Christophe Honoré

3.4103811840737 (1233)
Posté par seb 20/04/2009 @ 04:09

Tags : christophe honoré, réalisateurs, cinéma, culture

Dernières actualités
Haute pâtisserie : le règne du glam'chic - Le Figaro
Le Saint-Honoré à la fraise et au yuzu de Lenôtre pour la Fête des Mères. Après des années vaporeuses où les gâteaux s'affichaient cérébraux, retour à une pâtisserie plus classique, mais totalement rafraîchie. Observez les vitrines de nos grands...
Antony and the Johnsons est en vogue au cinéma - Cinezik.org
Puis, dans le prochain film de Christophe Honoré, NON MA FILLE, TU N'IRAS PAS DANSER pour lequel Alex Beaupain n'a composé aucunes chansons (contrairement aux trois précédentes collaborations dont la comédie musicale CHANSONS D'AMOUR),...
La Belle personne de Christophe Honoré prendra l'affiche le 5 juin ... - Lien Multimédia
Dernier long métrage de Christophe Honoré (Dans Paris, Les Chansons d'amour), le film a été sélectionné en 2008 au festival de San Sebastien. Junie, seize ans, change de lycée en cours d'année suite à la mort de sa mère. Elle intègre une nouvelle...
Cinéastes, dramaturges, auteurs... Ils aiment tous Clotilde Hesme - nouvelobs.com
Hier Comtesse chez Marivaux par Luc Bondy, cet automne de retour au cinéma, Clotilde Hesme entame d'un même élan les répétitions d'«Angelo, tyran de Padoue» de Victor Hugo avec Christophe Honoré pour le prochain Festival d'Avignon : «Honoré n'a pas...
Marina Foïs: l'interview intime d'une star discrète - Marie Claire
Au théâtre en ce moment, l'ancien trublion des Robins des Bois de Canal Plus, l'actrice Marina Foïs sera dans le prochain film de Christophe Honoré*. L'heure d'aller voir comment va Marina : l'actrice star montante (qui doute), la mère (qui booste),...
L'édition joue du classique - Paris Match
Louis Garrel avait lu le texte de Mme de La Fayette en février dernier. | Photo Reuters Depuis le succès de «La princesse de Clèves», les grands romans du passé ont le vent en poupe. Enquête sur un phénomène. A Nicolas Sarkozy, la princesse de Clèves...
Des affaires à faire - Le Figaro
Considéré comme l'un des meilleurs gardiens de l'Hexagone, aux portes de l'équipe de France (il a déjà été convoqué par Raymond Domenech mais n'a pas honoré de sélection), il est à 26 ans une valeur sûre du championnat....
CHALON : Les médaillés militaires honorés - Infos Chalon.com
"En créant la médaille militaire, Louis Napoléon Bonaparte entendait recompenser les mérites des meilleurs soldats et sous officiers", c'est par ces mots, que le Député-Maire, Christophe Sirugue, souhait rendre honneur aux médaillés militaires,...
Le journal du mercato - Le Figaro
On suit également Christophe Jallet, mais son dossier est en suspens pour l'instant. Quant à Patrick Vieira, je l'ai eu au téléphone, il voudrait venir, et est prêt à faire des efforts sur le plan financier, mais jusqu'à quel point ?...
Parce que l'amour existe encore... - Fugues
Divers/Cité nous donne l'occasion de voir ou de revoir l'excellent film de Christophe Honoré. Servi par une pléiade d'acteurs justes et sensibles, Les Chansons d'amour est le genre de film à nous secouer l'âme avec l'aide de la musique d'Alex Beaupain....

Christophe Honoré

Christophe Honoré, né le 10 avril 1970 à Carhaix dans le Finistère, est écrivain, critique, scénariste et réalisateur de cinéma.

Christophe Honoré grandit dans les Côtes-d'Armor, dans la ville de Rostrenen. Il suit des études de Lettres modernes et fait une école de cinéma à Rennes. En 1995, il s'installe à Paris, et devient chroniqueur pour plusieurs revues, dont Les Cahiers du cinéma.

Sa première pièce de théâtre, Les Débutantes, a été créée au Festival Off d’Avignon en 1998. Elle a été reprise en 2001 dans une mise en scène de Lucia Sanchez avec Valérie Crunchant dans le rôle de la grande sœur. Cette pièce de théâtre a été diffusée en octobre 2003 sur France-Culture. En 2005, il revient invité au Festival d'Avignon "In" avec une nouvelle pièce, Dionysos impuissant, adaptation contemporaine des Bacchantes d'Euripide avec Louis Garrel dans le rôle de Dionysos et Joana Preiss dans le rôle de Sémélé.

