Palerme

3.3953674121226 (1252)
Posté par seb 12/04/2009 @ 05:09

Tags : palerme, italie, europe, international, football, sport

Dernières actualités
Lazio Rome: Ballardini nouvel entraîneur - Sports.fr
Le technicien italien, parti de Palerme quelques jours auparavant, remplace donc Delio Rossi, qui a mené les Biancocelesti à la victoire en Coupe d'Italie en mai dernier. A 45 ans, Ballardini a paraphé un contrat de deux saisons avec les Laziale,...
Palerme : fin de la grève des éboueurs - Le Figaro
Les éboueurs de Palerme (Sicile), en grève du zèle depuis plus d'une semaine, ont repris progressivement le travail aujourd'hui mais un retour à la normale prendra encore une semaine, a rapporté l'agence italienne Ansa. Le personnel de la société en...
Le chemin de croix de «Toto» - Libération
Quelle résurrection possible pour ces figures des quartiers populaires de Palerme, fange de la fange, Jésus des caniveaux et des bouches d'égouts, édentés, sales et débiles, laissés pour compte absolus, oubliés des dieux ? Cipri et Maresco, lorsqu'ils...
Serie A: Zenga, de Catane à Palerme - Europe1
Le Transalpin, qui était cette saison l'entraîneur de Catane, a accepté le challenge proposé par les grands rivaux siciliens de Palerme. A 41 ans, l'ancien patron du Dinamo Bucarest trouve un donc une équipe plus ambitieuse que celle qui lui avait été...
Simplicio veut rester à Palerme - Sambafoot.com
Palerme sort d'une solide saison en Série A. Huitième, c'est une place qui plaît bien au club, à six longueurs seulement du premier ticket gagnant pour la Coupe d'Europe. Parmi les auteurs de cette grande et belle saison, on trouve le Brésilien...
Torino et Palerme intéressés par Vincent Laban, de l'Anorthosis - Le Parisien
Les clubs italiens du Torino et de Palerme ont fait part de leur intérêt pour le milieu offensif français de l'Anorthosis Famagouste (D1 chypriote), Vincent Laban, indique le joueur. "Un de mes agents est en contact avec les clubs italiens du Torino...
Berlusconi: Rome, Naples, Palerme sont "sales" et "ressemblent à ... - AFP
ROME (AFP) — Les grandes villes italiennes de Rome, Naples et Palerme "ressemblent plus à des villes africaines qu'européennes" en raison de la "saleté des rues" et des graffiti qui recouvrent les murs, a estimé lundi le chef du gouvernement Silvio...
Palerme : Miccoli prolonge - Ouest-France
En fin de contrat à l'issue de la saison, Fabrizio Miccoli a rempilé pour trois ans supplémentaires avec Palerme. L'attaquant international italien est désormais lié jusqu'en 2012 avec le club sicilien. Fabrizio Miccoli (29 ans) vient de prolonger de...
1.200 personnes participeront à la vente aux enchères organisée ... - Le Point
Parmi les destinations à saisir figurent Tahiti, New York, Malé, Oslo, Milan, Colombo, Bangkok, Palerme, Los Angeles, Kos, Chennai, Punta Cana, Londres, Copenhague, Madrid, Belfast, Cancun, Samana ou encore Santorin. Mise à prix de certains vols : 1...

Palerme

La ville de Palerme

Palerme (Palermu en sicilien) est une ville italienne, chef-lieu et plus grande ville de la région Sicile avec 720 000 habitants (les Palermitains). Elle se situe dans une baie sur la côte Nord de l'île.

Palerme est située dans l'ouest de la Sicile, sur la côte Nord, allongée le long de la mer Méditerranée. La ville est largement déployée sur la Conca d'Oro, la "coquille d'or", plaine réputée pour ses terres fertiles. Un petit fleuve, l'Oreto, traverse Palerme dans sa partie sud. Autour de la Conca d'Oro des sommets encerclent la ville, tel le Monte Pellegrino, surplombant Palerme par le nord et culminant à 606 m. 3 réserves naturelles se trouvent à proximité de la ville.

Palerme bénéficie d'un climat méditerranéen caractérisé par des hivers doux et humides et des étés chauds et secs. Le record absolu de chaleur est de 45,5°C et le minimum est de -0.5°C le 8 janvier 1981. Le total des précipitations est de 633.1 mm, avec un maximum lors des pluies orageuses d'automne. Les chutes de neige sont très rares et éphémères. Mais ces données climatiques générales cachent des écarts sensibles selon les quartiers. Le centre de la ville est le plus chaud, et des épisodes de brouillard peuvent se manifester en hiver sur certaines zones, en particulier autour du Parco della Favorita.

