Podgorica

3.4796460177189 (565)
Posté par marvin 16/04/2009 @ 05:17

Tags : podgorica, monténégro, europe, international

Dernières actualités
Le Courrier des Balkans en séminaire à Novi Pazar - Courrier des Balkans
Le groupe venant de France est arrivé tard, après une longue route depuis l'aéroport de Podgorica, au Monténégro. Le premier dîner a été l'occasion pour les premiers arrivés de faire connaissance, et d'accueillir Son Excellence M.Erwin Hofer,...
Milo Djukanovic appelé à former le nouveau gouvernement monténégrin - Romandie.com
PODGORICA - Le Premier ministre sortant monténégrin, Milo Djukanovic, a été chargé jeudi par le président Filip Vujanovic, de former le nouveau gouvernement du Monténégro, étant en passe d'effectuer ainsi un cinquième mandat de Premier ministre,...
De partout... - El Moudjahid
et souvent exprimées en public... par nos partenaires" de l'Union européenne (UE) et de l'Otan, selon lesquelles Podgorica devait "partager leur position au sujet du Kosovo", a ajouté le président Vujanovic. Deux policiers irakiens ont été tués et...
Visit-Montenegro.com: Housing prices drop again - Visit Montenegro
Podgorica – The average prices per square meter of flats and apartments in the Capital have fallen 8% to €1402.10 compared to a year ago when the prices averaged €1525.50 per square meter – these are the results of the latest survey on property price...
L'INTENSIFICATION DES PRESSIONS EN VUE DE NOUVELLES ... - Radio Srbija
... similarités avec l'acte de reconnaissance de l'indépendance de la province serbe du Sud de la part de Skopje et de Podgorica, qui a suivi seulement un jour après que l'initiative serbe à l'Assemblée générale de l'ONU a été votée en automne dernier....
"Kosovo recognition, or serious damage" - B92
PODGORICA -- Montenegro recognized Kosovo because it would have suffered great damage otherwise, according to the country's president. In an interview for Belgrade daily Politika ahead of his visit to Serbia, Filip Vujanović said that he believed the...
FINA Water Polo World League Hosts More Prelim Matches - SwimmingWorldMagazine.com
NOTE, Men's World League: The winners from the three groups that competed in the European preliminaries of the FINA Men's Water Polo World League 2009 – and thus the first qualifiers for the Super Final (June 16-21 in Podgorica, MNE) - are as follows:...
Vujanović: Serbs aren't aliens - B92
Vujanović told the Montenegrins that they should respect their adopted state and invest in its development for the sake of good relations between the two countries, stressing that they must preserve their national identity, which officials in Podgorica...
Visit-Montenegro.com: Construction industry still expanding - Visit Montenegro
Podgorica (MINA-BUSINESS) – Construction industry in Montenegro is in bloom despite the global economic crisis – the Deputy Minister of Economic Development Maja Velimirovic Petrovic said. - Construction industry as an indicator of economic development...
Podgorica, Priština to have "full diplomatic relations" - B92
PODGORICA -- Montenegrin Parliamentary Speaker Ranko Krivokapić says he expects "full diplomatic relations between Podgorica and Priština" over the coming months. Krivokapić said that there are "many reasons for doing so"....

KK Budućnost Podgorica

KKBuducnost.jpg

Le Košarkaški Klub Budućnost Podgorica est un club monténégrin de basket-ball basé à Podgorica. Le club disputait le championnat yougoslave puis serbo-monténégrin, et fait partie, en 2006, des 8 premières équipes disputant le championnat monténégrin ligue A1. Le club participe également à la Ligue Adriatique.

Fondé en 1949 à Titograd (l'actuelle Podgorica, ce n'est qu'en 1980 avec l'arrivée de la compagnie Budućnost que le club se développe en arrivant en première division yougoslave. En 1988 il chute en deuxième division, pour retrouver l'élite 2 ans plus tard.

Le club obtient ensuite de très bons résultats dans la seconde moitié des années 1990, devenant ainsi un des club majeur du championnat. Avec l'indépendance du Monténégro et la création de la fédération le 26 juillet 2006, le club devient un des pionniers du naissant championnat monténégrin...

En haut



Monténégro

Armoiries du Monténégro

1Adopté unilatéralement; le Monténégro ne fait pas partie de la zone euro.

Le Monténégro (en monténégrin ou serbe, Crna Gora, en serbe cyrillique, Црна Гора, prononcé ) est un pays d'Europe du Sud bordé par la mer Adriatique et frontalier de la Croatie, de la Bosnie-Herzégovine, de la Serbie, du Kosovo et de l'Albanie. Les villes principales sont la capitale Podgorica (Titograd de 1945 à 1992) avec 170 000 habitants, Nikšić (75 000) et Pljevlja (37 000). L'ancienne capitale royale est Cetinje qui détient également le titre de « capitale de trône » (prestonica).

Le nom monténégrin ou serbe du Monténégro, Crna Gora, peut se traduire littéralement par « montagne noire », en référence aux forêts sombres qui recouvraient autrefois les Alpes dinariques.

