Moby

3.4321100917235 (1090)
Posté par talos 28/04/2009 @ 16:07

Tags : moby, pop rock, musique, culture

Dernières actualités
Depeche Mode, Moby & co. ont attiré plus de 35.000 à Werchter - RTL Info.be
Quelque 35.000 festivaliers ont assisté samedi, sur la plaine de Werchter, aux concerts de Motor, Tom Helsen, Duffy, Keane, Moby, Depeche Mode et Basement Jaxx, lors de TW Classic, premier festival de l'été. L'événement s'est déroulé sans problème...
Moby : "Mistake" version française - Musiqueradio - News
Après « Pale Horses », « Mistake » est le nouveau single de Moby et le deuxième extrait de « Wait For Me », nouvel album studio de l'artiste électro américain prévu pour le 29 juin en France sur Because Music. En passe d'être présentées aux radios...
ACTU - Moby serait-il triste ? - Première
Après nous avoir mis l'eau à la bouche avec deux singles (Shot In the Back of the Head et Pale Horses), Moby lâche un troisième morceau, Mistake, avant la sortie de son prochain album le 29 juin. Si l'on se penche sur les deux singles précédents,...
Moby, Lily Allen, The Ting Tings, Julien Doré - festival les ... - viaFrance
Depuis qu'il est devenu une figure planétaire, Moby cultive un paradoxe : dès qu'il monte sur scène, le célèbre New-Yorkais Moby retrouve sa vraie nature punk, celle qu'il n'a cessé d'entretenir, y compris en revisitant ses très nombreux hits électro....
Moby devient DJ résident sur Virgin Radio - Le Zapping du PAF
Très beau coup pour Virgin Radio puisqu'à l'occasion de la sortie de son nouvel album, Wait for me, le lundi 29 juin, Moby devient Rock DJ résident sur Virgin Radio et sera chaque vendredi à partir du 3 juillet, sur Virgin Radio, pour un set rock en...
Moby Dick (BD) - CritiquesLibres.com
Tout le monde connaît cette histoire magnifique d'un vieux capitaine dont la jambe a été arrachée par un cachalot blanc mythique nommé Moby Dick. Le capitaine Achab sur son vieux bateau Péquod est rongé par un désir de vengeance obsessionnel....
Quand Moby nous livre ses "blips" - ShotActu
Afin de donner quelque chose à manger avant la sortie de son nouvel album Wait For Me, Moby vient de créer sur son site officiel des petits clips appelés "blips" qui présente chacun des seize morceaux de sa galette. Dans ces mini-cadeaux de 30 secondes...
Moby: simplicité volontaire - Cyberpresse
Le musicien et DJ new-yorkais Moby surprend ses fans en annonçant la sortie, le 30 juin, de Wait For Me, son neuvième album, un an à peine après celle de Last Night. Aussi prompte que soit la parution de ce nouvel album posé et mélancolique,...
Moby dévoile le clip de Pale Horses, sombre et magnifique, et ... - Pure People
Après avoir dévoilé le premier extrait de son nouvel album, Shot in the back of the head, et le clip signé de son mentor David Lynch, Moby annonce la parution de l'album Wait for me avec un deuxième extrait : Pale Horses (sortie le 22 juin),...
EXCLU: Moby devient DJ sur Virgin Radio - Le Blog de Jean-Marc Morandini
Né le 11 septembre 1965 à New York, Richard Hall alias Moby, est l'arrière petit-neveu de l'écrivain Herman Melville, auteur du roman Moby Dick, d'où son pseudo. Jeune musicien new-yorkais, guitariste punk vers l'âge de 15 ans, il se convertit à la...

Moby

Moby en mars 2004 à New York

L'artiste aborde, à travers la musique électronique, une multiplicité de genres musicaux où il puise son inspiration aussi bien dans la techno, que dans le blues ou le rock.

En 1991 également, Moby remixe la chanson Chorus, un tube du groupe anglais Erasure. Son mixage de Chorus (Vegan Mix) figure uniquement sur l'édition limitée du CD-single d'Erasure Am I right ?.

Moby retombe ensuite dans un anonymat relatif et sort de nombreux singles « électro » sous son nom ou sous des pseudonymes aussi variés que Voodoo Child, Barracuda, UHF, DJ Cake, Lopez et Brainstorm/Mindstorm. Malgré ses indéniables qualités, son album « Ambient » (1993) reste inaperçu. L'album suivant, le premier pour Elektra Records s'intitule Everything is Wrong. Sorti en 1995, il n'a guère plus de succès que le précédent, malgré un accueil favorable de la critique. Moby enchaîne ensuite avec l’album Animal Rights en 1996, précédé du single controversé That's when I reach for my revolver. Le retour au punk rock désoriente complètement les fans qui attendent un album de musique « ambient ». Après une nécessaire remise en question, Moby revient à l'électro avec I Like to Score, une compilation de compositions dont certaines sont reprises sur des bandes originales de films, comme le morceau atmosphérique God Moving Over the Face of the Waters, qui illustre la scène finale du film Heat de Michael Mann, ou encore une version survitaminée du thème de James Bond. Quelques années après, en 1998, sa mère décède d'un cancer.

