Microsoft Office

3.3956972722622 (2603)
Posté par rachel 21/04/2009 @ 22:11

Tags : microsoft office, bureautique, logiciels, informatique, high-tech

Dernières actualités
Paul 'Microsoft' Allen lance sa start-up Xiant - Neteco
Rien de bien révolutionnaire, Xiant propose une simple extension (Xiant Filer add-in) destinée à mieux gérer le courriel via le client de messagerie Microsoft Office Outlook. Une version d'évaluation sur 60 jours de Xiant Filer est disponible en...
Zoho Office s'intègre avec Microsoft sharepoint - 01net
Zoho, fournisseur d'outils en ligne pour la bureautique et la gestion, vient d'intégrer sa suite Office avec le portail Microsoft sharepoint (version 2003 ou 2007). Les utilisateurs de ce dernier peuvent désormais télécharger le module applicatif Zoho...
"Nous avons choisi Microsoft pour rester cohérent technologiquement" - Journal du Net
Donc nous sommes partis sur une technologie Microsoft, MOSS (ndlr. Microsoft Office SharePoint Server), et sur une charte graphique identique. La société Itelios a fait une pré-étude dont les conclusions ont amené au choix de MOSS 2007....
Avec l'été, Microsoft fait fondre les prix - ITchannel.info (Abonnement)
. Microsoft Office Standard, Office PME, Office Professionnel Plus, Windows Vista Professionnel, Visio Standard, Visio Professionnel, Project Standard, Project Professionel, Project Server et CAL. . Windows Server Standard, Windows Server Enterprise,...
Microsoft et Interoute veulent détrôner Skype - Journal des Télécoms
Cette certification fait d'Interoute le premier prestataire européen compatible SIP (un standard de plus en plus utilisé pour les communications VoIP) pour la suite de bureau Microsoft Office. L'application Interoute-One permet ainsi aux entreprises de...
IBM Lotus Symphony passe en version 1.3 - itespresso.fr
Concurrent de Microsoft Office et d'OpenOffice.org, Lotus Symphony intègre, dans sa nouvelle mouture, un certain nombre de nouveautés, comme le support en lecture du format Open XML, utilisé par Microsoft Office 2007. Toutefois, l'enregistrement des...
Le Serveur d'entreprise ThinkFree aide à réduire les frais de ... - itespresso.fr
Aussi, le Serveur d'entreprise ThinkFree offre la meilleure compatibilité bidirectionnelle avec Microsoft Office de toutes les alternatives de suite de bureautique. ThinkFree, Inc., ayant son siège à Santa Clara, CA, est un leader du développement de...
Microsoft propose une nouvelle version de son outil de recherche ... - Abondance
Microsoft Advertising Intelligence (anciennement adCenter Add-in pour Excel, lancé en août 2008) est un outil de recherche de mots-clés et d'optimisation intégré à Microsoft Office Excel 2007, basé sur l'historique et les données prévisionnelles de...
Lotus Symphony récupère les documents OOXML - Distributique
Lotus Symphony 1.3 sait désormais traiter les fichiers au format natif OOXML (Office Open XML), sauvegardés via Microsoft Office 2007. La nouvelle version de la suite collaborative gratuite d'IBM est ainsi sur les traces d'OpenOffice.org,...
MàJ : Microsoft Office 2004 & 2008 - MacPlus
On nous l'avait promis lors de la publication de la faille il ya quelques semaines (voir « Microsoft dévoile ses faiblesses »), voilà que les suites Office, dans leurs fournées 2004 et 2008, gagnent une mise à jour pour améliorer leur sécurité....

Microsoft Office

MSOFFICE.png

Microsoft Office est une suite bureautique propriétaire. Elle est propriété de Microsoft et est développée pour les plates-formes Windows et Macintosh. Microsoft Office inclut la suite bureautique, les serveurs associés et les services basés sur le Web. Les versions récentes de Microsoft Office s’appellent maintenant « Office System » plutôt que « Office Suite » pour mieux refléter le fait qu’elles incluent aussi les serveurs.

