Indre-et-Loire

3.3719548425321 (1683)
Posté par woody 07/03/2009 @ 21:09

Tags : indre-et-loire, centre, france

Dernières actualités
Les explications compliquées de Véronique Courjault - Europe1
Au troisième jour du procès devant la cour d'assises d'Indre-et-Loire, l'accusée et son mari ont tenté d'expliquer les grossesses cachées et les trois infanticides. Expliquer l'inexplicable. Depuis le box des accusés et à la barre de la cour d'assises...
Saisie record de cocaïne en Indre-et-Loire - Site internet de La Nouvelle République du Centre Ouest
Cependant, selon nos informations, trois hommes ont été interpellés mardi en milieu de journée dans le bourg de Château-Renault (Indre-et-Loire) par un service parisien des douanes qui les a remis aux policiers de la PJ à Tours....
Le procès de Véronique Courjault devant les assises d'Indre-et ... - La République du Centre
Le 9 juin s'ouvrira devant les assises d'Indre-et-Loire le procès de Véronique Courjault, 41 ans, qui répondra de l'assassinat de trois de ses enfants, dont deux ont été retrouvés congelés en Corée du Sud. Ce procès, exceptionnel à plus d'un titre,...
Football Ligue 2 : Montpellier joue gros, demain soir, en Indre-et ... - Midi Libre
et deux défaites S'il ya une équipe sur laquelle on ne pariait pas en début de saison pour jouer la montée, c'est bien Tours. Revenus en L2 l'an dern ier, les Tourangeaux s'attendaient plus à jouer le maintien. « Pour un club qui venait de National,...
Une autre affaire de "bébé congelé" jugée à Saint-Brieuc - L'Express
Hasard du calendrier judiciaire, ce procès intervient en même temps que celui de Véronique Courjault, jugée à Tours (Indre-et-Loire) pour avoir tué trois bébés et les avoir également dissimulés dans un congélateur. "Un soir, j'ai eu très mal au ventre,...
Fillon suggère au PS de "changer de cap" - AFP
... l'Europe et celles qui ont cru pouvoir utiliser cette élection pour sanctionner le gouvernement ont été sanctionnées et j'ai envie de dire: c'est bien fait", a répondu M. Fillon à une sénatrice d'opposition, Marie-France Beaufils (Indre-et-Loire)....
Rendez-vous troglos : découvrez un monde souterrain mystérieux et ... - TourMaGazine.fr
La première édition de "Rendez-vous troglos" se tiendra en Maine-et-Loire et en Indre-et-Loire les 12, 13 et 14 juin 2009. A cette occasion, près de 100 sites troglodytiques ouvriront leurs portes. Une occasion unique de découvrir un monde souterrain...
Le préfet se lance des défis - Sud Ouest
Après avoir occupé cinq autres postes de préfet (Creuse, Jura, Vosges, Indre et Loire, Finistère) et les fonctions de directeur général des collectivités locales. À Clermont-Ferrand, il avait également le rôle de coordonnateur du plan Massif Central...
L'INDRE-ET-LOIRE AU TOP - Site internet de La Nouvelle République du Centre Ouest
Avec quatre catégories remportées sur cinq, les pilotes du département confirment leur mainmise sur la Touraine Cup. Les beaux jours arrivant, les pilotes de karting pointent le bout de leur volant. Deux semaines après les championnats régionaux de Mer...
Loi Hadopi retoquée cent fois sur le métier… - Site internet de La Nouvelle République du Centre Ouest
Ce n'est pas le sentiment de Jean-Patrick Gille, son collègue socialiste d'Indre-et-Loire, qui constate dans un communiqué triomphant « le désaveu majeur » infligé par les gardiens de la constitution à l'UMP et son leader....

Indre-et-Loire

Localisation de l'Indre-et-Loire en France

Le département d'Indre-et-Loire (37) est un département français situé en région Centre.

L'Indre-et-Loire fut créé en 1790 avec les 82 autres départements français. Son territoire reprenait presque exactement les limites de l'ancienne province de Touraine à laquelle fut ajoutée toute la partie orientale de l'ancienne province d'Anjou allant de Bourgueil, sur la Loire, jusqu'à Château-la-Vallière au nord en passant par le domaine de Gizeux. Les extrémités nord-est et sud-est lui furent par contre retranchées : Chissay-en-Touraine est ainsi, par exemple, aujourd'hui dans le Loir-et-Cher.

