Catane

3.3892885691397 (1251)
Posté par hal 11/03/2009 @ 14:10

Tags : catane, italie, europe, international

Dernières actualités
Tournoi Les Colons de Catane (Championnat 2009/2010) - Tric Trac
Les joueurs s'affronteront en rondes suisses de 45 minutes afin de déterminer le TOP 9 pour la finale se déroulant le soir. Les parties voient s'affronter trois joueurs. Le placement initial se fait en version 'Turnier' : les joueurs placent,...
PSG : Concurrence pour Fernando - Ouest-France
Mais Parme et surtout Catane resteraient aussi à l'affût. Sous contrat jusqu'en juin 2011 avec les Marine et Blanc, Fernando Menegazzo ne bénéficie pas officiellement d'un bon de sortie mais le président Jean-Louis Triaud pourrait lui ouvrir la porte...
Bordeaux : Catane veut Fernando - Ouest-France
Le milieu de terrain brésilien des Girondins de Bordeaux, qui a confié qu'il souhaitait le club, serait suivi par Catane. Fernando Menegazzo, le milieu de terrain des Girondins de Bordeaux, souhaite jouer en Serie A la saison prochaine et intéresse...
Atzori entraîneur de Catane - L'Equipe.fr
Gianluca Atzori est le nouvel entraîneur de Catane, a déclaré le club sicilien mercredi. A 38 ans, ce sera sa première expérience en tant que coach. Il était jusqu'alors l'assistant de Walter Zenga, qui avait quitté Catane pour Palerme vendredi dernier...
Serie A: Zenga, de Catane à Palerme - Europe1
Le Transalpin, qui était cette saison l'entraîneur de Catane, a accepté le challenge proposé par les grands rivaux siciliens de Palerme. A 41 ans, l'ancien patron du Dinamo Bucarest trouve un donc une équipe plus ambitieuse que celle qui lui avait été...
Catane: Les adieux de Zenga - Football.fr
Walter Zenga n'entraînera plus Catane la saison prochaine. L'ancien portier de l'Inter Milan l'a confirmé au terme de la défaite à Bologne (3-1), ce dimanche, en Serie A. "Je retourne chez moi, à Bucarest. Je garde quelques bons souvenirs, notamment le...
Catane: Barrientos, première recrue - Football.fr
Pablo Cesar Barrientos, le meneur de jeu du FC Moscou, prêté cette saison à San Lorenzo, en Argentine, s'est mis d'accord avec Catane, où il débarquera le 1er juillet prochain, indique le site officiel du club sicilien. Âgé de 24 ans, le Gaucho a signé...
Ballardini nommé entraîneur - L'Equipe.fr
Ballardini était à la recherche d'un club après que Maurizio Zamparini, son ex-président, a fait signer l'entraîneur de Catane Walter Zenga pour prendre sa place. Il avait aussi des touches avec Cagliari. Sienne est le dernier club de Serie A à rester...
L'Italie cherche son Guardiola - SoFoot
Pour la saison prochaine, la Juventus, le Milan AC et Catane ont décidé de confier leur équipe à trois entraîneurs novices. Un geste désespéré pour relancer le Calcio ? 1987, année zéro. Tout frais propriétaire du Milan AC, Silvio Berlusconi décide sur...
Italie: Lippi donne une double liste - Europe1
La liste des postulants: De Sanctis (Galatasaray), Marchetti (Cagliari) - Cassani (Palerme), Dossena (Liverpool), Gamberini (Fiorentina), Grosso (Lyon), Esposito (Lecce), Legrottaglie (Juventus), Santon (Inter) - Biagianti (Catane), Brighi (Roma),...

Catane

Eglise baroque de Saint-Benoît, Catane

Catane (Catania) est une ville de la province de même nom en Sicile en Italie. C'est la deuxième ville la plus peuplée de l'île (environ 300 000 habitants) derrière Palerme. La conurbation métropolitaine etnéenne (Area Metropolitana di Catania) effleure les 800 000 unités.