Microsoft Office fait son apparition dans les années 1990, et était au commencement une sorte de paquet comprenant des applications qui étaient vendues séparément auparavant. L’avantage de la suite sur les logiciels séparés était le moindre coût. La première version de la suite bureautique contenait Word, Excel et PowerPoint. Il a également existé une offre commerciale « Pro » qui incluait Microsoft Access et Microsoft Schedule Plus. Au cours des années, les applications bureautiques se sont développées, partageant certains composants comme un correcteur orthographique, la possibilité d’intégrer un élément OLE et les scripts en VBA.

Microsoft Office est actuellement la suite bureautique la plus connue dans le monde. Depuis la version 2003, Microsoft a rajouté le mot « Office » devant le nom de chaque logiciel de la suite qui semble devenir de moins en moins adaptée pour les particuliers, Microsoft recommandant Works Suite pour la famille.

Office 2007, sorti fin janvier 2007, a une interface utilisateur très différente des versions précédentes, avec comme principal point le remplacement des menus et des barres d'outils par de grosses icônes dites "Ribbon" ou "Ruban" en français. Microsoft Office System 2007 utilise par défaut un nouveau format basé sur le XML (OpenXML) et dont la standardisation ISO a été ratifiée le 1er avril 2008. Ce nouveau format n’est pas nativement pris en charge par les versions précédentes de MS Office, mais l'ajout d’un patch de compatibilité pour Office les ajoute. Les suites concurrentes à Microsoft Office n’intègrent pas toutes ce nouveau format. Selon Alex Brown, responsable du groupe de travail OOXML à l'ISO, Office 2007 ne respecte pas non plus intégralement la norme ISO/IEC 29500 (la norme OOXML).

Il existe 8 éditions différentes de Microsoft Office System 2007. 3 de ces éditions sont destinées à un usage principalement personnel et incluent un certain nombre des logiciels considérés aujourd'hui comme les logiciels de base de Microsoft Office System.

Microsoft Office Word est un logiciel de traitement de texte. Il est considéré comme le programme central de Microsoft Office. Il domine le marché du logiciel de traitement de texte.

Word est aussi disponible dans certaines versions de Microsoft Works Suite. Il est disponible sur Windows et Macintosh.

Microsoft Office Excel est un tableur qui, comme presque tous les tableurs, sait également faire des graphiques, d’où son nom de tableur-grapheur. Comme Microsoft Word, il domine le marché. Il a été dès le début le concurrent de Lotus 1-2-3 mais il est devenu rapidement le logiciel dominant du marché. Il est disponible pour Windows et Macintosh.

Microsoft Office Outlook, à ne pas confondre avec Microsoft Outlook Express est un Gestionnaire d’informations personnelles (également connu sous le nom de PIM, acronyme anglais de Personal Information Manager) et un client de communication par courriel. Désigné comme remplaçant de Microsoft Windows Mail, il fait son arrivée dans la version d’Office 97. Il inclut un calendrier, un client de courriel, un gestionnaire de tâches et un carnet d’adresses.

Microsoft Office Outlook a radicalement changé d’apparence et d’organisation lors du passage de la version XP (2002) à la version 2003 : la barre Outlook permettant de naviguer dans les fonctions principales du logiciel a disparu pour laisser place à un « volet de navigation » voulu plus ergonomique.

En 2007, Live, filiale Web de Microsoft, s'inspire fortement d'Outlook pour développer la nouvelle version de MSN Hotmail, devenu alors Windows Live Hotmail, rapidement suivi d'une version cliente connue sous le nom de Windows Live Mail Desktop.

Microsoft Office Outlook existe aussi sur Windows Mobile et son équivalent pour Mac OS est Microsoft Entourage.

Microsoft Office PowerPoint est un créateur de présentations (succession de diapositives) pour Windows et Mac. Il est utilisé pour créer des présentations avec du texte, avec des images, sons, vidéos et autres objets, qui peuvent être visualisées sur un écran et présentées sur un projecteur. Windows Mobile 2005 contient une version réduite.

