Centre

3.4116657319099 (1783)
Posté par hal 11/03/2009 @ 13:07

Tags : centre, france

Dernières actualités
Valenciennes inaugure son centre de formation - Sports.fr
En présence de personnalités comme Bernard Laporte, Secrétaire d'État aux Sports, ou Valérie Létard, Présidente de Valenciennes Métropole et Secrétaire d'État à la Solidarité, le VAFC a inauguré vendredi son tout nouveau centre de formation....
Narbonne. Le centre-ville se met en position «été» - LaDépêche.fr
D'autre part, la piétonnisation de la rue Jean-Jaurès avait été combattue par les commerçants du centre ville qui se disaient asphyxiés par cette mesure. Pensant avoir raison avant les autres sur l'environnement, un de ses chevaux de bataille,...
Un nouveau centre commercial à la Madeleine - maville.com
Les cellules commerciales seront livrées le 30 juin », affirme Michel Chérel, promoteur malouin à l'origine du nouveau centre commercial à la Madeleine. Les enseignes auront ensuite trois mois pour aménager les locaux à leur convenance....
Le centre de Téhéran noir de monde, en signe de deuil - L'Express
TEHERAN - Les partisans de Mirhossein Moussavi sont descendus par dizaines de milliers jeudi dans le centre de Téhéran pour rendre hommage aux victimes des violences post-électorales. Vêtu de sombre, Moussavi, candidat modéré officiellement battu par...
L'équipe d'animation du centre de loisirs prépare un été animé à ... - La Voix du Nord
PHOTO «LA VOIX» L'équipe pédagogique du centre d'accueil de loisirs s'est réunie à la salle des sports pour préparer la session d'été. Des activités pour les vacances sur le thème de « Zooville » seront mises en place....
Football / Finale de la Coupe du Centre-Alsace - DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace
L'AS Sermersheim et l'AS Portugais de Sélestat vont se disputer le dernier trophée de la saison, la Coupe du Centre-Alsace, 40e du nom. Associés dans la récente conquête de la Coupe d'Alsace des vétérans, les deux clubs seront rivaux cette fois....
Des cahiers de vacances gratuits sur Internet - Le Monde
Ce n'est pas une mesure anticrise de la Caisse d'allocations familiales ni un coup de pouce pour les établissements défavorisés, mais la décision du Centre national d'enseignement à distance (CNED), de mettre à la disposition des familles les 3 500...
Lanveron. Un nouveau label pour le centre équestre - Le Télégramme
C'est une reconnaissance du travail en matière d'accueil et d'encadrement: Françoise Jézéquel, responsable du poney club de Lanvéron a officiellement reçu jeudi après-midi, le label délivré par «Cheval en Finistère», association qui a pour but de...
Au centre social de La Marlière : des artistes en herbe... bientôt ... - La Voix du Nord
Les bénévoles et les enfants du centre social de la Marlière, aidés par l'association Arcane, y apporteront leur touche personnelle. Après un mois et demi de travail assidu, elles sont enfin là ! Les nouvelles mascottes du centre sont finies pour le...
Carcassonne. Le centre «15» à son tour en grève - LaDépêche.fr
Le centre de régulation, le « 15 » entamera lundi à minuit un mouvement social. Là aussi, FO dénonce une insuffisance de personnel et le non-respect de la loi. Après les urgences, le centre de régulation le « 15 » numéro d'appel d'urgence sera en grève...

Région Centre

Les anciennes provinces composant l'actuelle région Centre

Le Centre est une région française, qui regroupe six départements : le Cher (18), l'Eure-et-Loir (28), l'Indre (36), l'Indre-et-Loire (37), le Loir-et-Cher (41) et le Loiret (45).

