Heath Ledger

3.3564668769841 (1268)
Posté par seb 19/03/2009 @ 06:10

Tags : heath ledger, acteurs, culture

Dernières actualités
/ News People / Johnny Depp rend hommage à Heath Ledger... sur son île - Plurielles
En grand admirateur de Heath Ledger, Johnny Depp a tenu à lui rendre un dernier hommage. Il a ainsi baptisé un coin de son île paradisiaque au nom de l'acteur décédé. Johnny Depp a toujours été un grand admirateur de l'acteur Heath Ledger,...
Le fantôme de Heath Ledger plane sur la Croisette - TF1
Sur place - Heath Ledger ne montera pas les marches mais sera présent dans tous les esprits et surtout dans le nouveau film de Terry Gilliam présenté hors compétition. En lice aujourd'hui pour la Palme, Gaspar Noé et Elia Suleiman....
Le film d' Heath Ledger incendié par la critique - Pipole.net
Le dernier film de Heath Ledger, L'Imaginarium du Docteur Parnassus, réalisé par Terry Gilliam, a été incendié par la critique. Décédé en janvier 2008 des suites d'une overdose médicamenteuse, l'acteur australien n'a pas fini le tournage de film...
Heath Ledger inspire Terry Gilliam - Pipole.net
A la mort d'Heath Ledger des suites d'une overdose accidentelle médicamenteuse, Terry Gilliam a failli arrêter le tournage de son dernier film L'Imaginarium du Docteur Parnassus. Le réalisateur anglais s'est vite ressaisi en mémoire de l'acteur...
Christian Bale, la star que personne ne connaÎt - StreetReporters
Car dans Dark Knight, Batman doit faire face à son grand rival, le Joker, repris par Heath Ledger. La conséquence a été double pour Bale : le Joker tient finalement le rôle principal, et Heath Ledger, décédé quelques mois avant la sortie du film,...
PHOTOS Matilda Ledger ressemble de plus en plus à son père Heath ... - Voici
Avant sa disparition tragique, l'acteur Heath Ledger a laissé sur Terre une adorable petite créature, sa fille Matilda Rose, qui lui ressemble quasiment trait pour trait. L'acteur Heath Ledger, décédé d'une surdose médicamenteuse en janvier 2008,...
Terry Gilliam sur la mort de Heath Ledger: «nous avons été dévastée ' - ActuPeople.fr
Londres, Royaume-Uni - alors que Heath Ledger a remporté un oscar posthume pour son rôle emblématique que le joker dans The Dark Knight, la fin de star a plus d'un film dans les oeuvres avant sa mort - réalisateur Terry Gilliam est l'Imaginarium du...
Johnny Depp et la malédiction de Don Quichotte... Terry Gilliam ... - Pure People
L'Imaginarium du docteur Parnassus, présenté à Cannes le mois dernier, a failli ne pas voir le jour après le décès de Heath Ledger. Les aventures du Baron de Münchausen a lui aussi connu de graves problèmes de production. Cependant, avec The Man Who...

Heath Ledger

Image associée à la personnalité

Heath Ledger, de son nom complet Heathcliff Andrew Ledger, né le 4 avril 1979 à Perth et mort le 22 janvier 2008 à New York (SoHo) à l'âge de 28 ans, est un acteur australien, d'origines irlandaise et écossaise.

Heathcliff Andrew Ledger naît le 4 avril 1979 à Perth, en Australie. Son père, Kim Ledger, est ingénieur, suivant la tradition familiale. Sa mère, Sally Ledger (née Ramshaw), est issue du clan Campbell d'origine écossaise et est professeur de français. Ses parents le nomme Heathcliff en référence au Heathcliff du livre Les Hauts de Hurlevent d'Emily Brontë, comme ils avaient nommé leur fille Catherine quatre ans plus tôt en référence à la Catherine Earnshaw du livre. À l'âge de dix ans, ses parents divorcent et donnent chacun naissance à une fille lors de leur second mariage.

Pendant dix ans, il suit ses études au lycée de Guildford Grammar où il exerce diverses activités sportives et artistiques. Excellent sportif, il joue au cricket et au football australien mais se démarque particulièrement en hockey sur gazon où il reçoit plusieurs récompenses. En dehors de l'école, il pratique également le surf, la pêche et le skateboard ; avec son père, il pratique plusieurs sports moto, participe à des courses de speedway et gagne plusieurs titres junior en karting,. Passionné d'échec, il remporte le titre de champion junior d'Australie-Occidentale à dix ans,. Fan de Gene Kelly, il apprend tout seul à danser comme son modèle, et devient en 1996 le chorégraphe d'une équipe de soixante danseurs de Guildford Grammar avec lesquels il obtient un très bon classement au concours national du Rock Eisteddfod Challenge avec leur spectacle Fashion Frenzy.

Parallèlement, il débute sur scène à l'âge de dix ans en rejoignant la Globe Shakespeare Company, une compagnie de théâtre du coin dans laquelle il avait vu sa sœur jouer, et joue le rôle principal dans une pièce sur Peter Pan. À Guildford Grammar, il décide de choisir la matière « théâtre » en option, bien que plusieurs de ses professeurs tentent de l'en dissuader. En relation avec l'agent de sa sœur, il apparait dans deux productions filmées à Perth : le film Clowning Around en 1992 et la série Ship to Shore en 1993 mais ne compte pas encore réellement devenir acteur professionnel. En 1995, sa carrière d'acteur se précise lorsqu'il joue son premier véritable rôle en incarnant Snowy Bowles dans la série Sweat, également filmée à Perth. Sur le plateau, Ledger rencontre Martin Henderson, un autre acteur de la série, qui lui propose de l'accompagner à Sydney, la ville où il habite, pour tourner dans de plus grosses productions. Bien qu'hésitant, Ledger accepte et part séjourner un temps chez Henderson pour découvrir le milieu du cinéma, de la télévision et du théâtre.

En 1996, âgé de seize ans, Ledger quitte le lycée dès l'obtention de son diplôme avec son meilleur ami, Trevor DiCarlo, et repart à Sydney pour tenter sa chance dans le cinéma. Une fois là-bas, il loue un appartement à Bondi avec Henderson et DiCarlo pendant un an. Il décroche un petit rôle dans le film Blackrock puis dans Paws. Il joue également le rôle de Scott Irwin dans plusieurs épisodes de la série Home and Away mais le début du succès commence avec la série Roar.

Série américaine tournée au Queensland, Roar est une série de fantasy dans laquelle Ledger incarne Conor, le rôle principal. Même si la série s'arrête rapidement faute d'audience aux États-Unis, Ledger y fait la connaissance de l'actrice américaine Lisa Zane, sœur de Billy Zane, de douze ans son ainé, avec qui il débute une liaison. Grâce au battage médiatique de la Fox pour la série, Ledger trouve un agent américain et suit Lisa Zane lorsqu'elle retourne à Los Angeles. Mais là-bas, il ne trouve aucun travail. Finalement, il obtient le premier rôle dans le film australien Two Hands de Gregor Jordan, sorti en 1999. De retour à Hollywood, il apparaît dans le film 10 bonnes raisons de te larguer, où il partage la vedette avec Julia Stiles, qui obtient un large succès aux États-Unis et au Canada.

En 2001, Heath Ledger joue le premier rôle dans la fiction anachronique Chevalier de Brian Helgeland qui obtient un fort succès. Le tournage a lieu à Prague, où il rencontre l'actrice Heather Graham, qui était en train de tourner From Hell de son côté. La même année, il obtient le ShoWest Award du meilleur espoir masculin pour sa performance dans The Patriot, le chemin de la liberté, où il joue aux côtés de Mel Gibson. En 2002, il apparait en vedette dans le film historique Quatre plumes de Shekhar Kapur. Il partage l'affiche avec Wes Bentley qui est censé enchaîner immédiatement avec le tournage du thriller À l'ombre de la haine de Marc Forster mais qui aimerait prendre un peu de repos. Bentley propose alors à Ledger de le remplacer dans ce film.

