Nevada

3.4064801178402 (1358)
Posté par seb 28/02/2009 @ 06:03

Tags : nevada, etats-unis, amérique, international

Dernières actualités
Victoire de Lance Armstrong dans la Nevada City Classic - nouvelobs.com
AP | 22.06.2009 | 06:45 Lance Armstrong a remporté dimanche la Nevada City Classic, une épreuve cycliste difficile qui se dispute sur une seule journée au pied du massif californien de la Sierra Nevada. Le septuple vainqueur du Tour de France s'est...
Armstrong à Nevada City - Eurosport
Ce sera à Nevada City ce dimanche pour la American Classic Nevada City, une course de 90 minutes qui promet d'être très nerveuse. Un bon test pour les 3 coureurs d'Astana. Vainqueur de cette même épreuve en 1998, Levi Leipheimer a déclaré être excité à...
Nevada Classic : Succès d'Armstrong - Ouest-France
L'Américain Lance Armstrong a remporté dimanche la Nevada City Classic, une épreuve qui se dispute dans la Sierra Nevada. Devant 15 000 spectateurs, Lance Armstrong (Astana), septuple vainqueur de la Grande Boucle, a poursuivi victorieusement sa...
Armstrong en course à Nevada City dimanche - France Info
Devenu papa pour la quatrième fois il ya quelques jours, Lance Armstrong, rentré aux Etats-Unis après le Tour d'Italie, a annoncé sur le site communautaire Twitter qu'il prendrait part dimanche à une course en circuit dans la ville de Nevada City en...
Mirage solaire dans le désert ? - GreenUnivers
Le désert de Mojave, l'une des zones les plus ensoleillées au monde, à cheval entre trois États, la Californie, le Nevada et L'Arizona, est convoité par tous. Les touristes s'y rendent en masse pour sa somptueuse Vallée de la Mort....
De la graine de champion - Nouvelliste
Jacob Robitaille évolue en catégorie Élites sur le circuit junior Nevada Bob's de Golf Mauricie. (Trois-Rivières) La deuxième étape du circuit junior de golf Nevada Bob's était disputée, hier, sur les allées du club Du Moulin, un parcours balayé par...
Les projets de casinos foisonnent en Asie - Cyberpresse
révolutionné l'industrie des jeux dans cette région du monde, c'est bien évidemment Macao», dit Andy Nazarechuk, le doyen du campus singapourien de l'Université du Nevada de Las Vegas. «Macao est la vedette dans le monde asiatique dès qu'il s'agit de...
L'Algérie profonde (Mercredi 24 Juin 2009) - Liberté-Algérie
Et là, bonjours la pagaille et, malheureusement, les dégâts, comme cet accident qui a eu lieu vendredi et qui a failli dégénérer entre les fêtards et les occupants d'un taxi de type Nevada, provoquant, pendant plus d'une demi-heure, un blocage total de...
Dernières brèves du cyclisme - Vélo 101
Il a remporté hier la Nevada City Classic, une course en circuit disputée à Nevada City, dans le nord de la Californie. Le Texan s'est imposé en solitaire dans les ultimes tours après avoir lâché ses compagnons d'échappée, Ben Jacques-Maynes (Bissell)...
Plage climatisée, golf en plein désert... Ecolo le tourisme ? - Rue89
Archipels artificiels, ski à Dubai ou golf dans le désert du Nevada… Rue89 vous emmène en vacances décadentes. Bronzer sous un soleil de plomb sans être dérangé par la chaleur, grâce à une plage climatisée… C'est ce que permettra, dès 2010,...

Nevada

Carte des États-Unis avec le Nevada en rouge.

Le Nevada est un État de l'ouest des États-Unis, bordé au sud-ouest par la Californie, au nord par l'Oregon et l'Idaho et à l'est par l'Utah et l'Arizona.

Les premiers habitants du Nevada puis ces peuples se sont sédentarisés et ont laissé de nombreux vestiges de leur culture et notamment des pétroglyphes (Red Rock Canyon, Vallée de Feu). Ils vivaient en adaptation avec les contraintes naturelles. Dans le Grand Bassin aride, les tribus pratiquaient la chasse et cultivaient des lopins irrigués. Elles tressaient l’armoise d’Amérique et utilisaient le saule du désert pour confectionner des nattes et des pagnes. Les Shoshones (au milieu de l'État), les Paiutes du nord (au nord-ouest) et du sud (sud-est) sont les tribus les plus célèbres. Les Washoes occupent une partie de l'ouest de l'État ainsi que la Californie.

