Les Rita Mitsouko

3.3661740558491 (609)
Posté par talos 07/03/2009 @ 16:10

Tags : les rita mitsouko, rock français, musique, culture

Dernières actualités
Olivia Ruiz, Coming Soon, concert - viaFrance
... en collaboration avec d'autres talents tels Juliette, Mathias Malzieu (chanteur du groupe Dyonisos) ou encore Christian Olivier des Têtes Raides. Elle revendique les influences des Rita Mitsouko et de ces femmes qui ont su imposer leur tempérament....
Carbes. Manhattan va mettre le feu sur scène - LaDépêche.fr
On a par exemple ajouté du Rita Mitsouko, des choses très festives qui viennent se mêler avec d'autres plus étonnantes comme The Wall d'Eric Prydz ou les créations de Rammstein. » Manhattan a toujours fait de gros efforts d'adaptation à tous ses...
Catherine Ringer poursuit sa carrière en solo ! - Musique.Evous.fr
Alors que son album en hommage aux Rita Mitsouko est dans les bacs depuis novembre 2008, Catherine Ringer est actuellement en pleine préparation de son premier opus en solo. En effet, sur le plateau de Taratata, la chanteuse avait révélé au mois de...
Vive la «Salle des fêtes» - nouvelobs.com
Ici, on espère du public : chacun peaufine son numéro solo, fasciné qui par Dalida, qui par les Rita Mitsouko ou Nirvana. Au Macumba Club, entre bar et hauts murs recouverts de papier peint aux motifs années 1950, voici des retrouvailles heureuses avec...
Babylone yé-yé - TV8.ch
Autre exemple de petits cadeaux entre artistes : Serge Gainsbourg, en 1980, raille durement Catherine Ringer, des Rita Mitsouko, et sa fameuse dent manquante. Inutile de préciser que la demoiselle, dotée d'un caractère explosif, ne s'en est pas laissé...
Buzet-sur-Tarn. Une affiche de prestige au festival d'accordéon - LaDépêche.fr
... Jacques Brel pendant six ans et composé la musique de certaines de ses chansons comme « les vieux », « les bourgeois », « Madeleine », a aussi collaboré avec Brassens, Barbara, Alain Bashung, Michel Petrucciani, Les Rita Mitsouko et tant d'autres....
Lulúxpo fait danser les kids - L'Hebdo
Les cuivres synthétiques d'Andy des Rita Mitsouko succèdent à la basse obsédante de Dee-Lite. Le groove est dans l'air, mais la piste de danse est clairsemée encore. Sagement assis, les spectateurs sirotent leur thé en mangeant des gâteaux....

Les Rita Mitsouko

En concert aux Eurockéennes en 2007

Les Rita Mitsouko (formé en 1980) est un duo d'auteurs-compositeurs-interprètes pop-rock français, composé de Catherine Ringer et Frédéric Chichin.

Catherine Ringer et Frédéric Chichin tombent amoureux au cours de l'année 1979. Ils font quelques concerts avec la danseuse argentine Marcia Moretto, qui décèdera des suites d'un cancer. Le duo se produit sur diverses scènes comme l'Usine Pali-Kao, lieu alternatif unique à Belleville, avec quelques reprises (David Bowie, The Velvet Underground…) et leurs premières compositions originales. Leur look est comme leur musique, original et décalé (anoraks fluo ou sacs en plastique « Félix Potin ») et attire l'attention.

Le nom de Rita Mitsouko est choisi pour rappeler leurs références musicales extrêmement variées : Rita se rapporte à la musique sud-américaine (et à l'actrice culte Rita Hayworth), et Mitsouko est un prénom japonais dont la première partie (Mitsu) peut s'interpréter comme signifiant « secret ». Par ailleurs, Mitsouko est également le nom d'un parfum de Guerlain. Au départ simplement appelé « Rita Mitsouko », le groupe s'est rebaptisé « Les Rita Mitsouko » dès 1985, quand ils se sont aperçus que beaucoup de gens pensaient que le nom du groupe était en fait celui de la chanteuse.

