Jean-Jacques Goldman

3.4395348837208 (1720)
Posté par hal 01/03/2009 @ 13:10

Tags : jean-jacques goldman, variété française, musique, culture

Dernières actualités
Prenez vos places pour le concert de Medhy Custos à l'Olympia - Musique.Evous.fr
En Guadeloupe comme en Martinique, le quintet se fait une bonne réputation et s'octroie en 2000 le privilège d'assurer les premières parties des concerts de Jean-Jacques Goldman, Trio Eesperenza, de Malavoi et de Jacques Higelin à Pointe-à-Pitre !...
Calogero : «Ce disque a été une thérapie» - Le Parisien
Un cinquième disque radieux où le mélodiste prodige se lâche comme jamais, dopé par des textes brillants d'auteurs que l'on n'attendait pas : Dominique A, Kent, Dick Annegarn côtoient Marc Lavoine et Jean-Jacques Goldman. A 37 ans, Calogero rebondit...
Voici peut-être la naissance des Enfoirés belges... - 7sur7
L'ex-acolyte de Jean-Jacques Goldman et le groupe liégeois avaient fait le pari fou de se produire au profit des Restos du Coeur belges. La salle était comble l'année passée, il y en a quatre désormais à remplir. "On a peut-être été un peu gourmand",...
Patrick Fiori chante de nouveau JJ Goldman - Charts in France
Après que Jean-Jacques Goldman lui ai offert l'un de ses plus grands succès grâce au trio "Quatre mains sur un piano" il ya deux ans, Patrick Fiori choisit en guise de second extrait de son dernier album, la chanson inédite de JJG, "Merci !...
Calogero : "La mélancolie, c'est ma nature" - Metro France
J'ai donc été chercher Dominique A mais aussi Kent, Pierre Lapointe, Jean-Jacques Goldman, Marc Lavoine... Pourquoi tu n'écris pas tes textes toi-même ? Je suis très pointilleux et parce que je ne trouve pas assez de mots....
Jean-Jacques Milteau - TV 5
Jean-Jacques Milteau est l'harmoniciste préféré du ghota de la musique française, Yves Montant, Barbara, Jean-Jacques Goldman, Maxime Le Forestier, Charles Aznavour, Eddy Mitchell… pour ne citer que ceux-là. Né à Paris en 1950, il découvre l'harmonica...
Le petit monde de Lorie - Gala
«Un petit mix de 'classiques' et de coups de cœur du moment: J'Irai Au Bout De Mes Rêves de Jean-Jacques Goldman, cette chanson fait partie de moi, autant pour ce qu'elle raconte que pour ce qu'elle représente… Jean-Jacques est mon héros de la chanson...
Calogero en interview - Charts in France
Jean Jacques Goldman a écrit le single « C'est dit ». On va dire que tous ces auteurs ont raconté une histoire qui t'a convenu mais tu leur as quand même indiqué ce que tu voulais dire. Il ya avait déjà des intentions de ta part dans cet album....
CalogeroForest National, vendredi 13 Nov '09 - GO for Music
Déjà disque d'or et n° 1 des ventes en Belgique, on y retrouve des collaborations étonnantes avec Kent, Dick Annegarn ou Dominique A, ainsi que le superbe premier single C'est dit écrit par Jean-Jacques Goldman. Au sommet de son art, Calogero est...
Personnes âgées ou jeunes : le même plaisir de chanter ! - La Voix du Nord
C'était un professeur, dit la chanson de Jean-Jacques Goldman, loin des beaux discours... à sa tâche chaque jour, on pouvait dire de lui : il changeait la vie ». Ce ne sont pas les résidents qui vont dire le contraire ! Ils ont leurs cahiers de chants...

Jean-Jacques Goldman

Jean-Jacques Goldman est un auteur-compositeur-interprète français.

Il est né le 11 octobre 1951 à Paris, dans le 19e arrondissement, troisième d'une famille de quatre enfants. Sa mère, Ruth Ambrunn, est née à Munich (Allemagne) ; son père, Alter Mojze Goldman, né à Lublin (Pologne), participa à la Résistance. Il a pour frère cadet l'auteur-compositeur Robert Goldman et une sœur, Evelyne, qui est médecin. Il est également le demi-frère de Pierre Goldman, militant d'extrême gauche auteur de plusieurs braquages, assassiné en 1979. Bachelier en 1969, il poursuit ses études et intègre l'Edhec à Lille, dont il sort en 1973. Avec son frère Robert, il a fondé la maison de productions JRG.

Il a d'abord chanté dans le groupe Red Mountain Gospellers en chorale, puis avec The Phalanster et enfin avec Taï Phong (Grand Vent en vietnamien). Toutefois, c'est principalement sa carrière solo qui lui a permis de s'imposer comme l'un des chanteurs les plus populaires de sa génération, avec des titres comme Quand la musique est bonne ou Je te donne. Il a ensuite mis entre parenthèses sa carrière solo pendant la première moitié des années 1990 pour fonder un trio, nommé Fredericks Goldman Jones, avec le Gallois Michael Jones et l'américaine Carole Fredericks. Outre les chansons qu'il interprète, Goldman a écrit et composé pour de nombreux autres artistes, comme Johnny Hallyday, Céline Dion ou Khaled.

Ce pseudonyme est la transcription phonétique de Homme en or (om en or), traduction approximative de l'allemand Gold Mann. Marc Lavoine utilisa d'ailleurs pour l'occasion le pseudonyme M. Oats, oats signifiant avoine en anglais.

Il se marie en 1975 avec Catherine, psychologue, avec qui il a 3 enfants : Caroline, Michaël et Nina. Ils divorcent en 1997.

Il se remarie en 2001 avec Nathalie, agrégée et docteur en mathématiques. Trois filles naissent de cette union : Maya, Kimi et Rose.

Ce sont les deux premiers groupes de Goldman.

Jean-Jacques Goldman jouait du clavier depuis l'âge de six / huit ans. Il rencontre une personne en seconde, il jouait du blues à la guitare et faisait partie d'un groupe de gospel dans une église où il y avait un orgue électrique, ce qui était une denrée extrêmement rare à cette époque là. Ils avaient besoin d'un clavier.

En 1966 , création du groupe « les Red Mountain Gospellers » composé de copains de lycée qui se produisent dans l'église St Joseph de Montrouge.

Jean-Jacques Goldman a 14 ans.