Le Congrès des États-Unis établit le Territoire de l'Utah le 14 août 1850 qui regroupait alors les États actuels de l'Utah, de l'Idaho et du Nevada. En 1859, la découverte du filon d'argent de Comstock (Comstock Lode) près de Virginia City provoqua l'afflux d'aventuriers.

En 1860, les Amérindiens Paiute, sous le commandement de Numaga, commencent à attaquer les campements blancs et les liaisons du Pony Express. L'intervention de l'armée écrase le mouvement de rébellion.

Le 2 mars 1861, le Territoire du Nevada fut séparé de celui de l'Utah et prit donc son nom actuel, un raccourci de Sierra Nevada. Le 31 octobre 1864, le Nevada devint le 36e État des États-Unis. Il absorba en 1866 le comté de Pah-Ute du territoire de l'Arizona, à l'ouest du fleuve Colorado. D'autres filons d'or et d'argent furent découverts au début du XXe siècle (Tonopah, Goldfield et Rhyolite). D'autres minerais firent également la richesse de la région tels que le cuivre, le molybdène et le lithium.

Avec l'épuisement de certains filons et la grande dépression des années 1930, l'industrie du jeu se développa à partir des années 1930. Fondée en 1905, Las Vegas devint rapidement la capitale du jeu.

D'une superficie de 286 353 km², le Nevada est peuplé de 1 998 257 habitants (2000). Sa capitale est Carson City.

Le Nevada se trouve à l'ouest des États-Unis dans la région naturelle du Grand Bassin et dans la région économique de la Sun Belt. Il s'agit d'un État enclavé à l'intérieur du continent et qui n'a pas un accès direct au littoral Pacifique. Il est bordé par cinq États : la Californie à l'ouest, l'Oregon et l'Idaho au nord, l'Utah à l'est et l'Arizona au sud. Ses limites représentent une longueur totale de 2 382 km ; elles sont régulières car elles suivent les méridiens et les parallèles, sauf celle qui le sépare de l'Arizona et qui suit le cours du fleuve Colorado. Le Nevada s'étend sur sept degrés de latitude (35/42°N) et six degrés de longitude (114/120°W). Il se situe à la même latitude que la Grèce. Sa forme évoque celle d'un trapèze dont la pointe correspond au sud. Avec une superficie totale de 286 351 km², soit environ la moitié du territoire français métropolitain, le Nevada est le septième État le plus vaste des États-Unis. La plus grande distance nord-sud mesure environ 780 km, pour 515 km d'est en ouest.

Le Nevada se trouve à une altitude moyenne de 1 675 mètres. Le point culminant est le Boundary Peak qui s'élève à 4 005 mètres au sud-ouest de l'État, près de la frontière avec la Californie. Les autres sommets sont Wheeler Peak (3 992 m.), Mount Jefferson (3 642 m.), Mount Charleston (3 633 m.) et North Schell Peak (3 622 m.). Par ailleurs, une cinquantaine de sommets dépassent les 2 750 mètres d'altitude. Le point le plus bas se situe à 146 mètres d'altitude, au sud de l'État.

Le Nevada appartient au Grand Bassin qui s'étend aussi à l'est de la Californie. Le relief est constitué d'une succession presque parallèle de chaînes de montagne. La plupart mesure une centaine de kilomètres de long. Les plus étirées sont la Schell Creek Range (210 km), la Toiyabe Range (188 km) et les Ruby Mountains (165 km). Ces chaînes (ranges en anglais) encadrent des bassins d'orientation longitudinale comblés au Miocène par des alluvions. On trouve aussi des grabens et des horsts délimités par des failles normales typiques dans une zone de distension. Cette topographie est le résultat d'une tectogenèse intense qui crée des failles qui délimitent des grabens. Les vallées reçoivent les débris de l'érosion au pied des chaînes et de leur glacis.

