Jean-Luc Delarue

3.399569583998 (1394)
Posté par woody 05/03/2009 @ 20:09

Tags : jean-luc delarue, animateurs tv, télévision, culture

Dernières actualités
Lesly du Loft 2 reçue chez Jean-Luc Delarue... La rencontre des ... - Pure People
On ne le sait pas encore, mais ça risque de faire mal. le 17 juin prochain, Jean-Luc Delarue (surnommé Alarue par ses détracteurs, parce qu'il a passé une année pourrie-pourrie !) recevra Lesly Mess du Loft 2-call-me-Afida-Turner, la lionne exilée aux...
Jean-Luc Delarue produit au rabais - Télé 7
Sale période pour Jean-Luc Delarue qui doit désormais faire face à des restrictions budgétaires pour son émission Toute une histoire. Ca se discute supprimée, Jean-Luc Delarue va devoir en plus faire des économies sur son autre émission,...
Rien ne va plus pour Jean-Luc Delarue ! - Closer
En effet, lors de la révision de son contrat on aurait demandé à Jean-Luc Delarue de faire des coupes sombres dans son budget. Résultat, on ne verra plus qu'un seul reportage (au lieu de deux) en guise d'introduction à l'émission. Jean-Luc Delarue...
Audiences 2nde partie : Lancement réussi pour Fringe sur TF1 - Le Blog de Jean-Marc Morandini
Sur France 2 à 22h25, Jean-Luc Delarue pilotait un nouveau numéro de "Ça se discute" sur le thème de "Doit-on maigrir à tout prix pour trouver l'amour ?". Le magazine a été suivi par 2.034.000 téléspectateurs soit 17.8 % de PDA....
Christophe Moulin est-il le nouveau Jean-Luc Delarue ? - Closer
A en croire le magazine Télé Loisir, Christophe Moulin (actuel présentateur de Combien ça Coûte) pourrait devenir la nouvelle mascotte de France 2 en squattant la tranche horaire laissée par Jean-Luc Delarue avec "Ca se discute"....
Jean-Luc Delarue : présent malgré les rumeurs - News de stars
Jean-Luc Delarue animait hier soir un numéro de Ca se discute, diffusé à 22h15. Une émission qui a failli ne jamais être diffusée… Jean-Luc Delarue a en effet annulé l'enregistrement à la dernière minute de l'émission d'hier soir....
Jean-Luc Delarue : de retour pour un soir - News de stars
Jean-Luc Delarue privé de Ca se discute, n'en demeure pas moins l'une des valeurs sûres de France 2. La preuve, le 9 juin prochain. Ce soir-là, Jean-Luc Delarue animera une émission spéciale consacrée au don du sang. L'animateur n'est donc pas tombé...
Les confidences étonnantes de Jean-Luc Delarue : "Oui, je suis ... - Pure People
Mercredi, après son émission Toute une histoire, Jean-Luc Delarue s'est prêté à un chat vidéo en direct sur le site de France 2.fr. L'animateur qui, vous commencez à le savoir, vit une période difficile entre sa vie personnelle, ses différents...
Les ménagères préfèrent Jean-Luc Delarue à Julie Lescaut - Toutelatele.com
Mercredi 3 juin, Jean-Luc Delarue a réalisé une belle performance sur France 2 avec le 3e numéro de la semaine de sa quotidienne Toute une histoire, face à Julie Lescaut sur TF1. En effet, l'animateur a offert à France 2 le leadership auprès des...

Jean-Luc Delarue

Jean-Luc Delarue (né le 24 juin 1964 à Paris) est un animateur et producteur de télévision français.

Ancien élève du Collège Lafontaine d'Antony, il passe ensuite un bac B et un BTS de publicité, il entre en 1986 à l'agence DDB comme concepteur-rédacteur. La même année, il goûte pour la première fois à la télévision avec l'émission Une page de pub sur la chaîne TV6.

En 1987, il entre à Europe 1 où il reste jusqu'en 1995. Il animera le Top 50 avec Olivier Dorangeon à partir de l'été 1988. Delarue et Dorangeon continuent à la rentrée de septembre 1988 de décliner le Top 50 en semaine de 19h30 à 21h. À la rentrée de septembre 1989, Jean-Luc Delarue donne un nouveau ton à l'émission et la rebaptise Top 50 "Système D". Il sera épaulé par Yvan le Bolloc'h. « Du Top 50, du jeu crétin, du Top Albums, des reportages de Super Bolloc'h, du cinéma, des cadeaux par milliers et des invités Top niveau » tel était le slogan de l'émission diffusée sur Europe 1 de 19h30 à 21h à la saison 1989-1990. À la saison 1991-1992, chaque après-midi, il anime un journal de la télé baptisé "Mon œil", qu'il reprendra jusqu'en 1994 le matin de 8h40 à 9h. Il y animera aussi pendant deux saisons L'Équipe du matin, la tranche infos du 7-9 de la station de radio.

En 1989, après quelques spéciales remarquées des Enfants du rock sur Antenne 2, il rejoint Canal+. À partir de 1991, il y devient chef de La Grande Famille, une émission quotidienne de mi-journée qu'il va animer et produire pendant trois ans. C'est dans cette émission qu'il va rencontrer Florian Gazan, auteur de ses textes de présentation pré-écrits.

En 1994, il rejoint France 2. Il crée simultanément sa société de production Réservoir Prod et son émission-étendard Ça se discute, aujourd'hui encore la deuxième partie de soirée la plus performante de la chaîne et un des programmes les plus appréciés du public, pour preuve le Sept d'or reçu en 2000.

En 1995, il produit et anime deux nouvelles émissions hebdomadaires, toujours sur France 2, Déjà dimanche et Déjà le retour.

