Millésime

3.3766388557751 (1678)
Posté par hal 03/04/2009 @ 09:11

Tags : millésime, vin, gastronomie, loisirs

Dernières actualités
«Excellent millésime» 2008 pour Gaznat - 24 heures
ÉNERGIE | Gaznat a réalisé l'an dernier «un excellent millésime» avec un chiffre d'affaires en hausse de 28,3% à 627,6 millions de francs. Elle se dit en mesure d'assurer l'approvisionnement en gaz. Grâce à des températures plus froides en 2008 et à la...
Le millésime 2008 face à ses juges - DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace
Jugement d'experts sur le millésime 2008. Pour la 38e édition, 1685 échantillons en provenance de 193 entreprises (contre 214 en 2008), étaient en quête de la reconnaissance hier au parc-expo. A 86 %, il s'agissait de crus du millésime 2008,...
« Jamais le vin de Bordeaux n'a été aussi bon » - Sud Ouest
C'est à partir du bon millésime 1982 que les questions de goût sont intégrées. C'est d'ailleurs les débuts du métier tout neuf que nous sommes quelques-uns à exercer, celui de critique de vin. 25 ans après, les choses sont plus mûres et je pense que...
Cegid dévoile le millésime 2009 de Cegid Business Line - ITRManager.com
C'est à l'occasion des Rencontres Experts 2009 dédiés aux Experts-Comptables clients du groupe, que Cegid a présenté le nouveau millésime 2009 de son progiciel de gestion destiné aux PE et TPE. Il est également disponible également en mode SaaS....
VINEXPO | BORDEAUX | Le stand des Côtes de Bourg vous donne rendez ... - Bordeaux actu
Une appellation qui réunit 500 viticulteurs et des vins d'une grande diversité. monde 2008, sera présent sur le stand Côtes de Bourg. il commentera notamment son choix pour le millésime 2007. Mercredi 24 juin, le stand des Côtes de Bourg accueillera...
2009, un bon millésime - Sud Ouest
La balade à cheval a fait la joie des petits et des grands. (PHOTO HENRI PORTES) Les fêtes débutèrent par le concours de belote, une très grande réussite avec 46 équipes participantes. Puis le sport fut à l'honneur, tout d'abord, avec le tournoi de...
France / Aéronautique Le 48e SMAE promet d'être un bon millésime ... - RFI
Le Salon mondial de l'Aéronautique et de l'Espace bat son plein au Bourget, dans la banlieue nord de Paris, où une foule d'aéronefs venus des quatre coins de la planète, réalisent des prouesses d'agilité, qu'ils soient civils ou militaires....
Gaznat: Daniel Mouchet succède à Eric Defago - L'Agefi (Abonnement)
Le nouveau président reprend une société qui a réalisé un excellent millésime avec un chiffre d'affaires record de 628 millions en 2008, en hausse de 28,3%. Gaznat a pris congé vendredi, lors de son assemblée générale à Lausanne, d'Eric Défago après...
Le millésime 2008 à l'examen - Le Point
La Faculté d'oenologie et l'Institut des sciences de la vigne et du vin de Bordeaux publient chaque année une note d'analyse sur le millésime. Pour la première fois, officiellement et ensemble, les principaux chercheurs nous livrent les cinq conditions...
1.000 bouteilles vendues aux enchères dont un millésime 1900 - Le Point
Défiant la crise économique, Sotheby's mettra aux enchères à Londres le 17 juin plus de mille bouteilles pour la première fois proposées directement à la vente par le château Cheval Blanc, dont des millésimes exceptionnels comme le 1900....

Millésime

Le millésime est le nombre désignant une année. En français, les années sont désignées par un numéral cardinal pris dans le sens d'un numéral ordinal ce qui explique qu'il est invariable. L'an un étant en fait l'an premier, l'an 1900 est le mille neuf centième et s'écrit mille neuf cent. On écrit de même mille neuf cent quatre-vingt (sans s) s'il s'agit du millésime mais mille neuf cent quatre-vingts s'il s'agit d'habitants par exemple..

En œnologie, le millésime est l'année de récolte des raisins ayant servi à produire un vin. Le millésime, qui exprime les conditions climatologiques de l'année, est un repère important pour apprécier la qualité d'un vin. Il est généralement indiqué sur l'étiquette apposée sur la bouteille, sauf pour les vins de qualité courante.

Selon la législation européenne, l'indication de l'année de récolte sur les étiquettes est facultative, et autorisée seulement pour les VQPRD et les vins de table avec indication géographique.

En numismatique, le millésime est l'année de création d'une pièce, figurant sur une des faces de la pièce.

En haut



Vin

Un verre de vin rouge.

Le vin est une boisson alcoolisée obtenue par la fermentation du raisin, fruit des vignes (dont Vitis vinifera).

En Europe, selon la définition légale, le vin est le produit obtenu exclusivement par la fermentation alcoolique, totale ou partielle, de raisins frais, foulés ou non, ou de moûts de raisins.

La transformation du raisin en vin est appelée la vinification. L'étude du vin est l'œnologie (du grec œnos, « vin », et logos, « science »).

Cette technique consistait à mêler de la résine de thérébinthe au vin pour l'empêcher d'aigrir. Pour Philippe Marinval, chargé de recherche au Centre d'anthropologie de Toulouse, la preuve est faite que les hommes du néolithique buvaient du vin.

Le roi Salomon l'a célébré, mais ce sont certainement les Grecs qui ont contribué au développement de la viticulture sur le pourtour de la Méditerranée. En effet, ils ont longtemps fait du commerce dans tous les pays méditerranéens. Ce sont eux qui ont importé les premiers vins en France en arrivant par le port de Marseille. À cette époque, le vin était composé de moût de raisin partiellement fermenté auquel on ajoutait de l'eau de mer pour sa conservation durant le transport, à l'arrivée on ajoutait de l'eau douce pour enlever le goût du sel.

Dans l'Égypte ancienne, on sait que la viticulture était très organisée. Osiris en Égypte, Dionysos en Grèce, Bacchus chez les Romains, Gilgamesh à Babylone représentent le vin ou sa quête dans la mythologie. Le vin symbolise aussi le sang du Christ dans la religion chrétienne. Le vin a évolué énormément durant les précédents millénaires. Les Romains avaient des vins très épicés qu'ils allongeaient à l'eau de mer. Ils ne correspondraient pas du tout aux goûts actuels.

Sous la colonisation romaine, le vignoble gaulois se développa autour des deux villes : Béziers et Narbonne. La ville de Béziers n’a pas oublié son titre de « capitale des vins » du XIXe siècle. Depuis prés de vingt ans, pour retrouver son rang, elle a changé ses méthodes, privilégiant une viticulture de qualité à une production massive.

Au XIXe siècle, le vin est considéré comme une boisson énergétique, par exemple, un faucheur en boit 6 à 8 litres par jour. Le vin constituait une partie de sa rémunération, à une époque où l'eau n'était pas toujours vraiment potable.

Le vin, tel qu'on l'entend généralement, est le produit d'un fruit, le raisin, issu essentiellement de la plante appelée Vitis vinifera, qui compte de nombreux cultivars, appelées cépages en France. Les autres espèces du genre Vitis (Vitis riparia, Vitis rupestris ou Vitis berlandieri) servent à produire le porte-greffe : la partie du pied de vigne qui se trouve dans le sol. Le vin issu de ces Vitis est désagréable, souvent foxé et sans intérêt organoleptique.

Il existe aussi des produits auxquels — par analogie — on donne le nom de « vin » : comme le saké au Japon (« vin de riz ») ou le vin de palme.

Le vin est essentiellement une solution d'alcool dans l'eau, qui contient également un grand nombre de composés chimiques volatils ou non, en solution ou en suspension. La teneur en alcool est généralement comprise entre 10 % et 15 % en moyenne pour sa version non renforcée pour une teneur en eau de l'ordre de 85 %.

L'alcool est principalement de l'éthanol mais on y trouve aussi du glycérol, du sorbitol, du butylèneglycol.