Catane est située sur la côte orientale de la Sicile, sur la mer Ionienne, à mi-chemin entre les villes de Messine et Syracuse, au pied du volcan Etna. En bordure d'un rivage principalement lavique et anfractueux, la monotone magnificence de ses noires roches escarpées espace à l'improviste, outre les zones commerciales de son port, pour devenir avant tout un littoral de sable dorée (La plage de la Plaia) et en dernier l'embouchure marécageuse de l'Oasis du fleuve Symèthe où les fertiles limons accueillent un écosystème sicilien unique et protégé.

Le Golfe d'Ognina est la seule anse maritime digne de remarque. Il correspond à le mythique Port d'Ulysse (le Portus Ulixis ou Portus Odysseus cité par Pline l'Ancien). C'est le présumé et légendaire débarcadère du Héros homérique et de ses compagnons dans la Trinacrie Ionienne. Après cela ils rencontreront le gigantesque cyclope Polyphème et fuiront la colère du troglodyte aveuglé grâce à un fin stratagème du Roi d'Ithaque.

Les menus sables noirs de la Petite Rade de San Giovanni Li Cuti sont très connus et mouvementés en été comme rendez-vous balnéaire pour centaines d'estivants catanais qui lézardent ici dans une véritable fourmilière humaine de corps occupés à se bronzer en bavardant.

L'expression dialectale « Li Cuti » correspondent « aux Queux, aux Aiguisoirs », et ils peuvent simplement identifier « des Rochers » ou « des Affiloirs, des lieux appropriés à le riblage et à l'érosion des écueils ».

Catane est la ville la plus chaude d'Italie. Son climat méditerranéen est caractérisé par des étés très chauds et très secs, les 35°C sont souvent atteints. Le seuil des 50°C a déjà été dépassé. Il se peut qu'aucune goutte d'eau ne tombe de toute la saison estivale. Les hivers sont très modérés, les temperatures tombent rarement sous les 5°C la nuit.

L'Eléphant est appelé par les citoyens de Catane "U Liotru",c'est-à-dire "L'Héliodore".

Les deux principales devises latines de Catane sont lisibles sur les targes marmoréennes du monumental Arc de Triomphe de Piazza Palestro, dit "Porte Garibaldi" ou "Porte Ferdinande".Elles récitent:"Melior De Cinere Surgo"(Je renais meilleure des mes cendres) et "Armis Decoratur, Litteris Armatur" (Décorée avec les armes, armée avec les lettres).

Catane fut fondée au VIIe siècle av. J.-C. par des colons grecs venant de Chalcide dans l'Eubée probablement vers -752. Elle connut plusieurs destructions par Syracuse en 476 av. J.-C. et en 403 av. J.-C. Puis c'est la fureur de l'Etna qui consume la ville en 121. Les Grecs édifient un théâtre sur l'acropole au Ve siècle av. J.-C. ; il est ensuite reconstruit par les Romains et pouvait accueillir 7000 personnes. C'est ici qu'Alcibiade, à la fin du Ve siècle av. J.-C. se serait adressé aux Catanais pour qu'ils soutiennent la cité d'Athènes dans le contexte de la guerre du Péloponnèse et de l'expédition de Sicile.

C'est au IIIe siècle que sainte Agathe est née à Catane. Refusant les avances de Quintien, proconsul de Sicile, celui-ci la fit torturer : on lui arracha les seins à l'aide de tenailles mais elle fut guérie de ses blessures par l'apôtre Pierre qui la visita en prison. Elle succomba à son martyr et sa mort fut accompagnée d'un tremblement de terre, le 5 février 251.

Un an après sa mort, l'Etna entra en éruption, déversant un flot de lave en direction de Catane. Les habitants s'emparèrent du voile qui recouvrait la sépulture d'Agathe et le placèrent devant le feu qui s'arrêta aussitôt, épargnant ainsi la ville.

