Choléra

3.3839218632614 (1331)
Posté par rachel 04/03/2009 @ 20:07

Tags : choléra, maladie, santé

Dernières actualités
Actualités, tous azimuts... - Libération
Aujourd'hui encore je prends "gougueule", je tape "choléra" et "Mali": j'apprends qu'il ya eu 28 morts dans la région de Koulikoro à cause d'une flambée de choléra, la moyenne d'âge des victimes serait de 60 ans. Le site qui diffuse l'information est...
Les millions de réfugiés pakistanais, une "crise majeure" d'après ... - AFP
La majorité de ces déplacés n'ont pas rejoint les camps de réfugiés récemment mis en place et vivent chez des proches ou dans des abris improvisés, a rappelé M. Holbrooke, soulignant le risque d'épidémies de choléra avec l'arrivée de la saison des...
PALUDISME ET CHOLERA : Une campagne de prévention lancée en mi-juin - Le Soleil.sn
Pour protéger les populations contre le choléra et le paludisme, une campagne de prévention de ces maladies sera lancée dans la deuxième quinzaine du mois juin. Pour lutter contre les maladies de l'hivernage, comme le choléra et le paludisme,...
Angola: forte baisse du nombre de cas de choléra, selon l'OMS - AFP
LUANDA (AFP) — Le nombre de cas de choléra a fortement baissé cette année en Angola malgré de fortes inondations dans le sud du pays, at-on appris lundi auprès de l'Organisation mondiale pour la Santé (OMS). De janvier à mai 2008, l'OMS a recensé 7.740...
Bientôt 100'000 cas de choléra au Zimbabwe - Romandie.com
Le Zimbabwe va enregistrer ces prochains jours son cent millième cas de choléra, a averti la Fédération internationale de la Croix-Rouge. L'épidémie a fait depuis août dernier 4283 morts, a précisé l'organisation. Le spectre du choléra plane toujours...
Congrès européen de la mucoviscidose à Brest (10 - 13 juin) - Le Télégramme
On peut donc imaginer qu'il ya un avantage sélectif à être porteur: qu'on résiste mieux au choléra, par exemple», avance-t-elle. Mais ce que souhaite avant tout faire Nadine Pellen, c'est se battre contre les idées reçues. «J'aimerais bien prouver...
La «Pathétique» de Tchaïkovski - La Voix du Nord
Il est vrai qu'elle est dotée de tous les attributs de l'oeuvre légendaire, ne serait-ce que parce que Tchaïkovski mourut quelques jours après l'avoir créée - officiellement du choléra. Les circonstances de sa composition ont longtemps été entourées de...
Plus de 600 cas de choléra enregistrés à Luanda - AngolaPress
Luanda - Le ministre de la Santé, José Van-Dúnem, a déclaré lundi, à Luanda, que 631 cas de choléra ont été enregistrés en Angola, dont 31 dans la capitale du pays, depuis le début de l'année en cours. Intervenant à la cérémonie de présentation de...
ONU : plus d'aide humanitaire pour le Zimbabwe - Ushuaïa, la Terre et nous
A moins que les conditions ne changent, des maladies liées à l'eau pourraient survenir au début de la prochaine saison des pluies (de novembre à mai) et engendrer de nouveaux cas de choléra, ainsi des besoins humanitaires encore plus grands », avertit...

Choléra

Le choléra est une toxi-infection entérique épidémique contagieuse due au Vibrio cholerae, ou bacille virgule, découverte par Pacini en 1854 et redécouvert par Koch en 1883. Elle est caractérisée par des diarrhées brutales et très abondantes. La forme majeure classique est fatale dans plus de la moitié des cas, en l’absence de traitement (de quelques heures à trois jours).

La contamination est orale, d’origine fécale, par l’eau de boisson ou des aliments souillés.

Le choléra a été la première maladie pestilentielle à faire l’objet, dès le XIXe siècle, d’une surveillance internationale.

En France, on compte quelques cas de choléra chaque année ; dans la plupart des cas, la maladie a été contractée à l'étranger, on a dénombré cinq cas de choléra autochtone entre 1970 et 1996.

La première description historique par un Européen est faite en 1503 par un officier de Vasco de Gama, qui décrit une épidémie de diarrhées cataclysmiques rapidement mortelles (en 8 heures) et provoquant 20 000 morts à Calicut (Inde).

Limitées initialement à l'Asie (Inde, Chine et Indonésie), les épidémies se développent au XIXe siècle en véritables pandémies qui atteignent le Moyen-Orient, l'Europe et les Amériques.

Il existe un vaccin dont l'efficacité est loin d'être absolue et qui n'est obligatoire dans aucun pays. Il ne protège qu'environ la moitié des sujets vaccinés, et son efficacité est de six mois à un an. Ce vaccin est commercialisé en France, principalement pour les voyageurs.