Le nom du pays, dans la plupart des langues d'Europe occidentale, y compris en français, en italien et en anglais, et également en roumain (Muntenegru) est tiré du terme vénitien monte negro, qui a la même signification et remonte probablement à l'époque de la domination de Venise sur la région, au Moyen Âge.

D'autres langues, notamment celles parlées aux environs immédiats, ont adopté leur propre traduction de l'expression : c'est ainsi le cas de l'albanais (Mali i Zi), du grec (Μαυροβούνιο), du turc (Karadağ), du russe (Черногория), de l'islandais (Svartfjallaland, c'est-à-dire « pays de la montagne noire ») ou même de l'arabe (الجبل الأسود, "al-jabal u l-'aswad" la montagne noire).

Le Monténégro a une longue histoire de plusieurs siècles en tant que duché semi-indépendant, puis principauté autonome, puis en tant que royaume indépendant en 1910, avant qu'il ne rejoigne le Royaume de Yougoslavie en 1918. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale (pendant laquelle il avait été séparé de la Serbie et occupé par les Italiens), le royaume a été dissous sous le nouveau régime communiste et la province a été transformée en République socialiste de Monténégro, l'une des républiques fédérées de la République fédérale socialiste de Yougoslavie.

Dans la soirée du 3 juin 2006 le Parlement du Monténégro a officiellement proclamé l’indépendance du pays et la dissolution de la communauté d’États de Serbie-et-Monténégro (qui avait été instaurée de façon transitoire en 2003 après la dissolution de la République fédérale de Yougoslavie).

Le ministre islandais des Affaires étrangères Geir Haarde a annoncé avoir reconnu le Monténégro comme un pays indépendant et souverain, faisant ainsi de l’Islande le premier pays au monde à reconnaître l’indépendance monténégrine, la Russie lui emboîtant le pas le 11 juin, en devenant ainsi la première grande puissance à le faire, suivies dès le 13 juin, des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France qui ont adopté la même attitude, tout comme le gouvernement serbe.

Le 22 juin, le Monténégro devient le 56e État membre de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Puis le 28 juin, il est admis en tant que 192e État membre de l’Organisation des Nations unies.

Le 15 décembre 2008, le Monténégro présente sa candidature à l'Union européenne.

Le Monténégro mène un processus d'adhésion à l'Union européenne. Le processus d'adhésion impose au Monténégro de régler les problèmes liés à la criminalité, à la contrebande, au nationalisme (la région doit toujours faire face aux problèmes liés au multiculturalisme), à la corruption, à la liberté d'information et à la capture des criminels de guerre. Le processus de séparation administrative d'avec la Serbie est, en outre, encore loin du terme. Toutefois, ces dernières années le Monténégro a progressé dans pratiquement tous les critères d'adhésion (démocratie, État de droit, économie).

Le 15 octobre 2007, le Monténégro a signé l'Accord de stabilisation et d'association, réalisant ainsi l'un des critères d'adhésion à l'Union européenne.

Le Monténégro est situé dans les Balkans. C'est un territoire de forme relativement rectangulaire, bordé au Sud par la mer Adriatique, à l'Ouest par la Croatie et la Bosnie-Herzégovine, au Nord par la Serbie, au Nord-Est par le Kosovo et enfin au Sud-Est par l'Albanie.

Le territoire monténégrin s'étend depuis les hautes montagnes à la frontière avec la Serbie et l'Albanie — une partie des karsts de l'ouest de la péninsule balkanique — jusqu'à une étroite plaine côtière de deux à six kilomètres de large. Cette plaine s'interrompt abruptement au Nord, à l'endroit où le Mont Lovćen et l'Orjen plongent dans les bouches de Kotor. Ainsi, bien que disposant d'un large débouché sur la mer, le pays ne dispose pas de port important en raison d'un littoral très accidenté.

La région karstique du Monténégro se situe à environ 1 000 m d'altitude, certaines parties montant à près de 2 000 m, comme le mont Orjen (1 894 m), point culminant des chaînes calcaires côtières. La vallée de la Zeta est la zone la plus basse, avec une altitude d'environ 500 m. Le Monténégro possède quelques cavités naturelles.

Les montagnes du Monténégro comptent parmi les terrains les plus accidentés d'Europe et parmi les parties qui furent les plus érodées dans la péninsule balkanique pendant la dernière ère glaciaire. Le territoire culmine au Zla Kolata, dans les monts Prokletije, à une altitude de 2 534 m.

Du point de vue administratif, le Monténégro est divisé en 21 « municipalités » (opština en serbe), regroupant chacune une ville principale dont elle porte le nom.

La langue parlée au Monténégro est la variante iékavienne du serbe. Les indépendantistes monténégrins insistent pour l'appeler monténégrin. Le gouvernement a provoqué un mouvement de protestation chez les professeurs partisans de l’union avec la Serbie en souhaitant que les manuels appellent uniquement « langue maternelle » (et non plus « serbe ») la langue parlée au Monténégro. D'ailleurs, depuis l'accession à l'indépendance, les 44 % de Monténégrins qui se définissent comme Serbes (voir carte : en bleu) réclament leur autonomie linguistique.