En juin 2001, il rompt avec Heather Graham et débute une liaison avec le mannequin Christina Cauchi. Il vit désormais à New York, dans le quartier West Village. Il se rend à Rome pour tourner dans un autre film de Brian Helgeland, Le Purificateur, avec une partie de l'équipe de Chevalier. Il retourne ensuite en Australie pour jouer le rôle principal de Ned Kelly de Gregor Jordan. Dans l'intervalle, il quitte Christina Cauchi pour Naomi Watts, la co-vedette du film. Le film reçoit néanmoins un assez faible écho en dehors de l'Australie.

Ses relations avec Heather Graham et Naomi Watts lui amène l'attention de la presse people. En 2003 il est sacré « homme de l'année » par le magazine australien Gentlemen's Quarterly, dans la catégorie acteurs. Ledger n'est cependant pas à la recherche de la célébrité, il n'est pas intéressé par le rôle de Spiderman (2002) et refuse le rôle principal du péplum Alexandre d'Oliver Stone sorti en 2004. À la place, il varie les rôles en tournant dans des films comme Les Seigneurs de Dogtown de Catherine Hardwicke, Les Frères Grimm de Terry Gilliam aux côtés de Matt Damon ou Candy de Neil Armfield.

En 2005, il interprète Ennis del Mar, un cow-boy homosexuel, dans Le Secret de Brokeback Mountain d'Ang Lee, aux côtés de Jake Gyllenhaal. Le succès du film est conséquent et la prestation de Ledger lui vaut plusieurs récompenses ainsi qu'une nomination à la 78e cérémonie des Oscars dans la catégorie du meilleur acteur. Pendant le tournage, il rencontre sa compagne, la comédienne Michelle Williams qui donne naissance à leur premier enfant, Matilda-Rose, quelques mois plus tard. Il joue ensuite le rôle de Casanova dans Casanova de Lasse Hallström.

En 2007, il est l'un des interprètes de Bob Dylan dans le film I'm not there (2007) mais surtout, il succède à Jack Nicholson dans le rôle du Joker dans The Dark Knight: Le Chevalier noir (2008), sixième aventure de Batman au cinéma (mais deuxième volet de la saga amorcée par Christopher Nolan). Le film devient le deuxième film américain le plus lucratif en salle de toute l'histoire des États-Unis. Heath Ledger débute ensuite le tournage de The Imaginarium of Doctor Parnassus, de Terry Gilliam.

Alors que le tournage de The Imaginarium of Doctor Parnassus est loin d'être terminé (il reste trois semaines de tournage à Vancouver sur du fond bleu), Ledger meurt chez lui, dans le quartier de SoHo, au 421 Broome Street, le 22 janvier 2008, à New York, à l'âge de 28 ans, victime d'une intoxication aiguë due aux effets combinés de six médicaments, dont des antidépresseurs, des analgésiques, et des anxiolytiques. Lors de sa mort, il laisse dans le deuil sa petite fille Matilda-Rose Ledger, alors âgée de 3 ans, qu'il a eue le 28 octobre 2006 avec son ex-femme, l'actrice Michelle Williams.

Il repose désormais dans le cimetière de Karrakatta à Perth, Australie, auprès des siens.

Au début du mois d'août 2008, les procureurs fédéraux américains décident de ne pas donner suite à l'enquête criminelle portant sur la façon dont Heath Ledger s'était procuré les médicaments qui ont causé sa mort.

Pour son interprétation du Joker dans The Dark Knight, Ledger obtient en 2009, à titre posthume, les trois plus prestigieuses récompenses du cinéma : un Golden Globe, un BAFTA et un Oscar (en tant que meilleur acteur dans un second rôle). C'est la seconde fois seulement dans l'histoire de la cérémonie des Oscars qu'un acteur se voit remettre la statuette à titre posthume, le premier étant Peter Finch pour son travail dans Network en 1977 (en tant que meilleur acteur).

En haut



Oscar du meilleur acteur dans un second rôle

L' Oscar du meilleur acteur dans un second rôle (anglais: Academy Award for Best Supporting Actor) est une récompense cinématographique décernée chaque année, depuis 1936. Celle-ci est décernée par l'Académie des Arts et de la Culture du Cinéma (anglais: Academy of Motion Picture Arts and Sciences) à un acteur de l'industrie pour une composition dans un film où il tient un rôle secondaire, jugée comme étant la meilleure de l'année écoulée. Les nominations pour cette récompense sont décidées par des acteurs et des actrices membres de l'académie, le gagnant est élu par tous les membres de l'académie, comme pour les autres prix. Le comédien qui à ce jour concentre le plus de trophées dans cette catégorie est Walter Brennan avec 3 victoires (en 1937, 1939 et 1941). Avec deux statuettes chacun, il est suivi d'Anthony Quinn (1953, 1957), de Peter Ustinov (1965, 1961), de Jason Robards (1976, 1977) et de Michael Caine (1987, 2000). Les films listés ci-dessous sont triés par année de sortie, l'Oscar correspondant ayant été décerné généralement au début de l'année suivante.

À noter que les années inscrites ne sont pas les années des diffusions des cérémonies, mais bien la précédente, c'est-à-dire l'année de la sortie du film.

Exemple : Heath Ledger a gagné l'oscar du meilleur acteur dans un second rôle lors de la cérémonie du 22 février 2009 alors que le film dans lequel il jouait fut sorti pendant l'année 2008.

En haut



I'm Not There

I'm Not There est un film de Todd Haynes, datant de 2007, sur la vie du chanteur folk contestataire Bob Dylan.

Bob Dylan y est incarné par six différents acteurs (dont une femme et un Noir), pour chaque période de sa vie ainsi que pour chaque facettes de sa personnalité : Marcus Carl Franklin, Ben Whishaw, Heath Ledger, Christian Bale, Richard Gere et Cate Blanchett. Jouent également dans ce film David Cross, Charlotte Gainsbourg, Julianne Moore, Michelle Williams et Richie Havens.

Le film fut principalement tourné au Québec (dans les villes de Brigham , Chambly, Hudson, Knowlton, un village près de Lac-Brome, Montréal et Farnham), même si certaines scènes furent tournées à Los Angeles.

Six acteurs incarnent différents aspects de la vie de Bob Dylan (rebelle, enfant fuyant les orphelinats, chanteur de folk engagé, puis vedette internationale, comédien, prophète chrétien « born-again », hors-la-loi) à travers des personnages fictifs dont l'histoire ressemble à celle de Dylan...

Cette analyse met en perspective le film et la biographie de Bob Dylan.

Le film s'ouvre sur Bob Dylan sortant d'un concert où il vient de jouer, puis le film le montre sur sa moto juste avant qu'il n'ait un accident, comme en 1966, puis il se retrouve allongée sur une table d'opération, une autopsie étant en cours sur sa personne (mise en abîme du but même du film, à savoir étudier le personnage de Bob Dylan).