Dans les zones endémiques, la prévention du choléra consiste essentiellement en des mesures d'hygiène, et notamment empêcher le croisement de la chaîne alimentaire avec la chaîne des excréments.

Sur le plan personnel, il convient de se laver soigneusement les mains et d'éviter la serviette collective. Il faut nettoyer et désinfecter tout ce qui a été au contact avec de la matière fécale (NB : de malade ou de non malade, il existe en effet des porteurs sains).

En ce qui concerne la nourriture, il convient d'utiliser une eau saine pour l'hygiène, la boisson et le lavage des aliments : si le pays ne dispose pas d'un réseau d'élimination des eaux usagées et de traitement des eaux, utiliser de l'eau livrée dans une bouteille encapsulée (qui sera descellée devant soi) ou à défaut une eau bouillie ou javellisée. Il faut se méfier des sources « cachées » d'eau contaminée : fruits et légumes pouvant avoir été lavés avec de l'eau souillée (il faut les peler), glaçons, crèmes glacées et sorbets. Il faut éviter les fruits de mer.

En ce qui concerne les mesures collectives, il faut éliminer les mouches, vecteurs de vibrions, et organiser l'élimination des selles afin que celles-ci ne croisent pas la chaîne alimentaire.

Des chercheurs pensent aussi pouvoir désigner à l'avance les zones de risque et de début d'épidémie, par analyse en continu (monitoring) d'images satellitales permettant de prédire les pullulations de copépodes nécessaires au déclenchement d'épidémies, à partir des pullulations de phytoplancton .

Dans les cas bénins, le choléra se manifeste par une entérite, qui n'est en général pas diagnostiquée comme étant le choléra. Il se manifeste de manière aiguë par des vomissements ainsi que des diarrhées liquides abondantes et fréquentes (50 à 100 par jour), qui provoquent une déshydratation ainsi qu'une perte de sels minéraux entraînant une hypokaliémie et une acidose. Les selles sont incolores et inodores (aspect « d'eau de riz »). Dans les cas graves, cette modification métabolique peut entraîner la mort en un jour ou deux.

Le diagnostic exact se fait par culture de germes à partir de selles.

Le traitement consiste essentiellement en une réhydratation, qui maintient le patient en vie le temps qu'il guérisse spontanément en quelques jours. La réhydratation est possible si associée à des antibiotiques.

En haut



Épidémie de choléra

Si la première pandémie (1817-1824) de choléra s'arrête loin de l'Europe occidentale, en Sibérie Orientale et aux bords de la mer Caspienne, la deuxième (1829-1837) met moins de deux ans à passer de cette même Caspienne à la Tamise. D'ailleurs, cette pandémie n'épargnera aucun continent : l'Asie bien sûr est touchée mais également l'Europe, l'Afrique et les Amériques ! C'est peut-être la première pandémie vraiment mondiale...

La France ne fut touchée par cette vague cholérique qu'au printemps 1832 ; elle eut donc le temps de voir arriver le fléau. En effet, il rôdait depuis trois ans à ses frontières : en Russie en 1828, en Pologne, Allemagne, Hongrie... en 1831, à Londres début 1832. Ainsi en juin 1831, Casimir Périer, inquiet de la progression européenne de la maladie décrète des mesures de police sanitaire en réactivant, entre autres, les dispositions de la loi de 1822 sur les contrôles sanitaires aux frontières.

Une importante épidémie de choléra a touché l'Afrique de l'est (Kenya, Tanzanie, puis Madagascar en passant par l'Union des Comores) en 1998-1999.

La première description historique par un Européen est faite en 1503 par un officier de Vasco de Gama, qui décrit une épidémie de diarrhées cataclysmiques rapidement mortelles (en 8 heures) et provoquant 20 000 morts à Calicut (Inde).

Limitées initialement à l'Asie (Inde, Chine et Indonésie), les épidémies se développent au XIXe siècle en véritables pandémies qui atteignent le Moyen-Orient, l'Europe et les Amériques.

En haut



Choléra des poules

Le choléra des poules est une maladie aviaire due à une bactérie du genre Pasteurella, Pasteurella multocida, découverte par le vétérinaire alsacien Moritz puis étudiée successivement par Sebastiano Rivolta (1832-1893) en 1877, Edoardo Perroncito (1847-1936) et Semmer, vétérinaires à Turin en 1878 et Henry Toussaint à Toulouse en 1879.

Pasteur mit au point une méthode de culture plus efficace que celle de Toussaint et publia un procédé de vaccination par atténuation à l'aide d'oxygène : il s'agit du premier exemple de vaccin vivant atténué.

Cette maladie n'a rien à voir avec le choléra humain, dû à Vibrio cholerae.

En haut



Source : Wikipedia