Historiquement, la Région Centre regroupe trois provinces : l'Orléanais (Loiret, Eure-et-Loir, Loir-et-Cher), le Berry (Cher et Indre) et la Touraine (Indre-et-Loire). Elles sont entrées très tôt dans le royaume de France, à la formation duquel elles contribuèrent très largement : les châteaux de la Loire - de Gien à Chinon, en passant par Chambord, Blois, Chenonceaux, Azay-le-Rideau... témoignent, en effet, d'un héritage commun. Il faut noter également, l'étonnante abondance des célébrités littéraires (Balzac, Descartes, François Rabelais, Ronsard, George Sand, Charles Péguy, Marcel Proust, Jules Romains, Anatole France, Max Jacob, Maurice Genevoix. Chambord représente une nouvelle ère: la renaissance.

Slogan de la Région Centre: Dans le Centre, c'est vous le centre.

La préfecture de région est Orléans également chef-lieu du Loiret et pour chefs-lieux de départements, les villes de Blois (Loir-et-Cher), Bourges (Cher), Chartres (Eure-et-Loir), Châteauroux (Indre) et Tours (Indre-et-Loire).

La Loire forme l'unité géographique de la Région Centre qui la traverse d'est en ouest. Le relief qui se dessine de part et d'autre de son lit est constitué de plaines et de plateaux aux caractéristiques géographiques différentes. Au plateau calcaire légèrement ondulé de la Champagne berrichonne, au sud-est, succèdent la Brenne (pays "aux mille étangs"), et les plateaux argileux de la Touraine dans le sud-ouest.

Au sud et à l'est se dessinent des cuestas avec des plateaux calcaires et des dépressions argileuses en bordure du Massif central (collines du Sancerrois Motte d'Humbligny 431m). Au nord et au centre s'étendent les plateaux calcaires de Beauce et les dépôts argilo-sableux de la Sologne et de la forêt d'Orléans. En Sologne, l'histoire et la nature des sols ont favorisé la formation de milliers d'étangs artificiels, de landes et de taillis. C'est le paradis des oiseaux et du gibier.

La région Centre est traversée par le plus long fleuve de France (la Loire 275 km) qui connaît des débits les plus irréguliers. De plus, de nombreux et divers affluents viennent s’y greffer.

Des inondations en région sont possibles. La région Centre est soumise à trois types de crues : - les crues d’origine océanique caractérisées par une lente montée des eaux issus de perturbations atmosphériques provenant de l’Ouest, - les crues d’origine cévenoles caractérisées par des précipitations intenses et longues se produisant sur les hauts bassins de la Loire et de l’Allier, - les crues dites « mixtes » mêlent les deux origines.

La région Centre est limitrophe des régions Auvergne, Bourgogne, Île-de-France, Limousin, Basse-Normandie, Haute-Normandie, Pays de la Loire et Poitou-Charentes.

La région est la 4e de France en termes de superficie (1re : Midi-Pyrénées, 2e : Rhône-Alpes, 3e : Aquitaine).

De nombreuses autoroutes traversent la Région Centre et relient - Paris à Lyon (A6) - à Bordeaux (A10) - à Clermont-Ferrand (A71) - à Rennes et à Nantes (A11) - à Nevers (A77) - à Toulouse (A20). Trois autoroutes transversales (Orléans-Sens (A19), Vierzon-Tours-Angers (A85), Tours-Le Mans-Rouen (A28) complètent le réseau.

Côté transport par voie ferrée, le Conseil régional finance le réseau TER Centre, dont il délègue la gestion à la SNCF.

La région Centre est la 1re région céréalière en Europe et la 5e région industrielle française.

Le territoire de la région Centre abrite trois parcs naturels régionaux : la Brenne, Loire-Anjou-Touraine et le Perche. Au-delà des images de grandes étendues de blé, la région Centre dispose d’une grande diversité de paysages et de milieux naturels : forêts, étangs, pelouses calcaires sèches, landes, tourbières, et la Loire et ses bancs de sables et forêts alluviales.

Près d’un million d’hectares est couvert par les forêts et les autres boisements, principalement la forêt d’Orléans, la Sologne et l’est de la forêt du Perche. Les forêts sont en très grande majorité privées (85%). La juxtaposition de milieux fermés et ouverts favorise une grande diversité biologique, depuis les grands mammifères comme le cerf élaphe, le chevreuil, le sanglier, les oiseaux des bois comme l’engoulevent d’Europe, le pic noir et le pic cendré.