Dans ses œuvres pour la jeunesse, Christophe Honoré aborde de front des thèmes réputés difficiles et souvent réservés à la littérature adulte comme le suicide, le SIDA, le mensonge des adultes, l'inceste ou les secrets de famille.

Christophe Honoré participe à plusieurs émissions de radio consacrées au cinéma.

Après avoir réalisé, en deux ans, Dans Paris et Les Chansons d'amour, Christophe Honoré commence en janvier 2008 le tournage de La Belle Personne une version contemporaine de la Princesse de Clèves pour Arte, diffusée en septembre 2008 avant de sortir quelques jours plus tard au cinéma. Peu après, est annoncé le tournage de son nouveau film dont le titre provisoire est Non ma fille, tu n'iras pas danser.

Les romans pour la jeunesse sont publiés à L'École des Loisirs.

En haut



Louis Garrel

Image associée à la personnalité

Louis Garrel, né le 14 juin 1983 à Paris, est un acteur français, fils du réalisateur Philippe Garrel et de l'actrice Brigitte Sy, frère de l'actrice Esther Garrel, petit-fils de l’acteur Maurice Garrel, et compagnon de l'actrice Valeria Bruni Tedeschi.

Filmant les gens qui lui sont proches et sa propre famille, le cinéaste Philippe Garrel emploie très tôt son fils devant la caméra. Le jeune Louis joue alors en compagnie de sa mère et de son grand-père dans les films de son père, et tout spécialement dans Les Baisers de secours à l'âge de six ans.

Admirateur de Jean-Pierre Léaud, son parrain, l'adolescent Louis Garrel s'emploie à travailler ses capacités de comédien dans les cours de théâtre de son collège ainsi qu'au conservatoire de son arrondissement. Après des études littéraires passées au lycée Fénelon à Paris, il se détourne de la voie classique et renonce au baccalauréat afin de poursuivre ses études au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris, dont il sort diplômé en 2004. Il multiplie parallèlement les expériences et les stages, dont celui qu'il réalise à la Fémis, avec Philippe Garrel comme maître de stage, puis décroche son premier véritable rôle au cinéma en 2001, dans Ceci est mon corps de Rodolphe Marconi, avec Jane Birkin.

Louis Garrel poursuit sa carrière au cinéma en tournant notamment dans deux évocations de mai 68 : Innocents - The Dreamers de Bernardo Bertolucci en 2003 et Les Amants réguliers de Philippe Garrel en 2005. C'est pour ce dernier film qu'il obtient en 2006 deux récompenses : l'Etoile d'or de la révélation masculine décernée par l’Académie de la presse du cinéma français et le César du meilleur espoir masculin. Il devient également l'acteur fétiche du cinéaste Christophe Honoré, avec lequel il a déjà collaboré à trois reprises: dans Ma mère (2004), adaptation du roman éponyme de Georges Bataille avec Isabelle Huppert, Dans Paris (2006), aux côtés de Romain Duris, et Les Chansons d'amour (2007), film pour lequel il dévoile aussi des talents de chanteur. La même année, il est également à l'affiche d'Actrices, le second film de Valeria Bruni-Tedeschi. En 2008, Louis Garrel est à l'affiche du moyen-métrage de Rachid Hami (remarqué dans L'Esquive ), Choisir d'aimer,de La Frontière de l'Aube de Philippe Garrel où il campe un jeune photographe épris d'une star de cinéma, de La Belle Personne de Christophe Honoré où il joue le rôle d'un professeur d'italien tombant amoureux de l'une de ses élèves et,il développe également ses talents de metteur en scène en réalisant son premier court-métrage, Mes copains.

En haut



Alex Beaupain

Alex Beaupain, né à Besançon en 1974, est un auteur-compositeur-interprète et un compositeur de musiques de films français. Il est le fils d'une institutrice et d'un cheminot qui lui donnent très tôt le goût de la culture, de la musique, du cinéma, de la bande dessinée et de la littérature. Il prend notamment des cours de piano et chante dans une chorale d'enfants. Après une année passée à Nancy, il vient à Paris pour étudier à Sciences Po. Il est l'auteur de plusieurs spectacles musicaux, créés par la Compagnie Les Ressorts à la fin des années 1990. Il compose à la fois des bandes originales et des chansons pour les films du réalisateur Christophe Honoré, notamment pour les films 17 fois Cécile Cassard (2002), Dans Paris (2006) et Les Chansons d'amour (2007). Il écrit également la bande originale du film Qui a tué Bambi ? de Gilles Marchand. En 2005 sort, chez Naïve un premier album, intitulé Garçon d'honneur. Ce disque inspirera l'écriture du film musical Les Chansons d'amour. Christophe Honoré s'en servira comme trame à son scénario. Son nouvel opus, sorti en octobre 2008, s'intitule 33 Tours. Comme la bande originale des Chansons d'amour, ce nouvel album est réalisé par Frédéric Lo. Il compte 12 morceaux. "I want to go home" en est le premier single. C'est le jeune cinéaste Christophe Charrier qui en réalise le clip .

