Hautes-Alpes

3.3792016806789 (952)
Posté par woody 16/03/2009 @ 20:17

Tags : hautes-alpes, provence-alpes-côte d azur, france

Dernières actualités
Hautes-Alpes: un corps rerouvé - Le Figaro
Le corps sans vie d'un homme de 45 ans a été retrouvé aujourd'hui au fond d'un ravin de la montagne de Panacelle sur la commune de Guillestre, dans les Hautes-Alpes. Une enquête de gendarmerie est en cours pour connaître les circonstances...
Assises des Hautes Alpes : Un an de prison ferme et 4 ans de ... - Alpes 1
Le verdict est tombé ce soir devant les Assises des Hautes Alpes. Les faits remontaient à février 2000, Charlotte accuse Sylvain, de l'avoir violée et frappée au visage à Orcières. Elle avait déposé plainte en 2006 seulement. L'homme écope également de...
Chiffres mitigés de la délinquance dans les Hautes Alpes - Alpes 1
Au mois d'avril gendarmes et policiers ont constatés + 11% de faits de délinquance générale. Baisse par contre de la délinquance de proximité (-16%) Ces deux indicateurs sont en légère baisse si l'on prend en compte les 4 premiers mois de l'année....
Le budget des routes a explosé cet hiver dans les Hautes-Alpes - Alpes 1
En hausse de 40 % 376 agents répartis dans les 11 maisons techniques que comptent les Hautes-Alpes ont été mobilisés. Bilan établi hier par le département depuis Gap Foire Expo. Marcel Cannat, vice-président du conseil général des Hautes-Alpes en...
Vacances astronomique dans les Hautes-Alpes - I-Voyages
Les Hautes-Alpes sont un territoire de vallées et de gorges, de grands espaces, de montagnes et de lacs, apprécié pour son cadre naturel unique qui se révèle être un lieu privilégié pour la pratique et la découverte de l'astronomie....
Les événements de l'été au Pays des Ecrins dans les Hautes-Alpes - Categorynet.com (Communiqué de presse)
. la 4ème édition du "Vallouise Tourisk Trophy", un enduro de 2 jours avec reconnaissance le samedi et spéciales chronométrées le dimanche avec plus de 1300 m de dénivelé négatif. . la 3ème édition de "Vélo pour Tous les Traces" le samedi à la station...
Une affaire d'infanticide jugée devant la Cour d'Assises des ... - Alpes 1
Après deux affaires de viol, la cour d'Assises des Hautes-Alpes est amenée à examiner une affaire d'infanticide aujourd'hui et demain. Sur le banc des accusés : une jeune femme de 22 ans, accusée d'avoir tué son enfant nouveau-né....
L'amour est dans le pré : début de la saison 4 le 15 juin - Voici
Dans le premier épisode, vous allez découvrir Denis, 41 ans, éleveur de bovins en Vendée, Corinne, 27 ans, viticultrice en Charente-Maritime, Jean-Pierre, 37 ans, éleveur de brebis dans les Hautes-Alpes, Christian, 47 ans, éleveur porcin dans le Tarn,...
Immobilier : baisse mesurée des prix dans les Hautes-Alpes en 2008 - Alpes 1
Les prix de l'immobilier en baisse en 2008 dans les Hautes-Alpes. Selon la chambre des notaires des HA qui dévoile son observatoire aujourd'hui, les prix de vente des maisons anciennes ont baissé de 0,9 % en 2008 contre 1,5 en France....
Une randonneuse succombe à ses blessures - La Provence
Une randonneuse de 60 ans domiciliée dans le Doubs n'a pas survécu hier à ses blessures après une chute estimée à près de 300 m depuis un sentier d'altitude situé dans le massif des Cerces sur la commune de Monêtier-les-Bains (Hautes-Alpes)....

Hautes-Alpes

Localisation des Hautes-Alpes en France

Le département des Hautes-Alpes (05) est un département français de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les Hautes-Alpes sont l'un des 83 départements créés le 4 mars 1790, en application de la loi du 22 décembre 1789. Il fut constitué de la partie sud-est du Dauphiné et du nord de la Provence.

À la création du département, les communes de La Grave et de Villar-d'Arêne (val de Romanche) réclamèrent leur rattachement aux Hautes-Alpes parce qu'elles espéraient bénéficier ainsi du statut avantageux des Escartons du Briançonnais.

Le département des Hautes-Alpes est occupé par l’Italie fasciste de novembre 1942 à septembre 1943.

Les Hautes-Alpes sont entourées par les départements des Alpes-de-Haute-Provence, de la Drôme, de l'Isère et de la Savoie ainsi que par l'Italie.