La ville est fondée aux alentours du VIIIe siècle av. J.-C. par des commerciaux Phéniciens dans un port naturel. Pendant la Première Guerre punique, Palerme est un important bastion pour Carthage jusqu'à ce qu'elle soit conquise par les Romains en 245 av. J.-C..

Le nom latin de Palerme était Panormus. Sous l'empereur Auguste, des légionnaires romains sont stationnés dans la ville. La Sicile était dans l'Antiquité une île où la langue dominante était le grec ancien, notamment sur la partie est. Palerme se situait à la frontière avec la zone où le grec était parlé. Lorsque les Vandales fondent leur empire en 439 avec l'actuelle Tunisie comme centre et Carthage pour capitale, la Sicile est plusieurs fois envahie et les Vandales essayent de l'annexer définitivement.

En 535, la ville passe de nouveau aux mains des Romains (d'Orient) et sous l'Empire byzantin, Palerme connaît pendant deux siècles une période florrissante.

Au cours du IXe siècle elle passe sous la domination des musulmans. Elle devient alors la capitale de l'île. L'arabisation et l'islamisation furent d'autant plus radicales qu'une importante immigration berbère suivit les famines qui ravagèrent l'Afrique du Nord de 1004 à 1040. Palerme restera musulmane de 831 à 1071 et l'influence musulmane de cette époque est encore visible dans l'architecture de la ville.

Sous les Normands (à partir de 1072), d'autres monuments hors du commun sont construits. Roger II de Sicile établit une cour, où il fait travailler des scientifiques arabes, comme le géographe Al-Idrisi, qui établit une mappemonde synthétisant le savoir cartographique de l'époque.

En 1194, Palerme passe sous le commandement des Hohenstaufen et Frédéric II transforme la ville en un lieu de résidence fastueux. Palerme voit sa vie culturelle bouillonner, Frédéric II maintenant l'osmose entre les différentes cultures grecque, musulmane et latine.

Un des évènements notables du Moyen Âge survenu sur l'île ont été les Vêpres Siciliennes. En 1282, des Français de Sicile ont été massacrés par les habitants lors d'une révolte. Ainsi à Palerme, 2 000 Français ont trouvé la mort lors de cette Pâque sanglante. En tout, ce sont au moins 10 000 Français qui furent massacrés.

Par la suite, la ville fut occupée par les Aragonais, les Autrichiens et les Bourbons. Sous les Espagnols, la population passa de 30 000 habitants au milieu du XVe siècle à 135 000 à la veille de la peste de 1656. Aux XVIe et XVIIe siècles, Palerme se pare de nombreux monuments de style baroque dont beaucoup sont encore intacts de nos jours. En 1648 éclate une émeute de la faim : les artisans obtiennent de nouveaux privilèges.

Les Bourbons unissent la Sicile au royaume de Naples en 1734 ; Palerme devient une simple ville de province, la cour royale se trouvant à Naples. La ville et ses palais tombent en désuétude. Le 12 janvier 1848, Palerme est la scène des premiers bouleversements révolutionnaires d'Europe et tient tête aux Napolitains jusqu'en mai 1849.

En 1860, Giuseppe Garibaldi arrive à Palerme et parvient à l'annexer ainsi que l'ensemble de la Sicile au Royaume d'Italie, nouvellement unifié. C'est l'occasion d'une seconde chance. Palerme est à nouveau le centre administratif de la Sicile, et un certain développement industriel et économique voit le jour, soutenu par la famille Florio. Au début du XXe siècle, Palerme commence à s'étendre en dehors des murs de la ville, vers le nord surtout le long du nouveau boulevard, la Via della Libertà. Sur l'avenue se construisent de nombreuses villas de style Art Nouveau, dont certaines sont de l'architecte Ernesto Basile.

Palerme survit pendant la période fasciste sans subir de dégâts mais l'invasion des Alliés en juillet 1943 s'accompagne de bombardements massifs qui détruisent complètement le port et ses quartiers environnants. Soixante ans plus tard, le centre-ville n'est pas encore complètement reconstruit et les bâtiments détruits font partie du paysage.

