Internet Explorer

3.4113785557935 (914)
Posté par marvin 28/02/2009 @ 04:03

Tags : internet explorer, navigateurs, internet, high-tech

Dernières actualités
Windows 7 E : des détails sur l'édition Européenne sans Internet ... - LaptopSpirit.fr
Mary Jo Foley de ZDNet a eu l'occasion de s'entretenir avec un porte-parole de la firme de Redmond qui a clarifié quelques points sur Windows 7 E. Tout d'abord, Internet Explorer 8 ne sera pas complètement absent de Windows 7 E puisque son moteur de...
Consommation mémoire : firefox 3.5 RC au banc d'essai - Génération NT
C'est ce qu'a retenu la Fondation Mozilla d'un benchmark sous Windows Vista où Internet Explorer 8 n'a pas pu être testé. Pour l'évangéliste de la Fondation Mozilla, Firefox 3.5 assure une gestion efficace de la consommation mémoire....
Windows 7 Version E : sans Internet Explorer ! - Extremepc.fr
Microsoft devrait commercialiser en Europe et seulement en Europe une version de chaque édition de Windows 7 sans Internet Explorer, Windows 7 E. C'est sous la pression de la Commission européenne que Microsoft a décidé de proposer Windows 7 E dépourvu...
Adobe confiant face à HTML 5 - Mac Generation
Pas d'inquiétude affichée, donc, d'autant moins que Microsoft ne se pressera sans doute pas pour intégrer ces modifications à Internet Explorer, toujours leader du marché des navigateurs, sachant que le géant du logiciel propose une technologie...
Windows 7 sans Internet Explorer : Mozilla attend des précisions - ZDNet
L'éditeur n'a pour l'instant apporté aucun détail sur le retrait d'Internet Explorer de Windows 7. Au sein de la fondation Mozilla, on préfère, pour le moment, réserver son opinion sur la décision de Microsoft de retirer Internet Explorer 8 de Windows...
Microsoft compare IE à Firefox et Chrome - Logiciel.net
Dans ce graphique qui me donne des frissons de plaisir tellement l'ironie de la chose me fait vibrer, on peut constater avec une surprise non dissimulée qu'Internet Explorer huitième du nom est plus sécurisé, plus fiable, respecte mieux la vie privée,...
Internet explorer et windows - France-Jeunes.net
Je suis une quiche en informatique, et j'ai quand même réussi à installer Mozilla, Chrome et Safari. Et tout ce petit monde cohabite parfaitement (et pourtant, j'ai un Acer :/). Que Windows mette en avant son navigateur, ça me semble évident....
Nicolas Sarkozy à propos d'Hadopi : « J'irai jusqu'au bout » - PC Inpact
Avec les multiples limites imposées par le Conseil constitutionnel, le chef de l'Etat ira certes « jusqu'au bout », mais son terrain d'action est finalement réduit à peau de chagrin faute d'avoir voulu explorer des voies nettement plus pacifiques et...
Chassez les contradictions sur le Web avec Dispute Finder - La Vie Numérique
... ainsi qu'un appareil mobile capable de repérer les commentaires douteux dans les conversations, seraient également en cours de développement. Pas d'informations malheureusement concernant d'éventuelles extensions adaptées à Internet Explorer,...
Patch Tuesday : 10 correctifs pour Windows, Office et Internet ... - ZDNet
Sécurité - Mardi, pour sa livraison de juin, Microsoft publiera des mises à jour pour Internet Explorer, Office et Windows. La plus importante concerne une vulnérabilité de son navigateur. Microsoft a publié son bulletin de sécurité pour annoncer les...

Windows Internet Explorer 7

Windows Internet Explorer 7, communément abrégé IE7, est un client web développé par Microsoft à la fin de l'année 2006 pour Windows Vista, Windows XP SP2 et Windows Server 2003 SP1. Son successeur est IE8 beta 1. Internet Explorer 7 fait partie d'une longue lignée de versions d'Internet Explorer et est la première version majeure du navigateur de plus de 5 ans, coïncidant avec la sortie de Windows Vista. Sa part de marché augmente à mesure qu'il est le navigateur par défaut dans Vista et proposé en remplacement d'Internet Explorer 6 sous Windows XP via Windows Update. Alors que les sources ne sont pas en accord quant à la part de marché mondiale d'IE7 (estimations à partir de trois sources de 23% à 44%), lorsqu'il est combiné avec IE6, les deux navigateurs représentent la majorité des navigateurs utilisés dans le monde.