Le cépage décrit le cultivar de la vigne utilisée pour produire le vin. Les plus célèbres sont dans les rouges : le cabernet-sauvignon, le cabernet franc, le merlot, le grenache, la syrah, le mourvèdre, le carignan, le pinot noir, le gamay, le zinfandel, le malbec, le tempranillo, le sangiovese, le pinotage, le côt, l'alicante, l'aramon.

Parmi les blancs les plus connus sont : le chardonnay, le sauvignon blanc, le fendant, le gewurztraminer, le chenin, le muscat, le pinot gris, le riesling, le sémillon, la roussanne, la marsanne, le viognier, le vermentino, le maccabeu, la clairette, le bourboulenc, le savagnin et le grenache blanc.

Le terroir (ou l'origine) est caractérisé par l'environnement dans lequel la vigne pousse : sol, sous-sol, exposition, climat, par des pratiques culturales : choix du cépage, type de plantation et de taille de la vigne et par des pratiques œnologiques : type de vinification et choix de l'élevage du vin. Dans les pays anciennement producteurs tels que la France les deux derniers points, pratiques culturales et vinification revêtent une grande importance liée à la tradition et à l'histoire.

Les vins de producteurs que l'on nomme en France du « nouveau monde » Argentine, Australie, Afrique du Sud, Chili, Californie…) diversifient grandement les possibilités offertes par les paramètres environnementaux (ensoleillement, humidité, qualité de la terre) et s'attachent moins à la tradition qu'à la recherche de nouvelles techniques, produisant des vins d'une très grande qualité.

En France, les terroirs sont parfois associés à un ou plusieurs cépages (exemples : Bordeaux et le Cabernet ou le Merlot, la Bourgogne et le Pinot Noir ou le Chardonnay). Les propriétés prennent en général le nom de domaine en Bourgogne et de châteaux dans la région de Bordeaux ou encore mas dans le sud de la France. Certaines de ces appellations sont réglementées, d'autres pas.

Les terroirs viti-vinicoles de par le vaste monde sont très souvent protégés par un système d'appellations qui fut d'abord établi en France par la loi du 1er août 1905 et que les autres pays tendent à imiter.

Il y a en plus, chez les AOC, un système interne qui distingue entre crus, premiers crus, grands crus ou autres désignations, mais il diffère selon la région. Les Bourgogne connaissent, par exemple, des premiers crus et ensuite des grands crus. Chez les Bordeaux la classification officielle des vins de Bordeaux de 1855 a été conservée et une liste différente d'échelons et de catégories a été établie.

Pour être reconnue une appellation doit remplir des critères et des restrictions : limitation de la production ou du territoire, identité régionale liée au climat, aux cépages ou au sol, limitation de la teneur en sucre arrivé à un certain degré d'alcoolisation etc. Le seul critère pour les vins de table est d'être aptes à la consommation. Quand elle remplit ces critères une appellation qui a été demandée par les producteurs régionaux est alors établie par arrêté ou par décret par la réunion des comités régionaux de l'INAO. L'officialisation de l'appellation est alors publié dans le Journal Officiel de la République.

C'est l'année de récolte des raisins ayant servi à produire un vin. Le millésime, qui exprime les conditions climatologiques de l'année, est un repère important pour apprécier la qualité d'un vin. Il est généralement indiqué sur l'étiquette apposée sur la bouteille, sauf pour les vins de qualité courante. À noter le champagne, seul vin d'assemblage autorisé en France (assemblage de vins issus d'années de production différentes) ne possèdant pas de millésime sauf si l'assemblage est obtenu à partir de vins de la même année de récolte. Il s'agira alors d'un champagne issu d'une année exceptionnelle.

Ces vins paraissent nouveaux aux consommateurs français, dont le marché a tardé à s'ouvrir, mais ne le sont pas pour ceux du reste du monde. Les vins du Chili, d'Argentine et d'Afrique du Sud étaient consommés dans de nombreux pays du continent européen depuis très longtemps, notamment en Suisse.

Autrefois, en France, chaque vin acquérait sa personnalité de par les cépages utilisés, de par les terroirs sur lesquels les vignes poussaient, de par les microclimats dont ils profitaient, de par le savoir-faire du vigneron qui le cultivait, le vinifiait et l'élevait, et même de la qualité de la cave ou celle des tonneaux de chêne.

De plus tous les vins d'une même appellation sont vinifiés ensemble. Les caractères particuliers doivent être cassés et les différences abolies pour que le vin corresponde au goût défini à l'avance. On passe alors d'une identité de terroir à une identité collective, et pour simplifier le processus, le nouveau vin n'est souvent produit, dans un premier temps, qu'avec un seul cépage. Ceci n'empêche pas certains vins du monde d'être d'excellente qualité, qualité qui n'a fait que croître ces dernière années, et certains vins du monde peuvent réellement refléter un terroir, comme les syrahs australiens de la Barossa Valley ou les malbecs argentins. Mais la plus importante réaction à cette uniformisation vient des États-Unis où d'importantes wineries ont redécouvert l'importance du terroir et vinifie en assemblage syrah, mourvèdre, grenache et zinfandel.

Dans le passé, un cabaretier servait du vin au détail. Le vin peut s'acheter directement chez les producteurs, dans des commerces spécialisés, dans des enseignes généralistes ou sur des sites internet spécialisés. L'achat chez les producteurs peut être un objectif de l'œnotourisme mais ce n'est pas le seul.

Le consommateur européen est devenu au cours des années, plus exigeant, plus sélectif, plus regardant sur la qualité et curieux des vins d'autres contrées.

Voir l'article détaillé viticulture.

Le secteur viticole se sépare en deux professions : les vignerons indépendants (représentés en France par les Vignerons Indépendants de France) qui assurent la production de leur vin, du cep de vigne à la mise en bouteille, en passant par la vinification et qui constitue la branche artisanale, et les viticulteurs coopérateurs qui n'effectuent pas la vinification. La majeure partie de la commercialisation en France passe par les « négociants » et « négociants manipulateurs » qui achètent du moût de raisin, voire du raisin frais et assurent la vinification eux-mêmes.

On trouve également dans le vin des traces d'alcool méthylique. Ce dernier est un puissant neurotoxique. Il en existe toujours à des doses variant de 35 à 350 mg par litre. Il provient de l'hydrolyse des pectines du raisin au cours de la fermentation.

Comme tout alcool, le vin peut avoir des effets néfastes sur la santé de personnes ayant un taux facilement élevé de triglycéride (Hypertriglycéridémie).

Le vin fait partie des boissons alcoolisées qui peuvent conduire à l'alcoolisme.

Le vin contient également des substances qui ont un effet bénéfique dont les polyphénols. Parmi eux, le resveratrol a fait l'objet de nombreuses études démontrant de potentiels effets bénéfiques pour de nombreuses pathologies. Paradoxalement, le vin protégerait du cancer, aurait un effet neuroprotecteur et ralentirait le vieillissement cellulaire. Enfin, il améliorerait la santé et la survie de souris suivant un régime faible en calorie.

Plusieurs groupes de recherches débattent encore de l'effet du resveratrol sur l'allongement de l'espérance de vie, et certaines entreprises ont déjà commencé sa commercialisation,.

Plus généralement des travaux scientifiques ont démontré que la mortalité par atteintes cardio-vasculaires était relativement plus faible chez les Français, premiers consommateurs de vin au monde, que dans les autres pays industrialisés. Ce phénomène est une des composante du paradoxe français.

Cependant, selon leurs détracteurs, l'effet bénéfique d'une consommation modérée de vin et plus généralement d'alcool, avancé par plusieurs études, pourrait provenir d'une erreur méthodologique consistant à ranger les anciens alcooliques devenus abstinents dans la catégorie des abstinents. Les études qui ne font pas cette erreur ne retrouvent pas d'effet positif d'une consommation modérée d'alcool, ni sur le cancer ni sur les maladies cardiovasculaires. Au contraire une consommation même modérée d'alcool serait un facteur de risque pour de nombreux cancers.

Les confréries bachiques sont des assemblées de professionnels et d’amateurs de vin, ayant pour objet la promotion des vins de la région qu’elles représentent. Les confréries actuelles datent toutes du XXe siècle, la plupart de sa seconde moitié, même si certaines peuvent justifier d'origines très anciennes.

