Clermont Foot

3.4295302013373 (1192)
Posté par talos 10/03/2009 @ 12:11

Tags : clermont foot, ligue 2, football, sport

Dernières actualités
AJ Auxerre - OGC Nice, foot Ligue 1 - viaFrance
L'OGC Nice devra digérer l'ère Antonetti pour repartir sur des bases toujours plus ambitieuses avec à la tête des Azuréens Didier Ollé-Nicolle, transfuge de Clermont-Foot. Les Aiglons ont terminé le précédent exercice à la 9e place après une première...
OGC Nice - AS Monaco, foot Ligue 1 - viaFrance
L'OGC Nice devra digérer l'ère Antonetti pour repartir sur des bases toujours plus ambitieuses avec à la tête des Azuréens Didier Ollé-Nicolle, transfuge de Clermont-Foot. Les Aiglons ont terminé le précédent exercice à la 9e place après une première...
Foot - L1 - Nice Le programme d'Ollé-Nicolle - L'Equipe.fr
Après trois saisons passées à Clermont Foot (National et L2), le technicien entend s'inscrire sur la durée avec le ''Gym''. «Je ne suis pas un mercenaire, je suis un entraîneur bâtisseur. On sait tous que Nice aura un manque à gagner tant que le Grand...
Der Zakarian, nouvel entraîneur du Clermont Foot - La Montagne
Confirmation en a été donnée ce lundi par le président Claude Michy, le Clermont Foot aura comme nouvel entraîneur Michel Der Zakarian, lequel succède à Didier Ollé-Nicolle, parti à Nice. Michel Der Zakarian devient le dixième entraîneur du club...
Pinto-Borges arrive à Clermont 18/06/2009 13:52 - France Football
Après quatre saisons dans les rangs d'En Avant Guingamp, Steven Pontes-Borges doit s'engager vendredi en faveur du Clermont Foot Auvergne (la durée du contrat n'a pas encore été communiqué). Le milieu défensif international espoirs portugais de...
Clermont : Trois renforts - Ouest-France
En fin de contrat à Créteil, le défenseur central Jacques Salze (22 ans) s'est engagé en faveur du Clermont Foot Auvergne 63. Par ailleurs, Michel Der Zakarian, le nouvel entraîneur du club clermontois, enregistre aussi les renforts du milieu...
Foot - L2 Der Zakarian entraînera Clermont - L'Equipe.fr
Ancien entraîneur du FC Nantes, Michel Der Zakarian a été nommé lundi à la tête du Clermont Foot où il va succéder à Didier Ollé-Nicolle, qui s'est engagé avec Nice. Limogé par le FCN le 26 août dernier au profit d'Elie Baup, Der Zakarian croisera la...
R. Armand à Clermont - L'Equipe.fr
Il avait prolongé jusqu'en 2012 avec Montpellier en début de semaine, mais c'est pour Clermont Foot qu'il jouera, cette saison, en Ligue 2 : l'attaquant Romain Armand s'est engagé pour une saison. Il va retrouver Michel Der Zakarian,...
Le programme de la reprise - Actufoot06.com
Cinq matches amicaux sont également au programme : le 11 juillet (20h) à Châtel-Guyon (Puy-de-Dôme) face à Clermont Foot, le 15 juillet (19h) à Roanne (Loire) face à Saint-Etienne, le 18 juillet (21h) à Porto (Portugal) face au FC Porto, le 25 juillet...
Clermont termine 12ème - Clermont Foot Auvergne
Pour ce dernier match sous l'ère Ollé-Nicolle, le Clermont Foot signe le deuxième meilleur classement de son histoire en Ligue 2. Vannes : Costil - Bridonneau, Ekobo, Delhommeau, Martot - Boudarène - Diguiny, Lebouc (Savinaud 69'), Jarsalé (Ouattara...

Clermont Foot Auvergne 63

Image:Logo clermont foot.gif

Clermont Foot Auvergne 63 est un club de football français fondé en 1990 basé à Clermont-Ferrand dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne. Il évolue actuellement en Ligue 2. Le club auvergnat est présidé par Claude Michy et entraîné par Didier Ollé-Nicolle.

Admise chez les pros en 1942, la section football du Stade Clermontois accroche une poussive 13e place sur 16 dans le groupe Sud. Clermont-Auvergne, mis en place par la réforme du colonel Pascot (43-44) ne fit guère mieux avec une 14e place sur 16.

À la Libération, le Stade Clermontois retrouve sa section pro. La saison 1944-45 est marquée par un résultat assez moyen en championnat, mais un bon parcours en coupe de France : 8e de finaliste après élimination de Saint-Étienne en 16e.

