Laguna

3.3663697104766 (898)
Posté par woody 08/04/2009 @ 03:09

Tags : laguna, renault, auto, loisirs

Dernières actualités
Moto GP - Catalogne: Plus beau que Laguna Seca selon Rossi - Caradisiac.com
Valentino Rossi comptabilise déjà quelques 99 victoires, mais de son propre aveu, celle acquise aujourd'hui sur le tracé de Montmélo restera parmi les trois plus belles de son impressionnante carrière. Car le prodige de Tavullia le sait bien,...
Renault revient sur le devant de la scénic - 20minutes.fr
Le style, sans être aussi fade que celui d'une Laguna, ravira ceux qui veulent rouler incognito. Mais à l'inverse de la précédente génération, le Grand Scénic - la version courte arrive chez les concessionnaires - n'est pas qu'un modèle court rallongé,...
Laguna : le noir éclaircit l'avenir - Paris Normandie
Chez Renault à Sandouville, le carnet de commandes de la Laguna 3 s'affiche à la hausse. Parce que la demande est au rendez-vous. Illustration par les chiffres. Pas question d'oublier que le site de Sandouville contribue au départ volontaire de 1 311...
Olivier Quesnel : "Nous irons au PLM et à Laguna Seca !" - Endurance-Info
... rapidement cette petite phrase lâchée par Olivier Quesnel concernant la suite du programme 2009 du team Peugeot Total : "Après Portimao en Le Mans series, nous irons aux USA pour les deux dernières manches de l'ALMS : Petit Le Mans et Laguna Seca !...
Renault Laguna: Nouveau départ - Le Vif/L'Express
A peine commercialisée depuis un an et demi, la Renault Laguna bénéficie déjà d'une refonte complète de sa gamme. Histoire de se montrer plus séduisante, la Laguna s'offre ainsi une ligne GT affichant des pare-chocs et optiques plus sportifs,...
Auto : Peugeot fait chuter le colosse Audi à la R15 d'argile - Ouest-France
Nous irons courir à Laguna Seca et à Petit Le Mans aux États-Unis. C'est un marché d'avenir pour Peugeot. Et avec un peu de chance, je vais retrouver le Dr Ullrich (NDLR : le patron d'Audi). » Olivier Quesnel a pris goût à l'endurance, lui qui vient du...
Renault révise l'offre Laguna - Webcarnews.com
Fort du succès de la série Black Edition, Renault revoit l'offre Laguna et présente une nouvelle gamme simplifiée et plus compétitive en termes de tarifs et d'équipements afin de coller au plus près des attentes de la clientèle....
Renault Laguna : mise à jour de la gamme - Automoto.fr
La série spéciale Black Edition ayant suscité un véritable engouement des automobilistes, Renault a décidé de revoir l'ensemble de sa gamme Laguna aussi bien esthétiquement que technologiquement. La berline possède désormais 4 motorisations différentes...
Moto GP: Rossi en karting à Laguna Seca contre Lawson, Rainey et ... - Caradisiac.com
... à entamer sa campagne d'Italie pour briguer une huitième victoire à domicile et ainsi se refaire de sa débâcle gauloise, Valentino Rossi a annoncé qu'il ferait une pige sur quatre roues début juillet, la veille du Grand Prix à Laguna Seca....

Renault Laguna

Renault Laguna I

La Renault Laguna est le nom de trois générations de berlines familiales produites par Renault. La première, sortie en janvier 1994, est la remplaçante de la Renault 21 et se démarquait de sa devancière par une qualité de fabrication en nette hausse. La troisième génération est sortie en octobre 2007.

La Renault Laguna fut produite entre 1994 et 2001. Elle a existé en version Berline 5 portes (dont le hayon) et en version Break, dénommée commercialement "Nevada" en 5 portes là aussi.

La gamme en Phase 1 s'articule autour de quatre niveaux de finitions : RN, RT, RXE et V6.

L'équipement est très limité sur les modèles de base, mais devient très correct une fois atteint le milieu de gamme.

La traditionnelle finition Baccara va rapidement venir s'ajouter à cette gamme, en proposant un intérieur luxueux paré de beige et d'une sellerie mi cuir - mi lin. Celle-ci sera remplacée au millésime 1998 par la finition "Initale", exclusive et peu répandue, présentant une sellerie en cuir intégral et un intérieur gris clair, tandis que les monogrammes gris métal "Initiale Paris" prennent place à côté des répétiteurs de clignotants.