Arrivent enfin quelques singles, chez Virgin, suivis de l'album Rita Mitsouko dont sera extrait le tube de l'année 1985 : Marcia baila (en hommage à Marcia Moretto), morceau new wave dont le clip sera réalisé par Philippe Gautier, ainsi que le clip Andy. C'est le début du succès public, les tubes s'enchaînent : C'est comme ça, Les Histoires d'A. Jean-Baptiste Mondino réalise leurs clips, Jean-Luc Godard réalise le film Soigne ta droite (1987) autour de l'enregistrement de l'album The No Comprendo. Le groupe est à son sommet.

Le duo a gardé depuis 25 ans, sur disque comme sur scène, l'image d'un couple créatif et énergique, d'une grande originalité, qui ne se prend pas au sérieux et qui explore tous les courants musicaux, s'intéressant tour à tour au punk, à la new wave, au hip hop ou au jazz qu'ils réinventent sans complexes.

En août 2006, Catherine Ringer annonce sur France Inter que le groupe a enregistré une chanson avec Serj Tankian, chanteur de System of a Down.

En septembre 2006, ils participent à la création du spectacle Les Noces de l'Enfant-Roi, création d'Alfredo Arias présentée à Versailles dans le cadre du festival Fêtes de nuit de Versailles. Catherine Ringer avait déjà travaillé en solo avec Alfredo Arias, jouant et chantant le rôle titre de sa comédie musicale Concha Bonita en 2002.

Leur dernier album, Variéty, coproduit par Mark Plati, est sorti chez Because Music le 23 avril 2007. Une version en langue anglaise de l'album, Variety est sortie en juillet. Ils entament par la suite une tournée européenne des festivals qui les mène en Espagne, en Allemagne, en Suisse ou en Italie.

Le 8 octobre 2007 est sorti un mini-album composé de six titres et intitulé The Eye EP chez Because Music.

En novembre 2007, les Rita Mitsouko sont contraints d'annuler une partie de leur tournée en raison de l'état de santé de Frédéric Chichin. Ainsi, le 13 novembre, Catherine Ringer monte seule sur la scène de l'Olympia.

Le 28 novembre 2007 au matin, Frédéric Chichin meurt, à 53 ans, d'un cancer fulgurant diagnostiqué deux mois auparavant. Le groupe devait se produire le soir même à l'Olympia.

Le 22 juillet 2008, la présentatrice du 19/20 (France 3) annonce que l'histoire des Rita Mitsouko se terminera le soir même à La Cigale, dernière date de la tournée commencée en mars 2008. Catherine Ringer devrait par la suite continuer sa carrière solo sous son nom, et ne plus interpréter le répertoire des Rita Mitsouko. Le groupe qui fit ses débuts à l'usine Pali-Kao est mort à La Cigale, après 28 ans d'une existence haute en couleurs.

Le 27 juillet 2008, Catherine Ringer donne la dernière représentation de la tournée Variéty sur la scène du Métropolis de Montréal, dans le cadre des francofolies de Montréal, le spectacle s'appelle « Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko and more ».

En haut



Alfredo Arias

Alfredo Arias , né en le 4 mars 1944 à Lanus dans la banlieue de Buenos Aires, Argentine) est un metteur en scène, comédien et dramaturge.

Alfredo Arias fonde, en compagnie d'amis artistes et acteurs, le groupe théâtral « TSE » à Buenos Aires et met en scène ses premières créations originales mêlant le fantastique, la féerie et l'humour : Dracula, Aventuras, Goddess. Après être passé à New York, il s'installe à Paris en 1970. Sa première pièce, Histoire du Théâtre, et sa mise en scène de Eva Peron de Copi, sont remarquées pour l'originalité de leur ton, leur fantaisie et surtout un regard radicalement neuf sur le théâtre. Suivent alors Comédie policière ; Luxe, une parodie de music hall et Peines de cœur d'une chatte anglaise, d'après Balzac et Grandville, pièce avec masques jouée plus de trois cent fois à Paris et reprise à travers le monde notamment en Italie.