A la demande générale, comme ce groupe avait beaucoup de succès et faisait le plein dans l'église, le prêtre (le père Dufourmantelle) a proposé d'enregistrer un petit disque sous le nom de Red Mountain Gospellers. Les Gospellers de Montrouge, "Red Mountain" étant la transcription en anglais de "Montrouge".

Au sein du groupe, il est organiste. Ce groupe lui permet de faire ses premiers pas dans un studio d’enregistrement puisqu’il va enregistrer un premier 45 tours de gospel sur lequel il joue de l’harmonica, de la guitare et de l’orgue.

La formation est composée de 9 musiciens : guitariste-chanteur, harmoniciste, bassiste, batteur, 3 choristes...

Après l'expérience du groupe Red Mountain Gospellers (1966) vient celle de The Phalanster. Jean-Jacques Goldman découvre ce qui sera sa grande révélation musicale, Aretha Franklin et son célèbre tube soul « think ». En 1968, il abandonne ses études de musique classique et il apprend la guitare.

1968-1970 The Phalanster est une formation quasi professionnelle qui va beaucoup tourner dans la petite couronne parisienne. Le nom du groupe fait référence aux théories utopistes de Charles Fourier, philosophe et économiste français (1772-1837). Elle est composée de Jean à la batterie, Paul Ferrette à la basse, Christian et Alex Gibson.

C'est au cours de cette période que Jean-Jacques Goldman s'impose par ses qualités, sa volonté et son sens de l'organisation. Les groupes The Phalanster et Présence (Daniel Balavoine) étaient produits par le même producteur. En 1970, The Phalanster est vainqueur du tremplin du Golf Drouot. En 1969, Jean-Jacques Goldman obtient un bac D au Lycée François Villon (Paris, XIV°), et en 1970, il fait une prépa HEC. Ainsi de 70 à 73, il est inscrit à l'EDHEC, l'École des hautes études commerciales de Lille.

Après 1970 Après son départ à Lille, Jean-Pierre Buccolo le remplace dans le groupe. Deux des anciens membres du groupe (les frères Christian et Alex Gibson) feront partie des Gibson Brothers, groupe disco qui connaîtra un gros succès dans les années 79/80. Dans la carrière de Jean-Jacques Goldman, il y aura d'autres groupes : Taï Phong, son aventure à 3 avec Carole Fredericks et Michael Jones, ses réalisations collectives avec la Tournée des Enfoirés.

Jean-Jacques Goldman commence sa carrière au sein du groupe Taï Phong en 1975. Au départ, il ne devait pas chanter avec le groupe, mais il a remplacé le chanteur, qui était malade. Le succès est bientôt au rendez-vous avec la chanson Sister Jane, mixée par Andy Scott, tirée du premier album du groupe.

En 1976, c’est le réel commencement. Goldman est persuadé que l’on peut chanter en français sans faire de la chanson à texte (ce à quoi personne ne se risque trop à l’époque) et il sort un premier 45T en solo qui contient deux titres: C’est pas grave papa et Tu m'as dit.

Il sort un deuxième 45T en 1977 : Les nuits de solitude et Jours bizarre.

En 1978, Goldman ne souhaite pas participer à une tournée de Taï Phong, c’est un nouveau qui débarque pour le remplacer : Michael Jones. Il sort en revanche un troisième 45T en solo avec Laëtitia et Back To The City Again.

En 1979, Taï Phong se sépare, « Le groupe s’est arrêté parce que les groupes, ça meurt » déclare Goldman.

Il suffira d’un signe, et c’est ce signe qui sort sur un album, qui aurait pu s’appeler Démodé mais qui restera sans nom (pas assez commercial selon la maison de disque), en 1981. C’est avec ce titre que Jean-Jacques Goldman commence à connaître le succès. le 2eme extrait "Quelque chose de bizarre" sera toutefois un échec commercial.

Après cette réussite, sa maison de disque, Epic, le presse de sortir un autre album, toujours sans nom avec des titres comme Quand la musique est bonne, Comme toi, Au bout de mes rêves ou encore Je ne vous parlerai pas d’elle.

Après les tubes de l’album, rebaptisé officieusement par certains Quand la musique est bonne, avec ses 200 000 exemplaires vendus (un autre titre officieux existe : Minoritaire), Jean-Jacques continue et donne enfin un titre officiel à son troisième disque : Positif.

Pour sa tournée, l’auteur/compositeur/interprète fait appel à un musicien qu’il connaît : Michael Jones. C’est à partir de ce moment que la complicité entre les deux artistes commence réellement alors que les deux se connaissaient depuis les années Taï Phong. En effet, Goldman ne voulait pas quitter son travail pour partir en tournée avec le groupe et c'est Jones qui l'a remplacé après les auditions.

En 1985, Je marche seul est la chanson qui annonce un nouvel album : Non homologué. Cet album contient un duo français/anglais avec Michael Jones : Je te donne, qui reste huit semaines au sommet du top 50. L'album Non homologué contient également le tube Pas toi que Goldman a hésité à sortir en single, compte tenu du succès phénoménal de l'album. Le titre figurera dans les cinq premières places du top 50. Cet album sera joué en tournée et entrainera la sortie du 1er album live de l'artiste dont le single La vie par procuration s'imposera comme le premier titre live à atteindre le sommet du top 50.

En 1987, Jean-Jacques sort Entre gris clair et gris foncé avec des titres comme Elle a fait un bébé toute seule, Puisque tu pars, Là-bas (en duo avec Sirima). Ce double album contient notamment des chansons écrites depuis le milieu des années 1970. C'est aussi pour cet album que la rencontre avec Carole Fredericks se produit : elle prête sa voix, alors uniquement de choriste, sur le premier titre du double vinyle ((intro) À quoi tu sers) ainsi que sur Quelque part, quelqu'un.

Suite à la tournée "entre gris clair et gris foncé" au cours de laquelle JJ Goldman met en avant ses musiciens, lors de la création de l'album suivant, ce sont des chansons à plusieurs voix qui s'imposent naturellement. En 1990, débute une nouvelle phase dans la carrière de l'artiste. Il s'entoure en effet de ses amis Carole Fredericks (chanteuse qui avait déjà accompagné de nombreux artistes, dont Goldman lui-même, en tant que choriste) et Michael Jones. Ils signent un premier album à leurs noms : Fredericks Goldman Jones, qui devient par extension le nom du trio. Le titre initial envisagé était "récréation" à entendre sous la sonorité "Re-création".