La vocation doucement sportive de la Laguna verra le jour sous le nom de la finition "2.0 S" ou "RTI", la Laguna, dotée de monogrammes 16v sur les portes avant et se voyant dotée du moteur d'origine Volvo N7Q 2.0 16v (1948 cm3) de 140 chevaux (le moteur des Volvo S40/V40), d'une sellerie velours spécifique à motifs gris et noirs, et d'un volant à trois branches, qui équipera plus tard le coupé Mégane. En juillet 1999, ce bloc Volvo est remplacé par un bloc Renault 2.0 16v (1998 cm3)"F4R" plus moderne, de 136 chevaux, mais offrant davantage de couple et une consommation moindre (-13%).

Enfin, la Laguna sera dotée d'une dernière finition, nommée "Pozzoti", du nom du styliste italien Antonio Pozzon. Mêlant cuir et velours légèrement feutré, cette version au design raffiné fut produite en seulement 7 exemplaires, et réservée au marché de luxe de Singapour.

La Laguna se distingue d'emblée par un amortissement et un confort remarquables. De plus son intérieur soigné montre les progrès effectués par Renault en matière de maîtrise de la qualité depuis la fin des années 1980. C'est un des tout premiers modèles de la marque, avec Renault 19 Baccara et RSi, Espace Grand Ecran et V6, et Safrane RT à proposer un coussin gonflable de sécurité du côté conducteur en option (« airbag »).

Elle est par contre désavantagée par ses moteurs d'entrée de gamme peu vaillants pour entraîner sont surpoids par rapport à sa devancière. Elle présente également une dotation de série particulièrement maigre sur la version de base, ce défaut s'améliorera au fil des millésimes, avec une dotation de base qui augmentera progressivement.

La Laguna est restylée en avril 1998, en plus d'arborer de nouveaux niveaux de finition (RNE, RTE, RXE, RXT), la face avant se voit modifiée par des nouveaux phares, à l'avant à glace lisse et d'un seul bloc, dont les contours sont ombrés, et à l'arrière, l'ensemble du bandeau est renouvelé, arborant des coloris orange sur le haut et rouge sur le bas, avec un relief en forme de vague bombée.

Le pare-chocs avant est aussi retouché, avec la mise en place d'antibrouillards ronds identiques à ceux de la Clio 2 nouvellement sortie. Le spoiler "à ouïes" caractéristique à la phase 1 est abandonné pour une bande en plastique simple, ce qui fait remonter la garde au sol à l'avant. Les monogrammes nommant les motorisations et finitions sont également revus.

L'équipement et la sécurité passive sont également améliorés, avec notamment le montage en série des coussins gonflables de sécurité (« airbags ») latéraux tête/thorax et du SRP (Système de Retenue Programmée avec limiteur d'effort sur les ceintures avant). En avril 1997, les dernières Laguna de phase 1 avaient déjà subi quelques améliorations de sécurité passive (notamment des modifications sous le tableau de bord en vue d'éviter des lésions aux jambes).

Au niveau technique de nouveaux moteurs essence font leur apparition : un 1.6 16 soupapes de 110 chevaux, un 1.8 16 soupapes de 115 chevaux et une 2.0 16 soupapes de 136 chevaux. Ces moteurs sont considérés comme idéaux sur la Laguna, leur faible consommation s'associant a des performances très honorables pour le 1.6, jusqu'à une voiture extrêmement agréable à mener avec le 2.0. Les diesel sont également revus, le gros 2.2 dT reçoit un turbo à géométrie variable qui améliore la disponibilité de sa puissance et de son couple, apparaîtront ensuite le 1.9 dTi de 100 chevaux (turbo) qui sera suivi par la toute première déclinaison du 1.9 dCi de 110 chevaux, inaugurant le principe de la rampe d'injection commune (common rail) à haute pression. Ces moteurs, malgré leurs qualités intrinsèques de faible consommation souffriront de problèmes de jeunesse, la courroie accessoire a tendance à casser sur le dTi provoquant un décalage de la distribution et donc la destruction du moteur, problème résolu par un rappel à grande échelle. Les premiers dCi verront leurs rampes communes fuir et leurs injecteurs se gripper.

Une version plus puissante verra le jour en 1995, la Laguna Biturbo Hartge. Le préparateur Hartge lui greffera le moteur de la Safrane Biturbo, afin d'obtenir une voiture d'exception. Elle affichera une vitesse maximum de 254 km/h, et une accélération de 0 à 100 km/h en 7 secondes. Elle fut commercialisée au prix de 250 000 Francs, soit environ 38 200 €. Très peu d'exemplaires furent produits.

