Gap

3.3763020832719 (1536)
Posté par talos 26/02/2009 @ 15:41

Tags : gap, hautes-alpes, provence-alpes-côte d azur, france, textile, economie, environnement

Dernières actualités
CAC 40 : Gap baissier à l'ouverture - Zonebourse.com
Le CAC40 devrait ouvrir en gap baissier aujourd'hui de l'ordre de 0.5%. En données horaires, la tendance demeure donc clairement baissière sous les 3180 points et la moyenne mobile à 20 heures. Sur le très court terme, le CAC40 a cassé en clôture la...
Saint-Céré. Fabienne Ravinand vénère le raku - LaDépêche.fr
Fabienne Rabinand est une artiste reconnue qui arrive de Gap dans les Hautes-Alpes, ou elle a exercé son talent de céramiste sculpteur, pendant une dizaine d'années. Diplômée de l'école des Arts appliqués de Paris, c'est tout naturellement qu'elle...
Stella McCartney pour Gap - Glamour
Stella McCartney et Gap s'associent pour créer une ligne pour enfants et bébés, disponible à partir de novembre 2009 dans une sélection de boutiques babyGap et Gap Kids. Les créations de Stella allieront luxe et esthétique américaine décontractée...
Mi-séance CAC : le marché tente de reprendre ses esprits - Le Blog Finance
Après la forte chute d'hier, l'heure est à la réflexion et aux interrogations : après une ouverture en gap baissier juste sous les 3100, et donc sous le support des 3115/3120, le CAC est très rapidement revenu combler son gap d'ouverture... avant une...
DCx2, gap, Clayton, Faucon... - Agoride.com
Comme nos amis de Soul l'ont déjà bien expliqué, Jimmy Levan est devenu un héro en faisant ce gap... aujourd'hui c'est toujours le défit ultime et un Mr a décidé de le relever... paix à sa roue arrière! Superstar's UK Rider Danny Clayton,...
Art contemporain : Prochaine “étape”, Gap ! - Actualité ville d'Istres
Après le succès des deux premières sorties marseillaises, c'est une journée dans les Alpes, à Gap, qui est proposée (gratuitement) le samedi 27 juin 2009. Au programme la découverte de lieux et d'oeuvres exceptionnels. Cette journée conduira les...
Comment faire du graphène un semi-conducteur - Futura Sciences
Un groupe de chercheurs vient de démontrer qu'il était possible de changer à volonté le gap d'énergie dans un dispositif constitué d'une double couche de graphène, ce qui en ferait un bon semi-conducteur. Quiconque suit les avancées des...
Gap : sanction de Goldman Sachs - Bolsamania.fr
05/06/2009 - 19:25 - Goldman Sachs dégrade sa recommandation sur le titre du distributeur Gap de "acheter" à "neutre". L'objectif de cours est de 18$. Rappelons que le groupe a annoncé hier que ses ventes du mois de mai ont baissé de 5% en glissement...
Gap : zoom sur le pôle formation - Nord Eclair.fr
Les six membres du Groupement des associations partenaires (Gap) faisaient découvrir leurs nouveaux bureaux lundi, au Business Park. L'occasion de faire l'inventaire de leurs actions, souvent méconnues. Les six partenaires du Gap étaient fiers, lundi,...

Gap

Gap#Administration

Rond-point du cèdre près du musée.

Gap (en occitan Gap ) est une commune française située dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, chef-lieu du département des Hautes-Alpes.

Les habitants sont appelés Gapençais.

Située sur la Route Napoléon qui traverse le col Bayard au nord de la ville, Gap est entre Dauphiné historique et Provence administrative. Elle est, avec ses 38 200 habitants, la principale agglomération des Alpes du Sud ; à 750 mètres d'altitude, au bord de la Luye, Gap est au milieu d'une nature riche et préservée, au sud-ouest du parc national des Écrins, au sud-est du massif du Dévoluy, à l'ouest du lac de Serre-Ponçon et au nord de la Durance.

La commune de Gap est presque entièrement située dans de le sillon de Gap, large vallée, dont le fond est situé à environ 735 mètres d'altitude et dont le flanc ouest atteint près de 2000 mètres( Montagne de Charance et le Pic de Gleize).

