Miro

3.3923853923687 (1287)
Posté par hal 11/03/2009 @ 10:07

Tags : miro, tv 2.0, internet, high-tech

Dernières actualités
Cinquante oeuvres de Miró exposées cet été - Sud Ouest
À l'origine donc, les liens amicaux qui unissent Jean-Jacques de Peretti, maire de la cité, avec Yoyo Maeght, la petite fille d'Aimé Maeght, ce visionnaire audacieux, marchand d'art, ami de Miró et créateur des galeries et de la fondation qui porte le...
La vidéaste Pipilotti Rist a obtenu le prix Joan Miró en Espagne ... - TSR.ch
Pipilotti Rist a obtenu le prix Joan Miró 2009 doté de 70'000 euros (105'000 francs) lundi à Barcelone. La vidéaste suisse se voit récompensée pour ses contributions à la scène artistique actuelle. Le jury salue la capacité de la Suissesse à surprendre...
La Nuit au musée Zervos - Bien Public
Les visiteurs pourront alors profiter de la très grande qualité des œuvres des artistes composant les expositions permanentes (Kandinsky, Miró, Calder, Dufy...). Mais également découvrir, dans la maison du jardinier l'exposition temporaire (visible...
Trans'a(r)ts à Saint-Gilles. La Nuit inspire les petits - Le Télégramme
Ma collègue a choisi Miro». Les parents d'élèves avaient été sollicités pour apporter toutes sortes d'objets de couleur bleue afin de réaliser ces fresques poétiques. Elles seront visibles lors des portes ouvertes de l'école, samedi matin,...
Adoptez une ligne de code ! - MacPlus
Toutefois, avec un peu d'astuce et d'imagination, il est possible de sortir des sentiers battus… à l'image de Miro, dont la fondation qui préside aux destinées de cette excellente application de gestion et de lecture de contenus vidéo,...
Quand Alexander Calder était le Daumier du fil de fer - Site internet de La Nouvelle République du Centre Ouest
Miro, qui était son ami, lui trouvait « une âme de rossignol ». Ingénieur et ingénieux, bricoleur et bonimenteur, Alexander Calder a débuté sa carrière de sculpteur à Paris, où il débarqua l'été 1926 de sa Pennsylvanie natale, avec 75 dollars en poche,...
Le printemps des musées - Télé Moustique
En vacances, vous visitez des musées, et la Fondation Miro à Barcelone n'a plus de secret pour vous. Par contre, vous n'avez jamais pris le temps de visiter le Musée du Jouet, situé à côté de chez vous. Non, ce n'est pas très grave et vous n'êtes pas...
La Clé des Arts - Besançon.fr
Ses oeuvres ont côtoyé des tableaux de Joan Miro, Antonio Saura, Joseph Beuys, Pablo Picasso... L'artiste fait oeuvre novatrice. Il crée une posture inédite : cheval cabré, vu de dos en surplomb. Réalité décalée à lectures multiples....
Publié le mardi 05 mai 2009 à 06h00 - Nord Eclair.fr
Samedi, salle polyvalente, à 20 h 30, réunion d'information et spectacle de sensibisation et d'humour : « Venez rire de Miro », par Norbert Rocher et Urus, dans le cadre d'« Un nouveau regard ». Ouverture des portes à 19 h 30....

Miro (logiciel)

Logo miro.png

Miro (anciennement appelé Democracy Player ou DTV) est une application de télévision par internet développé par la Participatory Culture Foundation. Le logiciel peut automatiquement télécharger des vidéos à partir de « chaînes » basée sur RSS, ainsi que trier et jouer ces chaînes. Il est basé sur XULRunner et est libre et open source.

Miro est disponible sous GNU/Linux, Mac OS X et Windows. Il intègre un agrégateur RSS, un client BitTorrent et VLC media player (ou Xine sous GNU/Linux). Miro fait partie de la plateforme Democracy TV Plateform qui inclut Broadcast Machine et Video Bomb également.

En haut



Joan Miró

Joan Miro, Barcelona 13 juin 1935

Joan Miró, né le 20 avril 1893 à Barcelone et mort le 25 décembre 1983 à Palma de Majorque, était un peintre, sculpteur et céramiste catalan, considéré comme un acteur majeur de l’Art moderne.

Né en 1893 dans une famille d'orfèvres et de joaillers, Miró devient comptable puis s'inscrit à l'Académie de Francesc Galí à Barcelone en 1912 pour y étudier la peinture. Vite attiré par la communauté artistique réunie à Montparnasse, il s'établit à Paris, rue Blomet dans le 15e arrondissement en 1922, continuant à revenir à Montroig régulièrement. Il y rencontre Pablo Picasso, le mouvement Dada, et sous l’influence des poètes et écrivains surréalistes développe dès 1924 son style unique, une géographie de signes colorés et de formes poétiques en apesanteur, placée sous le double signe d'une fraicheur d'invention faussement naïve et de l'esprit catalan exubérant et baroque. Son travail, d'abord rejeté à Barcelone puis à Paris 1921, va évoluer depuis les paysages catalans à une peinture issue de l'irrationnel et de l'automatisme.

En 1926, il collabore avec Max Ernst aux décors de "Roméo et Juliette" du ballet russe de Serge de Diaghilev. La technique du « grattage » est alors expérimentée.

Miró épouse Pilar Juncosa à Palma de Majorque le 12 octobre 1929; leur fille Dolores nait le 17 juillet 1931.

