècles.

Le jeu rappelle le jeu iranien as nas. Il aurait été importé en Europe au temps des croisades, et aurait été à l'origine de plusieurs jeux similaires. On considère généralement qu'il est apparenté au jeu français du brelan, ou sa version du primero, qui se jouait à l'origine en Italie et en Espagne vers la fin du XVe siècle. De même, le jeu anglais nommé brag dérive manifestement du brelan, et on y retrouve la notion de bluff (qui apparaît à vrai dire dans d'autres jeux de cette époque). D'une manière ou d'une autre, tous ces jeux ont contribué à l'origine du poker.

Le nom du jeu viendrait lui-même de l'allemand pochen (frapper), jeu de cartes qui était pratiqué au XVIIe siècle en Allemagne, et paraît être le véritable ancêtre du poker, tant par ses règles très proches du poker actuel que par ses tactiques de jeu. Un jeu français de nom similaire, la Poque, se pratiquait déjà au temps de Louis XI, mais avec des règles assez différentes. La légende du jeu rattache son nom anglais au verbe to poke, pousser ou attiser (qui a donné a poker, un tisonnier), dans le sens de « jeu qui incite / pousse au bluff ».

En tout cas, c'est aux États-Unis que le jeu a véritablement pris son essor dans sa version moderne. Un premier témoignage historique sur le poker aux États-Unis est celui de l'acteur anglais Joseph Crowell, qui raconte une forme de ce jeu qu'il vit pratiquer en 1829 à la Nouvelle-Orléans, où quatre joueurs jouant avec un jeu de vingt cartes pariaient sur celui d'entre eux qui avait la main la plus forte. En 1843, Jonathan H. Green décrit dans son œuvre littéraire l'expansion des jeux de cartes sur les bateaux qui naviguaient sur le Mississippi. De là, il se répandit dans l'ouest américain à l'époque de la ruée vers l'or de 1848, et devint une partie intégrante du mythe lié à la conquête de l'Ouest. C'est peu après cette époque que se généralisa l'emploi du jeu à 52 cartes, et que la couleur fut admise comme main.

De très nombreuses variantes émergèrent pendant la Guerre de Sécession américaine (1861-1865). C'est à cette époque que se stabilisent les formes de base du Poker fermé (Draw), et du Stud à cinq cartes. Les autres variantes émergèrent par la suite.

Le jeu a été réimporté en Europe sous sa forme moderne pendant la seconde moitié du XIXe siècle, dans sa variante du Poker fermé (qualifiée de « poker français » au début du XXe siècle). Il a été largement répandu dans tous les pays du monde, parfois apporté dans les bagages des militaires américains.

Toutes les variantes de poker répondent à un certain nombre de principes généraux.

Le poker est un jeu de combinaisons qui se joue avec des cartes et des jetons représentant éventuellement de l'argent. Le but du jeu est de gagner les jetons des autres joueurs.

Les joueurs sont disposés autour d'une table. Un bouton désigne le donneur (qui peut être virtuel si la table dispose d'un croupier). On joue dans le sens des aiguilles d'une montre à partir du donneur.

Détails sur le rôle et le positionnement du donneur.

Une main de poker est toujours constituée de 5 cartes exactement. Suivant les variantes, la main la plus forte l'emporte (variantes jouées high) ou la main la plus faible (variantes jouées low) ou la main la plus forte et la main la plus faible sont prises en compte (variantes jouées high/low).

Avant de recevoir leurs cartes les joueurs doivent placer les mises forcées, qui sont de trois sortes : les blinds, les antes et le bring-in. Suivant la variante l'une ou l'autre est utilisée ou les deux.

Les blinds sont placées par les 2 joueurs à gauche du donneur, le premier posant le small blind et le deuxième posant le big blind. Les blinds autorisent à parler en dernier. Si il n'y a pas eu de relance avant lui, le joueur au big blind a le droit de relancer. Certaines variantes autorisent l'option qui consiste pour le joueur placé à gauche du big blind à miser le double du big blind avant d'avoir reçu ses cartes et lui permet de parler en dernier lors du premier tour d'enchères.

L'ante est une mise forcée placée par chaque joueur de la table. Elle ne modifie pas l'ordre de parole.

Le bring-in est une mise forcée utilisée dans les studs qui doit être posée par un joueur suivant certaines conditions (généralement celui qui a la carte ouverte la plus faible).

Les enchères déterminent la manière dont chaque joueur, à son tour, est autorisé à miser une partie de ses jetons.