À des altitudes dépassant parfois 3600 mètres, les montagnes accueillent des forêts luxuriantes habitées par de nombreuses espèces endémiques. Le nord du Nevada s'étend dans le désert du Grand Bassin, où les températures sont chaudes en été et très basses en hiver. La région orientale de l'État est plus humide. La région de Las Vegas est située, quant à elle, dans le désert des Mojaves. Elle reçoit moins de précipitations en hiver mais subit la mousson arizonienne.

Le climat du Nevada est marqué par la continentalité et l'altitude. La position d'abri à l'est de la Sierra Nevada explique en partie le caractère aride ou semi-aride de l'État (en général, moins de 300 mm annuels). Les masses d'air humides venant du Pacifique ont du mal à passer la barrière montagneuse. L'altitude est responsable du froid hivernal, mais aussi d'une augmentation des précipitations : par exemple, la ville d'Ely se trouve à la même latitude que Reno mais reçoit davantage de précipitations car elle se situe plus en hauteur (1960 mètres contre 1370 mètres au-dessus du niveau de la mer).

Les régions les plus arrosées (plus de 200 mm annuels) se trouvent dans la région du Lac Tahoe et au nord, particulièrement dans les chaînes de montagne (Montagnes Ruby par exemple). Le sud est beaucoup plus sec et plus chaud : Las Vegas reçoit chaque année 104 mm de précipitation et la température moyenne est de 19,5°C (contre 9,5°C à Winnemucca et 7,5°C à Reno). L'hiver, la neige n'est pas rare sur les sommets dépassant les 2000 mètres, dans tout l'État.

Le principal fleuve du Nevada est l'Humboldt (480 km) qui coule entièrement à l'intérieur de l'État, dans la partie nord. Il ne se jette dans aucune mer, comme de nombreuses rivières du Grand Bassin. Le Colorado coule au sud. Les autres cours d'eau sont des affluents plus ou moins importants, généralement alimentés par la fonte des neiges au sommet des montagnes au printemps. On peut ainsi distinguer trois bassins : à l'ouest, les rivières Truckee et Carson naissent dans la Sierra Nevada et sont liés à des lacs d'altitude ; au nord, la rivière Owyhee est un affluent de la rivière Snake qui parcourt le nord-ouest des États-Unis. Enfin, les rivières Virgin, White et Muddy se jettent dans le lac Mead et rejoignent le fleuve Colorado.

Les principaux lacs naturels se trouvent à l'ouest de l'État et sont des lacs d'altitude : le lac Tahoe est à cheval sur la Californie et le Nevada. Il mesure 502 km² et se trouve à 1 867 mètres d'altitude. Il s'agit du troisième lac le plus profond d'Amérique et le huitième du monde.Pyramid Lake (487 km²) est un lac endoréique alimenté par la rivière Truckee. Enfin, le Walker Lake est un lac naturel de 272 km². Au sud, le lac Mead est la principale étendue d'eau. Il s'agit d'un lac articifiel créé par le barrage Hoover sur le Colorado dans les années 1930. Il s'étend sur 180 km de long en amont de l'ouvrage, mesure 640 km² et possède 885 km de rivages cumulés.

La Sierra Nevada est une chaîne montagneuse relativement élevée (plusieurs sommets dépassent 4 000 mètres d'altitude). Elle est asymétrique avec un versant occidental qui monte progressivement vers la ligne de crête, et un versant oriental qui descend de façon abrupte. C'est ce versant qui concerne une petite partie du Nevada, autour du lac Tahoe. Cette partie a été fortement érodée par les glaciations qui se sont succédé pendant l'ère quaternaire. La végétation est constituée de forêts de conifères avec une prédominance du pin tordu et du pin de Jeffrey. En haute altitude, on trouve des espèces adaptées telles que le sapin rouge, la pruche subalpine et le pin argenté. Cette région est parsemée de nombreux lacs d'altitude, vestiges de la dernière glaciation, bordés de prairies et de milieux aquatiques. Les sommets sont le domaine de la pelouse alpine, des marmottes, des pikas et des mouflons.

Le nord du Nevada se caractérise par des plateaux et des bassins arides, des plaines tapissées de roches magmatiques et de montagnes dispersées. Les secteurs de basse altitude sont le domaine de la steppe à armoise. Les chaînes sont en général couvertes de buissons et de graminées, sauf en altitude où l'on rencontre le pseudotsuga et le tremble. La région est trop aride pour pouvoir pratiquer l'agriculture, sauf dans quelques secteurs irrigués.