En 1997, le succès de ces deux émissions lui vaut de s'attaquer au 19-20 quotidien de France 2 avec C'est l'heure.

En 1998, il produit et présente sa deuxième émission de société, Jour après jour, toujours sur France 2, mais cette fois en prime-time. Jour après jour est toujours à l'antenne et a obtenu elle aussi un Sept d'or en 2001.

Deux premières télévisuelles cette année-là pour Jean-Luc Delarue : sa première production pour TF1, le programme court Bien jardiner avec Jean-Pierre Coffe et la création sur France 3 de la première émission dédiée aux nouveaux médias et à l'Internet, 3x+Net, présentée par Florian Gazan et Orianne Garcia.

En 1999, Réservoir Prod lance C'est mon choix sur France 3, le talk-show quotidien animé par Evelyne Thomas. Le choix du public, puisque l'émission survole les audiences de la chaîne. Malgré son succès, l'émission s'arrêtera durant l'été 2004 faute d'un accord entre les producteurs et l'animatrice.

Côté programmes, Réservoir Prod produit sur France 3 Tous Égaux, un magazine qui met en avant les multiples talents des Français présenté par Florian Gazan et Gladysse. Mais aussi sur Paris Première, Toast, dans laquelle Jean-Luc Delarue s'intéresse aux nouveaux créateurs.

En octobre 2000, Jean-Luc Delarue voit son émission Ça se discute récompensée par un 7 d'or. Dans la foulée, l'animateur-producteur ouvre un restaurant, Le Korova et produit d'autres émissions. Jean-Luc Delarue reçoit un second 7 d'or, en octobre 2001, pour Jour après Jour. Il ouvre son second restaurant spécialisé dans la cuisine japonaise en association avec Robert De Niro, le Nobu.

En 2001, il s'associe avec Franck Saurat pour créer Carson Prod, une société spécialisée dans les divertissements. Pour preuve, Stars à domicile sur TF1, présentée par Flavie Flament, Y a un début à tout et La Chanson n°1 sur France 2, animées toutes les deux par Daniela Lumbroso.

Réservoir Prod met à l'antenne deux nouvelles émissions : une sur TF1, Vis ma vie, animée par Laurence Ferrari, une sur France 2, David contre Goliath avec David Douillet.

En 2002, Réservoir Prod lance le premier documentaire-live sur Canal Plus, Le Cours Florent et avec Carson Prod, une série de prime-time sur M6 présentée par Laurent Boyer dont Céline Dion à tout prix ainsi que l'adaptation télé du Trivial Pursuit sur France 2.

En 2003, le Groupe Réservoir (Réservoir Prod et Carson Prod) emploie plus de 250 permanents. Il est le premier producteur indépendant de flux français (hors sport et information) avec, pour 2002, 14 heures de productions hebdomadaires.

Déjà présent dans les magazines de société (Réservoir Prod), dans le divertissement (Carson Prod), le Groupe Réservoir se lance dans le jeu avec la filiale Hoboken Prod avec History tous les jours d'été sur France 3 à 19h55, ainsi que Trivial Pursuit, tous les jours d'été sur France 2 à 19h05.

À la rentrée 2006, il lance une nouvelle émission, diffusée en début d'après-midi et intitulée Toute une histoire.

En janvier 2009 il est quitté par sa compagne Elisabeth Bost (née en 1979) qui lui a donné un fils, Jean, le 21 octobre 2006.

En haut



Sandrine Quétier

Sandrine Quétier est une animatrice de télévision française née le 30 décembre 1970.

Sandrine Quétier débute à la télévision en 1994 comme présentatrice du tirage du Keno sur France 3.

Son parcours l'amène sur M6 avec Les piégeurs en 1996 et elle fait une apparition dans un des épisodes de la série Jamais deux sans toi...t diffusée sur TF1. Elle anime ensuite Politiquement rock de 1997 à 2000. On la retrouve parallèlement dans les flashs en direct de M6 Music ainsi que dans Le live du vendredi en 1997. Entre 2000 et 2001 elle anime des émissions spéciales de Culture pub mais aussi Grand écran et Ciné 6. En 2002 on a pu la voir dans Grand écran, Plus vite que la musique et Sex in the pub.

En 2003 sur France 2, elle a fait partie de l'équipe d'animateurs de Qu'est-ce qui se passe quand ? (septembre-novembre 2003), puis elle a présenté Le grand examen du savoir vivre en prime co-animé avec Thierry Beccaro en décembre 2003, Les vainqueurs de l'année co-animé avec Jean-Luc Delarue et le Code de la route le 29 juin 2004. Elle a également animé le jeu Le Brise Coeur, produit par Jean-Luc Delarue chaque soir à 18h sur France 2 durant l'été 2004.

À partir de 2004, elle anime avec Christophe Dechavanne Les 100 plus grands... en première partie de soirée sur TF1.

Depuis novembre 2006, elle anime chaque samedi soir de 18h50 à 19h50 50 minutes Inside avec Nikos Aliagas sur TF1.

Depuis septembre 2006, elle est également la présentatrice française de E! Entertainment, la chaîne d'Hollywood sur Canal Sat. Elle présente en direct des grandes cérémonies du cinéma et de la télévision (Oscars, Golden Globes, Festival du film américain de Deauville, Festival de Cannes...), et anime également les soirées hebdomadaires de la chaîne, ainsi que des émissions spéciales.

Elle présente désormais chaque soir de la semaine à 19 h 45 et le week-end à 20 h 10 l'émission people E!News sur E! Entertainment ainsi que 4 minutes inside à 18h45 sur TF1, une version déclinée de son émission 50 minutes inside, qui traite de l'actualité people du jour. Elle anime également sur Odyssée tous les samedis à 20h45 Du beau, du bon, du bien-être.

