GTA

3.3770977295586 (1013)
Posté par hal 30/03/2009 @ 14:10

Tags : gta, jeux, jeux vidéo, loisirs

Dernières actualités
Red Faction : Guerrilla - Xbox-Gamer
Il s'agit en fait d'un véritable GTA-like dans sa partie solo. Le joueur évolue dans un monde entièrement ouvert et peut se rendre où bon lui semble, que ce soit à pied ou en véhicule. Chaque territoire comprend un certain nombre de missions...
Quatrième mise à jour pour Grand Theft Auto IV PC - Jeux Video.fr
Rockstar Games poursuit le suivi de sa chaotique adaptation de Grand Theft Auto IV sur PC. Grosse déception à sa sortie le 3 décembre dernier, Grand Theft Auto IV était alors particulièrement gourmand, très instable et truffé de bugs en tous genres....
Grand Theft Auto 4 - WidGamer
Entendu par les policiers, il a expliqué qu'il imitait le jeu vidéo Grand Theft Auto 4 (GTA 4), sorti au printemps dernier, vendu à des millions d'exemplaires, et où le joueur doit commettre un maximum d'actes illégaux. "Il a d'abord mis le feu à 2...
15:59 Guy Yotine : Il y en aurait 350 dans tout le jeu - Factornews
D'ailleurs j'ai toujours été étonné qu'à l'époque GTA 2 ait été banni parce que plus cartoon et "irréaliste" tu fais pas. Moi je dis l'inverse, ça n'a rien d'anormal. A titre indicatif, évite de tenir ce genre de propos à la maternité après la...
[Vidéo] Necessary Force annoncé : GTA-Like sauce polar - Play France
Necessary Force, un GTA-Like qui nous propulse au cœur d'une cité gangrenée par le crime et la corruption, dans la peau d'un flic qui choisira la voie parallèle en faisant lui-même sa loi. On ne sait pas grand-chose à l'heure actuelle sur le gameplay...
Bioshock 2 : cinq millions de jeux vendus, une dure - Génération NT
Contrairement aux GTA IV et autres Modern Warfare, le jeu jouera sur le long terme et ne visera certainement pas à battre des records de vente. De plus, la série ne s'est jamais confrontée à une forte résistance et a bénéficié originellement d'un...
Le nouveau DLC de GTA IV annoncé : The Ballad of Gay Tony - gamekyo
Après le succès de The Lost and the Damned, nous savions que Rockstar s'apprêtait à annoncer un nouveau DLC pour GTA IV, et c'est aujourd'hui que l'annonce est tombée. Le nouveau contenu téléchargeable se nommera "The Ballad of Gay Tony",...
Aperçu-Street Fighter IV - WidGamer
Entendu par les policiers, il a expliqué qu'il imitait le jeu vidéo Grand Theft Auto 4 (GTA 4), sorti au printemps dernier, vendu à des millions d'exemplaires, et où le joueur doit commettre un maximum d'actes illégaux. "Il a d'abord mis le feu à 2...
Mafia II : Plus Bioshock que GTA - Play France
Lors d'une récente démonstration orchestrée par Denby Grace, producteur de Mafia II, jeu à monde ouvert se déroulant à Empire Bay dans les années 40, s'est posée l'inévitable question des comparaisons : « Comment le titre se situe-t-il par rapport au...

Liberty City (GTA III et GTA Liberty City Stories)

Le Brooklyn Bridge, appelé Broker Bridge dans le jeu.

Liberty City est une ville fictive dans la série de jeux vidéo Grand Theft Auto de Rockstar Games. Il s’agit d'un archipel constituant une grande ville située aux États-Unis. Trois versions de Liberty City ont apparu dans la série.

La version présentée dans Grand Theft Auto est géographiquement semblable à New York City, composée de deux îles continentales. Celle de Grand Theft Auto III, figurant également dans Grand Theft Auto Advance, Liberty City Stories et brièvement dans San Andreas, est dépeinte comme une métropole américaine ordinaire, rappelant New York mais incorporant des éléments d’autres villes américaines. La version de Grand Theft Auto IV est perçue comme une caricature de New York, sa géographie étant fortement inspirée de cette ville.

« Liberty City » veut dire "Ville de la Liberté". C'est un clin d'œil à la citée américaine de New York en raison de la présence de la Statue de la Liberté. C'est aussi à New York que démarrait pour beaucoup d'Européens le rêve américain.