De plus, la région accueille plus de 5% des zones humides connues sur le territoire national concentrées surtout en Brenne avec ses mille trois cents étangs et en Sologne avec ses trois mille étangs. Ces zones humides recèlent une grande diversité d’insectes et constituent une ressource importante pour les nombreuses espèces des 5 classes de vertébrés. Au cours des dix dernières années, plus de 10% des zones de marais ou de tourbières ont néanmoins disparu.

Les aménagements fluviaux perturbent la dynamique fluviale avec à terme une disparition des zones humides et des vallées alluviales. Les zones d’extraction de granulats ont augmenté par exemple de 30% en dix ans (16% au niveau national). Cette disparition entraîne la réduction de la biodiversité de la région. Les peuplements piscicoles reflètent la dégradation du milieu aquatique et restent majoritairement (61%) perturbés ou dégradés.

La région abrite la plus grande forêt domaniale de France, la forêt d’Orléans qui s’étend sur plus de 35 000ha au nord de la Loire et d’Orléans. La forêt accueille depuis les années quatre-vingt la nidification du balbuzard pêcheur, marquant le retour du rapace en France après des décennies de déclin. Disparu du territoire métropolitain au cours du XIXe siècle, le rapace avait trouvé un dernier refuge en Corse où il ne subsistait que trois couples en 1974.

La principale production d’énergie en région Centre est d’origine nucléaire et ne sert pas exclusivement le niveau régional. Quatre centrales -Chinon(37),St Laurent des Eaux(41), Belleville(18) et Dampierre(45)- représentent la quasi-totalité de la production énergétique régionale. Celles-ci produisent 15% de l’énergie nucléaire française. La proximité de l'Île-de-France, forte consommatrice d’électricité a justifié l’implantation de ces centrales . Pour le transport de l'énergie, un réseau dense de lignes électriques de hautes et très hautes tensions est présent sur tout le territoire régional (4382 km au 1er janvier 2002). Il y a trois barrages hydrauliques sur l’Indre.

La consommation régionale atteint 4% de la consommation d’énergie nationale ce qui reste proportionnel à la population. La tendance globale est à l’augmentation de la consommation liée, entre autre, à l’évolution des comportements individuels.

Les ressources utilisées sont les produits pétroliers, le gaz naturel et l’électricité nucléaire. La consommation de gaz naturel et d’énergie nucléaire a presque doublé en 16 ans (pour la période 1982/1998).

Le potentiel d’énergies renouvelables disponibles a été estimé à plus de 900 ktep/an (Tonne d'équivalent pétrole) sachant que la consommation totale est évaluée à 6 millions de Tep.

Le bois est le premier gisement d’énergie renouvelable en région Centre. Le taux de boisement atteint 22% et a connu un accroissement de 40% en un siècle. La région compte dans ce sens 650 entreprises d’exploitation ou de scierie. L’usage de la paille peut également être associé à la filière bois.

La région Centre est la première productrice d'énergie issue de l'éolien.

La région est la première productrice de Colza, elle produit également du diester (additif du gazole à hauteur de 5%) et de l’éthanol (à partir de blé ou de betterave) permettant la création de biocarburants.

En 2006, la région Centre est la première région en termes de production d'électricité éolienne avec une capacité de près de 244 Mégawatt. L'Eure-et-Loir représente près de 67 % de ce total avec 77 éoliennes installées.

Les habitants de la région Centre ne semblent pas avoir de nom sinon peut-être Centriens.

La région Centre a connu une forte croissance démographique. La population de l’axe ligérien est près de dix fois supérieure à celle du siècle dernier. 10% de la population de la région habite en zone inondable. Orléans, par exemple, s’est développé beaucoup plus vite en zone inondable qu’en zone non inondable. Une crue similaire à la grande crue de 1856 provoquerait en région des dommages estimés à 5 milliards d’euros touchant 300 000 personnes, 13 600 entreprises sur 110 000 ha.