Depuis novembre 2008, elle anime avec Julien Arnaud 10 h le mag sur TF1.

Sandrine Quétier est mère d'un garçon et d'une fille.

En haut



Florian Gazan

Florian Gazan (de son vrai nom Florian Spiero) est né le 14 janvier 1968, il est le fils du réalisateur de télévision Jean-Pierre Spiero.

Sa carrière dans l'audiovisuel commence en novembre 1984 , son père lui fait faire des stages et il se retrouve troisième assistant-réalisateur de l'émission inaugurale de Canal+. Mais ses stages ne vont pas lui servir pour qu'il fasse une grande carrière dans la télévision, il fait alors des concours pour le cinéma mais il échoue.

À la suite des échecs à la télé et au cinéma, c'est à la radio qu'il s'essaye (entre 1989 et 1990) et devient animateur et Responsable de la programmation musicale de KWFM, une radio locale Rock.

Lui qui avait déjà rencontré Jean-Luc Delarue, ce dernier lui propose de travailler avec lui sur Europe 1 pour présenter une rubrique dans son émission Les Goûters.

Par la suite, Florian Gazan animera la matinale d'Europe 1, toujours en compagnie de Jean-Luc Delarue. C'est là qu'il rencontrera Eugène Saccomano, avec qui il animera Foot-ez moi le camp de là le dimanche, qui ne durera que peu de temps à l'antenne (7 émissions).

En 1994, Florian quitte Europe 1 pour Fun Radio et il devient voix off.

Doté de beaucoup d'humour, depuis septembre 2003 Flo anime le morning de NRJ, le 6/9, aux côtés de Bruno Guillon et Camille Combal (jusqu'en juin 2008) et avec Kash et Mustapha El Atrassi depuis la rentrée 2008.

Au fil du temps Florian Gazan devient de plus en plus associé avec Jean-Luc Delarue qui lui propose un nouveau challenge à la télévision dans l'émission La Grande Famille sur Canal+ où il devient un des chroniqueurs principaux.

Quand Jean-Luc Delarue quitte Canal+ pour rejoindre France 2, il décide d'emmener Florian avec lui.

Lui qui faisait une rubrique sur Internet dans une des émissions de Jean-Luc Delarue, C'est l'heure en 1997, il ne la fait plus car l'émission est supprimée et sa mère montre son mécontentement à la direction de France Télévision et à Xavier Gouyou-Beauchamps.

En novembre 1998, il présente Petits jeux entre amis sur Cinéstar 1, la chaîne cinéma de TPS, la particularité de ce jeu étant d'être totalement interactif (les téléspectateurs pouvaient répondre en direct aux questions avec leur télécommande).

En 1999 il revient à France Télévisions sur France 3 pour animer 3x+net (3 fois plus net), une émission de 13 minutes consacrée à Internet en compagnie d'Orianne Garcia (cofondatrice de Caramail).

En juillet 1999, il co-fonde Radionaze une radio qui diffuse 24h/7j sur Internet les tubes les plus ringards, entre-temps il travaille pour les services de TPS et s'occupe du lancement de Reservoir Net.

En 2000, il réapparait avec sa complice du moment Vladys Muller, et anime l'émission Tous égaux tous les soirs à 20h20 sur France 3. Le principe de l'émission est simple et distrayant : une équipe de cadreurs de France 3 débarque chez monsieur et madame tout le monde, et filme ces derniers pendant 15 secondes où ils présentent leurs passions, leurs collections, leurs records, tout ce qu'ils veulent. Une bonne occasion de découvrir des choses étonnantes, et très souvent ridicules.

En 2008, Florian tiens une rubrique en voix off dans l'emmission consacrée au football de canal +, le canal football club.

Florian est le parrain du club de hockey subaquatique de Wissous dans l'Essonne. En 2006, il a fait venir Gérard Holtz pour inaugurer la nouvelle piscine du club.

Tout comme Xavier de Moulins, il est parolier de la chanteuse issue de la Nouvelle Star, Gaëtane Abrial dont l'album a été composé et produit par le pianiste, auteur-compositeur et arrangeur André Manoukian.

En haut



Carole Rousseau

Carole Rousseau est une animatrice de télévision française née le 25 décembre 1968 à La Garenne-Colombes.

Après des études de droit et un DESS de droit de la communication audiovisuelle, Carole Rousseau commence par travailler en 1991 sur FR3 avec Jean-Marie Cavada pour l'émission La Marche du siècle. Après avoir été assistante de production pour Le Droit de savoir avec Charles Villeneuve, elle rejoint France 2 en août 1996 pour présenter avec Jean-Luc Delarue Déjà dimanche.

Elle travaille dorénavant pour TF1. Entre 1997 et 1999, Carole Rousseau présente plusieurs émissions spéciales dont le Tirage de la Coupe du Monde au stade Vélodrome de Marseille, ainsi que Le Millénium le 31 décembre 1999 avec Jean-Claude Narcy.

Elle a présenté Plein les yeux avec Jacques Legros, C'est quoi l'amour ? (elle en est également la productrice) ou Scrupules, un talk-show polémique, vite retiré de l'antenne.

En parallèle, Carole Rousseau anime des émissions spéciales telles que Le Grand Concours, C'est quoi l'amour ou encore Le Bac Blanc aux côtés de Christophe Dechavanne.

Depuis Mai 2006, elle a retrouvé son partenaire de "Plein les yeux", Jacques Legros. Ensemble ils présentent "Les 30 histoires les plus mystérieuses/spectaculaires" pour TF1.

Elle anime aussi l'émission "90' Enquête" sur TMC.

