Leopard

3.3782312924953 (1470)
Posté par hal 27/02/2009 @ 13:04

Tags : leopard, mac os x, os, informatique, high-tech

Dernières actualités
Snow Leopard : tout sur le programme de mise à jour - Mac Generation
Apple a rendu public aujourd'hui tous les détails relatifs à son programme de mise à jour de Mac OS X Snow Leopard. Comme promis, tous ceux qui ont fait l'acquisition d'un Mac ou d'un Xserve à compter du 8 juin 2009 pourront obtenir la mise à jour pour...
supersite : Windows 7 vs. Mac OS X Snow Leopard - Mac Generation
Paul Thurrott ouvre le bal et se lance dans un dossier comparatif sur Snow Leopard et Windows 7. Première partie qui n'est que l'introduction. [ lire l'article ] Il ya des comparos et des analyses plus fines tout de même. Vous devriez mettre de grosses...
Mobile Access : La fonction oubliée de Leopard Server - Mac Generation
Encore très peu documentée, la nouvelle fonction Mobile Access présentée dans Snow Leopard Server n'a été que très peu commentée sur Internet pour le moment. Cette nouvelle fonction reprendra le principe du SSL VPN présent déjà sur la majorité des...
Apple prépare bien une mise à jour 10.5.8 pour Leopard - PC Inpact
Contrairement à ce que l'on pouvait penser, la mise à jour 10.5.7 pour Leopard n'était pas la dernière. Selon Apple Insider, une version 10.5.8 est bien en préparation, et les utilisateurs de Leopard qui ne pourront pas basculer vers Snow Leopard ont...
Snow Leopard attendu pour septembre - Metro Time
Ce sont donc d'autres responsables de la firme de Cupertino qui ont dévoilé son Snow Leopard. À la grande déception des fans d'Apple, la nouvelle mouture du système d'exploitation des Mac ne sera commercialisée qu'en septembre prochain au prix de 129 €...
Mises à jour Java pour Leopard et Tiger - Mac4ever
Apple propose, ce soir deux mises à jour de la tasse à café : « Java for Mac OS X 10.4, Release 9 » et « Java for Mac OS X 10.5 Update 4 ». Du côté de « Java for Mac OS X 10.4, Release 9 » cela améliore la sécurité et la compatibilité pour Java J2SE...
WinTel passe la troisième - MacPlus
Cette application permet de lancer et d'utiliser Windows (95, 98, 2000, NT et XP) ainsi que des distributions Linux à l'intérieur d'une fenêtre de Leopard. La version 3.0 vient avec une image disque d'Ubuntu, la célèbre distribution Linux....
Deuxième bêta pour Mac OS X 10.5.8 - Mac Generation
La première mouture de cette nouvelle mise à jour de Leopard était sortie des labos d'Apple la semaine dernière. Apple a demandé aux développeurs de porter leurs tests sur iCal, Automator et d'autres éléments cette fois au niveau du système comme...

Mac OS X v10.5

Mac OS X 10.5, également appelé par son nom de code Leopard, est la dernière version du système d'exploitation Mac OS X d'Apple. Il a officiellement été lancé le vendredi 26 octobre 2007, à 18 heures (CEST).

Cette cinquième mise à jour majeure de Mac OS X est la première à être commercialisée en Universal binaries, pour être compatible tant avec les anciens Macintosh à processeur PowerPC qu'avec les nouveaux à processeur Intel.

Pour le premier aperçu officiel de « Leopard », Apple a précisé qu'elle n'évoquerait pas toutes les fonctionnalités pour éviter que «  amis ne démarrent leurs photocopieurs plus tôt qu'ils ne le devraient ». L'entreprise s'est donc contentée de communiquer sur dix grandes nouveautés seulement (détaillées plus loin dans cet article).

Un an plus tard, Apple déclare présenter une version « presque finale » de « Leopard », en dévoilant quelques nouveautés (nouveau Bureau, nouveau Finder) qui s'ajoutent à celles déjà présentées. Comme souvent après les annonces d'Apple, les réactions sont partagées entre ceux qui attendaient davantage de surprise (attente née du teasing de l'entreprise), et les autres.

Si les fonctionnalités officielles sont à considérer avec précaution, celles-ci doivent l'être encore davantage.

EDIT : * Leopard est maintenant disponible, et certaines de ces fonctions le sont aussi.

Mac OS X 10.5 sur Intel a reçu la certification UNIX 03 de la part de l'Open Group en mai 2007. Dès lors, on peut considérer que Mac OS X est le premier système d'exploitation de type BSD à recevoir la certification UNIX.

Lors de la WWDC 2008, Apple a présenté aux développeurs un aperçu de l'évolution de Leopard appelé Snow Leopard. Cette nouvelle version est attendue pour le début de l'été 2009.