Cette vallée a été modelée par le glacier de la Durance lors de la dernière période glacière appelée glaciation de Würm. Ainsi, les sols sont très souvent constitués par des dépôts morainiques. Pas moins de 5 niveaux de moraines latérales et frontales sont observables. Celles-ci sont bien visibles notamment sur les pentes sud du col Bayard où elles forment par endroits des terrasses utilisées par l'agriculture. En se retirant, le glacier a également laissé des blocs erratiques de plusieurs mètres de haut. On peut citer entre autres les blocs erratiques de Peyre-Ossel et de la Justice . Le glacier, qui au Quaternaire a modelé le sillon de Gap, présentait plusieurs diffluences: une vers la glacier du Drac par les cols de Manse et de Bayard et une vers la vallée du Buëch par le seuil de La Freissinouse .

La couverture de débris morainiques omniprésente dans le sillon de Gap n'est pas le seul vestige de la glaciation du Quaternaire. On retrouve également la topographique typique des vallées glaciaires. L'emplacement même de la ville de Gap correspond à un ombilic glaciaire, où se sont déposées de grandes quantités d'argile. En amont se situe le verrou glaciaire de Pont-Sarrazin et en aval celui de la Tourronde.

L'action mécanique du glacier de la Durance a été facilitée par la présence de couches relativement friables. La partie centrale et sud-est de la commune est principalement constituée de roches tendres( marnes noires Callovo-Oxfordien). Elles sont constituées de schistes argileux tendres de couleurs bleutées ou brunes. Dans la partie nord-ouest, des roches plus dures de couleurs claires, en calcaires Tithoniques forment par endroits des barres rocheuses voire des corniches.

La ville de Gap est traversée par la Luye, rivière affluant de la Durance et dont le cours total représente 22,6 kilomètres. Lors de son passage dans la commune, la Luye reçoit plusieurs torrents . Il s'agit, sur la rive droite du torrent du Buzon long de 5,1 kilomètres, du torrent de Bonne (9,4 km) et du torrent de Cristaye (2,4 km); et sur la rive gauche, du canal de la Magdeleine (5,3 km), du torrent du Riotord (4,8 km) et du torrent du Partiment long de 6,7 kilomètres.

Même si le bassin hydrographique de la Luye représente une portion importante de la commune, une partie des eaux de pluie rejoint la Durance par l'intermédiaire du torrent de Malecombe puis du Rousine.

C'est dans le nord de la commune que se situent les sources du Petit Buëch. Situées aux environ de 1700 mètres d'altitude et appartenant au bassin versant du Buëch, elles donnent naissance à deux torrents. Ceux-ci, au bout de quelques kilomètres convergent à l'ancien village de Chaudun pour former le Petit Buëch.

Enfin, un important système de canaux alimente entre autre Gap en eau potable et en eau pour l'irrigation. Il s'agit du canal de Gap (ou canal du Drac) long d'environ 30 kilomètres (composé de deux branches), auquel sont adjoints les lacs réservoirs des Manes et des Jaussauds.

Son climat tempéré est d'influence méditerranéenne (étés chauds et secs) et également montagnarde (hivers froids). Ainsi la caractéristique principale du climat local est l'importance de l'ensoleillement dont bénéficie la ville. En outre les chutes de neige soulignent le caractère montagnard de la cité. Si les orages sont fréquents en été, le brouillard est plutôt exceptionnel.

Les tableaux ci-dessous représentent les moyennes des températures mensuelles.

Ils montrent aussi les températures moyennes maximales et minimales sur la période 1951-1970.

Des comparaisons avec les relevés de la période 1878-1940 ont montré des moyennes maximales plus faibles sur la période 1950-1970 pour les mois d'hiver et d'été. Sur cette même période, toujours pour les mois d'hiver et d'été, on a constaté des moyennes minimales en hausse. Ainsi l'évolution du climat tend vers une atténuation très légère des différences entre les températures hivernales d'une part, et estivales d'autre part.

Les températures extrêmes soulignent aussi les composantes montagnardes et méditerranéennes du climat. En effet sur la décennie 1951-1960 le minimum absolu enregistré a été de -18°C le 3 février 1956. Tandis que le maximum absolu a été de 36,5°c observé le 8 juillet 1952.

Ci-dessous on trouve les précipitations mensuelles moyennes.

L'évolution des températures mensuelles moyennes (en rouge) et des précipitations mensuelles moyennes (en bleu) sont résumées dans le graphe ci-dessous.