Le moteur est de type V6, 12 soupapes de 2963 cm³ (93 x 72,7 mm), alimenté par 2 turbos Il délivre une puissance maximale de 280 ch à 5500 tr/min pour un couple de 399 Nm à 3000 tr/min, engendrant un apport poids/puissance de 5,34 kg/ch et un rapport couple/poids de 267 Nm/T.

Elle est équipée d'une boite de vitesse manuelle à 5 rapports, la puissance est transmise aux roues avants. Elle parcourt le 400 m départ arrêté en 14,7 s et le 1000 m départ arrêté en 26,9 s.

La Laguna II est lancée en 2001 et restylée en 2005. Sa sortie aura été entachée de très nombreux problèmes électroniques, concernant notamment la carte mains libres destinée à remplacer la clé de contact, ce qui a nui à la réputation de la voiture. Sur le plan mécanique, la fiabilité est meilleure, si l'on excepte le 1,9 dCi 110 et 120 ch qui a connu des casses de turbo, de boîte de vitesses et même parfois de moteur (2001, 2002). Puis tout s'est remis en ordre en 2003 (sauf exception). Sa production annuelle, toujours à Sandouville est passée de 210 000 unités en 2002 à 144 500 en 2004 puis 82 700 en 2006. Cette voiture se caractérise par un bon confort, un excellent comportement routier mais surtout par son excellent niveau de sécurité active car elle est la première voiture au monde à décrocher 5 étoiles au crash test EuroNCAP. De plus, l'ESP était monté de série sur tous les modèles, même les entrées de gamme, ce qui n'était pas le cas de la concurrence. Cette voiture a été équipée de nombreux moteurs essence et diesel comportant tous 4 cylindres en ligne, à l'exception du 3,0L essence.

La Laguna III, conçue au Technocentre Renault, est commercialisée à partir du 12 octobre 2007. Le PDG Carlos Ghosn a fixé pour objectif à la Laguna III d'être parmi les trois meilleures de sa catégorie en termes de qualité. Le groupe compte en produire de 160 000 à 180 000 par an. Un break seconde la berline dès la fin 2007, avant l'arrivée d'un coupé mi-octobre 2008. Bien que la berline mesure 4,69 m (soit 9 cm de plus que la version précédente), la nouvelle génération est, selon Renault, 15 kg plus légère. Les barres antiroulis sont plus rigide : + 80 % à l'avant et + 50 % à l'arrière. Un certain nombre de motorisations, toutes munies de boîtes à 6 rapports, sont déjà prévues en attendant les 6 cylindres essence et diesel.

Le Coupé Laguna a été présenté au public à Cannes et à Monaco les 24 et 25 mai 2008.

Les versions les plus puissantes sont équipées de roues arrières directrices avec un angle de braquage allant jusqu'à 3,5°.

Elle est fabriquée sur le site de Sandouville.

Lancée à la mi-octobre 2007, elle est vendue à 5576 exemplaires en octobre et 3634 pour le mois de novembre, ce qui la classe en tête des ventes de sa catégorie pour le deuxième mois consécutif. La Renault Laguna III n'atteint pas ses objectifs de vente malgré une qualité dans le top 3 de la catégorie. Cependant, Laguna est toujours en tête des ventes du segment en France avec 1.8% de part de marché.

En haut



Laguna de Guayatayoc

Situation du département de Cochinoca dans la province de Jujuy

La Laguna de Guayatayoc est une étendue d'eau salée d'Argentine, située dans le sud du département de Cochinoca de la province de Jujuy, c’est-à-dire à l'extrême nord-ouest du pays.

La lagune de Guayatayoc est pratiquement unie avec les Salinas Grandes de Jujuy. Sa superficie est très variable en fonction des saisons et ou des cycles longs de sècheresse et d'humidité. Dans la puna, la saison des pluies a lieu en été (décembre à mars ). C'est de ce fait durant les mois de mars et avril, lorsque se terminent les principales précipitations de la région, qu'elle atteint sa plus grande taille couvrant une superficie approximative de 240 km2 et plus ou moins 6 mètres de profondeur.

C'est un endroit où l'on peut observer entre autres d'importantes populations des diverses variétés de flamants : les flamants de James (Phoenicoparrus jamesi), les flamants des Andes (Phoenicoparrus andinus), et les flamants du Chili.

La ville la plus proche est Abra Pampa.