L'action se déroule en 1997. La construction de la ville ressemble légèrement à GTA IV ici (Tous les quartiers de New York sont représentés, sauf Staten Island, et New Jersey, appelé New Guernsey ici) A cause des limitations techniques de l'époque, la ville ne pouvait être vue que du dessus, et est moins réaliste que dans GTA III ou GTA IV.

L'action se déroule en 2001.

Il est intéressant de noter que les 3 quartiers de GTA 2 ( qui ne se déroule pas dans Liberty City, mais dans une ville dont le nom est inconnu ) étaient construits sur le même modèle : résidentiel, industriel, et centre-ville.

Main Land est le 4ème quartier supposé de Liberty City , il est surnommé aussi " Ghost Town " en raison que le quartier n'a pas été terminé soit par manque de temps ou d'argent , si il avait été achevé on aurait vu l'assassin de Maria ( on voit a la place les cinématiques ) qui est probablement Darkel qui s'est probablement enfui dans un des deux tunnels non achevés qui mènent vers Main Land , ce qui aurait été la suite de l'histoire dont nous ne connaitrons jamais la fin du jeu . On dit que ce quartier aurait été le pole financier de la ville en raison de l'existence de la banque du début du jeu . Il y aussi un observatoire dont on ne sait pas son utilité. On peut accéder a ce quartier buggé avec le dodo qui se trouve a l'aéroport.

L'action se déroule en 1998, la ville est la même que GTA III, à quelques différences près.

Staten Island n'est pas représentée dans le jeu.

La réalisation graphique de Liberty City semble entièrement basée sur la ville de New York. Les concepteurs du jeu ont notamment représenté, entre autres, des lieux célèbres, sous des noms déformés.

Un autre État est également présent, même si il joue un rôle plus mineur dans GTA IV, il s'agit de l'état d'Alderney, qui est une inspiration de l'Etat du New Jersey . Alderney est un petit état situé à côté de l'État de Liberty, et de Liberty City. Alderney City occupe en grande partie l'État, et s'inspire aussi des villes de Newark et de Jersey City et on peut apercevoir plusieurs mini-répliques de villes du New Jersey : Weehawken , Englewood ... Alderney n'apparait pas dans Chinatown Wars.

5 mafias différentes se partagent la lutte à Alderney. La plus importe est la famille "Gambetti". Le joueur sera amené a travailler pour la mafia "Pegorino". Les gangs de Biker se partagent, eux aussi de leur côté, la lutte pour le contrôle d'Alderney, comme les "Lost" et les "Angels of Death".

D'autres gangs sont également présents mais ils sont beaucoup moins influents et importants que ceux cités précédemment.

En haut



Alfa Romeo Giulia GTA

Alfa Romeo Giulia GTA

L' Alfa Romeo Giulia GTA est une automobile coupé sportif produite par le constructeur italien Alfa Romeo de 1965 à 1975.

La saison sportive 1963 avait mis en évidence l'écrasante domination des Alfa Romeo Giulia Ti Super, que ce soit dans le tout nouveau Challenge Tourisme Européen, comme dans toutes les autres compétitions réservées aux voitures de tourisme dérivées de voitures de série. L'année suivante, beaucoup de constructeurs concurrents, grâce à une interprétation fallacieuse du règlement, s'étaient alignés avec des voitures qui comportaient bien peu de composants de série, pour ne pas dire un seul élément symbolique, la forme de la carrosserie.

Ce fut le cas, par exemple, de la "Ford Cortina Lotus" sur laquelle Ford avait purement et simplement transplanté toute la base mécanique de la Lotus, habillée par une carrosserie dont les lignes ressemblaient à celles de la Cortina berline.

Pour maintenir sa suprématie face à cette concurrence "déloyale" des Ford, BMW et bien d'autres, sur les circuits européens, car la mascarade n'était pas admise ailleurs, Alfa Romeo décida de faire travailler sa nouvelle protégée, la société Autodelta, dirigée par l'ingénieur Carlo Chiti.

La solution proposée par Chiti fut la réalisation d'une nouvelle voiture "dérivée", conçue sur la base de la Giulia Sprint GT, en conservant toutefois la structure de la carrosserie et bien sûr, son esthétique. La partie mécanique fut retravaillée pour gagner en puissance et la carrosserie sera réalisée en Peraluman 25, afin d'alléger au maximum l'ensemble.

La seule contrainte du règlement obligeait à maintenir l'espace aux jambes des places arrières identique à celui de la voiture de série. Il manquait deux petitrs centimètres sur la Giulia GTA pour satisfaire à cette règle si les mêmes fauteuils de série de la Giulia GT étaient utilisés. Alfa Romeo remplaca ces fauteuils par une banquette simple ce qui lui permit d'être homologuée, sur le modèle de série, les fauteuils étaient en option gratuite.