En dehors des brises de vallées, le vent dominant est le vent de nord, nommé localement la bise. Il s'agit en fait d'une composante du mistral. Remontant la vallée du Drac, ce vent franchit le plateau Bayard pour redescendre sur Gap. Lorsqu'il entraîne avec lui des nuages, il se produit le phénomène de "la barre de Bayard": un amoncellement compacte de nuages recouvrent le plateau de Bayard. Poussés par le vent, ils descendent dans la vallée. Sous l'effet de l'augmentation de la pression et de la température, ces nuées disparaissent aussitôt quelques centaines de mètres plus bas. Même en perpétuel mouvement, la couverture nuageuse semble immobile. Si ces conditions sont synonyme de fraicheur en automne et au printemps, et de froid vif en hiver, elles s'accompagnent toujours d'une atmosphère limpide et parfaitement ensoleillée au dessus de la ville.

La ville de Gap se situe à un carrefour routier : la route nationale 85 d'une part vers le nord et le sud ; la route nationale 94, vers l'est et la route départementale 994 vers l'ouest d'autre part.

La RN 85 assure une liaison en direction de Grenoble distante de 103 kilomètres, de Sisteron, située à 48 kilomètres, et de la Méditerranée. La RN 94 permet d'atteindre Briançon à 87 kilomètres et l'Italie via le col de Montgenèvre. Quant à la départementale 994, elle rejoint Pont-Saint-Esprit, dans le Gard à plus de 150 kilomètres.

15 kilomètres séparent Gap du péage autoroutier de la Saulce sur l'autoroute A51. Cette autoroute assure une liaison rapide vers Aix-en-Provence et Marseille à 170 kilomètres de là, via la vallée de la Durance. Un projet de prolongement de cette autoroute vers le nord, jusqu'au col du Fau existe. Il permettrait de désenclaver la ville.

Compte tenu de l'augmentation de la circulation routière, la création d'un boulevard urbain est devenue une perspective d'amélioration. Celui-ci, long de 9 kilomètres et comportant plusieurs ouvrages d'art, contournera la ville par l'ouest. Concernant aussi bien le trafic de transit que la desserte de la ville elle-même, il devrait partir de la RN 85, à proximité de la zone d'activités de Micropolis au sud-ouest, pour aboutir à la RN 94, vers le carrefour de Romette au nord-est.

La ville possède une gare SNCF. Celle-ci est située sur la ligne Marseille-Briançon.

Dans les année 1930, des travaux visant à la mise en place d'une ligne métrique entre Gap et Corps par le col de Manse furent entrepris. Ceux-ci ne furent jamais terminés et la ligne du Champsaur ne vit jamais le jour.

Situé à 13 kilomètres de Gap, l'aérodrome de Gap-Tallard peut recevoir du trafic voyageur. Cependant la grande majorité des mouvements aériens sont à vocation sportive.

Les transports en commun de la ville sont assurés par le réseau Linea. En 2008, 9 lignes composent ce réseau. On trouve en outre, un service de transport scolaire, une navette domaine de Gap-Charance/Centre ville/Gap-Bayard fonctionnant en juillet et en août, une navette desservant l'hyper-centre et des taxibus à la demande. Mis à part les taxisbus, l'ensemble de ces services sont totalement gratuits pour les usagers.

Plusieurs pistes cyclables parcourent la ville. Certaines sont installées en site propre; d’autres sont des bandes cyclables.

Le site de Gap est nommé pour la première fois en l'an 14 avant Jésus-Christ. C'est à l'époque le camp romain de Vapincum, installé sur la « via cottia per alpem » reliant la ville de Turin en Italie à la vallée du Rhône. Le Gapençais fait alors partie du territoire des Voconces, peuple gaulois romanisé lors de la conquête de la Narbonnaise en 125-124 avant J.-C., dont les capitales sont Luc-en-Diois et Vaison-la-Romaine. Cette grande cité va peu à peu éclater entre le IIe siècle et le IIIe siècle, et Gap va acquérir son autonomie.

Comme la plupart des villes de Provence, la ville s’entoure vers le Ve siècle de remparts protégeant les habitants des invasions barbares des Goths, Francs et autres peuples barbares envahissant l’Empire romain.

Les Templiers possédaient une maison à Gap, établissement secondaire qui dépendait d’une commanderie.

Au XIVe siècle, la ville profite des bénéfices de l'installation des Papes à Avignon qui lui apporte un passage plus fréquent de voyageurs pour développer un artisanat de laines et de peaux qui la fait prospérer.