En haut



Référendum : en direct avec le président

Référendum : en direct de l'Elysée est le nom d'une émission de télévision française proposée par TF1 et consacrée au référendum français sur la constitution européenne qui a eu lieu jeudi 14 avril 2005 depuis la salle des fêtes du palais de l'Élysée en direct. À l'origine cette émission était programmée le 7 avril 2005 mais Jacques Chirac, faisant partie des personnalités assistant aux funérailles du pape Jean-Paul II le lendemain, l'émission a été différée.

Le président de la République, au cours de cette émission, animée par Patrick Poivre d'Arvor (TF1), Jean-Luc Delarue (France 2), Marc-Olivier Fogiel (France 3) et Emmanuel Chain (M6), a dialogué avec un groupe de 83 jeunes de 18 à 30 ans choisi parmi 400 sélectionnés par l'institut de sondages TNS Sofres en respectant les critères de répartition de la population de l'INSEE. La répartition électorale du panel était de 1/3 de partisans du oui, 1/3 du non et 1/3 d'indécis. D'après les représentants de la Sofres et de TF1 les jeunes ont pu poser les questions qu'ils ont voulu. Le panel a été tenu au grand secret et isolé dans un grand hôtel parisien depuis le 13 avril et les jeunes ont été « préparés » par les animateurs toute la journée du 14 avril. L'émission a duré comme prévu 2 heures en prime time et a été regardée par 7,3 millions de téléspectateurs.

L'attente était énorme car les sondages pendant cette période n'étaient pas favorables à l'adoption de la constitution européenne. Contrairement au référendum de 1992 où le débat était plutôt orienté à répondre à oui ou non à l'Europe, les français ont cette fois une vision plus prudente quant à leurs attentes vis-à-vis des orientations européennes.

Le débat a cependant déçu bon nombre de français qui jugent que les interlocuteurs de Jacques Chirac n'avaient que des demandes « personnelles » à lui soumettre et d'autre part que le président de la république n'a pas pu réellement répondre aux attentes nombreuses de ses interlocuteurs et n'a pas suscité d'enthousiasme à la défense de la construction européenne.

Jacques Chirac a eu l'air étonné de découvrir que ses interlocuteurs ont des problèmes quotidiens suffisamment importants (chômage, pouvoir d'achat, etc.) pour se désintéresser du débat sur le traité européen et utiliser le vote au référendum comme un moyen de s'exprimer en n'accordant pas au président la réponse qu'il espère.

Selon le journal Libération Marc-Olivier Fogiel et Jean-Luc Delarue auraient été sollicités directement par Claude Chirac. La syndicat national des journalistes dénonce par ailleurs « la confusion des genres entre information et spectacle ». Quant aux personnalités politiques favorables au non, celles-ci reprochent qu'aucun de leur représentant n'aura été présent pendant l'émission pour débattre avec le président de la République. D'autre part certains invités ouvertement favorables au non ont par ailleurs été exclu du panel final. Le choix de la cible, les jeunes, est aussi critiqué car il exclu une grande partie de la population en privilégiant ceux qui n'ont pas vraiment connu les conséquences ressenties du oui au traité de Maastricht en 1992.

En haut



Top 50

Le Top 50 est un hit-parade, le seul classement officiel des ventes réelles de singles en France.

Son élaboration a été confiée aux instituts de sondages Nielsen et Ipsos de sa création le 4 novembre 1984 au 3 septembre 1993. Depuis cette date, c'est IFOP / Tite Live pour le SNEP (Syndicat national de l'édition phonographique) qui établit ce classement.

Ces classements se déclinent en plusieurs catégories, le Top 50 pour les ventes de singles, le Top albums pour les albums, et le classement des compilations qui inclut les disques multi-artistes et les best of d'artistes.

Véritable institution, sa notoriété est due à l'émission de télé qu'en fit Canal+ de 1984 à 1993.

C'est Philippe Gildas, alors directeur d'Europe 1, qui prend l'initiative du classement, avec l'aide de Pierre Lescure, directeur général de Canal+, et d'Etienne Mougeotte, alors patron de la rédaction de Télé 7 jours. Le Top 50, actuellement diffusé à la télévision sur MCM, a connu différentes époques, à la télé, en radio, en presse et sur internet.

Au départ en 1984, Nielsen, spécialiste des relevés de ventes en hypermarchés, relevait manuellement les différences de stock dans les bacs et non pas les sorties caisse, Ipsos s'occupaient des disquaires.

L'étude se concentrait sur une liste de 70 titres élaborée par les maisons de disques vendus chez un certains nombre de détaillants et grandes surfaces tenus secrets.

Ce n'est qu'à partir de 1988 que la distribution s'informatise, et que les méthodes de classements s'affinent.

On peut maintenant savoir le nombre exact de disques vendus sur une période donnée dans l'ensemble de la distribution française.

De plus, les enquêtes portent maintenant sur l'ensemble des disques qui sont en vente dans les points de vente.

Parallèlement à Canal plus, Antenne 2 diffusait le Top 50 sous une autre formule, avec un autre générique, d'autres présentateurs, mais le même logo en 84/85.

Ceci du fait que Canal Plus n'était capté que par peu français. Europe 1, producteur de l'émission avait alors autorisé Antenne 2 à diffuser également ce classement.

Une archive d'une émission a été diffusé lors d'un reportage sur Europe 1 sur le chaine Planète en 2005.

Marc Toesca, né le 20 octobre 1955, popularise l'émission sur canal +.

Il ouvre l'antenne en disant "Salut les p'tits clous". "P'tits clous" car Marc Toesca recevait du courrier adressé à Marteau Esca !

Il est plutôt sympathique, discret et cordial avec les invités, mais il n'hésite pas à descendre une chanson quand celle ci ne lui plait guère, comme ce fut le cas avec la prolifération des megamix d'artistes du passé à partir de 1989.