Le « groupe TSE » s'installe dans divers théâtres parisiens et assure plusieurs créations parmi lesquelles L'Étoile du Nord, Les Jumaux vénitiens de Goldoni, La Bête dans la jungle de Marguerite Duras d'après Henry James et La Femme assise de Copi.

En 1985, il est nommé directeur du Théâtre de la Commune d'Aubervilliers où il mènera de front pendant six ans un travail sur le répertoire classique, des créations contemporaines et une réinterprétation ironique du music-hall : Marivaux, Maeterlinck, Mérimée, Goldoni... Sa pièce musicale Famille d'artistes est reprise en Argentine. Il rejoint son compatriote Copi, pour Les Escaliers du Sacré-Cœur.

Il sera invité au Palais des Papes au Festival d'Avignon pour mettre en scène La Tempête de Shakespeare, et par la Comédie Française pour La Ronde de Schnitzler au Théâtre de l'Odéon. À partir de 1992, il commence une série de créations originales qui lui permettent d'inventer un nouveau langage théâtral mêlant danse, musique et dialogues poétiques : la revue Mortadela (qu'il écrit avec René de Ceccatty avec lequel il collaborera désormais régulièrement) et pour laquelle il obtient le Molière du Meilleur Spectacle Musical ; la revue des Folies Bergères ; Fous des Folies, Faust Argentin ; Peines de cœur d'une chatte française pour laquelle il obtient le Molière du meilleur spectacle et le Molière des meilleurs costumes ; La Dame aux camélias de René de Ceccatty avec Isabelle Adjani ; Cachafaz de Copi ; un monologue pour sa comédienne Marilú Marini, Nini ; La pluie de Feu de Silvina Ocampo, Aimer sa mère et Mère et fils (avec des écrivains français, argentins, uruguayen, chinois et américain).

Il a interprété le rôle de Madame dans Les Bonnes de Jean Genet dont il signe la mise en scène. Et celui de Madame de Sade dans la pièce de Mishima qu'il met en scène également.

Metteur en scène d'opéra, il donne aussi une touche tout à fait originale aux œuvres qu'il aborde dans le répertoire lyrique en France (Opéra Bastille, Théâtre du Châtelet, Festival d'Aix-en-Provence, Opéra de Caen), en Italie (Spoleto, Scala de Milan, Opéra de Turin), en Espagne et en Argentine (Teatro Colon) : Les Indes Galantes ; The Rake's Progress (deux mises en scène différentes) ; La Veuve joyeuse ; Les Contes d'Hoffmann (deux mises en scène différentes) ; Les Mamelles de Tirésias ; Le Barbier de Séville ; Le Songe d'une nuit d'été de Benjamin Britten ; Carmen, entré au répertoire de l'Opéra Bastille ; La Corte del Faraon à la Zarzuela de Madrid ; Maria de Buenos Aires ; Bomarzo de Ginastera ; Mort à Venise de Benjamin Britten...

Au cinéma, il a tourné Fuegos sur un scénario original, Bella vista d'après Colette pour la chaîne culturelle Arte. Pour la télévision, il a supervisé les tournages de Mortadela, Fous des Folies, Faust Argentin et Concha Bonita.

Parmi ses récentes créations : Concha Bonita (avec pour interprète principale Catherine Ringer et pour compositeur Nicola Piovani), une comédie musicale dont la version italienne vient d'être réalisée à Rome ; Kavafis, les trois cercles de l'exil au centre expérimental du Théâtre Colon à Buenos Aires ; Incrustations ; Le Palais de la reine en version espagnole dans le cadre du Festival « Tintas Frescas » de Buenos Aires, Relaciones Tropicales à Buenos Aires et Mambo Mistico (au Théâtre National de Chaillot), La Belle et les Bêtes. En 2006 il crée et met en scène le spectacle Les Noces de l'Enfant Roi, présentée à Versailles dans le cadre du festival des Fêtes de nuit. Il collabore avec Chantal Thomas pour l'écriture, Les Rita Mitsouko pour la musique et Roberto Plate pour la scénographie. En 2007, il crée Divino Amore (avec René de Ceccatty), interprété par Marilú Marini, Antonio Interlandi, Sandra Guida et Alejandra Radano.

