Cestas

3.3956442831348 (1102)
Posté par seb 25/03/2009 @ 10:07

Tags : cestas, gironde, aquitaine, france

Dernières actualités
Cestas : 40 ans de tennis de table - France 3
Cestas : 17 000 habitants qui pratiquent - presque tous - le tennis de table ! Le club créé voici 40 ans évolue depuis une vingtaine d'année au plus haut niveau national et a même recruté des champions d'Europe. Le SAGC, Sport Athlétique Gazinet-Cestas...
RUGBY DEMI-FINALE DU CHAMPIONNAT DE FRANCE 4E SÉRIE, FOURAS. Face ... - Sud Ouest
Après avoir éliminé La Flèche, Saint-Laurent-Nouan et Matignon, les Fourasins seront opposés, demain, à Puyoô (Béarn) sur le terrain de Cestas (Gironde). Composé d'une bande de copains issus principalement du Pays rochefortais, le groupe n'a pas...
SAG Cestas vs Argentan Bayard : 4 - 1 - Tennis de Table.com
Une rencontre sans gros enjeux puisque la BAYARD ARGENTAN n'a pas réussi à se maintenir, seul CESTAS, actuel sixième, pourrait en cas de victoire souffler la place de cinquième à LEVALLOIS (si la VAILLANTE ANGERS s'impose en Ile de France)....
La mémoire de Lectra - Sud Ouest
Les informations qu'elle stocke sont si importantes qu'elle est reliée par une fibre optique à une seconde salle, similaire, en secours, située à 300 mètres de là au milieu des pins sur les 12 hectares du domaine de Lectra à Cestas....
Castelsarrasin. Football: le GandalouFC présent sur le tournoi de ... - LaDépêche.fr
Les débutants 1 du Gandalou football club ont profité de leur séjour autour du bassin d'Arcachon avec les entraîneurs et les familles, pour participer à un tournoi national à Cestas. Un tournoi au cours duquel, ils ont brillé par leur jeu,...
Tennis de table - C1 (H) - L'Equipe.fr
Dans ce cas précis, La Romagne s'étant retirée, le 5e du championnat de France peut présenter sa candidature : Cestas. Mais voilà. L'ETTU réclame les dossiers de candidature de chaque fédération au plus tard le 31 mai. Hors, le championnat de France...
Un pont encordé - Sud Ouest
Leur entreprise basée à Cestas (33) se spécialise dans les travaux en hauteur ou difficile d'accès. « On peut nous appeler des artisans du bâtiment, sourit Arnaud Fargeas. Aujourd'hui, on inspecte les lignes de vie, ces cordes métalliques sur...
Fouras s'incline sans avoir à en rougir - Sud Ouest
Hier, à Cestas, les Charentais ont déchanté. C'était comme une finale, avec le même parfum, et les Puyolais ont été enivrants. En beauté, sans discussion. En pratiquant un joli rugby, dynamique, créatif et terriblement efficace....
Camions en surcharge - Sud Ouest
... les fonctionnaires de la CRS Autoroutière Aquitaine, les policiers hollandais, spécialisés dans la coopération européenne, ont assisté jeudi à une opération de contrôles sur l'aire de repos de Cestas, en bordure de l'A 63 (sens Bordeaux-Bayonne)....
Lavaur. Tournoi roger-Guiter. Plus de 1 500 enfants sur le pré - LaDépêche.fr
Cette année, 4 clubs ont désiré venir la veille : Torreilles (les plus fidèles) et 3 nouveaux Sète/Frontignan, Cestas, Bages/Villeneuve. 200 d'entre eux seront hébergés pour la nuit au LEP de Flamarens et au couvent de Massac, une centaine d'enfants...

Cestas

Carte de localisation de Cestas

Cestas est une commune française, située dans le département de la Gironde et la région Aquitaine.

Les habitants de Cestas s'appellent les Cestadais et les Cestadaises.

La commune de Cestas se situe dans les Landes de Bordeaux, au sud-ouest de l'agglomération bordelaise sur l'Eau Bourde . Sa superficie est d´environ 10 000 hectares.