Le centre du Nevada est une vaste zone endoréique où l'écoulement des eaux se perd dans les dépressions fermées et n'est pas permanent. Le relief est fait d'une alternance de chaînes isolant des bassins, occupés par des étendues salées temporairement inondées. Le climat est marqué par l'aridité une grande partie de l'année. La végétation et la faune sont adaptées à ces contraintes naturelles : halophytes, herbacées, armoise, arbrisseaux sont communs. Cependant, cette région du Nevada est moins aride que le sud.

Le désert des Mojaves s'étend au sud du Nevada : il s'agit d'un désert d'abri et d'altitude. Il est dans sa plus grande partie recouvert de plaines rocailleuses, parfois interrompues par des chaînes montagneuses. La région reçoit moins de 150 mm de précipitations par an mais se situe à des altitudes assez élevées, comprises entre 1 000 et 2 000 mètres. C'est pourquoi il arrive que la neige tombe en certains endroits l’hiver. L'amplitude thermique varie de façon très importante d’une saison à l'autre. La végétation est adaptée à l'aridité et à l'altitude : les yuccas, dont le plus emblématique est le Joshua Tree, les agaves (Agave utahensis), les oponces et d'autres cactus (Echinomastus johnsonii), le créosotier sont fréquents. Le printemps est la période pendant laquelle s'épanouissent de nombreuses fleurs. La faune est le plus souvent nocturne et comprend des prédateurs (puma, coyote, renard nain) qui se nourrissent de rongeurs (lièvre, dipodomys, ...). Plusieurs animaux sont venimeux (monstre de Gila, serpents, araignées...).

Le principal problème du Nevada est l'aridité. Il se pose avec acuité dans les secteurs les plus peuplées, particulièrement dans l'agglomération de Las Vegas où la demande en eau est forte.

Le barrage Hoover fut construit dans les années 1930 pour répondre aux besoins de la ville. Aménagé sur le fleuve Colorado, l'ouvrage créa une étendue d'eau artificielle, le lac Mead, qui s'étend sur environ 150 kilomètres. Alors que le réservoir du barrage Hoover ne suffit plus à l’alimentation en eau des États voisins, le fleuve Colorado est quasiment asséché en aval. La diminution de l’apport en eau douce dans le golfe de Californie provoque une élévation du taux de salinité néfaste à la vie marine. Dans le milieu aride du Nevada, d'autres cours d'eau se tarissent à cause de l'évaporation et des prélèvements humains pour les besoins de l'irrigation.

Les parcs et réserves naturelles furent créés pour le loisir des citadins et des touristes, mais aussi pour protéger la faune et la flore. Le parc national du Grand Bassin a été créé en 1986 et se trouve à l'est du Nevada. Il couvre 312 km² au pied du Wheeler Peak. Il existe par ailleurs de très nombreux parcs d'État.

L'État du Nevada a pour objectif d'atteindre le seuil de 20 % de sa consommation en énergie renouvelable, d'ici à 2015, notamment grâce aux centrales solaires installées dans le désert. Nevada Solar One, un installation de 64 MW située près de Boulder City dans le désert des Mojaves, est la troisième centrale solaire la plus importante du monde. 14 unités produisent 1,27 million de mégawatt-heure par an d'électricité d'origine géothermique (2005) et cinq nouvelles usines sont en projet. Cette énergie est utilisée dans l'industrie agro-alimentaire.

L'activité minière entraîne toutes sortes de pollution : le mercure perdu par l’orpaillage est de loin la première source.

L'État du Nevada est divisé en 16 comtés et une cité indépendante, celle de Carson City. Avec une superficie de 47 000 km², le comté le plus étendu est le comté de Nye. Le plus petit est celui de Storey, au nord-ouest. Le comté de Clark est le plus peuplé (1 777 539 habitants en 2006) à cause de l'agglomération de Las Vegas. Le moins peuplé est celui d'Esmeralda (790 habitants en 2006).