Lors du recensement partiel de 2004, la région Centre a gagné 40 000 habitants par rapport au chiffre de 1999, pour atteindre 2 480 000 habitants. Le taux de croissance reste stable autour de 0.32%, inférieur aux chiffres nationaux. Au niveau population, la région est la treizième (sur 22).

La région Centre et la région de Mopti (Mali) ont signé un accord de coopération décentralisée en décembre 2005. Dans le cadre de cette coopération, le projet « Loire-Niger », pour une coopération de « fleuve à fleuve » est mis en place.

À Bourges, on peut visiter l'une des grandes cathédrales de la France, comme celles d'Orléans et de Tours, un exemple pour l'art gothique. Elle est inscrite au Patrimoine mondial depuis 1992, quand l'UNESCO l'a accueillie. Des beaux châteaux attendent le visiteur, ainsi que des cités fortifiées et des quartier anciens. La cathédrale de Chartres est fameuse pour ses vitraux et sa merveilleuse nef gothique, construit au debut du XIIIe siècle. Au fin du Moyen Âge, la Renaissance transformait l'architecture, les Châteaux de la Loire comme cette tendance de l'art, surtout le château de Chambord, le plus grand d'entre eux. Construit entre 1515 et 1521, le Château de Chenonceau compte parmi les plus anciens bâtiments de la Loire. Il était fameux á cause de ses fêtes merveilleuses pendant le XVIe siècle. Les "Femmes de Chenonceau", ses habitants pour longtemps, sont bien connu: Diane de Poitiers, la maîtresse de François Ier et Henri II de France, et Catherine de Médicis.

En haut



Troisième ligne centre (rugby à XV)

Au rugby à XV, le troisième ligne centre plus couramment appelé par son numéro (8) (en anglais : Number eight) est l'un des quinze postes habituels. C'est un joueur faisant partie des avants dont il est un des éléments les plus importants sur le plan tactique.

Le poste de numéro 8 est le plus souvent tenu par un joueur d'expérience et de grande taille, possédant assez de recul et d'autorité pour orienter le travail de ses équipiers au cours des mêlées. Il existe plusieurs façon de jouer à ce poste suivant le reste des avants et le jeu que l'on veut produire. En effet, un 5 de devant (les joueurs de la première et de la seconde ligne) qui peine à la tache (récupération de ballons, conquête) apprécierait un joueur de plus en "premier rideau défensif". Sinon, le 8 peut se permettre d'anticiper les déplacements adverses pour intervenir plus loin des phases de combat pur. Excellents plaqueurs, leurs interventions sont redoutées. Ainsi certains joueurs peuvent être amenés à chercher à plaquer ou contrer immédiatement le demi d'ouverture pour tuer l'attaque dès son lancement. Il peut ainsi former ce que l'on appelait le "troisième rideau défensif" ou bien participer à l'offensive au milieu des trois-quarts où sa puissance peut permettre de créer des brèches dans la défense adverse. Par ailleurs dans le rugby professionnel, les numéro 8 puissants arrivant à eux seuls à passer la ligne d'avantage en résistant à des plaquages sont particulièrement appréciés également. Si le joueur n'a pas la puissance physique pour réaliser cela, une présence efficace en touche peut néanmoins s'avérer très intéressante pour conquérir des ballons.

Voici des exemples notables : Zinzan Brooke(NZ), Simon Taylor(ÉCO), Wayne Shelford(NZ), Toutai Kefu(AUS), Gary Teichmann(AFS), Lawrence Dallaglio(ANG), Dean Richards(ANG), Mervyn Davies(GAL), Scott Quinnell(GAL), Victor Costello(IRL), Rodney So'oialo (NZ) .

Quelques joueurs peuvent à la fois être brillants comme troisième ligne aile ou centre : par exemple, Joe van Niekerk(AFS).

D'autres joueurs ont le même profil : Michael Owen(GAL), Martin Corry(ANG).