L'idée de Chiti fut validée par la direction générale Alfa Romeo et Autodelta débuta sans tarder la transformation des prototypes dès les derniers mois de 1964.

L'Alfa Romeo Giulia GTA, GTA étant l'acronyme de "Gran Turismo Alleggerita", sera présentée au Salon de l'Automobile d'Amsterdam, le 18 février 1965.

La version GTA de série pesait 745 kg, contre les 950 kg de la Giulia Sprint GT et son moteur développait 115 Cv.

Les modifications apportées par l'ingénieur Carlo Chiti furent, outre l'opération d'allègement grâce aux panneaux de Paraluman 25 qui permirent de gagner pratiquement 200 kg, le remplacement des vitres par du plexiglass, l'adoption d'une nouvelle suspension arrière qui abaissait le centre de gravité, le moteur de 1.570 cm3 à double allumage par cylindre Twin Spark et des carburateurs de plus grande section. Dans les versions préparées pour les compétitions, la puissance pouvait atteindre 170 Cv avec un poids encore réduit de 45 kg supplémentaires, grâce à la suppression des pare-chocs, des sièges et des vitres coulissantes.

Sa première participation en course remonte à la course de côte Trento-Bondone de 1965 où elle s'imposa facilement dans sa catégorie.

En haut



Alpine GTA

Renault Alpine GTA

Les Alpine GTA succèdent aux Alpine A310 dans la gamme Renault. Elles concrétisent les ambitions que Renault place dans un véhicule Grand Tourisme, complètant ses haut de gamme Espace et 25 sortis en 1984. Le nom de GTA (Grand Tourisme Alpine) est l'appellation en interne de ces automobiles. La GTA sera une héritère directe de la A 310 tout en étant meilleure qu'elle dans tous les domaines.

La conception des GTA reprend celle des Alpine A 310. Le châssis-poutre supporte une carrosserie en matériaux synthétiques. Le moteur est installé en porte-à-faux arrière comme sur les Porsche 911. Les moteurs sont des V6. Il y a 4 places dans l'habitacle et un petit coffre à l'avant partageant l'espace sous le capot avec le réservoir de carburant.

Les ventes se maintiennent à un niveau assez bas, et il est nécessaire de les relancer. Les concessionnaires Renault seront formés pour recevoir les clients Alpine, pour assurer l'entretien de telles voitures de sport.

C'est la proposition émanant de chez Heuliez qui est retenue et finalisée en 1983. L'air de famille avec l'Alpine A310 est évident. La visibilité médiocre vers l'arrière a été améliorée par un vitrage qui enveloppe l'habitacle.

Le résultat est très fluide et élégant. La presse reproche cependant un côté trop mièvre et pas assez dynamique au museau de la voiture.

Châssis poutre centrale à section rectangulaire. A l'avant y est fixée une structure en tubes carrés par l'intermédiaire d'un caisson transversal rigidificateur. A l'arrière une structure évasée prolonge la poutre et reçoit la boite de vitesse et les chapelles des suspensions. Le berceau moteur se fixe à l'ensemble. Des renforts latéraux parallèles à la poutre sont fixés à cette dernière par des profilés transversaux.

Les GTA USA bénéficient d'un profond remaniement du châssis. Les tubes de la structure avant sont remplacés par de la tôle emboutie. Des amortisseurs d'énergie des boucliers sont ajoutés. Les flancs sont renforcés par des barres dans les portières et un doublement des renforts latéraux.

Combinés ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques téléscopiques.

Combinés ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques téléscopiques.

Le moteur des GTA est le V6 PRV (Peugeot Renault Volvo). Il sera utilisé sous deux formes principalement ; une version atmosphérique avec vilbrequin normal, et une version suralimentée avec vilbrequin à manetons décallés permettant un cycle d'allumage enfin régulier, corrigeant un des défauts de jeunesse de ce moteur. A l'origine, le PRV était concu pour être un V8 à 90°. Il sera amputé de deux cylindres à cause des crises énergétiques des années 1970. Cette version turbo connaitra des évolutions en vue de sa dépollution pour différent marchés : États-Unis, Suisse, et enfin la France quand les lois antipollutions furent adoptées.

Les performances des GTA (entre 235 et 250 km/h) ne sont pas seulement dues à la puissance des moteurs. Le poids mesuré et l'aérodynamique extrêmement soignée y contribuent énormément. Cependant, une époustouflante vitesse de pointe ne vaut que si la voiture peut garder son cap. Et les GTA manquent un peu de stabilité à très haute vitesse. Ce défaut sera corrigé sur leur remplaçante, la A 610.