Au Nevada, la part de la population vivant à la campagne est inférieure à la moyenne nationale (16,7 % en 2006) : 10,5 % des habitants résident en ville. Le Nevada est dominé par l'agglomération de Las Vegas (1 777 539 habitants en 2006 ) qui concentre 62 % de la population de l'État.

Selon le Bureau du recensement des États-Unis, le Nevada avait une population de 1 998 257 habitants en 2000, ce qui le plaçait en 35e position sur 50. Pour 2005, la population est estimée à 2 414 807 habitants. La densité est plus faible que celle des États-Unis, en raison des contraintes naturelles (aridité, montagnes). Mais la densité moyenne du Nevada (8 hab./km²) cache d'importantes disparités géographiques : au sud le comté de Clark compte 67 hab./km² ; mais 12 comtés sur 17 ont une densité inférieure à 5 hab./km².

Le Nevada fait partie des États de l'ouest qui connaissent une importante croissance démographique. Entre 1990 et 2000, il a gagné 796 424 habitants, soit une hausse de 66,3 %, la plus forte des États-Unis. La tendance se poursuit entre 2000 et 2006 (+ 24,9 %). Cette augmentation , s'explique par un solde migratoire largement positif. Les Américains, mais également les immigrés, sont attirés par le développement économique et le climat de cette région de la Sun Belt.

À plus grande échelle, la situation est contrastée : la population est en forte augmentation dans les comtés du sud (comtés de Clark et de Nye) et du nord-ouest (comtés de Lyon et Pershing).

La population de l'agglomération de Las Vegas a augmenté de 83 % entre 1990 et 2000, ce qui constitue le record national. Au contraire, les comtés montagneux, arides et peu peuplés de l'ouest perdent des habitants (comtés d'Esmeralda et Mineral). Lors du prochain recensement, et si la tendance se poursuit, le Nevada obtiendra sans doute au moins un siège de plus à la Chambre des Représentants, soit un total de 4 (ici en fonction des données de 2005).

Le Nevada est l'un des rares État où la part des hommes (50,6 %) l'emporte sur celle des femmes (49,4 %). Cette situation révèle le passé minier de la région. La population du Nevada est un peu plus jeune que celle du pays (25,7 % contre 24,8 % de moins de 18 ans). Le revenu par habitant est légèrement supérieur à la moyenne nationale (21 989 $ contre 21 587 $ en 1999) et le taux de personnes vivant sous le seuil de pauvreté est inférieur (11,1 % contre 12,7 %).

La composition de la population révèle la grande diversité ethnique et culturelle du Nevada. Si les Blancs constituent le groupe majoritaire, la part des Hispaniques (23,7 % en 2005) est relativement importante, à cause de la proximité du Mexique. Les Latinos représentent la première minorité de l'État, loin devant les Afro-américains (7,2 %) et les Asiatiques (5,8 %).

En 2000 14,1% des personnes recensées déclaraient avoir un ancêtre allemand, 11 % irlandais, 10,1 % anglais, 6,6 % italien.

Le Nevada est un État politiquement modéré de tendance républicaine mais il existe un fort ressentiment politique entre le nord républicain et le sud démocrate du Nevada, plus particulièrement encore entre le comté de Washoe (Reno) et celui de Clark (Las Vegas). En fait, les élus des comtés du nord ont longtemps exercé un contrôle politique sur l'État en dépit de la forte croissance autant économique que démographique du comté de Clark.

Depuis 1912, et à l'exception de l'année 1976, les électeurs du Nevada ont toujours apporté majoritairement leurs suffrages (et leurs grands électeurs) au candidat finalement vainqueur de l'élection présidentielle au plan national.

Lors des élections présidentielles de 2004, le président George W. Bush y a obtenu 50,47 % des suffrages contre 47,88 % au démocrate John Kerry.

Le dernier démocrate à avoir emporté l'État est Barack Obama en 2008.

Le gouverneur de l'état est le républicain Jim Gibbons qui a succédé en janvier 2007 au républicain Kenny Guinn (gouverneur depuis 1999). Quatre des cinq autres postés élus de l'exécutif sont détenus par des républicains.

Au niveau du législatif de l'État, l'assemblée de 42 membres est dominée par 27 démocrates alors que le sénat de 21 membres est contrôlé par 11 républicains.

