Lamborghini

3.3979303857144 (1063)
Posté par marvin 05/03/2009 @ 08:13

Tags : lamborghini, auto, loisirs, finance, economie

Dernières actualités
Lamborghini Murciélago: pas de remplaçante avant 2012... - Caradisiac.com
On croyait, à raison, la Lamborghini Murciélago en fin de carrière, prête à être remplacée d'ici 2011. Mais il faudra patienter encore un peu. Et ce n'est pas avant 2012 que sa remplaçante devrait voir le jour, même si nous avons déjà aperçu des mulets...
Caramelo, la superbike de chez Lamborghini - Caradisiac.com
S'appuyant sur une base de Ducati 1198, Laurentiu a imaginé que Lamborghini – célèbre constructeur automobile – pouvait être à l'origine de cette nouvelle machine. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela à un peu de gueule....
E3 09 > supercar Challenge accélère - JeuxActu.com
Pas moins de 40 véhicules - Aston Martin DB9, mclaren F1, Lamborghini Murcielago RGT, Ferrari FXX... - devraient être contenus dans le disque de supercar Challenge, ainsi qu'une vingtaine de circuits - Spa, Silverstone, Nürburgring....
Classic Days : Lamborghini Espada - Auto-Museum.Net
Véritable supercar à quatre places, la Lamborghini Espada n'aura pas marqué les mémoires comme ont pu le faire les Miura et Countach de la même époque. Elle fût pourtant un véritable succès pour la marque au taureau, avec 1217 exemplaires produits en...
Nouvelle victoire pour Mike Parisy à Magny-Cours - FFSA
Habituellement très à son aise et performant au volant de la Lamborghini, Philippe Gaillard ne parvient pas à trouver le rythme nécessaire pour remonter au classement général. Le changement de pilote se déroule à merveille, mais une erreur de 3/10ème...
Projet Veda : Unreal Tournament 2003 et 2004, South Park Rally ... - Emu Nova
Autre jeu de bagnoles, mais italiennes cette fois, Automobili Lamborghini vous met au volant de ces bolides onéreux. Le tout pour un résultat fade, à la jouabilité bizarre et au final un jeu dispensable. Retour sur PC avec un vieux point & click des...
Stradale : des événements d'entreprise chics et originaux - Com-Unik (Communiqué de presse)
Le luxe et le raffinement offerts par la conduite d'une Ferrari, d'une Maserati ou d'une Lamborghini, valoriseront l'image de votre entreprise. Pour un evenement automobile sans mauvaise surprise, Stradale vous propose un encadrement professionnel...
FFSA GT à Dijon: Avantage Saleen en GT1, festival Lamborghini en GT3 - Caradisiac.com
En GT3, lors de la première course, les trois marches du podium furent le théâtre de nombreuses « premières » : première victoire de la saison pour Arnaud Peyroles et Olivier Thevenin sur la Lamborghini, premier podium pour le Team JSB Compétition,...
GTbyCitroen - 15 exemplaires en préparation - eparsa Magazine
Si vous faîtes partie de ceux qui peuvent aligner un montant à sept chiffres sur un chèque lorsque vous achetez une voiture neuve, vousn'avez que l'embarras du choix entre la Bugatti Veyron, la Lamborghini Reventon, l'Aston Martin One-77,...

Lamborghini Diablo

Lamborghini Diablo

La Lamborghini Diablo (Diable en Français) est une des voitures sportives haut de gamme les plus connues, conçue par le constructeur automobile italien Lamborghini.

En janvier 1990, la Lamborghini Diablo succède à la légendaire Lamborghini Countach après 16 ans d'une carrière bien remplie et 2 200 exemplaires produits.

L'étude de la Diablo remonte à 1985, lorsque le constructeur décide de remplacer le modèle Countach. Dessinée par le designer italien Marcello Gandini du Centre de Style Bertone, et dévoilée au salon de Détroit au États-Unis, elle est la seule Lamborghini née sous l'ère Chrysler devenue société mère de Lamborghini en 1987. La direction générale de Chrysler fera retoucher "très légèrement" les plans de la carrosserie par le "Chrysler Styling Center" ce qui explique que le modèle soit resté en "gestation" pendant presque 5 ans.