En haut



Laguna Amarga

Étant donné la sècheresse générale du bassin du Desaguadero et la surutilisation de ses eaux et de celles de ses affluents pour l'irrigation, depuis une centaine d'années, les eaux du Desaguadero-Curacó terminent leur cours dans la lagune et s'y perdent par évaporation et infiltration. Rarement, suite à des débits exceptionnels, le Río Curacó passe outre la Laguna Amarga et se déverse plus en aval, dans le Río Colorado.

Il faut rappeler que les noms de Río Desaguadero, Río Salado ou Chadileuvú et Río Curacó ne sont que les noms locaux de différentes sections d'un seul cours d'eau, le Río Desaguadero. Le bassin Desaguadero-Salado-Chadileuvú-Curacó a constitué une singularité hydrographique composée d'un système de trois lagunes au sud-ouest de la province de La Pampa.

Peu avant la ville de Puelches la rivière qui a parcouru une longue distance dans une faille encaissée entre dans une grande zone déprimée de très faible déclivité. Elle constitue alors dans cette dépression une vaste aire lagunaire de plusieurs centaines de kilomètres carrés. A ce groupe de lagunes appartiennent les laguna Urre Lauquén, laguna La Dulce et la laguna Amarga. Toutes ces lagunes , et spécialement la dernière , forment un niveau de base intermédiaire du système du Desaguadero et opèrent comme un système de cuvettes où le fait de remplir puis de faire déborder l'une, enclenche l'activation par remplissage de la suivante.

La lagune La Amarga est le véritable niveau de base intermédiaire du système. Les grandes crues, une fois passées les lagunes La Dulce et Urre Lauquén, se ruent dans le río Curacó et après avoir parcouru quelques 10 km tombent dans la dépression de La Amarga, qui grâce à sa grande capacité tarde longtemps à se remplir. Si celà se produit, son niveau égale le niveau du Curacó, et les nouvelles arrivées d'eau supplémentaires après avoir ennoyé quelques grands marécages (ou Bañados) atteignent le niveau voulu pour se mettre à couler dans la deuxième partie du lit du Curacó, et s'y précipitent pour atteindre le río Colorado.

La lagune a une forme allongée et sa cuvette est relativement profonde. Sa fonction temporaire comme réceptacle final des eaux du bassin supérieur a fait que son eau a une forte teneur en sels, d'où son nom (Amarga ou amère a le sens de salée dans ce cas-ci) .

Secretaría de Recursos Hídricos de la Provincia de La Pampa.

En haut



Laguna de Gómez

34°38′52″S 61°4′18″O / -34.64778, -61.07167 La Laguna de Gómez est une surface d'eau d'une superficie variant entre 3 900 et 6 200 hectares, située en Argentine, dans le partido de Junín de la province de Buenos Aires. Elle se trouve à une altitude de 75 mètres, sur le cours supérieur du río Salado.

Depuis l'année 2000, elle est régulée grâce à un système de canaux et de vannes afin de prévenir les inondations. L'eau arrive depuis la Laguna Mar Chiquita, située non loin en amont sur le río Salado, et continue jusqu'à la Laguna El Carpincho, via le lit du Río Salado canalisé .

La Laguna de Gómez a une forme en "Y", c’est-à-dire trois bras. Le bras sud-ouest est le plus long (il dépasse 10 km) et s'introduit légèrement dans le partido de Lincoln par le biais de la Laguna El Salado, connectée directement. C'est la zone restée la plus naturelle de la lagune, accessible seulement par des chemins de terre.

Le bras nord n'a que 4 km de long, mais c'est lui qui reçoit les eaux de la Laguna Mar Chiquita. Dans sa partie médiane, il est franchi par le chemin de fer et la route nationale N° 7, les deux en direction de Mendoza.

Le bras sud-est enfin a 6 km de long. A l'extrémité de ce bras se trouve le Parc naturel Laguna de Gómez, principale attraction touristique de la ville de Junín et de la région. C'est l'endroit le plus accessible de la lagune. Ce bras est atteint par une des extrémités de la ville de Junín. C'est sur ce bras que se trouve le barrage qui régule la quantité d'eau de la Laguna de Gómez. L'eau, après avoir quitté la lagune se dirige par la canalisation du Río Salado vers la Laguna El Carpincho et continue ultérieurement son cours jusqu'à l'embouchure du fleuve dans la Baie de Samborombón, 600 km plus loin.

En dehors du domaine du parc, la lagune s'utilise presqu'exclusivement pour la pêche, spécialement du pejerrey. Annuellement se déroule la Fiesta Provincial del Pejerrey, évènement sportif auquel participent de nombreux pêcheurs étrangers.

En haut



Source : Wikipedia