En 1993, paraît l'album Rouge. Le trio profite de la chute du rideau de fer pour aller enregistrer une partie de son album à Moscou.

Les tournées du trio Fredericks Goldman Jones alternent des concerts avec plusieurs milliers de personnes au Zénith et seulement une petite centaine dans des salles de province. Le live qui suivra cette deuxième tournée du groupe donnera naissance à l'album Du New Morning au Zénith qui retrace les ambiances bien différentes des spectacles.

En 1997, Goldman revient à des mélodies brutes, acoustiques et blues. Son nouvel album en solo, En passant, connaît un succès retentissant avec des chansons comme On ira, Nos mains, Bonne idée.

Cet album est résolument intimiste. Il traite en partie de la mort (On Ira, Quand tu danses) et d'amour (Sache que je, Les murailles). On y retrouve quelques allusions personnelles (rares chez Goldman) comme dans Les Murailles ou Quand tu danses.

En 2001, Jean-Jacques se veut musicien pour les pieds (en d'autres termes, un auteur de chansons faites pour danser) avec des succès comme Ensemble et Tournent les violons. L'album acoustique aux percussions plus recherchées qu'était En passant fait place à un CD très simple musicalement, mais avec des arrangements différents à chaque chanson, chaque nouvelle danse. Zouk, Gigue, Disco côtoient les traditionnelles ballades « goldmaniennes ».

En 2002, il rappelle sa troupe de musiciens pour ce qui est sa dernière tournée en date. On retrouve sur scène les musiciens de toujours, Michael Jones (guitares) et Claude Le Péron (basse) mais également Christophe Nègre (Saxophone-Flûtes), Jacky Mascarel (claviers), Christophe Deschamps (batteur) et Andy Scott (à la console de son). Il s'agit de la même formation que lors de la tournée En passant en 1998-1999.

Goldman a depuis longtemps mis son talent au profit d'œuvres humanitaires. On note notamment la participation au collectif pour les enfants d'Éthiopie (sous la direction de Daniel Balavoine et Renaud) et imposera à Renaud une modification du texte, les Restos du Cœur (pour lequel il compose la célèbre chanson des Restos), Sidaction, Solidarité Asie, Solidarité inondation, etc.

Il est encore aujourd'hui l'une des personnes importantes des actions annuelles des Restos du Cœur. Jean-Jacques Goldman est l'initiateur et l'un des organisateurs de la soirée des Restos du Cœur qui rencontre chaque année un succès colossal et qui constitue 20 % (vente CD/DVD incluse) des recettes annuelles de l'association. Il est un des seuls artistes compositeurs à offrir ses droits d'auteur aux associations pour lesquelles il compose.

En réalité, il s'agirait plutôt d'une pause, c’est-à-dire que Jean-Jacques Goldman ne sortira pas d'album tous les 4 ou 5 ans comme il avait l'habitude de le faire. Il se définit désormais, notamment lors du débat qui a accompagné le vote de la loi DADVSI, comme un « ancien chanteur ». Plusieurs articles (notamment sur internet) indiquent qu'il souhaiterait reprendre sa carrière lorsque sa dernière fille aura l'âge de le voir chanter.

D'après des sources internet, il aurait dit : « Je veux faire connaître mon métier de chanteur à ma fille. » Une déclaration qui n'annonce cependant pas un retour imminent du chanteur, puisque dans une interview accordée au quotidien Le Figaro datée du 6 mars 2008, Jean-Jacques Goldman dément toute préparation d'album. Dans le même entretien, il déclare ne pas savoir quand il reviendra sur scène et que ce ne sera « en tout cas pas dans les années à venir » même si certains affirment qu'il a demandé à ses musiciens de réserver 2011 pour une nouvelle tournée. À ce sujet, Nelson Monfort a déclaré sur Direct8 dans l'émission Culture 8 du vendredi 23 novembre 2007 : "Jean Jacques Goldman sortira son nouvel album en 2011 pour son 60ème anniversaire".

En 2008, il a écrit une seule et unique chanson, intitulée Merci, pour son ami Patrick Fiori, un hommage au septième art, qui cite aussi bien les frères Lumière que François Truffaut.

En 2009 il signe les paroles de "c'est dit" nouveau single du prochain album de Calogero.

Ce coffret permet de retrouver (ou de découvrir) les 5 premiers albums studio de Jean-Jacques Goldman sortis en vinyl de 1981 à 1989 sous le Label Epic et les 2 vidéos « Carnets de route 81-86 » et « Traces » témoignant des tournées de l'époque. Le coffret contient également un livret de 64 pages avec tous les textes des chansons et les reproductions de l'intégralité des pochettes 45 tours de la période. Les albums sont présentés sous forme de répliques des vinyls d’origine (pochettes, sous pochettes, CD en polycarbonate noir avec un label verni imitation microsillons) et le DVD « Souvenirs de Tournées » qui réunit les deux programmes « Carnets de Route 81-86 » et « Traces ».

En 2004 il a participé au CD Agir Réagir en faveur des sinistrés du tremblement de terre qui a secoué la région d'Al-Hoceima, au Maroc le 24 février.

Jean-Jacques Goldman a écrit et composé pour de très nombreux artistes parmi lesquels Joe Cocker, Garou, Marc Lavoine, Gérald de Palmas, Maurane, Patricia Kaas, Rose Laurens, Khaled, Audrey Sara, Yannick Noah, Lââm, Florent Pagny, Patrick Fiori, Ray Charles, Christopher Thompson, Lorie, Liane Foly, Robert Charlebois, Maxime Le Forestier, Michael Jones, Carole Fredericks, Emile & Images, Julie Zenatti, Philippe Lavil, Idir, Jeane Manson, Stephan Eicher, Dan Ar Braz, Calogero etc.

Il a particulièrement collaboré avec Johnny Hallyday pour qui il a entièrement écrit et composé Gang en 1986, puis produit Lorada en 1995, et avec Céline Dion sur D'eux (album francophone le plus vendu de l'histoire) en 1995, S'il suffisait d'aimer en 1998 et 1 fille et 4 types en 2003.

En outre, il a composé le générique de l'émission Taratata : une version réarrangée du solo de guitare figurant au milieu de la chanson Rouge. On notera à ce propos que, lors du 2e numéro de l'émission, Goldman est venu au secours de son ami Nagui en remplaçant l'invité principal qui s'était décommandé à la dernière minute.