Il ne comprend que quatre agglomérations qui peuvent être véritablement qualifiées de villes, Gap, Briançon, Embrun (autrefois sous-préfecture, jusqu'en 1926), et Veynes.

On y trouve la commune la plus haute d'Europe, Saint-Véran, village situé à 2 042 m d'altitude. De plus, Gap est la préfecture la plus élevée de France, et Briançon (1 326 m) la ville la plus élevée de l’Union européenne.

C'est un département très montagneux, le plus haut de France (altitude moyenne la plus élevée, plus du tiers de la surface dépasse 2 000 m). Elle varie de 430 m dans le Buëch à 4102 m (Barre des Ecrins). C'est aussi le département avec le réseau routier le plus élevé, avec une altitude moyenne de l'ordre de 1 000 m.

Le tourisme est la principale activité du département : 80 % du PIB des Hautes-Alpes provient du tourisme. La fréquentation se répartit l’hiver entre les stations de ski de moyenne et grande taille, telles que Serre Chevalier avec un domaine alpin de 250 km ou Vars, Risoul, Montgenèvre, Puy-Saint-Vincent, Orcières-Merlette, SuperDévoluy et La Joue du Loup, et beaucoup d'autres de taille plus modeste réduite à un ou plusieurs villages (Céüze, Réallon, Ancelle, Saint-Michel-de-Chaillol, Laye...), et l’été entre la fréquentation des cimes (randonnée pédestre ou équestre, alpinisme) et des rives du lac de Serre-Ponçon (toutes activités nautiques et aquatiques).

Le massif des Écrins, avec la vallée de Vallouise ou le Queyras, protégés par leur statut de parc national et de parc naturel régional, sont des sites privilégiés pour l'alpinisme et la randonnée de haute et moyenne montagne.

La Durance, ses principaux affluents et d'autres torrents offrent de nombreuses possibilités pour les amateurs de rafting ou de kayak.

Les communes de Tallard et Saint-Crépin avec leurs aérodromes attirent les pilotes de vol à voile ainsi que les parachutistes.

On y trouve également quelques sites historiques comme les forteresses de Mont-Dauphin et Briançon, Fort Queyras, des sites archéologiques comme les mines d'argent du Vallon du Fournel à l'Argentière-la-Bessée, des monuments historiques du Patrimoine religieux, comme l'Abbaye Notre-Dame de Boscodon, du XII° siècle, des villages de montagne typiques comme Saint-Véran, Névache ou Dormillouse, hameau accessible seulement à pied dans la zone centrale du Parc national des Écrins.

Selon le recensement général de la population, 45,4 % des logements disponibles dans le département sont des résidences secondaires.

Ce tableau indique les principales communes des Hautes-Alpes dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10 % des logements totaux.

Les habitants des Hautes-Alpes sont les Haut-Alpins (ou Hauts-Alpins).

La population des Hautes-Alpes s'élevait en 2005 à 132 000 habitants selon une estimation de l'INSEE. Le département fait ainsi parti des plus faiblement peuplés de France.

Après avoir atteint un minimum aux environs de 1960, la population s'accroît depuis lors régulièrement.

Cette croissance profite surtout à la commune de Gap, qui regroupe près de 30% des habitants du département. Elle est également significative dans la plupart des communes de la vallée de la Durance et des deux Buëch.

971 Guadeloupe · 972 Martinique · 973 Guyane · 974 La Réunion Les départements d’outre-mer ont également le statut de région (à département unique).

En haut



Vars (Hautes-Alpes)

Blason Vars.svg

Vars est une commune française, située dans le département des Hautes-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Elle est connue comme station de sports d'hiver.

Ses habitants s'appellent les Varsincs.

Vars est une commune alpestre située sur l'axe qui relie les communes de Guillestre et de Barcelonnette, par le col de Vars à 2 108 m. Du haut du col, en regardant vers le sud, il est possible de distinguer les gorges de l'Ubaye.

La commune est composée de quatre hameaux : Saint-Marcelin (altitude : 1 500 m), Sainte-Marie (altitude : 1 650 m), Sainte-Catherine (altitude : 1 750 m) et Les Claux. Ce dernier hameau, qui constitue le cœur de la station de ski actuelle, s'étage entre 1 800 m et 1 950 m.

Vars se situe aux portes du Parc naturel régional du Queyras. Une partie de la commune, la réserve du Val d'Escreins, une des premières réserves municipales de France créée en 1664, est intégrée au parc depuis 1977.

A 3 385 m d'altitude, la Font Sancte est à la fois le point culminant de la commune et du parc régional du Queyras.

