Haute-Savoie

3.4084600132126 (1513)
Posté par marvin 30/03/2009 @ 05:15

Tags : haute-savoie, rhône-alpes, france

Dernières actualités
Haute-Savoie: un Tunisien poignardé - Le Figaro
Un ressortissant tunisien âgé d'une soixantaine d'années a été mortellement poignardé dans un foyer à Scionzier (Haute-Savoie) par un individu, actuellement en fuite. Le corps de cet homme, qui vivait dans ce foyer depuis une quarantaine d'années,...
Un Tunisien assassiné en Haute-Savoie - Europe1
Un ressortissant tunisien d'une soixantaine d'années a été tué à coups de couteau mardi soir dans le foyer de Scionzier, en Haute-Savoie, où il résidait depuis 37 ans. Un Tunisien âgé d'une soixantaine d'années a été mortellement poignardé mardi soir...
Haute-Savoie : la crise du décolletage - Lutte Ouvrière
De son côté, le Conseil général de Haute-Savoie se fend d'une nouvelle subvention au pôle de compétitivité Arve Industries, pôle qui n'a servi qu'à syphonner des aides publiques vers les intérêts privés. Il reviendra donc aux travailleurs,...
Charles Pasqua aux juges: "mon honneur est entre vos mains" - AFP
PARIS (AFP) — L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua, poursuivi en appel à Paris dans l'affaire de financement électoral illégal liée à la revente du casino d'Annemasse (Haute-Savoie), a déclaré mercredi aux juges: "mon honneur est entre vos...
MISS HAUTE SAVOIE Artémise Gallay couronnée - Le Dauphiné Libéré
C'est Artémise Gallay de Valleiry qui fut proclamée Miss Haute-Savoie, Élise Leger de Meythet 1ere dauphine, Anne Brauer de Rumilly 2e dauphine, Océane Marchand de Sallanches miss sympathie et Marion Baumard miss élégance....
Loto : le gagnant aux 19 millions a touché son chèque - Le Parisien
Un habitant de Haute-Savoie a touché ce mercredi le plus gros gain du loto français, en empochant la rondelette somme de 19 millions d'euros... soit 19 siècles de Smic ! Ce joueur de Haute-Savoie, qui a tenu à garder l'anonymat, avait été le seul à...
Fiche du site : Usinage Vallée de l'Arve - Haute Savoie - Le décolletage et industries
Description : Entreprise de décolletage de précision de la vallée de l'arve en haute savoie, retrouvez les entreprises de décolletage de précision de la vallée de l'arve en haute savoie, haut lieu technologique de l'usinage de précision - La technic...
Dix-sept brebis victimes de l'attaque d'un loup en Haute-Savoie - swissinfo.ch
Grenoble - Dix-sept brebis, victimes de l'attaque d'un loup, ont été retrouvées mortes à Entremont, en Haute-Savoie. Trois autres ont également été blessées par le canidé. Les bêtes se trouvaient pourtant dans un parc grillagé à proximité d'habitations...
L'ECOLE ESTIVALE DE PEINTURE en pleine nature - Festiv.net
Deux artistes de renommé internationale en partenariat avec la municipalité de Saint-Sigismond vous invite à découvrir les paysages de la Haute-Savoie autrement, en travers de vos œuvres. Ateliers de paysage en pleine nature avec enseignement...
Le loup : indésirable en Haute-Savoie ? - Echo-Nature
C'est à ce titre qu'une louve a été abattue dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 mai, sur la commune du Petit Bornand en Haute-Savoie. A la suite de plusieurs attaques sur des troupeaux, observées dans cette région, des tirs de prélèvement à...

Haute-Savoie

Haute-Savoie en Rhône-Alpes

Le département de la Haute-Savoie est un département français faisant partie de la Région Rhône-Alpes.

Le département de la Haute-Savoie a fait partie jusqu'en 1860 d'un État indépendant constitué et gouverné depuis le XIe siècle par la Maison de Savoie. Cette famille de grands féodaux avait fondé sa puissance sur le contrôle des routes et des cols à travers les Alpes, son association particulièrement avec la maison de Bourgogne, avec la papauté, avec les empereurs germaniques et même avec le royaume de France à qui elle a donné plusieurs de ses fils et de ses filles.