Dans les années 1990, il composera également le générique de l'émission Les Enfants de la télé présentée par Arthur.

Enfin, il a aussi composé le générique de l'émission Les Aventures du bien sur TF1 et présentée par Marek Halter dans les années 1990.

En haut



Patrick Fiori

Patrick Fiori (de son vrai nom Patrick Jean-François Chouchayan) est un chanteur français né le 23 septembre 1969 à Marseille.

Issu d'une famille de 5 enfants, un père d'origine arménienne une mère d'origine corse, il fait ses premiers pas dans la musique à 12 ans grâce à Franck Fernandel qui lui offre le rôle du fils du rémouleur dans la comédie musicale La légende des santonniers. À 16 ans, avec l’aide de sa famille, il enregistre un premier titre Stéphanie, puis Dans ton regard et ensuite Le cœur à fleur d’amour.

Ses participations répétées dans une émission de Léon Zitrone, Les habits du dimanche, ne passent pas inaperçues et commencent à le faire connaître. En 1987, il fait la première partie de Gilbert Montagné sur plusieurs dates de ses concerts ainsi que ceux Michèle Torr et Barry White. C’est en 1992, parmi d’autres concours auxquels il participe, qu’il remporte celui des francophonies avec la chanson Au fil de l’eau composée par son ami de toujours Bernard Di Domenico.

Ses prestations vocales ne laissant pas indifférents François Valéry et Marie-France Brière, ils lui proposent de représenter la France au prestigieux concours de l’Eurovision en Irlande le 15 mai 1993 avec la chanson Mama Corsica : il obtient une 4e place sur les 25 pays représentés.

En 1994, il sort son premier album Puisque c’est l’heure, suivi de Le cœur à l’envers qu’il autoproduit en 1995 et participe à de nombreuses émissions télévisées, notamment « La Chance aux chansons » animée par Pascal Sevran où il interprète « Ma vie » en présence d’Alain Barrière.

En 1997, il participe sur les conseils d’Eddy Marnay à un casting pour interpréter un rôle dans la comédie musicale Notre Dame de Paris au Palais des Congrès à Paris. Convaincu par sa prestation lors de la chanson « Déchiré » Luc Plamondon lui confie le rôle du capitaine Phébus. La chanson Belle sera élue "chanson de l'année" lors des Victoires de la musique en 1999. La même année, la comédie musicale Notre Dame de Paris est élue meilleur spectacle.

Parallèlement en 1998, il signe un contrat avec Sony et doit gérer la sortie de son 3e album, Prends-moi. En 1999, il intègre l’équipe des Enfoirés et prête sa voix pour l’adaptation de dessins animés en français Mulan et Le Prince d'Égypte.

En 2000, il décide de quitter la troupe de Notre Dame de Paris pour se consacrer plus amplement à la sortie de son quatrième album, Chrysalide, dont une des chansons, Que tu reviennes, est écrite par Calogero. Pour le générique d’un film qu’il autoproduit, Patrick Sébastien lui demande d’écrire celui de la chanson T’aime.

En peu de temps, son quatrième album est double disque d’or. Il s'offre pour la première fois la scène de l’Olympia en octobre 2000 où il fait salle comble.

Il continue d’écrire et compose le premier single de Julie Zenatti, Si je m’en sors, qui connaîtra un très fort succès.

En 2002, il sort un cinquième album, Patrick Fiori, avec un premier single, Marseille, chanson écrite par Jacques Veneruso et collabore pour la première fois avec Jean-Jacques Goldman, qui lui signe quatre titres dont Je sais où aller.

Après une date au Théâtre Opéra de Massy (91), Patrick Fiori enchaîne en 2003 une tournée dans toute la France et en Belgique, avec pour commencer le Palais des Sports. Il s'entoure des mêmes musiciens rencontrés lors de la tournée « Chrysalide » (2000/2001) avec notamment Jacques Veneruso (guitariste), Pierre-Jean Scavino (claviers), André Hampartzoumian et Patrick Hampartzoumian (deux frères l'un guitariste et l'autre percussionniste), Laurent Coppola (batteur), Patrick Dupont (guitariste basse) et Bruno Le Rouzic (cornemuse et flûtes).

L'année 2005 marque la sortie de son nouvel album Si on chantait plus dont est extrait le single Toutes les peines (Jean-Jacques Goldman). S'en suivra une longue tournée d'avril 2005 à septembre 2007 avec deux dates à l'Olympia les 13 et 14 janvier 2007, toujours accompagné de ces fidèles musiciens. À cette occasion, il présente à son public un jeune auteur compositeur et interprète de talent, Tommy, qui avait également été choriste sur le dernier opus. On peut noter sur cet opus que la chanson Si on chantait plus fort fut écrite par Jean-Jacques Goldman.Il sort le single 4 mots sur un piano extrait de cet album qu'il interprète avec Jean-Jacques Goldman et Christine Ricol, titre qui reste numéro 1 des charts français pendant deux semaines vendu à ce jour à 175 000 exemplaires .

Patrick Fiori participe au second album Dans les yeux d’un autre de Julie Zenatti en lui écrivant neuf titres, ainsi qu'au troisième, Comme vous. On retrouve aussi ses compositions sur les albums de Entre nous Liane Foly, Sexe fort de Patricia Kaas, Regards de femme de Lauren Faure, Besoin d'espace de Pierrick Lilliu et Un autre univers de Tina Arena.

Il participe à différentes œuvres et associations caritatives telles que Les enfants de la Terre, Solidarité inondations, Tsunami, Sidaction, Opération pièces jaunes, Les blouses roses, Téléthon, Les Enfoirés, Sol En Si (Solidarité Enfants Sida) , Les Vendanges du cœur , Les étoiles de l'espoir , et les Virades de l'espoir de Brue-Auriac.

A noter une nouvelle fois sa présence sur un cd single " Parle Hugo, parle" qui sortira le 30 juin 2008 chanson écrite par Mathieu Johann( avec 30 autres artistes ) au profit de l'association la voix de l'enfant parrainée par Carole Bouquet. Au printemps 2005, il part en tournée acoustique puis sort son 6e album, Si on chantait plus fort. Le premier single, Toutes les peines, est composé par Jean-Jacques Goldman. Il utilise un nouveau système, le dual disc (une face cd et l'autre dvd), contenant un reportage de 26 minutes ainsi que deux titres en live acoustique, Toutes les peines et Que tu reviennes.