La majorité des contenants en verre destinés au vin sont des multiples ou des divisions de volumes de 75 cl pour la plupart des appellations. L'origine de ce volume « singulier » est objet de discussions parmi les spécialistes de poids et mesures, surpris que la normalisation des mesures post-révolution française n'ait apparemment pas eu prise sur ce contenant (en réalité, des bouteilles d'un litre se vendaient encore fréquemment il y a quelques dizaines d'années pour des vins courants).

Par opposition, la mise en bouteilles (faite le plus souvent en dehors des domaines producteurs jusqu'au début du siècle) de vins « de qualité » utilisait des contenants proches de 75 cl. On pense aujourd'hui que ce volume a été choisi car il correspondait à une mesure couramment utilisée lors des échanges sur les marchés export (un gallon impérial environ 4,5 l). L'achat d'une caisse de 12 bouteilles d'un grand cru bordelais correspondait donc à l'achat de deux gallons impériaux du même vin, une barrique bordelaise de 225 litres à 50 gallons impériaux.

Lorsqu'une bouteille est vide, on l'appelle familièrement un « cadavre ».

Selon la tradition, beaucoup ont l'habitude de trinquer avant de boire leur verre. Cette habitude vient de la volonté de mélanger les contenus des verres avant de les boire. Ainsi si l'un contenait du poison, un peu de celui-ci retombait dans le second verre. Une manière de tranquilliser les esprits à une époque où les empoisonnements n'étaient pas rare.

Plusieurs espèces de chêne sont utilisées dans la fabrication des différents fûts, tonneaux et barriques où le vin est soumis à maturation, comme Quercus sessiflora ou Quercus robur. Quercus alba n'est pas utilisé pour l'élevage des vins, on le réserve aux eaux-de-vie et alcools.

En haut



Millésime Live 00/01

Millésime Live 00/01 est un album de Pascal Obispo sorti en 2001 par Epic et provient d'enregistrements public réalisés la même année.

Deuxième album live / Septième album de la discographie complète.

En haut



Pièce commémorative de 2 euros

Euro

Les pièces commémoratives de 2 euros sont des pièces de 2 € particulières frappées par les États membres de la zone euro. Ces pièces sont destinées à commémorer des événements historiques ou célébrer des événements actuels d'importance particulière. Elles ont les mêmes caractéristiques que les pièces de 2 € standard. Elles portent d'un côté la face commune des pièces de 2 €, l'autre face différant de la face nationale habituelle. Ces pièces ont cours légal dans toute la zone euro, et peuvent être utilisées comme n'importe quelle autre pièce de 2 €. Cependant, du fait de leur rareté, ces pièces sont prisées par les collectionneurs. Fin 2008, 38 pièces commémoratives de 2 € ont déjà été frappées - six en 2004, huit en 2005, sept en 2006, sept en 2007 et dix en 2008 — sans compter les 13 pièces commémoratives de 2 € émises en 2007 par tous les pays de la zone euro à l'occasion du cinquantième anniversaire du traité de Rome.

Les pièces commémoratives de 2 € sont, comme les autres pièces en euro destinées à la circulation, soumises à la règlementation européenne. Le Journal officiel de l'Union européenne spécifie notamment les caractéristiques des pièces,.

Depuis 2004, les États membres de la zone euro sont autorisés par le Conseil européen à frapper des pièces commémoratives. Toutefois, ces émissions sont soumises à un certain nombre de recommandations.

Tout d'abord, comme toutes les autres pièces en euro, les pièces commémoratives ont une face commune et une face nationale. Ainsi, seule la face nationale est autorisée à changer. De plus, la face nationale standard ne doit pas être modifiée avant 2008 au plus tôt, sauf en cas de changement du chef d'État représenté sur une pièce (c'est le cas de l'État de la Cité du Vatican et de la principauté de Monaco, dont les chefs d'États respectifs, le pape Jean-Paul II et le Prince Rainier III, sont décédés en 2005).

Exceptionnellement, le plafond de 0,1 % peut être porté à 2,0 % pour commémorer un événement hautement symbolique et de portée réellement universelle, à condition que l'État membre concerné s'abstienne d'émettre des pièces commémoratives pendant les quatre années suivantes.

Une autre recommandation s'ajoute à partir de 2006 pour les pièces en euro destinées à la circulation. L'État émettant une pièce doit être clairement identifiable, en faisant figurer soit son nom, soit une abréviation, sur la face nationale. Ni la valeur unitaire, ni le nom de la monnaie unique ne doivent être répétés sur la face nationale. En revanche, la gravure sur la tranche de la pièce de 2 € peut mentionner la valeur unitaire. Cette recommandation ne s'applique pas rétroactivement. Par conséquent, seuls les nouveaux dessins des pièces destinées à la circulation (que ce soient les faces nationales des pièces commémoratives de 2 €, ou des pièces standard des États entrant dans la Zone euro ou des États membres modifiant leur face nationale) à partir de 2006 sont concernés.

Fin 2008, quatorze pays ont déjà émis des pièces commémoratives de 2 € : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Italie, le Luxembourg, le Portugal, la Slovénie, la Principauté de Monaco, la République de Saint-Marin, et l'État de la Cité du Vatican. La Grèce a été le premier pays à émettre une pièce commémorative de 2 € pour célébrer les Jeux olympiques d'Athènes en 2004. 38 pièces commémoratives de 2 € ont déjà été frappées - six en 2004, huit en 2005, sept en 2006, sept en 2007, et dix en 2008.

De plus, à l'occasion du cinquantième anniversaire du traité de Rome, 13 pièces commémoratives de 2 € émises en 2007 par tous les pays de la zone euro à cette époque.

En 2006, l'Allemagne a commencé une série de 16 pièces commémoratives de 2 € sur les 16 Länder allemands.

La valeur nominale de ces pièces de monnaie est généralement moins grande que leur valeur intrinsèque, de l'ordre de 3 € à 12 €. Celles de Saint-Marin et de la Cité du Vatican font exception, puisque leurs pièces anciennes sont régulièrement vendues entre 30 € et 40 €, certaines pièces plus récentes étant rarement vendues à moins de 100 €.

En 2009, une pièce commémorative de 2 euros sortira pour chacun des pays membres de la zone euro à l'occasion du 10ème anniversaire de l'euro. Seuls le Vatican, Monaco et Saint-Marin n'éditeront pas cette pièce puisque même si leur monnaies officielle est l'euro ils ne sont pas membres de la zone euro.

Les dessins des pièces sont publiés au Journal officiel de l'Union européenne.

Les États emetteurs sont coloriés en vert. Plus les prévisions provisoires de 2009.

La Grèce à l’occasion des Jeux olympiques d’Athènes de 2004. Les douze étoiles de l'Union européenne placées autour de l'anneau extérieur entourent le dessin d'une statue antique représentant un discobole sur le point de lancer le disque. La base de la statue empiète sur l'anneau extérieur de la pièce (partie extérieure). Le logo des Jeux olympiques, ATHENS 2004 et les cinq anneaux olympiques sont représentés à gauche, tandis que le chiffre 2 et le mot ΕΥΡΩ se trouvent à droite. Le millésime est indiqué de part et d'autre de l'étoile placée au centre dans le bas, de la manière suivante : 20*04. La marque d'atelier se trouve au-dessus de la tête de l'athlète à gauche. Gravure sur tranche : . Mars 2004. 50 millions de pièces émises.

La Finlande à l’occasion de l’élargissement de l’Union européenne à dix nouveaux États membres. Le dessin représente un pilier stylisé dont les pousses tendent vers le haut. Les pousses représentent l'élargissement de l'Union européenne. Le pilier représente le fondement de la croissance. Les lettres EU apparaissent près du pilier, tandis que 2004 est inscrit dans la partie supérieure de la pièce. Le dessin est entouré par les douze étoiles et par l'année. Gravure sur tranche : . Juin 2004. 1 million de pièces émises.