Bloqué à l'ouest par la puissance des rois de France, le comté puis le duché de Savoie, a déplacé son centre d'intérêt vers le Piémont et toute l'Italie du Nord, jusqu'à devenir avec le royaume de Piémont-Sardaigne, l'élément prépondérant de l'unité italienne.

Le département de Haute-Savoie a été créé en 1860, suite au Traité de Turin et après le plébiscite de rattachement, à partir de la partie nord de la Savoie, rattachée à la France. C'est l'un des derniers grands territoires métropolitains ayant rejoint la France. Elle a gardé de son histoire et de sa position frontalière à la jonction de trois pays, un particularisme local, une langue vernaculaire riche et une fraternité marquée avec le Val d'Aoste et la Suisse romande.

Le département de la Haute-Savoie est occupé par l’Italie fasciste de novembre 1942 à septembre 1943.

Voir l'article sur le duché de Savoie et les États de Savoie pour l'histoire antérieure à 1860.

Le département de la Haute-Savoie n'a pas de blason officiel. Le blason ci-contre est celui de l'ancien duché, et est utilisé par tradition dans l'ensemble de la région Savoie, (Départements Savoie et Haute Savoie). Le type de panneau ci-contre se rencontre aussi bien en Savoie qu'en Haute Savoie.

Le blason ci contre est une proposition crée par Robert Louis mais, qui, pas plus que le blason traditionnel, n'a fait l'objet d'une décision d'adoption officielle.

Notons le graphisme "symétrique" à son homologue savoyard (à droite).

La Haute-Savoie fait partie de la Région Rhône-Alpes. Elle est limitrophe des départements de l'Ain et de la Savoie, ainsi que des cantons de Genève, de Vaud et du Valais en Suisse et du Val d'Aoste en Italie. Une partie de la frontière avec la Suisse est matérialisée par le lac Léman.

La Haute-Savoie accueille neuf réserves naturelles : Aiguilles rouges, Carlaveyron, Vallon de Bérard, Les Contamines-Montjoie, Passy, Sixt-Passy, Roc de Chère, Bout du lac, Delta de la Dranse.

La Haute-Savoie est marquée par une activité sismique particulière et le département est classé en « zone de sismicité non négligeable » pouvant aller jusqu'à la destruction de bâtiments avec des séismes de magnitude 6 (voire 6,5 ou même 7).

Aujourd'hui en zone montagneuse, le territoire se trouvait à l'ère secondaire sous la mer dans un vaste golfe. La formation de l'Arc alpin a donc laissé sur son passage plusieurs failles actives. Les Alpes sont une montagne jeune d'un point du vue géologique et continuent leur élévation.

La végétation naturelle s'étage en fonction de l'altitude et de l'exposition : la prairie, la forêt puis les alpages, avant d'atteindre l'étage nival.

C'est un climat subcontinental et pour l'essentiel du département, montagnard, froid et neigeux en hiver, doux et orageux en été. Les intersaisons (avril et octobre) sont en moyenne plus sèches, mais la pluviométrie est globalement l'une des plus élevées de France.

Les perturbations d'origine océanique, après leur traversée de la vallée du Rhône, se réactivent au contact des reliefs alpins. La pluviométrie, de 100 à 150 cm/an dans le bassin d'Annecy, culmine à 150 / 200 cm sur les massifs occidentaux (Aravis-Faucigny-Chablais) qui protègent quelque peu le massif du Mont-Blanc (126 cm/an à Chamonix-Mont-Blanc). Les hautes altitudes de ce dernier entraînent un micro-climat glaciaire tout le long de la frontière avec l'Italie.

Les importants dénivelés et les effets de versant donnent des températures très variées, qui ont pour point commun des amplitudes thermiques marquées (continentalité). Les rives du lac Léman sont cependant plus tempérées. À Annecy, on relève des moyennes de + 1°C en janvier à + 20°C en juillet. Cette chaleur estivale permet localement la présence de vignes. Températures à Chamonix : - 3°C en janvier, + 16°C en juillet.

L'enneigement, grâce au bon niveau pluviométrique et aux basses températures hivernales, est en moyenne et à une même altitude donnée, le meilleur de France (avec le Jura). En plein hiver on trouve généralement la neige à partir de 500 à 1 000 m. Vers 2 000 m, elle persiste d'octobre-novembre à avril-mai. Au-dessus de 2 500 à 3 000 m se forment des glaciers.

