Médaille Fields

3.3264058679606 (818)
Posté par woody 06/04/2009 @ 03:07

Tags : médaille fields, mathématiques, science

Dernières actualités
Prix internationaux ou européens exonérés d'impôt sur le revenu : - Boursorama
Sont qualifiés de prix ayant un niveau équivalent au prix Nobel le prix de la Banque de Suède (sciences économiques), le prix Turing (informatique), le prix Pritzker (architecture), le prix Abel et la médaille Fields (mathématiques), le prix Crafoord...
La pluie force l'interruption de la 3e ronde de l'Omnium des Etats ... - La Presse Canadienne
"Nous avons tous vécu les deux côtés de la médaille. Certaines fois, vous êtes chanceux, d'autres fois, moins", a déclaré Weir dans une entrevue publiée dans le site internet officiel de l'Omnium des Etats-Unis. "Il n'y a pas de doute que notre groupe...
Universiades d'été 2009: Alignement de volleyball féminin du Canada - RDS
... Field a remporté les deux dernières bannières canadiennes avec UBC. Jansen Van Doorn, qui évolue à Trinity Western, a été choisie sur la première formation de SIC cette année, alors que Spence a décroché quatre médailles de SIC en quatre ans....
Un prochain printemps silencieux ? - AgoraVox
Le 9 juin 1980, on lui remettait à titre posthume la Médaille Présidentielle de la Liberté, la plus haute distinction pour un civil aux Etats-Unis. Sa maison natale étant devenue depuis sanctuaire national. De véritable paria, elle est devenue icône de...
Décret n°2009-570 - Legifrance
Le prix Abel et la médaille Fields pour les mathématiques ; « e. Le prix Crafoord pour l'astronomie et les mathématiques, les géosciences et les biosciences et les travaux sur la polyarthrite ; « f. Les prix Wolf pour l'agriculture, l'art, la médecine,...
Pourquoi y at-il si peu - Le Figaro
Mais aucune femme n'a encore eu la médaille Fields, l'équivalent du prix Nobel pour les mathématiques. Les maths font-elles peur aux femmes ? Interrogées, nombre de mathématiciennes le contestent. Mais des femmes ayant choisi d'autres disciplines...
Roman noir maths - Libération
Le mystère est total, l'histoire captive d'emblée, si ce n'est qu'ici tout est réel : l'homme dont on reste sans nouvelles est Alexandre Grothendieck, génie iconoclaste, né à Berlin en 1928, et couronné par la médaille Fields (Nobel des mathématiques)...
l'Humanité des débats - l'Humanité
Nos dirigeants devraient réfléchir aussi à l'expérience de l'école mathématique française, une des plus prestigieuses au monde puisqu'elle compte de nombreuses médailles Fields, l'équivalent du prix Nobel pour cette discipline. Dans le journal du CNRS,...
Frizell améliore sa marque personnelle, Lopes-Schliep bat Felicien - La Presse Canadienne
EUGENE, Oregon — L'Ontarienne Sultana Frizell a amélioré son record canadien en récoltant la médaille d'argent au lancer du marteau à la Classique Prefontaine, dimanche. La médaillée de bronze olympique, Priscilla Lopes-Schliep, a vaincu sa compatriote...
La marche de tous les savoirs "Academic Pride" le 4 juin - HNS
... des plus discrètes jusqu'aux plus visibles, qui obtiennent des récompenses internationales (Médaille Fields en 2006, prix Turing et prix Nobel en 2007 et 2008) et qui consacrent le travail de très longue haleine mené par des équipes....

Médaille Fields

Medaille Fields

La médaille Fields est la plus prestigieuse récompense pour la reconnaissance de travaux en mathématiques, souvent comparée au Prix Nobel. Son but est d'apporter un soutien aux mathématiciens jeunes qui ont déjà apporté des contributions majeures. Elle est attribuée tous les quatre ans au cours du congrès international de mathématiques à, au plus, quatre mathématiciens devant avoir moins de 40 ans au 1er janvier de l'année en cours. Les lauréats se voient attribuer une somme de 15 000 dollars canadiens chacun.

John Charles Fields (1863-1932) proposa la création de cette médaille en 1923 lors d'une réunion internationale à Toronto. À sa mort en 1932, il lègue ses biens à la science afin de financer la médaille. À l'origine, seules deux médailles étaient décernées tous les quatre ans. La Seconde Guerre mondiale a interrompu l'attribution de cette distinction jusqu'en 1950. La décision de passer à au plus quatre lauréats date de 1966. La médaille est en or et sa réalisation a été confiée au sculpteur canadien R. Tait Mckenzie. Le recto représente le mathématicien de l'Antiquité Archimède et le verso est orné de la sphère inscrite dans un cylindre qui est gravée sur sa tombe.