Le nom "Diablo" comme le veut la tradition instaurée par son créateur Ferruccio Lamborghini, fait référence à un taureau et est lié à la légende de "El Diablo" (le diable en espagnol), taureau féroce élevé par le Duc de Veragua au XIXe siècle qui, le 11 juillet 1869 sera dans l'arène de Madrid face à José De Lara dit "El Chicorro".

Avec 325 km/h, elle relève le défi de devenir la supercar la plus rapide du monde des années 1990, devant la Ferrari F40 et la Porsche 959. Châssis et carrosserie en aluminium, moteur V12, 5,7 L de cylindrée, 492 chevaux, couple de 580 Nm à 5500 tr/mn, transmission intégrale, 1600 kg à vide.

La Lamborghini Diablo a été produite à 3.000 exemplaires entre 1990 et 2001.

Présentée au Salon de Détroit aux USA, la Diablo sera commercialisée aux Etats-Unis à partir du mois de janvier 1990 au prix de 240 000 US$.

Le dessin originel signé Gandini, et qui avait été déclaré un peu trop agressif par le management de Chrysler, sera plagié pour la supercar W16 appelée "Cizeta Moroder 16T" et toujours en production en Californie.

Le moteur Lamborghini V12 de 5,7 litres de cylindrée avec 4 soupapes par cylindreet deux arbres à cames en tête, est la dernière évolution de celui utilisé sur la dernière série de la Countach.

La Diablo fournit immédiatement dès le démarrage des prestations surprenantes. Elle passe de 0 à 100 km/h en à peine 4,09 secondes et atteint la vitesse maxi de 325 km/h. Comme pour la Countach, la traction est sur les roues arrières avec le moteur en position centrale longitudinale pour un parfait équilibre des masses.

Le premières Diablo ne disposaient que d'un équipement de série réduit au strict nécessaire. Radio cassettes avec lecteur CD en option, commande des vitres manuelle, sièges réglables avec contrôle manuel, mais surtout, pour ne pas alourdir la voiture, aucun système ABS sur les freins. Etaient fournis en option la climatisation, et le siège du pilote sur mesure, l'aileron arrière, un ensemble de valises pour la modique somme de 2 600 dollards et une montre Breguet pour seulement 10 500 dollards. Les autres points caractéristiques de la première série, étaient : les rétroviseurs non assortis à la peinture de la carrosserie, le pare-chocs avant sans prise d'air et le tableau de bord de grandes dimensions placé très haut par rapport au pilote qui, dans le cas de personnes pas très grandes, pouvait présenter un manque de visibilité.

Après trois années d'améliorations constantes du modèle d'origine, en 1993, pour satisfaire les demandes de la clientèle, le constructeur au Taureau décide de lancer une nouvelle version plus sophistiquée : la Diablo VT, où VT veut dire Viscous Traction. Sur la base de la plate-forme initiale, les ingénieurs de Lamborghini ajoutent un système de traction intégrale, un nouveau système de freinage à quatre pistons Brembo et une nouvelle suspension gérée par ordinateur à cinq sélections au choix du conducteur, avec des amortisseurs électroniques Koni. Pour augmenter la souplesse de conduite, un nouvel embrayage et servo-frein font leur apparition. L'intérieur est entièrement revu et la planche de bord complètement nouvelle. D'autres modifications mineures sont à signaler comme la climatisation, les rétroviseurs désormais dans la teinte de la carrosserie, l'apparition de prises d'air dans le pare-choc avant, sous les feux anti-brouillard, et de nouveaux pneumatiques plus étroits à l'avant, de 235/40 ZR18 tandis que le train arrière reste en 335/30 ZR18, plus adaptés à la traction permanente. Le système ABS n'est toujours pas disponible.

Au Salon International de l'automobile de Genève en mars 1992, Lamborghini présente un concept-car en version open air directement dérivé de la berlinette. L'accueil du public est très positif, mais il faudra attendre encore trois ans avant que ce nouveau modèle soit lancé sur le marché sous le nom de Diablo VT Roadster. Les principales différences par rapport au Coupé ne concernent pas la mécanique mais uniquement le toit ouvrant en fibres de carbone, un nouveau dessin du pare-chocs avant, un capot moteur profondément modifié sur les flancs.

Pour célébrer le 30° anniversaire de sa création, en 1993, le constructeur de Sant'Agata Bolognese lance un modèle spécial à production limitée.