Patrick Fiori et son équipe ont écrit, composé, et réalisé le premier album de Mimie Mathy, La vie m'a raconté, en 2006, contenant un duo intitulé Sur un fil.

Il a coécrit la chanson Le lien avec Julie Zenatti sur l'album posthume de Grégory Lemarchal La voix d'un ange en 2007.

En haut



Céline Dion

Celine Dion Concert Singing 'Taking Chances' 2008.jpg

Céline Dion (née à Charlemagne, Québec le 30 mars 1968) est une chanteuse canadienne. Québécoise francophone, elle commence sa carrière dans les années 1980 et en 1990 enregistre son premier album en anglais, Unison, qui lui permet de se faire connaître aux États-Unis et dans le monde entier. Ensuite, elle alterne les albums en langue française et anglaise et réussit à s'imposer comme l'une des plus importantes chanteuses dans ces deux langues.

En 25 ans de carrière, Céline Dion a enregistré plus de 25 albums francophones et anglophones. En 2004, lors de la cérémonie des World Music Awards, elle a reçu un Chopard Diamond award pour avoir vendu plus de 175 millions d'albums. Sony BMG, sa maison de production, a annoncé en 2007 que le total de ses ventes avait atteint 200 millions d'albums et 230 millions en incluant les monoplages (singles).

Céline Marie Claudette Dion est née dans une banlieue au nord de Montréal. Sa mère, Thérèse Tanguay, violoniste, et son père Adhemar Dion, accordéoniste, ont eu 14 enfants dont Céline est la dernière. Son enfance est bercée par la musique, car chacun des membres de sa famille joue d'un instrument, et c'est à l'âge de cinq ans qu'elle chante pour la première fois devant un public pour le mariage de son frère où elle interprète Mamy Blue popularisée par Roger Whittaker. À onze ans, elle chante des chansons de sa compatriote Ginette Reno au restaurant de ses parents.

En 1980, alors que Céline Dion est âgée de douze ans, sa mère envoie une cassette musicale à René Angélil, impresario de Ginette Reno et figure du monde musical au Québec. Peu après, elle interprète devant lui la chanson Ce n'était qu'un rêve, écrite par sa mère. René Angélil croit en sa voix et hypothèque sa maison pour financer la carrière de la jeune fille. En novembre 1981, les deux premiers albums de Céline Dion sortent simultanément. Le premier - intitulé la Voix du bon Dieu - est écrit par le parolier français Eddy Marnay. Céline chante Noël - le second album - est un recueil de chants de Noël.

L'année 1982 marque ses premiers pas en France avec le 45 tours Ce n'était qu'un rêve extrait de son troisième album Tellement j'ai d'amour. En octobre 1982, elle participe et gagne le "Musician's Award" au Festival mondial de la chanson de Tokyo.

En 1983, elle participe à l'émission Champs Élysées présentée par Michel Drucker. Elle y chante D'amour ou d'amitié qui devient son premier disque d'or en France. Cette chanson est extraite de l'album Du soleil au cœur. La même année, Céline Dion lance un deuxième album de Noël Chants et contes de Noël.

En 1984, elle est choisie pour représenter la jeunesse de son pays pour la venue du pape Jean-Paul II au Stade olympique de Montréal le 11 septembre 1984 : elle chante Une colombe devant 65 000 personnes. Céline Dion sortit deux albums cette année, Mélanie et Les oiseaux du bonheur dont est extrait le single Mon rêve de toujours. En novembre 1984, elle fait la première partie à l'Olympia de Patrick Sébastien.

En 1985, elle participe à la chanson québécoise pour l'aide à l'Éthiopie Les Yeux de la faim et sort un huitième album au Québec C'est pour toi. Elle effectue également sa première tournée au Québec qui donnera l'album live Céline Dion en concert.

En 1986, alors qu'elle n'a que dix-huit ans et qu'elle vient de sortir un nouveau single, Billy, elle décide de se retirer de la scène pendant un certain temps afin de repenser son apparence et d'apprendre la langue anglaise. À la suite de cet intermède, le compositeur et auteur italien Romano Musumarra lui écrit Je ne veux pas. Ce 45 tours est le dernier publié par la maison de disque Pathé Records.

Le premier album de Céline Dion avec sa nouvelle maison de disque CBS Records est Incognito. Cet album en français sort en 1987. En 1988, elle représente la Suisse au Concours Eurovision de la chanson. Elle remporte le concours avec la chanson Ne partez pas sans moi et découvre l'Europe.

Après Incognito, Céline Dion s'engage dans une carrière internationale. c'est David Foster qui va l'y conduire avec son premier album anglophone, Unison, sorti en 1990. Le titre Where Does My Heart Beat Now est la première chanson à décoller aux États-Unis et atteint la 4e place du Billboard Hot 100. Les autres singles extraits de Unison sont The Last to Know et Unison.

Le deuxième album anglophone de Céline Dion, simplement appelé Celine Dion sort le 30 mars 1992, jour de son 24e anniversaire. Cet album contient la chanson thème du classique de Walt Disney La Belle et la Bête. Ce duo avec Peabo Bryson atteint la 9e place du Billboard ainsi que des charts anglais et remporte l'oscar de la meilleure chanson originale. Seront également extraits de cet album : Nothing Broken But My Heart, Water From The Moon, If You Asked Me To et Love Can Move Mountains. Prince compose pour cet album la chanson With this tear.

Menant toujours de front une carrière en anglais et en français, Céline Dion sort également en 1992 l'album Dion chante Plamondon rebaptisé pour la France "Des mots qui sonnent" où elle reprend notamment des titres de la comédie musicale Starmania dont Un garçon pas comme les autres (Ziggy) et le Blues du Businessman. Pour cet album, Luc Plamondon lui écrit également plusieurs chansons inédites telles que Des mots qui sonnent ou L'amour existe encore, dédiée aux malades du SIDA.

En novembre 1993 sort son troisième album anglophone, intitulé The Colour of My Love. Les singles The Power of Love et Think Twice sont issus de cet album. The Power Of Love, reprise de la chanson interprétée initialement par Jennifer Rush, fut son premier single classé en tête du Billboard Hot 100. À l'occasion de la sortie de l'album, Céline Dion et René Angélil dévoilent publiquement leur relation amoureuse. Ils se marieront en décembre 1994, année de sortie de l'album Live à l'Olympia.