Les habitants de la Haute-Savoie sont les Hauts-Savoyards, au nombre de 708 000 hab. selon l'estimation de début 2007, avec une croissance très importante et une densité de 161 hab./km2, ce qui en fait le deuxième département le plus densément peuplé de la région Rhône-Alpes, derrière le Rhône. Chaque année sa population augmente de 9 600 personnes (en moyenne depuis 1999).

La Haute-Savoie dépend de la Cour d'appel de Chambéry et de l'académie de Grenoble.

La Haute Savoie est un département dynamique, avec un taux de chômage inférieur à la moyenne national dû en grande partie aux possibilités d'emplois offertes dans la zone de Genève (8,7% de la population active haute-savoyarde selon l'INSEE en 1999. La moyenne nationale était de 12,8% à l'époque).

Article de fond : Tourisme en Haute-Savoie Le Mont-Blanc est très visité, autant pour sa montée, que le célèbre Tour du Mont-Blanc, à cheval sur les trois pays : Suisse, Italie et France.

Selon le recensement général de la population, 26.6 % des logements disponibles dans le département sont des résidences secondaires.

Ce tableau indique les principales communes de la Haute-Savoie dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10% des logements totaux.

294 communes, 34 cantons, 4 arrondissements et 5 circonscriptions.

La Haute-Savoie est un département plutôt à droite. C'est le seul département français de la Ve République à n'avoir jamais élu un député de gauche (à l'exception de la législature à la proportionnelle de 1986, avec Dominique Strauss-Kahn).

En 2006, le département a connu 621 accidents qui ont causé la mort de 64 personnes et blessés 823 autres.

En 2007, le département a connu 639 accidents qui ont causé la mort de 63 personnes et blessés 862 autres.

971 Guadeloupe · 972 Martinique · 973 Guyane · 974 La Réunion Les départements d’outre-mer ont également le statut de région (à département unique).

En haut



Culture en Haute-Savoie

La Haute-Savoie et la Savoie appartiennent à l'aire linguistique du franco-provençal ou Arpitan et on peut parler de patois savoyard.

Il y a 157 monuments protégés en Haute-Savoie : nombreuses églises, cathédrale d’Annecy, chartreuse du Reposoir, abbayes de Sixt-Fer-à-Cheval, d' Aulps, d’Abondance, châteaux d’Allinges, Annecy, Faverges, Clermont, Duingt, La Roche-sur-Foron, Menthon-Saint-Bernard, pont suspendu sur la Caille à Cruseilles, fontaine du XIXe siècle à Bonneville, etc.

Annecy est la seule « agglomération d'art et d'histoire » de la région Rhône-Alpes, Samoëns est labellisée « ville d'art », la vallée d’Abondance « pays d'art et d'histoire ».

6 musées sont labellisés « musées de France » : le musée-château d'Annecy, le musée alpin de Chamonix, le musée Léon Marès de Lovagny, le musée de l'Albanais à Rumilly, le musée du Chablais à Thonon-les-Bains, le musée du Pays de Thônes.

Il y a un centre de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI), La Turbine, à Cran-Gevrier.

Plusieurs édifices de Haute-Savoie ont été labellisés « Patrimoine du XXe siècle ».

Parmi les grandes figures de l'architecture haut-savoyarde, il faut citer Maurice Novarina, de Thonon-les-Bains.

Il y a à Annecy une des cinq écoles supérieures d'art de la région Rhône-Alpes conduisant au Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique (DNSEP).

L’art contemporain s’expose dans plusieurs galeries d’Annecy, Évian-les-Bains et Thonon-les-Bains, dans différents lieux (musées, bibliothèque, MJC…) d’Annecy, à la Villa du Parc à Annemasse, au Centre culturel de Flaine.

La fondation pour l'art contemporain de Claudine et Jean Marc Salomon mène une action de promotion de l’art contemporain à Annecy et au château d’Arenthon à Alex, en lien avec le MAMCO de Genève.

L’association "Acte1" est également un acteur du monde de l’art, dans les vallées de Thônes. D'autre part, des expositions temporaires ont lieu l’été à la chartreuse de Mélan à Taninges.

L’Agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation comptabilise une trentaine de librairies et autant de bibliothèques en Haute-Savoie.