Sur la commune sont disséminées deux plans d´eau et un étang au milieu de 600 hectares de forêts. La forêt est essentiellement composée de pins et de fougères. Y sont situés trois parcs de randonnée où s'étendent des dizaines de kilomètres de chemin ainsi que 25 km de piste cyclable.

La commune de Cestas comprend les lieux-dits de Gazinet, Réjouit, Pierroton et Toctoucau.

Le nom de Cestas vient de Cestum ou six stades en latin qui est la distance (environ 20 km) la séparant de Burdigala (Bordeaux).

Durant le moyen-âge, Cestas était une étape sur la route de pèlerinage menant à St Jacques de Compostelle.

Durant sa campagne vers l'Espagne, Napoléon Ier a dormi avec ses troupes dans la forêt de Cestas, au lieu-dit "Les sources".

La Gare de Gazinet-Cestas est ouverte le 7 mai 1841 par la Compagnie du chemin de fer Bordeaux-La Teste. Les voies furent électrifiées en juin 1927.

En été 1949, Cestas a été touché par un incendie qui s’est étendu sur une grande partie de la Gironde. Le 20 août, 82 hommes ont été tués (principalement des pompiers). Un monument leur est dédié.

Cestas connaît aussi la première (février 1969) prise d’otages médiatisée de France avec celui qu’on a nommé à l’époque le forcené de Cestas. Entre le mardi 11 février 1969 et le lundi 17 février 1969, un homme, André Fourquet, 38 ans, abandonné par sa femme, se barricade dans sa maison dans la ferme du Sayet à Gazinet avec ses deux enfants Francis et Aline, âgés respectivement de 11 et 13 ans. Il s’est donné la mort après les avoir tués tous les deux. Lors des funérailles Micheline Berton ex-Fourquet, la mère des enfants, fut prise à parti et faillit être lynchée par une partie de la population qui la tenait pour responsable du drame car elle n’avait pas voulu voir son ex-mari comme il le demandait lors du siège de la ferme du Sayet. Le film de Robert Enrico Fait d'hivers s’inspire directement de cette affaire. La fille ainée Chantal Fourquet, seule survivante, a essayé de le faire interdire.

De l’église romane primitive il ne reste qu’un dessin daté de 1744 montrant une implantation surplombant le ruisseau de l’Eau Bourde et un plan de 1871 dressé avant sa démolition. La surface au sol était de 177 m². Seuls cinq bas-reliefs encadrant le porche ont été conservés et enchâssés dans le mur extérieur de l’abside de l’église actuelle.

A la suite des grandes épidémies de peste, l’église fut dédiée à Saint André. Une confrérie s’étant alors constituée, une statue de saint Roch fut donnée à l’église au XVIIe siècle en remerciement par les cestadais lors d’une épidémie de peste ovine (statue restaurée en 1995 et actuellement dans l’église).

En 1871, l’édifice, jugé trop petit, n'est pas agrandi, mais démoli. La construction de l’église nouvelle (1873) est adjugée au rabais au sieur Goyetes ; elle est achevée en 1875/76.

En 1911, un incendie détruit une partie de l’intérieur et les objets du culte. L’église est remise en état en 1912.

En 1982, le Père Étienne Damoran étant curé, la Mairie et la Paroisse décident de restaurer les trois nefs et d'agrandir l'église. Cet agrandissement, résolument moderne sera ajouté à la nef gauche de l'église. Les vieilles portes en bois du portail sont supprimées et remplacées par des portes en verre. Les vitraux originels de la partie gauche de l'église seront insérés dans les nouveaux vitraux de la nouvelle nef. Christian Lacrampe est chargé par le Maire du suivi des travaux avec l’architecte Michel Sadirac.

La décoration intérieure n’utilise que le bois et le bronze. Les sculptures sont de François Caldéron et Gérard Auliac. Les personnages des vitraux du XIXe siècle sont intégrés après restauration dans les vitraux modernes assemblés au plomb à l’ancienne. Jacques Fonmarty a signé ces vitraux aux frais de la paroisse. En 1989 l’orgue, à bout de souffle, est remplacé par un instrument réalisé par Yves Sévère. Il est inauguré en 1990.