Il existe plusieurs grandes familles de Poker. Elles contiennent toutes de nombreuses variantes et se pratiquent à différentes limites (structure des tours de mise). On y ajoute parfois des modes de jeux complémentaires. Le poker à également donné naissance à des jeux de casino et de société qui abandonnent sa structure d'enchère originale.

Le poker se pratique sous forme de nombreuses variantes rassemblées en trois grandes familles. Elles se différencient d'abord par le mode de distribution des cartes. Les cartes peuvent être communes à tous les joueurs ou privatives. Elles peuvent aussi être fermées (visible de son propriétaire seul) ou ouvertes (visible de tous). On distingue aussi la hauteur de jeu joué. Les mains victorieuses peuvent être haute (high), basse (low) ou les deux (high/low). Dans certaines variantes où l'on joue les mains hautes et basses, certaines conditions sont imposées sur les mains basses. Par exemple, la main d'un joueur ne peut contenir de carte au dessus de huit (eight or better) ou les as ne peuvent compter qu'en carte haute (deuce to seven).

Dans ces variantes, chaque joueurs reçoit systématiquement cinq cartes. Elles sont toutes privatives et fermées.

Dans ces variantes, une partie des cartes est commune et donc ouverte ( visible), et une autre est privative et fermée (cachée).

Il existe trois manières de comparer les mains des joueurs. Ces modes doivent être activés et connus des joueurs avant que le jeu ne commence.

C'est une option de jeu parfois utilisé en cash-game. Quand un joueur gagne un pot sans partage (scoop), il reçoit le bouton Kill. Si ce même joueur au tour suivant refait un scoop il devient le killer. Un killer doit miser au moins 2 fois la grosse blind (mise de départ) même s'il est de petite ou de grosse blind. Le jeu se poursuit alors comme si les blinds étaient doublées. Cette obligation tombe dès que le killer remporte le pot. Parfois on ajoute des conditions, par exemple un montant minimum du pot pour activer le mode kill. D'autre part, il arrive que le killer ait le droit de parler en dernier au premier tour d'enchères. On parle de Half-Kill quand on ne double pas la blind mais qu'on ne la multiple que de 1,5.

Cette option est utilisée en Lowball. Chaque joueur peut activer ce mode après voir reçu et regardé ses deux premières cartes. Il reçoit alors le bouton kill.

Une particularité des casinos français: en cash-game, le joueur qui suit la grosse blind peut, avant d'avoir vu ses cartes, prendre l'« option » : il doit alors mettre le double de la grosse blind et sera le dernier à parler lors du premier tour d'enchére.

Dans le monde, les plus connus sont Doyle Brunson, Johnny Chan, Daniel Negreanu, Phil Hellmuth Jr, Phil Ivey, Mike Matusow, Chris Moneymaker, Chris Ferguson, Gus Hansen, Sam Farha, Erik Seidel, Joe Hachem, Hasan Habib, Rob Hollink, Tuan Le, Paul Maxfield, Isabelle Mercier et bien d'autres.

Le chanteur Patrick Bruel, Gilbert Gross, Claude Cohen et David Benyamine sont les quatre joueurs français à avoir remporté un titre lors des championnats du monde de poker WSOP. Michel Abécassis, Bertrand Grospellier (« Elky »), et les très experimentés Bruno Fitoussi, Jan Boubli, Fabrice Soulier et Antony Lellouche figurent également parmi les plus célèbres joueurs français de poker.

Le cercle de jeux (Backgammon, Rami, Poker, etc.) de l'Aviation Club de France à Paris sur les Champs-Élysées est l'un des plus importants tournoi de poker à Paris. Depuis mai 2007, ce tournoi a cependant perdu le label World Poker Tour au profit du casino de Barcelone, les autorités publiques françaises n'ayant pas donné l'autorisation de filmer le tournoi.

Aujourd'hui il existe de nombreux grands tournois internationaux. C'est dans ces tournois que l'on peut admirer les plus grands professionnels du poker. On y joue au no limit texas hold'em. Ils sont pour la plupart retransmis sur les chaînes câblées ou satellites, mais seules les finales de ces tournois sont retransmises. Ainsi on peut assister aux WPT (World Poker Tour), WSOP (World Series of Poker), EPT (European Poker Tour), APPT (Asian Pacific Poker Tour),IPC (International Poker Cup), ou encore à l'ATP series (Association de Tournois de Poker). L'actuelle démocratisation du poker est due à ces tournois.

De nombreuses sociétés proposent des services de jeu en ligne. Ces sociétés mettent à disposition de leurs clients un logiciel de poker et prennent une commission sur les parties que font les joueurs via leur interface.

Tous les types de poker et modes de jeu y sont proposés. Ces sociétés ne respectent pas toujours la législation des pays de leurs clients.