L'émission bat alors des records d'audience auprès des adolescents qui peuvent ainsi découvrir les clips des 45 tours les plus vendus. Les artistes classés viennent souvent sur le plateau, discutent avec Marc Toesca et décident du choix de 2 clips qui seront diffusés à l'antenne.

L'émission est produite par Jacques Clément et Danielle Roumejon pour "Top N°1", filiale d'Europe 1. Le studio se trouve aussi dans les locaux d'Europe 1, rue François 1er, et non à Canal plus, rue Olivier de Serres.

L'émission est très souvent réalisée par Laurent Villevielle.

Hélas il n'existe peu d'archives de l'émission, la plupart des émissions n'étant pas conservées, ni archivées à l'INA car l'émission était produite par une société de production privée. Les enregistrements VHS de l'époque sont donc les principaux témoins de cette époque.

Le parrain de l'émission est Julien Clerc.

La révélation du classement se déroule le samedi en fin d'après midi mais Marc Toesca décline aussi ce classement en semaine du lundi au vendredi.

On peut ainsi voir des "clips" à la télé de façon quotidienne ce qui était assez rare auparavant.

Il présente parfois l'émission en extérieur.

Début 1986, la quotidienne est diffusée de 12h05 à 12h30 et de 20h à 20h15 avec une rediffusion de 7h à 7h30 en crypté.

Le magazine Top 50 est créé le 11 mars 1986 avec Jean-Luc Lahaye en couverture pour le premier numéro.

Changement d'horaire le 18 mai 1986, l'émission est programmée de 18h30 à 19h avec une rediffusion de 12h à 12h30, puis de 13h à 13h30 l'été 1986.

L'été, le Top 20 est tourné en extérieur, en Camargue, au Maroc avec Jeanne Mas...

Yves Bigot remplace Marc Toesca pendant ses congés d'été.

Canal Plus étend sa diffusion sur le territoire national, le Top 50 a de plus en plus de notoriété.

A la rentrée 1986, l'émission est diffusée entre 18h45 et 19h15 et en rediffusion entre 12h et 12h30.

On découvre un nouveau studio en octobre.

Une émission est consacrée au Top d'op 1986 en janvier 1987, soient les titres ayant le mieux fonctionné au top en 1986. Un livre de recueil des biographies des artistes classés cette année là est alors publié et vendu en kiosque.

Marc Toesca aime bien trouver des surnoms aux "topeurs", Samantha Fox devient ainsi "les plus beaux poumons du top" et Elsa, "baby top".

A noter qu'à partir du 4 mars 1987, le Top 20 disparait et devient un Top 30 bimensuel incluant les 33 tours, les cassettes et maintenant les compacts disc. Chaque mercredi sera consacré à ce classement des ventes d'albums permettant de découvrir les clips d'artistes qui n'ont pas forcément les honneurs du Top 50. On peut ainsi découvrir des clips de Paul Simon, Fleetwood Mac, Genesis entre autres.

C'est à cette époque qu'est créé, le "Top must", un récapitulatif du classement, qui rappelle les plus fortes progressions, les plus gros "gadins', les entrées. Chaque semaine les "p'tits clous" suivent le Top 50 pour tout savoir sur les disques qu'ils achètent.

L'été 1987, la déclinaison hebdomadaire du classement se déroule entre 18h35 et 19h avec une rediffusion le lendemain de 13h05 à 13h30. Yves Bigot remplace toujours Marc Toesca quelques semaines pendant l'été.

La quotidienne est diffusée entre 18h15 et 18h45. Pendant les vacances de Noël 1987, du lundi 28 décembre au vendredi 1er janvier est diffusé le Top d'or 1987, les 50 45 tours et les 30 albums les mieux classés, pendant les vacances de Nulle part ailleurs.

Le livre Top d'or 1987 avec Madonna en couverture sort en janvier 1988.

Un jeu est créé, le "Coca Cola Top quizz". 2 jeux avaient existé par le passé, un en partenariat avec le shampoing Timothé, puis un autre le "Carré milka Top 50".

L'été 1988, Marc Toesca, puis Yves Bigot pendant les vacances de Marc, de 19 à 19h30 présentent la quotidienne.

A la rentrée 1988, petits changements pour la quotidienne, qui est diffusée de 18h45 à 19h30, avant Nulle part ailleurs. En effet, les lundis, mardis, jeudis et vendredis, la première partie de l'émission est consacrée au Top 50, la deuxième partie se concentre sur la diffusion de 2 clips d'albums classés au Top 30. Le mercredi étant consacré à la révélation du Top 30.

2 nouvelles rubriques aussi à partir de septembre 1988, la rubrique mode "Kelou kelou" le mardi avec Corinne Lelouche et le "Top around the world" le jeudi avec Alain Gardinier. Ce dernier deviendra le joker de Marc Toesca pendant ses congés.

Des nouveaux jingles sont créés. Le logo du Top évolue, un triangle est derrière le T de "Top" et un carré derrière le P de "Top".

Une émission est consacrée au Top d'or 1988 le 17 février 1989 pour la sortie du livre du Top d'or annuel. Celui ci aura la forme d'un 45 tours et d'ailleurs un 45 tours sera offert avec cette publication. Une face avec "N'importe quoi" de Florent Pagny, l'autre avec "Nothing's gonna change my love for you" de Glenn Medeiros.

Le 26 avril 1989 est créé le Top Albums, le classement des meilleures ventes de cassettes, d'albums et de CD en France. ce classement, tout comme son ancêtre le Top 30 est bimensuel à sa création. Les émissions du jeudi et vendredi lui seront consacrées. Un tournant se précise, on veut mettre de plus en plus l'accent sur l'album et non plus sur le 45 tours. Le générique du Top Albums s'adapte et inclut une musique additionnelle au générique historique Dream de P.Lion, en effet, il s'enchaine avec un extrait de Blue Monday des New Order.