Au niveau fédéral, les deux sénateurs de l'État sont le républicain John Ensign et le démocrate Harry Reid alors que deux républicains et un démocrate représentent le Nevada à la chambre des représentants. Par ailleurs, Harry Reid est le chef de la majorité démocrate du Sénat.

Selon les données du Bureau d’analyses économiques du gouvernement américain, le PIB du Nevada s’élevait à 110 158 millions de $ en 2005, soit 0,9% du PIB américain. Il se classait alors 35e sur 50 États. Le production par habitant s’établissait à 39 555 $, un chiffre supérieur à la moyenne nationale (36 842 $ / hab.). Le Nevada occupait la 11e place du pays pour le PIB/hab. en 2005. En 2004-2005, la croissance économique atteignait 7 %, la plus forte du pays. Ce dynamisme s’explique par la forte augmentation de la population qui stimule la consommation et le BTP. Le taux de chômage est proche de la moyenne nationale avec 4,6 % de demandeurs d'emploi en juin 2007. Las Vegas est la capitale économique de l'état et représente 70 % des revenus.

Les mines du Nevada sont exploitées depuis le XIXe siècle. Ce secteur procure 10 561 emplois directs et 48 000 emplois indirects en 2005. Avec 8,6 % de la production mondiale, le Nevada est le quatrième producteur d’or du monde et les réserves sont encore considérables. Des 28 sites en activité en 2005, le principal est celui de Barrick’s Betze-Post Mine, dans le comté d’Eureka qui produit 43 tonnes en 2005. La production d’or est en plein essor depuis les années 1980 et dépasse la production pendant la ruée vers l'or dans la deuxième moitié du XIXe siècle. La production d’argent représente quant à elle 309 millions de tonnes. Ce métal a valu au Nevada le surnom de « Silver State », même s'il est aujourd'hui dépassé par l’Alaska. L’extraction des métaux précieux est coûteuse en raison des salaires élevés des mineurs et leur valeur dépend de la demande mondiale. La production de cuivre est encouragée par la hausse récente des cours : les géologues et les compagnies poursuivent leurs travaux de prospection à travers tout l'État.

Par ailleurs, le Nevada occupe le premier rang du pays pour la production de gypse, de barite, de magnésite, de lithium et de diatomite. Il produit aussi des matériaux de construction (graviers, sable, Chaux) dont la demande est stimulée par la croissance démographique. Le Chlorure de sodium est extrait à Fourmile Flat, dans le comté de Churchill), les gemmes (opale et turquoise), dans la Virgin Valley (comté de Humboldt). Le Nevada produit enfin du mercure et de la dolomite, mais très peu de pétrole et pas de charbon, pourtant nécessaires aux centrales thermiques.

92 % de la production électrique est le fait de centrales thermiques fonctionnant au charbon (48,5 %) et au gaz (43,5 %). Le reste de la production est assurée par l'hydroélectricité (4,3 %) et la géothermie (environ 3%).

Le Nevada n'est pas un grand État agricole : seuls 9 % de la superficie sont utilisés pour l'agriculture ou l'élevage et ces activités ne dégagent que 490 millions de $ de recettes (2005). L’élevage occupe 78,6 % des terres mises en valeur et fournit 43,7 % de la production agricole en valeur. 56,9 % des terres arables sont irriguées. Le fourrage, la luzerne, la pomme de terre, les oignons, les produits laitiers et la viande constituent les principales productions rurales du Nevada.

Malgré ses richesses minières, le Nevada n'est pas une région industrielle de premier plan aux États-Unis. Cela tient aux contraintes naturelles, aux faibles densités, à l'absence de débouché maritime direct ou de voies de navigation fluviale et, d'une manière générale, à un réseau de transport très lâche. La proportion d'ouvriers travaillant dans l'industrie est beaucoup moins importante que la moyenne nationale (3,9 % contre 10,2%),.

L'économie du Nevada repose sur le secteur tertiaire, en effectifs, comme en valeur. En nombre d'emplois, les trois premiers secteurs de l'économie du Nevada sont les loisirs (26 %), le commerce et les transports (17,8 %) et les services financiers ou professionnels (12,4 %). Ce sont surtout le jeu et les spectacles qui font le dynamisme de l'État. Les casinos de Las Vegas, du lac Tahoe et de Reno attirent des visiteurs du monde entier.