De nombreux auteurs contemporains ont des attaches en Haute-Savoie : Jacques Ancet, John Berger, Michel Butor, Andrée Brunin, André Depraz, Roger Frison-Roche, Jean-Pierre Gandebeuf, Jean-Luc Hennig, Brigitte Hermann, Yves Hughes, Jean-Marc Lovay, Valère Novarina, Robert Piccamiglio, Francis Pornon, Anne Sauvy, Danièle Séraphin, Michelle Tourneur, Jean-Vincent Verdonnet, les auteurs de bande dessinée Félix Meynet et Céno (La Babole), et, pour la jeunesse, François Beiger, Yves Hughes, Capucine Mazille, Christophe Miralles. La Haute-Savoie avait attiré quelques écrivains célèbres des XVIIIe et XIXe siècles notamment autour de l'éditeur François Buloz : Eugène Sue, Anna de Noailles, Alphonse de Lamartine...

Le conservatoire d’Annecy est un des trois conservatoires nationaux de région de Rhône-Alpes. Il y a une école municipale de musique et de danse agréée à Annemasse et à Seynod.

Annecy abrite la Cité de l'image en mouvement (CITIA) et, chaque année, elle accueille le Festival international du film d'animation (FIFA) organisé par le Centre international du cinéma d'animation (CICA). Ce festival se pose aujourd'hui comme le "premier festival compétitif au niveau international" entièrement dédié à l'animation, et "la référence mondiale pour tous les professionnels de l'animation".

Annecy accueille également un festival du film italien au début du mois d'octobre chaque année.

Voir aussi l'article sur le cinéma en (pays de) Savoie.

En haut



Économie de la Haute-Savoie

De 1998 à 2005, 65 nouvelles grandes surfaces ont été construites, pour une surface de 50 000 m2.

Dépense moyenne 2006 par habitant : 21 706,34 €. Depuis la remontée de l'euro (2004-2007), la clientèle suisse est un petit peu moins présente, de l'ordre de -5/-6 %, alors qu'elle représente la moitié du chiffre d'affaires dans le secteur du Genevois haut-savoyard.

Le petit commerce traditionnel, moins de 300 m2, représente fin 2006, 84 % du nombre des commerces, mais seulement 40 % des surfaces de vente.

En 1999, le taux de couverture des exportations par rapport aux importations a été de 170,06% (pour la France il était de 103,58%). 40% des salariés hauts-savoyards travaillent directement pour l'export.

Les exportations sont principalement faites vers : l'Allemagne, les États-Unis, la Suisse, l'italie et le Royaume-Uni.

Les importations proviennent principalement de : l'Allemagne, l'Italie, le Royaume-Uni, la Suisse et les États-Unis.

4 301 entreprises ont été créées en 2004 en Haute-Savoie, soit +5,3% par rapport à 2003 dont près de 80% dans le tertiaire avec une prépondérance pour le service aux particuliers (hôtels, restaurants, activités de loisirs, culturelles et sportives, services personnels et domestiques). Le commerce en général représente 21,6% des créations d'entreprises.

Quatre secteurs industriels sont particulièrement dynamiques : l'immobilier (+24%), la construction (+15,4%), les services aux entreprises (+12,4%) et l'industrie agro-alimentaire (+10%).

En 1999, la Haute-Savoie comptait 2 779 établissements de production industrielle, soit (13,60%) de l'ensemble des entreprises.

Le décolletage est l'industrie de l'usinage de pièces de haute précision, le décolletage haut-savoyard représente 63% du décolletage français en chiffres d'affaires, 20% des entreprises industrielles du département, avec un taux de croissance de 7% en l'an 2000.

Ses principaux clients par secteur industriel décroissant sont l'automobile, l'électronique et l'électoménager.

Sur 1999, la fréquentation s'est montée en 37,9 millions de nuitées, dont 56% en hiver et 44% pour le reste de l'année.

Le travail frontalier des hauts-savoyards vers la Suisse (cantons de Genève, de Vaud et du Valais) constitue une particularité majeure de l'activité du département : Fin novembre 2006 plus de 52 200 travailleurs frontaliers étaient employés sur le territoire helvétique. Le phénomène s'est fortement accéléré depuis les Accords bilatéraux conclus entre la Suisse et l'Union européenne, et dont une volet important concerne la libre circulation des personnes. En 2007, ce flux de travailleurs frontaliers a augmenté de plus de 12%.