La version 7 d'Internet Explorer a été renommé Windows Internet Explorer (par opposition à Microsoft Internet Explorer) dans le cadre des changements de marques des composants de Microsoft qui sont inclus dans Windows. Il est disponible comme une partie de Windows Vista et de Windows Server 2008, et d'un téléchargement séparé via Windows Update pour Windows XP avec le Service Pack 2 (SP2) et Windows Server 2003 avec le SP1 ou le SP2. Internet Explorer 7 peut également être téléchargé directement depuis le site Web de Microsoft.. De larges portions de l'architecture sous-jacente, y compris le moteur de rendu et le framework de sécurité, ont été considérablement remaniées. En partie à cause du renforcement des mesures de sécurité, le navigateur est une application autonome, et non pas intégré dans le shell Windows, et n'est donc plus capable d'agir comme un navigateur de fichiers. Le premier bulletin de sécurité a été publié seulement un jour après le jour de sa sortie, mais il s'est avéré être un problème de sécurité dans Outlook Express, et non pas dans Internet Explorer 7. La première vulnérabilité exclusive à Internet Explorer 7 a été affichée 6 jours après.

Sur Windows Vista, Internet Explorer fonctionne dans un "Mode Protégé", qui exécute le navigateur dans un Sandbox de sécurité qui n'a pas accès au reste du système d'exploitation ou du système de fichiers, à l'exception du répertoire Temporary Internet Files. Lors de l'exécution en mode protégé, IE7 est un processus d'intégrité faible, il ne peut avoir accès en écriture à des fichiers et clés de registre en dehors d'un dossier de profil d'utilisateur. Cette fonctionnalité vise à atténuer les problèmes des failles nouvellement découvertes dans le navigateur (ou des Add-Ons hébergé à l'intérieur) qui permettent à des pirates d'installer des logiciels sur l'ordinateur de l'utilisateur (généralement des spywares).

Les versions de Windows Vista et de Windows XP d'Internet Explorer 7 disposent également d'une mise à jour de l'API WinInet. La nouvelle version a un meilleur support pour IPv6, et supporte les littérales hexadécimal dans l'adresse IPv6. Il comprend également un meilleur support pour la compression gzip et deflate, de sorte que la communication avec un serveur web peut être compressé et donc nécessitent moins de données à transférer. Le mode protégé d'Internet Explorer supporté dans WinInet est exclusif à Windows Vista. Le 8 octobre 2007, Microsoft a supprimé le composant Windows Genuine Advantage d'IE7 et l'a ouvert pour tous les utilisateurs de Windows.

Le 15 février 2005, le Président de Microsoft Bill Gates a annoncé que la nouvelle version de son navigateur serait lancée à la Conférence RSA à San Francisco. Internet Explorer 7 est disponible uniquement pour Windows XP SP2 et ultérieur, y compris Windows Server 2003 SP1 et Windows Vista. La première version bêta du navigateur a été publiée le 27 juillet 2005 pour des essais techniques, et un première aperçu de la version publique d'Internet Explorer 7 (version Pre-Beta 2) a été publié le 31 janvier 2006. La dernière version publique est sortie le 18 octobre 2006. Fait intéressant, le même jour mais avant le lancement de Microsoft Internet Explorer 7, Yahoo! fourni une version bêta d'Internet Explorer 7 inclus avec la bar d'outils Yahoo! et d'autres outils spécifiques de personnalisation Yahoo! La version 7 a pour but de défendre les utilisateurs contre le phishing ainsi que les logiciels malveillants, et il possède également le contrôle complet de l'utilisation des ActiveX et un framework de sécurité, y compris de ne pas pouvoir être intégré aussi bien avec Windows comme les versions précédentes, ce qui accroît la sécurité. Contrairement aux versions précédentes, le contrôle ActiveX d'Internet Explorer n'est pas hébergé dans le processus de l'Explorateur Windows, mais il tourne dans son propre processus. Il comprend également des corrections de bogues, des améliorations à son soutien aux standards du Web, la navigation par onglets avec la prévisualisation et la gestion des onglets, d'un multiple moteur de recherche, un lecteur de flux RSS, d'un support des noms de domaine internationalisés (IDN), et d'un filtre antiphishing. Le 5 octobre 2007, Microsoft a supprimé la validation du logiciel genuine avant l'installation, ce qui signifie que toutes les versions de Windows, qu'elles soient en mesure de passer la validation ou non, sont en mesure d'installer le navigateur.