Il a publié la plupart de ses pièces originales en France chez Actes Sud-Papiers ainsi qu'un roman, Folies Fantômes, en 1997 aux Éditions du Seuil et un livre d'entretiens avec Hervé Pons, L'écriture retrouvée (Editions du Rocher).

Il a obtenu de nombreuses récompenses : la Bourse de la Fondation Guggenheim, le Prix du Plaisir du Théâtre pour Peines de cœur d'une chatte anglaise, le Prix de la Critique pour l'interprétation de Marilú Marini dans La Femme assise, le Molière d'Espagne pour l'interprète principale de La Marquise Rosalinde, le Molière du Meilleur Spectacle Musical pour Mortadela, le Pegaso d'Oro pour Les Mamelles de Tirésias à Spoleto, le Molière du meilleur spectacle musical et le Molière des meilleurs costumes pour Peines de cœur d'une chatte française.

En haut



Frédéric Chichin

Fred Chichin aux Eurockéennes 2007

Frédéric Chichin dit Fred Chichin, né le 1er mai 1954 et mort le 28 novembre 2007, est un musicien multi-instrumentiste, auteur-compositeur-interprète de rock. Il a formé avec Catherine Ringer le groupe Les Rita Mitsouko.

Il naît à Clichy le 1er mai 1954 où ses grands-parents maternels, d'origine auvergnate, tiennent un café, au 22, rue Klock. Son père, Jean-Louis, est un artiste-peintre d'origine hollandaise, né en Suède mais Français, communiste militant, qui a créé en 1962 le magazine Miroir du Cinéma.

Passionné de cinéma, de musique, de théâtre, après avoir été proche de la musique électro-acoustique de Nicolas Frize, il participe à plusieurs groupes underground rock ou punk de la fin des années 1970, comme Fassbinder (avec Jean Néplin), Taxi Girl (avec Daniel Darc) et Gazoline (avec Alain Kan). Il contracte l'hépatite C à la fin des années 1970. Il est incarcéré à la prison de Fresnes pour une affaire de stupéfiants.

En mai 1979, il rencontre Catherine Ringer à Montreuil lors d'une audition pour le spectacle de MarcO', Flash rouge'. L'année suivante, ils décident de former un duo rock ensemble qu'ils appellent d'abord les Spratz, avant d'opter pour Rita Mitsouko. C'est lui qui assure la composition musicale des morceaux, jouant les partitions de guitare, de basse, de batterie et de claviers.

En novembre 2007, les Rita Mitsouko sont contraints d'annuler une partie de leur tournée en raison de l'état de santé de Frédéric Chichin, qui meurt à Paris le 28 novembre 2007 d'un cancer à évolution rapide, diagnostiqué deux mois auparavant. Le jeudi 6 décembre 2007, après des obsèques dans la plus stricte intimité, Fred Chichin est inhumé au cimetière de Montmartre, à Paris.

En haut



System of a Down

System of a Down au Download Festival en mai 2005.

System of a Down (parfois abrégé en SOAD ou System) est un groupe de metal de Los Angeles. Ses quatre membres sont d'origine arménienne.

Serj Tankian joue aussi de la guitare sur scène, Daron Malakian avait joué les parties de guitare basse en studio d'enregistrement sur les albums Mezmerize et Hypnotize et utilise par moments un vocoder, et il arrive à Shavo Odadjian de compléter les accords de voix et de faire certaines parties parlées ou criées. Il est aussi le réalisateur de la plupart de leurs clips. De même, tous les membres participent à la composition des paroles et de la musique, spécialement Daron Malakian et Serj Tankian. Daron Malakian chante parfois plus que Serj Tankian dans certaines chansons, comme dans Lonely Day et Lost in Hollywood.

C'est en 1995 que Soil (qui n'avait produit aucun album et très peu de concerts), le groupe fondé par Daron Malakian, devient System of a Down. Le nom est tiré d'un poème de Daron Malakian : Victims of a down. Dès son premier album homonyme, en 1998, le groupe connut un certain succès. Leurs paroles engagées ont fait rapidement d'eux les porte-drapeaux de grandes causes, notamment la reconnaissance du génocide arménien. Des chansons comme Sugar (qui devient l'hymne du groupe avec Suite-Pee) et Spiders sortent en single.