Depuis, le 1er juin 2007, tout résident de Haute-Savoie peut prétendre librement à un emploi en Suisse. Le département et les mairies reçoivent une compensation appelée couramment « fonds frontaliers » répartie entre les communes proportionnellement au nombre de frontalier qui y résident. Selon l'accord de rétrocession genevois signé en 1973, le Canton de Genève reverse à la Haute-Savoie un montant correspondant à 3,5 % de la masse totale des rémunération des travailleurs frontaliers, ce qui a représenté en décembre 2006 une dotation de 77,687 M.€, rétrocédée aux communes à hauteur de 80 %.

En haut



Bonneville (Haute-Savoie)

Voir la carte physique

Bonneville est une commune française du Faucigny, située dans le département de la Haute-Savoie et la région Rhône-Alpes.

La commune est située au confluent de l'Arve et du Borne, et aux pieds du Môle et de la Pointe d'Andey. Les communes limitrophes de Bonneville sont Saint-Pierre-en-Faucigny au Sud et Ayse à l'est.

Le climat y est de type montagnard en raison de la présence du Massif alpin.

Une piste cyclable relie Bonneville à Marignier, elle doit rallier Cluses par les bords d'Arve.

Bonneville possède une gare ferroviaire sur la ligne Annecy - Saint-Gervais.

Le nombre total de logements dans la commune est de 4 183. Parmi ces logements, 89,7 % sont des résidences principales, 4,5 % sont des résidences secondaires et 5,8 % sont des logements vacants. Ces logements sont pour une part de 35,1 % des maisons individuelles, 61,7 % sont des appartements et enfin seulement 3,1 % sont des logements d'un autre type. Le nombre d'habitants propriétaires de leur logement est de 43,2 %. Ce qui est inférieur à la moyenne nationale qui se monte à près de 55,3 %. Le nombre de locataires est de 50,5 % sur l'ensemble des logements qui est supérieur à la moyenne nationale qui est de 39,8 %. On peut noter également que 6,3 % des habitants de la commune sont des personnes logées gratuitement alors qu'au niveau de l'ensemble de la France le pourcentage n'est que de 4,9 %. Toujours sur l'ensemble des logements de la commune, 5,9 % sont des studios, 12,3 % sont des logements de deux pièces, 21,6 % en ont trois, 33,4 % des logements disposent de quatre pièces, et 26,8 % des logements ont cinq pièces ou plus.

Les armes de Bonneville se blasonnent ainsi : Écartelé au premier et au quatrième de gueules à une croix d'argent ; au deuxième et au troisième palé d'or et de gueules de six pièces.

On sait très peu de chose sur ce blason...

Pierre II de Savoie fonda Bonneville en 1283 et lui accorda des franchises, ce qui lui valut son nom. La cité de Bonneville devient la capitale de la province du Faucigny, en 1310, remplaçant la cité de Cluses. Ce changement politique et stratégique entraînera un conflit entre les deux cités, notamment avec une attaque de Cluses en 1355.

Sous la Révolution française, la commune s'appelait Mont-Molez ou Mont-Mole. Le 6 août 1961, la commune de Pontchy y est rattachée, puis la commune de La-Côte-d'Hyot fusionne avec Bonneville le 16 décembre 1964.

Le député-maire de Bonneville, Martial Saddier, est membre de l'UMP.

Voici ci-dessous, l'évolution démographique de la ville de Bonneville classés par date de recensement de 1793 à 1999.

Voici ci-dessous, un tableau démographique du XXe siècle sur la ville de Bonneville classé par date de recensement.

Le nombre total de ménages à Bonneville est de 3 751. Ces ménages ne sont pas tous égaux en nombre d'individus. Certains de ces ménages comportent une personne, d'autres deux, trois, quatre, cinq voire plus de six personnes. Voici ci-dessous, les données en pourcentage de la répartition de ces ménages par rapport au nombre total de ménages.

Le taux de chômage, en 1999, pour la commune s'élève à 9,7 %, avec un nombre totale de 486 chômeurs. Le taux d'activité entre 20 et 59 ans s'établit à 82 % ce qui est identique à la moyenne nationale qui est de 82,2 %. On comptait 48,1 % d'actifs contre 11,5 % de retraités dont le nombre est inférieur à la moyenne nationale (18,2 %). Il y avait 26,9 % de jeunes scolarisés et 13,6 % de personnes sans activité.

En haut



Source : Wikipedia