Une chapelle existe à Gazinet (commune rattachée à Cestas). Cette dernière est restée en piteux état jusque dans les années 1990, servant de salle d'entraînement à la danse et à d'autres sports.

En 1991, Pierre Ducout, alors maire de Cestas décide de faire restaurer ce monument. La chapelle est consolidée, réparée et dotée de nouveaux vitraux. Elle sert actuellement de lieu de représentation et ne sert que très rarement pour le culte.

Le monument aux morts de la ville de Cestas se trouve devant l'église. A l'origine, il se trouvait sur une place en face de l'ancienne mairie (actuelle salle de billard). Cette place a été transformée totalement. On y trouve maintenant le centre culturel de Cestas ainsi que le cinéma et une salle des fêtes.

L'ancienne mairie se situe au centre ville à côté du centre culturel. Elle abrite aujourd'hui en particulier la salle de billard.

Du vieux Cestas, il ne reste presque plus rien de nos jours. Le vieux centre ville a disparu lors de la modernisation de ce dernier. Dans la rue qui mène de la mairie à l'église se trouvait la poste, la salle des fêtes, le château d'eau et la place du marché ainsi que des habitations. Tous les bâtiments de cette rue ont disparus dans la fin des années 80, début 90. N'en subsiste aujourd'hui qu'une devanture de magasin insérée dans un nouveau bâtiment face au centre culturel.

Il subsiste à Cestas un vieux four à pain restauré dans les années 80, 90. On peut le visiter et chaque année une fête du pain y est organisée par la mairie.

Il y a une source férugineuse très froide dans la forêt de Cestas (près de la maison des abeilles). Celle-ci se déverse dans l'Eau Bourde tout en laissant des traces de fer. Napoléon premier s'y est arrêté avec ses troupes, pour une nuit, lors de sa descente vers l'Espagne. Autrefois, les Bordelais venaient s'y reposer et danser.

C'est maintenant un lieu de promenade des Cestadais qui a été aménagé par la mairie : bancs, parking et salle des fêtes avec barbecue.

Situés à Gazinet, les étangs sont artificiels. Le parc est une zone très argileuse que l'on exploitait pour fabriquer des briques. Des sources étant situées sous la zone de forage, ces espaces se sont remplis d'eau. Une briquetterie était située juste à côté, on peut y voir ses ruines notamment celle de l'ancien four.

Le baron Haussmann, grand architecte réputé pour la création des avenues de Paris et de Bordeaux avait une propriété à Cestas. Celle-ci est située à moins d'un kilomètre du bourg. Il venait s'y reposer et chasser. Ce château appartenait en réalité à sa femme, mademoiselle de la Harpe. Il était moderne puisqu'en 1860, il y avait déjà l'eau courante.

Ce château est maintenant privé et n'est malheureusement pas visitable (mis à part quelques scolaires).

Au milieu du XXe siècle, la forêt des Landes a été victime d'un nombre important d'incendies réduisant presque de moitié la surface boisée. Le plus gros incendie fut celui du mois d'août 1949, entre Bordeaux et Arcachon.

Situés sur la RN10, au lieu dit Le Puch, au sud de Cestas, les monuments aux victimes ont été construits pour rendre hommage aux hommes morts lors du gigantesque incendie de 1949.

82 hommes des communes environnantes sont morts brûlés ou asphyxiés en combattant le feu. Cet incendie est accidentel, on dit que c'était un été très chaud, que la forêt était sèche. Deux ouvriers avaient allumé un feu pour réchauffer leur repas, le feu s'est propagé très vite créant un incendie.

Depuis, pour éviter qu'une telle catastrophe ne se reproduise, des pare-feux ont été mis en place (large chemin délimitant des parcelles de pins) ainsi qu'une caserne de pompiers et des tours de surveillances.

Elle a été ouverte le 7 mai 1841 par la Compagnie de chemin de fer de Bordeaux à La Teste pour transporter les troncs de pins exploités aux alentours. Elle s'est ensuite transformée en gare de "tourisme" pour les voyageurs Bordelais qui venaient passer une journée à la campagne ou se rendaient à Arcachon. C'est grâce à la gare que des commerces se sont créés et que le quartier de Gazinet s'est développé.