Une Visionneuse gratuite téléchargeable sur Internet permet de montrer des présentations. Microsoft a repris l’idée de visionneuse gratuite pour Word et Excel.

Microsoft Office OneNote est un logiciel destiné a la prise de notes pouvant être utilisé sur les Tablets PC ou sur les PC normaux.

Ces logiciels sont inclus uniquement dans certaines éditions de la suite Office ou doivent être achetés à part.

Microsoft Office Access est un système de gestion de base de données. Il nécessite quelques connaissances pour être utilisé efficacement.

Microsoft Office Publisher est un logiciel de publication assistée par ordinateur, qui crée des lettres d’information, cartes de visite, papiers volants, cartes de vœux ou encore des cartes postales.

Il a été conçu pour aider des « non-professionnels » à créer et mettre en forme des publications. Publisher est aussi un support pour créer de grands travaux d’impression.

Microsoft Office InfoPath est une application qui permet à des utilisateurs de concevoir des formulaires basés sur le XML.

Microsoft Office SharePoint Designer est un éditeur HTML, un logiciel permettant de créer des pages web. Il a remplacé Microsoft Office Frontpage à partir de la version 2007 d'Office System. Ce logiciel est principalement dédié à la conception de pages pour Microsoft Office Sharepoint.

Microsoft Office Communicator est un client de messagerie instantanée servant à se connecter sur les composants Microsoft Office communication Server.

Microsoft Office Visio est un outil de création de diagrammes.

Microsoft Office Project est un logiciel de gestion de projets.

Microsoft Office Mappoint est un logiciel de cartographie dédié aux professionnels. Sa version grand public est Microsoft Autoroute Express.

Microsoft Office contient quelques outils intégrés au reste de la suite.

Microsoft Office Picture Manager est un logiciel secondaire présent dans toutes les éditions de Microsoft Office System et fait non seulement office de classeur de photos simplifié, mais il sait également retoucher légèrement les photos en modifiant les tons de couleurs, de luminosité, de saturation, etc. Il a succédé à Microsoft Photo Editor.

Cet outil est en fait un complément téléchargeable gratuitement pour Office qui permet de faire des présentations multimédias en fusionnant PowerPoint et Windows Movie Maker 2. Ce logiciel est disponible sur le site web de Microsoft, mais il nécessite Microsoft Office PowerPoint 2002 ou 2003 pour fonctionner. Bien que son interface ressemble à celle de Office XP, ce logiciel est bien intégré à Office 2003.

Microsoft Office étant un logiciel propriétaire, sa redistribution est interdite, et pour chaque matériel équipé, une licence doit être payée.

Microsoft propose régulièrement des « service pack » permettant la mise à jour gratuite d’Office. Par exemple, pour Office 2003, le dernier service pack est le SP3 sorti le 17 septembre 2007 ainsi que le SP1 pour Office 2007, sorti le 8 décembre 2007.

Un dispositif important permet aux applications de Microsoft Office d’ajouter des programmes extérieurs (add-ons). Component Object Model (COM) sont des programmes supplémentaires qui prolongent les possibilités d’une application en ajoutant des commandes qui peuvent s’adapter à diverses tâches.

En haut



Microsoft Office 2007

Microsoft Office 2007 Logo

Microsoft Office 2007, anciennement nommé Office 12, est une évolutions de la suite bureautique de Microsoft depuis sa création sortie le 30 janvier 2007 en remplacement de Microsoft Office 2003.

Parmi les nouveautés, les applications globales restent les mêmes et vient s’ajouter Office "12" Server et Microsoft Expression Web (succédant à FrontPage). La gamme Groove fait également son entrée dans Office 2007 avec une composante "client", Microsoft Office Groove, et une gamme "Serveurs" contenant Groove Management Server, Groove DataBridge, et Groove Relay Server. La majorité de ces logiciels possède une nouvelle interface graphique basée sur une bande de boutons nommée Ruban, dont les fonctions changent en fonction des actions de l'utilisateur.