L’un des plus radicaux théoriciens (et fondateurs) du surréalisme, André Breton, décrit Miró comme « le plus surréaliste d’entre nous », même si celui-ci rejette toute idée d'appartenance à un mouvement pictural entre deux-guerres. Miró exprime son mépris provocateur pour la peinture (au moins celle que l’on considère conventionnellement) et son désir de la tuer et de l’assassiner en faveur de nouveaux moyens d’expression dans de nombreux écrits et entrevues des années 1930.

La Guerre Civile espagnole éclate en 1936. Miró soutient les Républicains depuis Paris, et réalise la célèbre affiche "Aidez l'Espagne". La victoire de Franco en 1939 lui ferme la possibilité de retourner en Espagne jusqu'en 1942, et il reste à Paris puis Varengeville au début de la Seconde Guerre Mondiale. Revenu à Barcelone, il collabore avec Josep Llorens Artigas pour ses premières céramiques.

Shūzō Takiguchi publie la première monographie de Miró en 1940.

Il voyage pour la première fois aux États-Unis en 1947, pays qui lui voue déjà une grande reconnaissance, et réalise un panneau mural à Cincinnati, pour le Terrace Plaza Hotel. Il participe également cette année-là à l'Exposition internationale du surréalisme organisée par André Breton et Marcel Duchamp à la Galerie Maeght à Paris.

Joan Miró gagne en 1954 le prix de l’imprimé à la Biennale de Venise.

Il s'établit définitivement à Palma de Majorque en 1956.

En 1957, il devient Satrape du Collège de ’Pataphysique.

Les plus grands musées du monde lui consacrent alors des rétrospectives. Il réalise des illustrations, des lithographies et des sculptures monumentales pour la Fondation Maeght.

En 1959, il représente, à la demande de André Breton, l'Espagne lors de l'Exposition internationale du surréalisme, aux côtés de Enrique Tábara, Salvador Dalí, et Eugenio Granell.

Miró est nommé docteur honoris causa de l’université de Harvard en 1968, et de celle de Barcelone en 1979, ville où il crée en 1972 une Fondation Miró.

Dans ses dernières années, il s'emploie à utiliser divers moyens d'expression, produisant par exemple des centaines de céramiques, incluant le mur de la lune et le mur du soleil sur l’immeuble de l’UNESCO à Paris. Il meurt en 1983 .

Balthus en fit le portrait avec sa fille Dolorès en 1937-1938 (New York, The Museum of Modern Art).

En haut



Ivo Miro Jović

Ivo Miro Jović (15 juillet 1950, Trebizat, Čapljina) est un homme politique de Bosnie-Herzégovine, représentant croate à la présidence collégiale de la Fédération de Bosnie-Herzégovine depuis le 28 juin 2005. Il est membre de la Hrvatska demokratska zajednica Bosne i Hercegovine ou Union démocratique croate de Bosnie et Herzégovine.

Jović sort diplômé en histoire de l'Université de Sarajevo. Il devient ensuite professeur d'histoire à Ilijaš et Kiseljak.

La carrière politique de Jović débute en 1997, quand il est choisit comme candidat de la Hrvatska demokratska zajednica Bosne i Hercegovine (HDZ-BiH) comme représentant du canton de Bosnie centrale. Jović est élu. En 1999, il obtient le poste de vice-ministre de la Culture du gouvernement fédéral de Bosnie-Herzégovine. Il garde le poste jusqu'en 2001.

Jović est élu à la Chambre des représentant du Parlement de Bosnie-Herzégovine pour la HDZ-BiH lors des élections générales de 2002.

Le 9 mai 2005, il élu représentant de la population croate de Bosnie-Herzégovine à la présidence collégiale tripartite de Bosnie-Herzégovine suite au limogeage de Dragan Cović par le Haut Représentant de l'ONU en Bosnie-Herzégovine.

Depuis le 28 juin 2005, Jović est le président de la présidence collégiale. Son mandat de président doit durer 8 mois.

Jović parle couramment allemand, est marié et père de trois enfants.

En haut



Luis Miró

Luis Miró Doñate est un ancien footballeur et entraîneur espagnol né le 3 mars 1913 à Barcelone (Espagne).

Après avoir joué comme gardien de but au FC Barcelone, il a fait une carrière d'entraîneur dans de nombreux clubs espagnols comme le FC Séville, le FC Barcelone ou le FC Valence. Il a également dirigé les joueurs de l'Olympique de Marseille et de l'AS Rome.

En haut



Romain Miro

Romain Miro (dit La mire), né le 20 avril 1985 à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques), est un joueur de rugby à XV français qui évolue au poste de pilier (1,92 m pour 120 kg) au sein de l'effectif de la Section paloise.

En haut



Esteban Rodríguez Miró

Esteban Rodriguez Miro (1744 - 4 juin 1795), aussi connu comme Esteban Miro et Estevan Miro, était un officier de l'armée espagnole puis gouverneur de Louisiane et de Floride Occidentale de 1785 à 1791.

En haut



Miro (musicien techno)

Miroslav Pajic, dit Miro est un producteur de techno hardcore originaire d'Allemagne, aussi connu sous les pseudonymes suivants : Stickhead, Reign, Steve Shit, Jack Lucifer, E-Man, Overlord et plus récemment Hypnotizer. Originaire de Francfort sur le Main, il commence par envoyer une cassette démo au label Planet Core Productions qui va plaire à Marc Acardipane, et en 1993, Miro 1 sort, composé avec un équipement minimal.

Il va par la suite montrer une grande capacité à créer des mélodies et s'oriente beaucoup vers le doomcore. La dissolution de PCP en 1996 va l'obliger à signer chez Things To Come Records et travailler avec Oliver Chesler pour le projet Superpower. Dès 1999, il collabore de nouveau avec Marc Acardipane et revient à la techno plus classique jusqu'en 2004.

En haut



Source : Wikipedia