Fin 2007, Microsoft a annoncé qu'Internet Explorer 7 ne serait pas intégré au Service Pack 3 de Windows XP. Celui-ci contient cependant les correctifs d'Internet Explorer 6 et 7, et met à jour la version installée sur le système.

Moins d'un an après la sortie d'IE7 (fin 2006 à fin 2007) les appels vers le support de Microsoft ont diminué de 10% à 20%.

Internet Explorer était le navigateur le plus utilisé jusqu'en 2002 où il a fait une chute face aux autres navigateurs comme Mozilla FireFox, Safari et Opera.

Internet Explorer est minutieusement examiné par la communauté de recherche en sécurité informatique, en partie en raison de son omniprésence. L'exploitation des trous de sécurité d'Internet Explorer a mérité d'avoir la réputation d'être le navigateur Web le moins sécurisé.

Microsoft a résolu ce problème de deux manières distinctes avec Windows Vista. Premièrement grâce à l'UAC (User Account Control), soit le contrôle du compte utilisateur qui force l'utilisateur de confirmer toute action qui pourrait affecter la stabilité ou la sécurité du système, même lorsque vous êtes connecté en tant qu'administrateur. Deuxièmement grâce au mode protégé d'IE qui permet de lancer le navigateur Web avec beaucoup moins de privilèges qu'avec le compte utilisateur.

Certains utilisateurs ont critiqué le filtre anti-hameçonnage d'être trop facile à contourner. Un succès de la méthode de contournement du filtre anti-hameçonnage d'Internet Explorer a été signalé en redirigeant une page Web blacklisté vers une page non-blacklisté, au moyen d'une redirection côté serveur. Tant que la nouvelle page est bloquée, l'attaque peut rester active.

Cette faille signifie que l'attaquant peut garder des liens fonctionnant d'anciens emails en se déplaçant simplement vers un nouveau serveur lorsque leur page originale est blacklisté et ajoute une redirection.

Cela a été critiqué comme doublement grave que la présence d'un filtre anti-hameçonnage peut apaiser les utilisateurs dans un faux sentiment de sécurité lorsque le filtre peut être contournée.

D'autres critiques concernent le support des standards d'Internet Explorer. Bien qu'Internet Explorer 7 soit nettement plus conforme que les versions précédentes, il reste le moins conforme aux standards de tous les grands navigateurs web.

Il est également affirmé que le manque de support dans Internet Explorer est responsable de retenir l'adoption généralisée par les webmestres de plusieurs nouvelles technologies de standards (par exemple, le format PNG a été supporté par de nombreux navigateurs depuis 1996 alors qu'il a fallu attendre la version 7 d'Internet Explorer pour que celui-ci soit complètement supporté ; c'est également le cas pour le format SVG qui n'est toujours pas supporté sans l'ajout d'un plugin).

Les développeurs Web doivent travailler avec une technologie supportée dans tous les navigateurs pour le développement multiplate-forme. Internet Explorer est souvent critiqué pour être techniquement inférieur. Cela inclut le support partiel ou erroné de l'interprétation du CSS, HTML et des fonctionnalités DOM, comparé à Firefox ou Opera qui ont un support natif de XHTML. De plus, Internet Explorer 7 ne passe pas le test Acid2, un test conçu par le Web Standards Project pour vérifier la mise en œuvre de plusieurs standards du web jugés prioritaires.

Comparativement, l'interface par défaut d'Internet Explorer est moins encombrée que certains navigateurs tel que Netscape Communicator ou Seamonkey (anciennement Mozilla). Avec IE7, l'interface est devenue minimale, et peut être modifiée par l'utilisateur.

Comme il est étroitement intégré à Windows, Internet Explorer se sert pleinement du framework d'accessibilité fournit dans Windows. Internet Explorer est aussi une interface utilisateur pour le FTP, avec des opérations semblables à celles de l'Explorateur Windows. Cependant, avec la version 7, les sites FTP sont restitués dans une page sous forme d'hyperliens. IE7 peut lui-même lancer l'explorateur de Windows pour accéder aux services FTP.

La possibilité de limiter les fonctions de scripting, comme ceux qui modifient la barre d'état ou ajustent la taille ou la position de la fenêtre du navigateur, a été introduit avec IE7.