En 1995 sort D'eux, album francophone écrit par Jean-Jacques Goldman. L'album rencontre un succès phénoménal, puisqu'il se vendra à près de 7 millions d'exemplaires dans le monde sous le titre "The French Album", se classant ainsi comme l'album francophone le plus vendu. En France, l'album reste 44 semaines numéro un. Le single Pour que tu m'aimes encore atteint la première place des hit-parades français, tout comme le single suivant, Je sais pas.

L'album Falling Into You sort en mars 1996. Il comporte de nombreux succès : Because You Loved Me, It's All Coming Back To Me Now, River Deep Mountain High, et la reprise de All By Myself. Elle est choisie pour chanter à l'ouverture des Jeux Olympiques d'Atlanta la même année avec la chanson The Power of the Dream. Toujours en 1996, et suite à la tournée européenne D'eux tour, Céline Dion sort l'album Live à Paris.

En 1997, la chanson My Heart Will Go On est choisie pour la bande originale du film Titanic. Écrite par James Horner et Will Jennings, cette chanson reste le plus grand succès de Céline Dion à ce jour. Elle fait également partie de l'album Let's Talk About Love, sorti en novembre 1997. Dans cet album, Céline Dion chante notamment avec le ténor Luciano Pavarotti, les Bee Gees et la chanteuse Barbra Streisand.

En 1998, la collaboration entre Céline Dion et Jean-Jacques Goldman donne naissance à un nouvel album intitulé S'il suffisait d'aimer, porté par les extraits On ne change pas et En attendant ses pas. Fin 1998, elle sort un album de Noël anglophone intitulé These Are Special Times, où elle chante avec Frank Sinatra. Aux États-Unis, le duo avec R.Kelly I'm Your Angel extrait de cet album restera six semaines numéro un.

En juin 1999 elle remplit le Stade de France deux soirs consécutifs dans le cadre de la tournée mondiale Let's Talk About Love. L'album live Au cœur du stade est enregistré lors de ces concerts. La même année sort la compilation All The Way... A Decade of Song qui contient ses meilleurs titres anglophones et des nouvelles chansons dont That's The Way It Is. Le soir du 31 décembre 1999, après 18 ans de carrière, elle se retire temporairement de la scène publique après un ultime concert à Montréal.

La diva québécoise Céline Dion et le ténor canadien Ben Heppner vont accéder au rang de compagnon de l'ordre du Canada, le grade le plus élevé de la principale distinction civile canadienne, ont annoncé les autorités le 30 décembre 2008.

En 1999, Céline Dion annonce son intention de faire une pause dans sa carrière après l'an 2000. Cette décision, d'abord motivée par le désir d'avoir un enfant, sera confirmée après le diagnostic d'un cancer (dont il guérira) à son mari et manager René Angélil. Elle annonce qu'elle fera ses adieux à son public lors d'un grand concert le 31 décembre 1999 au Centre Molson de Montréal. Le 25 janvier 2001, elle donne naissance à René-Charles dans un hôpital de Palm Beach en Floride. Pendant cette absence, elle participe néanmoins à l'album du chanteur québécois Garou, devenu le protégé de René Angélil, en enregistrant le duo Sous le vent. Ce duo se classe numéro un en France et est certifié disque de diamant. En outre, elle chante God bless America lors d'un téléthon en hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001.

En 2002, après une absence de plus de deux ans, Céline Dion revient sur le devant de la scène avec un nouvel album en anglais, A New Day Has Come.

Il est suivi en 2003 par l'album One Heart qui sort le jour du lancement du spectacle A New Day à Las Vegas, en Mars 2003. I drove all night, une reprise de Roy Orbison, sera le premier extrait. Cet album qui diffère des précédents en incorporant majoritairement des sonorités dance, connait une réception critique mitigée.

Le spectacle A New Day est la concrétisation d'un contrat de deux ans entre le Caesar's Palace à Las Vegas et Céline Dion. Ce spectacle, mêlant chant, théâtre et danse sur un fond virtuel, est dirigé par le créateur belge Franco Dragone, et débute le 25 mars 2002. Le succès est tel qu'elle signe pour une année de plus en 2004. Le contrat l'engagera finalement jusqu'au 15 décembre 2007. La salle (d'environ 4 100 places) est pleine tous les soirs. À la fin de sa série, 741 représentations de A New Day auront été données, parmi lesquelles seulement 18 concerts seront annulés.

En 2003, elle sort un album francophone, intitulé 1 fille & 4 types, réalisé avec Jean-Jacques Goldman, Gildas Arzel, Eric Benzi et Jacques Veneruso, tous auteurs francophones. Tout l'or des hommes sera le premier single, suivi de Je t'aime encore.

En 2004, elle sort un album concept, Miracle, avec la photographe d'enfants Anne Geddes, liant photos et chants de berceuses, comme What a Wonderful World, immortalisée par Louis Armstrong et le Loup, la Biche et le Chevalier d'Henri Salvador. En 2005, une compilation regroupant ses plus grands titres francophones, On ne change pas, est lancée. Elle contient également plusieurs inédits dont le single Je ne vous oublie pas et le duo avec le groupe Il Divo I Believe in You. Cette même année, elle est nommée Chevalier de la Légion d'honneur mais ne la recevra que le 22 mai 2008.

En 2007, alors que le spectacle A New Day à Las Vegas touche à sa fin, Céline Dion sort deux albums, l'un francophone et l'autre anglophone. D'Elles comprend des textes écrits par 5 écrivaines françaises et 5 écrivaines québécoises, dont une lettre écrite par George Sand et un hommage à La Callas. L'album est de nouveau supervisé par Jean-Jacques Goldman, bien qu'il ne participe ni à la composition, ni à l'écriture. Les singles Et s'il n'en restait qu'une, Immensité et A cause en seront extraits. Bien accueilli au Canada, l'album connaît cependant un accueil plus frileux en France, où il se vend à 200 000 exemplaires.

Taking chances, son album anglophone, sort le 12 novembre 2007. Bien que l'album ne fonctionne pas en France , il se vend à 3 millions de copies dans le monde. Le premier single est Taking Chances (une reprise du groupe Platinum Weird), suivi par Alone et Eyes on Me. Au Japon, la chanson A World To Believe In sortit également en single en duo avec la chanteuse Yuna Ito.