Vars constitue, avec Risoul, le domaine de la Forêt Blanche entre 1 650 m et 2 780 m d'altitude . Ce domaine compte environ 180 kilomètres de pistes, plus de 100 pistes et environ 55 remontées mécaniques dont 1 télécabine, 1 télépulsé et 7 télésièges débrayables.

La population de Vars n'a cessé de décroître depuis le milieu du XIXe siècle. Cette chute s'explique principalement par l'abandon des zones rurales pendant la révolution industrielle et plus particulièrement par l'abandon des activités pastorales.

Vars connait une croissance démographique importante vers le milieu du XXe siècle, date à laquelle les activités touristiques se sont largement développées. Elle atteignit alors près de 1 000 habitants.

Cette démographie s'accroît considérablement durant l'hiver avec l'arrivée des saisonniers et des vacanciers.

Saint-Marcellin est le village le plus ancien de la commune. On y pratiquait principalement des activités pastorales qui ont majoritaierment disparu au profit d'activités touristiques. Les activités pastorales demeurent toujours, principalement sur le flanc sud aux environs de Sainte-Catherine. La commune s'est ensuite étendue vers Sainte-Marie et Sainte-Catherine. C'est à partir de ce premier hameau qu'ont été construites les premières remontées mécaniques et les premiers hôtels, créés pour la plupart dans les anciens chalets. Enfin, à partir de 1962, Les Claux ont été construits autour des activités sportives et principalement du ski alpin. Aujourd'hui, les villages historiques ne se développent plus au profit des Claux qui continue sa croissance vers le col.

Hannibal, son armée et ses éléphants de combat auraient aussi passé le col de Vars lors d’une expédition militaire réussie vers l’Italie, en 218 av. J.-C.. Les Romains, ayant appris cette invasion par le col de Vars, firent alors demi-tour, alors qu'ils étaient en chemin vers Espagne, pour rentrer vers leur pays natal et finalement perdre une des nombreuses batailles menées contre Hannibal. Les plus récentes recherches décrivent aujourd'hui ce passage comme improbable, le franchissement des Alpes aurait en effet été effectué par les vallées de l'Isère, de l'Arc (Maurienne) puis par un col proche de l'actuel plateau du Mont-Cenis.

Du Ier siècle av. J.-C. jusqu'à nos jours, Vars reste un lieu de passage déterminant entre la France et l'Italie. Ainsi, ses habitants verront s'y succéder de nombreuses batailles. Les Sarrasins sont chassés des Hautes Alpes au Xe siècle. Les armées de François Ier sont passées par le col de Vars pour attaquer l'Italie et gagner la bataille de Marignan en 1515.

A la fin de même siècle, le duc de Lesdiguières, futur connétable de France sous le règne d'Henri IV, y bat le duc de Savoie qui se résout à battre en retraite. Au cours des siècles, la vallée sera plusieurs fois incendiée en représailles par les armées du duc de Savoie. Les Vaudois puis les protestants, dont la présence est très importante, seront persécutés jusqu’au XIXe siècle avec le rétablissement de la liberté de culte.

La principale activité de Vars réside dans le ski alpin dont le domaine skiable s'agrandit fréquemment. La modernisation du parc de remontées mécaniques, le recours à l'enneigement artificiel, l'organisation d'évènements fédérateurs pour la jeunesse (Coupe du monde de snowboard, X-Games, ...) sont aujourd'hui les principaux investissements de la station.

Malgré un abandon progressif ces derniers années, Vars reste un site majeur pour le ski de vitesse ou kilomètre lancé (KL). Sur une pente raide (maximum de 98%, soit un angle proche de 45°), des skieurs s'élancent dans le but d’atteindre la vitesse la plus élevée possible. Vars a ainsi détenu pendant quelque temps le record du monde de l'épreuve (Philippe Billy, 243,902 km/h, 1997).

Soucieux de diversifier ses activités, Vars développe depuis la fin des années 1990 de nombreux sports comme le ski nordique ou les sports estivaux à l'instar de la randonnée, de l’accrobranche® ou du VTT.

Propice au cyclisme, le col de Vars a été franchi lors d'étapes parfois décisives du Tour de France.

En haut



Embrun (Hautes-Alpes)

Blason Embrun.svg

Embrun (en occitan Ambrun) est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Embrunais.

Dominant la Durance et accrochée sur son roc, la vieille cité d'Embrun doit l'origine celte de son nom à sa position, (Ebr : eau et Dun : forteresse, colline).