Pendant la période byzantine, une chapelle est construite dans l'ensemble Cappella Bonajuto (VIe siècle). En 1071, elle fut occupée par des Normands (famille des Hauteville, en italien, d'Altavilla). Ils font construire le Duomo (cathédrale) aux XI et XIIe siècles Le 4 février 1169, un séisme provoque la mort de milliers de personnes.

L'empereur Frédéric II fait construire le Castello Ursino (fort militaire) entre 1239 et 1250.

La ville subit des destructions lors de la guerre des Vêpres siciliennes en . À partir de 1282, sous l'influence aragonaise, Catane devient la capitale du royaume de Sicile.

Aux pieds de l'Etna, elle a souvent été touchée par des coulées de lave qui ont rejoint la mer, et fut gravement endommagée en 1669 et en 1693 par des tremblements de terre. Elle a été reconstruite alors sous la direction de Giovanni Battista Vaccarini (1702-1768) et de son frère Giacomo Amato, dans le style baroque et en basalte.

Surnommée la "Milan du Sud" dans les années 1960, Catane est le poumon économique de la Sicile.

Catane est le premier port de la Sicile et un important centre industrie.

Le métro de Catane, ouvert en 1999, ne possède pour l'heure qu'une seule ligne longue de 3,8 km. Un prolongement est prévu vers l'aéroport.

Catane est dotée d'un aéroport international "l'Aéroport Fontanarossa" qui a récemment changé son nom en "Aéroport Vincenzo-Bellini" (code AITA : CTA), le principal de Sicile, de gares ferroviaires (lignes Messine-Syracuse, Catane-Géla, Catane-Palerme) et la ligne dite Circumetnea (ligne à écartement réduit qui fait le tour de l'Etna en montant jusqu'à une altitude de 1 000 m).

La ville est reliée par autoroute au deux autres grandes villes de l'île, Palerme et Messine. L'autoroute devant relier Syracuse et l'extrême sud de l'île est en construction. Le périphérique de Catane est le plus grand de l'île.

Le port de Catane est le point de départ des lignes de ferrys, Catane-Reggio di Calabria, Catane-Naples.

17 août : Récurrence de la translation de ses reliques de Constantinople et de la restitution au sol natal.

Le Môle Géminé (latin Gemina Mōlēs) est le surnom adopté par les archéologues locaux et les hommes d'étude pour définir l'appariement de l'entier complexe monumental.Les caveas sont visiblement couchées, côte à côte, parmi les anciens édifices nobiliaires et les constructions qui menace ruine de cette portion en même temps précieuse et cachée du centre-ville.La vision du haut de la couple de plateaux peut rappeler deux yeux de pierre enclavés sur un terrain fortement urbanisé.Ils sont tournés vers le Volcan.

Il a 3,61 mètres de haut et la datation est inconnue, mais sa provenance est attribuable à la localité égyptienne de Syène.

Cette stèle octogonale granitique contiens dans ses gravures latérales des hiéroglyphes relatifs aux cultes isiaques, particulièrement célébrés dans la Catane cosmopolite grecque-romaine, idolâtrie qui a des évidentes similitudes avec certains aspects du séculaire charriage dévotionnel du Simulacre de Sainte Agathe.

Sous les Romains il fut employé comme une des deux "metae" de l'ancien cirque catanais où se déroulaient les démonstrations gymniques, on fêtait les Agonalia et les quadriges rivalisèrent pour la victoire,la renommée et la gloire.

Voulu par Roger de Hauteville, le dôme de Catane fut réalisé par l'Abbé breton bénédictin Ansger de Sainte Euphémie sur les restes des anciennes Thermes Achilléennes d'époque romaine.

Ansger deviendra ensuite le Seigneur et "l'Évêque-comte" de cette ville et de son démesuré fief. Il sera nommé guide spirituel et pasteur des âmes de la cité etnéenne par les chevaliers normands dans la phase finale de la complète reconquête chrétienne de la Sicile arabe qu'entraînera l'inévitable désagrégation de tous les Émirats territoriaux siculo-mahométans.