L'été 1989, la quotidienne est diffusée de 19h10 à 20h. Un clip du passé est diffusé chaque soir.

Corinne Lelouche quitte l'émission, sa rubrique mode n'aura durée qu'une saison, on découvre avec plaisir Cécile Teysseyre qui intervient le mardi avec sa rubrique "Allo Cécile", elle donne les derniers potins sur les artistes classés et répond aux questions laissées sur le "3615 Top 50". Alain Gardinier assure toujours sa rubrique "Top around the world" et nous présente les dernières tendances musicales de la planète.

Le samedi 4 novembre 1989, Canal+, et le top, fêtent leurs 5 ans. Une émission spéciale de déroule en direct des locaux d' Europe 1 de 18h à 20h30. L'équipe fête sa 1566ème émission.

C'est alors l'occasion de faire les comptes, 934 titres ont été classés pendant ce quinquennat. Marc Toesca accueille de nombreux artistes sur son plateau comme Michel Sardou, Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Farid Chopel, Eric Serra, Sabine Paturel, Mélody, Jeanne Mas, Julie Pietri, Kaoma, Patricia Kaas, Sonia, Véronique Sanson, Les Innocents, Indochine.....

Le Top a envoyé ses reporters à travers l'Europe. Jean-Luc Delarue a retrouvé le groupe Scorpions dans une piscine vide à Hanovre. Kim Wilde a accueilli Yves Bigot dans le repaire musical de sa famille à Knebworth, au nord de Londres ou elle préparait son album de 1990. Alain Gardinier nous a fait découvrir le groupe Mecano en direct d'Espagne. Pour la Belgique, Gilles Verlant s'est vu déléguer la tâche de se balader en plein Bruxelles en compagnie de Philippe Swan. Cécile Teysseyre a rencontré pour l'anniversaire du Top Eros Ramazzotti sur la terrasse de son appartement en Italie.

Enfin, un récapitulatif de tous les numéros un depuis 1984 est présenté sous forme de medley annuel.

Début 1990 sort le 4ème (et dernier) livre du Top d'or annuel qui récapitule l'année 1989. Une émission est consacrée à la sortie de ce livre, et retrace l'année écoulée sous forme d'éphéméride.

En février 1990, le Top Albums prend un peu plus de place et se déroule du mercredi au jeudi. le Top 50 étant révélé le samedi de 19h30 à 20h30. Les émissions du lundi et mardi sont consacrés à la diffusion des entrées et des progressions du Top 50.

L'été 1990, l'émission est programmée de 19h20 à 20h. Si Alain Gardinier est toujours le joker de Marc, la brestoise Valérie Payet (alors animatrice de Ca cartoon en quotidienne sur canal) présente l'émission pendant une semaine cet été là.

C'est la dernière saison de Marc Toesca.

La quotidienne est diffusée entre 18h50 et 19h20. Peu de changements pour cette dernière saison. le seul petit changement se trouve dans le Top Albums ou désormais Marc Toesca présente l'émission derrière un fond bleu.

Un clip "Gold", soit un titre du passé est diffusé chaque jeudi.

A Noël 1990, est diffusé le Top d'or de l'année sous forme d'éphéméride comme l'année précédente.

Marc Toesca présente lors d'une révélation du Top 50 en juin 1991, la cassette 2 titres, support qui sera dorénavent pris en compte pour élaborer le classement.

On apprend en mars 1991 dans Télé 7 jours que Marc Toesca arrêtera la présentation de l'émission à la fin de la saison. Au bout de sept ans aux commmandes du classement, Marc Toesca décide de quitter le navire. Il présente alors sa dernière émission depuis Los Angeles aux côtés de Randy Newman le 5 juillet 1991.

L'été 1991 est le premier des 3 étés présenté par Cécile Teysseyre.

L'accent est mis le Top Albums en semaine, le Top 50 étant uniquement diffusé le samedi.

Les deux animateurs mèlent l'humour à l'actualité musicale.

Chaque lundi un invité issu d'un autre milieu que celui de la musique vient donner son avis sur les derniers albums entrés au Top, ils choisissent aussi 3 clips parmi le Top Albums.

Les autres soirs de la semaine, Yvan Le Bolloch s'entretient avec un artiste sur le canapé orange du studio et il leur offre un cadeau à la fin de l'interview.

Le mercredi, c'est le reportage de Bruno.

Le jeudi, toutes les informations musicales sont compilées dans les "nouvelles news".

Le vendredi, l'émission commence dès 18h30 (contre 18h50 du lundi au jeudi). Un vendredi sur 2, c'est la révélation du Top Albums. À partir du vendredi 22 mai 1992, le Top Albums devient hebdomadaire.

Et enfin le samedi, dès 19h30, Yvan Le Bolloc'h dévoile le classement du Top 50. Bruno Solo se retrouve dans l'ascenseur du studio, il co anime l'émission en faisant des sketches et invente des personnages, dont celui de Bruno 2000, animateur dans les centres commerciaux. Il est parfois épaulé par Gus (alias Gustave de Kervern) qui officie maintenant dans l'émission "Groland".

Le "Coca Cola Top Quizz", devenu le "jeu Coca Cola" disparaît le mardi 25 mars 1992.

Cécile Teysseyre présente l'émission pendant les étés 1991, 1992 et 1993, elle remplace aussi nos 2 compères du 27 janvier au 3 février 1992. Sa connaissance des classements redonne de la crédibilité musicale à l'émission dans l'esprit de la période "Toesca". Par exemple, elle retrace l'histoire du Top Albums durant l'été 1993 en diffusant chaque soir un clip d'un album ayant été numéro un des ventes d'albums depuis janvier 1985.