En 1947, la Sicile devient une région autonome et Palerme est à nouveau le siège du Parlement. Le développement économique et social de la ville a été freiné par les activités de la Mafia qui a fait main basse sur la ville. Palerme fut célèbre pour ses multiples règlements de compte entre clans, atteignant un sommet en 1981/82. Elle fut néanmoins marquée par les actions des juges Giovanni Falcone et Paolo Borsellino, assassinés en 1992 et qui ont donné leur nom à l'aéroport; et du maire Leoluca Orlando entre 1985 et 2000.

Bien que la ville se développe de manière assez anarchique vers le sud et que la pauvreté s'y étende, Palerme reste une ville avec trois millénaires d'histoire derrière elle, de magnifiques palais et églises, des marchés riches en couleur, une cuisine fabuleuse et une variété culturelle unique.

Palerme est un grand centre tertiaire. Etant la capitale de la Sicile, de nombreuses administrations ont leur siège dans la ville. Le tourisme tient également un rôle important, grâce à son climat et à son très riche patrimoine culturel. L'industrie et l'agriculture sont moins développées.

Le réseau des transports urbains est actuellement en pleine recomposition. Le métro de Palerme est pour l'heure composé de 2 lignes (A et B). Un métro léger est projeté, il traversera la ville du nord au sud sur 17,6 km (lignes C et D). Sont également prévus 3 lignes de tramway, dont la première ouverture devrait avoir lieu en 2011.

La ville de Palerme est desservie par les autoroutes A19 vers l'est de la Sicile (Catane, Messine) et A29 vers l'ouest (Trapani, l'aéroport de Palerme (Falcone e Borsellino) à 30km, également accessible en métro (ligne A)). La via Regione Siciliana relie ces deux axes, et constitue la grande artère de circulation de l'agglomération palermitaine.

La gare ferroviaire assure des liaisons vers de nombreuses villes siciliennes, ainsi que vers le reste de l'Italie (Rome, Milan, Trieste).

Palerme est bien sûr un port, aux activités variées (commerce, plaisance). Plusieurs sites sont en activité, le principal étant en centre-ville. Pour le trafic passager, c'est le 6e port d'Italie, avec en 2007 2,4 millions de personnes qui y ont transité, dont 470 000 lors de croisières. Des liaisons régulières existent vers le reste de l'Italie (Cagliari, Naples, Civitavecchia, Livourne, Gênes).

Palerme est un grand centre culturel avec de nombreux musées.

Au rez-de-chaussée: bois sculptés, vases arabes, sculptures de Gagini, fresque du XVe s Le triomphe de la mort. Au 1er étage: peinture sicilienne du XIIe au XVIe s, oeuvres d'Antonello da Messina dont L'Annonciation, salle des croix avec deux crucifix gothiques.

Fondée en 1803, l'université de Palerme accueillait en 2006 plus de 63 000 étudiants.

Les secteurs de "La Champagneria", "I Candelai", "La Kalsa", "La Vuccirìa", "Il Borgo Vecchio", et "Zona di Viale della Libertà" sont connus pour leur vie nocturne avec cafés, restaurants, discothèques, musiques diverses.

Palerme offre un patrimoine exceptionnel, tant du point de vue de son abondance que de sa diversité. La plupart des églises, palais et monuments se trouvent dans le centre ancien.

Palerme est connue pour ses nombreux marchés à l'ambiance unique. La variété de leurs étalages, au décor exotique, est une véritable attraction touristique. Les quatre sites principaux sont le marché de Ballaro, le marché de la Vucciria (du français "boucherie"), le marché du Capo et le marché du Borgo Vecchio.

Situé sur le monte Pellegrino: sommet à 606m, avec une large vue sur Palerme. On y trouve le Sanctuaire de Sainte Rosalie situé à 458m. Santa Rosalia (Sainte Rosalie) est la sainte patronne de Palerme, encore largement vénérée à travers fêtes et processions.

Palerme dispose d'un certain nombre d'équipements sportifs, parmi lesquels le stadio Renzo Barbera pour le club de football de l'US Palerme, d'une capacité de 37500 places.

La ville était connue autrefois pour son important club de volley-ball, aujourd'hui disparu.

En haut



Internationaux de Palerme

Les Internationaux de Palerme (Sicile, Italie) sont un tournoi de tennis féminin du circuit professionnel WTA.

L'épreuve est organisée chaque année, mi-juillet, sur terre battue et en extérieur.

La première édition remonte à 1990.

Avec quatre succès (dont trois consécutifs de 2004 à 2006), Anabel Medina Garrigues détient le record de victoires en simple.