Les XVIe siècle et XVIIe siècle sont des périodes particulièrement sombres pour la ville. Les guerres de religion sont spécialement meurtrières dans cette région et, en 1692, les troupes du duc de Savoie prennent la ville, abandonnée par ses habitants, le 29 août. Gap est pillée et incendiée : sur les 953 maisons de la commune, 798 sont détruites.

En 1790, pendant la Révolution française, la province du Dauphiné est scindée en trois départements : la Drôme, l'Isère et les Hautes-Alpes dont Gap devient la préfecture. Les Hautes-Alpes deviennent alors le plus haut département de France et Gap, la plus haute préfecture du pays, ce qu'elle est toujours depuis.

En 1802, le baron Charles-François de Ladoucette est nommé préfet des Hautes-Alpes. Sous son administration, la ville de Gap et le département des Hautes-Alpes connaîtront un certain essor. Il fera construire des routes reliant Gap à l'Italie et à la vallée de la Drôme et créera la pépinière départementale. Sa statue, œuvre du sculpteur gapençais Jean Marcellin sera érigée en 1866 sur le cours qui porte son nom.

J'ai été vivement touché de tous les sentiments que vous m'avez montrés, vos vœux sont exaucés. La cause de la Nation triomphera encore. Vous avez raison de m'appeler votre Père; je ne vis que pour l'honneur et le bonheur de la France. Mon retour dissipe toutes vos inquiétudes ; il garantit la conservation de toutes les propriétés, l'égalité entre toutes les classes et les droits dont vous jouissez depuis vingt-cinq ans, et après lesquels nos pères ont tant soupiré forment aujourd'hui une partie de votre existence.

Gap connaît une nouvelle ère à partir de 1875 avec l'arrivée du chemin de fer.

La commune de Chadun est réunie à celle de Gap, par l'arrêté préfectoral du 22 octobre 1895.

La ville est libérée le soir du 19 août 1944 par les chars du général américain Butler.

La commune de Romette est fusionnée à celle de Gap, par l'arrêté préfectoral du 25 novembre 1974.

Le château de Charance fut édifié au XVIe siècle. Il comprend un bâtiment principal, qui aujourd'hui est le siège du Parc national des Écrins, et plusieurs annexes dont une accueille le musée du Parc. Le domaine de Charance comprend aussi le Conservatoire Botanique Natonal Alpin, un jardin en terrasses et un espace arboré de 220 hectares autour du château et au milieu duquel se trouve un petit lac : le lac de Charance. L'ensemble domine la ville.

La ville de Gap accueille régulièrement des étapes du Tour de France ou Critérium du Dauphiné Libéré en cyclisme ou du Rallye Monte-Carlo en sport mécanique.

La ville de Gap est connue pour son « Raid VTT des Chemins du soleil », entre Saillans et Gap.

De nombreux équipement sportifs, stades, gymnases, piscines, patinoire, salle polyvalente( boulodrome), courts de tennis sont installés sur la commune.

Le centre d'oxygénation de Gap-Bayard, situé sur le plateau de Bayard, est le départ d'un golf 18 trous l'été et d'un foyer de ski de fond l'hiver.

En octobre 2004 l'association Objectif JO 2018 a œuvré pour une candidature française des Alpes du Sud, aux Jeux Olympiques d'hiver de 2018. La ville de Gap avait été pressentie pour se lancer dans la course. Son désistement a laissé la place en octobre 2008 à une candidature portée par la commune de Pelvoux et la Communauté de communes du Pays des Écrins.

Gap est classé au concours des villes et villages fleuris.

La ville de Gap est jumelée avec deux autres villes européennes: Pignerol depuis 1963 et Traunstein depuis 1976.

Gap est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie des Hautes-Alpes. Elle gère le Centre régional et européen du tourisme (CRET) de Briançon, l’ADAPEI de Gap et le CEMBREU de Briançon.

En haut



Arrondissement de Gap

L'arrondissement de Gap est une division administrative française, située dans le département des Hautes-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

En haut



Gare de Gap

VilleGap044.jpg

La gare de Gap est une gare ferroviaire située sur la commune française de Gap (département des Hautes-Alpes), dans l'ancienne province du Dauphiné, en Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

En haut



Diocèse de Gap

Le diocèse de Gap est une circonscription territoriale de l'Église catholique en France dans le département des hautes-Alpes. Il fait partie de la province ecclésiastique de Marseille.