C'est un des aspects les plus critiqués des Alpine GTA. Le style de la planche de bord, ainsi que les matériaux utilisés déplaisent beaucoup. Ce dernier aspect peut être amélioré grâce à une option cuir recouvrant la planche de bord et la console centrale de peaux de très bonne qualité. Les matériaux iront en s'améliorant en cours de production, en 1989, la planche de bord, la console et les contre-portes seront revêtues d'une garniture souple doublée de mousse.

En revanche, l'ergonomie est très satisfaisante, et l'habitabilité plus que bonne pour un coupé à moteur arrière. Les quatre occupants trouvent leurs aises sans difficultés, Le petit coffre à l'avant se limite à 90 litres.

Plusieurs évolution intéressantes furent envisagées mais n'atteignirent pas le stade de la commercialisation.

Proposant un rapport prix/performances exceptionnel, les GTA n'eurent pas le succès qu'elles méritaient. Il faut avouer qu'une GT siglée Alpine (donc Renault), aussi efficace soit-elle, ne peut rivaliser avec d'autres marques plus prestigieuses. Dans ce créneau, l'image de marque est essentielle et cela fait longtemps qu'Alpine s'est fait distancer par des marques comme Porsche.

Néanmoins Renault tiens à maintenir Alpine dans sa gamme et préparer une remplaçante aux GTA. Après 6494 exemplaires produits depuis 1984, les GTA cèdent la place début 1991 à la A 610. Elle visera encore plus haut dans tous les domaines, déterminée à séduire les acheteurs des véhicules de prestige.

En haut



Grand Theft Auto

New York inspira GTA III, GTA IV, The Lost and Damned, et Chinatown Wars

Grand Theft Auto, souvent abrégé GTA, est une série de jeux vidéo de type action-aventure crée par Dave Jones, et plus tard Dan Houser et Sam Houser, avec la collaboration du game designer Zachary Clarke. La série est principalement développée par l'entreprise écossaise Rockstar North.

Le jeu à donné son nom à son propre style de jeux, les GTA-like : un gameplay mélangeant action, aventure, conduite, et parfois des éléments de jeu de rôle. La série est assez controversée, car elle touche à des thèmes sensibles, comme la violence. Chaque jeu permet d'incarner bien souvent une personne, et vivant dans le monde de la criminalité.

La série commence en 1997 et possède à l'heure actuelle 12 jeux à son actif, et 3 extensions qui peuvent s'apparenter à des jeux à part entière. Des grands noms du cinéma comme Danny Dyer, Michael Madsen, Frank Vincent, Robert Loggia, Kyle MacLachlan, ou encore Ray Liotta prêtent leur voix aux personnages de la série. Le nom de la série et ses jeux sont dérivés du terme « grand theft auto », qui signifie un vol de voiture. Ce terme est parfois utilisé dans le jargon policier.

Le gameplay de GTA est réputé pour être assez varié. Il est apprécié pour sa grande richesse, y compris dans les extensions. Le joueur est invité a se mettre dans la peau d'un criminel bien souvent, dans une métropole, ou même parfois un état.

Le gameplay invite le joueur à se plonger dans la peau d'un personnage à la morale douteuse, qui est souvent dans le crime organisé. Il évolue dans plusieurs grandes villes, et il doit remplir des missions de tous types pour toutes sortes de personnes, souvent directement inspirés des films de gangsters hollywoodiens comme Scarface ou Le Parrain, et pour se faire parfois un nom dans la ville.

Les missions, données par des commanditaires que le joueur doit aller rejoindre dans toute la ville, sont variées et multiples. Elle doivent être compléter pour progresser dans le scénario. Assassinats, vols de voitures, déstabilisation d'un gang adverse, et autres crimes de plus grande taille sont de la partie (comme la préparation en plusieurs phases d'un braquage de casino). Le joueur est souvent amené a conduire, à provoquer une fusillade, faire des courses de rue, ou il arrive également que le joueur fasse des missions nécessitant un transport aérien, comme un avion ou un hélicoptère. Il existe également des missions secondaires, non essentielles au scénario, et éparpillées dans toute la ville, que le joueur peut réaliser, comme des courses de motos, ou faire des livraisons de paquets.