En haut



Gecko léopard

Eublepharis macularius adultes

Le gecko léopard (Eublepharis macularius) est une espèce de gecko terrestre, nocturne et crépusculaire vivant en biotope désertique.

Son fort taux de reproduction en captivité en fait un reptile très prisé des amateurs d’animaux exotiques.

On rencontre ce gecko dans les déserts d'Asie centrale, au Kirghizistan, au Pakistan, en Afghanistan, en Inde (nord-ouest) et en Iran (est).

Le gecko léopard peut atteindre une quinzaine de centimètres de longueur, dont environ 40 % pour la queue. Il a une peau garnie de protubérances et présente une couleur de fond beige ou jaune, marquée de taches sombres (noires, brunes, violettes, etc.), d'où son nom de « léopard ». Son ventre est blanc cassé.

C'est un lézard nocturne, muni d’yeux à pupille verticale et à paupières, d’où son appartenance à la sous-famille des eublépharinés (geckos à paupières). Il a des membres courts garnis de griffes. Contrairement à de nombreux autres geckos, ce n’est pas un lézard « grimpeur ». En effet, il n’est pas équipé de ventouses ou de poils (setæ) et ne peut pas grimper sur une surface totalement lisse (comme la vitre d’un terrarium).

Le gecko léopard, comme tous les lézards, a une température interne variable (poïkilothermie) dépendante de la température ambiante (ectothermie).

Le gecko léopard est l’un des lézards qui a la plus grande longévité (en captivité). Élevé dans de bonnes conditions, il peut vivre une vingtaine d'années.

L’élevage du gecko léopard se fait en terrarium bien aéré de type désertique : (substrat sableux,garni de copeaux de bois xxl ou ressemblant à celui de son milieu naturel).La taille du terrarium desertique doit être de 50x30x30cm pour 1 à 3 juvéniles et de 80x40x60m pour entre 2 et 4 spécimens adultes(1mâle pour 2 ou 3femelles). Un degré d’hygrométrie de 40 % est idéal, avec un endroit humide pour la ponte et la mue.

Le gecko léopard doit toujours avoir à sa disposition une source d’eau fraîche.

Le terrarium doit être divisé en 2 zones, l’une « froide », à env. 25 °C le jour, l’autre « chaude », à env. 28 à 30 °C le jour. La nuit, la température doit être de 23 à 24 °C.

Le gecko léopard à besoin d’une source d’UV-B (synthèse de la vitamine D) afin d’éviter les déformations osseuses et de tuer certain parasite (ostéodystrophie) et d’avoir des couleurs plus vives. Cet animal semble pouvoir se passer de cet apport, étant plutôt nocturne. Mais certains éleveurs préconisent cette présence d'UV car dans la nature cet animal est parfois actif le matin et le soir, et s'expose donc au soleil.

La durée des cycles jour/nuit est de 12h de lumière, 10h d'obscurité.

Le gecko léopard mange des proies vivantes qu’il peut chasser (vision basée sur le mouvement comme la plupart des reptiles), mais en captivité, il mange occasionnellement et rarement des proies mortes (grillons en conserves, par exemple).

Dans son milieu naturel, il a à sa disposition un choix de proies très différentes. En captivité, la diversité étant moindre, il convient de supplémenter la nourriture en vitamines et sels minéraux (oligo-éléments et macro-éléments). Le principal apport est celui du calcium, sans lequel les geckos pourraient subir des malformations osseuses (surtout chez les juvéniles et les femelles gravides).

Les geckos léopards sont ovipares.

La distinction entre les mâles et les femelles est possible dès 1 mois.

Les mâles ont une apparence plus massive au niveau de la tête et du cou et possèdent une rangée de trous en forme de V (pores préanaux) sur la face ventrale, juste devant le cloaque.

Le sexage est important car, dès la maturité, les mâles mis ensemble, se battent parfois jusqu’à la mort.

Il est conseillé d'élever les geckos léopard en groupes de plusieurs femelles entre elles ou plusieurs femelles et un mâle. Une femelle seule élevée avec un mâle risque de mourir de stress et/ou d'épuisement dûs aux avances incessantes du mâle.

Les mâles atteignent leur gabarit adulte vers l'âge d'un an, mais beaucoup ont une maturité sexuelle précoce et il n'est pas rare qu'un mâle puisse s'accoupler dés huit mois.

Les femelles sont fécondables dès le 14e mois,voir bien avant pour certaines (des cas de femelles de dix mois gestante on déjà été observé), cependant il est vivement recommandé d’attendre la fin de la croissance avant de tenter un accouplement, sous peine de ralentir ou de stopper leur croissance et de réduire leur longévité. Une femelle devient adulte dans sa deuxième année de vie (donc entre 13 et 24 mois), et lorsque sa taille atteint plus de 19/20 cm et son poids oscille autour de 75 grammes.

La saison de reproduction commence vers février-mars.