En 2001, Moby réalise l'un de ses rêves en jouant sur scène avec son héros de jeunesse, David Bowie. Le 11 septembre, jour de son anniversaire, il assiste tétanisé aux attentats du World Trade Center, depuis le toit de son immeuble. Quelques mois plus tard, il est aussi au centre d'une polémique avec le rappeur Eminem après avoir traité sa musique de misogyne et d'homophobe. Eminem se moque de lui dans « Without Me », affirmant notamment que « personne n'écoute de la techno ». La querelle se poursuit aux MTV Video Music Awards de 2002 bien que Moby clame haut et fort qu'il respecte les talents musicaux d'Eminem.

Le 24 février 2002, l'artiste participe à la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques d'hiver de Salt Lake City. Le 14 mai de la même année, il publie le très attendu 18 (qui contient notamment les tubes We Are All Made of Stars, In This World et "Extreme Ways", la B.O De la Trilogie "Jason Bourne") puis se consacre à des projets plus confidentiels, comme l'album Baby Monkey qu'il sort sous le pseudonyme de Voodoo Child. Après s'être investi dans la campagne anti-Bush de 2004, Moby revient à ses claviers avec un nouvel album, Hotel sorti le 14 mars 2005.

Sur son site officiel qu'il nourrit notamment de son journal quotidien et de ses photos, Moby ne cache pas ses engagements politiques (démocrate idéaliste, il a soutenu activement John Kerry lors des présidentielles américaines de novembre 2004), religieux (il est un chrétien non-conformiste, il s'est fait tatouer une croix dans la nuque) ou en faveur des animaux (c'est un activiste vegan, il participe à de nombreuses actions et a signé la bande originale de Earthlings). Il est également la figure emblématique de la défense de la neutralité des sociétés américaines sur Internet et fervent opposant d'une évolution d'Internet vers des services de plus en plus restreints pour les internautes les moins aisés. Le musicien réside depuis plus de dix ans à New York à côté de chez David Bowie et a fondé avec l'une de ses amies un petit salon de thé végétalien, TeaNy (jeu de mots sur NY, New York et les mots anglais tiny (petit) et tea (thé)), dans lequel il se rend fréquemment.

En 2006, à l'occasion de la sortie de son best of, Moby et Mylène Farmer enregistrent en duo une reprise version new wave de Slipping Away. Le titre donne lieu, sur le même album, à une version espagnole titrée Escapar, interprétée en duo avec l'artiste espagnole Amaral.

Le 10 mars 2008, Moby sort un nouvel album, Last Night, précédé par le single Alice (14 janvier 2008). Durant l'été 2008, on le voit en DJ au Showcase à Paris ainsi qu'aux Eurockéennes de Belfort, le 6 juillet 2008.

Le 25 août 2008, Mylène Farmer sort son septième album studio, Point de suture, sur lequel elle invite Moby sur la chanson Looking for my name.

En haut



Go – The Very Best of Moby

Go - The Very Best Of Moby est un album réunissant les plus gros succès de Moby et mis en vente en 2006. Plusieurs versions furent créées pour différentes régions de la terre, les succès n'étant pas les mêmes partout.

Cinq versions différentes de Go-the very best of Moby furent réalisées pour différentes parties du globe, chacune incluant différents titres en fonction de leur popularité dans chaque région.

Il y a deux versions de luxe qui ont été réalisées, une pour les États-Unis, et une autre pour tous les autres pays. Au Royaume-Uni, en France et en Amérique du Sud cette dernière version était vendue en plus de la version à un seul disque.

En France, Go–the very best of Moby a été disque d'or avec près de 75000 ventes.

En haut



L'Argus / Moby Dick

L'Argus / Moby Dick et un navire de Greenpeace.

En haut



Moby Dick (bande dessinée, Pécau)

Moby Dick est une série de bande dessinée française de science-fiction librement adaptée du roman éponyme d'Herman Melville.

En haut



Moby thesaurus

Moby thesaurus est un logiciel de thesaurus.

Il fait partie du Moby project et a été placé dans le domaine public en 1996.

Il est intégré par exemple dans mobysaurus.

En haut



Moby Dick (film, 1956)

Moby Dick est un film américano-anglais de 1956, réalisé par John Huston d'après le roman homonyme d'Herman Melville.

Ishmael, jeune marin qui rêve d'aventure, s'embarque à bord du Pequod, un baleinier. Ce navire est commandé par le capitaine Achab qui est mû par une unique obsession: il veut absolument tuer Moby Dick, une baleine tueuse, qui lui a fait perdre sa jambe. Achab entraînera ainsi son équipage à le suivre à travers toutes les mers, à la poursuite du monstre mais aussi de son propre destin.

En haut



Moby (album)

Moby est le deuxième album de Moby, paru en 1992. Sorti originellement au États-Unis, le disque a fait preuve d'une réédition en 1993 avec pour titre The Story So Far et une modification dans la liste des titres.

Cet opus reprend deux titres du précédent album de Moby dont "Go", titre emblématique de l'artiste, célèbre avec sa reprise du thème de Twin Peaks sur une rythmique techno. L'ensemble de l'album fait d'ailleurs honneur au style, devenant tour à tour breakbeat ou trance, ce qui peut rappeler les productions de Underworld ou de The Prodigy à la même époque.

À noter qu'une compilation titrée Story So Far circule en import, cependant, elle ne fait pas partie de la discographie officielle de Moby. Elle comprend deux titres remixés de "Go" ainsi qu'une nouvelle version de "Drop a Beat" et d'autres titres. Tous ont déjà été édité en single.

En haut



Source : Wikipedia