Dans la majorité des titres sortis après Grand Theft Auto 2, le joueur est donc embarqué dans un scénario, ou il se passe plusieurs choses dans la ville, et les missions que le joueur fait feront avancer le scénario, mais elles lui donneront également des récompenses si elles sont réussies avec succès, comme une partie de la ville ouverte, des nouvelles armes données par les commanditaires, ou de l'argent, qui ouvrent de multiples possibilités, comme acheter des nouvelles propriétés.

Le joueur peut donc intervenir dans l'histoire de la manière qu'il souhaite. La structure de la narration dispose de plusieurs zones non linéaires entremêlées dans un scénario. Il est ainsi possible de vagabonder dans l'univers du jeu sans se soucier le l'histoire, et d'interagir avec ce qui vient ; prendre, bien souvent volés par car jacking, des voitures, motos, camions, et même parfois des trains, des hélicoptères, ou encore des avions.

Le personnage principal triomphera souvent à la fin de l'aventure, une fois toutes les épreuves passés, et le joueur aura accès a la plupart des choses débloquées au court du jeu.

Après la fin du jeu, le joueur est encore libre dans la ville, il peut y faire ce qu'il y veut. D'ailleurs, pour la plupart des fans, le scénario n'est que le début du jeu, car il y a encore plein de choses à y faire après la fin, comme par exemple se promener. La ville la plus récurrente dans GTA est Liberty City.

La série Grand Theft Auto est parfois appelée "bac à sable" ou "sandbox games" en anglais, car elle propose une large liberté d'action, le joueur décide des armes qu'il veut, si il veut faire les missions ou non, et il n'est pas délimité par des "murs" comme la plupart des jeux d'action, car il est lâche dans une grande ville, parfois un état. Contrairement à beaucoup de traditionnels jeux d'actions, qui sont structuré par niveaux avec un gameplay linéaire, dans GTA, le joueur décide de ce qu'il fait dans la ville.

Il entretient également dans certains GTA une relation amicale avec ses amis, ou il peut sortir avec eux faire un tour quand il veut. Les villes proposées dans GTA sont entièrement accessibles, une fois le scénario principal terminé. Si il n'est pas terminé, une partie de la ville seulement est accessible, ce qui n'empêche pas le joueur de s'y balader, comme dans GTA IV ou seuls Brooker et Dukes (Brooklyn et Queens) sont disponibles au départ, puis Algonquin (Manhattan) et Alderney à la fin (New Jersey). Il existe quelques exceptions à propos de ce gameplay non-linéaire, comme lors de certaines missions, ou le joueur doit suivre ce que dit son commanditaire. Mais néanmoins, lors des missions, il est libre de prendre le chemin qui lui semble dans la ville pour aller ou on lui demande.

A partir de Grand Theft Auto III, des voix d'acteurs célèbres comme Michael Madsen ou Samuel L. Jackson sont prêtées au personnages du jeu. Quand il conduit, il peut écouter de la musique, dans les radios disponibles dans chaque GTA. Au niveau musical, la bande sonore comprend beaucoup de titres classiques du genre pop américain dans Grand Theft Auto: Vice City ou du hip-hop dans Grand Theft Auto: San Andreas. Les personnalités, les fausses publicités passés à la radio, les talk-shows ainsi que les musiques sont issues de la culture américaine, comme le jeu en général.

Les véhicules et les piétons sont différents selon le quartier ou se trouve le joueur, il aura plus tendance à trouver des voitures de sport dans des villas, alors qu'il trouvera des camions et gros transporteurs dans les zones industrielles.

Tous ces éléments que GTA a apporté ont contribué au succès de la série.

On peut considérer qu'il existe quatre distinctes dans la série, chacune ayant apportés leur lot de nouveautés, et rendu GTA de plus en plus populaire. GTA a commencé en 1997, avec une vue en dessus. Elle en est actuellement à sa quatrième génération avec The Lost and Damned et Chinatown Wars.

La première génération commence en 1997 et se compose de Grand Theft Auto, et Grand Theft Auto: London 1969 sorti en 1999. Leurs particularités sont d'être représentés par une vue de dessus (dit « à vol d'oiseau »). Les débuts de GTA sont bien différents de ce que la série peut connaitre maintenant, avec des jeux assez complexes.

Grand Theft Auto 1 est démuni d'un scénario, juste une succession de missions à effectuer par l'intermédiaire d'un téléphone publique. L'action se déroule dans les trois villes de Liberty City, Vice City et San Andreas, des lieux qui seront repris dans les épisodes suivants. Dans Grand Theft Auto certaines missions nécessitent de tuer, voler ou vendre de la drogue, ce qui engendra une polémique pour une série qui n'arrive toujours pas à s'en détacher à l'heure actuelle.