La construction, donnant sur la mer, avait le but de protéger les citoyens des dangereuses incursions sarrasines.

Pour sa double fonction cultuelle et défensive, elle fut appelée l'Église-forteresse (Ecclesia Munita). Le temple, solennellement consacré par Ansger le 15 mai 1094, fut successivement dédié à la Patronne de la ville, Sainte Agathe.

Fortifiée avec des tours, des murs crénelés, des poivrières et des meurtrières, la puissante construction représentait un infranchissable avant-poste militaire contre les innombrables attaques de la piraterie barbaresque.

Le tremblement de terre de 1169 détruisit les voûtes et endommagea les colonnes et ses murs extérieurs. L'historien sicilien Tommaso Fazello (1498-1570) décrira l'édifice comme "Divæ Agathæ Templvm Tota Sicilia Maximvm".

La réédification, après un méticuleux rétablissement, a subi un furieux incendie perpétré par Henri VI et l'apocalyptique tremblement du 1693, qui secouera violemment une grande partie de la Sicile Orientale.

À cause de ces catastrophes, la cathédrale, dans les nombreuses reconstructions et réfections a amalgamé tous les styles architechturaux que se sont superposés au cours des siècles et les récentes restaurations ont montré des considérables portions de ses structures originales.

La façade d'aujourd'hui est l'œuvre la plus majestueuse du baroque de Giovanni Battista Vaccarini qui l'édifia en 1736. Le portail, en bois massif, a été commissionné par l'évêque Pietro Galletti en 1738 et sur lequel ont été sculptés, en sus des armes de princes et de souverains aragonais, les histoires de Sainte Agathe et de la même église.

Dans la Chambrette du Trésor de Sainte Agathe il y a le Très-saint Reliquaire de la jeune martyre catanaise: dans le buste d'argent sont conservés la tête et le tronc de la Sainte, tandis que à l'intérieur de huit reliquaires on garde les fémurs, les jambes, les bras, un sein et le miraculeux Voile de Sainte Agathe.

Le bâtiment, un des plus grandioses et importants de Sicile, héberge aussi les sarcophages de la Reine Constance et d'autres Rois Aragonais, de plusieurs cardinaux et évêques (entre autres le bien-aimé Cardinal Dusmet) et les dépouilles de Vincenzo Bellini et du Viceroi espagnol Fernando de Acuña.

L' Archiconfrérie regroupait tous les inscrits à l'Album de la Noblesse, dans lequel confluaient les principales familles aristocratiques catanaises.

C'est la geôle où Agathe fut emprisonnée durant les phases du procès sanguinaire tressé par le Consul de Sicile Quintien.

Le plus ancien lieu de culte chrétien dédié à Agathe et la première église du monde qui a eu l'honneur de porter son prénom.

L'Église de Sainte Agathe la Vétuste fut consacrée, aussitot après l'Édit de Constantin (313), probablement sur les lieux du martyre et de l'ensevelissement.

L'adjectif latin "vetere, veteris" remarque son rôle de première cathédrale de la ville et son ancienneté.Ici dedans, Sainte Lucie de Syracuse se rendra en pèlerinage pour demander grâce pour la mère malade.

Détruite par le séisme du 1693 elle fut rebâtie en 1722.L'intérieur contient les restes des fondations de la promordiale façade et de la sacristie, l'ancien Écrin en bois qui fit fonction de coffre pour les Glorieuses Reliques et en outre au centre de l' abside est positionné le sarcophage de marbre historié avec les scènes de la "Chasse au sanglier Calidonius" en style chrétien byzantin-normand.

Il fut le tout premier sépulchre à accueillir les dépouilles torturées de la jeune fille, hâtivement déposées dans cette caisse par une peuplade de piteux Christicoles, les seuls éplorés témoins oculaires de sa rapide agonie.

Ce temple était du ressort des Dominicains.

L'église avec l'annexe couvent a été construit sur les ruines du temple de Minerve en (1329) par la reine Eléonore d'Aragone (ici ensevelie),femme du Roi Frédéric III d'Aragone.

