Carmaux

3.3949843260186 (957)
Posté par hal 14/04/2009 @ 09:14

Tags : carmaux, tarn, midi-pyrénées, france

Dernières actualités
Carmaux. «La Flamme de la création artistique» s'expose - LaDépêche.fr
Une exposition que l'artiste japonais dédiait à Jacques Liaubet, ancien directeur de l'ex-RMGE : « Qui m'a accueilli et proposé ce bâtiment de la Centrale pour à la fois servir au développement actif de Carmaux tout en conservant son identité de...
Basket-Ball. prénational. Carmaux termine sur le podium - LaDépêche.fr
Ouf, le championnat de prénational s'est enfin terminé le 17 mai, 8 mois et 26 rencontres après avoir démarré, c'est dire que les vacances sportives sont les bienvenues pour les filles de Carmaux et les gars de Castres, qui peuvent se vanter d'avoir...
Saint-Benoît-de-Carmaux et sa région - LaDépêche.fr
La fanfare des mineurs a porté haut les couleurs de Carmaux dans le Sud-Ouest ! Elle est née pendant la guerre entre 1942 et 1943 à la ferme de Fontgrande avec une poignée de musiciens : Henri Phalipou, Noël Calmettes, Marcel Calvignac, Puché,...
Carmaux. Marie-Line va communiquer au Bon-Sauveur - LaDépêche.fr
Chargée de la revue « Regards sur Carmaux » pour informer les Carmausins, du journal « Oyez Oyez » pour informer ses collègues de la mairie, des plaquettes et dépliants pour informer tout le monde, Marie-Line était aussi ce lien privilégié et fortement...
Carmaux. 120 participants aux finales - LaDépêche.fr
120 pongistes étaient à Carmaux pour défendre les couleurs de leur club mais aussi pour tenter de se qualifier pour les finales nationales qui se dérouleront à Tours les 27 et 28 juin. Ce sont donc des rencontres de très bon niveau qui se jouèrent dans...
Carmaux. «Vive Bouchon» avec Les Brygandoles - LaDépêche.fr
Connaissez-vous le village de Bouchon, planté quelque part en rase campagne, un village qui n'apparaît sur aucune carte, qu'elle soit routière ou postale. Jacques en est le maire et abuse des subventions européennes pour garder ses villageois à demeure...
Saint-Benoît-de-Carmaux. Le centre de loisirs a 20 ans - LaDépêche.fr
Le Centre de Loisirs des écoles de Fontgrande va fêter ses 20 ans. Déjà les animateurs et les enfants sont sur des chapeaux de roues,pour préparer cet anniversaire. A cette occasion un après-midi portes ouvertes est prévu samedi 27 juin à partir de 14h...
Saint-Benoît-de-Carmaux. Ils se sont retrouvés autour d'un ciné-débat - LaDépêche.fr
La première manifestation s'est déroulée le 1er octobre 2008 devant le bureau de poste de la ville, où le collectif des « mercredis de la colère », s'était retrouvé entouré du maire, des élus, pour le maintien de l'ouverture du bureau de poste le...
Carmaux. Les Riverains du Cérou fêtent le printemps - LaDépêche.fr
Michel Tressières, président des Riverains du Cérou, revient tout juste de Lourdes, où il est allé quémander un petit miracle à la grotte, pas de pluie mardi 26 mai sur la cité du Cérou. Après les trombes d'eau tombées sur la fête 2008, les bénévoles...

Carmaux

Blason ville fr Carmaux (Tarn).svg

Carmaux est une commune française, située dans le département du Tarn et la région Midi-Pyrénées.

La commune est située sur le Cérou et sur l'ancienne Route nationale 88.

La famille de Ciron s'intitule Seigneur-marquis de Carmaux au XVIIe siècle. Puis, au XVIIIe siècle, la famille de Solages entre en possession de ce fief. Le dernier seigneur, Antoine Paulin de Solages, marquis de Carmaux, a des enfants de deux mariages. Du premier naissent trois enfants, dont deux garçons sans postérité et une fille qui épouse en 1759 un noble du Rouergue, Jean Antoine de Barrau.

En 1892 la grande grève des mines de Carmaux éclate suite au licenciement de Jean-Baptiste Calvignac, ouvrier de la mine, maire de Carmaux depuis le 15 mai 1892. Les mineurs sont soutenus par Jean Jaurès qui est élu député du Tarn, comme socialiste indépendant, lors de l'élection partielle du 8 janvier 1893.

Le 28 mai 1957, le Centre Autorails de Carmaux reçoit le 1er autorail de la série X 2800 de la SNCF, l'X 2801. Le Centre Autorails de Carmaux est fermé en 1958 et ses autorails sont alors transférés à Toulouse.

Avec 10 273 habitants, Carmaux est la sixième commune du Tarn en matière de population. Toutefois, son unité urbaine de 17 324 habitants la classe au quatrième rang en terme d’agglomérations tarnaises, derrière Albi, Castres et Mazamet. Cette unité urbaine est constituée de Carmaux, Blaye-les-Mines, Saint-Benoît-de-Carmaux, Le Garric et Rosières.

Club de rugby à XV, l'US Carmaux évoluant dans le Championnat de France de 3e division fédérale pour la saison 2006-2007. L'USC Rugby a été sacrée championne de France de 1re division en 1951, inscrivant ainsi le nom de Carmaux sur le Bouclier de Brennus.