Située dans une zone de transition géographique formée par la vallée de la Durance d'une part et ses deux versants culminants autour de 3000 m d'autre part, Embrun, 870 m, bénéficie d'un climat parmi les plus secs et ensoleillés des Alpes. C'est la raison pour laquelle on la surnomme à juste titre la « Nice des Alpes », à cause de son climat tempéré. Embrun est aussi entourée de montagnes, de nature préservée - la commune est incluse dans la zone périphérique du parc national des Écrins - et de stations de sports d'hiver équipées (Les Orres, Risoul-Vars, Réallon, Crévoux).

À mi-chemin entre Gap et Briançon, Embrun est un point de passage obligé pour aller du sud au nord du département.

Embrun est la capitale des Caturiges. Les Caturiges, dont le nom signifie « rois du combats », étaient clients des Voconces.

Après la conquête romaine, la ville gallo-romaine placée sur la via Cottia aux abords de l'oppidum d'Eburodunum, qui occupait approximativement la place de l'archevêché et de la cathédrale, devient la capitale de civitas sous le nom d’Ebrodunensium, rattachée à la province romaine des Alpes-Maritimes.

Siège d'un évêché fondé par saint Marcellin d'Embrun, originaire d'Afrique du Nord, au IVe siècle, archevêché plus tard, lorsque Embrun devint capitale de la province des Alpes-Maritimes, sous Dioclétien.

L’archevêque-prince d'Embrun était primitivement seul maître de la ville ; le comte de Provence en 1160, le Dauphin en 1210 et 1247, héritiers du comté d'Embrun, lui imposèrent un condominium et opposèrent au beau donjon carré du prélat, la Tour Brune, un château hors des murs, sur le roc, dont il ne reste que la base d'une tour du XIIIe siècle, la construction des fortifications bastionnées ayant occasionné la destruction du reste.

Une commune bourgeoise, régie par des coutumes assez égalitaires en matière fiscale (le tiers état et la noblesse étaient égaux devant l'impôt), s'organisa fort anciennement avec le soutien du clergé, chassa le baile du comte, affirma ses libertés qui, réduites en 1258, étaient encore notables en 1789.

Les Templiers possédaient une maison à Embrun, établissement secondaire qui dépendait d’une commanderie.

Elle fut réunie à la France en 1589. La ville est assiégée par le duc Victor-Amédée II de Savoie à partir du 6 août 1692, prise le 16 car à court de munitions et livrée au pillage. On y comptait sept paroisses ; trois ont été supprimées au XVIe, deux au XVIIIe, une au XIXe. La splendide cathédrale demeure sa seule église, mais l'on y voit aussi la chapelle du couvent des Cordeliers du XIIIe siècle, mutilée, mais où de belles fresques ont pu être restaurées ; un couvent de la Visitation ; un collège des jésuites, un hôpital.

La citadelle fut déclassée en 1872. Les murailles de la ville, qui n’entouraient que le sommet de la cité épiscopale, sont rasées avec l’arrivée du chemin de fer, en 1882.

La ville connaît un nouvel essor avec le chantier du barrage de Serre-Ponçon à la fin des années 1950 et à la création du lac. La construction du barrage a nécessité le déblaiement de plus de trente millions de tonnes de matériaux, la déviation de 15 km de voie ferrée et environ 50 km de routes, la construction d'un pont, le déplacement et la reconstruction de deux villages submergés par la retenue d'eau (1 200 millions de m³) : Savines et Ubaye.

Classée, la tour est un donjon carré du XIIe siècle.

Créé en 1984, l'Embrunman est un triathlon longue distance qui se court le 15 août. L'épreuve est réputée être une des plus dure du monde avec 3 800 m de natation dans les eaux froides du lac de Serre-Ponçon, 188 km de cyclisme dont le franchissement du col d'Izoard et se termine par un marathon où la dénivelée n'est pas négligeable.

En haut



Serres (Hautes-Alpes)

Serres (Hautes-Alpes) 1.JPG

Serres est une commune française, située dans le département des Hautes-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Durant les guerres de religion, le capitaine huguenot Montbrun met le siège devant la ville le 27 avril 1574, qui capitule après la bataille de La Bâtie-Montsaléon (8 mai).

En haut



Rousset (Hautes-Alpes)

Carte de localisation de Rousset

Rousset est une commune française, située dans le département des Hautes-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

En haut



Intercommunalités des Hautes-Alpes

Le département des Hautes-Alpes compte 20 communautés de communes regroupant 170 communes sur les 177 du département.

En haut



Anciennes communes des Hautes-Alpes

Cette page retrace toutes les anciennes communes du département des Hautes-Alpes qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom.

La liste ne contient pas les simples modifications du territoire d'une commune (passage d'un hameau d'une commune à une autre, par exemple).

L'information avant 1943 peut être incomplète.

Liste des communes ayant, ou ayant eu (en italique), suite à une fusion, le statut de commune associée.

En haut



Source : Wikipedia