Il ne reste que 2 feux tricolores à Cestas, et très peu de carrefours sur les axes principaux mais un grand nombre de rond-points divers et variés.

3 décharges à ciel ouvert ont déjà été utilisées puis abandonnées : la ville n'est pourvue d'un centre de tri que depuis 3 ans.

La proximité de l'autoroute est un atout pour l'économie de la ville. Les centrales d'achat de Leclerc, la société Solectron s'y sont déjà installées depuis longtemps, et Carrefour, Decathlon et Cdiscount ont récemment rejoint la ville avec 3 hangars immenses pour un total de 100.000m². Les eaux de pluie n'étant pas récupérées pour alimenter les nappes phréatiques, cela pose des problèmes écologiques.

En 1982, Cestas et Reinheim, (ville d'Allemagne dans la banlieue de Darmstadt), ont signé le serment de jumelage. Quelque temps plus tard fut créé le comité de jumelage qui assure depuis de nombreux échanges linguistiques et culturels chaque année entre les deux villes. Cependant les échanges scolaires du collège Cantelande ont cessé dans les années 90 car les écoles de Reinheim recevaient très peu de demandes d'apprentissage du Français. Les échanges se firent alors avec Groß-Biberau, ville voisine, jusqu'à l'automne 2006 ou le nombre d'élèves a permis d'échanger à nouveau avec Reinheim.

En octobre 2005, une conférence européenne a été organisée par le Comité de jumelage de Cestas avec la participation des villes de Reinheim, Fürstenwalde, Sanok et Licata ainsi que Canéjan (la ville voisine de Cestas) et sa ville jumelle Poggio Mirteto (Italie).

En haut



Communauté de communes Cestas - Canéjan

La Communauté de Communes Cestas - Canéjan est une structure intercommunale française, située dans le département de la Gironde et la région Aquitaine, dans les Landes de Bordeaux.

En haut



Cestas SAG

Le club de tennis de table de Cestas a été créé en 1969. Il a rejoint le club Omnisports  : le Sport Athlétique Gazinet Cestas en 1975. L'équipe première masculine de Tennis de Table évolue au plus haut niveau national depuis 1988 et a permis de lancer dans le "grand bain" de jeunes joueurs prometteurs : Christophe Legoût, Armand Phung, Sébastien Jover et Michel Martinez. Les rencontres se disputent au Complexe Sportif de Bouzet à Cestas. Le Président actuel du SAGCTT est Michel Lacomme élu en 2002, réélu en 2008.

En haut



Gare de Pierroton

La gare de Pierroton est une gare ferroviaire située sur la commune française de Cestas (département de la Gironde), sur la ligne Bordeaux - Irun.

Depuis le 6 juillet 2008 et la mise en place du cadencement sur la ligne Bordeaux-Arcachon, la gare n'est plus desservie et n'accueille donc plus de trafic voyageur du fait de sa faible fréquentation.

En haut



Canton de Gradignan

Le canton de Gradignan est une division administrative française située dans le département de la Gironde et la région Aquitaine.

Ce canton est organisé autour de Gradignan dans l'arrondissement de Bordeaux. Son altitude varie de 10 m (Gradignan) à 67 m (Cestas) pour une altitude moyenne de 69 m.

Le canton de Gradignan groupe 3 communes (Gradignan Cestas et Canéjan) et compte 44 234 habitants (recensement de 1999 sans doubles comptes).

En haut



Pierroton

Pierroton est un lieu-dit situé à l'ouest de la commune de Cestas (Gironde), entre la route d'Arcachon et la voie ferrée Bordeaux - Irun / Arcachon.

On y trouve notamment un site de recherche forêt-bois de l'INRA et le fameux stade Chambrelent du club de football F.C. Pierroton.

Pierroton a connu un développement considérable à partir de 1976 après la construction d'un lotissement. La maison de quartier a été bâtie quelques années après.

En haut



Source : Wikipedia