Le Luxembourg avec l’effigie et le monogramme du Grand-Duc Henri. La pièce comprend, sur la gauche de la partie intérieure, l'effigie de Son Altesse royale, le Grand-Duc Henri, regardant à droite, et sur la droite, son monogramme (un H spécial surmonté d'une couronne). Les douze étoiles apparaissent en demi-cercle à la droite du monogramme. L'année 2004, entourée par la marque monétaire et les initiales du graveur, ainsi que le mot LËTZEBUERG sont inscrits en cercle au sommet de l'anneau. Les mots - HENRI - Grand-Duc de Luxembourg - apparaissent en bas de l'anneau. Gravure sur tranche : . Juin 2004. 2,5 millions de pièces émises.

La République de Saint-Marin avec le buste de Bartolomeo Borghesi (historien et numismate). Les douze étoiles de l'Union européenne placées sur le pourtour de la pièce et l'année d'émission 2004 en bas au centre entourent le buste de Bartolomeo Borghesi. À la gauche du buste figure l'inscription BARTOLOMEO BORGHESI, tandis que la lettre R et les initiales du graveur E.L.F. sont superposées. L'inscription SAN MARINO apparaît à la droite du buste. Gravure sur tranche : . Décembre 2004. 110 000 pièces émises.

L'Italie à l'occasion du 50e anniversaire du Programme alimentaire mondial. À l'avant-plan figure le globe terrestre, incliné vers la droite et portant l'inscription WORLD FOOD PROGRAMME, d'où émergent un épi de blé, un épi de maïs et un épi de riz, représentant les sources d'alimentation de base dans le monde. À droite du globe, un I est superposé à un R, désignant la Repubblica Italiana. Au-dessous apparaît une plus petite combinaison de lettres U et P, les initiales du graveur, Uliana Pernazza. Dans la partie supérieure gauche du globe apparaît la marque d'atelier R et sous le globe, le millésime 2004. Les douze étoiles de l'Union européenne sont placées autour de l'anneau extérieur. Gravure sur tranche : . Décembre 2004. 16 millions de pièces émises.

L’État de la Cité du Vatican à l’occasion du 75e anniversaire de la fondation de l’État de la Cité du Vatican. Dans la partie intérieure figure une représentation schématique des murs d'enceinte de la Cité du Vatican avec la basilique Saint-Pierre à l'avant-plan. Les inscriptions 75° ANNO DELLO STATO et 1929-2004 apparaissent autour des bords gauche et supérieur droit de la partie centrale. Dans la partie inférieure gauche, en plus petits caractères, figurent le nom de l'auteur VEROI ainsi que les initiales du graveur Luciana De Simoni L.D.S. INC.. Les douze étoiles de l'Union européenne et l'inscription CITTA' DEL VATICANO sont placées autour de l'anneau extérieur. Gravure sur tranche : . Décembre 2004. 100 000 pièces émises.

Le Luxembourg à l’occasion du 50e anniversaire du Grand-Duc Henri, du 5e anniversaire de son accession au trône et du centenaire de la mort du Grand-Duc Adolphe. La pièce comporte, sur le côté gauche de sa partie interne, l'effigie de Son Altesse royale, le Grand-Duc Henri, de profil à droite, et, sur le côté droit, l'effigie de l'ancien Grand-Duc Adolphe. Ces effigies sont surmontées de la légende, inscrite en demi-cercle, GRANDS-DUCS DE LUXEMBOURG. Le texte HENRI * 1955 ADOLPHE + 1905 figure sous leurs effigies respectives. Sur le cercle extérieur de la pièce, les douze étoiles qui entourent le dessin dont placées entre les lettres du mot LËTZEBUERG. La date 2005 est inscrite en-dessous, avec le symbole de la Monnaie et la lettre S. Gravure sur tranche : . Janvier 2005. 2,8 millions de pièces émises.

L'Espagne à l'occasion du 4e centenaire de la première édition de Don Quichotte de la Manche. La partie interne de la pièce représente « l'ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche » tenant une lance, avec des moulins à vent à l'arrière-plan. À gauche, une partie de la pièce est incuse et comporte le mot ESPAÑA, et la marque d'atelier M apparaît en-dessous de cette partie. Les douze étoiles de l'Union européenne sont représentées sur l'anneau extérieur et sur la droite, quatre d'entre elles (correspondant aux points 1, 2, 3 et 4 sur l'écran d'une horloge) sont incuses en arc. Le millésime apparaît dans le bas entre trois étoiles. Gravure sur tranche : . Avril 2005. 8 millions de pièces émises.

L’Autriche dans le cadre du 50e anniversaire du Traité d’État autrichien (50 Jahre Staatsvertrag). L'anneau extérieur porte les douze étoiles de l'Union européenne. Dans la partie intérieure apparaît une reproduction des signatures et des sceaux figurant sur la dernière page du Traité d'État autrichien, signé le 15 mai 1955 par les ministres des affaires étrangères et les ambassadeurs d'Union soviétique, de Grande-Bretagne, des États-Unis et de France, ainsi que du ministre autrichien des affaires étrangères de l'époque, Leopold Figl. L'inscription 50 JAHRE STAATSVERTRAG apparaît au-dessus des sceaux, sur le côté supérieur de la partie intérieure, formant presque un demi-cercle légèrement incliné vers la droite. L'année d'émission (2005) est inscrite dans la partie inférieure gauche. À l'arrière-plan de la partie intérieure, décoré de lignes verticales, figure la représentation héraldique des couleurs nationales autrichiennes (rouge-blanc-rouge). Gravure sur tranche : . Mai 2005. 7 millions de pièces émises.

La Belgique à l’occasion de l’anniversaire de l’Union économique belgo-luxembourgeoise. Les effigies du Grand-Duc Henri de Luxembourg et du Roi Albert II de Belgique apparaissent de profil au centre du dessin. Le profil du Roi Albert II est légèrement superposé à celui du Grand-Duc Henri. Le millésime 2005 apparaît sous les effigies. Les lettres LL, qui représentent les initiales du graveur Luc Luycx, apparaissent dans la partie inférieure droite. Les deux effigies et le millésime sont entourés par les douze étoiles et par les monogrammes du Grand-Duc Henri à gauche et du Roi Albert II à droite. Les marques d'atelier apparaissent chacune entre deux étoiles, une à gauche et une à droite de la partie inférieure de l'anneau extérieur. Gravure sur tranche : . Mai 2005. 6 millions de pièces émises.

La République de Saint-Marin pour commémorer 2005 année mondiale de la physique. Dans la partie interne de la pièce, une interprétation libre du tableau allégorique La fisica antica ou l'étude des planètes, représentant Galilée. Dans l'illustration, sur un bureau sous un globe, le millésime. À gauche de l'image, la marque d'atelier R. À droite, les initiales du graveur LDS. Dans la partie interne, sur le côté supérieur, les mots SAN MARINO formant un demi-cercle, et sur le côté inférieur, les mots ANNO MONDIALE DELLA FISICA. Dans l'anneau externe, les douze étoiles de l'Union européenne. Entre les étoiles, des parties d'un atome stylisé recouvrant toute la pièce. Gravure sur tranche : Octobre 2005. 130 000 pièces émises.

La Finlande pour célébrer le 60e anniversaire des Nations unies et le 50e anniversaire de l'adhésion de la Finlande aux Nations unies. Dans la partie interne de la pièce, des pièces de puzzle représentant une colombe de la paix. Sous la colombe, dans la partie inférieure de l'anneau interne : à gauche, les mots FINLAND – UN ; à droite, le millésime. Au-dessus des chiffres, près du puzzle, la lettre K, initiale du graveur. Sous la colombe, la marque d'atelier M. Dans l'anneau externe, les douze étoiles de l'Union européenne. Gravure sur tranche : . Octobre 2005. 2 millions de pièces émises.

L'Italie pour célébrer le 1er anniversaire de la signature de la Constitution européenne. Dans la partie interne de la pièce figure une représentation d'Europa et du taureau. Europa tient une plume et le texte de la Constitution européenne. En haut à gauche de l'image apparaît la marque d'atelier R. Les initiales du graveur, Maria Carmela Colaneri MCC, figurent en bas à gauche. Le millésime figure en haut à droite de l'illustration, au-dessus de la tête du taureau. Dans la partie inférieure de l'illustration apparaît le monogramme de la République italienne, RI. Les termes COSTITUZIONE EUROPEA forme un demi-cercle dans la partie inférieure de l'anneau externe. Les douze étoiles ornent la partie supérieure de l'anneau externe. Gravure sur tranche : . Octobre 2005. 18 millions de pièces émises.

