Montgeron

3.3807919123866 (1187)
Posté par seb 23/03/2009 @ 07:20

Tags : montgeron, essonne, île-de-france, france, environnement

Dernières actualités
A Montgeron, le PS mobilisé pour "sauver le soldat Hamon" - Europe1
Huit membres du Parti socialiste se sont succédé mardi soir à la tribune du meeting de Montgeron, dans l'Essonne, pour soutenir Benoît Hamon, troisième sur la liste socialiste en Île-de-France, et menacé de perdre son siège au Parlement européen le 7...
Yerres : un policier blessé dans une bagarre entre bandes - Le Parisien
Huit jeunes ont été interpellés, mais seulement quatre ont finalement été placés en garde à vue au commissariat de Montgeron (Essonne). Les quatre garçons, âgés de 17 à 24 ans, sont accusés de violences sur personne dépositaire de l'autorité publique,...
Tentative de braquage avec un 4X4 à Yerres - Le Parisien
Les individus cagoulés ont ensuite pris la fuite à bord d'une voiture munie d'un gyrophare, abandonnant le 4x4. Sur place, la BAC de Montgeron, la police judiciaire d'Evry, la police scientifique et la brigade de répression du banditisme de Versailles...
Le PS concentre ses efforts sur les électeurs socialistes tentés ... - Le Monde
Une autre manifestation de solidarité socialiste est prévue mardi 2 juin à Montgeron (Essonne). Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Aurélie Filippetti et quelques autres dirigeants quadragénaires issus de divers courants viendront prêter main forte à...
Svetlana Bolshakova ira à Berlin - RTBF
Avec ce nouveau record, elle réalise aussi son record personnel en plein air, l'ancien était de 14m17, établi en mai 2006 à Montgeron, à l'époque elle était encore russe. Bulgarie. Le quatuor a réalisé le temps de 40.36 secondes....
Athlétisme : Compaoré est déjà prêt - Journal L'Alsace
Je suis venu ici pour faire une séance technique et je n'étais pas dans la rivalité », analyse Benjamin Compaoré, le triple sauteur de l'ASPTT Strasbourg, vainqueur avec 16,98 m, loin devant son compatriote de l'ES Montgeron, Karl Taillepierre (16,78...
Athlétisme : Les haies et le demi-fond aussi - maville.com
Cette année, l'Algérien a déjà amélioré son record lors du meeting de Montgeron et il ne viendra certainement pas à Nantes dans le seul but d'encaisser un chèque. Enfin, sur le 3 000 m, le vainqueur de l'an dernier et 8 e performeur mondial sur 5 000 m...
La quête de Pognon - DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace
Celles de 2005 où le sprinter de l'ES Montgeron s'était révélé au plus haut niveau en devenant le premier Français à descendre sous les dix secondes (9''99), le 5 juillet à Lausanne. Depuis, la chance n'a guère souri au recordman de France,...
3 000 € dérobés au supermarché - Le Parisien
Hier, à 8 h 15, un jeune, encagoulé, a braqué le supermarché Aldi, avenue Charles-de-Gaulle, à Montgeron. C'est le troisième vol à main armée en un mois dans la circonscription. Le malfrat a pointé une arme de gros calibre sur une employée pour...
Fête de la musique 2009 : le programme en Essonne (91) - Le Figaro
Avec les élèves du conservatoire de Dourdan, de Montgeron (91) et de Saint Arnoult (78). 12h : L'Affanfare Les Vieilles Boulles (fanfare déambulatoire), 14h : groupes amateurs de la ville de Morangis (rock, métal, percussions), 18h: Orphéon Célesta...

Montgeron

L'hôtel de ville.

L'hôtel de ville.

Montgeron est une commune française située dans le département de l'Essonne et la région Île-de-France.

Elle fait partie de la région naturelle de la Brie, et plus particulièrement du "pays" de la Brie française. Elle a intégré la communauté d'agglomération de Sénart Val-de-Seine le 20 décembre 2002.

Ses habitants sont appelés les Montgeronais.

Situé dans le nord-est de l'Essonne,en pleine agglomération parisienne, la commune présente une superficie de 1122 hectares, dont près de 47% est occupée par la Forêt de Sénart. Elle représente à elle seule un des cantons du département et est rattaché à la huitième circonscription de l'Essonne. La commune est desservie par plusieurs lignes de bus intra-départemental, une gare du RER D, ainsi qu'un axe routier majeur, la RN6.

La ville tend à développer un réseau de transport adaptés aux exigences des habitants, des demandes de création de lignes de bus sont en cours.

La ville dispose d'un lycée (2200 lycéens), Le Lycée de Montgeron crée en 1947 en tant que lycée expérimental. De deux collèges : Le collège Pompidou, et le Collège Weiler, ainsi que de cinq écoles primaires.

La coopération décentralisée est organisée avec * Grand-Popo au Bénin ( Bénin).

En haut



Gare de Montgeron - Crosne

Gare de Mongeron 1.jpg

La gare de Montgeron - Crosne est une gare ferroviaire de la commune française de Montgeron (département de l'Essonne) et desservant également la ville de Crosne. Elle se trouve sur la Ligne classique Paris - Marseille et se situe à une distance de 17,45 km de la gare de Paris-Lyon.

La gare est desservie par les trains de la ligne D du RER. En 2003, sa fréquentation était estimée à entre 2 500 et 7 500 voyageurs par jour.