Grand Theft Auto: London 1969 reprend les villes de Londres et Manchester. L'ambiance londonienne des années 60 est reprise, avec un côté James Bond, ainsi que les véhicules, musiques et autres choses qui pourraient rappeler Londres. Malgré le fait que le jeu reste en vue du dessus, un scénario commence a être présent dans GTA, même si il ne prend pas une grande importance comme à partir de GTA III. Un autre add-on moins connu sortira, il s'agit de Grand Theft Auto: London 1961, qui reprendra lui aussi la même formule que London 1969, avec quelques ajouts. Les missions de ses deux add-ons sont globalement pareilles que celles du premier GTA : assassinats, vol, destruction de voitures, et braquages.

La seconde phase est celle de Grand Theft Auto 2, qui introduit un système de gangs qui sera omniprésent par la suite. Un scénario est désormais présent dans le jeu et il s'articule, ainsi que son gameplay, autour d'une grande guerre de gangs. Le héros est ici Claude Speed, et il travaillera successivement pour les sept gangs qui se partagent la ville. Ici, les gangs prennent bien plus d'importance que dans tout autre GTA, c'est le cœur du jeu. La série se fait connaître peu à peu notamment à cause de sa violence, qualifiée de gratuite, qui va révolutionner le genre.

La troisième génération se compose de plusieurs jeux publiés de 2001 à 2006. Ils partagent le même moteur et le même design général, utilisent la même structure de jeu et de gameplay, et ont entre eux des liens aux niveau des personnages, lieux et scénarios. Elle est composée de Grand Theft Auto III, Grand Theft Auto: Vice City, Grand Theft Auto: San Andreas, Grand Theft Auto: Liberty City Stories, Grand Theft Auto: Vice City Stories et également de Grand Theft Auto Advance . L'action se déroule maintenant en vue à la troisième personne, ce qui permet de dynamiser le jeu. Les épisodes disposent chacun d'un scénario original. C'est cette trilogie qui hissera Grand Theft Auto au niveau de symbole vidéoludique (on parle désormais du genre GTA-like). Une grande liberté d'action est laissée aux joueurs. Les musiques, regroupant plusieurs styles, participent grandement à l'ambiance du jeu.

Grand Theft Auto III et propulsa la franchise au rang de blockbuster. Le jeu se déroule dans une ville imaginaire inspirée de l'est américain, Liberty City, ou le joueur est libre de se promener. La caméra étant à la troisième personne, toute la ville est entièrement modélisée en 3D. Cela tranche avec les anciens GTA en 2D. Pour la première fois également dans GTA, le problème du repérage dans la ville est en partie résolue, car le joueur a accès en permanence à une mini-carte, située en bas à droite de l'écran, montrant le plan de la ville, la position du personnage, les cibles... Les graphismes furent également améliorés avec un nouveau moteur graphique. Le gameplay fut adapté de façon à pouvoir explorer Liberty City, qui parait pour la même occasion bien plus vivante que les précédents GTA. Le mode multijoueur fut écarté (malgré que des mods multijoueur amateurs firent leur apparition sur PC plus tard),pour revenir dans Liberty City Stories. GTA III utilise également des cinématiques, entièrement en 3D elles aussi, avec un doublage de voix pour les personnages, ce qui permet d'avoir affaire à un vrai scénario pour la première fois dans GTA. (dans les précédents GTA, le joueur devait se rendre à des cabines téléphoniques pour avoir des missions, et seuls des sous-titres montraient le "scénario" et les objectifs).

Après le succès de Grand Theft Auto III, Grand Theft Auto: Vice City sortit en 2002. Le jeu prend place en 1986 à Vice City, une ville vaguement inspirée de Miami. Le jeu s'articule en grande partie sur l'ambiance des années 80, et touche des sujets sensibles, tels que le trafic de drogue. Vice City est le premier GTA à inclure des véhicules volants que le joueur peut piloter, comme des hélicoptères ou des hydravions. Le jeu inclut également une plus grande variété d'armes et de véhicules, et les motos.

Grand Theft Auto: San Andreas sortit en 2004. Le jeu se déroule en 1992, dans Los Santos au départ du jeu, dans l'État fictif de San Andreas, inspiré de la Californie, du Nevada et de l'Utah. Los Santos est une ville inspirée de Los Angeles, et le jeu se déroule au départ plus précisément dans le milieu des ghettos, ou la drogue et la cocaïne est très présente. Le joueur sera amené à visiter tout l'état, basé sur les grandes villes de Los Angeles (Los Santos), San Fierro (San Francisco), et Las Venturas (Las Vegas). Entre ses villes se trouvent des kilomètres d'autoroute, des villages, de la campagne, le désert... Pour le relier. Des nouvelles armes, des nouveaux véhicules (avions, trains de marchandise...) sont présents, et également quelques nouveautés concernant les aptitudes du personnage, comme la possibilité de nager, et même de plonger sous l'eau, de grimper les murs et grillages, une plus grande habilité à se déplacer...