Marcus Carl Franklin, un jeune acteur afro-américain, joue le rôle de Woody Guthrie, un Bob Dylan âgé de 11 ans ayant pris le nom de son idole. Woody porte une guitare sur laquelle il est écrit « This Machine Kills Fascists » (Cette machine tue les fascistes), tout comme le véritable Woody Guthrie. Woody est présenté comme étant un jeune garçon voyageant dans le pays à la poursuite de son rêve, devenir chanteur. Le film le montre tout d'abord dans un cirque essayant de jouer mais le public se moque de lui et il est renvoyé sans raison. Woody rencontre par la suite une famille afro-américaine avec laquelle il se lie d'amitié, et chez qui il reste un moment. Il chante également Tombstone Blues avec certains des hommes les plus âgés. Woody dîne ensuite avec la famille lorsqu'il se sent insulté par une femme lui reprochant de chanter des chansons d'une époque révolue. Elle lui conseille alors : « vis ton époque mon enfant, chante ton époque ». Plus tard dans la nuit, Woody quitte la maison en laissant une note où il remercie la famille pour leur hospitalité et monte dans un train.

La nuit, il s'endort et est réveillé par des voleurs qui cherchent de l'argent et tentent de voler Woody, mais celui-ci parvient à sauter du train et tombe dans une rivière. Un couple le retrouve inconscient et l'emmène à l'hôpital et bien qu'ayant un petit peu d'eau dans les poumons, il survit à cette chute. Le couple l'emmène ensuite chez eux afin de veiller sur lui temporairement. Ils reçoivent plus tard un appel téléphonique d'un centre de correction pour mineurs dans le Minnesota dont Woody s'est enfui. Woody quitte une fois encore le foyer qui l'accueillait et monte dans un train en partance pour le New Jersey afin de rendre visite à son idole, le vrai Woody Guthrie qui se meure dans un hôpital. Cette partie s'achève sur Woody apportant des fleurs à Guthrie et pleurant à son chevet, et jouant finalement de la guitare pour Guthrie.

Ben Whishaw incarne un jeune Dylan rebelle qui se fait appeler Arthur Rimbaud. Arthur est principalement présenté dans une salle d'interrogatoire où il raconte à des gens des bouts de sa vie ; il est en quelque sorte le narrateur des six différents épisodes de la vie de Dylan présentés dans le film.

Christian Bale joue le rôle de Jack Rollins, le Dylan de la période folk et du début des années 1960. Cette histoire est présentée comme un documentaire et est racontée par des gens l'ayant connu, en particulier par un personnage fictif du nom d'Alice inspiré de Joan Baez. Il est encensé par de nombreux amateurs de musique folk qui considèrent ses chansons comme des hymnes et des chansons contestataires, alors que Jack lui-même ne les considère que comme des chansons « pointant du doigt quelque chose ». Jack Rollins accepte ensuite le Tom Paine Award à un meeting pour les droits civiques, peu de temps après l'assassinat de Kennedy. Ivre, Rollins insulte les gens présents et affirme qu'il a vu quelque chose dans l'assassin présumé de JFK, Lee Harvey Oswald, qu'il a également vu lui-même. Les gens, choqués, le huent afin qu'il quitte la pièce. Cet épisode marque la fin de la période contestataire de Dylan.

Christian Bale incarne également le Dylan chrétien "né à nouveau", le pasteur John. Ce rôle suit l'histoire de Jack Rollins, onze ans après l'incident au meeting pour les droits civiques. Rollins part dans une église en Californie avec sa compagne afin d'étudier la Bible, de "renaître", et de devenir prêcheur. Le pasteur John donne finalement un sermon à des paroissiens (comme Dylan le faisait dans ses concerts à la fin des années 1970, lorsqu'il venait de se convertir), et chante sa chanson de gospel Pressing On.

Heath Ledger joue le rôle de Robbie Clark, un acteur fictif jouant le rôle de Jack Rollins (joué quant à lui par Christian Bale) dans un film intitulé Grain of Sand (en référence à la chanson de gospel de 1981 Every Grain of Sand obsédant Dylan). Le personnage de Robbie Clark se concentre sur la vie privée de Dylan et de son mariage raté avec Claire (personnage fictif inspiré par l'ex-femme de Dylan, Sara Dylan). Robbie raconte son histoire à partir de la première fois où il rencontre Claire dans un dîner au Greenwich Village diner où il se fascine pour son patrimoine culturel français. Cette relation devient sérieuse. Robbie et Claire assistent ensuite à la première de Grain of Sand qui déçoit Claire et le public. Lors d'une fête organisée chez lui avec des amis, Claire aperçoit Robbie glissant sa main entre les cuisses d'une autre femme. Leur relation se détériore et Claire remarque l'attitude misogyne de Robbie, ce dernier insinuant que « les mecs et les nanas sont différents » et que « les nanas ne pourront jamais être poètes ».

Robbie s'éloigne ensuite de sa famille un moment pour tourner un film. Durant son absence, Claire essaye de joindre Robbie au téléphone mais il ne répond pas et demande simplement à la femme qui est avec lui lorsqu'il sort de la douche qui essaya de le joindre. Claire demande par la suite le divorce d'avec Robbie lorsqu'il revient au foyer pour rapporter les photos prises avec Claire qu'il gardait chez lui. Robbie et Claire sont par la suite au tribunal où ils obtiennent chacun la garde de leurs enfants. L'épisode de Robbie s'achève lorsqu'il emmène ses enfants faire du bateau.

Cate Blanchett incarne Jude Quinn, un Dylan qui était au sommet de son succès dans les années 1960, lorsque ses fans originaux l'ont rejeté car considéré comme « vendu » et faisant de la musique « commerciale ». Jude apparaît pour la première fois après sa période folk, à un concert en Nouvelle-Angleterre, jouant face à des fans de folk, jouant Maggie's Farm. Jude est copieusement hué par des fans choqués lorsqu'un personnage ressemblant à Pete Seeger essaye de couper le courant de la scène avec une hache mais qui en ait empêché par des hommes de la sécurité, en référence à l'affirmation de Seeger à l'époque, disant que « si j'avais eu une hache, j'aurais coupé le courant. » Un nombre de fans expriment ensuite leur avis sur le nouveau tournant pris par Jude, passant de chanteur engagé à star du rock. Jude répond ensuite à des questions lors d'une conférence de presse, questions auxquelles Dylan répondit durant une célèbre interview des années 1960, telles que « combien y a-t-il de chanteurs de folk ? » ou encore « comptez-vous changer le monde ? » Par la suite dans son appartement de Londres, Jude est confronté à un serveur d'hôtel le menaçant avec un couteau du fait de son rejet des chansons engagées. L'homme est ensuite mis au tapis par l'amante de Dylan avec une bouteille, et est évacué de la pièce. Jude prend apparemment de la drogue avec les Beatles lorsque des journalistes essayent de l'interviewer. Il est ensuite au prise avec Keenan Jones, personnage fictif inspiré de la chanson Ballad of a Thin Man, et interprété par Bruce Greenwood. Jude hallucine ensuite la présence de Coco Rivington, personnage fictif inspiré d'Edie Sedgwick, après leur vraisemblable séparation. Coco voit désormais un autre homme, un ami de Jude. Jude est alors emmené dans une voiture par ses amis et Keenan Jones commence à mettre mal à l'aise, malaise renforcé par sa prise de drogues. Le groupe rencontre ensuite Allen Ginsberg pour qui le fait de s'aliéner ses fans originaux est un acte de foi envers Dieu, puis il lui promet le salut, loin des pressions de ses différentes vies. Keenan Jones questionne enfin Jude afin de savoir si il se soucie des gens et de ce qu'il chante chaque soir, ce à quoi Jude répond : « Comment pourrais-je te répondre si tu as le cran de me le demander ? », ce qui ressemble à l'interview donnée par Dylan au Time Magazine en 1965. Jude sort ensuite de la voiture, dégoûté, et s'en va.

