Copenhague

3.4364135407091 (1093)
Posté par rachel 24/02/2009 @ 18:28

Tags : copenhague, danemark, europe, international

Dernières actualités
Des billets de rêve vendus aux enchères - 20minutes.fr
Bravo, vous partez à Copenhague. J'adjuge à 250 euros ! » Sous les applaudissements, l'adjudicataire paie son billet et va aussitôt s'enregistrer. Vient ensuite l'un des lots les plus attendus. Deux allers-retours Paris-Papeete en classe affaire d'une...
Bonn avant Copenhague : qui faut-il croire ? - AgoraVox
183 pays ont participé à la réunion de Bonn, début juin, sous l'égide de l'ONU, pour préparer le sommet de Copenhague, en décembre qui doit élaborer un document succédant au protocole de Kyoto -que les EU n'ont pas signé- et qui court jusqu'en 2012....
Le Groenland se rapprochede l'indépendance - Le Figaro
Il accorde notamment aux Inuits le droit à l'autodétermination et un droit de regard sur la politique étrangère et de sécurité menée à Copenhague les concernant. Ce nouveau régime leur octroie surtout le droit de disposer de leurs propres ressources...
Contre le réchauffement climatique, la route de Copenhague passera ... - La Voix du Nord
Un sommet mondial sur la question doit bientôt se réunir à Copenhague. Bientôt, une loi obligera les agglomérations de plus de 5 000 habitants à mieux gérer leurs émissions de dioxyde de carbone (CO2). « Ce sera l'une des conséquences du Grenelle de...
Semaine verte 2009 : le changement climatique, agir et s'adapter. - Clean@uto
À l'heure où l'on attend la finalisation d'un nouvel accord international sur le climat, qui doit intervenir en décembre prochain à la conférence de Copenhague, le changement climatique occupera naturellement le devant de la scène lors de la conférence...
• Et les espaces verts ? Le square du parvis Copenhague.- - La Voix du Nord
On y trouve au milieu un arbre presque mort. Et surtout des dalles de béton autour de quelques espaces verts. « Des bancs vont arriver cette semaine », explique Dominique Plancke. Il faut dire que les anciennes pierres invitaient peu à s'y reposer les...
Sommet de Copenhague : le grand bluff - L'Expansion
Une application de la théorie des jeux à la réunion de Copenhague Article d' Éloi Laurent et Jacques Le Cacheux (OFCE, Centre de recherche en économie de Sciences Po). Lire l'article intégral. La partie qui se joue avant le sommet de Copenhague sur le...
JO-2016: Quatre villes déjà au coude à coude - AFP
LAUSANNE, Suisse (AFP) — Le pré-casting des candidates olympiques instauré cette année par le CIO a lancé prématurément, mercredi à Lausanne, une campagne électorale qui s'achèvera le 2 octobre à Copenhague pour quatre villes plus que jamais au coude à...
Des dérèglements climatiques et des façons d'y remédier - Le Monde
Selon une source non authentifiable et néanmoins anonyme, les Etats-Unis devraient proposer, bien avant la réunion internationale de Copenhague, des mesures drastiques. En effet, toujours selon cette source qui n'a pas hésité à braver les intempéries...
Juppé à Copenhague - Le Figaro
A quelques mois du sommet de Copenhague sur le climat, et à quelques semaines du remaniement en France, Alain Juppé s'est rendu la semaine dernière dans la capitale danoise. Objectif du maire de Bordeaux: échanger des idées avec les responsables d'une...

Université de Copenhague

L'institut Panum de l'Université de Copenhague

L'université de Copenhague (en danois, Københavns Universitet) est une université danoise, à Copenhague.

C'est la plus ancienne et la plus grande institution d'enseignement et de recherche du Danemark avec près de 35 000 étudiants dont une majorité de femmes (57%) et plus de 9 000 employés. L'université a plusieurs campus situés à Copenhague et aux environs. La plupart des cours sont dispensés en danois ; cependant de plus en plus de cours sont offerts en anglais et quelque peu en allemand. L'Université de Copenhague est membre de l'Alliance Internationale des Universités de Recherche (International Alliance of Research Universities ). C'est l'une des meilleures universités d'Europe: selon le Classement académique des universités mondiales par l'université Jiao Tong de Shanghai elle est la 8e meilleur université d'Europe et la 45e mondiale.

