Lufthansa

3.3526863084672 (1154)
Posté par talos 25/03/2009 @ 20:16

Tags : lufthansa, transport aérien, transport, economie

Dernières actualités
10/06/09 16:43 La valeur du jour en Europe - LUFTHANSA : le recul ... - TF1
(AOF) - Nouvelle séance de baisse pour Lufthansa, qui recule de 0,68% à 9,55 euros dans un marché européen orienté à la hausse. Sur les cinq dernières séances, le transporteur a vu son cours reculer de 5,21%. Wolfgang Mayrhuber, le président du...
Lufthansa prête à des concessions pour racheter Austrian Airlines - Romandie.com
Bruxelles (awp/afp) - La compagnie aérienne allemande Lufthansa est prête à faire des concessions pour éviter des problèmes de concurrence et pouvoir racheter sa concurrente autrichienne Austrian Airlines, a indiqué jeudi la Commission européenne....
Ryanair pourrait s'intéresser à Lufthansa mais pas dans un avenir ... - Les Échos
Le directeur général de Ryanair Michael O'Leary a indiqué mardi lors d'une conférence de presse à Londres que sa compagnie "étudiait sérieusement" la possibilité d'un rachat de l'allemande Lufthansa, mais qu'il ne fallait s'attendre à aucune offre...
Lufthansa lance une liaison vers Libreville - AéroContact
Lufthansa s'étend en Afrique. La compagnie allemande s'apprête à lancer une liaison vers Libreville depuis Francfort à partir du 15 juillet. Elle sera réalisée en Airbus A340-600 cinq fois par semaine. Le vol comprendra une escale à Accra, au Ghana,...
Lufthansa recule encore en mai - L'Echo Touristique
Le groupe Lufthansa a encore enregistré une baisse de son trafic passagers pour le mois de mai, en recul de 5,1% sur un an. Lufthansa, la première compagnie allemande, a transporté 4,9 millions de passagers le mois dernier. Un recul de 5,1% sur un an,...
Iberia évoque un éventuel mariage avec Air France-KLM et Lufthansa - La Tribune.fr
Pis, le directeur financier Enrique Dupuy a évoqué avoir des solutions alternatives avec Lufthansa et Air France-KLM , les leaders européens des alliances du ciel Star Alliance et Skyteam, concurrentes de celles d'Iberia et British Airways, Oneworld....
Premier Embraer 195 pour Augsburg Airways (Lufthansa Regional) - AéroContact
La compagnie allemande Augsburg Airways, membre de Lufthansa Regional, a reçu son premier appareil régional brésilien, un ERJ 195, le 9 juin. L'E-Jet est aménagé en configuration biclasse de 116 places. Il sera opéré par Augsburg Airways sur les routes...
AF 447 - Deux avions de Lufthansa vont donner des indices météo - Reuters
GENEVE, 2 juin (Reuters) - Deux appareils de la compagnie allemande Lufthansa (LHAG.DE: Cotation) qui pourraient avoir traversé les mêmes turbulences que le vol AF 447 porté disparu au-dessus de l'Atlantique vont fournir des informations pour l'enquête...
La crise affecte moins les low-costs que les majors - Le Figaro
En Europe, Lufthansa a réduit son offre de 0,5% et Air France-KLM de 3,4%. Réduire les capacités, cela signifie clouer des avions au sol et, par conséquent, alléger les effectifs, ce qui améliore la productivité. Des mesures de chômage partiel ont été...
Les voyageurs désertent les classes business - Le Figaro
La Business Class et la First Class représentent 43% du chiffre d'affaires de Lufthansa et jusqu'à 55% sur son trafic intercontinental. Le groupe allemand a annoncé la semaine dernière un recul de 4,4% de son trafic passagers en mai....

Lufthansa

Siège à Cologne (Rhénanie-du-Nord-Westphalie)

La Lufthansa (die Deutsche Lufthansa AG) (code IATA : LH ; code OACI : DLH) (FWB: LHA) est une compagnie aérienne allemande.

Elle est aujourd'hui considérée comme un pilier de la Star Alliance et est parmi les meilleures du monde. Lufthansa détient Lufthansa Cargo et depuis 2005 Swiss International Air Lines. Sa filiale Lufthansa Regional contrôle notamment Augsburg Airways et Lufthansa CityLine, ou encore Air Dolomiti.

Le 27 novembre 2008, elle crée une filiale italienne, Lufthansa Italia, pour s'implanter sur le marché italien, en profitant des déboires de la compagnie italienne Alitalia. Le premier vol a eu lieu le 2 février 2009.

La compagnie fut fondée dès 1926 avec une siège social situé à Berlin à la suite de la fusion de deux compagnies allemandes: la Deutsche Aero Lloyd et la Junkers Luftverkehr le 6 janvier de cette même année. Le nom initial de la compagnie fut à l'origine Deutsche Luft Hansa Aktiengesellschaft avant d'être rebaptisée en Lufthansa (Luft signifiant en allemand air/aérien et Hansa par référence à l'ancienne Ligue hanséatique qui était aux temps médiévaux une organisation marchande de l'Europe du nord).

Dans les années 1950, la RFA et la RDA se disputèrent le nom de la compagnie afin de l'intégrer à la leur. C'est finalement la RFA qui rétablira la Lufthansa après la Seconde Guerre mondiale, la RDA fondant la sienne sous le nom de Interflug (qui cessa ses opérations en 1991 après la réunification).