Grand Theft Auto: Liberty City Stories, Grand Theft Auto: Vice City Stories et Grand Theft Auto Advance s’inscrivent également dans cette phase, bien qu'ils soient des sortes de spin-offs. Ces épisodes se passent quelques années avant leurs homologues respectifs pour revenir sur les événements significatifs qui ont secoué la ville. Par exemple, Grand Theft Auto: Liberty City Stories nous narre les origines de certains personnages de Grand Theft Auto III et comment les différents gangs ont émergés et se sont partagé les différents quartiers de la métropole. Grand Theft Auto: Vice City Stories nous plonge deux ans avant Grand Theft Auto: Vice City, nous en racontant un peu plus sur la famille de Lance Vance, personnage important dans Vice City, ses fréquentations, et les gangs qui étaient encore présents dans la ville. Le jeu rajoute de plus quelques nouveautés comme par exemple la possibilité de gérer un empire commercial, ou de pouvoir piloter un jetski. Ces jeux sont dotés d'un mode multijoueur. Grand Theft Auto Advance utilise la vue du dessus, mais le jeu s'inscrit également dans cette phase, les évènements de l'histoire se déroulant entre Grand Theft Auto III, et Grand Theft Auto: Liberty City Stories.

La quatrième génération passe à la haute définition. Elle débuta avec Grand Theft Auto IV en 2008 sur PlayStation 3 et Xbox 360 et continue avec The Lost and Damned et Chinatown Wars. Elle a peu de rapports avec tout l'univers (personnages, scénarios...) crée par Grand Theft Auto III. Il est intéréssant de constater que sur les trois épisodes de cette génération sortis pour le moment, ils sont très liés, leur histoire se déroulant au même moment, dans les mêmes villes. Pendant que Johnny Klebitz fait une guerre entre différents groupes de bikers, Niko Bellic arrive à Liberty City et Huang Lee cherche à venger la mort de son père. Ce sont des histoires parallèles.

Le moteur graphique en général, qui étaient souvent critiqués dans GTA, sont améliorés dans Grand Theft Auto IV, un jeu majeur qui introduira plusieurs grandes évolutions. Les moteurs graphiques et physiques ont été entièrement revus, ce qui permettra d'avoir une ville bien plus vivante que par le passé. Le jeu se déroule à Liberty City, mais la ville est différente de celle de GTA III, car cette fois, elle fut entièrement calquée sur New York et légèrement le New Jersey. Cette fois, le héros est Niko Bellic, un immigré de la Serbie qui veut vivre le rêve américain à Liberty City, promis par son cousin Roman. La ville est désormais plus vivante que avant, le joueur peut apercevoir les gens faire leur vie dans la ville, ils sont assis sur un banc à lire un journal, ils tondent leur pelouse, ils nettoient leur devant de maison, la circulation est plus présente que avant, et la ville est bien plus détaillée que avant...Elle en est désormais bien plus crédible. Le jeu est désormais également plus réaliste, la conduite des véhicules est plus réaliste, et les fusillades sont bien plus crédibles que avant et inclut des nouveautés, comme le fait que le joueur peut se cacher derrière les murs. Le joueur à un portable à sa disposition, et peut appeler ses amis pour sortir faire un tour, et être apprécié... ou il peut encore appeler la police. Il existe également plein d'autres plus ou moins grandes améliorations ou nouveautés dans ce GTA. Le mode multijoueur fait son grand retour, et il est même étoffé, avec environ une quinzaine de modes multijoueur, jouables jusqu'à 16.

L'épisode suivant, Grand Theft Auto IV: The Lost and Damned, est sorti exclusivement sur Xbox 360 au cours d'une alliance stratégique entre Rockstar Games et Microsoft. Le jeu met le joueur dans la peau de Johnny Klebitz , qui fait partie d'un groupe bikers appelés "The Lost", qui vivent à Alderney, une réplique du New Jersey, situé à côté de Liberty City. Les motos sont largement privilégiées et conseillées par le jeu. Le joueur peut faire des guerres de gangs, des virées en motos avec ses amis, des courses de road rage en moto... Le mode multijoueur est encore amélioré et expansé.