Fondée en 1479 elle est la plus ancienne université du Danemark. Et en fut la seule entre la fermeture du Studium Generale à Lund en 1536 et l'établissement de l'Université de Aarhus vers la fin des années '20,. Elle devenait le centre des études Catholiques Romaines et théologique, puis de Droit, Médecine et philosophie.

Entre les années 1675 et 1788, L'Université a introduit le concept d'examens de diplôme et de titre. Au terme de cette période toutes les facultés imposaient des examens avant l'émission des diplômes.

En haut



Bataille de Copenhague (1801)

La bataille de Copenhague (2 avri 1801)

La bataille navale de Copenhague (en danois Slaget på Reden) s'est déroulée le 2 avril 1801 entre la flotte britannique commandée par l'amiral Sir Hyde Parker, et la flotte danoise-norvégienne ancrée devant Copenhague. L'attaque principale fut conduite par l'amiral Horatio Nelson, ignorant les ordres de Parker. Plusieurs des bateaux danois et norvégiens ont été détruits alors que le Danemark et la Norvège avaient accepté une trêve.

Le Royaume-Uni n'était pas normalement présent dans la mer Baltique, lorsque en 1800, le tsar Paul 1er ressuscite la Ligue de Neutralité Armée.

Celle-ci comprend, en plus de la Russie, la Suède, le Danemark et la Prusse qui s'unissent contre la Grande-Bretagne à cause de sa politique visant à empêcher le commerce avec la France. Le Tsar immobilisa des vaisseaux de commerce britanniques dans des ports russes; les britanniques pensèrent qu'une attaque sur le Danemark romprait la Ligue.

Le Danemark est plus proche de la Grande-Bretagne et donc plus facile à attaquer. Il est décidé qu'une flotte prendra voile pour la Baltique, sous le commandement de l'amiral Hyde Parker, avec Nelson comme commandant en second.

L'expédition quitte Yarmouth le 12 mars, ayant embarqué le 49e Régiment, deux compagnies de fusiliers et un détachement d'artillerie sous le Colonel Stewart. Nicolas Vansittart a été envoyé en avance de la flotte, pour essayer de persuader les Danois d'adopter une politique plus amicale envers le Royaume-Uni.

Le 31 mars, lors d'un nouveau conseil de guerre, Nelson, tenant a conclure avant l'arrivée des Russes, propose d'attaquer les Danois avec seulement dix vaisseaux de ligne. Après quelque hésitation, Hyde accepte, mais lui donne deux vaisseaux de 50, ainsi que des frégates, des ketchs armés de canons, et des navires boute-feu, au total vingt-quatre navires. Sir Hyde Parker garde huit vaisseaux en réserve, apparemment pour se prémunir d'une apparition possible des Russes ou des Suédois.

Le port, l'arsenal et les docks de Copenhague s'approvisionnent dans la ville même de Copenhague, dont l'entrée est gardée par la formidable batterie Trekroner. Il y a d'autres batteries le long du rivage vers le sud et la flotte Danoise a été amenée sur les hauts-fonds devant la ville. Il s'agit de deux ponts, réunis par des barges et d'autres batteries improvisées.

Comme à la bataille d'Aboukir, Nelson doit faire face à une flotte ennemie à l'ancre, mais cette fois il est en infériorité numérique. De plus, les Danois vont défendre leur position, être renforcés par le rivage, de plus en plus d'hommes venant remplacer les blessés. Toutefois, la flotte ennemie étant à l'ancre, cela permet à une flotte attaquante de se concentrer sur une partie de la ligne de l'ennemi, laissant certains de ses vaisseaux sans adversaire. Nelson décide de naviguer devant de Copenhague et d'attaquer ensuite par le sud, l'extrémité la plus faible de la ligne danoise. Son escadre est en position le 1er avril. Ironie du sort, le tsar Paul Ier, ayant été assassiné le 25 mars, son successeur Alexandre Ier adopte une politique étrangère différente, et l'Alliance du Nord commence bientôt à se désagréger avant que la bataille n'ait eu lieu.