L’État de la Cité du Vatican pour célébrer les 20e Journées mondiales de la jeunesse organisées à Cologne en août 2005. Dans la partie interne de la pièce figure une représentation de la cathédrale de Cologne avec une comète dans la partie supérieure du dessin. Dans la partie interne, sur le côté supérieur, les termes XX GIORNATA MONDIALE DELLA GIOVENTU' forment un demi-cercle, interrompu par la queue de la comète et une des tours de l'église. Les douze étoiles en demi-cercle ornent la partie supérieure de l'anneau externe. Au sommet, au sein de l'anneau externe, le millésime (2005) et la marque d'atelier R sont insérés entre les étoiles. Dans la partie inférieure de l'anneau externe, les termes CITTA' DEL VATICANO forment un demi-cercle. Dans la partie inférieure gauche, en plus petits caractères, figurent le nom du sculpteur Daniela Longo (la gravure étant de Ettore Lorenzo Frapiccini). Gravure sur tranche : . Octobre 2005. 100 000 pièces émises.

Le Luxembourg à l’occasion du 25e anniversaire de l'héritier du trône, le Grand-Duc Guillaume. La pièce comporte, sur la gauche de la partie interne, l'effigie de Son Altesse royale le Grand-Duc Henri, de profil à droite, superposée à l'effigie du Grand-Duc Héritier Guillaume, qui figure sur le côté droit de la partie interne. La date 2006 est inscrite en-dessous des deux effigies, encadrées par la lettre S et le symbole de la Monnaie. Le mot LËTZEBUERG apparaît au-dessus des effigies, le long du côté supérieur de la partie interne de la pièce. Les douze étoiles entourent le dessin sur l'anneau externe de la pièce. Gravure sur tranche : Janvier 2006. 1,1 million de pièces émises.

L'Allemagne à l’occasion de la présidence du Schleswig-Holstein au Bundesrat. Cette pièce est la première d'une série de 16 pièces de 2 € commémoratives sur les Länder allemands. La partie interne de la pièce représente la Holstentor, porte emblématique de la ville de Lübeck. Au bas de la partie interne et en-dessous de la porte, apparaissent les mots SCHLESWIG-HOLSTEIN. Les initiales du graveur Heinz Hoyer, HH, figurent à droite du dessin. Une des lettres A (Berlin), D (Munich), F (Stuttgart), G (Karlsruhe) ou J (Hambourg) apparaît sur le côté gauche du dessin comme marque d'atelier. Douze étoiles forment un demi-cercle sur la partie supérieure de l'anneau externe, interrompu par le millésime 2006 au sommet de la pièce. Les mots BUNDESREPUBLIK DEUTSCHLAND forment un demi-cercle sur la partie inférieure de l'anneau extérieur. Gravure sur tranche : . Février 2006. 30 millions de pièces émises.

L'Italie pour fêter les XXe Jeux olympiques d'hiver de Turin de 2006. Le premier plan représente un skieur en action s'inscrivant dans un arrière-plan d'éléments graphiques stylisés : en haut à gauche le monogramme de la République italienne RI, avec en-dessous la lettre R et une reproduction de la Mole Antonelliana, immeuble emblématique de Turin portant en-dessous l'inscription TORINO. En haut à droite, les mots GIOCHI INVERNALI ; à droite du skieur, l'année d'émission (2006) écrite verticalement et les initiales de la dessinatrice, Maria Carmela Colaneri, MCC. Le dessin est entouré des 12 étoiles de l'UE. Gravure sur tranche : . Février 2006. 40 millions de pièces émises.

La Belgique à l’occasion de la réouverture de l'Atomium. La partie interne de la pièce représente l'Atomium. Les initiales du graveur Luc Luycx LL figurent en-dessous à droite de l'Atomium. Deux marques d'atelier apparaissent à la bordure de la partie interne, l'une à gauche et l'autre à droite de la boule inférieure de l'Atomium. Sur la partie externe de la pièce, douze étoiles entourent le dessin. Le monogramme B est inscrit au sommet de la pièce entre deux étoiles et le millésime 2006 à la base du cercle entre deux étoiles. Gravure sur tranche : . Avril 2006. 5 millions de pièces émises.

La Finlande pour célébrer le 100e anniversaire du suffrage universel et égalitaire. La partie intérieure de la pièce représente des visages, l'un masculin et l'autre féminin, séparés par une ligne. À gauche de la pièce figure la date 1.10.1906 et à droite, l'année, au milieu de laquelle est insérée l'abréviation du pays : 20 FI 06. La marque d'atelier M apparaît à gauche des deux faces de la pièce. Les douze étoiles du drapeau européen sont représentées sur l'anneau extérieur. Gravure sur tranche :. Octobre 2006. 2,5 millions de pièces émises.

La République de Saint-Marin à l’occasion du 500e anniversaire de la mort de Christophe Colomb. La pièce montre un portrait de Christophe Colomb et une représentation des trois caravelles ; au-dessus du portrait figurent l'inscription SAN MARINO et une rose des vents ; au milieu, la marque d'atelier R ; au-dessous, les dates 1506 - 2006 dans un cartouche, ainsi que les initiales du graveur Luciana De Simoni LDS. Sur l'anneau extérieur, les douze étoiles du drapeau européen entourent le dessin. Gravure sur tranche : . Octobre 2006. 120 000 pièces émises.

L’État de la Cité du Vatican pour célébrer le 5e centenaire de la Garde suisse pontificale. La pièce représente un garde suisse prêtant solennellement serment sur le drapeau de la Garde. Le garde est entouré de l'inscription GUARDIA SVIZZERA PONTIFICIA formant un demi-cercle complété, dans la partie située sous le drapeau, par le nom de l'État émetteur CITTÀ DEL VATICANO. L'année 1506 apparaît à gauche, au-dessus de la signature du graveur O. ROSSI, qui longe la hampe du drapeau. L'année 2006 apparaît en haut à droite, au-dessus de la marque d'atelier R. Les douze étoiles du drapeau européen figurent sur le pourtour. Gravure sur tranche : . Novembre 2006. 100 000 pièces émises.

Commémoration du Palais Grand-Ducal . La pièce comporte, sur la droite de la partie interne, l'effigie de Son Altesse Royale le Grand-Duc Henri, de profil à gauche, superposée à l'image du palais grand-ducal, qui figure sur le côté gauche de la partie interne. La date 2007 est inscrite sur le côté gauche de la partie interne, le poinçon du graveur étant situé au-dessus de cette date et le poinçon de la Monnaie, au-dessous. Le texte LËTZEBUERG apparaît sous le dessin, sur la partie interne de la pièce. Les douze étoiles du drapeau européen entourent le dessin sur l'anneau externe de la pièce. Gravure sur tranche : Février 2007. 1,1 million de pièces émises.

L'Allemagne à l’occasion de la présidence du Mecklembourg-Poméranie occidentale au Bundesrat. Cette pièce est la deuxième d'une série de 16 pièces de 2 € commémoratives sur les Länder allemands. La partie interne de la pièce représente le Château de Schwerin. Les mots Mecklenburg-Vorpommern apparaissent sous le château. Les initiales du graveur Heinz Hoyer, HH, apparaissent dans le bas de la partie interne de la pièce. Une des lettres A (Berlin), D (Munich), F (Stuttgart), G (Karlsruhe) ou J (Hambourg) apparaît dans le haut de la partie interne de la pièce comme marque d'atelier. Douze étoiles forment un demi-cercle sur la partie supérieure de l'anneau externe, interrompu par le millésime 2007 au sommet de la pièce. Les mots BUNDESREPUBLIK DEUTSCHLAND forment un demi-cercle sur la partie inférieure de l'anneau extérieur. Gravure sur tranche : . Février 2007. 30 millions de pièces émises.