SharePoint devrait normalement incorporer plusieurs technologies de postes à postes en suivant notamment l’embauche du fondateur de la société Groove Networks, Inc. (créateur de Groove et de Lotus Notes) : Ray Ozzie.

L’interface baptisée « Ribbon » (Ruban) est remaniée pour le noyau des applications d’Office : Word, Excel, PowerPoint, Access et le client d’e-mail Outlook (ce sont les programmes que les utilisateurs utilisent le plus). L’objectif est de dissoudre la barre d’outils habituelle (Nouveau / Couper/Copier/Coller …) afin de rendre un outil beaucoup plus proche des manipulations logiques et usuelles des utilisateurs, avec une amélioration de la convivialité, incluant des menus déroulants, mais aussi une forte personnalisation de l’interface graphique. Cette modularité profitera aussi en très grande partie aux développeurs : avant il était difficile de rajouter des fonctionnalités aux menus surchargés et aux barres d’outils proliférantes, sans compter les boîtes de dialogue. La réduction de l’espace de travail et l’optimisation des fonctionnalités permet l’inverse. Ainsi l’utilisateur pourra plus se concentrer sur son travail.

Cependant, l'utilisateur qui avait l'habitude d'optimiser son travail en utilisant les barres d'outils personnelles, dans lesquelles il pouvait intégrer des commandes mais aussi des macros, sans connaissance de la programmation, se voit ainsi privé d'un outil de productivité et risque de voir dans la nouvelle interface, une régression certaine. On peut s'interroger sur la légitimité de cette suppression des barres d'outils personnalisées, dont l'usage pouvait rester facultatif, sans perturber les utilisateurs qui préfèrent le "ruban".

La suppression de ces fonctions de personnalisation est largement expliquée par Microsoft : les enquêtes réalisées par l'éditeur montrent que seuls 1% des utilisateurs utilisaient les barres personnalisées des versions précédentes de Microsoft Office. Le choix a donc été fait de ne pas reconduire ces fonctions. Sur la base de 450 millions d'utilisateurs payants de Microsoft Office, ce sont donc 4,5 millions d'entre eux, parmi les plus experts, qui sont ainsi abandonnés par les développeurs de Microsoft. On peut toutefois se réjouir que la nouvelle interface apporte une simplification indéniable pour la très grande majorité.

Cette suite devait voir l'arrivée d'un nouveau format XML qui permettra le développement d’outils spécifiques pour les développeurs : Office Open XML. En 2008, Microsoft a informé que le format OOXML standardisé par l'ISO (29500) ne sera pas intégré dans Office 2007, mais dans la version suivante, actuellement connue sous le nom de Office 14.

La firme de Redmond propose déjà gratuitement les spécifications de formats de fichiers XML pour Office 2003 ; ce qui permet aux utilisateurs d'être sûrs que leurs documents peuvent être ouverts par différents logiciels.

L'éditeur espère aussi contrer les formats rivaux, notamment Open Document, soutenu par IBM, Sun Microsystems, Novell, Adobe Systems et Google.

Les anciens suffixes de fichier .doc, .ppt et .xls, sont complétés par les nouveaux suffixes .docx, .pptx et .xlsx ; ces nouveaux suffixes marquent l'utilisation d'un format XML par Microsoft Office comme format par défaut. L’avantage principal vient de la compression du format XML qui réduit de 75% la taille des fichiers. L'inconvénient de ces nouveaux formats est qu'ils ne peuvent généralement pas être lu et modifiés avec des logiciels antérieurs à Microsoft Office 2007 ou OpenOffice.org 3.0.

Les formats .doc, .ppt et .xls peuvent donc rester préférables pour des raisons d'interopérabilité.

Microsoft Office 2007 devrait supporter le format OpenDocument à partir du SP2 prévu vers mi-2009 soit près de quatre ans après ses principaux concurrents du monde libre.