Le 2 avril l'escadre britannique se lance à l'attaque. C'est immédiatement un désastre: le Bellona et le Russel s'échouent et l'Agamemnon ne réussit pas à gagner sa position. Nelson engage les vaisseaux restants dans la bataille contre les vaisseaux Danois et les batteries flottantes. Après trois heures de canonnade de chaque côté, le dénouement de la bataille est toujours indécis. Voyant que les vaisseaux qu'il a envoyé en renfort progressent lentement contre le vent, Parker donne à l'ensemble de la flotte le signal de cesser le combat.

Chaque bâtiment est censé obéir au signal sans attendre qu'il soit répété de l'Éléphant, le vaisseau amiral de Nelson. Mais placés en face de leurs adversaires, obéir au signal eut été un suicide : impossible en effet d'envoyer les hommes pour mettre à la voile, sans que le feu de l'ennemi ne se taisent. Cela aurait impliqué des dommages et des dégâts épouvantables, et aurait permis aux Danois de revendiquer une victoire, contraire au prestige de la flotte britannique en Europe du Nord.

Feignant de ne pas voir distinctement le signal, Nelson maintient le sien, pour une action plus rapprochée, et tous lui obéissent. Il est alors 12h30, et la canonnade continue pendant encore environ une heure. Il est alors clair que les Britanniques ont le dessus, de plus en plus de vaisseaux danois cessent le feu ou se rendent. Vers 14 h, le bombardement diminue encore d'intensité et Nelson envoie un drapeau blanc, suggérant la fin des combats. C'est le seul moyen de sauver les vies des nombreux danois à bord des batteries flottantes. À 15h15, le vaisseau amiral de Nelson envoie l'ordre de cessez-le-feu mettant fin à la bataille.

Il n'y a aucun compte rendu connu de la manière dont Sir Hyde Parker reçut Nelson après la bataille. Il aurait pu exiger de le traduire en cour martiale pour avoir désobéi. Ou alors fut-il conscient que sa propre contribution avait été négative et potentiellement désastreuse. Commandant de l'arrière, son autorité avait été affaiblie. Toutefois, les lourdes pertes subies par les Danois, étaient suffisamment dissuasives pour d'éventuels adversaires.

Les négociations eurent lieu à Copenhague et le cessez-le-feu se transforma en armistice. La nouvelle de la mort du tsar avait été officiellement confirmée et on disait que le nouveau tsar désirait rendre tous les vaisseaux britanniques retenus. Peu après les ordres arrivèrent du Conseil de l'Amirauté ordonnant à Parker de remettre son commandement à Nelson et de retourner au Royaume-Uni. Il n'en eut plus d'autre.

Nelson, désormais commandant en chef dans la Baltique, fut assuré que l'embargo sur les navires marchands serait levé et que des relations amicales seraient reprises entre la Russie et la Royaume-Uni.

En haut



Copenhague

Copenhague vue par satellite.

Copenhague est la capitale du Danemark.

Son nom danois, København, déformation de Købmandshavn, le port des commerçants, rappelle sa position stratégique à l'entrée de la mer Baltique. Le nom français est lui dérivé de l'allemand Kopenhagen.

Copenhague est la ville du parlement national, du gouvernement et de la monarchie danoise, dont les sièges sont implantés au cœur de la ville. Le premier fort fut bâti dans la ville en 1167.

La ville de Copenhague ou plus officiellement, la commune de Copenhague (Københavns Kommune) à proprement parler compte 509 861 habitants (janvier 2008) (voir également les articles sur la ville de Copenhague et le grand Copenhague). Néanmoins, le nom de Copenhague est généralement donné à l'ensemble du comté de Copenhague, qui regroupe 1 645 825 d'habitants (janvier 2008).

Son maire est, depuis le 1er janvier 2006, la social-démocrate Ritt Bjerregaard.

