Haut débit

3.4211469534138 (1116)
Posté par woody 27/02/2009 @ 00:41

Tags : haut débit, internet, high-tech

Dernières actualités
Les Etats-Unis sous-équipés en connexions internet haut débit (étude) - Le Monde
Les Etats-Unis sont classés 20e au palmarès des pays les mieux équipés en connexions internet haut débit, dans une étude publiée jeudi par le cabinet Strategy Analytics, dominée par la Corée du Sud. Selon cette étude portant sur 2008, seulement 60% des...
L'Internet haut débit pour tous en fin d'année - La Voix du Nord
Concernant le haut débit Internet, la société France Télécom a été retenue pour équiper six communes avec l'équipement « NRA zones d'ombres ». Les travaux vont démarrer en septembre, pour une mise en service de l'ADSL en fin d'année....
Très haut-débit : la solution FTTB de Numericable porte ses fruits ... - PCWorld France
FTTB ou FTTH, la solution retenue par Numericable est aujourd'hui la plus cohérente sur le marché du très haut-débit. Sur les 170.000 foyers français abonnés à la fibre optique, 120.000 sont abonnés à l'offre de Numericable....
L' ADSL arrive chez les internautes du Bahot par ondes radio... - La Voix du Nord
Le réseau Télécom haut débit sans fil, basé sur la solution radio Canopy de l'équipementier Motorola, a expliqué l'intervenant , s'étend sur plusieurs kilomètres afin de couvrir les zones non desservies par l'ADSL de deux communes, Rang-du-Fliers et...
Le gouvernement britannique veut démocratiser l'internet haut débit - euronews
Le gouvernement britannique veut que tous les foyers soient connectés à internet en haut débit, et ce, à un prix abordable. Cette mesure figure dans un Livre blanc sur le numérique, un document publié ce mardi par le ministère de la Culture....
Près de 430 millions d'abonnés haut débit dans le monde - L'Expansion
Le nombre de connexions à l'internet haut débit dans le monde a augmenté de 16,6 millions au cours du seul premier trimestre 2009, selon une étude réalisée par Point Topic. La Chine dépasse les Etats-Unis en nombre d'abonnés....
Quota sur le haut débit : la seule solution ? - Tom's Hardware
Alors que les débits explosent (100 mégabits/s en fibre optique), il semble que les fournisseurs d'accès à Internet aient des factures de plus en plus grosses pour la bande passante. Rappelons le principe : il ya une liaison entre votre domicile et le...
Les communiqués de presse Business Wire - itespresso.fr
Spécialiste de la fourniture de connectivité Internet haut débit bidirectionnelle aux professionnels, Level 421 utilise plus de 38 satellites géostationnaires dans le monde, en liaison avec quatre téléports, dont celui de la société, situé à Ulm,...
Haut débit : l'Arcep recense 660 000 nouveaux abonnements - Vnunet.fr
Le régulateur du secteurs télécoms observe une hausse de 3,7% de nouveaux comptes haut débit. Côté réseaux, la barre des 4000 répartiteurs dégroupés a été franchie. La France se rapproche doucement de la barre des 20 millions de comptes haut débit....
Alcatel-Lucent : remporte avec Belgacom le prix Innovations 2009 ... - Boursier.com
Le projet Broadway de Belgacom inclut le déploiement d'un réseau haut débit à haute vitesse pour la distribution de services triple play avancés à travers la Belgique. Le réseau hybride fibre optique/VDSL2 comprend des semi-conducteurs pour centraux et...

Haut débit

Récepteur satellite.

Le terme de haut débit (ou large bande, par traduction littérale du terme anglais broadband) fait référence à des capacités d'accès à Internet supérieures à celle de l'accès analogique par modem (typiquement : 56 kilobits par seconde) et à l'accès numérique RNIS (typique 1× ou 2× 64 kilobits par seconde).

Le successeur annoncé du haut débit est le très haut débit (ou THD).

On parle généralement de haut débit au niveau du réseau d'accès (ou boucle locale), c'est-à-dire au niveau du lien final entre l'abonné et le réseau. Les réseaux en amont (collecte et transport) sont quant à eux plutôt caractérisés par du très haut débit, correspondant au trafic agrégé de plusieurs dizaines, centaines ou milliers d'utilisateurs (suivant l'échelle considérée).

Ces techniques sont capables en théorie d'apporter des services multiples (images, voix, données) à haut débit mais, en pratique, la qualité du service est variable. La distance géographique affaiblissant le signal (à part pour la transmission par fibre optique où les effets de l'affaiblissement linéique ne sont pas notables dans un contexte de desserte), la plupart des technologies d'accès sont susceptibles d'offrir des débits faibles si le client est éloigné du nœud de raccordement.

La pénétration moyenne pour les 30 pays de l’OCDE était de 21,3 accès par 100 habitants.

En haut



Très haut débit

Fibres optiques

Le terme de très haut débit (ou THD) fait référence à des capacités d'accès à internet supérieures à celle de l'accès par l'ADSL dans le domaine du fixe et à celles de l'accès par l'UMTS dans le domaine du mobile. Dans les deux cas, c'est un facteur 10 qui est gagné.