Le mâle se fige et ses yeux s'écarquillent, il se surrèleve légèrement, l'attitude ressemble à la posture caractéristique de la chasse. La queue se met à bouger frénétiquement, produisant un son très particulier ressemblant à un léger vrombissement.Il se met alors à poursuivre la ou les femelles en avançant rapidement et de manière un peu sacadée puis les immobilisent en les mordant à la nuque. Il se contorsionne ensuite pour coller son cloaque contre le sien et faire pénétrer l'un de ses hémipénis, qui ne fait pas plus de quelques millimètres et est de couleur rose vif.

L’accouplement ne dure pas plus de deux minutes, il a lieu une seule fois par saison (la femelle fait une « réserve » de sperme).

Toutes les trois à quatre semaines, la femelle pond deux gros œufs de forme ovale (1,5 cm x 2,5 cm), et ce entre 3 et 8 fois par année.

La femelle cesse de se nourrir 2 à 8 jours avant la ponte. Par contre, sitôt les œufs en sécurité, elle chasse même en plein jour.

L’incubation se passe en milieu humide (80 % d’humidité) mais non détrempé.

La durée d’incubation est de 40 à 60 jours selon la température d’incubation.

Ce gecko a été figuré sur un timbre du Kirghizistan (1996, 50 t.).

En haut



Raie léopard

Raie léopard (Aetobatus narinari)

La raie léopard (Aetobatus narinari) est une espèce de raie de la famille des Myliobatidae qui se rencontre dans les zones tropicales et subtropicales.

La raie léopard se reconnaît à sa forme caractéristique en losange, par sa couleur foncée tachetée de points blancs sur le dos et par son ventre blanc. Souvent en banc de plusieurs dizaines d'individus, la raie léopard nage en remuant lentement et avec amplitude ses ailes pectorales ; donnant plus l'impression d'un vol que d'une nage. La raie léopard peut atteindre 3 mètres d'envergure. Sa queue, très longue, comporte un dard venimeux à sa base ; la piqûre peut être très douloureuse pour un être humain.

Sa tête, très aplatie vers la fin, s'apparente un peu à un bec de canard.

On trouve la raie léopard en eaux tropicales et subtropicales, souvent à proximité d'un récif, et dans une profondeur comprise entre la surface et 80 mètres.

Petits poissons benthiques, crustacés et mollusques.

Malgré son apparente lenteur d'évolution, la raie léopard possède une capacité d'accélération lui permettant d'échapper à ses prédateurs, tels que le grand requin-marteau. La raie léopard est très craintive et ne se laisse habituellement pas approcher. Elle utilise sa tête aplatie pour fouiller le sable en utilisant ses organes sensoriels (similaires à ceux des requins) pour localiser ses proies.

Ovovivipare, de 1 à 4 petits formés de 30 cm, durée de la gestation : 12 mois.

Cette raie est peu prisée des pêcheurs commerciaux en revanche elle est très demandée par les aquariums car elle supporte relativement bien la captivité.

Il n'y a pas assez de données, selon l'IUCN, pour déterminer si cette espèce de raie est menacée ou non.

En haut



Léopard de mer

Jeune léopard de mer sur une plage des îles Kerguelen

Le léopard de mer (Hydrurga leptonyx) est un mammifère carnivore de la famille des Phocidés. Ce phoque de l'Antarctique doit son nom aux petites taches sombres qui couvrent son corps, et à sa vie de prédateur.

Hydrurga leptonyx est la seule espèce du genre Hydrurga.

Les mâles adultes pèsent de 200 à 455 kg et mesurent de 2,50 à 3,50 m ; les femelles, de 225 à 591 kg et mesurent de 2,40 à 3,40 m.

La longévité de ces animaux peut dépasser 26 ans.

Le léopard de mer est la seule espèce de phoques, otaries, ou morses à se nourrir essentiellement d'animaux à sang chaud : il chasse essentiellement en mer (sa vitesse de nage atteint près de 30 km/h) des oiseaux marins (surtout le manchot Adélie, mais aussi des gorfous sauteurs ou dorés), de jeunes phoques crabiers ou de jeunes éléphants de mer.

Lorsqu'un manchot poursuivi se réfugie sur la glace, le léopard de mer tente fréquemment de déséquilibrer le morceau de glace salvateur.

L'homme ne chasse pas le léopard de mer à l'heure actuelle, et seule l'orque reste une menace pour lui.

Le jeune s'alimenterait surtout de krill.

Le léopard de mer s'attaque rarement à l'homme, mais plusieurs incidents avaient déjà été rapportés quand, le 22 juillet 2003, une biologiste en plongée en Antarctique fut tuée après avoir été entraînée sous l'eau par l'animal. Cette femme de 28 ans appartenait à une équipe du British Antarctic Survey, de la Base antarctique Rothera, située sur la péninsule Antarctique.

En haut



Source : Wikipedia