En 1945-46, c'est encore la Coupe de France qui donne à Clermont ses plus belles satisfactions. Les Auvergnats atteignent les demi-finales de l'épreuve. Après avoir sorti Bordeaux en quarts, Clermont est éliminé par Lille (7-1).

À l'issue de la saison 46-47, Clermont abandonne son statut pro en raison de difficultés financières.

Clermont digère mal son expérience professionnelle. Division d'Honneur, Promotion d'Honneur et finalement District départemental ; le club touche le fond. À la faveur de la création d'une division de promotion de Ligue, Clermont quitte l'échelon départemental en 1966.

La fusion entre le Stade-Clermontois et l'ASM donne lieu à la création du Clermont-Ferrand Football Club (CFC), en 1984. Le club s'installe en troisième Division, avant de redécouvrir le professionnalisme durant deux saisons, en deuxième Division. Mais l'aventure du CFC est éphémère : le club dépose à nouveau le bilan en 1990.

Le club est renommé Clermont Foot Auvergne et redémarre en Division Honneur. En 13 ans, le Clermont Foot passe de la Division Honneur à la Ligue 2. Un joli parcours, parsemé d'exploits en Coupe de France. Le club quitte tout d'abord la DH (champion en 1993) et accède au championnat de Nationale 3, l'équivalent du CFA 2 actuel. Clermont obtient la promotion en Nationale 1 (CFA) dès la fin de cette première saison. Place alors à la Coupe de France, et à l'épopée 1997. Le club élimine trois formations professionnelles : Martigues, Lorient, puis le Paris-Saint-Germain dans un scénario exceptionnel (menés 4-1 à 20 minutes de la fin, les Clermontois reviennent au score pour l'emporter finalement aux tirs aux buts). Le club est propulsé sur le devant de la scène, en quarts de finale, et échoue en prolongations face à Nice, futur vainqueur de l'épreuve.

Cette épopée est le coup de « booster » qui lance Clermont dans la course pour le retour au professionnalisme. Clermont accède au National, après avoir décroché le titre de Champion de France de CFA en 1999, puis se donne tous les moyens nécessaires pour décrocher son billet pour l'accession en deuxième Division, plus tard renommée Ligue 2. Il y parvient à l'issue de la saison 2001-2002, où le club est sacré Champion de France de National (photo) sous la conduite d'Hubert Velud.

Après deux saisons dans l'antichambre de l'élite, le club connaît des difficultés en championnat mais se rattrape une nouvelle fois en coupes où il accède lors de cette même saison 2004-2005 aux quarts de finale des deux coupes nationales (Coupe de la Ligue et Coupe de France), après avoir notamment éliminé Lyon, le triple champion de France, aux tirs au but et après avoir mené au score jusqu'à la 90ème minute. Une séance de tirs aux but où le gardien clermontois s'illustrera en arrêtant 2 tentatives lyonnaises dont celle de Wiltord qui offrira la qualification à Clermont. Le parcours en coupes demeure malgré tout la seule satisfaction de la saison, le club ne parvenant pas à se maintenir sportivement en Ligue 2 à l'issue du championnat. La saison se termine aussi par le départ du Président Alain Dalan, figure emblématique du club, depuis le dépôt de bilan en 1990. Claude Michy, organisateur d'évènements sportifs, devient le nouveau président.

La saison 2005-2006 du club débute dans les bureaux de la DNCG, qui choisit finalement de maintenir le club au détriment de l'ASOA Valence, promu sportivement en Ligue 2 dont la situation financière est jugée trop fragile pour le football professionnel. Suite au départ de l'éphémère entraineur Dominique Bijotat vers Sochaux, Marc Collat prend place sur le banc auvergnat. À l'issue d'une saison 2005-2006 décevante, le club est relégué en National.

Didier Ollé-Nicolle succède alors à Marc Collat. L'entraineur ambitionne de placer le Clermont Foot parmi les 30 premiers clubs de France en l'espace de deux ans. Il renouvelle entièrement l'équipe, ne gardant que trois joueurs de la saison précédente (Enjolras, Gas et Abdoulaye), et axe son recrutement sur des jeunes « qui en veulent ». Une moyenne d'âge de 24 ans, et des expériences dans le milieu pro illustrent le portrait des nouvelles recrues du Clermont Foot Auvergne 63.