En haut



Centre galactique

Centre galactique, image infrarouge

Le centre galactique est le centre de rotation de la Voie lactée, galaxie comprenant la planète Terre. Il est situé à une distance d'environ 8 kiloparsecs (kpc) du Soleil dans la partie la plus brillante de la Voie lactée, en direction de la constellation du Sagittaire.

En raison de la présence de poussières sur la ligne de visée, responsables d'environ 30 magnitudes d'atténuation de la luminosité dans le spectre visible, le centre galactique n'est pas observable en longueurs d'onde visibles, ultraviolettes et rayons X. Toute l'information connue sur le centre galactique provient des grandes ondes (infrarouge, submillimétrique, radio) et des ondes courtes (rayons X durs, rayons gamma).

La source radio complexe Sagittarius A semble être située presque exactement au centre galactique. Elle contient la puissante source radio ponctuelle Sagittarius A* (Sgr A*), dont de nombreux astronomes pensent qu'elle est associée à un trou noir supermassif d'environ 3 à 4 millions de masses solaires, coïncidant exactement avec le centre gravitationnel de la Galaxie. L'accrétion de matière autour du trou noir, probablement par le biais d'un disque d'accrétion autour de celui-ci, serait la source d'énergie qui produit la source radio compacte, elle-même bien plus grande que le trou noir. Celui-ci est trop petit (environ 14 rayons solaires ou 10 micro-secondes d'arc) pour qu'on puisse le distinguer (c'est-à-dire voir sa silhouette) avec les instruments actuels.

Le parsec central est entouré d'un tore de poussières, le disque circon-nucléaire, et contient d'une part la région HII Sagittarius A Ouest, surnommée « minispirale » du fait de sa forme caractéristique, et d'autre part un amas d'étoiles. Celui-ci est dominé (en nombre) par une population d'étoiles vieilles, mais contient également un nombre élevé d'étoiles massives de formation récente (quelques millions d'années). Contrairement aux étoiles vieilles, qui constituent un amas sphérique isotrope, ces étoiles massives sont organisées en deux disques qui présentent une rotation cohérente. La seconde d'arc centrale semble ne contenir que des étoiles B, massives également, qui tournent autour du trou noir central sur des orbites excentriques. Leurs plans orbitaux semblent disposés aléatoirement. La plus célèbre de ces étoiles, S2, a une période orbitale d'une quinzaine d'années seulement. L'observation de son orbite permet la mesure la plus précise de la distance au centre galactique (7.62±0.32 kpc) et de la masse du trou noir (3.61±0.32 millions de masses solaires).

Sgr A* n'est peut-être pas le seul trou noir dans le parsec central : en effet, une équipe internationale de chercheurs, menée par le français Jean-Pierre Maillard, a découvert la présence d'un amas compact d'étoiles à seulement quelques secondes d'arc du trou noir central : GCIRS 13E. La dispersion des vitesses au sein de cet amas, ainsi que la nécessité de résister aux forces de marée dues à Sgr A*, indiquent que GCIRS 13E doit avoir une masse d'au moins mille ou dix mille masses solaires. Compte tenu de la taille très réduite de l'amas, il n'est pas certain qu'il soit possible que toute cette masse soit constituée d'étoiles. Dans ce cas, elle devrait être constituée par un trou noir de masse intermédiaire.

Des travaux présentés en 2002 par Antony A. Stark et Chris L. Martin, qui ont cartographié la densité du gaz dans une région de 400 années-lumière autour du centre galactique ont révélé qu'un anneau d'une masse de plusieurs millions de masses solaires était en train de se constituer. Cet anneau serait proche de la densité critique qui permet la formation d'étoiles. Ils prédisent que le centre galactique sera le siège d'un sursaut de formation stellaire dans environ 200 millions d'années. De nombreuses étoiles se formeront alors rapidement et exploseront en supernovae à un taux 100 fois plus élevé qu'à l'heure actuelle. Le sursaut sera peut-être accompagné d'un jet galactique dû à l'augmentation du taux d'accrétion sur le trou noir central. On pense que de tels sursauts de formation stellaire se produisent tous les 500 millions d'années dans la Galaxie.

En haut



Source : Wikipedia