La Diablo SE 30 Special Edition, était conçue pour la piste et était équipée d'un moteur V12 poussé à 525 CV à 7000 t/mn. Spécifique dans ses moindres détails, la voiture avait perdu 125 kg par élimination de la plupart de ses équipements de série, comme la chaîne stéréo et la climatisation, elle se retrouve en version nue sans isolation phonique. Même les sièges sont remplacés par une enveloppe en carbone et les vitrages par du plexiglass. L'excellent système de gestion électronique des suspensions est aussi éliminé et remplacé par un astucieux système de contrôle des barres de torsion dont la rigidité peut être facilement réglée par le pilote. Les autres modifications concernent l'aileron arrière, les pare-chocs sportifs, le capot moteur avec les prises d'air incorporées, un nouveau volant semblable à celui de la Lamborghini 350 GTV et les quatre freins à disques augmentés.

Sur 15 exemplaires sur les 150 produits, un nouveau moteur sera installé dont la puissance sera portée à 595 CV grâce à un nouvel échappement spécial courses. Ces modèles portent le nom de "Jota".

En 1995, un nouveau modèle vient enrichir la gamme de la Diablo, la Diablo SV ou Sport Veloce. Cette version à simple propulsion et suspensions mécaniques, est équipée d'une mise à jour du moteur V12 avec une puissance de 520 CV. Les caractéristiques propres à ce modèle sont les jantes arrières de 18", les freins des quatre roues augmentés, l'instrumentation de bord revue et l'aileron arrière réglable. A partir de 1997, les phares avant sous visière sont remplacés par des phares traditionnels. Mais la particularité de ce modèle restera d'énorme SV qui orne le flanc des voitures, qui peut être supprimé sur demande lors de la commande.

En 1998, la société de tuning Auto König, commercialisa une variante appelée Diablo SVS avec de nouvelles modifications aux suspensions, aux freins encore plus puissants et équipée de deux turbo-compresseurs jumeaux qui portaient la puissance à plus de 800 cv.

La seconde série de la VT Coupé et VT Roadster est surtout une mise à jour esthétique. Le modèle adopte les phares classiques de la Sport Veloce et les jantes de 18" sur les quatre roues. L'aménagement intérieur a été revu entièrement. La partie mécanique voit l'apparition de l'ABS, le moteur V12 de 5,7 litres développe maintenant 530 cv et dispose de la technologie à soupapes avec variateur de phase - VVT - (comme sur les Alfa Romeo depuis la 75) pour améliorer le rendement quel que soit le régime, avec une réduction sensible de la consommation et des rejets polluants. L'accélération se trouve encore améliorée avec un temps de 0-100 km/h qui passe sous la barre des 4 secondes.

Lamborghini suspendra la fabrication de cette version "VT" après seulement un an de production.

Comme pour les versions VT Coupé et VT Roadster, la Sport Veloce seconde série ne recevra que des retouches purement esthétiques, phares traditionnels, nouvelles jantes de 18", freins avec ABS et nouveau moteur de 530 CV avec technologie VVT.

Comme la VT seconde série, la SV seconde série ne sera fabriquée que durant l'année 1999.

Si la version Sport Veloce était déjà une voiture prête pour les courses, la Diablo GT repoussait ses limites encore plus loin.

Son projet découlait d'un prototype appelé GT1, spécialement développé pour les courses d'endurance, mais qui ne courra jamais. Ce modèle à propulsion arrière disposait d'un châssis intégralement en carbone avec un toit en aluminium. Le modèle sera produit à 80 exemplaires et commercialisé uniquement en Europe. Equipée de la nouvelle génération du V12 de 5.992 cm3 de cylindrée.Son moteur développait une puissance de 575 CV (423 kW) à 7300 t/mn avec un couple de 630 Nm (64 kgm) à 5500 t/mn qui lui autorisait une vitesse maxi record de 338 km/h avec un temps sue 0 à 100 km/h d'à peine 3,9 secondes. Ces prestations sont devenues les nouvelles références de la catégorie.

Les modifications aérodynamiques comprenaient un nouveau dessin du pare-chocs avant et une prise d'air sur le capot de grande dimension déjà adoptée sur la SE 30 Jota, et un profilé d'extraction d'air modifié sous le plancher de la voiture. L'aménagement intérieur, particulièrement bien traité, était recouvert de cuir et alcantara avec des inserts en fibre de carbone, un volant sportif de plus petit diamètre et des sièges de course avec des ceintures à 4 points d'ancrage. La climatisation et le système GPS avec grand écran sur la console centrale couplé avec une caméra placée sous le pare-chocs arrière complétait la dotation.