Baignant dans la chanson française traditionnelle (Brel, Barbara, Brassens) quand il était enfant, il est dans la lignée d'une musique pop littéraire, autobiographique et mélancolique. Textes très écrits et mélodies fortes, il a beaucoup écouté Alain Souchon, Serge Gainsbourg et Etienne Daho, mais aussi Jean-Louis Murat et Alain Bashung. Ses influences sont également cinéphiliques (il a passé un bac A3 cinéma) et littéraires.

En haut



La Belle Personne

La Belle Personne est un film français de Christophe Honoré sorti le 17 septembre 2008. C'est une adaptation libre du roman La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette. Prévu au départ pour être un téléfilm, il a été diffusé avant même sa sortie dans les salles sur Arte le 12 septembre 2008, Arte France Cinéma étant coproducteur du film.

Le film dresse le portrait d'une adolescente, Junie, qui change de lycée après la mort de sa mère. Elle rejoint alors le foyer de sa tante, son oncle et son cousin Matthias.

Matthias devient alors l'ambassadeur de Junie auprès de son groupe d'amis. Junie est draguée par les camarades de Matthias. C'est avec Otto, le plus discret d'entre eux, qu'elle va avoir une relation amoureuse. Le professeur d'italien de Junie, le séduisant Nemours aux conquêtes nombreuses, va tomber amoureux d'elle. Mais Junie refuse l'amour par peur de le gâcher...

En haut



Les Chansons d'amour

Place de la Bastille.

Les Chansons d’amour est un film musical français de Christophe Honoré, sorti en France le 23 mai 2007 et sélectionné en compétition officielle lors du Festival de Cannes 2007. Ce film a été nommé dans quatre catégories pour les Césars du cinéma 2008 et a remporté le César de la meilleure musique de film.

Julie (Ludivine Sagnier), Ismaël (Louis Garrel) et Alice (Clotilde Hesme), la collègue de travail d'Ismaël, forment un ménage à trois. Un évènement tragique va se produire dans la vie d'Ismaël.

C'est à la suite de Dans Paris que Christophe Honoré a pu « proposer vite un autre projet ». Honoré a demandé à Alex Beaupain, qu'il « connait depuis qu' a vingt ans », s'il pouvait se servir de ses chansons, dont quatre étaient issues de son album Garçon d'honneur (Au ciel : dans le film Les yeux au ciel, Pourquoi viens-tu si tard ? ; Se taire : dans le film Il faut se taire ; La beauté d'un geste qui, dans le film, se nomme As-tu déjà aimé ?). Ces chansons ont été intégrées « dans un scénario qui racontait une histoire assez douloureuse » qui était commune à Honoré et Beaupain, un travail d'adaptation a été effectué sur les textes, et de nouvelles chansons ont été écrites. Honoré avoue « n' jamais su mettre le sentiment (amoureux) au cœur d'une histoire », d'où le fait que « les personnages se mettent à chanter dès qu'ils sont dans un état amoureux », étant dans « l'incapacité de l'exprimer autrement ». L'histoire est construite sur une structure musicale avec des lieux « comme l'appartement des parents » qui revient comme un refrain, explique Honoré, avec « une tonalité changée selon ce qui s'est passé dans le couplet précédent ». Il en va de même pour les personnages secondaires qui « viennent relancer la fiction et d'autres finissent par en être évacués ».

Chiara Mastroianni est la première actrice à être retenue pour le film. « J'avais envie de travailler avec elle depuis longtemps , j'ai eu l'impression de trouver mon double féminin », a déclaré Honoré à son sujet. Elle joue le rôle de la sœur de Julie. Puis Ludivine Sagnier, bien qu'à l'époque de la rencontre avec Honoré, celui-ci n'avait toujours pas trouvé son personnage masculin et donc ne pouvait pas vraiment s'engager, elle joue le rôle de Julie. Clotilde Hesme, avec qui Honoré avait déjà travaillé au théâtre, bien avant qu'elle ne soit dans le film Les Amants réguliers de Philippe Garrel dans lequel elle formait un couple avec Louis Garrel, « j'avais envie de la faire jouer sur un registre pétillant » déclara Honoré à propos de Hesme, elle joue le rôle d'Alice. Puis Louis Garrel, pour le rôle d'Ismaël, Honoré a « failli ne pas le prendre », il « croyait qu'il ne savait pas chanter », il avait donc recherché d'autres comédiens. Louis Garrel a alors demandé s'il pouvait lire le scénario, il laissait des messages sur le répondeur d'Honoré : « Tu sais, je chante un peu, moi aussi… », c'est alors qu'Honoré lui a envoyé une chanson de Beaupain en lui proposant de la répéter, puis il l'a chantée en leur demandant de se « retourner pour qu'il puisse chanter sans voir (Beaupain et Honoré) », selon Honoré « la peur faisait trembler sa voix, mais ça a été une évidence ». Le dernier rôle attribué, Erwann, a été à Grégoire Leprince-Ringuet, Honoré se souvenait de sa voix dans Les Égarés d'André Téchiné, il avait été repéré par Téchiné dans une chorale. Avec le personnage interprété par Leprince-Ringuet, Honoré voulait « représenter un jeune qui ne doute pas de son homosexualité mais qui n'a pas eu d'aventure. Erwann n'est pas tourmenté par sa sexualité mais par des sentiments ».