Sur le fixe, on parle d'un débit allant jusqu'à 1 Gbit/s. Précédemment réservé aux backbones et aux infrastructures des fournisseurs d'accès à internet, le très haut débit se porte désormais au plus près l'utilisateur final à travers le FTTx et jusqu'à chez lui avec le FTTH (Fiber To The Home).

Sur le mobile, c'est le HSPA qui apportera les services aux utilisateurs sur des débits allant jusqu'à 14,4 Mbit/s.

D'un point de vue client, le THD amène un plus grand débit dans les connexions internet (dans chaque sens), une meilleure qualité de service, la possibilité d'avoir chez soi plusieurs chaînes de télévision à haute-définition et de charger sur son mobile des morceaux de musique instantanément. Il apporte simultanéité, rapidité et symétrie.

Du point de vue de l'aménagement du territoire, le déploiement du THD par la fibre optique devrait permettre le maintien ou le développement d'activités économiques dans les zones rurales.

Le 5 août 2008, un article a été inscrit dans la loi de modernisation de l'économie (LME) : l'accès des opérateurs aux immeubles existants (avec une procédure de raccordement inspiré du droit à l'antenne TV), la mutualisation des câblages installés dans les immeubles, l'encadrement des conventions propriétaires/opérateurs et le pré-câblage des immeubles de logement neufs en fibre optique.

Outre le développement de l'offre de communication existante - triple play (offre "packagée" incluant Internet, la télévision, le téléphone fixe), voire quadruple-play, (téléphone mobile en plus) - de nouveaux services pourraient également se développer : télétravail, vidéo à la demande, télévision et VOD mobile, télévision fixe en 3 dimensions...

Les opérateurs qui disposeront des deux types de réseaux comme Orange et SFR/Neuf pourront offrir des services convergents entre les univers fixe et mobile comme par exemple la possibilité d'avoir accès à un même film en vidéo à la demande sur son ordinateur, sa télévision ou son téléphone portable.

Surtout, le THD offre des perspectives de services complètement nouvelles en faisant jouer la complémentarité entre les différents supports. Par exemple, on peut envisager de choisir telle ou telle caméra pour voir une action d'un match de foot, sélectionner un joueur et voir ses statistiques, revoir des actions alors que le jeu se poursuit puis le reprendre en léger différé ou en direct, partager en même temps ses émotions avec des amis au travers d'une visioconférence, etc.

L'installation de la fibre optique peut impliquer des gros travaux de voirie. Le coût d'installation a été évalué entre 400 euros et 2.000 euros par appartement.

En 2008, les opérateurs français raccordent gratuitement les immeubles à leur réseau. Cette gratuité a d'ailleurs été inscrite dans la Loi de Modernisation de l'Économie. Le prix du raccordement du logement à l'immeuble est ambigu mais pour l'instant les différentes offres promotionnelles des opérateurs semblent indiquer qu'il va rester gratuit.

Au Japon, les abonnements sont de 45 euros par mois . En France, les quatre opérateurs promettent des abonnements entre 30 euros (Free) et 45 euros par mois voire 20 euros pour Numéricâble avec une offre restreinte au dual-play (sans la TV).

Cette technologie est un vecteur de différenciation fort. Les investissements sont importants pour le déploiement d'un réseau de Très Haut Débit puisqu'on parle de plusieurs milliers d'euros par raccordement client. La barrière d'entrée risque de dissuader des opérateurs n'ayant pas une forte capacité d'investissement. Les clients de ces opérateurs, dès qu'ils auront terminé leur période d'obligation légale, pourront changer d'opérateur au profit d'un autre.

Les opérateurs disposent d'un relais de croissance important avec une technologie qui permet d'apporter de nouveaux services et donc d'augmenter le prix moyen de la facture par abonné (ARPU). Alors que les tarifs actuels des services triple-play sur l'ADSL se situent à 30 €, sur la fibre optique ils atteignent en France 45 € ou 55 €.

Cependant, certains fournisseurs d'accès à internet (comme Free) annoncent qu'ils vont garder le tarif de l'ADSL soit 29,99 €. L'amortissement de leur investissement dans un nouveau réseau provient dans ce cas de l'économie faite sur la location de la ligne de cuivre (dégroupage) auprès de France Télécom soit 9,5 € HT en 2008.

D'un autre coté, certaines collectivités locales vont facturer 15 € HT la location de la fibre jusqu'au client .

Orange a débuté en 2006 des essais de déploiement du très haut débit sur 5 arrondissements de Paris ainsi que 5 villes des Hauts-de-Seine puis 5 villes en région. Son offre propose un débit descendant de 100 Mb/s et remontant de 10 Mb/s (100 Mb/s en option). Fin 2006, France Télécom a indiqué vouloir investir 270 millions d'euros dans le FTTH sur 2 ans et poursuit son prédéploiement sur l'ensemble de Paris, plusieurs communes des Hauts-de-Seine et plusieurs villes de province. L'opérateur propose le partage de son infrastructure de génie civil (du central jusqu'à l'immeuble) et le partage de la fibre montante (du bas d'immeuble jusqu'à l'appartement) aux opérateurs concurrents.