Après le rachat de Lamborghini par Audi AG en 1998, tous les nouveaux projets en cours de mise au point et déjà terminés seront congelés par les allemands. Cela concerna aussi le modèle qui devait remplacer la Diablo. La direction d'Audi préféra exploiter à fond le potentiel de cette supercar.

La VT 6.0 sera le premier et le dernier véritable restyling accepté mais qui, en réalité, ne sera qu'une simple mise à jour esthétique du modèle existant.

Les modifications concernent quelques éléments de carrosserie et les revêtements intérieurs. Le pare-chocs avant et les prises d'air ont un nouveau dessin. L'instrumentation est retouchée ainsi que le levier de vitesses. Par contre, Audi choisit de remplacer la fameux moteur Lamborghini V12 par un moteur hybride de 6 litres de cylindrée, dérivé du moteur de la Diablo GT. Le résultat ressenti par le pilote est un passage plus lent de la puissance aux roues. De plus, les ingénieurs Audi voulurent revoir la version quatre roues motrices en s'inspirant de leur Audi Quattro. Mais on ne traite pas de la même manière ce genre de voiture.

La production cessa et la Diablo laissera sa place à la nouvelle Lamborghini Murciélago.

Bien que Audi ait décrété d'arrêter la production de la Diablo en fin d'année 2000, la rigueur allemande les poussa à lancer en 2001 deux modèles Editions Spéciales en nombre limité. La première, la Millennium Roadster, utilisait la carrosserie du dernier modèle VT Roadster mais sans la traction intégrale du modèle VT ni même les suspensions à gestion électronique. Disponibles uniquement dans une seule teinte dénommée "Argent métallisé Millennium", ce n'était qu'une version dépouillée de la vraie Diablo.

Une version spéciale de la très fameuse Diablo 6.0 sera proposée au public lors du Motor Show de Genève 2001. La VT 6.0 Special Edition n'était en fait que la réédition de la version redessinée par Audi en 2000. Les nouveautés mises en avant étaient la peinture "Oro Elios", une couleur très teutonne or métallisé de la grande époque, ou "Marrone Eklipsis", un marron sombre métallisé. Seule vraie nouveauté digne d'intérêt pour une voiture sportive comme la Diablo était l'ajout d'un lecteur DVD audio.

Cette mascarade convaincra 42 clients.

Périodiquement, Lamborghini a toujours lancé des versions très exclusives, voire extrêmes, en édition très limitée de ses modèles et la Diablo n'y échappa pas. On inclut dans cette catégorie la série Alpine Edition qui disposait simplement d'une installation Hi-Fi Alpine, les VTR et VTR Roadster qui utilisaient des composants de la SE 30, une variante de la SV sur le thème Victoria's Secret, version produite sur mesure pour le milliardaire Malcolm Forbes, la "Monterey Edition" SV exclusivement pour le marché nord-américain et les versions Jota citées plus haut.

Au cours de la longue carrière de la Diablo, plusieurs modèles spécialement destinés aux courses furent fabriqués.

Il y eut une première version conçue pour courir en catégorie GT1 aux 24 heures du Mans, deux différentes versions pour la catégorie GT2, et des modèles de course appelés SV-R (à ne pas confondre avec le modèle SVR) et SVS.

En haut



Lamborghini Estoque

Lamborghini Estoque

La Lamborghini Estoque est une voiture du constructeur italien Lamborghini. C'est une berline 4 portes. La voiture a été présentée au Mondial de l'automobile de Paris de 2008. Elle pourrait se doter du V10 de 560ch de la Lamborghini Gallardo LP560-4, d'un V8 turbocompressé, d'un V8 hybride ou même d'un énorme bloc TDI. C'est le premier coupé quatre places de la marque au taureau depuis l'Espada de 1968.

En haut



Lamborghini Silhouette

Lamborghini Silhouette

La Lamborghini Silhouette est un modèle automobile de la marque italienne Lamborghini. C'est une version découvrable de l'Urraco, prévue pour l'exportation aux Etats-Unis mais suite aux difficultés de l'entreprise, le projet avorta.