Il existe de nombreuses représentations de chiens de chasse jouant au poker. Les premières de ces représentations sont dûes à Cassius Coolidge qui, en 1903, passe un contrat de publicité pour créer seize peintures représentant des chiens dans des poses humaines. Il en fait 9 représentant des chiens autour d'une table jouant au poker.

Le poker peut développer chez les joueurs une forte dépendance (en anglais : gambling addiction). Les personnes atteintes de cette dépendance perdent vite la raison et dépensent tout leur argent ou leurs biens dans ce jeu. Dans leur tête ils ont toujours l'impression qu'ils vont se refaire, que c'est une mauvaise passe, mais cette façon de penser n'est guidée que par cette dépendance. Le plus souvent, lorsque cette dépendance est très importante, les joueurs jouent jusqu'à tout perdre.

De nombreux films comportent une ou plusieurs scènes décrivant des parties de poker.

En haut



Poker Face

Poker Face est le deuxième single de la chanteuse américaine Lady GaGa. Il est issu du premier album de Lady GaGa, The Fame, sorti en 2008. Le morceau comprend un sample de Ma Baker par Boney M. pour la voix de fond.

Le clip se déroule au bord d'une piscine et dans une grande résidence. L'accent est mis sur le rendu des images et les jeux de lumière. La vidéo commence par Lady GaGa sortant de la piscine avec un masque de bal masqué brillant. Elle jette son masque de coté et la chanson commence sur un plan facial d'elle en train de chanter. Le clip présente une scène avec GaGa dans la résidence, jouant au poker avec ses amis, sur un canapé avec un homme et dansant au bord de la piscine en maillot de bain turquoise avec ses danseurs. La vidéo comporte aussi deux dogues allemands et plusieurs mannequins blancs au bord de la piscine tel des domestiques. Le clip montre de plus GaGa au bord de la piscine à contre-jour portant des lunettes de soleil où apparait les mots Pop Culture. La vidéo se termine sur le visage de GaGa en train de chanter l'air Mam-mam-mam-ma.

En haut



Abattage (poker)

L'abattage est le moment de la partie au poker ou les joueurs encore en jeux vont comparer leurs mains.

Cette phase du jeu a lieu lorsque le nombre de tours d'enchères défini par la variante du jeu a été atteint et qu'il reste encore au moins deux joueurs en jeu.

En haut



Omaha (poker)

Variante du poker a cartes communes, comportant, comme le Texas hold'em 5 cartes communes, mais 4 cartes fermées chez chaque joueur.

Les tours de mise se déroulent comme au Texas hold'em. Le Omaha (Aussi dit Omaha High) se pratique soit en limites fixes soit en pot limit.

En Omaha High, vous tirez des combinaisons plus puissantes qu'en texas hold'em. Une double paire, ou un brelan faible ont une valeur plutôt moyenne. Le but est d'approcher le plus possible des nuts c’est-à-dire d'avoir la main la plus puissante possible à la river.

Si vous jouez des combinaisons intermédiaires comme des quintes par le bas, des couleur non max, ou encore des couleurs alors qu'il y a possibilité de full (paire sur le board), vous serez battu régulièrement.

Ce jeu nécessite de jouer très serré, en commençant par sélectionner scrupuleusement sa main de départ. Votre main de départ doit vous permettre de faire une couleur (2 cartes de la même couleur avec un As ou un Roi), un full (une paire), une suite (des cartes fortes qui se suivent). La main citée en exemple plus haut est une bonne main de départ car elle permet des tirages multiples.

Les mains de départ à éviter sont les mains comportant 3 cartes identiques, 4 couleurs différentes, des cartes qui ne sont pas en relation entre elles c'est-à-dire trop distantes pour couvrir un tirage suite. À jeter sans réfléchir.

À voir aussi le Omaha High/Low, qui permet de jouer simultanément les mains les plus fortes et les mains les plus faibles dans le même coup. Le pot est alors divisé entre les gagnants suivant le niveau de leurs jeux high max et low max au showdown.

Il existe plusieurs variantes de Omaha classique; le Omaha 5, un classique des cercles parisien se joue à l'identique, sauf que vous avez 5 cartes privatives au lieu de 4.

L'Omaha est donc également joué dans sa variante Hi-lo, très communément en limit ou Pot limit. Comprendre le fait que maitriser l'omaha hi-lo est une obligations aux tout meilleurs joueurs de poker du monde du fait de sa présence dans la rotation des 5 variantes du H.O.R.S.E (Hold'em, Omaha hi-lo, razz, stud, stud hi-lo).

En haut



Source : Wikipedia