La ville de Copenhague est située sur la côte orientale de l'île de Sjælland, mais aussi sur l'île plus petite d'Amager, face au détroit d'Øresund, qui relie la mer du Nord à la mer Baltique. Les villes suédoises de Malmö et Landskrona sont sur la côte opposée.

Avant le 1er janvier 2007, la commune de Copenhague constituait a elle seule un amt (département). L’amt de Copenhague malgré son nom, ne comprenait que les communes métropolitaines de la capitale, mais pas la ville de Copenhague elle-même. La métropole de Copenhague, ou Grand-Copenhague (Storkøbenhavn), était composée des deux amter de Copenhague et de Frederiksberg, ainsi que le Copenhague amt, lequel regroupait plusieurs communes dont notamment Gentofte.

Après le 1er janvier 2007, le système administratif du Danemark est modifié (voir les régions du Danemark). La commune de Copenhague devient l'une de 29 communes de la région d'Hovedstaden.

La région d'Øresund quant à elle comprend la région de Copenhague, d'une grande partie du Seeland (Sjælland) et de la partie occidentale de la Scanie en Suède. Après le 1er janvier 2007, la région métropolitaine de Copenhague comprend 33 communes et 6,3% (2.673 km²) de la surface terrestre du Danemark.

La partie ouest de Copenhague est relativement plate, mais on trouve un terrain plus accidenté au nord et au sud de la ville. Au nord-ouest de Copenhague se dresse par exemple une assez grande chaine de collines culminant à 50 m d'altitude. Ces paysages vallonés sont coupés par des lacs et la rivière Mølleåen. Le point culminant du Grand-Copenhague se trouve dans le bois de Rude à 91 m d'altitude. À cause de l'altitude plus élevée autour de Gladsaxe, on y a placé l'approvisionement en eau de Copenhague ainsi que le poste émetteur de Gladsaxe. Au sud-ouest se dresse une déformation calcaire dans la faille de Carlsberg. Les parties centrales de Copenhague se situent plutôt sur un terrain plus plat ou plus ou moins valloné comme à Valby ou Brønshøj. Deux systèmes de vallées suivent du nord-est au syd-ouest ces petites chaines de collines; dans l'une des vallées se situent les lacs du centre de Copenhague, dans l'autre vallée se trouve le lac Damhussøen. Ces petites vallées sont recoupées par les rivières Harestrup Å et Ladegårdsåen. Amager et une grande partie de la vieille ville se situent sur un terrain côtier plat. Une partie de la vieille ville, y compris Christianshavn et Islandsbrygge, se trouvent aujourd'hui sur une zone qui constituait le fond marin 500 ans en arrière.

D'un point de vue géologique, Copenhague se situe, comme la plus grande partie du Danemark, sur une moraine de fond datant de la période glaciaire, qui elle-même repose sur un fond calcaire plus dur. À certains endroits, il n'y a que 10 m jusqu'au fond calcaire, ce qui posa d'importants problèmes lors de la construction des voies de métro.

La population danoise de la région métropolitaine de Copenhague (Copenhaguois) est de 1 835 467(2008) habitants (densité:686/km²), dont un tiers habite la commune de Frederiksberg et un autre tiers l'ancien amt de Copenhague et les autres communautés de la région. La région Øresund, comprenant l'est de Sjælland et l'ouest de la Scanie (en Suède), a une population totale de 2 800 000 personnes.

La ville fait un gros effort pour favoriser l'utilisation de la bicyclette. Pour cela, de nombreuses pistes cyclables existent dans quasiment toute la ville, et des vélos publics sont disponibles gratuitement de mai à octobre.

Depuis juillet 2000, le pont de l'Øresund relie Copenhague à Malmö en Suède.

Il existe aussi un réseau de métro, mais sa construction récente explique sa faible étendue.

L'École de Copenhague désigne un des courant philosophiques sur l'interprétation de la mécanique quantique.

On peut trouver dans les environs de Copenhague l'Université technique du Danemark .

La ville compte de nombreux clubs de football, dont le FC Copenhague qui évolue en première division danoise et joue à domicile au Parken Stadium.

Copenhague va accueillir la 121e session olympique qui déterminera la ville hôte des jeux olympiques d'été de 2016.

En haut



Source : Wikipedia