Un récit local transmet la légende d'un miracle accouru en 1610, au nouveau Vice-roi d'Espagne en Sicile, Pedro Téllez-Girón, IIIe Duc de Osuna.Il devait se rendre immédiatement à Catane pour y occuper la nouvelle charge et par conséquent il décida de la gagner en optant pour la voie maritime.

Mais la nuit choisie pour le départ, les conditions de la mer étaient prohibitives et menaçantes et en effet une bourrasque assaillit son vaisseau.Proie des vagues et résigné à sûre morte, le notable et son équipage furent encouragés par une lumière,un foyer lointain mais fort lumineux qui indiquera à la chiourme l'exacte position du port de Catane.

Le bateau confiera la correcte déroute à ce phare providentiel et à l'intercession de la Vierge Marie pour esquiver le destin contraire et la violence des lames.

Quand enfin, le néogouverneur aborda auprès d'accotements portuaires, il découvrira avec beaucoup d'étonnement que la signalisation provenait d'une lampe votive d'une petite icône de la Sainte Vierge du Carmel.

Près de là, à sa place, sera construit un Couvent avec église gérés par les Carmes. La construction sera titrée à la Bienheureuse Vierge de l'Adresse, c'est-à-dire, de la " juste direction ".

Construit en 1334 au-dessus de l'ancien Temple d'Esculape, fut riédifié après le séisme du 1693.Par la suite, avec la suppressions des ordres religieux, il fut réactivé comme institut d'enseignement scolaire.Aujourd'hui, les Religieuses continuent à y conduire leur vie monastique.

L'intérieur cache de magnifiques chef-d'œuvres du baroque sicilien: le Chœur, le Parloir et le Réfectoire avec merveuilleux marbres et fresques de l'artiste local Giovanni Tuccari.

Pour la présence de grottes situées sous ses fondations.Les soi-disant Grottes Blanches avec fresques du IVe siècle av. J.-C. et du XVIe siècle. Elles sont un système des cavités souterraines recouvertes partiellement d'anciennes coulées laviques.

Ces cavernes avaient la fonction de catacombes et ici le cadavre d'Agathe fut déposé après le martyre.Le temple abrite une petite chapelle au côté de laquelle il y a une vasque dont les eaux étaient utilisées pour les baptêmes.

S'élève dans l'endroit où l'évêque catanais Saint Everius construit la première église chrétienne de la ville en 260 d.C. (Sainte Marie de Bethléem). Détruite par les Sarasins, elle fut riédifiée au début du XIe siècle.

En 1508 fut intitulée à Saint Gaétan. Neuvement détruite en 1674, fut reconstruite en 1800 par l'évêque Corrado Deodato Moncada.Sur la façade il y a une admirable statue de Saint Gaétan avec l'Enfant Jésus.

Siège de l'Église Grecque-Ortodoxe de Saint Léon le Thaumaturge, Évêque de Catane.

Le terme transit est sans relation avec le trafic chaotique.C'est le trépas de Saint Joseph de la vie terrienne au Règne Céleste, il est donc un synonyme de morte et suivante résurrection. Curieusement la zone tout autour pullule de nombreuses agences de pompes funèbres.

L'apposition "La Mecca" donnée à cette église ne se réfère pas à l'homonyme Sainte Cité musulmane.Il s'agit d'un mot dialectal catanais utilisé pour indiquer "une filature de soie" qui existait réellement dans cet endroit sur le même site.Aujourd'hui elle se trouve enchâssée en dedans du Vieil Hôpital Garibaldi de Place Sainte Marie de Jésus.

L' Arènasse (" U Rinazzu " en catanais) est la bifurcation routière crée de la confluence de la Rue Charondas avec la Voie Etnéenne.C'est un perfect coin où les deux directrices se rencontrent et que la population de la ville identifie aisément grâce à la présence d'une laide et mal faite statue de Joseph Garibaldi.