Myriam Lafare présente l'émission du 6 au 13 février 1993.

Yvan Le Bolloc'h présente 2 top d'or rebaptisés "l'année du Top" pour les Noëls de 1991 et 1992. En 1992, il présente cette émission à la Tour Eiffel.

Jugeant que Top n°1, filiale d'Europe 1 station productrice de l'émission télé, n'investit pas assez dans la mise en place d'un système électronique, le SNEP prend en décembre 1992, dans le plus grand secret, la décision de monter son propre Top !

Fragilisé par la chute des ventes de singles, touchée par la baisse d'audience de l'émission de Canal+, il rend l'âme le vendredi 3 septembre 1993.

C'est Cécile Teysseyre qui présente la dernière émission et révèle le 148ème et dernier Top Albums sur la chaine cryptée. Clin d'œil à l'histoire: Marc Toesca vient dire au revoir aux "p'tits clous" lors de cette ultime émission.

Le Top 50 est ensuite remplacé par une autre émission présentée à nouveau par Yvan Le Bolloc'h et Bruno Solo : Le plein de super. Mais le succès n'est pas au rendez-vous et l'émission rend l'âme en juin 1994.

Les classements des Top 50 et Top Albums sont maintenant élaborés par IFOP/TITE LIVE pour le SNEP, le syndicat national de l'édition phonographique, et non plus par Nielsen et Ipsos.

C'est Sam Z, alors animateur sur NRJ qui présente les classements.

L'émission est diffusée d'abord le vendredi après le journal de minuit, puis le samedi à partir du 16 septembre.

Le classement, qui ne dure qu'une demi-heure, donne uniquement les progressions, les entrées et le Top 5. Seuls trois clips sont proposés en intégralité : la meilleure progression, la meilleure entrée, et le numéro un.

France 2 prolonge la nuit avec différentes émissions musicales présentées par Frédéric Ferrer et Alexandra Bronkaers: Mixmonde, Musimix, Multimix. le samedi vers midi, ils animent Mixage.

Toutes ces émissions sont produites par Jacques Clément pour Top n°1, la filiale télé d'Europe 1 (pruducteurs exécutifs: Marc Nivesse et Danielle Roumejon).

C'est dans le numéro 148 du journal professionnel "Musique Info hebdo" que l'on apprend que la future chaine TF6 va relancer le Top 50, soit 5 ans après l'arrêt de sa diffusion sur France 2.

Cathy Jacob, ex acolyte de Charly et Lulu sur M6, est choisie pour présenter l'émission.

Elle présente le classement dans un décor virtuel métallisé, inspiré du matériel Hi-Fi. Un bras de juke box amène les pochettes de disques et la chanson de P.Lion "Happy children" a été remixé pour assurer le générique de l'émission (ce qui marque le retour de P. Lion au générique du Top 50, après la période "Dream" sur Canal+).

Parallèlement aux 50 meilleures ventes de singles, Cathy Jacob dévoile les 5 premiers du Top Albums.

L'émission est produite par TF6 et Studio 1, entreprise appartenant à Lagardère, qui détient toujours avec le SNEP, les droits et la marque "Top 50".

Le classement est révélé le vendredi à 19h et rediffusé le samedi vers midi.

MCM décroche les droits de la médiatisation télé du Top 50 à TF6.

Ness prend les commandes de l'émission, elle dévoile le classement le samedi à 19 heures, dans le même style que Cathy Jacob sur TF6 auparavant. Point positif, elle ne fait pas de sketches comme le faisait parfois son prédécesseur sur TF6.

Il n'y a pas de réel studio, comme sur TF6, Ness présente l'émission devant un fond bleu.

Enfin, MCM diffuse également l'intégralité des 50 titres classés du lundi au vendredi à 19 heures, mais il n'y a personne à la présentation.

Parallèlement au Top 50, Ness dévoile le classement des ventes d'albums sur France 2 dans l'adaptation française du Top of the Pops anglais, à partir de janvier 2003.

Ness a cédée sa place sabine Graissaguel, née le 26 août 1976, et qui a travaillé auparavant sur Disney Channel et TF1 dans des émissions jeunesse. Elle ne restera qu'une année à présentation de l'émission.

Il n'y a toujours pas de décor, Sabine est devant un fond d'écran bleu.

Le classement est rélélé le samedi à 20 heures, puis est rediffusé 2 autres fois dans la semaine, le dimanche et le mercredi.

Révolution à la rentrée 2005 avec l'arrivée du duo Olia et Adrien à la présentation de l'émission.

Fini l'actualité musicale et les infos sur les ventes de disques, le seul objectif de nos 2 acolytes était de faire des sketches tout au long de l'émission.

L'émission est désormais présentée par la voix off de MCM. Cela change des saisons précédentes.

Le classement est révélé le samedi à 10h20, rediffusé le samedi à 19h30, le dimanche à 13h30 et le vendredi à 21h.

Yann Hegann présente le Top 50 tous les jours sur Europe 1 en semaine de 16h à 16h30, puis en soirée de 20h à 20h30. La révélation du nouveau classement se déroule le dimanche entre 11h et 13h.

Yann Hegann change d'horaire, ce sera en semaine de 16 à 17 h, avant de changer d'horaire en janvier 1987 et investir la tranche 17h30-18h, avec la découverte du nouveau Top le dimanche après midi entre 14 et 17h jusqu'en juillet ou le Top sera révélé le samedi de 15 à 19h.

Arrivée de Laurence Boccholini à la présentation du Top 50 du lundi au vendredi de 17 à 18h. Révélation du nouveau classement de 15 à 18h le samedi.