L'évêque actuel est Mgr Jean-Michel di Falco-Leandri.

Le 18 mars 2008, il a annoncé le rattachement du titre d’Embrun dans la dénomination officielle du diocèse qui devient donc diocèse de Gap et d’Embrun.

Les origines de ce diocèse remontent au Ve siècle.

Le diocèse a été supprimé en 1801 au profit des diocèse de Grenoble et Digne. Il a été restauré en 1822.

Le diocèse compte environ 200 paroisses pour environ 80 prêtres. Un grand nombre de communautés religieuses sont installées dans le diocèse.

En haut



Gap FC

Image:GapFC.gif

Le Gap Hautes Alpes Football Club est un club français de football fondé en 1970 de la fusion du Club Sports & Loisirs Louis-Jean et du SCO Gap (créé en 1962). Gap évolue en 2007-2008 en championnat de France Amateurs (D4). Le club a terminé second du groupe C de la CFA derrière Cassis-Carnoux, échouant de peu à la montée en National. Quoiqu'il en soit, cette performance reste la plus élevée de toute l'histoire du club.

En haut



Pine Gap

Panneau avertisseur sur la route vers Pine Gap

Pine Gap est le nom donné habituellement à la station de suivi de satellites (Joint Defence Facility Pine Gap) située au sud-ouest de la ville d'Alice Springs dans le Territoire du Nord en Australie. Située en plein centre du pays, la base est gérée conjointement par l'Australie et les États-Unis, suite à un accord signé en 1966. On considère qu'il s'agit de l'un des plus grands RSOC (Centre Régional d'Opérations SIGINT - ou de renseignement d'origine électromagnétique) au monde, un peu comparable dans son aspect et son rôle à ceux de Buckley Air Force Base, dans le Colorado et de Menwith Hill, au Royaume-Uni.

Ce vaste ensemble électronique très certainement souterrain dans sa plus grande partie, abrite huit radomes et emploie plus de 800 personnes. Le personnel américain de la base fait semble-t-il le plus souvent partie de la National Security Agency (NSA) ou d'une de ses filiales et de la Central Intelligence Agency (CIA).

Les nouveaux satellites SIGINT (RHYOLITE, AQUADACE, MAGNUM, ORION), développés par la CIA de 1967 à 1985, étaient dirigés à partir de Pine Gap. Ils ciblaient la télémétrie, les ondes radio VHF, les téléphones cellulaires, les messages des pagers ainsi que les liens de transmission des données informatiques .

Alors que son rôle fondamental n'est pas connu avec certitude, on considère comme possible que la base soit chargée de suivre les opérations des nombreux satellites espions américains. Par suite, elle a été quelquefois la cible de protestations notamment très récemment pendant la guerre d'Afghanistan.

En 1999, lorsque le gouvernement australien refusa de donner des explications à une commission du Sénat australien, celle ci demanda quelques aperçus sur la base au professeur Des Ball de l'Australian National University, expert en renseignements militaires.

Selon le Professeur Ball, depuis le 9 décembre 1966, jour où les gouvernements australiens américains ont signé l'accord de Pine Gap, la base est passée de ses deux antennes d'origine à 18 antennes en 1999. Le personnel employé sur la base a lui aussi augmenté passant d'environ 400 au début des années 1970, à 600 au début des années 1990 pour approcher les 1000 au début du XXIe siècle. La plus grande expansion du site a eu lieu à la fin de la guerre froide.

Il expliqua que la zone est partagée en trois secteurs: Un secteur de suivi des satellites, un secteur de recueil des signaux et un secteur d'analyse des signaux d'où les australiens avaient été écartés jusqu'en 1980. A l'heure actuelle, les australiens n'ont pas accès simplement à la "National Cryptographic Room" (de même que les américains n'ont pas accès à l'"Australian Cryptographic Room").

Chaque matin une commission: le Joint Reconnaissance Schedule Committee se réunit pour déterminer quels satellites seront surveillés pendant les prochaines 24 heures.

Avec la fermeture de la base de Nurrungar en 1999, une zone voisine de Pine Gap a été aménagée pour un contrôle par l'armée américaine de satellites à infrarouges chargés de surveiller la chaleur dégagée par des missiles et de donner la première alerte en cas de lancement de missile balistique.

En haut



Source : Wikipedia