Cette version 7 apporte à Internet Explorer la navigation par onglets avec une possibilité les visualiser rapidement, une capacité de rendu des flux RSS, une découverte de ces flux via un bouton, et une mise en page pour l'impression intelligente, avec une fonctionnalité d'ajustement et de redimensionnement pour coller avec la mise en page des marges sur le papier.

En haut



Internet Explorer

Parts de marché d'Internet Explorer, de 1994 à 2008

Windows Internet Explorer, parfois abrégé IE, MSIE, MS IE ou plus simplement Internet Explorer, est le navigateur web de Microsoft, installé par défaut avec Windows. Depuis qu'il a détrôné Netscape Navigator à la fin des années 1990, c'est le navigateur Web le plus utilisé au monde. Aujourd'hui, son principal concurrent est Mozilla Firefox.

Les versions antérieures à la version 7 sont nommées « Microsoft Internet Explorer », tandis qu'à partir de la version 7, le logiciel est nommé « Windows Internet Explorer ».

Internet Explorer 1.0 a été créé sur la base du navigateur Spyglass Mosaic, à ne pas confondre avec NCSA Mosaic. Microsoft a bien acheté une licence NCSA Mosaic, mais ne l'a pas utilisée. À cette période, IE était diffusé sous la forme d'une option dans le premier pack plus! de Windows 95 (ce pack étant payant), pour concurrencer NCSA Mosaic et le navigateur dominant Netscape Navigator, alors payant.

Diffusée avec Windows NT 4.0 à partir de novembre 1995, la version 2.0 supporte également le système d'exploitation Mac OS. Cette version introduit le support du JavaScript, la gestion des frames, le SSL (Secure Socket Layer), l’utilisation des cookies et le NNTP pour les newsgroups.

Livrée avec la version OSR1, et intégrée dans la version OSR2 de Windows 95 en août 1996, la version 3.0 marque l'adoption de l'icône du logiciel (le e bleu à la place de la planète Terre). Elle marque aussi de grands changements dans l'interface du logiciel (qui n'évoluera plus beaucoup dans les versions ultérieures). Enfin quelques ajouts de fonctionnalités avec le support des fichiers de type MIDI et du début des feuilles de style en cascade.

Sortie en 1997 et intégrée à Windows 98, la version 4.0 prend le pas sur les parts de marché de Netscape. Cette version introduit le support du DHTML et marque le début de l'intégration totale de l'application dans le système (gestionnaire de fichiers, bureau, barre des tâches) et est donc désormais très difficile à désinstaller.

La version 5.0 d'Internet Explorer a été un temps portée sur les UNIX Solaris et HP-UX mais a été vite abandonnée. Une version très différente, plus respectueuse des standards pour Mac OS n'est plus suivie depuis 2003 quand Apple développe son propre navigateur, Safari, livré par défaut sous Mac OS X. En ce qui concerne les nouveautés, elle introduit le support de l’affichage du texte bi-directionnel, du XML et de l'XSL et revoit le support du CSS. C'est avec cette version que les problèmes de sécurité se font réellement ressentir.

Livrée avec Windows Me, la version 5.5 introduit l'utilisation du cryptage SSL en 128 bits.

En 2001, la version 6.0 est livrée avec Windows XP et n'est plus compatible avec Windows 95. Elle n'a jamais évolué depuis mis à part de petites mises à jour alors que d'autres navigateurs tels que Firefox ou Opera sont en plein essor et que des problèmes de sécurité se font ressentir. L'équipe de développement a été dissoute jusqu'en 2005. Fin 2004, le SP2 de Windows XP améliore la sécurité de IE6 et lui ajoute le blocage des pop-up.

En 2005, Microsoft lance le développement de Windows Internet Explorer 7, qui est livré dans Windows Vista, et qui est disponible pour Windows XP depuis le 18 octobre 2006. Il intègre la navigation par onglets, un agrégateur RSS, un filtre anti-phishing, et des améliorations en ce qui concerne le rendu des standards (HTML 4.01/CSS 2) et d'autres, développées ci-dessous.

En 2008, la première beta de Windows Internet Explorer 8 est disponible au téléchargement, comme annoncé, celle ci passe le test Acid2 avec succès.