En haut



Lamborghini Espada

Lamborghini Espada

La Lamborghini Espada est un modèle automobile de la marque italienne Lamborghini.

L'apparition du modèle Espada contribua pour une large part a faire chuter l'intérêt de la clientèle pour l'Islero. En effet, présentée au Salon de Genève en mars 1968, l'Espada fait immédiatement l'unanimité par son caractère sportif bien marqué et par sa ligne à l'esthétique très réussie.

Ce coupé deux portes mais à quatre confortables places est signé par le jeune Gandini, salarié chez Bertone. En prenant comme référence le prototype Marzal qu'il avait présenté en 1966, le célèbre carrossier conçoit une voiture différente en travaillant particulièrement son aérodynamisme. L'Espada est très basse, avec un pare-brise convexe qui parait excessivement incliné. La lunette arrière quasi horizontale, sous laquelle se trouve un vaste coffre à bagages, accroît encore davantage la ligne futuriste de cette voiture. Ce coupé quatre places est un mariage parfait entre les prestations d'un moteur sportif et le raffinement et l'équilibre des lignes de la carrosserie. Le châssis, réalisé par Lamborghini, et la carrosserie constituent une structure autoportante.

Ce modèle est une traction arrière dotée de suspensions à roues indépendantes et de quatre freins à disque. La boite de vitesse et le moteur sont placée à l'avant. Le moteur est un V-12 de 4000cm à six carburateurs double corps libérant une puissance de 325 chevaux. La vitesse de pointe frôle les 250 Km/h.

Dans les années qui suivront, l'Espada subira des modifications notamment sur le plan esthétique. En 1970, on enlèvera la grille de protection de couleur noire placée à l'arrière, juste au dessus des feux de position. Le tableau de bord est revu et corrigé afin de le rendre plus fonctionnel. On monte ensuite de nouvelles jantes en alliage léger. Dans cette version 1970, la puissance gagne 25 chevaux .

Après l'accueil chaleureux que lui réserveront la critique et les spécialistes, le public applaudira lui aussi ce modèle très réussi. Avec 1217 unités, l'Espada arrive ainsi au premier rang de la production Lamborghini pour le nombre d'exemplaires construits entre 1968 et 1978.

En haut



Automobili Lamborghini

Automobili Lamborghini (Super Speed Race 64 (スーパースピードレース64, Super Speed Race 64?) au Japon, Lamborghini 64 aux États-Unis) est un jeu vidéo de course sorti en 1997 sur Nintendo 64. Le jeu a été développé et par Titus Interactive.

En haut



Lamborghini 350 GT

Lamborghini 350 GT

La Lamborghini 350 GT est le premier modèle automobile de la marque italienne Lamborghini qui fut commercialisé.

La carrosserie du prototype 350 GTV était due au crayon de Franco Scaglione alors salarié chez Bertone et celle du modèle 350 GT, devenu la version commercialisée, a été revue par la carrosserie Touring. Elle repose sur le chassis tubulaire développé pour le prototype par Neri et Bonacini.

Son moteur, du à Giotto Bizzarini, reprend la version du prototype mais sa puissance a été abaissée de 90 cv et ne développe plus que 270 cv à 7000 t/mn.

La version 350 GT sera produite à 120 exemplaires entre 1964 et 1967. Une version spider, la 350 GTS a été fabriquée en 2 exemplaires en 1965 et 2 exemplaires de la 350 GTZ avec carrosserie Zagato, ce qui porte le total à 124 exemplaires.

Son prix moyen était de 13.900 US$.

La Lamborghini 350 GT connaîtra un modèle dérivé en la 400 GT qui est une 350 GT avec une mécanique plus puissante.

En 1965, afin de relancer l'intérêt pour sa voiture, Lamborghini équipe la 350 GT d'un moteur dont la cylindrée a été portée à 3929 cm3 et la puissance à 320 cv. Ce modèle sera baptisé 400 GT. Il dispose de la même carrosserie.

20 exemplaires avec une carrosserie en acier seront produits plus 3 avec une carrosserie en aluminium, soit 23 exemplaires au total.

Nota Important : Cette version 400 GT ne doit pas être confondue avec le modèle 400 GT 2+2 qui est totalement différent.

En haut



Source : Wikipedia