A la fin de la saison 2006-2007, le club remonte en Ligue 2. En ayant battu le vendredi 18 mai 2007 Cannes 4 à 1, le Clermont Foot Auvergne 63 est sacré Champion de National pour la seconde fois de son histoire.

Le 22 janvier 2009, le Clermont Foot Auvergne 63 a la tristesse de perdre un de ses joueurs, Clément Pinault, alors agé de 23ans, des suites d'un malaise cardiaque à son domicile et après avoir été maintenu en coma artificiel au CHU de Clermont. Rapidement pris en charge par le Samu, il avait été transféré dans le service de réanimation cardiaque du CHU où il avait été placé sous respiration artificielle.

En haut



Hubert Velud

Hubert Velud, né le 8 juin 1959 à Villefranche-sur-Saône (Rhône), est un ancien footballeur français devenu entraîneur.

Hubert Velud était gardien de but. Il a fait toute sa carrière professionnelle de joueur au Stade de Reims. Il était surnommé "le chat" par les supporters rémois.

En tant qu'entraîneur, il a été champion de France de National en 2002 avec le Clermont Foot Auvergne et a donc permis au club d'accéder pour la première fois de son histoire à la Ligue 2 et de devenir professionnnel ; Il a ensuite entraîné durant 2 années le club en Ligue 2. Durant la saison 2004/05, Hubert Velud est à la tête de l'AS Cherbourg où il effectuera à l'époque la meilleure saison sportive de l'histoire du club avec notamment la 9è place du championnat de National. Fort de ce succès, L'US Créteil Lusitanos fait appel à ses services pour diriger l'équipe première dans le championnat de Ligue 2. Il réalisera une saison historique, la meilleure que le club ait connue, avec notamment une 8è place, un total de points record (54). Il est par ailleurs à l'origine de l'éclosion de jeunes talents comme Stéphane Sességnon ou David Papys M'Bodji. En juin 2008, il rejoint l'AS Beauvais Oise qu'il quittera en février 2009 d'un commun accord avec les dirigeants, le club n'étant plus en course pour la montée.

En haut



Puy-de-Dôme

Localisation du Puy-de-Dôme en France

Le département du Puy-de-Dôme (63) (dans le dialecte auvergnat de la langue occitane : lo Puèi de Doma / lo Puèi Domat) est un département français, dans la région d'Auvergne. Son nom lui vient d'un sommet volcanique remarquable : le puy de Dôme.

Ses habitants s'appelaient les Puydomois, appellation entérinée par le conseil général en décembre 2005, puis modifiée, au printemps 2006, à la suite de nombreux courriers reçus au siège du conseil général. L'appellation officielle aujourd'hui, reproduite sur tous les documents, est : Puydômois.

Le département a été créé à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir d'une partie de la province d'Auvergne.

À sa création en 1790, le département devait s'appeler Mont-d'Or, mais le député de Clermont-Ferrand Gaultier de Biauzat intervint car il pensait que ce nom attirerait l'attention de l'administration fiscale sur ses concitoyens, il fut écouté et le département s'appela finalement Puy-de-Dôme.

Le département actuel correspond grosso modo à l'ancienne région historique appelée la Basse-Auvergne.

Ce blason n'est toutefois qu'une proposition de Robert Louis et n'a rien d'officiel, le département n'ayant pas officiellement adopté de blason.

Le Puy-de-Dôme fait partie de la région d'Auvergne. Il est limitrophe des départements de l'Allier, de la Loire, de la Haute-Loire, du Cantal, de la Corrèze et de la Creuse.

Par sa position sur le continent et sa topographie accidentée, transversale au flux humide dominant d'ouest, c'est un territoire de vives transitions climatiques, de la montagne à la plaine et de l'océanique au continental, générant diversité et paradoxes.

Ainsi la pluviométrie varie de un à quatre des lieux les plus secs aux plus humides. Les montagnes du sud-ouest (Sancy, Cézallier) sont abondamment arrosées et enneigées, tandis que les Limagnes au centre sont protégées par un puissant effet de foehn et voient augmenter la part des orages dans le total des précipitations. A l'est le foehn s'estompe à l'approche d'autres montagnes (Livradois, Forez). L'écart thermique moyen entre les lieux les plus chauds et les plus froids est de 8°, mais en hiver les plaines sont parfois plus froides que les montagnes (phénomène d'inversion).

Article de fond : Climat du Puy-de-Dôme.