La chanson Ballad of a Thin Man est utilisée comme bande-son lorsque Keenan Jones hallucine et croit voir d'autres hommes lui ressemblant, notamment un individu nu lui ressemblant trait pour trait (référence à la phrase « Tu vois quelqu'un nu et tu te demandes qui est cet homme » de cette chanson). Jones reçoit par la suite un annuaire datant des années lycée de Jude Quinn, la photo de celui-ci ressemblant fortement au personnage de Jack Rollins, sous-entendant ainsi que tous les acteurs du film jouent le rôle du même personnage, Bob Dylan. Jude Quinn chante ensuite Ballad of a Thin Man lors d'un concert lorsque des fans furieux le qualifient de « Judas », Jude répondant « Je ne vous croie pas. » Alors que les fans grimpent sur scène pour s'en prendre visiblement à Jude, celui-ci s'échappe discrètement avec son groupe. De retour chez lui, Jude voit Keenan Jones révéler à la télévision, la véritable identité de de Jude Quinn, « Aaron Jacob Edlesteen » (ce nom à consonance juive fait référence au nom civil de Bob Dylan, Robert Allen Zimmerman, dont la famille fuit l'Europe de l'Est à la suite de pogroms). Une photographie des véritables parents de Jude est également affiché à l'écran. Jude donne ensuite une fête à laquelle sont invités ses amis, son groupe et Coco Rivington. Jude y prend de la drogue, se saoule, et insulte Coco en face de son amant, déclarant « elle a la plus douce des chattes ». Jude se sentant de plus en plus mal, ses amis l'emmènent à l'hôpital.

Jude et Allen Ginsberg sont par la suite montrés au pied d'un crucifix, « parlant au Christ ». Ceci fait référence à la découverte du christianisme par Dylan, période relaté par les personnages de Jack Rollins et du Pasteur John. Jude s'effondre alors, ses amis le dévisageant. Allen Ginsberg déclare alors « il est passé par tant de psychismes », indiquant au spectateur le passage à un autre passage de la vie de Dylan. L'histoire de Jude se termine par des images de l'accident de moto où Jude est allongé sur le sol. Enfin, Jude est dans sa voiture, s'adressant directement au spectateur, déclarant « tout le monde sait que je ne suis pas un chanteur de folk ».

Richard Gere joue le rôle de Billy the Kid, un Dylan âgé pour qui les histoires précédemment narrées font parties du passé. Cet épisode se focalise sur la vie country de Dylan de l'ère Woodstock à ses dernières années. Billy est réveillé par les aboiements de son chien Henry, qu'il emmène hors de la propriété, attache à une laisse, mais celui-ci parvient néanmoins à s'échapper. Billy le cherche alors dans les bois, mais ne parvient pas à le retrouver. Billy se souvient ensuite de sa vie passée (celle de Robbie Clark), en particulier de l'échec de son mariage. Billy rencontre ensuite son ami Homer, en référence à la chanson Open the Door, Homer présente sur l'album The Basement Tapes. Billy lui demande alors si ce dernier n'aurait pas vu son chien, ce à quoi Homer répond par la négative. Homer raconte ensuite à Billy la destruction du Comté de Riddle planifiée par un vieux homme nommé Pat Garett (référence à l'album Pat Garrett & Billy the Kid), ce qui entraîne parmi la population une vague de suicides et de meurtres, dont celui d'une jeune fille répondant au nom de Melle Henry. Billy se rend alors au Comté de Riddle pour présenter ses hommages à Mme Henry ainsi qu'à Mr Montgomery pour leurs services. Alors que les citoyens fêtent Halloween, le service funéraire se tient à l'extérieur, un groupe y jouant la chanson de Dylan Going to Acapulco extraite des Basement Tapes (interprétée par le groupe Calexico).

Billy s'asseoit dans le wagon et joue de la guitare. Les dernières lignes de Billy sont : « Les gens parlent toujours de liberté, et comme vivre d'une certaine façon. Car plus on vit d'une certaine façon, et moins cela ressemble à la liberté. Moi ? Je peux changer Quand je me réveille je suis une personne, quand je vais dormir je sais à coup sûr que je suis quelqu'un d'autre. Je ne sais pas qui je suis la plupart du temps. C'est comme si vous aviez hier, aujourd'hui et demain en face de vous. Rien de ce qui va se produire ne vous est dit. » Le train part ensuite au loin, métaphore du Never Ending Tour, série de concerts ininterrompue depuis les années 1980.

Le film s'achève sur un extrait du documentaire Dont Look Back où le vrai Dylan cette fois joue de l'harmonica.

Le tableau suivant comprend la distribution des rôles principaux, ainsi que leur inspiration supposée.

Tout comme le film qui mêle faits et fiction, la bande son est constituée de chansons originales de Dylan et de reprises par d'autres interprètes. Parmi la quarantaine de morceaux qui ont été utilisés, plus de la moitié sont ceux de Dylan lui-même ; trois sont interprêtés par d'autres auteurs et le reste figure sur le double album paru avec le même titre. Seule la chanson ayant donné son titre au film est jouée par Bob Dylan (avec son groupe) tandis que la plupart des reprises sont dues à des artistes indépendants.

The Million Dollar Bashers est un supergroupe créé pour l'occasion composé de Lee Ranaldo et Steve Shelley (Sonic Youth), Nels Cline (guitariste de Wilco), Tom Verlaine (guitariste de Television), Tony Garnier (bassiste de Dylan), Smokey Hormel (guitariste de Dylan) et John Medeski (clavier de Dylan).

Le film est sorti en DVD aux États-Unis, et en France sous plusieurs éditions. Le DVD anglais sorti le 19 juin 2008 propose une piste de sous-titres en français.

Une édition prestige comprenant deux disques est également disponible aux États-Unis depuis le 6 mai 2008. Elle contient le commentaire audio du réalisateur, des scènes coupées, les vidéos d'audition de Marcus Carl Franklin et Ben Whishaw, un hommage à Heath Ledger, des bandes-annonces inédites où les six acteurs principaux refont le clip vidéo de la chanson Subterranean Homesick Blues, ainsi qu'une filmographie et une biographie de Bob Dylan.

En haut



The Dark Knight : Le Chevalier noir

Christian Bale - 002.jpg

The Dark Knight : Le Chevalier noir ou Le chevalier noir (au Québec) (The Dark Knight en version originale) est un film de science-fiction et d'action sorti en Amérique du Nord, le 18 juillet 2008 et, en France, le 13 août 2008. Ce long-métrage américain de Christopher Nolan est basé sur le célèbre personnage de fiction DC Comics, Batman. C'est la suite de Batman Begins sorti en 2005. Le film reprendra l’affiche le 23 janvier 2009.

Cet opus décrit la confrontation entre Batman, toujours interprété par Christian Bale, et son ennemi juré le Joker, joué par Heath Ledger, décédé le 22 janvier 2008 avant la sortie du film. Dans la continuité de cette série de films, il s'agit de leur première rencontre, quoique légèrement annoncée par Batman Begins. La durée officielle du film est de 2h27, faisant de cet épisode la plus longue adaptation cinématographique de Batman jamais réalisée. Le film rencontre un grand succès, alignant de nombreux records au box-office. Le 20 février 2009, Warner Bros. annonce que le film a franchit la barre de un milliard de dollars de bénéfices, devenant le quatrième film de l'histoire à réaliser ce chiffre d'exploitation.