C'est en 2001, avec la sortie de Toxicity, que le groupe se révèle au grand public. L'album est porté par le tube Aerials, dont le clip est réalisé par Shavo Odadjian, le bassiste du groupe, de même que par la célèbre chanson Chop Suey!. Les chansons de Toxicity sont les plus souvent jouées sur scène lors des concerts, notamment avec Bounce, Prison Song ou Deer Dance.

Plusieurs morceaux composés pour Toxicity mais n'ayant pas été retenus sur l'album ont commencé à circuler sur Internet fin 2001. Le groupe annonça que les versions des titres qui circulaient n'étaient pas des versions définitives et sortit Steal This Album! en 2002, album composé de versions finales d'une partie des morceaux en question mais aussi de nouveaux titres. Cet album est sorti simultanément dans cinq éditions différentes, dont seul le design de la pochette varie.

Le nom de l'album, perçu par beaucoup comme une preuve de cynisme et de démagogie, est en fait une référence à Steal this book!, écrit par Abbie Hoffman, leader radical du mouvement hippie.

En 2005, après une période de quasi-silence de 3 ans, System of a Down décide d'expérimenter un nouveau concept : le double album qui sort en deux temps. Après avoir été repoussée de plus de six mois, la première partie, Mezmerize, est finalement sortie en mai 2005, soutenue par Cigaro (un extrait offert aux internautes), et son premier single, B.Y.O.B. (Bring Your Own Bombs). L'album s'est quant à lui classé en bonne place de nombreux hit-parade à travers le monde.

Le clip de B.Y.O.B a été réalisé par Jake Nava (responsable entre autres des clips de Britney Spears, Mariah Carey et des Spice Girls).

Hypnotize, la deuxième partie, est sortie 6 mois plus tard, le 22 novembre. Son packaging particulier lui permet de s'imbriquer avec la pochette de Mezmerize, qui forment alors un véritable double album. On retrouve également cette volonté de cohérence dans les chansons. Par exemple, la première chanson de Mezmerize se nomme Soldier side – Intro. D'une très courte durée, elle laisse son sens en suspens jusqu'à Soldier side, la dernière chanson de Hypnotize. La jonction des deux pochettes nous permet de comprendre le dessin (à droite sur Mezmerize, à gauche sur Hypnotize et au centre des deux albums, qui crée alors des visages. Les visages s'opposent entre Mezmerize et Hypnotize. L'union visuelle se rend aux dessins sur et sous les CD (sur Mezmerize nous avons un œil-cadran, alors qu'en dessous nous trouvons un crâne-cadran, et c'est l'inverse pour Hypnotize).

On peut sentir dans Mezmerize et Hypnotize que le rôle de Daron Malakian devient plus important. Il écrit aussi maintenant la plupart des textes, s'arroge l'écriture des parties de guitare basse et les joue en studio d'enregistrement, et un bon quart des parties chantées. Il ne se cache pas de l'importance de sa contribution aux albums en spécifiant tout de même à quel point les autres membres du groupe sont impliqués dans le processus créatif. On peut cependant remarquer l'influence de Daron Malakian était déjà nette avec ce double album lors des concerts : c'est lui qui prenait le plus souvent la parole et qui attirait le plus l'attention.

Daron Malakian, le guitariste du groupe, a annoncé officiellement qu'après l'Ozzfest, System of a Down se séparerait temporairement, pour revenir plus tard.

Daron Malakian dit qu'il ne peut pas vraiment dire combien de temps la pause durera mais elle sera d'une durée de quelques années. System of a Down a généralement eu des sessions d'enregistrement tous les trois ans depuis leur premier album en 1998, bien que les sorties des albums aient été étagées : Toxicity en 2001 a été suivi en 2002 de Steal This Album!, et en 2005 sort les deux parties du double album Mezmerize/Hypnotize à six mois d'intervalle. Cet automne, Daron Malakian a dit qu'il commencerait à travailler sur son prochain projet, Scars on Broadway, un groupe qu'il est toujours en train de former avec John Dolmayan. Il est également question d'une musique de film, mais rien n'a encore été signé.