En haut



Chambre de commerce et d'industrie d'Albi - Carmaux - Gaillac

La chambre de commerce et d'industrie d'Albi - Carmaux - Gaillac est l'une des deux chambres de commerce et d'industrie du département du Tarn. Son siège est à Albi au 1, avenue du général Hoche.

Elle fait partie de la Chambre régionale de commerce et d'industrie Midi-Pyrénées.

A ce titre, elle est un organisme chargé de représenter les intérêts des 4666 entreprises commerciales, industrielles et de service de l'arrondissement d'Albi, partie du département du Tarn et de leur apporter certains services. C'est un établissement public qui gère en outre des équipements au profit de ces entreprises.

Comme toutes les CCI, elle est placée sous la double tutelle du Ministère de l'Industrie et du Ministère des PME, du Commerce et de l'Artisanat.

En haut



Musée du verre à Carmaux

Le Musée du verre est un musée d'art contemporain verrier situé à Carmaux (Tarn, Midi-Pyrénées).

Le Musée du verre fait partie d'un projet plus vaste : Le pôle verrier du Carmausin, à l'initiative par la Communauté de Communes du Carmausin (3C). Le musée est la pierre angulaire du projet, il a été réalisé dans le bâtiment de la première verrerie (Exposition d’oeuvres contemporaines, histoire locale, exposition annuelle de prestige), sur le territoire de la commune de Blaye-les-Mines. La modernisation du musée a débuté en 2006 et doit se poursuivre sur les 4 années à venir. Avec l’aide d’un muséographe confirmé, le projet vise à repenser et à structurer le musée pour qu’il devienne un lieu incontournable et unique du verre en Midi-Pyrénées. Il est ouvert durant 5 mois, du mois de mai au mois de septembre (5000 entrées en 2007). La salle histoire du musée continue à être gérée par l’association des amis du musée du verre. Un réseau de sites partenaires a été mis en place au niveau régional et continue à se développer en s’appuyant notamment sur les professionnels du verre. Parallèlement à cette démarche le rapprochement avec de grands noms du verre en France et à l’étranger a été impulsé (CIAV, CERFAV, Marinha Grande au Portugal).

La biennale du verre est l’événementiel du projet Pôle verrier. La dernière exposition vente de 2007 a accueilli cette année une sélection de 45 professionnels verriers français. Prés de 5000 visiteurs (sur 3 journées) ont pu découvrir l’art verrier, 30 % venaient des départements périphériques, essentiellement Haute-Garonne, Tarn-et-Garonne et Aveyron.

Aménagé dans l’ancienne chapelle du domaine, il représente la partie vivante du Pôle verrier. Son objectif général est de refaire vivre la tradition verrière sur le territoire en y attirant de jeunes professionnels de l’art verrier, dans l’espoir d’une installation concrète sur le carmausin. L’atelier apparaît aussi comme la partie complémentaire et vivante de la visite du musée du verre. Son équipement de qualité permet de réaliser des pièces dans les techniques principales du travail du verre : verre soufflé, casting, fusing, thermoformage, travail au chalumeau. Une salle de finition sur site viendra compléter le tout dans le courant de l’année 2008 (le matériel de finition à froid est déjà disponible).

Depuis son lancement en août 2003, cet atelier a accueilli une vingtaine de jeunes verriers, soit en complément de leur formation, soit en location par le biais d’une convention de location.

En haut



Cap'Découverte

Site Cap'Découverte vu du ciel

Cap'Découverte est le nom donné au pôle multiloisirs aménagé sur l'ancien site de la mine de charbon à ciel ouvert de Carmaux .

C'est devenu, depuis son inauguration officielle le 25 juin 2003, un lieu entièrement dédié aux loisirs.

Situé en France dans le département du Tarn en région Midi-Pyrénées, sur les communes de Blaye-les-Mines, Cagnac-les-Mines, Le Garric, Taïx, le cratère de La Découverte, l'ancienne mine de charbon à ciel ouvert, forme un amphithéâtre de 1300 m de diamètre et de 230 m de profondeur.

Lors de la fermeture de la dernière mine de charbon du Carmausin par les Charbonnages de France, les élus locaux cherchent une solution pour redynamiser le site et maintenir une activité économique dans un secteur durement affecté.

Après un appel d'offres, les décideurs locaux regroupés au sein du S.I.D. (syndicat intercommunal de la Découverte créé en 1997, comprenant les communes de Blaye-les-Mines, Cagnac-les-Mines, Carmaux, Le Garric, Saint-Benoît-de-Carmaux et Taïx) sous la présidence de Paul Quilès, ancien ministre, député P.S. du Tarn de 1993 à 2007, choisissent de transformer le site de la mine à ciel ouvert en base et parc de loisirs.

En guise de promotion, la première étape contre-la-montre du Tour de France 2003 y fait son arrivée, le 18 juillet. Mais la fréquentation du site n'atteindra pas les résultats escomptés.

En mai 2007, l'animation du parc - qui a fait l'objet de sévères observations de la part de la Chambre régionale des comptes de Midi-Pyrénées (rapport d'observations définitives sur le syndicat intercommunal de la découverte, en date du 9 février 2006) - est reprise par Vert Marine, société de gestion de complexes sportifs en France.

En haut



Source : Wikipedia