Batman accentue ses efforts dans sa lutte contre le crime. Avec l'aide du Lieutenant James Gordon et du Procureur Fédéral Harvey Dent, il entreprend de démanteler les principaux gangs qui infectent encore les rues de Gotham City. Ce partenariat s'avère efficace mais ils se retrouveront bientôt sous la proie d'un chaos généralisé dominé par un esprit criminel brillant bien qu'émergeant, connu pour la peur qu'il inspire aux citoyens de la ville sous le nom du Joker…

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Le film se déroule dans la ville de Gotham City. Une bande de cambrioleurs masqués dévalisent une banque commandée par la mafia. Chacun des cambrioleurs doit se débarrasser d‘un de ses complices, jusqu’à qu’il n’en reste plus qu’un : le commanditaire du casse, dénommé le Joker. Cette nuit-là, trois hommes déguisés en Batman interrompent un rendez-vous entre Jonathan Crane, alias l‘Epouvantail et des gangsters. Le vrai Batman fait son apparition et appréhende tous des criminels ainsi que les imposteurs. Cependant, il souffre des morsures de chiens des malfaiteurs, ce qui l’amène à revoir la conception de son costume. Batman et le lieutenant James Gordon réfléchissent aux moyens d’éradiquer la mafia omniprésente dans la ville. Un nouveau procureur Harvey Dent rejoint leur cause. Celui-ci pourrait devenir le héros public que Batman ne peut être.

Bruce Wayne rencontre le procureur Dent et apprend qu’il est le fiancé de son amie Rachel Dawes. Convaincu de ses bonnes intentions, Wayne décide d'organiser une collecte de fonds pour sa campagne à l‘élection de procureur général.

Lors d’une réunion entre dirigeants de la mafia, un comptable chinois corrompu, Lau, les informe qu'après le vol par le Joker de l'un de leurs dépôts, la police risque de pister leur argent et de le saisir. Il se propose de cacher leurs fonds dans un endroit sûr qu'il sera le seul à connaitre et annonce qu'il rentre à Hong Kong, où les autorités de Gotham ne pourront pas l'inquiéter. Le Joker arrive de façon inattendue et leur propose de tuer Batman pour la moitié de leur argent, mais ils refusent l'offre. Missionné par Dent et Gordon, Batman s'envole pour Hong-Kong et enlève Lau pour le remettre à la police de Gotham. Lau refuse de dire où est l'argent mais donne à la police des informations pour coincer tous les mafieux. Gordon met la main sur Salvatore Maroni, leur chef et sur tous ses sbires. Toute la mafia de Gotham est derrière les barreaux.

Le Joker réapparait alors et annonce à la ville que si Batman ne se rend pas lui-même à la police et ne révèle pas publiquement son identité, des innocents mourront chaque jour. Lorsque le commissaire Gillian B. Loeb et la juge présidant le procès contre la mafia sont assassinés, Bruce décide de révéler son identité. Avant qu'il puisse le faire, Dent annonce qu'il est lui-même l’homme chauve-souris et est arrêté dans le cadre d'un plan visant à attirer le Joker. Le Joker organise une embuscade au convoi de police transportant Dent,le Joker essaie de les piéger avec un camion de poubelle et un autre (qui n'est pas un camion de poubelle) camion où il y est inscrit"ça fait du bien de mouRIRE", mais Batman et Gordon interviennent et l'arrêtent. En reconnaissance de ses actions, Gordon est nommé commissaire de police.

Plus tard dans la nuit, Dent disparaît. Batman interroge le Joker au poste de police. Ce dernier lui révèle que Rachel Dawes et Dent ont été capturés par des policiers corrompus et sont retenus prisonniers dans deux entrepôts distincts contenant des explosifs prêts à exploser en même temps. Ces bâtiments sont situés à deux endroits opposés de la ville, assez loin pour que Batman ne puisse sauver que l'un des deux. Batman se charge de sauver Rachel, tandis que Gordon et la police s’occupent de Dent. Grâce à une bombe dissimulée au poste de police, le Joker s'échappe avec Lau. Ayant été trompé par le Joker, qui lui a donné les deux adresses inversées, Batman arrive à l’entrepôt où Dent est emprisonné et le sauve à temps, mais celui-ci était tombé attaché à sa chaise et le pétrole s'étant déversé avec l'explosion le brûla du côté gauche de son visage. Gordon et son équipe arrivent quant à eux trop tard pour sauver Dawes, qui périt devant leurs yeux. À son arrivé à l'hôpital, Dent sombre dans la folie après la perte de sa fiancée. Dans les studios de la télévision de Gotham, le journaliste Mike Engel interview Coleman Reese, un avocat qui a réussi à découvrir la véritable identité de Batman et qui s'apprête à la révéler publiquement, étant donné que ce dernier refuse de se livrer de son plein gré, malgré les cadavres qui s'accumulent. Après avoir brûlé la moitié de l'argent de la mafia qui lui était destinée et Lau, le Joker interrompt l'interview par téléphone et annonce qu'il fera exploser un hôpital si Coleman Reese n'est pas mort dans les 60 mn. La panique s'installe dans la ville, Reese est emmené en sécurité par Gordon, tandis que les hôpitaux sont évacués en urgence.

Le Joker va à l'hôpital Général de Gotham et profite de l'état de Dent pour le convaincre de se venger sur les flics corrompus et autres mafieux qui sont responsables de la mort de Dawes, ainsi que sur Batman et Gordon. Dent adopte le surnom qu'on lui donnait au affaire interne, "Harvey Pile-ou-Face" (Pourquoi cacher ce que je suis réellement?), et poursuit une vendetta personnelle face à la police et les gangsters un par un, et laisse décider le hasard de leur sort avec une pièce de monnaie. Pendant ce temps, le Joker met ses menaces à exécution et fait exploser l'hôpital général avant de s'enfuir, déguisé en infirmière dans un bus transportant les malades évacués.

Il annonce aux habitants de Gotham que désormais, il dirige la ville et que le mot d'ordre est Chaos. Les ponts et les tunnels de la ville sont alors fermés en raison des alertes à la bombe du Joker, et les autorités commencent l'évacuation des habitants par bateau. Gordon lui-même affrète spécialement un ferry pour embarquer tous les prisonniers de la ville, pour éviter qu'ils ne s'échappent dans la confusion qui règne en ville. Dans la soirée, le Joker prend en otage les occupants du bus où il est monté à l'hôpital et se rend dans une tour en centre-ville. Il informe les passagers de deux ferrys, l'un transportant les prisonniers, l'autre des civils, qu'il y a placé des explosifs avec une télécommande. Le seul moyen pour les passagers de chaque ferry de se sauver est de déclencher les explosifs de l'autre bateau, sinon chacun explosera à minuit. Batman réussit à localiser le Joker avec l’aide de Lucius Fox et grimpe au sommet du building pour l'affronter une dernière fois. Il est alors presque minuit quand sur les ferrys, les passagers des deux camps refusent de s'exploser l'un l'autre. Le Joker envoie ses chiens sur Batman et le met ensuite presque KO avec des coups violents. Il s'apprête à faire sauter lui-même les deux navires quand Batman reprend ses esprits et le jette du haut de l'immeuble, avant de le rattraper avec son grappin. Le Joker avoue à Batman qu’il est vraiment incorruptible, contrairement à Dent qui va répandre sa folie sur la ville.

Après avoir livré le Joker à la police, Batman se met à la recherche de Dent et le retrouve à l'endroit où Rachel est morte, retenant Gordon et sa famille. Dent menace de tuer le fils de Gordon et décide de son sort et de celui de Batman en jetant sa pièce. Décidant de punir les 3 responsables de la mort de Rachel, Dent tire au sort le destin de Batman, le sien et celui de Gordon à pile ou face. Dent tire sur Batman dans l'abdomen (protégé par du Kevlar) et s'épargne lui-même, car la pièce est tombée sur le côté net.Voulant punir Gordon en lui supprimant la personne qu'il aime le plus, Harvey tire au sort ce qu'il fera de Gordon Junior, mais avant qu’il puisse déterminer le sort du garçon, Batman se jette sur lui, et tombent tous les deux du bâtiment. Dent meurt, alors que Batman s'en sort avec des blessures.