Free a annoncé une offre très haut débit à 100 Mbps en réception et 50 Mbps en émission. La société a également annoncé que son réseau serait ouvert aux opérateurs concurrents ; ils pourront s'appuyer pour déployer leurs propres offres. Le déploiement concernera dans un premier temps l'ensemble de la ville de Paris puis la petite couronne et le reste de la France dans les secteurs où la société compte au moins 15% de clients. Pour les zones dont la desserte nécessite des travaux de génie civil, Free a annoncé rechercher des accords de co-financement avec les collectivités concernées.

Numericable a lancé une offre jusqu'à 100 Mb/s fin 2006 en s'appuyant sur son réseau de télévision par câble coaxial qu'il raccorde en fibre optique sans avoir à intervenir dans les immeubles.

Neuf a lancé depuis avril 2007, grâce aux rachats successifs de Mediafibre (à Pau) et Erenis (à Paris), une offre très haut débit à 50 Mb/s dans les deux sens. En zone Paris, l’offre est proposée à 29,90 € mensuel, contre 34,90 € en zone Pau. Soit un surcout de 16%.

Darty, distributeur spécialisé dans l'électroménager et le multimédia, propose depuis l'automne 2008 des offres Très Haut Débit dual ou triple-play à partir de 29,9 € avec tout le service d'assistance Darty.

A l'automne 2008, les chiffres annoncés par les opérateurs sont les suivants : Numéricâble annonce 104 000 clients (septembre), Orange 14 200 (juillet). Neuf et Free ne communiquent pas sur le nombre de clients.

Toutes ces offres incluent l'accès à internet très haut-débit, la téléphonie et la télévision : voir Orange, Free, Neuf, Numericable et Darty.

Au niveau international, le déploiement massif du très haut débit fixe est déjà avancé dans certains pays, notamment en Asie ou aux États-Unis. En Europe, les déploiements commencent, en priorité dans les grands pôles urbains. En 2008, au Japon, il y a un plus grand nombre d'abonnés à la fibre qu'à l'ADSL (13 millions).

Orange et SFR ont lancé des offres mobiles en technologie HSDPA courant 2007 et poursuivent les déploiements de leurs réseaux mobiles à très haut débit.

A ce jour, la fibre optique, chez l'abonné ou arrivant à moins de 500 mètres de chez l'abonné, est la seule technologie garantissant véritablement un très haut débit. Encore destinée à un nombre limité de foyers mais plus répandue pour connecter les grandes entreprises, les hôpitaux et les universités, la fibre prend son réel essor en 2007 avec le lancement des offres des principaux fournisseurs d'accès. À cette occasion, le réseau optique s'amplifie considérablement dans les grandes villes, stimulé par la concurrence entre opérateurs.

En haut



Criblage à haut débit

L’expression de criblage ou « criblage à haut débit » (HTS ou High Throughput Screening) désigne dans le domaine de la biochimie, de la génomique et de la protéomique, les techniques visant à étudier et à identifier dans les chimiothèques et ciblothèques, des molécules aux propriétés nouvelles, biologiquement actives.

L’expression haut débit évoque ici l’utilisation de l’informatique et de la bio-informatique pour accélérer la phase de test des molécules, protéines, catalyseurs, etc. en vue de processus de production de matériaux, médicaments, etc. Le criblage à haut débit s’appuie sur la bio-informatique, la génomique, la protéomique, la robotique, et parfois les nanotechnologies, etc.

Pour encore accélérer les découvertes, en limitant les risques liés à des produits ou organismes susceptibles d’être dangereux, des chercheurs ont développé des technique de criblage virtuel en travaillant avec des modèles mathématiques de molécules ou protéines et en cherchant à créer toutes les combinaisons possibles, y compris des formes qui ne pourraient pas être synthétisées ou viables dans la nature. D’après les connaissances existantes, des simulations virtuelles d’effets thérapeutiques pour des cibles données sont étudiés. Cette méthode est parfois présentée comme limitant l’appel à l’expérimentation animale, mais elle ne peut pas prétendre garantir l’absence d’effets indésirables sur un organisme.

En haut



Société du Haut Débit

Société du Haut Débit est une société commune de SFR et Neuf Cegetel, avec le partenariat du Groupe Canal+.

Active dans le domaine de l'accès haut débit par Wimax, elle détient des licences dans deux régions françaises (Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d'Azur).

En haut



Haut Débit Radio Régional

Haut Débit Radio Régional ou HDRR est un des acteurs principaux relativement au développement prochain du WiMAX en France. Cette société s'est vue attribuer des licences WiMAX pour les régions Basse-Normandie, Centre, Champagne-Ardenne, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Limousin, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, Pays de la Loire, Picardie et Poitou-Charentes, soit 11 licences au total . Toutes ces licences ont plus précisément été attribuées à HDRR Multi-Régions, à l'exception de la région Centre, pour laquelle HDRR officiera à travers HDRR Centre-Est.

En haut



Source : Wikipedia