Le taux d'utilisation de Windows Internet Explorer semble intimement lié à celui de Microsoft Windows, car c'est le navigateur intégré par défaut dans Windows. Depuis l'intégration de Internet Explorer 2.0 dans Windows 95 OSR 1 en 1996, et surtout depuis la sortie de la version 4.0, son adoption fut grandement accélérée : de moins de 20% en 1996 à environ 40% en 1998 et plus de 80% en 2000. En 2002, Internet Explorer avait presque complètement remplacé son principal rival, Netscape.

Après avoir gagné la guerre des navigateurs de la fin des années 1990, Internet Explorer atteignit un pic d'utilisation de 95% en 2002 et 2003. Depuis, ses parts de marché diminuent de façon régulière, principalement en faveur de Mozilla Firefox. Cette diminution est surtout marquée en Océanie et en Europe, où son taux d'utilisation est actuellement en dessous de 70%,. Windows Internet Explorer reste cependant le navigateur le plus utilisé à l'heure actuelle.

Windows Internet Explorer dispose d'un modèle de sécurité pour classer les sites en 4 zones différentes : Sites sensibles, Internet, Intranet local, Sites de confiance. Cette fonctionnalité est accessible par le Menu Outils → Options Internet onglet Sécurité. Pour chaque zone, on peut ajouter des sites (bouton Sites…, excepté zone Internet), et configurer le niveau de sécurité voulu (notamment autoriser ou refuser les ActiveX). Ces zones correspondent à une méthode d'appréhension du contenu des sites visités, ainsi un site inconnu sera placé par défaut en zone Internet, zone assez restrictive.

La zone la plus restrictive est celle des Sites sensibles, contenant des sites que l'utilisateur a restreint manuellement, ou configurés là par des outils de protection externes. À l'inverse l'utilisateur peut placer un site en zone de confiance.

Les sites de la zone Intranet local ne sont pas dans la zone de confiance, et ont quelques restrictions. Toutefois ils sont moins contraints que ceux de la zone Internet car ils ont accès à des ressources partagés sur le réseau local tels les fichiers partagés ou imprimantes partagées.

Depuis la mise à jour d'IE 6, l'utilisateur doit valider l'exécution d'un ActiveX si son action est considérée comme potentiellement risquée. Cette approche sécurise davantage le navigateur, et est celle adoptée par défaut dans la version 7 jusqu'à récemment, où les ActiveX sont désormais ré-activés par défaut.

Microsoft a mis à jour son logiciel phare avec la venue, le 18 octobre 2006, de Windows Internet Explorer 7. Cette version est proposée en téléchargement par le biais de Windows Update comme mise à jour importante, mais peut être installée dès sa sortie sans attendre qu'il soit disponible sur Windows Update. Dans Windows Vista, IE n'est plus une application étroitement intégrée au système, et peut être désinstallée comme n'importe quel autre logiciel, ceci à des fins de sécurité et de respect de la concurrence. Cette nouvelle mouture remet en quelque sorte IE sur un pied d'égalité face à ses concurrents, bien qu'elle soit installée par défaut.

IE7 fait un pas en avant dans le respect des standards. Il corrige notamment une partie de ses défauts d'implémentation CSS2.1, et gère la transparence des PNG sans recours à un filtre propriétaire.

Microsoft s'est également attaché à améliorer la sûreté de son navigateur, grâce à un filtre anti-phishing notamment, et à un système de classement des sites par Zones (voir ci-dessus).

Cette nouvelle version dispose d'une navigation par onglets. Ces onglets sont déplaçables, et modifiables entièrement dans le panneau de contrôle. On peut sauvegarder les onglets pour une utilisation ultérieure ainsi que visualiser tous les onglets ouverts en cliquant sur un seul et même bouton, pour les déplacer ou les fermer facilement en ayant un aperçu de la page active dans chacun des onglets. Les onglets sont nouveaux dans IE7, et ceux-ci permettent de n'avoir qu'une seule et même fenêtre de navigation dans sa barre des tâches.

De plus, IE7 désactive les ActiveX installés par défaut dans le navigateur pour en permettre un meilleur contrôle par l'utilisateur. Dans une version plus récente, les ActiveX sont de nouveau installés par défaut.

IE7 intègre un filtre anti-phishing qui permet de vérifier instantanément (car n'étant pas un module externe indépendant) et sans ralentir la navigation, que le site visité n'appartient pas à une liste noire de sites web falsifiés. Cette liste est mise à jour par Microsoft et les sociétés de sécurité qui surveillent ces sites.