Un DVD de son spectacle à Las Vegas, enregistré fin janvier 2007, sort quant à lui le 11 décembre 2007. Au Canada, il devient le premier DVD à obtenir une certification triple Disque de diamant.

Alors que sa tournée tire à sa fin, elle sort une compilation en anglais, My Love: Essential Collection, sur laquelle on retrouve le single There comes a times et la version live de My Love.

Peu d'informations sont disponibles sur les ventes de Céline Dion dans les années 1980. Ses albums étaient distribués presque exclusivement au Québec. En 1990, lorsqu'elle signe avec CBS Records, sa carrière prend une tournure internationale. Ses albums en français (Incognito, Dion chante Plamondon) sortent alors dans les principaux pays francophones, dont la France. D'eux marquera le point d'orgue de sa carrière francophone avec près de sept millions d'albums vendus dans le monde. Le succès de cet album dépassera les frontières du monde francophone et réussit même une carrière en Angleterre où il devint le premier album francophone certifié disque d'or. L'album suivant, S'il suffisait d'aimer, fût également un très grand succès commercial avec environ quatre millions d'albums dans le monde. En France, ces deux albums ont été certifiés disque de diamant. Par la suite, aucun des albums francophones de Céline Dion ne connût un tel niveau de ventes : en France, 1 fille et 4 types fut certifié à 600.000 ventes, et D'elles à 200.000 exemplaires.

Au début des années 1990, sa carrière anglophone et internationale débuta avec les albums Unison et Céline Dion, qui sont certifiés respectivement disque de platine et double disque de platine aux États-Unis. Ce sont les quatre albums suivants The Colour of My Love, Falling into You, Let's Talk About Love et All The Way... A Decade of Song qui sont les principaux succès anglophones de Céline Dion. Les ventes de ces quatre albums sont estimées respectivement à 20 millions, 26 millions, 30 millions et 30 millions d'exemplaires dans le monde. Lors des années 2000, ses albums n'ont pas atteint le même niveau : 12 millions d'exemplaires pour A New Day Has Come, et 5 millions pour One Heart. Le dernier en date, Taking Chances, a dépassé les 3 millions de ventes dans le monde selon l'IFPI.

De 1983 à 1989, Céline Dion a effectué trois tournées exclusivement au Québec. Sa première tournée eu lieu de 1983 à 1984 pour la promotion de son album C'est pour toi. 36 représentations furent données dans 26 villes. Le concert donné à la Place des Arts de Montréal fut enregistré pour l'album live Céline Dion en concert. En 1988, pour la promotion de l'album Incognito, Céline Dion réalisa une nouvelle série de concerts, parcourant dans un premier temps le Québec pour 9 concerts, et s'installant au Théâtre Saint-Denis de Montréal pour 42 représentations.

À la suite de la sortie de son premier album anglophone Unison, Céline Dion effectua une tournée dans l'ensemble du Canada en 1990. La programmation laissait une large place aux chansons de Unison, ainsi que des reprises telles que Calling You, bande originale de Bagdad Cafe. Le concert donné au Winter Garden Theatre de Toronto fut filmé pour la VHS Unison.

Il s'agit de la première tournée internationale de Céline Dion. Elle s'est produite aux États-Unis durant l'été 1992 en effectuant les premières parties de Michael Bolton sur les 25 dates du Time, Love and Tenderness Tour. À l'automne, elle visite l'Australie, le Japon et l'Europe. Elle termina cette série de concerts par 5 représentations au Canada.

Après cinq ans à Las Vegas, Céline Dion a souhaité faire une tournée internationale. Ainsi, du 14 février 2008 jusqu'en février 2009, Céline Dion traversera les cinq continents et des dizaine de pays : l'Afrique du Sud, les Émirats arabes unis, le Japon, la Chine, la Corée du Sud, l'Australie, la Malaisie, le Royaume-Uni, la Belgique, la France, l'Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, la Suisse, l'Allemagne, la République Tchèque, la Pologne, l'Autriche, Monaco, le Danemark, la Suède, la Finlande, le Mexique, le Canada et les États-Unis.

En novembre 2008, malade, elle reporte plusieurs concerts américains au mois de février 2009.

Le 22 août 2008, Céline Dion a présenté un spectacle gratuit à grand déploiement, unique et exclusivement francophone en plein-air sur les plaines d'Abraham à Québec dans le cadre des festivités du 400e anniversaire de Québec . De nombreux invités spéciaux étaient présents sur scène, dont : Mes Aïeux, Jean-Pierre Ferland, Éric Lapointe, Ginette Reno, Claude Dubois, Zachary Richard, Garou, Nanette Workman, Dan Bigras et sa famille . Environ 250 000 personnes étaient sur place. Aucune chanson en anglais n’a été chantée pendant ce spectacle anniversaire. Le spectacle a aussi été diffusé gratuitement à la télévision, le 21 septembre 2008 sur TVA. Un DVD pour ce spectacle est lancé le 14 novembre et se vendra à 32 800 copies la première semaine de sa sortie, dont 11 000 le premier jour.

En haut



Singulier (album)

Singulier est une compilation du chanteur français Jean-Jacques Goldman sortie le 23 août 1996.

En haut



Bernard Schmitt

Bernard Schmitt est un ami d'enfance de Jean-Jacques Goldman qui est devenu réalisateur de publicités et de clips. Il a notamment signé quasiment tous ceux de Jean-Jacques Goldman, ainsi qu'une bonne vingtaine pour Johnny Hallyday.

En haut



Florent Pagny

Florent Pagny est un chanteur et acteur français né à Chalon-sur-Saône le 6 novembre 1961.

Il commence sa carrière d'artiste d'acteur au cinéma ainsi qu'à la télévision. Il apparaît dans La Balance, L'As des as, L'Honneur d'un capitaine ou Fort Saganne. En 1987, il écrit sa première chanson : N'importe quoi.

Son premier album sort en 1990. Il porte le titre de Merci. Principal auteur de ses chansons, celles-ci commencent à fâcher. Le boycott de la presse écrite est suivi par un déclin des ventes, et par des problèmes personnels. Son deuxième album, Réaliste, n'est pas un succès.

Jean-Jacques Goldman lui compose trois chansons, sous le pseudonyme de Sam Brewski, et lui présente de nouveaux collaborateurs. L'album Rester vrai marque le début d'une carrière d'interprète exclusivement. Bienvenue chez moi, la semi-compilation qui suit, est un succès. Florent Pagny y reprend Caruso de Lucio Dalla.