Le Portugal à l’occasion de la Présidence portugaise de l'Union européenne. La partie interne de la pièce représente un chêne-liège (Quercus suber). Les armoiries portugaises sont représentées sous les branches, du côté gauche ; du côté droit, le mot POR TU GAL est écrit sur trois lignes. La légende 2007 PRESIDÊNCIA DO CONSELHO DA UE est inscrite en demi-cercle dans le bas de la partie interne, avec la signature de l'artiste (I Vilar) à gauche et la marque d'atelier (INCM) près des armoiries. L'anneau extérieur de la pièce comporte les douze étoiles du drapeau européen. Gravure sur tranche : . Juillet 2007. 2 millions de pièces émises.

La Principauté de Monaco pour commémorer le 25e anniversaire de la mort de la Princesse Grace. La partie interne de la pièce représente l'effigie de la Princesse Grace, de profil à gauche. La légende MONACO, suivie de la marque monétaire, de l'année 2007 et de la marque du responsable de l'atelier de gravure, est inscrite en arc de cercle en bas à droite de la partie interne. Le nom de l'artiste (R.B.BARON) est inscrit sous la chevelure de la Princesse. L'anneau extérieur de la pièce représente les douze étoiles du drapeau européen. Gravure sur tranche : . Juillet 2007. 20 001 pièces émises.

La République de Saint-Marin pour célébrer le bicentenaire de la naissance de Giuseppe Garibaldi,. L'anneau intérieur de la pièce représente un portrait de Giuseppe Garibaldi. L'inscription SAN MARINO et le millésime 2007 sont gravés le long de l'anneau du côté gauche et du côté droit respectivement. La marque d'atelier R et les initiales de l'artiste, Ettore Lorenzo Frapiccini, E.L.F., apparaissent du côté gauche de l'anneau interne. Les douze étoiles du drapeau européen figurent sur l'anneau externe de la pièce. Gravure sur tranche : . Octobre 2007. 130 000 pièces émises.

L'État de la Cité du Vatican à l'occasion du 80e anniversaire du Pape Benoit XVI. La partie interne de la pièce représente un buste de sa Sainteté le Pape Benoît XVI de profil, tourné vers la gauche. La légende BENEDICTI XVI P.M. AETATIS ANNO LXXX CITTÀ DEL VATICANO est gravée autour du portrait. La marque d'atelier R, le millésime 2007 et les initiales du graveur, M.C.C. INC., apparaissent du côté gauche. Le nom de l'artiste, LONGO, apparaît du côté droit. Les douze étoiles du drapeau européen figurent sur l'anneau externe de la pièce. Gravure sur tranche : Octobre 2007. 100 000 pièces émises.

La Finlande à l'occasion du 90e anniversaire de l'indépendance du pays. La partie interne de la pièce représente neuf personnes ramant dans un bateau avec de longues rames. Le millésime 2007 et l'année 1917 figurent respectivement dans le haut et dans le bas du dessin. La marque d'atelier apparaît du côté gauche, et l'indication du pays FI du côté droit. Les douze étoiles du drapeau européen figurent sur l'anneau externe de la pièce.. Gravure sur tranche : . Décembre 2007. 2 millions de pièces émises.

Tous les pays de la zone euro ont émis le 25 mars 2007 une pièce commémorative de 2 € pour commémorer le 50e anniversaire du traité de Rome.

Le centre de la pièce représente le traité signé par les six États membres fondateurs devant un arrière-plan évoquant le dallage, dessiné par Michel-Ange, de la place du Capitole, à Rome, où le traité a été signé le 25 mars 1957. La traduction du mot « Europe » figure au-dessus du livre. La traduction des mots « Traité de Rome 50 ans » est inscrite au-dessus du dessin. L'année 2007 et le nom du pays émetteur sont inscrits sous le dessin. Les douze étoiles du drapeau européen entourent le dessin sur l'anneau externe de la pièce.

Une exception existe pour le Luxembourg où la loi exige que le portrait du grand duc figure sur toutes les pièces, le portrait de celui-ci apparaitra donc en filigrane sur le côté inférieur gauche de pièce. Aux Pays-Bas, une loi similaire exigeant que le chef de l'état (le roi ou la reine) figure sur toutes les pièces, a été amendée pour participer à cette commémoration, cet amendement n'est valable que pour cette émission particulière.

Monaco, Saint-Marin et le Vatican ne font pas partie des pays émetteurs car ils ne sont pas membres de l'Union européenne.

Le Luxembourg à l'occasion de la Commémoration du Château de Colmar-Berg. La pièce comporte sur sa partie interne, au premier plan sur le côté gauche, l'effigie de Son Altesse Royale le Grand-Duc Henri, de profil à droite, et, à l'arrière-plan sur le côté droit, l'image du Château de Berg. La date 2008, encadrée par le poinçon de la Monnaie et la marque de l'atelier de gravure, est inscrite dans le haut de la partie interne. Le nom du pays émetteur, LËTZEBUERG, apparaît au bas de la partie interne.Les douze étoiles du drapeau européen figurent sur l'anneau externe de la pièce. Gravure sur tranche : Février 2008. 1,3 million de pièces émises.

L'Allemagne à l’occasion de la présidence de Hambourg au Bundesrat. Cette pièce est la troisième d'une série de 16 pièces de 2 € commémoratives sur les Länder allemands. La partie interne de la pièce représente l'Église Saint-Michaelis de Hambourg. À droite du monument, de bas en haut, apparaissent l'initiale du graveur O et la marque d'atelier représentée par une des lettres A, D, F, G ou J. L'anneau externe comporte, dans sa partie inférieure, les mots BUNDESREPUBLIK DEUTSCHLAND, et dans sa partie supérieure ; le millésime 2008 et douze étoiles. Gravure sur tranche : . Février 2008. 30 millions de pièces émises.

L'Italie à l'occasion du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. La partie interne de la pièce représente un homme et une femme avec les symboles du droit à la paix, à l'alimentation, au travail et à la liberté représentés par le rameau d'olivier, l'épi de blé, la roue dentée et le fil de fer barbelé et les anneaux de chaine brisés du chiffre 60. Au centre, les initiales RI du pays émetteur ; à gauche le millésime 2008 ; à droite les initiales MCC de l'artiste Maria Carmela Colaneri et la marque d'atelier R ; en bas, un cartouche avec l'inscription DIRITTI UMANI. Les douze étoiles du drapeau européen figurent sur l'anneau externe de la pièce. Gravure sur tranche : Avril 2008. 5 millions de pièces émises.

Saint-Marin à l'occasion de l'année européenne du dialogue interculturel. La partie interne de la pièce représente les différentes cultures des cinq continents présentes sur le continent européen, symbolisées par cinq silhouettes humaines et par les textes sacrés des différentes communautés. Les inscriptions en arc de cercle complètent le dessin : en haut, SAN MARINO, au dessus-du millésime 2008 ; en bas, ANNO EUROPEO DEL DIALOGO INTERCULTURALE et les initiales E.L.F. de l'artiste, Ettore Lorenzo Frapiccini ; à gauche, la marque d'atelier R. Les douze étoiles du drapeau européen figurent sur l'anneau externe de la pièce. Gravure sur tranche : Avril 2008. 130 000 pièces émises.

La Belgique à l'occasion du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. La partie interne de la pièce représente des lignes courbes autour d'un rectangle sur lequel figure le chiffre 60. Au-dessus du dessin, le millésime 2008, et en-dessous, l'inscription UNIVERSAL DECLARATION OF HUMAN RIGHTS. Le nom du pays dans les trois langues officielles BELGIE — BELGIQUE — BELGIEN est inscrit en demi-cercle dans le bas. La marque d'atelier et la marque du Commissaire des Monnaies figurent respectivement à gauche et à droite. Gravure sur tranche : Avril-mai 2008. 5 millions de pièces émises.

La Slovénie à l'occasion du 500e Anniversaire de Primož Trubar. La partie interne de la pièce représente l'effigie de Primož Trubar de profil à gauche. À gauche, en deux demi-cercles, les inscriptions PRIMOŽ TRUBAR et 1508-1586. En bas à droite, en demi-cercle, l'inscription SLOVENIJA 2008. Gravure sur tranche : Mai 2008. 1 million de pièces émises.