Batman et Gordon réalisent que si les habitants de Gotham apprenaient que leur nouveau défenseur Harvey Dent a aussi franchi la limite qui sépare le bien du mal, ils perdraient le moral et la ville sombrerait dans le chaos. Batman persuade Gordon de préserver l’image de Dent en se tenant responsable de ses 5 meurtres. Gordon détruit le Bat-Signal, une chasse à l'homme chauve-souris s‘ensuit.

La plupart des personnages principaux vus dans le premier film sont présents dans le deuxième opus.

De nouveaux personnages font leur apparition dans The Dark Knight dont le pire ennemi de Batman, le Joker ainsi que le procureur Harvey Dent.

Comme Batman Begins, le film est réalisé par Christopher Nolan.

Ainsi la plupart des acteurs présents dans le premier opus reprennent leur rôle dans le second, seule Katie Holmes est remplacée par Maggie Gyllenhaal dans le rôle de Rachel Dawes . Du côté des ennemis de Batman, Heath Ledger joue le nouveau Joker pour un rôle totalement différent de celui de Jack Nicholson dans Batman version Tim Burton. Aaron Eckhart est le nouveau procureur Harvey Dent.

L'acteur a annoncé sa transformation en Double-Face dans The Dark Knight. Cillian Murphy reprend du service dans le rôle de l'Epouvantail . Michael Jai White & Eric Roberts jouent deux membres de la mafia.

Avant que Batman Begins ne soit à l’affiche, le scénariste David S. Goyer avait écrit deux suites qui introduisaient le Joker et Harvey Dent. Sa première intention était que Dent soit défiguré par le Joker lors de son procès dans le troisième film, transformant ainsi le procureur en Double-Face. Goyer, qui a écrit le premier opus, a cité la bande dessinée Batman: The Long Halloween comme la principale influence de son histoire. Tout d'abord dans l'incertitude quant à sa participation comme réalisateur de la suite de Batman Begins, Nolan voulait réinterpréter le personnage du Joker. Le 31 juillet 2006, Warner Bros annonce officiellement le début de la production pour cette suite, intitulée The Dark Knight. Le film est le premier long métrage basé sur l’homme chauve-souris dans le titre duquel le mot Batman est absent.

Après de longues recherches, Jonathan Nolan, le frère du réalisateur et co-scénariste, a suggéré que les deux premières apparitions du Joker, publiées dans le premier numéro de Batman de 1940, soient retenues comme influences cruciales. Jerry Robinson, un des co-créateurs du Joker, a été consulté sur la nature du super-vilain. Au lieu de se concentrer sur ses origines et son basculement dans la folie, Christopher Nolan a déclaré à MTV News préfèrer représenter l'ascension au pouvoir du Joker afin de ne pas minimiser la menace qu'il représente. Nolan s’est inspiré pour les dialogues du Joker du comic book Batman : The Killing Joke, dans lequel le Joker prétend que n'importe qui peut devenir comme lui étant donné les circonstances.

À l'instar des bandes dessinées, Nolan a voulu transmettre l’idée qu’un défenseur du crime comme Batman attire effectivement le crime à Gotham City et donc la folie. Cette idée fascinante reprise dans le film remet donc en cause la légitimité du chevalier noir. Nolan a aussi voulu donner une vraie dimension à la ville de Gotham City, une ville ayant sa personnalité propre ; dans cette optique il a admis avoir été influencé par le film Heat. Selon Nolan, The Dark Knight prolonge et développe des événements qui se déroulent dans Batman Begins, mettant en avant que les choses doivent empirer avant de s'améliorer. Alors que le thème de la justice par opposition à la vengeance est toujours présent, Christopher Nolan a souligné que Bruce Wayne devient un meilleur détective dans ce second opus, une notion qui n’était pas assez développée auparavant. Il décrit la rivalité entre Bruce Wayne et Harvey Dent, tant pour le cœur de Rachel Dawes que pour l'épuration de la lie de Gotham, comme la colonne vertébrale du film. Il a également choisi de compresser le scénario, incluant la métamorphose de Dent en Double-Face dans The Dark Knight, ce qui donne au film un arc émotionnel que le personnage insensible du Joker ne pourrait offrir.

La conceptrice des costumes Lindy Hemming a qualifié l’apparence du Joker comme reflétant de sa personnalité. Il ne soucie guère de lui-même. Hemming a évité de le dessiner comme un simple vagabond mais a gardé l’image du personnage crasseux, misérable de sorte que lorsqu’on le voit en mouvement, il semble agité et nerveux. Lors de la création du look anarchique du Joker, Hemming s’est inspirée d’artistes controversés tels que Pete Doherty, Iggy Pop ou Johnny Rotten. Heath Ledger décrit son masque de clown, composé de trois pièces de silicone apposées sur la peau, comme une nouvelle technologie permettant d‘appliquer plus rapidement le maquillage des artistes par rapport aux prothèses utilisées habituellement. Le processus prend seulement une heure et donne la réelle impression que l’acteur porte très peu de maquillage.

Les designers ont amélioré le costume de Batman par rapport à celui de Batman Begins en y ajoutant de larges bandes élastiques, pour aider Christian Bale à mettre son costume et suggère une technologie plus sophistiquée. Le costume fut construit à partir de 200 morceaux de caoutchouc, fibre de verre, maille métallique, et nylon. Désormais, le masque de Batman est séparé du cou, ce qui permet à Bale de pouvoir bouger la tête de haut en bas et de gauche à droite. Le masque est aussi équipé de lentilles qui deviennent blanches lorsque Batman déclenche la détection sonar, qui lui permet de voir de nuit et donne à l’homme chauve-souris un regard semblable à celui des comics. Les gants possèdent des lames rétractables qui peuvent être tirées. Le costume original est tout de même porté au début du film. Bien que le nouveau costume soit plus lourd de 3,6 kg par rapport au précèdent, Christian Bale le trouve plus confortable et moins chaud à porter.

Concernant le maquillage de Double-Face, Eckhart a déclaré : «  Je peux vous dire qu’en fait, lorsque vous me verrez, vous devriez être dégoûté. L’interpréter était très amusant pour moi. C’est comme ce que vous ressentez en rencontrant quelqu’un dont le visage a été défiguré ou brûlé par l’acide ». Le superviseur Nick Davis indique que Nolan n’était pas intéressé par un maquillage traditionnel : « Comme le personnage a été gravement brûlé, il voulait qu’on voie la peau et les lambeaux de chair qui avaient disparu, les tendons apparents, le globe oculaire à nu. Seule la technologie numérique permettait d’enlever des parties du visage. » Davis ajoute que durant le tournage des scènes, Eckhart portait deux types de marqueurs sur le visage, des traditionnels et des réfléchissants pour les scènes sombres, afin que chacun de ses mouvements faciaux soit bien visualisé. Eckhart portait aussi un maquillage partiel destiné à montrer où la prothèse numérique devait se terminer. Ce maquillage a par la suite été effacé de l’image, ce qui était plus simple que de tout faire en 3D, affirme Davis.

Le film met en scène un nouveau véhicule : le Batpod ou Batmoto. Nathan Crowley en a conçu six pour les besoins du film. Après la construction, six mois furent nécessaires pour tester la sécurité de la moto. Le Batpod ne se conduit pas avec les mains mais avec les épaules, le conducteur étant pratiquement couché sur la moto. De ce fait les bras sont protègés pas des boucliers. La moto mesure 5,08 mètres et possède de nombreux gadgets tels que les lance-missiles. Les moteurs se situent dans le moyeu des roues.