Il a deux soeurs et un frère.

Si, comme certains de ses détracteurs sont "libres de le penser", sa nouvelle vie en Patagonie lui permet de fuir le fisc français, cet exil lui permet surtout, dit-il, de vivre une vie normale et équilibrée, avec sa compagne Azucena et ses enfants. Son nouvel album en 1997 s'intitule Savoir aimer. Florent Pagny y fait appel aux compositeurs du moment, Goldman, Erick Benzi, Jacques Veneruso, et à un nouveau compositeur interprète, Pascal Obispo, qui lui signe Savoir aimer, qui a un succès immédiat.

Pagny sort un album de reprises, en 1999, RéCréation. De Jolie môme à Antisocial, il mélange les genres sur des arrangements technos.

Il alterne alors les albums originaux et de reprises (du moins en partie) en changeant régulièrement de look : Châtelet Les Halles, en 2000, dont la plage-titre est signée par Calogero ; 2, un album de duos, en 2001 ; Ailleurs Land, en 2003, dont le premier extrait signé Obispo-Florence traite de ses problèmes avec le fisc (Ma liberté de penser) et, enfin, en 2004, un album issu du répertoire lyrique, Baryton.

Il fait en 2007 un album de reprises de Jacques Brel intitulé Pagny chante Brel.

Florent Pagny a été poursuivi pour insuffisance de déclaration, en 1997 de 48 000 euros au titre de la TVA, ainsi que pour avoir minoré ses revenus d’environ 540 000 euros entre 1996 et 1997, pour avoir soustrait à l'administration fiscale en 2002 une automobile Bentley, quatre motos, de grands vins ainsi que des œuvres d’art qui devaient être saisis au titre de règlements d'arriérés d'impôts. Il a été condamné par le tribunal correctionnel de Versailles a une peine de six mois d'emprisonnement avec sursis et 15 000 euros d'amende pour fraude fiscale.

En haut



Les Enfoirés

Les Enfoirés est le nom que prend depuis 1986 un regroupement d'artistes et personnalités publiques (principalement francophones) pour chanter au profit de l'association des Restos du Cœur.

En janvier 1986, Coluche, qui avait quelques mois auparavant fondé l'association Les Restos du Cœur, réunit sur un plateau de télévision de nombreux artistes, personnages publics et politiques pour faire la promotion de l'association et de ses actions. Jean-Jacques Goldman compose la Chanson des Restos qui est interprétée par plusieurs personnalités. C'est l'apparition du concept des Enfoirés. En décembre 1986, à la demande de Véronique Colucci, sa veuve, le concept est réactivé pour une nouvelle émission télévisée. Au cours des années, le concept se décline en un concert rassemblant jusqu'à plus de quarante artistes et personnages célèbres de tous horizons. Les bénéfices des prestations des Enfoirés (concerts, CD, DVD, etc.) sont reversés à l'association Les Restos du Cœur.

Depuis quelques années, la chaîne généraliste bretonne TV Breizh rediffuse tous les dimanches et quelquefois les mercredis ou les jeudis, les anciens spectacles.

En haut



L'Intégrale 81/91 (Jean-Jacques Goldman)

L'Intégrale 81/91 est une complation du chanteur français Jean-Jacques Goldman, sortie en 1991, composée de 8 CD (soit 118 chansons, dont 15 titres inédits), de livrets comprenants les textes et plus de 100 photos.

En haut



Michael Jones (chanteur)

Michael Jones en 2007

Michael Jones est un chanteur guitariste né le 28 janvier 1952 à Welshpool au Pays de Galles d'un père gallois, John Merick Jones (débarqué en Normandie pendant la guerre) et d'une mère normande, Simone Lalleman.

Jeune, il apprend la batterie puis la guitare. En 1966, il monte son premier groupe : Urban District Council Dib Dob Band. À l'âge de 19 ans, il vient en France pour les vacances et n'en repartira plus. Il joue en tant que guitariste-chanteur dans un groupe normand Travers & Cie pendant 6 ans en compagnie d'Hubert Travert et de Michel Cousin qui est aujourd'hui son batteur de scène. Ils sortent même en 1972 un 45 tours dont il co-écrit la Face B. En 1977, il rejoint le groupe Taï Phong où il fait connaissance avec Jean-Jacques Goldman qu'il doit remplacer lors des tournées.

En 1979, il se produit aussi avec le groupe toulousain Week-end millionnaire. À la séparation de Taï Phong en 1980, Michael forme un autre groupe portant le nom de Gulfstream, produit par William Sheller, et collabore à divers projets.

En 1983, Jean-Jacques Goldman lui écrit le titre Viens sous le pseudonyme de Sweet Memories.

À partir de 1983, il rejoint Jean-Jacques Goldman, qu'il accompagne dans les tournées, puis avec Carole Fredericks. En 1985, il co-écrit et interprète avec Jean-Jacques Goldman le tube Je te donne. En 1986, il sort un nouveau 45 tours Guitar man qu'il chante en tournée lors des concerts de Jean-Jacques Goldman.

En 1990, ils forment le trio Fredericks Goldman Jones qui durera 5 ans.

En 1993, sortie de l'album Best-of 83-93, qui comporte 8 titres dont 3 inédits.

En 1994, naissance de sa fille Sarah.

En 1998, il participe à l'album En passant puis à la tournée.

En 2001, il participe à l'album Chanson pour les pieds puis à la tournée qui suit.

Depuis, tout en continuant à faire partie de l'environnement proche de Jean-Jacques Goldman, il continue une carrière en solo avec notamment A consommer sans modération sorti en 1997, et Prises et reprises, en 2004.

En tournée, il a été accompagné de Claude Le Péron à la basse, de Michel Cousin à la batterie et de Jacky Mascarel à la guitare et au clavier puis d'une harpiste, Caroline Bonhomme.

En 2004, 2005 et 2006, il est professeur à la Star Academy.

Il forme désormais un groupe avec Erick Benzi, Gildas Arzel et Christian Séguret nommé El Club. Un album éponyme est sorti le 4 juin 2007.

En novembre 2008, Michael est invité par le groupe anglais Status Quo en tant qu'invité spécial de leur tournée française.

Il vit depuis près de 20 ans à St-Laurent-de-Muree en banlieue sud-est de Lyon.

Un nouvel album qui devrait s'appeler Celtic Blues est prévu pour le 1er semestre 2009.

En haut



Source : Wikipedia