Le nom indiques aussi la zone environnante, donnante le fameux et très fréquenté Jardin Bellini.L'église catherinienne est peu loin sur la voisine Rue Humbert I°.Ce mot dialectal veut dire "étendue sableuse" ou plus précisément "localité d'accumulation de cailloux sableux".

L’Immaculée des Petits Minorites, fut édifiée par les survivants du tremblement du (1693) - comme remerciement - sur les ruines de deux chapelles préexistantes, dédiées à Sainte Barbe et Saint Catalde.

L'Évêque Andrea Riggio l'affida aux Clercs Mineurs de Saint François Caracciolo (les Caracciolins à Catane seront surnommés les "Petits Minorites") et, après les lois du Règne d'Italie, l'église et l'annexe couvent subirent le destin des tous les autres édifices religieux de la nation.

La tradition locale la considère le lieu de détention des Trois Frères Martyrs de Lentini: Saint Alphius, Cyrin et Philadelphe (+ 251). On y trouve, en effet, une plaque commémorative marmoréenne et un tableau. On peut lire: "Sanctorum Alphii - Philadelphi et Cyrini - Carcer".

L'église fut construite sur " Les Laves de l'Armisi ", une localité rocheuse de la côte de Catane où fut rétrouvé un sacré ostensoir sacrilègement volé la nuit du 29 mai (1796) de l'église des Jésuites qui faisait fonction de cathédrale provisoire à cause des chantiers de réstauration du dôme agathin.

Méfait d'une paire de balourds (rapidement attrapés), l'événement effraiera l'entière collectivité civile et réligieuse de l'époque.Les recherches commencèrent incessantes et furent capillairement scrupuleuses.Les indices conduiront dans les parages laviques de l'actuelle gare ferroviaire centrale.

La présence et les glapissements d'un chien errant, blotti près de la cachette pierreuse du Saint Ciboire facilitera le repérage du vénéré objet.Étrangement, cependant, l'animal ne voudra point s'écarter, au contraire, il se couchera immobile comme s'il voulait protéger et garder la mystérieuse pièce et la découverte non comestible de son flair.

Même pas les coups de pierres se révéleront efficaces à l'éloigner du temporaire grabat.Les tentatives de persuasion des présents dureront longtemps.

On décidera, à la suite d'un pareil déconcertant entêtement, d'édifier sur cette "niche improvisée" le temple du Très-Saint Sacrement Retrouvé.Le quartier, théâtre de l'épisode, sera connu sous le nom de " Notre-Seigneur Retrouvé " (" Nostru Signuri Asciatu " en catanais).

Odigitrie est une épithète grecque de la Vierge signifiant "Celle qui montre la route,le chemin". Itrie est simplement son diminutif. Avec ce titre Marie est invoquée comme la patronne et protectrice de l'entière Sicile.

Sur ce lieu il y avait une artistique icône représentant un Crucifix peinturé par un inconnu artiste avec les sucs extraits de la plante de la marjolaine.

Due à Giovanni Battista Vaccarini, il a reconstruit la façade de la cathédrale entre 1730 et 1736. Il a fait bâtir le Palais Municipal ou "Palais des Éléphants" en 1741. On trouve aussi une Fontaine de l'Éléphant : la légende dit qu'il a été transformé en lave en 725.

L'alternance des siècles engendrera les différentes dénominations qui ont toujours remarqué le rôle de pivot de la vie réligieuse et institutionnel de la Cité du Volcan.

Elle fut la Grande Platée pendant l'Empire Romain (la Platea Magna), la Place Majeure médiévale (la Piazza Maggiore) et le Plan de Sainte Agathe (U Chianu ri Sant'Àita) avant d'être définitivement symbolisée du neuf arrengement baroque de l'architecte palermitain.

Catane est la ville de Sicile qui a la plus grande densité de théâtres. Les compagnies théâtrales y sont nombreuses tant professionnelles qu'amateurs, voire formées de simples amateurs. L'un des plus beaux édifices est le Teatro Bellini, construit à la fin du XIXe siècle : il peut accueillir 1200 spectateurs. Maria Callas et Pavarotti y ont chanté.