Les utilisateurs étaient obligés de contourner le manque du support du pdf soit en utilisant une imprimante pdf, soit en choisissant OpenOffice qui fournissait ces plug-in par défaut. La pression des MVP (Most Valuable Professional) n’est certainement pas anodine à ce « partenariat » avec Adobe, qui fournissait auparavant la macro à intégrer pour enregistrer en PDF sous Office. Microsoft gardera aussi son format XPS, issu de Metro. Suite aux réticences d'Adobe, ces deux formats ne sont pas inclus dans la suite mais doivent être téléchargés par les utilisateurs pour être disponible dans toutes les applications de la suite.

Microsoft Office 12 se développe sur les bases d'Office 2003. La compatibilité avec les documents Office antécédents à 12 se fera jusqu'à la version de Microsoft Office 2000 ; ceci rassurant en soi, mais risque de poser problème pour les administrations ou PME utilisant toujours le bon vieux Access 97, qui n’a pas été converti à Access 2000.

Le moteur de base de données de Microsoft Access s'ouvre au débutant et tend à faciliter leur tâche d'analyse et de conception avec : les champs multi-valués.

Microsoft Office 2007 est traduit en 100 langues, dont des langues régionales comme l'alsacien ou le breton.

En haut



Microsoft Office Outlook

Microsoft Office Outlook est un gestionnaire d'informations personnelles et un client de courrier électronique propriétaire édité par Microsoft. Il fait partie de la suite bureautique Microsoft Office.

Bien qu'il soit principalement utilisé en tant qu'application de courrier électronique, il propose aussi un calendrier et un gestionnaire de tâche et de contact.

Il peut être utilisé de manière autonome, mais il a aussi la possibilité de fonctionner conjointement à Microsoft Exchange Server pour fournir des fonctions étendues pour une utilisation multi-utilisateurs dans une organisation, telles que le partage des boîtes mèl, des calendriers et des emplois du temps des réunions.

Microsoft a aussi édité plusieurs versions d'Outlook pour les Macintosh, mais la majorité des fonctionnalités courriel furent désactivées après la version 98 d'Office. Ce fut donc Entourage qui remplaça Outlook jusqu'en 2001, où Microsoft publia Outlook 2001 pour les Mac afin de permettre aux utilisateurs classique d'accéder aux serveurs access.

L'objectif de Microsoft était de rendre les clients de courrier électronique faciles à utiliser. Malheureusement, les fonctionnalités automatiques incorporées et le manque de gardes fou (qui peuvent gêner un néophyte), sont exploités par de nombreux créateurs de virus par mèl. Le schéma de fonctionnement classique de ces virus est de profiter de l'exécution automatique d'un fichier joint pour exécuter leur code et puis se répliquer via le carnet d'adresses. Les vers Melissa et Sobig en font partie.

Suivant son initiative concernant l'informatique sécurisé, Microsoft a récemment pris des mesures correctives pour améliorer la réputation qu'avait Outlook, considéré jusqu'alors comme insécurisé. Il est cependant trop tôt (en décembre 2003) pour dire quels effets auront les changements apportés à Office Outlook 2003.

Avec 2 ans de recul, il semble que Office Outlook 2003 soit reconnu pour la sécurité qu'il apporte. Ceci a été renforcé en septembre 2005 lors de la sortie du Service Pack 2 qui améliore l'anti-spam et propose des solutions contre le "phishing". Voici des liens vers des articles de presse en anglais () et en français ().

En haut



Microsoft Office PerformancePoint Server

Microsoft Office PerformancePoint Server est un logiciel de gestion des performances édité par Microsoft et conçu pour le domaine de l'informatique décisionnelle. PerformancePoint Server fournit aux organisations un moyen d'améliorer leurs performances en intégrant des outils de surveillance, analyse et planification dans le cadre d'un produit unique. Comme c'est le cas de la plupart des logiciels Microsoft, PerformancePoint Server 2007 s'intègre complètement avec d'autres produits tels que ceux de la suite Microsoft Office ( Excel, Visio, SharePoint Server) ou SQL Server. L'un des objectifs de PerformancePoint est de s'adapter aux habitudes des utilisateurs en leur permettant de travailler avec leurs formats de fichier préférés.