Je ne peux pas ne pas exprimer ma profonde déception — sans doute partagée par beaucoup de monde ici — due à l'absence de Margulis à cette cérémonie. En raison du sens symbolique de cette ville d'Helsinki, j'ai vraiment eu l'espoir grandissant que j'aurais au moins la chance de rencontrer un mathématicien que j'ai seulement connu à travers son travail et pour qui j'ai le plus grand respect et la plus grande admiration.

En haut



Congrès international de mathématiques

Le congrès international de mathématiques est une manifestation organisée tous les quatre ans par l'Union mathématique internationale.

Le congrès de 1998 a rassemblé plus de trois mille participants. Le programme consiste principalement en des conférences données par d'éminents mathématiciens du monde entier, sélectionnés par les organisateurs du congrès.

Au cours du congrès sont remis les médailles Fields, le prix Nevanlinna et le prix Carl-Friedrich-Gauss pour les mathématiques appliquées (créé en 2006).

Lors du congrès de 1900 à Paris, David Hilbert a énoncé une liste de vingt trois fameux problèmes ouverts en mathématiques, connu maintenant sous le nom de problèmes de Hilbert.

Au cours du congrès de 2006 à Madrid, la médaille Fields a été décernée à Grigori Perelman pour sa résolution récente de la célèbre conjecture de Poincaré qui est l'un des sept problèmes du Prix du millénium lancés par l'Institut de mathématiques Clay. Néanmoins ce dernier a refusé cette distinction. Les trois autres lauréats de la médaille Fields 2006 sont le Français Wendelin Werner, pour ses travaux dans le domaine des probabilités et de la théorie conforme des champs, l'Australien Terence Tao, pour ses travaux dans le domaines des équation aux dérivées partielles, de la combinatoire, l'analyse harmonique et la théorie des nombres. Le dernier récipiendaire est le Russe Andrei Okounkov qui a été récompensé pour son travail de connexion de la théorie des probabilités avec la géométrie algébrique.

Le prix a été attribué à Jon Kleinberg qui travaille dans le domaine de l'algorithmique.

Le premier récipiendaire du prix est le Japonais Kiyoshi Itô pour son travail fondateur dans le domaine du calcul stochastique.

En haut



John Griggs Thompson

John Griggs Thompson

John Griggs Thompson est un mathématicien américain né le 13 octobre 1932 dans le Kansas (É.-U.).

Il a reçu son Bachelor of Arts à l'Université de Yale en 1955 et son doctorat à l'Université de Chicago en 1959 sous la direction de Saunders Mac Lane.

Il s'est rendu ensuite à l'Université de Cambridge en 1970 puis à l'Université de Floride. Il est actuellement professeur émérite en Mathématiques à l'Université de Cambridge et professeur de Mathématiques à l'Université de Floride.

Il est particulièrement connu pour son travail concernant les groupes finis. Il est considéré comme une figure clef dans l'avancement de la classification des groupes finis simples. Il a aussi apporté une contribution majeure dans le problème inverse de Galois.

Il a reçu la Médaille Fields en 1970 et le prix Abel en 2008.

En haut



Gerd Faltings

Médaille Fields

Gerd Faltings (né le 28 juillet 1954) est un mathématicien allemand connu pour son travail en géométrie algébrique.

Il étudia les mathématiques et la physique de 1972 à 1978 à l'Université de Münster. En 1978, il a obtenu son doctorat de mathématiques et en 1981 son habilitation de mathématiques. Ces deux titres lui ont été remis à l'Université de Münster.

Durant les années 1978-1981, il était professeur assistant dans cette même université. Puis de 1982 à 1984, il fut professeur à l'Université de Wuppertal. Après cela, il fut professeur à l'Université de Princeton de 1985 à 1994. Depuis 1995, il est le directeur de l'Institut Max Planck de mathématiques à Bonn.

En 1986, il reçut la médaille Fields pour sa preuve de la conjecture de Mordell. Dix ans plus tard, il reçut le Prix Gottfried Wilhelm Leibniz de la Deutsche Forschungsgemeinschaft, qui est l'honneur le plus élevé attribué dans la recherche allemande.

En haut



Source : Wikipedia