La ville est réputée pour son architecture baroque et sa tradition des marionnettes.

Pour les élections municipales du 15 mai 2005, le bulletin de vote a sans doute battu un record mondial. En Italie, on utilise un bulletin de vote unique où sont reportés les symboles électoraux et les noms de tous les candidats. Celui du 15 mai est long de 97 cm et large de 33 cm : il contient les 31 listes qui soutiennent 7 candidats au poste de maire de Catane. Les favoris sont Enzo Bianco (centre-gauche) et Umberto Scapagnini (centre-droit, l'actuel maire, médecin personnel de Silvio Berlusconi). Pour devenir maire ou un des 45 conseillers municipaux, il y a 1 323 candidats. Qui plus est, il y a plus de 2 000 candidats de conseillers pour les dix cantons de la ville. Enfin, il a fallu résoudre le problème de l'affiche électorale unique imposée par la loi : elle était longue de plus de quatre mètres.

En haut



Amatori Catane

Image:AmatoriCatania.jpg

Amatori Catania est un club de rugby à XV italien basé à Catane participant au Championnat d'Italie de rugby à XV, au plus haut niveau jusqu'en 2007-2008, avant d'être relégué en 2008-2009 en série A.

De 1963 à 1965, l'équipe première participe au championnat de Série C gagnant l'année suivante le droit de participer à la Série B.

Pendant la saison 1969-1970 ils parviennent à obtenir la promotion en Série A, où ils ne restent qu'une année. Ils réintégrent cette Série A en 1972-1973 et ils s'y maintiennent pendant seize saisons jusqu'en (1987-1988). Après une saison en Série A2 ils jouent le play-off et ils obtiennent de nouveau la promotion en Série A, où ils évoluent sept années.

A la fin de la saison 1996-1997 c'est de nouveau la rétrogradation en Série A2 puis deux années en Serie B. Ils réussissent à remonter en Série A2 quatre années plus tard en 2003, avant de rejoindre la série A1 devenue Super 10, soit la compétition majeure disputée en Italie.

Amatori Catane parvient à se qualifier pour les play-off du championnat pendant la saison 2004-2005, où ils perdent contre Benetton Rugby Trévise.

Un de leurs joueurs, Benjamin de Jager connaît une sélection nationale.

Ils évoluent au plus haut niveau jusqu'en 2007-2008, avant d'être relégué en 2008-2009 en série A.

En haut



Province de Catane

Provincia di Catania-Stemma.png

La Province de Catane (Pruvincia di Catania en sicilien) est une province d'Italie dont la capitale régionale est Catane.

Catane est une ville italienne situé dans l'ile de la région sicilienne comptant plus de 58 Communes.

Catane est aussi reconnue pour être la principale ville à avoir été touchée par les coulées de lave jaillissant de l'Etna.

En haut



Valverde (Catane)

Provincia di Catania-Stemma.png

Valverde est une commune de la province de Catane en Sicile (Italie).

En haut



Les Colons de Catane (le jeu de cartes pour 2 joueurs)

Les colons de Catane (pour 2 joueurs) est un jeu de société créé par Klaus Teuber en 1996. Il est publié en version originale allemande par Kosmos. La version française a été éditée dans un premier temps par Tilsit puis à partir de 2006 par Filosofia.

Il fait partie de la série des jeux Catane, mais il s'agit cette-fois d'un jeu de cartes pour deux joueurs. Il est adapté du jeu Les Colons de Catane, mais se joue totalement indépendamment.

Pour 2 joueurs à partir de 10 ans, pour environ 75 minutes.