Enfin la ville de Richelieu, qui fut, dès sa création par le cardinal de Richelieu, rattachée sur le plan administratif, judiciaire et financier, au gouverneur de Saumur et au pays saumurois, fut intégrée au tout nouveau département de l'Indre-et-Loire en 1790. En revanche la partie orientale de l'ancienne province de Touraine fut rattachée aux département du Loir-et-Cher (région de Montrichard) ou de l'Indre (environs de Mézières-en-Brenne et Écueillé).

Peu à peu néanmoins, le département d'Indre-et-Loire devint une terre de républicanisme et, plus précisément, de radicalisme tempéré puis de radical-socialisme, à dominante rurale. C'est ainsi que le gendre du président Jules Grévy, M. Wilson, fut député de Loches. Camille Chautemps fut député d'Indre-et-Loire durant l'entre-deux-guerre. Après la victoire de 1918 la rue Royale à Tours devint la rue Nationale. Cet ancrage au centre-gauche fut une constante jusqu'à la guerre de 1940, même si, les décennies passant, il se colora d'un certain conservatisme.

Dès sa naissance en 1920 au congrès de Tours, le Parti Communiste Français fut fort d'un bastion en Indre-et-Loire, celui de Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours, qui, par ses implantations ferroviaires, est fort d'une identité ouvrière. La commune ne l'a d'ailleurs jamais trahi depuis, et Marie-France Beaufils demeure à la fois maire et sénatrice de Saint-Pierre.

L'Indre-et-Loire de l'après-guerre est assez largement dominée par deux figures fortes : celle de Jean Royer, maire de Tours de 1958 à 1995 et député du département de 1958 à 1999, infatigable bâtisseur, et celle d'André-Georges Voisin (1918-2008), conseiller général de l'Île-Bouchard, président du Conseil Général des années 1970 au début des années 1990, qui dota la Touraine de son étoile autoroutière à cinq branches et construisit un grand nombre de ponts. Ces deux personnalités gaullistes n'en demeurent pas moins singulières, et peu en phase avec les découpages partisans classiques.

Le basculement de la mairie de Tours à gauche en 1995 et celui du département en mars 2008 confirment le retour d'une gauche modérée sur la scène politique tourangelle. Jean Germain, en ce sens, s'inscrit bel et bien dans une tradition radicale et socialiste dont Yves Dauge, sénateur de Chinon, n'a cessé d'être le représentant. Quant au Conseil Général présidé depuis 2008 par Claude Roiron, il a basculé pour la première fois à gauche lors des dernières cantonales ; la carte politique du département n'en est pas moins très duale, entre des campagnes massivement à droite, et une agglomération tourangelle à gauche. A ce titre, il semble hasardeux de parler de retour à une tradition politique : le socialisme urbain d'aujourd'hui semble a priori bien éloigné du radicalisme rural d'hier.

Le département d'Indre-et-Loire fait aujourd'hui partie de la région Centre qui regroupe les départements de l'Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher, l'Indre-et Loire, le Loiret, l'Indre et le Cher. Il est limitrophe des départements du Loir-et-Cher, de l'Indre, de la Vienne, du Maine-et-Loire et de la Sarthe.

Un Parc naturel régional concerne en partie l'Indre-et-Loire : le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine, situé entre Angers (Maine-et-Loire) et Tours.

L'Indre-et-Loire se situe à l'extrémité sud du Bassin parisien ; baignée par la Loire, l'Indre et la Vienne, ainsi que par le Cher, et leurs multiples affluents, sa topographie est assez vallonnée au sud, alors que le nord demeure tabulaire.

Le climat d'Indre-et-Loire est tempéré. La Loire est souvent utilisée comme frontière climatique entre nord et sud de la France. Les étés sont en règle générale assez chauds (température maximale annuelle dépassant toujours les 33°C), des températures supérieures à 42°C ont ainsi été enregistrées en 1947 et 2003.