Le reste du groupe a d'autres intérêts également. Serj Tankian occupé avec son propre label, Serjical Strike, et Shavo Odadjian travaille sur son projet avec les membres du Wu-Tang Clan.

En février 2008, Daron Malakian disait ne pas avoir de doutes sur une éventuelle reformation du groupe.

En parallèle au groupe, ses membres mènent tous des projets de leur coté. Serj Tankian fait partie d'Axis of Justice, organisation militante (s'articulant autour d'une émission de radio) avec Tom Morello, quant à lui guitariste de Rage Against the Machine. Sont issus de cette union une tournée de financement et un album.

Serj Tankian s'associe aussi avec Arto Tuncboyaciyan dans l'aventure musicale de Serart, disque issu du mélange des genres du chanteur et du multi-instrumentaliste arménien. Il a également collaboré avec les Deftones sur le morceau Mein de leur album Saturday Night Wrist.

Il travaille aussi avec le guitariste Buckethead en 2005 et produit l'album Enter the Chicken sous son label.

Serj Tankian a aussi enregistré un titre avec Les Rita Mitsouko et les Claude pitain. C'est ce qu'a affirmé Catherine Ringer lors d'une interview sur France Inter. Le morceau apparait sur le nouvel album de Les Rita Mitsouko mais n'est pas sorti en single. En effet, le leader du groupe a participé au morceau Terminal Beauty, extrait du dernier album de Les Rita Mitsouko.

L'album solo de Serj Tankian, Elect the Dead, est sorti le 23 octobre 2007.

Daron Malakian travaille également avec le leader du groupe de rock Amen.

System of a Down est entré dans un silence de trois ans après la sortie de Steal This Album!, sa compilation de morceaux inédits, sans nouvel album ni grosse tournée. Le groupe n'a pourtant pas arrêté de sillonner les salles avec son propre festival de soutien aux causes qui lui tiennent à cœur, avec en priorité la reconnaissance du génocide arménien, ce qui s'est entre autres traduit par les titres PLUCK et Holy Mountain. Récemment, Serj Tankian, s'est engagé à faire maintenir la reconnaissance du génocide arménien à la Chambre des représentants des États-Unis. Le groupe est aussi engagé dans la lutte contre la famine en Afrique et le pacifisme. En 2006, System of a Down a participé au mouvement anti-guerre Living with war today fondé par Neil Young aux côtés d'artistes comme James Blunt, Esther Galil, ou encore P!nk. Boom! est une chanson contre la guerre en Irak et contre George W. Bush.

System of a Down utilise de nombreux instruments, parmi lesquels guitares électriques, claviers, mandolines électriques, cithares, guitares classiques à 12 cordes, ou encore de nombreux instruments du Moyen-Orient. Black Sabbath ainsi que Slayer, vétérans du heavy metal, sont parmi leurs principales influences musicales, mais leur musique trouve aussi ses origines dans la musique traditionnelle arménienne, le rock 'n' roll et le metal.

Un débat récurrent parmi les fans du groupe et du heavy metal en général est de déterminer son genre musical, certains le désignent comme du nu metal et d'autres comme du heavy metal.

Les partisans de la première hypothèse font remarquer que System of a Down n'effectue en effet que peu de solos de guitare et préfère utiliser des riffs de guitare simples. Leur structure musicale est également typiquement nu metal : couplet, refrain, couplet, refrain, pont musical, refrain. Le groupe participe aussi au Ozzfest, un festival où les groupes de nu metal sont nombreux à jouer. On peut remarquer que le groupe utilise le phrasé rap dans plusieurs de leurs chansons, ce qui est fréquent, mais pas systématique, dans le nu metal.

Le groupe est souvent étiqueté nu metal, aussi bien par les fans et les médias et ce depuis que le groupe existe. Ceux qui ne considèrent pas System of a Down comme un groupe de nu metal déclarent que cela est peut-être dû au fait que leur premier album est sorti en plein « boom » du nu metal, dans la deuxième moitié des années 1990. D'autres mentionnent le fait que System of a Down n'utilise pas de platines, chose qu'un bon nombre de groupes de nu metal font.