Même si certains linguistes utilisent encore le terme « serbo-croate » pour définir la langue parlée au Monténégro, en Serbie, en Bosnie-Herzégovine et en Croatie, officiellement le « serbo-croate » n’existe plus, chaque pays nommant sa langue : « monténégrin », « serbe », « bosniaque » (voire « bosno-serbe » ou « bosnien » en fonction de l’écriture utilisée) ou « croate ».

Il y a cependant isoglosse entre ces langues (les locuteurs se comprennent spontanément, sans traducteur) : leur définition est donc politique. En revanche, il y a des différences partielles de lexique (certains mots, certaines conjugaisons ou déclinaisons varient) et surtout une différence d'alphabet : il est cyrillique et latin en Serbie (avec une utilisation courante de l'alphabet latin en dehors des situations officielles) et dans la République serbe de Bosnie, mais latin en Croatie et dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine. Au Monténégro, l'emploi de l'alphabet latin progresse rapidement depuis la fin de la Yougoslavie aux dépens du cyrillique.

Depuis le 24 février 2008, le gouvernement a fait passer une loi qui désigne comme monténégrin la langue officielle du pays et non plus serbo-croate.

La répartition ethnique au Monténégro n'est pas homogène, les Albanais sont situés en majorité à l'Est et au Sud-Ouest du pays; aux frontières du Monténégro et de la Serbie et aux frontières avec l'Albanie. Les Musulmans et Bosniaques (terme qui désigne fondamentalement le même groupe national, les slaves du sud islamisés) vivent en majorité dans la zone nord dénommée aussi Sandjak. Quant à la répartition Serbes-Monténégrins, elle a été très fluctuante dans le temps non pas à cause de mouvements de population mais bien parce que les gens peuvent se déclarer successivement Monténégrins ou Serbes principalement selon leurs options politiques (souverainisme/fédéralisme). On peut cependant définir grosso modo deux zones où les Serbes sont plus nombreux que les Monténégrins, la région du Sandjak et la région côtière. La petite minorité croate est localisée pour sa presque totalité dans la baie de Kotor.

Les Albanais du Monténégro représentent 10 % de la population et sont majoritairement de confession musulmane. Ils se trouvent surtout au sud du Monténégro à la frontière avec l'Albanie. Leurs noms ont été slavisés et leurs appellations subdivisées en : malisor, shqiptar et albanci.

Le Monténégro est le premier pays du monde à avoir inscrit la protection de l'environnement dans sa Constitution (en 1992).

Le droit de vote est accordé aux Monténégrins résidant dans le pays depuis plus de deux ans de façon continue. Cela interdit le droit de vote à la diaspora monténégrine, qui compte 800.000 rien que en Serbie, alors que le Monténégro est peuplé de un peu moins de 700.000 habitants.

Après l'indépendance, les fédérations sportives nationales monténégrines ont été fondées, dont la Fédération du Monténégro de football. D'autres fédérations sont en cours de constitution, comme la Fédération monténégrine de spéléologie.

Le Monténégro a remporté le championnat d'Europe de water-polo en 2008.

En haut



ŽKK Budućnost Podgorica

Le Ženska Košarkaški Klub Budućnost Podgorica (ou ŽKK Budućnost Podgorica) est un club féminin monténégrin de basket-ball situé dans la ville de Podgorica.

En haut



FK Budućnost Podgorica

Logo

Le FK Budućnost Podgorica est un club monténégrin de football basé à Podgorica et dont le directeur sportif est Anto Drobnjak.

Le club fut fondé en 1925. En 1946 il devient le seul club monténégrin du championnat de Yougoslavie. Les couleurs du club sont le bleu et le blanc. Ses plus grands succès au niveau national vinrent durant la période faste de la Yougoslavie en 1965 et en 1977 quand le club joua deux finales de Coupe de Yougoslavie. Les meilleurs footballeurs issus de Budućnost furent Predrag Mijatović, Dejan Savićević et Branko Brnović qui réussirent une fabuleuse carrière à travers les années 90.

En 2005, Budućnost joua en Coupe Intertoto contre le Valletta FC et le Deportivo La Corogne. En 2007, le club joua en Coupe de l'UEFA contre le club croate Hajduk Split.

En haut



Mladost Podgorica

Logo

Le Mladost Podgorica est un club monténegrin de football. Il est basé à Podgorica.

En haut



Branko Brnović

Branko Brnović est un ancien footballeur yougoslave, puis monténégrin, né le 8 août 1967 à Titograd ( RFS Yougoslavie), aujourd'hui Podgorica ( Monténégro). Il a notamment joué au Buducnost Podgorica, au Partizan Belgrade et à l'Espanyol Barcelone. Il a été sélectionné 27 fois en équipe de Yougoslavie ou de Serbie-Monténégro. Il a marqué 3 buts en sélection et a notamment participé à la coupe du monde 1998 avec la Yougoslavie. Il est depuis mars 2007, l'assistant du sélectionneur de l'équipe de Monténégro de football.

En haut



Source : Wikipedia