À l'inverse les températures très basses sont rares, descendant rarement sous les -10°C seuil franchi en 1985/1986 et 1996/1997. La Loire gèle alors, on rapporte ainsi que lors d'un hiver particulièrement rigoureux on a pu la traverser à pied (hiver 1956). Le fleuve charrie des blocs de glace lorsque la température descend sous les -10°C.

La pluviométrie est assez faible (de 500 à 700 mm par an), ce qui peut engendrer de graves situations de sécheresse comme en 1976, 2003 ou 2006. La neige est également rare (pas plus de 10 jours par an).

Ville bourgeoise et commerçante, Tours, en dépit des implantations ferroviaires à Saint-Pierre-des-Corps, ne fut jamais un centre industriel de grande ampleur. Son centre, classiquement, abrite des services de qualité, de commerce et de restauration, dans les domaines culturel ou de d'habillement ; en matière d'enseignement, il est doté de plusieurs lycées, dont le prestigieux Lycée Descartes,et de l'Université François Rabelais. Il est structuré autour d'importantes administrations, la mairie de Tours, le Conseil Général d'Indre-et-Loire, ainsi que la préfecture du département. Le développement de la zone commerciale de Chambray-lès-Tours est à noter en ce sens qu'il constitue un cas d'école en matière d'échec urbanistique.

Il convient de distinguer en Indre-et-Loire quatre ensembles ruraux, bien distincts sur les plans géographique et économique.

Traditionnellement la Loire est propice au développement des cultures maraîchères. Elle le demeure aujourd'hui. S'y rattachent les vignobles de Vouvray.

Les pays de la Vienne se distinguent par l'importance du vignoble de Chinon, et la structure en domaines et coopératives viticoles, très prégnante dans l'économie rurale.

Espace pauvre et en déprise partielle, la Gâtine tourangelle est touchée de plein fouet par les mutations du monde agricole.

Espace rural préservé, traditionnel et polyvalent sur le plan agricole, la Touraine du sud-est, autour de Loches, est surtout un lieu de tourisme, de villégiature ; les résidences secondaires y tiennent une place importante.

Les habitants d'Indre-et-Loire sont appelés Tourangeaux (par analogie entre le département actuel et l'ancienne province de Touraine qui lui correspondait). Cette appellation qui se confond avec celle des habitants de Tours peut parfois prêter à confusion, et on a connu différentes tentatives sans succès pour trouver un autre gentilé aux habitants du département, comme Indréloiriens ou Indro-ligériens.

Population des vingt communes les plus peuplées d'Indre-et-Loire. Les chiffres donnés sont, s'ils existent, ceux des enquêtes de 2004, 2005, 2006 et de 2007. La plupart de ces communes font partie de l'agglomération de Tours.

En 1999 le département comptait 5.5% de résidences secondaires. Ce tableau indique les principales communes de l'Indre-et-Loire dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10% des logements totaux.

La bibliothèque départementale de prêt permet aux petites communes et à ses habitants de disposer d'une offre en matière de lecture.

971 Guadeloupe · 972 Martinique · 973 Guyane · 974 La Réunion Les départements d’outre-mer ont également le statut de région (à département unique).

En haut



Luynes (Indre-et-Loire)

Carte de localisation de Luynes

Luynes est une commune française, située dans le département d'Indre-et-Loire et la région Centre.

Ses habitants sont appelés les Luynois, Luynoises.

Denis Jeanson. Sites et Monuments du Val de Loire 3. Tours, 1985. Étude consacrée à l'histoire de la formation et de l'architecture de la commune de Luynes.

En haut



Monts (Indre-et-Loire)

Carte de localisation de Monts

Monts est une commune française, située dans le département d'Indre-et-Loire et la région Centre.

Ses habitants sont appelés les Montois.

Dans les vieilles chartes, il n'est pas question de Monts avant 915, sans doute l'année où une modeste bourgade fut créée sur un éperon rocheux sous le nom de "MONS VILLA".

Protégée par la pente, près d'une belle source, cette bourgade se limitait à une petite église (reconstruite trois fois depuis) et à quelques chaumières. Et ce fut le bourg de monts pendant des siècles.Pourtant le pays avait été habité auparavant mais les invasions barbares avaient tout effacé.