System of a Down reprend aussi sur scène, de façon parfois improvisée, les titres de différents groupes, comme ceux qui suivent.

Une interprétation de Legend of Zelda est souvent attribuée à System of a Down. La voix du chanteur est proche de celle de Serj Tankian, mais il s'agit en fait de Joe Pleiman, du groupe The Rabbit Joint.

La chanson Feel Good n'est pas un titre de System of a Down mais une chanson du groupe (hed)p.e. sur l'album Broke avec la collaboration de Serj Tankian et Morgan Lander (la chanteuse de Kittie).

De nombreux sites web ou de téléchargement mettent en ligne une reprise de Britney Spears, ...Baby One More Time, au nom de System of a Down. Ce sont en fait le chanteur-guitariste et le bassiste du groupe Travis qui la reprennent en accoustique.

En haut



Tony Visconti

T.V. en 2007

Tony Visconti (né le 24 avril 1944) est un producteur de disques américain, et occasionnellement un musicien et un chanteur. Il a surtout œuvré dans les années 70 et 80 pour produire des albums de Marc Bolan et T-rex aussi de David Bowie, des Sparks ou des Stranglers et c'est à lui en tant que producteur que Tucker Zimmerman doit son premier album TEN SONGS en 1968.

Tony Visconti a aussi travaillé avec les Rita Mitsouko en 1986 sur l'album The No Comprendo puis en 1988 pour Marc & Robert.

En haut



Marcia baila

Marcia baila est une chanson du groupe français Les Rita Mitsouko sortie en 1984 sur leur premier album Rita Mitsouko. Elle a été composée en hommage à Marcia Moretto, danseuse argentine qui les accompagna dans leurs tournées pendant deux ans.

En haut



Catherine Ringer

Les Rita Mitsouko f7122439.jpg

Catherine Ringer, née le 18 octobre 1957 à Suresnes (Hauts-de-Seine, France), est une chanteuse multi-instrumentiste de rock et une actrice française. Elle formait avec Frédéric Chichin (1954-2007) le groupe Les Rita Mitsouko.

Née d'un père peintre juif d'origine polonaise, et déporté durant la Seconde Guerre mondiale, Sam Ringer (dont elle raconte l'histoire dans C'était un homme, sur l'album Cool Frénésie des Rita Mitsouko en 2000), et d'une mère architecte, Catherine quitte le foyer familial à 13 ans. Elle étudie un temps à l'université et s'intéresse au théâtre, à la danse, au chant.

Vers l'âge de 18 ans, elle tourne dans une vingtaine de films pornographiques entre 1976 et 1982. Elle a aussi posé pour la revue danoise Sex Bizarre de la Color Climax et la revue suédoise Pirate. Malgré le caractère scatophile de quelques-unes de ses productions, elle n'a jamais renié ce passé qui pour elle n'était qu'une expérience. Elle répondra qu'elle a vécu « l'aventure moderne » à Serge Gainsbourg qui la qualifiait de « pute », répliquant qu'à son avis, « l'aventure moderne n'est pas dégueulasse » .

Catherine Ringer est danseuse, chanteuse et actrice de théâtre lorsqu'elle rencontre Fred Chichin en 1979. Ensemble ils forment le groupe Les Rita Mitsouko en 1980 qui la révèle au grand public.

Elle a joué et chanté le rôle titre de la comédie musicale Concha Bonita d'Alfredo Arias et René de Ceccatty, entre 2002 et 2005.

Après le décès de Fred Chichin (en novembre 2007), elle finit une ultime tournée sous le nom "Les Rita Mitsouko". En sortira le Cd du tout dernier show doublé du DVD du concert, où apparaissent certains titres ("Berceuse", "Marcia Baïla", "Rendez-vous avec moi-même") dont les paroles ont une résonance particulière au vu des circonstances et où sa volonté d'artiste laisse pantois.

Pour sa discographie avec les Rita Mitsouko, voir l'article les Rita Mitsouko.

En haut



Source : Wikipedia