Grand Theft Auto: Chinatown Wars plonge le joueur dans le gang des Triades, qui se trouvent à Chinatown, dans Liberty City. La quête du héros sera cette fois de venger la mort de son père. Le jeu inclut les fonctions de la DS spécifiques, tels que le stylet ou le micro, qui permettent de réaliser des actions spécifiques. Une seconde extension de GTA IV sur Xbox 360 doit sortir fin 2009, mais peu d'infos ont été encore communiquées dessus.

La série Grand Theft Auto est connue du grand public notamment à cause des nombreux procès auxquels les éditeurs du jeu ont dû faire face et aux nombreuses censures imposées dans certains pays. Paradoxalement, ce sont ces scandales qui ont engendré une publicité pour cette série. Pour citer des exemples, un jeune garçon aurait tué toute sa famille avec une arme et annonça qu'il avait voulu faire comme dans GTA Vice City. De plus, Grand Theft Auto San Andreas a failli être classé jeu Interdit aux moins de 21 ans compte-tenu d'un mode appelé Hot Coffee qui consiste à avoir un rapport sexuel avec la petite amie du personnage central (il existe au coin de l'écran une barre de jauge appelée orgasme qui doit être remplie par les mouvements de va-et-vient du joueur). Bien que ce mode fût désactivé dans la version officielle, des hackeurs ont réussi à retrouver ce mode et à le réactiver.

Jack Thompson a particulièrement contribué à la controverse, et a mené plusieurs campagnes contre GTA, a donné plusieurs fois des procès à Rockstar Games, en justice.

Dans chaque GTA, le jeu propose au joueur, quand il monte dans un véhicule, de pouvoir écouter de la musique dans des nombreuses stations de radios disponibles dans chaque épisode.

La série Grand Theft Auto est un immense succès commercial. On peut par exemple citer comme records : jeu le plus vendu sur PS2 (San Andreas), jeu le plus vendu sur PS3 (GTA IV) et jeu le plus vendu de 2008 (GTA IV).

Selon certaines sources, les ventes de GTA IV seraient de plus de $700.000.000, soit 10 fois le prix nécessaire au développement du jeu. Les nombreux procès et polémiques ont sans doute servi de "publicité gratuite" pour la série.

Depuis 2001, la série Grand Theft Auto a eu un énorme succès, financièrement et critiquement parlant, ramassant toujours d'énormes notes de la part de la presse spécialisée. Le jeu se serait vendu à plus de 70 millions d'exemplaires en mars 2008. A cela s'ajoute les 14 millions de Grand Theft Auto IV et The Lost and Damned Le jeu fait tellement l'unanimité qu'il est considéré comme une des plus grandes franchises du jeu vidéo de tous les temps, à côté de Super Smash Bros. ou Gran Turismo, et même d'autres franchises comme Final Fantasy, Mario, Need for Speed, Tekken, Metal Gear, The Legend of Zelda, Resident Evil, Call of Duty, et Soul Calibur.

Les critiques qualifièrent Grand Theft Auto III comme un grand évènement de l'histoire des jeux vidéos, au même titre que Doom, qui aurait initié le genre du First Person Shooter. GTA a initié, lui, un genre appelé "GTA-like" (littéralement "comme GTA" en anglais ). Beaucoup de jeux ont utilisé la formule "liberté-fusillade-conduite" dans une grande ville. Certains journalistes attribuent également le mérite à la série Driver, qui permettait au joueur de se promener dans une grande ville en voiture. Malgré qu'il ne pouvait pas en sortir, et que les possibilités dans la ville était assez réduit, il faut également prendre en compte cette série, qui concurrencera GTA pendant plusieurs années. Ce sont les "précurseurs du genre". Les GTA-like sont un type de jeu d'aventure également. Ces jeux parlent souvent de thèmes criminels et violents .

Un autre concurrent important de Grand Theft Auto, qui est un GTA-like également, est la série Saints Row , qui conccurence Grand Theft Auto IV, le dernier GTA majeur sorti. . On peut également noter: The Godfather, The Getaway, The Getaway: Black Monday, Crackdown, Mafia: The City of Lost Heaven, Mafia II, Wheelman, True Crime: Streets of LA, Total Overdose ou encore True Crime: New York City, Scarface: The World Is Yours et The Simpsons Hit & Run, énormément de jeux qui utilisent le style de GTA. Toutefois, très rares sont les jeux qui réussissaient à l'égaler avec autant de génie, selon la critique.

En haut



Source : Wikipedia