Le département du Puy-de-Dôme se caractérise tout d'abord par ses volcans, parmi lesquels le puy de Dôme dont le sommet culmine à plus de 1460 mètres d'altitude, parfait pour les randonnées en pleine nature. D'ailleurs, le parc naturel régional des volcans est le plus importants des 40 parcs français. Aussi, depuis 2002, Vulcania, parc européen du volcanisme, permet de mieux comprendre l'histoire et le fonctionnement des volcans de manière ludique. Ce relief volcanique offre aussi de nombreux lacs pour la pêche ou autres, tels que les lacs Pavin et Servière. Le lac d'Aydat quant à lui est plus le lieu de villégiature dominicale des Clermontois en raison de sa proximité avec la préfecture régionale. Mais c'est aussi un lieu de pratique de sports nautiques. Plus généralement, le département bénéficie d'une nature magnifique, notamment les gorges de la Sioule.

Certaines villes plus importantes sont aussi à visiter : Riom, qui était à partir du XIIIe siècle la capitale administrative des terres royales d'Auvergne, ou Clermont-Ferrand et les ruelles de son centre historique.

Au niveau sportif, avec l'équipe de rugby ASM, de l'équipe de basket-ball clermontoise ou du Clermont Foot Auvergne en Ligue 2 en 2008/2009.

Selon le recensement général de la population du 8 mars 1999, 11,7 % des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires.

Ce tableau indique les principales communes du Puy-de-Dôme dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10% des logements totaux.

Département de tradition ouvrière (Michelin à Clermont-Ferrand, la coutellerie à Thiers...), le Puy-de-Dôme est un fief du parti socialiste. Les principales villes du département Clermont-Ferrand, Riom, Cournon-d'Auvergne, Thiers, sont actuellement dirigées par une municipalité de gauche. Les zones rurales ont également plutôt tendance à donner leurs suffrages aux candidats de gauche, à l'exception de l'ouest du département (circonscription législative de Clermont-Montagne). Sur six députés, quatre appartiennent au Parti socialiste, un au Parti communiste et un à l'UMP.

Aux dernières élections présidentielles, Ségolène Royal a réalisé dans le Puy-de-Dôme, de loin, son meilleur score en Auvergne, avec près de 54% des voix, contre 46% pour Nicolas Sarkozy.

Le Puy-de-Dôme est donc un département fortement ancré à gauche. Quelques secteurs échappent à cette prédominance : quelques cantons ruraux du Nord-Ouest et de l'ouest du département, certaines communes de la Limagne (secteur de Lezoux notamment), ainsi que les communes huppées de l'ouest de l'agglomération clermontoise : Royat et surtout Chamalières, fief de l'ancien président de la République Valéry Giscard-d'Estaing (son fils Louis Giscard d'Estaing, député de la circonscription, est d'ailleurs le maire actuel de la commune).

Le Conseil général du Puy-de-Dôme est actuellement dirigé depuis 2004 par le Clermontois Jean-Yves Gouttebel (membre du Parti socialiste jusqu'à son exclusion le 15 avril 2008). Ce dernier avait succédé au Riomois Pierre-Joël Bonté, élu à la région.

Le siège de l'instance départementale se situe dans l'hyper-centre de la préfecture, rue Saint-Esprit. les conseillers généraux siégeaient jadis dans la chapelle des Cordeliers.

La mascotte du département est la loutre .

971 Guadeloupe · 972 Martinique · 973 Guyane · 974 La Réunion Les départements d’outre-mer ont également le statut de région (à département unique).

En haut



Abdoulaye Coulibaly

Abdoulaye Coulibaly est un footballeur professionnel Ivoirien, né le 29 décembre 1976.

Après plusieurs passages en National, il fait ses débuts en Ligue 2 en 2005-2006 au sein du Clermont Foot et participe à la relégation du club.

En 2007, il s'engage avec le Nîmes Olympique, et malgré une saison complète, le club promu en Ligue 2 ne le gardera pas. Il s'engage en 2008 avec le FC Martigues, en CFA.

En haut



Jean-Philippe Caillet

Jean-Philippe Caillet, né le 24 juin 1977 à Boulay-Moselle, est un footballeur français .

Cet arrière droit est issu du centre de formation du FC Metz qu'il a quitté pour jouer en Ligue 2 au SM Caen puis au Clermont Foot Auvergne. Il est revenu durant une saison en ligue 1 au FC Metz en 2004/2005 et s'est imposé en défense, très polyvalent il peut y tenir tous les postes.

En juillet 2005, il part au PFK Litex Lovetch (D1 bulgare).

Le 26 juillet 2006, il signe au KRC Genk pour une durée de 3 ans où il s'impose en défense centrale et devient même vice champion de Jupiler League.

En haut



Source : Wikipedia