En haut



Rosalie de Palerme

La procession de Sainte Rosalie à Palerme

Rosalie de Palerme (en italien Santa Rosalia) - (1130-1160) est la patronne de la ville de Palerme en Italie et de la ville de El Hatillo au Venezuela.

Selon la légende, Rosalie est née en 1130, au sein d'une noble famille sicilienne. Elle était la fille de Sinibald, seigneur de Quisquina et de Rosa, parente de Roger II de Sicile, roi de Sicile, et descendante de la famille de Charlemagne. C'était une jeune fille très pieuse, qui se retira, à l'âge de 14 ans, dans une grotte du monte Pellegrino où elle passa les dernières années de sa vie, buvant l'eau d'une source et se nourrissant de ce que la nature lui offrait alentour. Elle mourut en 1160.

En 1624, la peste se déclara à Palerme, et Sainte Rosalie apparut d'abord à une femme malade, puis à un chasseur auquel elle indiqua où se trouvaient ses reliques. Elle lui ordonna de transporter ses restes à Palerme et d'organiser une grande procession en les transportant dans les rues de la cité.

Le chasseur gravit la montagne, et retrouva les restes de la sainte là où elle le lui avait dit. Il fit ce qu'elle lui avait recommandé, et dès la fin de la procession, la peste cessa. Après ce miracle, Sainte Rosalie fut vénérée comme la sainte patronne de Palerme et un sanctuaire fut érigé à l'endroit où ses restes avaient été retrouvés.

Depuis, une grande fête appelée Festino a toujours lieu le 15 juillet, pendant laquelle une statue de Rosalie est portée au long des rues, mais aussi le 4 septembre, jour de sa fête, la tradition veut que les fidèles montent pieds nus depuis la ville jusqu'au mont Pellegrino.

Sainte napolitaine aux mains pleines de feux, Rose au cœur violet, fleur de sainte Gudule, As-tu trouvé ta croix dans le désert des cieux ?

En haut



Aéroport de Palerme

Palermo-Airport-bjs2007-01.jpg

L'aéroport international de Palerme Falcone-Borsellino, aussi connu sous le nom de Punta Raisi, est situé sur la commune de Cinisi, à 32 km à l'ouest de Palerme. Il est le plus important de Sicile et l'un des plus importants d'Italie, avec 4 280 614 passagers transportés en 2006.

Il est relié à la ville de Palerme par l'autoroute et pat le métro.

L'aéroport a été rebaptisé Falcone-Borsellino en mémoire des deux juges anti-mafia Giovanni Falcone et Paolo Borsellino assassinés en 1992.

En haut



US Palerme

US Palerme.png

L'US Palerme (Unione Sportiva Città di Palermo en italien) est un club italien de football basé à Palerme. Le club présidé par Maurizio Zamparini et entrainé par évolue en 2008-2009 en Serie A.

Le club est fondé en 1898 sous le nom de « Anglo Panormitan Athletic and Football Club ». En 1907, le club est rebaptisé « Palermo FBC » et adopte ses couleurs rose et noir. Après la grave crise de 1987 qui empêche le club de s'aligner en compétition, ce dernier est rebaptisé « Unione Sportiva Città di Palermo ». L'équipe est entrée en Série A en 2003/2004, avec Francesco Guidolin comme entraîneur, et s'est qualifiée en 2006 par la Coupe UEFA pour sa première fois.

En 2005/2006, Guidolin quittait l'US Palermo, et Luigi Del Neri était engagé comme nouvel entraîneur de l'équipe sicilienne. Cependant, Del Neri était relevé de ses fonctions en janvier 2006, et remplacé par Giuseppe Papadopulo, qui qualifia le club en Coupe Intertoto. A la fin du championnat, le président Maurizio Zamparini rappelait Francesco Guidolin à la tête de l'équipe pour la saison 2006/2007. Guidolin a été écarté du poste d'entraîneur le 23 avril 2007 après la défaite 4-3 à domicile contre le FC Parme; il a été remplacé par son assistant Renzo Gobbo et l'entraîneur de l'équipe juvénile Rosario Pergolizzi jusqu'à la fin de la saison. Guidolin a été rappelé deux semaines après pour entraîner l'équipe pour les deux dernières journées du championnat. Le 30 mai 2007 Stefano Colantuono a été engagé comme entraîneur pour la prochaine saison du championnat de Serie A. Après la défaite 5-0 contre la Juventus FC le 25 novembre 2007, le président renvoya Stefano Colantuono et redemanda à Francesco Guidolin de revenir aux affaires.

En haut



Source : Wikipedia