Durant le mois d'octobre 2006, Robin Higgs qui s'occupe du repérage des lieux de tournage, visite Liverpool. D'autres endroits furent repérés tels que Yorkshire, Glasgow, et une partie de Londres. En août 2006, le producteur Charles Roven avait déclaré que le tournage commencerait en mars 2007.

Lors d'une interview du mois de mai sur USA Today, Christopher Nolan a annoncé qu'une partie de The Dark Knight serait tournée avec des caméras Imax. Il explique qu'il n'y a rien de comparable avec la vision d'un film dans ce format et que le téléspectateur s'immerge plus facilement. Quatre scènes importantes seront tournées sous ce format, dont celle de l'apparition du Joker, incarné par Heath Ledger. Ce sera ainsi le premier film à être tourné en partie en Imax.

Warner Bros a choisi Chicago comme lieu de tournage, où quelques scènes avaient déjà été tournées pour Batman Begins. Le nom de code du film était Rory's First Kiss, mais les journalistes locaux ne tardèrent pas découvrir le vrai titre du film, The Dark Knight. Le tournage débute finalement mi-avril, à Chicago, pour des scènes d'intérieur et d'extérieur, incluant une scène d'hélicoptère. En mai 2007, le tournage continue au Royaume Uni à Londres précisément. Début juin 2007, l'équipe de tournage retourne à Chicago pour une durée de 13 semaines et se poursuit dans cette ville mythique jusqu'à la fin du mois de septembre.

La production du film génère 45 millions de dollars à l'économie de la ville de Chicago ainsi que des milliers d'emplois. D'après l'acteur Michael Caine, des scènes du film sont aussi tournées à Los Angeles, Baltimore et Hong Kong pour ses hauteurs vertigineuses.

Heath Ledger décède le 22 janvier 2008, avant même la sortie du film au cinéma.

Hans Zimmer et James Newton Howard, qui avaient déjà travaillé sur Batman Begins, ont composé la musique du film The Dark Knight. Zimmer avait dit dès le départ que le thème principal de Batman avait été volontairement introduit à la fin du premier film de la saga Nolan, et qu’il s’étofferait dans la suite du film en même temps que le personnage évoluerait. Zimmer et Howard réalisèrent que créer un thème héroïque qu'un spectateur pourrait chantonner ignorerait la complexité et l'obscurité du personnage. Du fait que le thème héroïque est audible que deux fois, au début du film, pour créer ce que Zimmer décrit comme une diversion, une sorte de préfiguration musicale d‘un évènement futur dans le film.

La composition commenca avant le début du tournage. Pendant le tournage, Nolan reçut de Zimmer un Ipod avec 10 heures de musique enregistrée destinée au film, et les mémorisa. Les neuf minutes de musique introduisant le Joker s’articulent sur seulement deux notes, Ré et Do. Zimmer compare aussi bien ce style de musique à celui du groupe allemand Kraftwerk, que son travail avec des groupes comme The Damned.

Quand Ledger décéda en janvier 2008, Zimmer se demanda pendant un moment s’il fallait recommencer la partie musicale consacrée au Joker. En hommage à l’acteur, Zimmer décida ne pas la modifier. Selon lui, la musique doit représenter la philosophie d’anarchie que le Joker manifeste dans la ville. Il ne pouvait pas se permettre d’adoucir la musique et compromettre l’énorme performance de Ledger. Un avis que partage Howard. D’après lui, la performance de Ledger est tellement électrisante que le mieux à faire était d’honorer son personnage en créant la musique qui lui convienne le mieux. Alors que Zimmer se concentra sur le personnage du Joker, Howard composa les musiques consacrées à Harvey Dent, plus belles et élégantes.

Le premier teaser (aperçu) anglophone est projeté au cinéma pour la première fois le 27 juillet 2007 à l'occasion de la sortie de Les Simpson - Le Film, ainsi qu'à la convention du Comic-Con à San Diego. Le teaser ne propose aucune image du film, mais une discussion entre Bruce Wayne et son majordome Alfred, ainsi que les intentions réelles du Joker. Le même jour, la vidéo est disponible sur le web. Quant à la première bande-annonce du film, elle est visible aux États-Unis le 14 décembre 2007, le jour de la sortie en salles de Je suis une légende, un autre film des studios Warner Bros. Une première affiche du film est dévoilée le 5 décembre 2007 sur le net. Le 14 décembre, les deux affiches officielles internationales sont révèlées. La première met en avant Batman et la deuxième son pire ennemi le Joker. Il est désormais possible de découvrir la bande-annonce en VO ici. Le 18 décembre 2007, c'est au tour de la version française de faire son apparition sur la toile, ici. Le lundi 5 mai 2008, la deuxième bande-annonce est révélée ici.

En 2008, un grand nombre de produits dérivés vont être commercialisés, tels que des jouets incluant un nouveau véhicule, des figurines de Batman, du Joker, de l'Epouvantail ou du procureur Harvey Dent, des costumes, un jeu vidéo, et même un jeu de cartes UNO. Mattel devrait aussi commercialiser une Batmobile et un Batpod radio-commandés sous la marque Tyco Rc.

Prévues pour le 9 décembre 2008 en Amérique du Nord , quatre éditions du film seront proposées aux acheteurs américains : DVD simple, double DVD, Blu-Ray, et Blu-Ray en version Collector. La version Blu-Ray comportera deux disques. En plus du film, le premier disque comprendra un documentaire intitulé Gotham Uncovered : Creation of a Scene où Christopher Nolan et ses collaborateurs dévoileront tous les secrets de tournage sur les cascades, le tournage en Imax, ainsi le nouveau costume de Batman. L'autre disque inclura des bonus tels que les gadgets de Batman, la caractérisation du personnage principal, les 6 épisodes du journal télévisé fictif Gotham Cable ou encore des galeries photos. Le film sera présenté en 1080p dans son format d'origine 2.40, accompagné d'une version originale en 5.1 Dolby TrueHD, Dolby Digital 5.1 et 2.0. Les langues françaises et espagnoles seront présentes également en 5.1. Le film sera sous-titré en anglais, français et espagnols. The Dark Knight sera le premier long métrage des studios Warner Bros à proposer BD-Live, un système qui permet de télécharger et envoyer des contenus sur Internet. En France, trois éditions sont programmées: le DVD simple, le DVD Collector et une version Blu-Ray, qui paraîtront le 13 février 2009.

The Dark Knight a été majoritairement bien reçu par la presse internationale. Sur plus de 250 critiques récoltées par le site Rotten Tomatoes, le film obtient 94 pour cent de critiques positives, avec une note moyenne de 8.5/10. En comparaison, Batman Begins avait obtenu 84% de critiques positives en 2005 pour une note moyenne de 7,6/10.

Un journaliste du Chicago Sun-Times décrit The Dark Knight comme « un film tourmenté qui fait un bond au-delà de ses origines », comme « une tragédie captivante ». Le quotidien américain fait aussi l'éloge des performances de ses acteurs, de sa direction, ainsi que de son scénario. Il ajoute que The Dark Knight « redéfinit les possibilités des films issus des comic-book ». Le journaliste déclare que la « performance clé » du film est celle de Heath Ledger, s'interrogeant même sur la possibilité que l’acteur australien, décédé en janvier 2008, recoive un Oscar à titre posthume. Un avis que partage le New York Times qualifiant la performance de Ledger de chef d’œuvre. Le site E!Online compare même cette performance à celle d’Anthony Hopkins dans Le Silence des agneaux qui lui valut l'Oscar du meilleur acteur en 1991.