Microsoft Office PerformancePoint Server 2007 est le successeur de Microsoft Office Business Scorecard Manager. Le logiciel intègre à la fois les fonctionnalités de tableaux de bord de Business Scorecard Manager et les fonctionnalités d'analyse de ProClarity, une solution acquise au printemps de l'année 2006 par Microsoft. Dès juin 2006, Microsoft proposait la version CTP (Community Technology Preview) de PerformancePoint Server et l'éditeur lançait officiellement la version 1.0 du logiciel en novembre 2007.

En tant qu'application serveur d'entreprise, PerformancePoint Server 2007 se concentre sur trois activités principales : la Planification, la Surveillance et l'Analyse. Cette triade permet aux cadres des entreprises de gérer les performances de leurs activités grâce à des tableaux de bord, indicateurs clés de performance (ou KPI pour Key Performance Indicator), rapports, et cartes stratégiques.

Le serveur de planification de PerformancePoint supporte un grand nombre de processus de gestion qui incluent la possibilité de définir, modifier et maintenir les modèles de logique métier de façon intégrée avec les règles métiers, workflows et données de l'entreprise. La planification permet aux responsables de construire des plans stratégiques, de prévoir les ventes, de gérer les coûts et les budgets, à travers l'utilisation d'une interface familière. Les acteurs métiers peuvent interagir de façon continue avec les processus de planification, budgétisation et prévision, en utilisant un environnement familier tel qu'Excel. PerformancePoint Server fournit un composant de planification et budgétisation qui s'intègre directement à Excel et SQL Server Analysis Services.

Le rôle de la surveillance, ou Monitoring, est de comprendre ce que vit l'entreprise à un moment donné et de gérer efficacement la performance en conséquence.

Le Dashboard Designer sauvegarde le contenu et sécurise les informations au sein d'une base de données SQL Server 2005 qui est gérée par le serveur de surveillance. Ce serveur s'occupe également d'exécuter et de mettre à jour les connexions aux sources de données (cubes OLAP ou tables). Les rapports basés sur ces sources de données sont exécutés et mis-à-jour par le serveur de surveillance. Cependant, certains rapports, tels que les tableaux croisés dynamiques, ont des connexions indépendantes à leurs sources de données. Les requêtes s'exécutant sur ces rapports ne sont pas traitées par le serveur de surveillance.

Après qu'un tableau de bord ait été publié sur le serveur de surveillance, il peut être déployé sur Microsoft Office SharePoint Server 2007 ou Windows SharePoint Services. Les pages HTML qui représentent le contenu d'un tableau de bord sont stockées dans une bibliothèque de documents et peuvent être ouvertes dans un navigateur. Quand les tableaux de bord sont ainsi ouverts, le serveur de surveillance met à jour les données des vues en se connectant à la source de données originale et en récupérant les données les plus récentes.

PerformancePoint Monitoring Server met une API à disposition des développeurs qui permet d'ajouter des extensions au Dashboard Designer, tels que des rapports ou des sources de données personnalisées, ou des extensions pour l'interface utilisateur.

Les fonctionnalités d'analyse permettent de répondre aux nombreuses questions que se posent les employés des entreprises : Pourquoi n'avons-nous pas été aussi performant que prévu ? Pourquoi n'avons-nous pas atteint nos prévisions ? Etc. Pour ce faire, les employés disposent de fonctionnalités d'analyse telles que la possibilité de créer des graphes, d'intégrer des indicateurs clés de performance et de faire appel à des fonctionnalités avancées de visualisation. L'objectif est ici de fournir aux utilisateurs l'ensemble des informations dont ils ont besoin pour prendre rapidement des décisions, identifier des tendances, menaces, ou opportunités, et construire des analyses prédictives. Les analyses s'affichent au sein de clients légers sous la forme de tableaux de bord et rapports.

En haut



Source : Wikipedia