La compagnie fut la première compagnie non-américaine à lancer un nouveau modèle de Boeing. Ce fut ainsi le cas avec le Boeing 737 dont la Lufthansa fut le client de lancement en 1967 avec la version 737-100. Le 17 mai 2004, elle fut aussi la première utilisatrice du tout nouveau de système de connexion en vol de Boeing.

Dès 1992 l'État allemand commença la privatisation de la compagnie qui s'acheva en 1997 lorsqu'elle devint totalement privée. Son hub principal est l'Aéroport international de Francfort mais qui doit se désengorger notamment grâce au nouveau terminal de l'Aéroport international de Munich Franz Josef Strauß. Son siège social se trouve aujourd'hui à Cologne. Le 22 mai 2005, la Lufthansa acquit Swiss International Air Lines, faisant de l'Aéroport de Zurich son 3e hub, le premier à l'extérieur de l'Allemagne.

En haut



Lufthansa Cargo

Filiale de la compagnie nationale allemande Deutsche Lufthansa AG, Lufthansa Cargo est chargée de gérer le transport du fret à bord des avions de la compagnie. Elle opère à la demande (affrêtement d'avions complets), ou en utilisant les lignes régulières de Lufthansa, ce qui répresente la majeure partie de son activité. Depuis janvier 2005 elle n'opère plus le Boeing 747 cargo, mais uniquement le MD-11 Freighter.

En haut



Lufthansa Regional

Lufthansa Regional est une filiale de la Lufthansa, spécialisée dans le transport régional.

Sous ce nom de Lufthansa Regional coopérent les partenaires suivants de Lufthansa : Air Dolomiti, Augsburg Airways, Lufthansa CityLine, Contact Air ainsi qu'Eurowings.

L'alliance transporte 10,5 millions de passagers par ans, dessert 82 destinations, effectue 5700 vols par semaines et compte une flotte de 143 avions.

En haut



Vol 2904 Lufthansa

Vol 2904 Lufthansa

Le vol 2904 de la Lufthansa est un vol de la compagnie allemande Lufthansa entre Francfort et Varsovie assuré par un Airbus A320. L'avion a raté son atterrissage à l'aéroport de Varsovie (Pologne) le 14 septembre 1993 et est sorti de la piste. L'accident a fait 2 morts, le copilote et un passager, et a détruit l'appareil.

L'avion est un Airbus A320-211 immatriculé D-AIPN et fabriqué en 1990. Il avait volé 7 546 heures et effectué 6 721 cycles. Il était équipé de deux réacteurs CFMI CFM56-5A1.

L'avion décolle à 14h27 (UTC) de l'aéroport de Francfort à destination de l'aéroport Okęcie de Varsovie avec à son bord 6 membres d'équipage et 64 passagers. Après une croisière au FL330 (10 065 m), il entame son approche à 15h14 (UTC). Il est autorisé à atterrir mais le contrôle au sol lui signale des vents de cisaillement. A 15h43 (UTC), il atterrit sur la piste 11 détrempée par la pluie. Pour compenser les effets du cisaillement, les pilotes essayent d'atterrir avec l'avion légèrement penché sur la droite. Ils atterrissent également avec une vitesse supérieure de 20 nœuds à la vitesse habituelle. Selon le manuel de procédure, ces manœuvres étaient correctes selon les conditions météo rapportées. Mais le rapport météo n'était plus à jour. Au moment où l'avion touche le sol, le vent de travers annoncé a tourné en vent arrière. Dû à ce dernier et à la vitesse supérieure de 20 nœuds, l'avion toucha le sol à 170 nœuds et au-delà du seuil. Le train droit de l'appareil atterrit après 770 m et le train gauche, 9 secondes plus tard, après 1 525 m, retardant le déploiement des spoilers et des inverseurs de poussée. Ces systèmes ne pouvant se déclencher qu'après que la compression de l'absorbeur de choc des trains. Les freins de roues se déclenchent 4 secondes après l'atterrissage complet (ils ne peuvent être enclenchés que lorsque la vitesse de rotation des roues atteint ou dépasse les 72 nœuds). Voyant la fin de la piste arriver avec un obstacle au bout, le pilote dévie l'appareil vers la droite. Il quitte la piste à la vitesse de 72 nœuds (133 km/h) et roule 90 m avant de percuter avec son aile gauche un remblai et une antenne LLZ, déclenchant un incendie sur l'aile qui se propage dans la cabine passagers. L'appareil s'immobilise dans l'herbe.

Sur les 70 personnes à bord, on dénombre 2 victimes (le copilote et 1 passager) et 56 blessés. Le co-pilote est tué à l'impact et un passager incapable de quitter l'appareil, semblant avoir perdu connaissance à cause de la fumée qui avait envahi la cabine. L'appareil est détruit par l'incendie.

Les principales causes de cet accident sont le retard dans l'application du système de freinage, combiné aux effets de la pluie et d'un vent arrière à la place des cisaillements de vent anticipés. Ces cisaillements étaient le résultat du front dépressionnaire qui passait alors au dessus de l'aéroport, provoquant sur la poste d'intenses variations du vent ainsi que de fortes pluies.

Après l'enquête, Airbus modifia les paramètres d'atterrissage, non sur la logique du programme informatique, mais en changeant les capteurs sur le châssis des trains. Ceux-ci agissent désormais dès une pression de 2 tonnes au lieu de 12 tonnes précédemment.

En haut



Source : Wikipedia