Dans Les colons de Catane (le jeu de cartes pour 2 joueurs), chaque joueur contrôle une principauté de Catane qui consiste initialement en deux colonies séparées par une route, et six terrains autour des colonies, tous représentés sur les cartes. Au cours du jeu, les joueurs cherchent à poser des cartes pour étendre leurs principautés, en marquant des points de victoire associés à certaines cartes. Les principautés vont s'enrichir de nouvelles routes et villes, et des cartes développement viendront protéger les terrains et les villes. Des événements surviennent pour bouleverser un peu la stratégie des joueurs. A chaque tour, les terrains rapportent des points dans certaines matières première qui servent à acheter ou construire des bâtiments, ou des unités. Les deux principautés resteront séparées tout le long du jeu.

Le hasard et un peu de stratégie concourent à gagner dans ce jeu, mais les parties sont toujours assez équilibrées.

L'objectif est d'atteindre 12 points de victoire.

Elle contient également deux dés (dont un spécial, et un à 6 faces), et deux marqueurs chevalier et moulin.

Chaque joueur dispose devant lui face visible ses 9 cartes de départ, en choisissant seulement le positionnement des 6 terrains sur les 6 emplacement prévus.

Les joueurs piochent ensuite 3 cartes développement qu'ils gardent dans leur main, et pourront jouer ultérieurement.

Au début de chaque tour, un dé à six faces standard et le dé spécial sont lancés, qui déterminent les ressources collectées depuis les terrains, en fonction de la valeur du dé, et des événements du dé spécial.

Chaque carte de terrain comporte un marqueur indiquant le stock de sa matière première, de 0 à 3. AU début du jeu, chaque joueur dispose d'un stock de 1 dans chaque ressource (argile, laine, blé, minerai, bois, et or). On peut acquérir plus de terrain une fois qu'on a étendu sa principauté à droite ou à gauche, en séparant les colonies ou ville avec une route. Plus de terrains rapporteront alors plus de ressources.

Les joueurs peuvent ensuite s'échanger des ressources ou en échanger avec la banque.

Ils peuvent ensuite utiliser leur stock de ressources pour mettre en jeu des cartes développement de leur main, ou acheter de nouvelles routes, colonies ou villes. Chaque carte a une combinaison de ressources originale.

Ils peuvent également déclencher des actions qui perturbent leu jeu de l'adversaire.

Les constructions renforcent la puissance de la principauté. Les colonies peuvent devenir des villes, et accueillir alors des bâtiments ou des unités plus nombreuses et plus puissantes.

Les joueurs peuvent positionner dans leurs colonies ou leurs villes des chevaliers qui permettront de remporter des duels.

Chaque colonie rapporte un point de victoire, et chaque ville 2. Certains bâtiments dans les villes rapportent d'autres points.

Certaines cartes rapportent des points de commerce (symbôle moulin).

Lorsqu'une principauté devient la mieux armée par ses chevaliers, elle prend le marqueur chevalier' qui lui confère temporairement un point de victoire supplémentaire. De façon similaire, le décompte des points de commerce détermine la meilleure puissance marchandedu moment, qui reçoit le marqueur moulin symbôlisant un point de victoire supplémentaire.

Les joueurs reconstituent leur main à la fin de chaque tour en piochant de nouvelles cartes développement.

Le premier joueur à cumuler 12 points de victoire remporte la partie.

En haut



Métro de Catane

Le métro de Catane est une ligne de métropolitain ouvert dans la ville italienne de Catane, en Sicile et opérationnel depuis le 27 juin 1999.

La ligne, d'une longueur de 3,8 km comprend six stations entre « Borgo » et « Porto » (le port).

La section entre les stations « Borgo » et « F.S. Stazione Centrale » (gare ferroviaire) empreinte la Ferrovia Circumetnea (réseau ferré autour de la région de l'Etna), construite en 1895.

Une extension de la ligne, a été décidé le 30 mars 2006. Elle empreintera la ligne ferroviaire existante vers Syracuse, à partir de la station « Galatea » et devrait desservir l'Aéroport de Catania-Fontanarossa. Deux stations dans le centre-ville de Catane devrait notamment être construites sur la « Piazza Giovanni XXIII » et la « Piazza Stesicoro ».

En haut



Source : Wikipedia