Les premières lectures du scénario se sont déroulées début novembre 2006. Les playbacks, qui étaient nécessaires pour le tournage, ont été enregistrés juste avant noël 2006, le tournage débutant au mois de janvier 2007.

Le tournage du film s'est déroulé en janvier et février 2007, dans le 10e arrondissement de Paris pour les scènes autour du domicile de Julie et Ismaël. Du nord au sud de l'arrondissement, sont reconnaissables la station de métro La Chapelle, la façade de la gare de Paris-Est, le boulevard de Strasbourg et les rues adjacentes.

Les scènes extérieures à proximité de l'appartement des parents de Julie sont tournées près de la place de la Bastille. Le quartier du Montparnasse accueille les scènes au cimetière et celles des rues animées dans lesquelles Ismaël erre au cours d'une séquence.

À proximité des lieux de tournage du 10e arrondissement, dans la rue d'Enghien, se trouvait alors le quartier général de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. À la faveur d'une scène de nuit, on voit d'ailleurs Isamël passer devant le lieu, laissant apercevoir une affiche de campagne de Nicolas Sarkozy, à laquelle le personnage réagit. Une scène du film présente également Alice et Ismaël travaillant un article sur le vol du scooter du fils de Nicolas Sarkozy en janvier 2007.

La structure du film en trois parties, Le départ puis L'absence et enfin Le retour, n'était pas prévue dans le scénario, mais elle a été intégrée au montage. Cette structure fait écho à la structure des Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy.

L'hebdomadaire Télérama lui accorde sa note maximale, bravo, «  s'amuse ici à chambouler les codes du cinéma et les combinaisons de la chair . L'élan, la pirouette, le ping-pong verbal animent la plupart des chansons du film en dialogues vifs et espiègles à deux ou trois pour des jeux tour à tour galants, cruels, vicieux ou mélancoliques » pour conclure « Voilà un film intemporel et très actuel à la fois, traversé par la mort, mais qui refuse tout ce qui lui est associé, de la peur à la résignation . Il compte large. Comme un film populaire ».

Le mensuel Première remarque « la grâce d'un film où chaque personnage possède sa partition », et souligne la « prestation exceptionnelle de Louis Garrel, histrion et matamore fracassé, tête de proue d'un clan de comédiens (...) inspirés ». Les inrocks affirment que « Les Chansons d’amour de Christophe Honoré dit la vérité : ne t’en va pas je t’aime, j’ai besoin de toi, le temps perdu ne se rattrape plus, il nous faut continuer à vivre, je ne peux vivre sans toi, ne me parle plus d’amour, j’ai besoin d’un peu d’amour, aujourd’hui j’ai rencontré l’homme de ma vie… ».

Le film a engrangé un peu plus de 100 000 dollars US aux États-Unis en 14 semaines d'exploitation, sur en moyenne 3 écrans par semaine, soit à peu près 2 400 dollars US par pellicule.

Le film rend un hommage explicite aux Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy : les deux films sont structurés en trois parties aux titres identiques, et Christophe Honoré utilise le même procédé de déplacement des acteurs sur une plateforme mobile non visible à l'écran.

La bande originale des Chansons d'amour a été composée par Alex Beaupain, réalisée et arrangée par Frédéric Lo. L'idée et la construction du scénario du film par Christophe Honoré se sont faites autour de quatre titres de l'album Garçon d'honneur de Beaupain, publié en 2005. Alex Beaupain a remporté le César de la meilleure musique écrite pour un film avec cette bande originale.

En haut



Frédéric Lo

Frédéric Lo, né Frédéric Bonnet le 23 août 1964 à Rodez, est un musicien, réalisateur musical, compositeur, arrangeur, producteur de musique et chanteur français.

Vivant à Paris, Frédéric Lo est notamment connu pour son œuvre en duo avec Daniel Darc, mais aussi pour son travail avec Pony Pony Run Run, Stephan Eicher, Maxime Le Forestier, Christophe Honoré et Alex Beaupain.

En haut



Source : Wikipedia