Mais l’atout du film ne se résume pas seulement à une seule bonne performance. En effet, le magazine Empire surnomme le réalisateur Christopher Nolan de «premier fournisseur de superproduction intelligente» et son œuvre se montre à la hauteur de la « performance monumentale de Heath Ledger». La critique du journal Los Angeles Times décrit The Dark Knight comme un film très proche de la mythologie Batman, « avec des thèmes plus sombres qu’à l’accoutumé qui ont des incidences sur la façon dont nous vivons aujourd’hui » . Le New York Times va encore plus loin en qualifiant The Dark Knight le long métrage le plus sombre et le plus profond des films du genre comics, Batman Begins inclus. L’engouement est le même pour les spectateurs. En moins d’une semaine, le film obtient plus de 115 000 votes sur le site IMDb. Il est classé désormais comme le troisième meilleur film de tous les temps, derrière Le Parrain et Les Evadés sur 261 000 votes. Pendant le mois de septembre 2008, le magazine Empire publie un classement des 500 meilleurs films de tous les temps établi par 10 000 lecteurs du magazine, 150 réalisateurs américains, et 50 critiques de film. The Dark Knight est classé 15ème meilleur film de tous les temps, et tout simplement le meilleur des films produits au XXIème siècle.

En France, The Dark Knight a été globalement bien accueilli par les critiques. En effet, le film obtient un bon score de 3 étoiles sur 4 (note de 3,01 /4) sur le site Allociné, qui récolte un certain nombre de critiques de la presse française. Le film est « une œuvre quasi parfaite et totalement originale » pour le Journal du Dimanche , « passionnant, ambigu, voire dérangeant » pour CinéObs , interprété par des acteurs de « qualité » pour Le Monde. Le magazine Premiere dénote cependant une certaine difficulté à la compréhension du film due à la « multiplicité des personnages ». Chez les spectateurs, The Dark Knight a obtenu la note maximale de 4 étoiles sur Allociné pendant ses premiers jours de sortie. Il est aujourd'hui à 3 étoiles critiques spectateurs (note de 3,48 /4) .

En Amérique du Nord, le film The Dark Knight règne sur le box-office pendant 4 semaines en alignant de nombreux records, jusqu'à devenir en un mois le deuxième plus gros succès de tous les temps sur le territoire américain derrière Titanic. En France, le film réalise un bon démarrage le jour de sa sortie avec 253 858 entrées pour 820 copies en battant le précèdent opus et en faisant le deuxième meilleur démarrage de 2008 pour un film américain derrière le film Hancock. La première semaine de sortie, The Dark Knight se place en tête du box office français avec 1 271 688 entrées et réalise ainsi le quatrième meilleur démarrage de 2008. Il reste premier du box-office pour sa deuxième, troisième et quatrième semaine d'exploitation française.

En haut



Jake Gyllenhaal

Jake Gyllenhaal avant la première de Preuve irréfutable.

Jacob Benjamin Gyllenhaal, plus connu sous le nom de Jake Gyllenhaal, est un acteur américain né le 19 décembre 1980, à Los Angeles.

Il baigne dans le cinéma depuis sa plus tendre enfance puisque son père, Stephen Gyllenhaal, est un réalisateur et sa mère, Naomi Foner Gyllenhaal, est scénariste (nommée aux Oscars en 1989). Sa sœur, Maggie, est également une actrice reconnue qui joue à ses côtés dans Donnie Darko et dans A Dangerous Woman. Sa marraine n’est autre que Jamie Lee Curtis.

Jake descend donc du côté paternel de la famille Gyllenhaal, appartenant à la noblesse suédoise, et du côté maternel, de la famille Achs, des juifs-américains de New York. Jake a été élevé dans la religion juive et a passé sa Bar Mitzvah dans un refuge pour SDF selon le souhait de ses parents, afin qu’il prenne conscience de son mode de vie privilégié.

Jake a passé son diplôme de fin d’études secondaires au lycée de Harvard-Westlake en 1998 et a étudié pendant deux ans à l’Université de Columbia, avant de quitter les études pour mieux se consacrer à sa carrière d’acteur.

Il a fait ses débuts à l’écran à l’âge de 11 ans, où il jouait le fils de Billy Crystal dans City Slickers. Mais c’est en obtenant le rôle-titre de Donnie Darko, dans le film désormais devenu culte, qu’il a véritablement été révélé. Cette interprétation — d’un adolescent schizophrène pris d’hallucinations — a été encensée par les critiques, et lui a même rapporté une nomination aux Independent Spirit Awards.

Rapidement, il s’est établi comme une des étoiles montantes d’Hollywood, en enchaînant des rôles atypiques dans des longs-métrages tels que Lovely and Amazing, Bubble Boy, et The Good Girl, où il partageait l’affiche avec Jennifer Aniston. Toujours en 2002, il a fait ses débuts au théâtre, dans la pièce londonienne de Kenneth Lonergan, This is Our Youth, qui a également enthousiasmé les critiques.

En 2004, il était à l’affiche du Jour d’après (The Day After Tomorrow), aux côtés de Dennis Quaid, qui devint un énorme succès commercial. C’est, à ce jour, sa seule apparition dans une superproduction hollywoodienne. L’année 2005 s’est avérée être chargée pour le jeune acteur, où il a tourné trois films : Preuve irréfutable, avec Anthony Hopkins et Gwyneth Paltrow ; Jarhead – La Fin de l’innocence, réalisé par Sam Mendes, et enfin Le Secret de Brokeback Mountain, réalisé par Ang Lee, où il interpètre le rôle d'un cow-boy gay, Jack Twist au côté de Heath Ledger. Ce dernier a connu un succès critique et public retentissant, faisant de Jake un des acteurs les plus prometteurs de sa génération. Sa performance lui a permis de remporter le BAFTA du meilleur second rôle ainsi qu'une nomination aux Oscars dans cette même catégorie. Dans Zodiac, réalisé par David Fincher, il incarnera Robert Graysmith, auteur du best-seller Zodiac. En 2008, il rejoint le casting du thriller américain Rendition de Gavin Hood avec Reese Witherspoon (sa petite amie actuelle), Meryl Streep et Alan Arkin.

Sa vie privée a été intensément médiatisée, en raison de sa relation amoureuse de deux ans avec l’actrice Kirsten Dunst. C’est grâce à sa sœur Maggie qu’il a rencontré la jeune actrice, ils ont entamé une relation en septembre 2002 avant de rompre en juillet 2004. Il devait d’ailleurs remplacer Tobey Maguire dans le rôle de Peter Parker pour Spider-Man 2, mais celui-ci est finalement revenu sur sa décision. Jake faisait aussi partie des huit derniers candidats sélectionnés pour interpréter Bruce Wayne dans Batman Begins, mais le rôle a, au final, été confié à Christian Bale.

Jake a sympathisé récemment avec l’acteur Austin Nichols et avec de nombreuses actrices. Il déclare cependant dans une interview à Oprah Winfrey qu’il est toujours célibataire. Il compte parmi ses amis proches les actrices Natalie Portman, Bryce Dallas Howard, Adam Levine, leader des Maroon 5 (qu’il a connu dès l’école maternelle) et Peter Sarsgaard, le petit ami de sa sœur et son partenaire dans Jarhead.

Il est le parrain de Mathilda, la petite fille de ses co-stars du Secret de Brokeback Mountain, Heath Ledger (décédé début 2008) et Michelle Williams.

Il vit actuellement avec Reese Witherspoon de 4 ans son ainée.

En haut



Source : Wikipedia