L'Interstate 15 passe à travers le sud de l'État, dans la région de Las Vegas. L'Interstate 80 traverse le nord du Nevada, elle rejoint l'Utah à l'est à la Californie à l'ouest en passant par Reno. L'État est aussi traversé par des autoroutes fédérales : US-6, US-50, US-93, US-95 et US-395, et opère 189 autres routes. Cependant, Reno, Carson et Las Vegas ne sont pas reliées par une Interstate ou une autoroute primaire.

En haut



Site d'essais du Nevada

Troupe militaire observant un essai nucléaire sur le Site d'essai du Nevada en novembre 1951

Le site d'essais du Névada (Nevada Test Site : NTS) est une région des États-Unis dépendant du Département de l'Énergie des États-Unis ayant servi pour 928 essais nucléaires de 1951 à 1992.

D'une superficie de 3 500 km², il se situe aux coordonnées 37°06′40″N 116°04′16″W / 37.11111, -116.07111 dans le Comté de Nye au Nevada. Les impacts des essais sont nettement visibles au moyen du logiciel Google Earth. De plus les dates, la puissance et le nom des essais est mentionné à chaque fois.

Les programmes de recherche sur la propulsion nucléaire telle NERVA furent testé sur le site.

Le 27 août 1957 lors de l'essai "Pascal-B" de la série de tests nucléaires souterrains de l'Opération Plumbbob, une plaque en acier dont le poids est estimé à environ une tonne, qui fermait le puits du test, a été expulsée à très grande vitesse et n'a jamais été retrouvée ensuite.

En haut



Reno (Nevada)

Vue générale de Reno

Reno est le siège du comté de Washoe, dans l'État du Nevada. Selon le recensement de 2000, sa population était de 180 480 habitants, ce qui en fait la troisième ville du Nevada, après Las Vegas et Henderson City. Reno se trouve à 41 km au nord-est du lac Tahoe, dans le désert. Reno partage sa frontière avec la ville de Sparks. Connue comme « la plus grande petite ville du monde », Reno est aussi célèbre pour ses casinos et pour être le lieu de naissance de la corporation de jeu Harrah's Entertainment.

Reno est le siège de International Game Technology, constructeur de la plupart des machines de jeu du monde.

Le site de la ville actuelle fut colonisé vers 1858 et appelé par la suite Lake’s Crossing. La population de cette communauté augmenta après la découverte d’un important gisement d'argent à proximité, dans les années 1850. En 1868, le chemin de fer atteignit la ville et la communauté fut rebaptisée Reno en l’honneur du général de la guerre de Sécession Jesse Lee Reno.

La température moyenne est de 10,4 °C et le total annuel des précipitations est de 190 mm.

On trouve à Reno l'université du Nevada fondée en 1874, le musée d'Art du Nevada, le musée d'Histoire de l'État du Nevada et le musée national de l'Automobile de la Fondation William F. Harrah. Reno est connue pour ses courses. Courses de ballons à air chaud, courses aux pylônes de warbirds (des avions majortairement issus de la seconde guerre mondiale font des courses en rase-mottes sur un "circuit" délimité au sol par des pylônes), courses automobiles.

Reno est un centre de commerce de la distribution et de la production industrielle, situé dans une région d'élevage et d'exploitation minière. On y fabrique des matériaux de construction, de l’équipement électronique. La ville est également un lieu de villégiature apprécié pour ses grands casinos. La législation libérale de cet État donne à Reno la réputation d'une ville où l'on peut facilement obtenir le divorce.

En haut



Sierra Nevada (Californie)

La Sierra Nevada à Lone Pine. La photographie montre le versant oriental de la chaîne et le lac asséché d'Owens

La Sierra Nevada (chaîne de montagnes enneigées en espagnol) est une chaîne de montagnes élevées à l'est de la Californie aux États-Unis. Son principal sommet est le Mont Whitney (4 421 mètres). La Sierra Nevada offre une grande diversité de paysages. La variété de la faune, de la végétation et du relief dépend de l'altitude et du versant. Derrière la Sierra Nevada se trouve un grand désert : la Vallée de la mort (Death Valley). La chaîne offre plusieurs parcs naturels : le Yosemite est célèbre pour ses forêts, ses cascades et ses falaises granitiques.