La France à l'occasion de la présidence française du Conseil de l'Union européenne. Dans la partie interne de la pièce, le motif, réalisé par Philippe Starck, est constitué par l'inscription: 2008 PRÉSIDENCE FRANÇAISE UNION EUROPÉENNE RF. La marque de la Monnaie de Paris (corne d'abondance) et celle du Graveur général (cor de chasse) sont situées en bas, respectivement à gauche et à droite. Sur l'anneau externe de la pièce figurent les douze étoiles du drapeau européen. Gravure sur tranche : Juillet 2008. 20 millions de pièces émises.

Le Portugal à l'occasion du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. La partie intérieure de la pièce montre les armoiries portugaises dans la partie supérieure, au-dessus du nom du pays émetteur («PORTUGAL»), l'indication de l'année «2008» et un dessin géométrique dans la moitié inférieure du centre. La légende 60 ANOS DA DECLARAÇÃO UNIVERSAL DOS DIREITOS HUMANOS est inscrite le long des deux tiers inférieurs de l'anneau interne, suivie de l'inscription Esc. J. Duarte INCM en très petits caractères. Les douze étoiles du drapeau européen figurent sur l'anneau externe de la pièce. Gravure sur tranche : Septembre 2008. 1 035 000 pièces émises.

L'État de la Cité du Vatican à l'occasion de 2008, année dédiée à Saint Paul. La partie interne de la pièce représente la conversion Saint Paul : se rendant à Damas, représentée en arrière-plan, Saint Paul ébloui par une lumière venant du ciel tombe de son cheval qui se cabre. Deux inscriptions en arc de cercle entourent le dessin : à gauche le pays émetteur CITTÀ DEL VATICANO et à droite la légende : ANNO SANCTO PAULO DICATO. Le millésime 2008 se trouve à droite, ainsi que la marque monétaire R et le nom de l'artiste VEROI ; tout en bas, le sigle du graveur Luciana De Simoni L.D.S. INC. Sur l'anneau externe de la pièce figurent les douze étoiles du drapeau européen. Gravure sur tranche : Octobre 2008. 100 000 pièces émises.

La Finlande à l'occasion du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. La partie interne de la pièce illustre une silhouette humaine aperçue au travers d'une ouverture en forme de cœur dans un mur de pierre. Le texte HUMAN RIGHTS apparaît sous le cœur. Le millésime 2008 est gravé au-dessus du cœur. L'indication du pays d'émission FI, la lettre K, (initiale de l'artiste Tapio Kettunen) et la marque d'atelier apparaissent dans le bas du dessin. Gravure sur tranche : . Octobre 2008. 1 500 000 pièces émises.

Le Luxembourg à l'occasion du 90e anniversaire de l'accession au trône de Charlotte de Luxembourg. Sur le côté gauche de son anneau interne, la pièce représente l'effigie de son Altesse royale le Grand-Duc Henri superposée à l'effigie de la Grande-Duchesse Charlotte, tous deux tournés vers la gauche. Le texte «LËTZEBUERG», aligné verticalement, et le millésime «2009», encadré par la marque du maître et la marque d'atelier, apparaissent sur le côté droit de l'anneau interne de la pièce. L'anneau externe de la pièce comporte les douze étoiles du drapeau européen. Gravure sur tranche : Janvier 2009. 1,4 million de pièces émises.

L'Allemagne à l’occasion de la présidence de la Sarre au Bundesrat. Cette pièce est la quatrième d'une série de 16 pièces de 2 € commémoratives sur les Länder allemands.La partie interne de la pièce représente l'église Saint Louis de Sarrebruck. Sous le monument sont inscrits le nom du land «SAARLAND» et la marque d'atelier représentée par une des lettres «A», «D», «F», «G» ou «J». À droite du monument, apparaissent les initiales «FB» du graveur Friedrich Brenner. L'anneau externe comporte, dans sa partie inférieure, le nom du pays émetteur «BUNDESREPUBLIK DEUTSCHLAND», et dans sa partie supérieure, le millésime «2009» et douze étoiles. Gravure sur tranche : . Février 2009. 30 millions de pièces émises.

Tous les pays de la zone euro ont émis le 1er janvier une pièce commémorative de 2 € pour commémorer le 10e anniversaire de l'Union économique et monétaire.

Le centre de la pièce illustre une silhouette humaine stylisée dont le bras gauche est prolongé par le symbole de l'euro. Les initiales ΓΣ de l'artiste figurent sous le symbole de l'euro. Le nom du pays émetteur apparaît dans la(les) langue(s) nationale(s) dans la partie supérieure, tandis que l'indication 1999-2009 et l'acronyme UEM traduit dans la(les) langue(s) nationale(s) apparaissent dans la partie inférieure.L'anneau externe de la pièce représente les douze étoiles du drapeau européen.

Une exception existe pour le Luxembourg où la loi exige que le portrait du grand duc figure sur toutes les pièces, le portrait de celui-ci apparaitra donc en filigrane sur le côté inférieur gauche de pièce. Aux Pays-Bas, une loi similaire exigeant que le chef de l'état (le roi ou la reine) figure sur toutes les pièces, a été amendée pour participer à cette commémoration, cet amendement n'est valable que pour cette émission particulière.

Monaco, Saint-Marin et le Vatican ne font pas partie des pays émetteurs car ils ne sont pas membres de l'Union européenne.

Remarque à propos des renvois au Journal officiel de l'Union européenne : « seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne ».

En haut



Saab 900

Saab 900 combi coupé

La Saab 900, est une automobile produite par Saab, commercialisée en 1978 pour le millésime de 1979 jusqu'en 1994.

Elle est basée sur le châssis de la Saab 99, mais est plus longue. Le Cx est de 0,34. La 900 a été produite en version 2, 3, 4 et 5 portes, avec un turbo à basse ou haute pression, et une version cabriolet qui connut un fort succès commercial.

La principale caractéristique du design de la Saab 900 est son arrière pentu, lui donnant des faux airs de Porsche 911. Elle est caractérisée par sa lourdeur toute suédoise (grosseur exagérée des pare-chocs après restylage avec gros essuie-glaces sur les phares, épaisseur du panneau arrière), lui donnant un aspect sécuritaire et déluré en même temps. Tout cet ensemble à l'équilibre esthétique parfois douteux (pare brise très grand et peu incliné tranchant avec un capot tout plat, par exemple), donne au final une voiture très typée, originale, au style particulier et personnel. La Saab 900 est considéré par certains comme une automobile mythique, notamment grâce à ce style inhabituel.

Le design de la Saab 900 est légèrement modifié en août 1987. L'avant de la voiture est restylé, bien que les pièces métalliques n'aient pas été modifées. Seule la calandre, les phares et les pare-chocs sont redessinés. De par la modeste taille de l'entreprise, Saab conserve malgré tout le châssis, inchangé jusqu'à la fin de la production. Aussi, en 1987, la 900 utilise les mêmes roulements et freins que la 9000, et le frein à main n'agit toujours que sur les roues arrières.

Le design de la dernière Saab 900, dont la base est commune cette fois avec celle de l'Opel Vectra (1994), tente d'allier la personnalité du design de l'ancienne Saab 900 (calandre caractéristique, arrière pentu) à, cette fois-ci, de l'élégance. Elle perd en caractère et en exclusivité, de façon à viser un public plus large et moins conservateur. L'arrière était original, l'intérieur confortable, bien équipé et bien fini, la plate forme Opel saine et le coffre immense. C'est la dernière Saab réellement personnelle sur le plan stylistique.

Saab a lancé son turbo en 1978 dans la 99 Turbo avec un moteur nommé moteur B (basé sur le moteur Slant-4 Triumph, conçu pour Saab par Triumph). Ce moteur était aussi utilisé dans les premières modèles de 900 turbo, ce qui a fait de Saab une marque réputée sur les marchés étrangers.

Le moteur B a été amélioré pour devenir le moteur H, qui a été utilisé jusqu'en 1993. Le moteur H se montre très résistant et grâce au système de gestion du moteur assez standardisé peut facilement être poussé à 200 ch (147 kW), ou avec quelques modifications supplémentaires aux environs de 250 ch (184 kW). Saab a utilisé la mécanique d'injection continue K-Jetronic de Bosch dans les versions 8 soupapes turbo à injection ; les systèmes Bosch LH 2,2, 2,4 et l'injection électrique de Lucas Automotive ont été utilisés dans les versions à 16 soupapes.