Le bâtiment de la gare est l'œuvre de l'architecte François-Alexis Cendrier, qui a aussi construit de nombreuses autres gares de la compagnie du PLM.

En haut



Canton de Montgeron

Le canton de Montgeron est une division administrative française située dans le département de l'Essonne et la région Île-de-France.

Ce canton est organisé autour de Montgeron dans l'arrondissement d'Évry. Son altitude varie de 31 m (Montgeron) à 88 m (Montgeron) pour une altitude moyenne de 32 m.

Le canton de Montgeron fut créé par le décret n°67-589 du 20 juillet 1967, il regroupait à l'époque les communes de Montgeron, Crosne et Vigneux-sur-Seine.

Le canton de Montgeron groupe une commune et compte 23 105 habitants.

En haut



Louis Basile Carré de Montgeron

Louis Basile Carré de Montgeron est un écrivain et magistrat français né à Paris en 1686 et mort en 1754 à Valence. Il est surtout connu pour avoir été un défenseur du jansénisme et des Convulsionnaires.

Il est le fils unique d'un magistrat qui l'élève en lui laissant beaucoup de liberté. Carré de Montgeron devient, selon ses propres termes, un libertin sans aucune religion. La curiosité le pousse à se rendre sur la tombe du diacre Pâris au cimetière Saint-Médard de Paris, le 7 septembre 1731.

Il dit tout d'abord avoir été frappé et ému en voyant « le recueillement, la componction, la ferveur qui étaient peints sur le visage de la plupart des assistants  ». Il adresse alors une prière au diacre et reste plusieurs heures auprès de la tombe.

Selon ses dires, il se convertit alors comme Blaise Pascal l'avait fait dans la nuit du 23 novembre 1654. Il rentre alors chez lui, consigne ce qui lui est arrivé et devient non seulement un ardent défenseur des miracles opérés par l'intercession du diacre Pâris, mais également un figuriste convaincu de la réalité des prophéties convulsionnaires, notamment celles concernant la conversion des juifs.

Carré de Montgeron passe à partir de cette date l'essentiel de sa vie à défendre la cause convulsionnaire. Il s'attaque notamment à l'archevêque de Sens, Languet de Gergy. En septembre 1732 il est, tout comme une majorité des parlementaires parisiens, exilé en Auvergne. Il en profite pour commencer l'œuvre de sa vie : une réfutation complète des attaques contre les miracles du diacre Pâris et les convulsionnaires. Il rassemble des certificats, des actes notariés, des mémoires, toutes pièces justificatives. Il fait dessiner par le peintre Jean Restout des portraits des miraculés qui sont ensuite gravés. Ce travail lui prend quatre années, le tout clandestinement car il n'a pas demandé la nécessaire permission de publier qui lui aurait été, de toutes façons, refusée.

Il fait relier très richement quelques exemplaires à destination du roi Louis XV, du duc d'Orléans et du premier président du Parlement. Lorsque tout est prêt, en juillet 1737, il se rend à Versailles pour remettre en mains propres son ouvrage au roi. Une convulsionnaire lui avait prédit qu'il réussirait à rencontrer le roi, donc il n'a pas estimé nécessaire de prévoir quoi que ce soit pour se faire introduire. D'après le propre récit de Montgeron, il s'installe derrière la porte de la pièce où dîne le roi et récite des prières en attendant. Un grand seigneur finit par lui ouvrir la porte et Carré de Montgeron se rend auprès du roi, devant lequel il se met à genoux. Il présente son ouvrage à Louis XV en lui récitant un discours explicatif dans lequel il fustige la Bulle Unigenitus et plaide pour les Appelants. Le roi donne le volume au cardinal de Fleury. Il se retire ensuite « sous les yeux ébahis des courtisans qui ne dirent pas un mot, comme avait prédit la convulsionnaire », se rend ensuite chez le duc d'Orléans pour lui remettre son exemplaire, et rentre chez lui. Le cardinal de Fleury avait donné presqu'immédiatement l'ordre de l'arrêter, ce qui est fait à son domicile au milieu de la nuit.

Carré de Montgeron est incarcéré par lettre de cachet à la Bastille. Il restera incarcéré pour le reste de sa vie, malgré des protestations de ses confrères. L'intégralité de la première édition de son ouvrage, soit 5000 exemplaires, est brûlée dans les fossés de la Bastille. Mais une autre édition est immédiatement diffusée à partir d'Utrecht, à très bas prix, puisqu'il avait pris ses précautions auparavant.

Deux mois et demi après son incarcération, Carré de Montgeron est transféré à Villeneuve-les-Avignon, dans une abbaye bénédictine où il n'est plus qu'exilé. Il recommence à correspondre avec ses amis jansénistes et continue son ouvrage. Il crée et finance également des écoles gratuites auxquelles il fournit des livres jansénisants. L'évêque d'Avignon l'envoie alors en exil à Viviers et lui refuse plusieurs fois la communion, ce qui provoque une fois encore des protestations des parlementaires. Cette tentative de défendre un confrère débouche sur une nouvelle lettre de cachet qui, le 29 juin 1739, exile Montgeron à Valence. Il est interné dans la citadelle de la ville, où il doit en sus payer sa nourriture et son logement.

Il peut tout de même continuer son œuvre et fait publier à l'étranger les deuxième et troisième volumes de la Vérité des miracles, en 1741 et 1747. Il meurt en 1754 à Valence, après dix-sept ans de captivité, et est enterré dans le cimetière des pauvres.

En haut



Source : Wikipedia