Au-delà de 2500 mètres, en été, les chaleurs sèches sont modérées par des averses orageuses. La combinaison d'une végétation sèche, du faible taux d'humidité et des orages provoque des feux de forêts fréquents.

Géologiquement, la Sierra Nevada est un massif granitique qui s’est basculé et fragmenté par l’est, le long d’un système de cassures. Le flanc occidental de la chaîne s’est soulevé et incliné sous l’effet des forces tectoniques qui agissent toujours ; des séismes secouent l’est de la chaîne (le séisme de Lone Pine, par exemple, en 1872). La vallée centrale de Californie et la vallée d'Owens qui encadrent à l'ouest et à l'est la sierra, se sont au contraire affaissées.

Il y a plusieurs millions d’années, le granite s’est formé en profondeur par refroidissement très lent du magma, constituant de vastes intrusions magmatiques appelées batholites. Le magma a aussi affecté les roches sédimentaires et volcaniques voisines, formant des couches de roches métamorphiques.

La phase la plus ancienne a lieu pendant le précambrien et le début du paléozoïque : la région de la Sierra Nevada, située alors sur une marge continentale passive, est lentement recouverte par des dépôts sédimentaires. Entre la fin du dévonien et au cours du permien, la Laurentia (ancêtre de la plaque nord-américaine), pousse vers l’ouest et entre en collision avec la plaque océanique de Farallon. Ce processus donne naissance à un arc insulaire volcanique ; par le jeu de la tectonique des plaques, l’espace océanique disparaît progressivement et l’arc insulaire névadien se retrouve soudé à la plaque continentale.

Entre 20 et 5 millions d’années avant notre ère, des phénomènes volcaniques affectent le nord et l’est de la Sierra Nevada : les géologues ont retrouvé des traces d’épandage de lave et de cendres, ainsi que des orgues basaltiques. Le Lyell Canyon et la Pumice Valley sont tapissées de cendre et de matériaux volcaniques.

Il y a 10 à 20 millions d’années, la Sierra Nevada commence à se soulever par l’est où apparaissent de nombreuses failles actives. La partie orientale de la chaîne s’élève brusquement au-dessus de l’actuelle Vallée d'Owens, alors que le versant occidental se forme en pente douce. Ce soulèvement provoque l’encaissement des cours d’eau et la surexcitation de l'érosion : c’est à cette époque que les vallées fluviales se creusent avec un profil en « V » . Il provoque aussi des fissures et des diaclases dans le granit qui facilite le travail de l’érosion. À la suite des phases de refroidissement de l’ère quaternaire, des glaciers se forment et érodent les vallées en modifiant leur profil (en « U » ou « vallées glaciaires » telles que les vallées de Hetch Hetchy ou de Yosemite). Ces dernières ont un fond plat et large, parfois occupé par des lacs. Les parois qui les encadrent sont escarpées et forment par endroits de véritables falaises. Enfin, les moraines représentent les traces les plus caractéristiques du passé glaciaire de la région.

Les glaciers actuels se sont formés au cours du petit âge glaciaire ; ils se trouvent dans des cirques exposés au nord et à très haute altitude. Mais le réchauffement climatique actuel tend à les faire disparaître.

Les Amérindiens sont les premiers occupants de la sierra (tribus des Paiute à l’est et des Miwok à l’ouest). Ils font du commerce en empruntant les cols de montagne. Les archéologues ont retrouvé des pointes de flèches en obsidienne, témoins de la culture amérindienne. En 1844, le lieutenant John C. Frémont, accompagné par Kit Carson, était le premier homme blanc à voir le lac Tahoe. Avec la fièvre de l’or, les pentes de la sierra commencent à se peupler. La California Geological Survey commence à explorer la région sous la direction de Josiah Whitney qui donna son nom au plus haut sommet de la chaîne. En 1863, ils foulent le sol du Yosemite puis, en 1864, celui du Kings Canyon.

Sierra Nevada signifie montagne enneigée en espagnol. En avril 1776, le père Pedro Font, qui participait à la deuxième expédition de Anza, donna ce nom aux montagnes qu’il voyait au loin. Son surnom, « la chaîne de lumière », est attribué à John Muir.

En haut



Source : Wikipedia