C'est seulement quand s'érigèrent les forteresses du Breuil, de Candé, de la Roche et de la Fresnaye que la sécurité revint . Mais les seigneurs se faisaient encore la guerre. Quand les rois Capétiens furent assez fort, ils domptèrent les plus turbulents et le pays se développa. Sous Saint louis, tous les plateaux étaient défrichés et l'Indre jalonné de moulins.

Nouvel essor après la guerre de Cent Ans sous Louis XI et ses successeurs.

Après Henry IV, suis une longue période de paix intérieur et Monts, comme les peuples heureux, n'a pas d'histoire jusqu'à la date fatidique de 27 avril 1786, où le grand Lavoisier, commissaire du Roi, signe l'acte d'acquisition pour sa Majesté, d'une ancienne tréfilerie sise au Ripault qui venait de faire faillite. Une poudrerie s'installe à la place et, pendant cent cinquante ans, fournit aux armées françaises, sans distinction des régimes qui se succèdent, de la poudre noire, puis de la poudre sans fumée, puis du pyroxyle.

Seul grand événement au cours du XIXe siècle, la construction de la ligne de Bordeaux, travail gigantesque matérialisé encore de nos jours par l'imposant viaduc de l'Indre édifié en 1848 et enjambant la vallée sur 751m, ouvrage admiré par les connaisseurs.

Le 3 juin 1937, au château de Candé, le duc de Windsor, ex Edward VIII (1894-1972), épousa l'américaine Wallis Simpson pour laquelle il avait renoncé au trône du Royaume-Uni le 11 décembre 1936.

1962 marque la croissance spectaculaire de la commune avec l'implantation de ses deux grandes structures industrielles : le Commisariat à l'Energie Atomique sur le site de la poudrerie du Ripault et les Laboratoires Pharmaceutiques Roger Bellon, actuellement Recipharm.

La ville compte environ 7000 habitants. L'urbanisation se développe avec une dominante de maisons individuelles et de vastes jardins.

En haut



Reugny (Indre-et-Loire)

Carte de localisation de Reugny

Reugny est une commune française, située dans le département d'Indre-et-Loire et la région Centre.

Ses habitants sont appelés les Reugnois (e) s.

Reugny est situé à 23 kilomètres au nord-est de Tours, au bord de la rivière Brenne en aval de Château-Renault.

Reugny s'appelait autrefois Ruiniacium, c'était une châtellenie dépendant du château de Tours. Elle fut la propriété d'un chevalier nommé Vital en 1104, puis en 1275 de Thilbault de Mathefelon et de ses descendants jusqu'en 1470. Dès lors, réunie à la couronne de France, elle fut ensuite vendue le 27 mars 1591 à Jean de la Beaume le Blanc, seigneur de la Vallière. Ce dernier eut douze enfants dont l'aîné, Laurent, fut le père de Louise de La Vallière.

C'est une église romane, datant des XIe et XIIe siècles elle possède un clocher tors de 38 mètres de haut, construit ainsi pour mieux résister au vent. Il est constitué d'une flèche octogonale, qui toune de gauche à droite de 1/16e de tour, reposant sur une tour carrée le tout recouvert d'ardoises. La nef a été restaurée en 1889, les vitraux du chœur datent de 1901 et sont signés Jean-Prosper Florence, maître-verrier de Tours.

En haut



Monnaie (Indre-et-Loire)

Carte de localisation de Monnaie

Monnaie est une commune française, située dans le département d'Indre-et-Loire et la région Centre.

Ses habitants sont appelés les Modéniens et Modéniennes.

En haut



Avoine (Indre-et-Loire)

Carte de localisation de Avoine

Avoine est une commune française, située dans le département d'Indre-et-Loire et la région Centre.

Ses habitants sont appelés les Avoinais, Avoinaises.

Petite ville de près de 2 000 habitants environ située dans le Véron à l'ouest du département d'Indre-et-Loire. La centrale nucléaire de production d'électricité dite « de Chinon » est implantée sur son territoire, ce qui lui procure des rentrées financières importantes.

En haut



Source : Wikipedia