Ce qui a fait une grande différence par rapport aux concurrents, surtout au milieu des années 80, est le développement et l'utilisation de l'Automatic Performance Control (APC). Le système permit d'utiliser toute la puissance que le turbo peut développer sans cliquetis. Le système possédait un senseur attaché au bloc moteur qui diminuait la pression dès que nécessaire en ouvrant une soupape (wastegate) de raccourci vers l'échappement. Cela permit d'utiliser bon nombre d'indice d'octane et rendit également l'utilisation du turbo plus sûre pour le moteur. La 900 Aero et Carlsson disposaient d'un contrôleur APC spécial procurant une meilleure suralimentation.

Au début, Saab a utilisé un turbo Garrett Systems refroidit par l'air et l'huile du moteur. À partir de 1990 Saab commença à utiliser des turbos Mitsubishi TE-05 refroidis par eau et qui, par un design des aubes plus moderne, se montraient capables de répondre plus rapidement à la pédale d'accélération grâce à une sensibilité accrue aux flux des gaz d'échappement (spool-up - NDLT: ??) ; la turbine tournant désormais dès les faibles flux. Le refroidissement par eau rendit également ces systèmes plus résistants.

Une version spéciale de la 900 Turbo a été assemblée par Saab Australie. Elle était appelée 900 Enduro et seulement 12 voitures furent produites. Cette version se différenciait par des passages de roues très évasés, des instruments de bord supplémentaires (pression d'huile, tension pertes de courant de la batterie) montés dans l'emplacement habituellement réservé à la radio, des suspensions améliorées et de plus grandes roues. Pour augmenter les performances, le wastegate a été réglé à 1,2 bar.

L'un des niveaux de finition, nommé Aero, comprenait (selon le marché auquel elle était destinée) le kit carrosserie Aero, une suspension sportive et des absorbeurs de chocs, un moteur turbo de 175 ch (130 kW) 16 soupapes, la plupart du temps des sièges en cuir et l'air conditionné. Toutes ces options pouvaient également être commandées séparément.

Une version encore plus longue "Finlandia" nommée 900 CD a été produite dans l'usine de Valmet en Finlande. La 900 CD mesure 20 cm de plus que la version standard, suite à l'augmentation de 10 cm à chacune des portes, mais seul les places arrières profite de ce gain d'espace. Les autres ajouts de la version CD sont un intérieur cuir, des lampes de lecture, des volets arrière, des repose-pieds et un téléphone de voiture.

Dans le milieu des années 80, le directeur de Saab-Scania USA, Robert J. Sinclair, a suggéré une version cabriolet pour augmenter les ventes. Le premier prototype fut construit par American Sunroof Company (ASC, maintenant American Specialty Cars).

Le département de design de Trollhättan, dirigé par Björn Envall, s'est basé sur la version 3 portes alors que l'usine finnoise a utilisé une version 2 portes, plus robuste, qui en fin de compte était plus esthétique et fut sélectionnée pour la production. Il n'était pas prévu d'en produire beaucoup, mais les commandes affluèrent : une légende était née.

Ce nouveau modèle a été présenté la première fois au Salon automobile de Francfort en automne 1983. Le premier prototype suscita un énorme intérêt en avril 1984, Saab décida de démarrer la production à Valmet. La production des premières 900 cabriolet démarra au printemps 1986.

Le cabriolet disposait généralement d'un moteur turbo à 16 soupapes, mais était également disponible avec un moteur à injection de 2,1 L.

La production du cabriolet « classique » s'arrêta en 1994, soit un an après la berline.

Sous l'influence de General Motors (GM), une « nouvelle génération » a été introduite en 1994, sur base du châssis de l'Opel Vectra. Le cabriolet a continué à utiliser le châssis « classique » pour une année encore. Le Cx a été amélioré et porté à 0,30. Des versions S et SE étaient disponibles, en 3 ou 5 portes ainsi qu'en cabriolet. Il y eut également une version Talladega, suite à un test d'endurance sur le circuit de Talladega.

Cette version de la 900 fut équipée de moteurs Saab 16 soupapes 2.0 et 2.3 litres (atmosphériques, et avec turbo basse ou haute pression) (B202, B232) ainsi qu'une adaptation du moteur moteur V6 à 54° (3.0 L) conçu par GM pour l'Europe. Le moteur est géré par un calculateur d'allumage direct Saab (Cassette-DI) + Automatic Performance Control (APC) + calculateur Bosh LH Jetronic ou Saab Trionic, cependant en 1996 l'allumage par distributeur fut réintroduit pour les moteurs 2.0 et 2.3 l atmosphériques. Les variantes turbocompressées animant la 900 « nouvelle génération » (B204) ont toujours utilisé le Trionic.

À l'opposé de la 900 « classique », le moteur est monté transversalement et a un capot à articulation standard.

Saab fit « plus de 1500 améliorations » à la 900 de seconde génération et la rebaptisa 9-3. Les modifications les plus visibles, sont le changement de dessin de la calandre et de la malle arrière. Les autres modifications étant liées au confort de l'habitacle (insonorisation, forme des sièges) et au soin apporté à la tenue de route.

La Saab 900 Turbo est le véhicule favori de James Bond dans la plupart des romans de John Gardner, dont License Renewed fut le premier. La 900 était surnommée "Silver Beast" , il s'agit de la voiture personnelle de Bond, équipée par la société Communication Control Systems, Ltd. (CCS) qui existe réellement.

En haut



Saab 9000

Saab 9000 à hayon

La 9000, une voiture produite par Saab, a été lancée en 1984 pour le millésime 1985 (il a été lancé en 1985 pour le millésime 1986 en Amérique du Nord). Le châssis sur lequel la 9000 est basée a été partagé avec la Fiat Croma, la Lancia Thema et l'Alfa Romeo 164. Les Fiat et Lancia étaient visuellement proches de la Saab, mais l'Alfa Romeo n'a partagé que le châssis. À cause de ces similitudes, un bon nombre de pièces sont interchangeables entre les quatre voitures, peu importe la marque. Les portes de la Fiat Croma conviennent directement à la 9000, mais sont plus légères, bien qu'elles reçoivent la même protection aux chocs latéraux. Le pare-brise de la Croma peut également être utilisé sur la 9000. Le Cx était de 0,32. Le design a été réalisé par Giorgetto Giugiaro.

La 9000 a été la première Saab dont la clé de contact est placée sous le volant — dans les autres Saab elle se plaçait au sol près de la console centrale.

Pour la première année, le seul moteur disponible était un 4 cylindres de 1 985 cm³, double arbre à cames en tête, 16 soupapes, refroidi par eau et possédant un turbocompresseur, délivrant 175 ch (128 kW). La voiture était équipée d'un ordinateur de bord affichant la consommation instantanée et moyenne de carburant, la distance restant avant la panne sèche et la température extérieure. Il contrôlait également toutes les ampoules en cas de panne de l'une d'entre elles.

Au total, 503 087 Saab 9000 ont été assemblées. Ce modèle a été remplacé par la Saab 9-5.

En haut



Liste des pays par population

Physical world.jpg

Voici la liste des pays par population. Les données sont tirées du CIA World Factbook millésime 2008. Sauf exceptions annotées les données correspondent à une estimation réalisée pour le mois de juillet 2008.

Les dépendances et les territoires dont l’indépendance n'est généralement pas reconnue sont indiqués en italique, sous le pays auquel ils sont généralement rattachés (cet article ne prend cependant pas position sur un quelconque statut de ces territoires). Certaines entités sont également mentionnées à titre de comparaison. Elles sont également indiquées en italique et ne sont pas prises en compte dans le classement des pays.

Les variantes concernant la dénomination des pays peuvent se trouver dans la liste des pays du monde.

La population moyenne est de 34 420 432 habitants. Le calcul se fait ainsi : population totale (6 677 563 921) / nombre de pays (194) = population moyenne.

En regoupant la population de ses états membres, l'Union européenne totalise 491 018 677 habitant et se classe en 3e position entre l'Inde et les États-Unis.

En haut



Source : Wikipedia