En juillet 1988, on découvre Jean Luc Delarue et Olivier Dorangeon en semaine de 19h30 à 20h30.

Delarue et Dorangeon sont reconduits sur Europe 1 en semaine de 19h30 à 21h. Le classement est révélé le dimanche de 11 à 12h30 par Laurent Boyer puis par Eric Lacoeuilhe à partir de juillet 1989.

Jean Luc Delarue révolutionne l'émission et la rebaptise Top 50 "Système D". Un nouveau chroniqueur fait ses débuts à l'antenne d'Europe 1: Yvan le Bolloc'h. "Du Top 50, du jeu crétin, du Top Albums, des reportages de Super Bolloc'h, du cinéma, des cadeaux par milliers et des invités Top niveau" tel était le slogan de l'émission diffusée sur Europe 1 de 19h30 à 21h à la saison 89/90. Eric Lacoeuilhe révélait le classement le dimanche de 10h30 à 12h30, puis le samedi de 10 à 11h à partir de janvier.

Marc Toesca en semaine de 20 à 21h. Cécile Teysseyre décline en radio sa chronique "Allo Cécile". Eric Lacoeuilhe révèle le classement le samedi après midi de 15 à 18 h, ce sont les "découvertes du Top 50".

Marc Toesca est toujours sur Europe 1 alors qu'il a abandonné la présentation du Top sur Canal +. Le Top Albums est aussi programmé sur Europe 2 et présenté par Bruno Labouret.

Marc Toesca est de 20h à 21h sur Europe 1. Eric Lacoeuilhe anime "les découvertes du Top 50" le samedi de 13h30 à 16h à partir de janvier 1993. Sur Europe 2, on retrouve Nicolas Durois et Valli à la présentation du Top Albums le samedi de 17h à 20 h jusqu'en septembre 1993.

La dernière du Top 50 à lieu sur canal + le 3 septembre 1993 ce qui entraine la fin de la diffusion du classement sur l'antenne d'Europe 1.

Plus de Top sur Europe 1, ni sur Canal Plus. Marc Toesca conserve son créneau horaire avec une émission qui présente les tubes du moment regroupés en play list. Même si l'émission s'appelle toujours le Top, elle ne commente pas les ventes de disques.

Marc Toesca présente le Top Live ou il recoit des artistes en live.

Suite au retour du Top 50 sur France 2, Yann Kulig présente le Top Albums et Christian Ledan le Top 50, à partir du 27 mai 1995 de 14h30 à 17h puis de 13h à 18h pendant l'été.

Marc Toesca reprend les commandes du Top sur Europe 1 à partir du 9 septembre de 14h30 à 18h.

Eric Madelon succède à Frédéric Ferrer au Top Albums sur Europe 2 le dimanche de 10 à 12h. Europe 1 change de cap à la rentrée 1996 et abandonne la quasi totalité de ses émissions musicales. Le Top 50 en fera les frais. Marc Toesca quitte la présentation du Top 50 sur Europe 1 le 31 août 1996, il quitte aussi Europe 1 après une collaboration de 12 ans.

Europe 2 est désormais le seul média qui diffuse le Top. Lionel Safré présente un condensé des ventes d'albums et de singles le dimanche de 10 à 12h puis à partir de 9 h dès le 17 novembre 1996.

A la fin de l'été 1997, Europe 2 abandonne la diffusion du Top. seuls la presse à Internet diffusent les classements des Top 50 et Top Albums.

Télé 7 jours publie le classement des sa création le 4 novembre 1984 jusqu'à sa disparition des antennes de Canal +, d'Europe 1 et Europe 2 en septembre 1993.

Le magazine Top 50 est créé le 11 mars 1986. On peut alors suivre chaque semaine la carrière d'un artiste du Top 50 qui est en couverture.

Marc Toesca signe l'édito du magazine de son célèbre slogan "salut les p'tits clous".

Différentes rubriques composent ce magazine, "Top là!", "les frissonnants", 2 paroles de chansons sans oublier le classement au centre du magazine et les 2 posters.

Dès la semaine suivante, OK magazine publiera le classement et jusqu'en 1991.

En 1992, on peut retrouver le classement du Top Albums dans les colonnes de L'Express puis dans Le Journal du Dimanche à partir du 25 décembre 1992 et ce jusqu'à son abandon par Canal + en septembre 1993.

À partir de septembre 1993, ce n'est plus Nielsen et Ipsos qui élaborent le classement. C'est l'institut Ifop Tite Live pour le SNEP, le GIEEPA et l'UFPI. Ombre au tableau : ce classement ne bénéficie d'aucune médiatisation télé, radio ou presse grand public. Seule la presse spécialisée publie les classements.

Créé en 1992, le magazine Platine publie les classements des Top Albums et Top 50 à partir de janvier 1995. Elia Habib réalisera des "chartroscopies", sortes de commentaires des classements de 2004 à 2006.

Enfin le magazine professionnel Musique Info hebdo publie bien entendu tous les classements de ventes de disques depuis sa création à l'automne 1997.

Pendant longtemps sur Internet, seuls les sites de l'IFOP et du SNEP communiquaient des classements, respectivement ceux à partir de 1997 et ceux à partir de 2000. Toutefois, les tops antérieurs ne sont pas mis en ligne. Les sites Charts in France, lescharts.com et MCM publient pour leur part les classements actuels.

Jusqu'en 2006, à cause de droits de copyright, les classements antérieurs ne pouvaient pas être présents sur ce média.

Depuis octobre 2008, les classements ne sont plus disponibles sur le site de l'IFOP. Pour pouvoir les consulter, il faut désormais visiter le site Charts in France, qui semble avoir obtenu l'exclusivité.

En haut



Source : Wikipedia