Parmi les nouvelles avancées en ce qui concerne la sécurité de IE7 sur les versions PC, la version Windows Vista de IE7 offre une sécurité en plus dans l'utilisation du navigateur. En effet, Vista crée une zone isolée dans laquelle IE7 s'exécute. De ce fait, il est isolé du reste du système, ce qui devrait empêcher les logiciels espions ou autres logiciels malveillants d'infecter le système.

Le 5 mars 2008, la première version bêta (Bêta 1) de Windows Internet Explorer 8 a été publiée pour le grand public. Elle est destinée à Windows XP SP2, Windows Server 2003 SP2, Windows Vista et Windows Server 2008 à la fois sur 32 bits, ainsi que les architectures 64 bits. La verison Rc1 (Release Candidate 1) est actuellement disponible au téléchargement.

Attention : certaines surcouches peuvent ne pas être compatibles avec la version 7 de Windows Internet Explorer.

Voir aussi : IE7pro, qui est un plugin.

Pour corriger les failles importantes de IE6, une importante mise à jour a été fournie aux seuls utilisateurs de Windows XP au sein du Service Pack 2 pour ce système, permettant notamment de bloquer les fenêtres intruses, et un meilleur contrôle des ActiveX.

S'il est vrai qu'IE est souvent déclaré moins sûr que Firefox, il ne faut pas oublier que les hackers y cherchent plus activement des failles. En effet, ils peuvent alors toucher un plus grand public cible. Cependant, certains mettent en cause sa sécurité basée sur l'obscurité.

Des sites de sécurité proposent une liste des failles connues et toujours non corrigées dans les logiciels.

Microsoft participe au développement des standards du Web à travers les groupes de travail du W3C, comme l'illustre l'HTML Working Group chargé de produire la future spécification HTML5, co-dirigé par Chris Wilson, responsable des programmes pour la plate-forme IE.

La question du manque de respect de ces standards par Windows Internet Explorer s'est popularisée au début des années 2000 avec le succès des navigateurs alternatifs, leurs promoteurs en faisant un argument concurrentiel face à Microsoft. Dans ce contexte, elle est cependant l'objet de confusions récurrentes, et ne concerne en fait qu'un champ réduit dans l'ensemble variable des normes et standards que peut couvrir cette expression.

En premier lieu, Windows Internet Explorer n'autorise pas le traitement de documents XHTML dotés du type de contenu spécifique application/xhtml+xml et limite l'usage d'XHTML à son mode de compatibilité HTML, ce qui le rend théoriquement incompatible avec XHTML 1.1. En revanche, le support d'HTML4.01 et d'XHTML1.0 (en mode de compatibilité HTML) est similaire à celui des autres navigateurs.

En second lieu, avec l'adoption croissante du modèle de développement web normalisé par le W3C au début des années 2000, le moteur Trident d'IE6 a été critiqué de plus en plus visiblement par des webmestres, à cause de son implémentation incomplète et défaillante de CSS2 et du gel de son développement après IE6.

Enfin, le support uniquement propriétaire de l'annexe de la norme PNG concernant les images translucides a également été vu comme une faiblesse d'Internet Explorer jusqu'à sa version 6.0 incluse, obligeant les webmestres à surcharger leurs développements avec des scripts ou des feuille de style en commentaires conditionnels.

Depuis la version 7, cette translucidité est supportée par Windows Internet Explorer sans recours à une implémentation propriétaire. Cette version améliore également le support de CSS2.1. Enfin, Microsoft a annoncé en décembre 2007 que la version en développement de Windows Internet Explorer 8 passait avec succès le test Acid2, suggérant ainsi de nouveaux progrès au regard de la spécification CSS2.1.

En haut



Internet Explorer Mobile

Internet Explorer Mobile ou IE Mobile (autrefois appelé Pocket Internet Explorer ou PIE avant Windows Mobile 5.0) est un navigateur d'Internet développé par Microsoft pour Pocket PC et Handheld PC qui est par défaut avec Windows Mobile et Windows CE pour Handheld PC. Il fait les opérations semblables qu'Internet Explorer 6 et 7; cependant, il n'est pas basé sur le même Moteur de rendu. IE Mobile est disponible sur les plateformes Windows Mobile et Windows CE, cependant ce dernier est plus de riches de dispositif.

En haut



Source : Wikipedia