Canberra

3.4266304348235 (736)
Posté par hal 31/03/2009 @ 12:25

Tags : canberra, australie, océanie, international

Dernières actualités
Australie-Inde • Pour un retour au calme - Courrier International
Pour lui, les journalistes ne doivent pas attiser le feu, et New Delhi et Canberra doivent tout faire pour que leurs relations ne s'enveniment pas. Aucun gouvernement, que ce soit au niveau des Etats fédérés ou au niveau fédéral, en Australie ou en...
Italie: Mallett convaincu par Gower - Sports.fr
Malgré la lourde défaite de son équipe samedi à Canberra contre l'Australie (31-8), Nick Mallett, le sélectionneur de la Squadra Azzurra, a apprécié la partition de son demi d'ouverture, le Bayonnais d'origine australienne, Craig Gower, appelé pour la...
L'Australie assomme l'Italie - Sports.fr
Pas de miracle samedi pour l'Italie qui, en dépit de la première sous le maillot azzurro du Bayonnais Gower, a enregistré à Canberra une onzième défaite de rang contre l'Australie (31-8). Futurs adversaires des Bleus, dans quinze jours à Sydney,...
L'Australie lance sa candidature pour organiser le Mondial 2018 ou ... - AFP
"Les chances de l'Australie sont minces, mais le gouvernement soutient cette candidature parce que notre pays peut grandir dans ce magnifique défi", a déclaré M. Rudd lors d'une cérémonie au Parlement à Canberra. Le président de la Fédération...
O'Connor, première - L'Equipe.fr
Le centre de la Force sera en effet titulaire pour affronter... l"Italie, samedi à Canberra, mais il sera placé à l'arrière. C'est l'un des deux changements opéré par Robbie Deans par rapport à l'équipe qui a dominé les Barbarians (55-7),...
Italie: Avec Gower face aux Wallabies - Sports.fr
Nouveau venu au sein de la Squadra Azzurra, le Bayonnais Craig Gower, ancien treiziste d'origine australienne, mais italien par son grand-père, honorera samedi, à Canberra, sa première cape sous le maillot de l'Italie face aux Wallabies,...
Deans fait souffler ses cadres - L'Equipe.fr
Deans a raison d'être satisfait, puisque sa formation s'est largement imposée à Canberra la semaine dernière (31-8). Il profite donc de ce match contre la squadra azzurra pour faire tourner son effectif et permettre aux joueurs les plus sollicités...
Les nouveaux membres du gouvenement australien prêtent serment à ... - CCTV.com
Les 15 nouveaux ministres et secrétaires parlementaires, désignés par le Premier ministre australien Kevin Rudd, ont prêté serment mardi à Canberra. Quentin Bryce, gouverneur général d'Australie, vêtue d'un tailleur émeraude, a présidé la cérémonie,...
19ème Forum ministériel entre Port Moresby et Canberra - 24H dans le Pacifique
Cette rencontre au sommet entre la Papouasie Nouvelle-Guinée et l'Australie a débuté hier et s'est terminée le même jour à Brisbane. Un Forum co-présidé par le ministre des Affaires étrangères australien, Stephen Smith, et son homologue papou,...

Canberra

Le National Museum of Australia créé en 2001 conserve l'histoire sociale de l'Australie et est l'un des batiments de Canberra les plus innovants.

Canberra (332 798 habitants) est la capitale de la fédération australienne et du Territoire de la capitale australienne. La ville est située à l'extrémité nord du territoire de la capitale, à 280 kilomètres au sud-ouest de Sydney et à 650 kilomètres au nord-est de Melbourne. Le site de Canberra a été choisi comme siège de la capitale australienne en 1908 comme solution de compromis entre les deux villes rivales de Sydney et Melbourne, les deux plus grandes villes d'Australie. Le terme Canberra désigne un « lieu de rassemblement » dans les langues aborigènes.

Canberra offre une particularité pour une ville australienne, ses plans ont été réalisés avant de commencer la moindre construction. Ce n'est qu'après un concours international remporté par le couple d'architectes américains Walter Burley Griffin et Marion Mahony Griffin que commença le développement de la capitale en 1913. La conception de la ville fut fortement influencée par l'idée de ville verte et Canberra possède de vastes zones de végétation naturelle qui lui ont valu le nom de « capitale du bush ». Bien que la croissance de la ville ait été fortement ralentie par les deux guerres mondiales et la grande dépression, Canberra est devenue une ville florissante après la Seconde Guerre mondiale.

Siège du gouvernement australien, Canberra abrite aussi le Parlement et la Haute Cour ainsi que de nombreux ministères et directions nationales mais c'est également le siège de nombreuses institutions sociales et culturelles comme la National Gallery of Australia et le National Museum of Australia. C'est le gouvernement fédéral qui représente le plus gros budget et employeur de la ville.

Avant l'arrivée des européens, la région de Canberra était occupée de façon saisonnière par les tribus Ngunnawal et Walgalu . Les Ngarigos vivaient au sud-est, les Gundungurras au nord, les Yuins sur la côte et les Wiradjuris à l'ouest. Les recherches archéologiques dans la région suggèrent que la zone était habitée depuis au moins 21 000 ans. Le nom même de « Canberra » vient d'un mot du dialecte de la population Ngabri, un clan de la tribu Ngunnawal. Le mot « Kanbarra » désigne la « place de réunion » dans le vieux langage Ngunnawal. Le nom indiquait apparemment que l'endroit servait de lieu de réunion coutumier pendant les migrations des peuples aborigènes de la région qui venaient là chaque année au printemps pour consommer les bogongs, de gros papillons de nuit qui traversent la région au printemps.

Les premiers européens commencèrent à explorer la région dès le début des années 1820. Il y eut d'abord quatre expéditions dans la région entre 1820 et 1824. Le premier peuplement blanc date vraisemblablement de 1824 quand un appentis fut construit sur l'actuelle péninsule Acton par des vachers employés par Joshua John Moore. Celui-ci acheta finalement l'endroit en 1826 et appela sa propriété Canberry. La population européenne de la région continua de croître lentement au XIXe siècle. Parmi ces colons se trouvait la famille Campbell de « Duntroon » ; leur imposante maison de pierre est l'actuel cantine des officiers du Collège militaire royal de Duntroon. Les Campbells favorisèrent l'installation d'autres familles de fermiers qui vinrent travailler sur leurs terres comme les Southwells de « Weetangera ». D'autres colons qui furent parmi les premiers à s'installer furent les familles alliées Murray et Gibbes, qui possédèrent la propriété de Yarralumla — l'actuel siège de la résidence du gouverneur général d'Australie — des années 1830 jusqu'en 1881. Le plus vieux bâtiment existant dans le centre-ville est l'église anglicane de Saint Jean-Baptiste, dans le quartier de Reid, église qui fut consacrée en 1845. Le cimetière de l'église contient les tombes de nombreux pionniers. Au fur et à mesure que la population européenne augmentait, celle des Aborigènes diminuait principalement par suite de maladies comme la variole ou la rougeole.

Le changement de statut et le passage de la région de simple zone rurale de Nouvelle-Galles du Sud à celui de capitale fédérale commença à être envisagé dès les premiers débats sur la création d'une fédération australienne à la fin du XIXe siècle. Après une longue dispute entre Sydney et Melbourne pour savoir laquelle des deux villes deviendrait capitale fédérale, on trouva le compromis suivant : la capitale fédérale serait située en Nouvelle-Galles du Sud, à plus de 100 kilomètres de Sydney et Melbourne assurerait le rôle de capitale provisoire le temps que la nouvelle capitale soit achevée de construire.. Le site de Canberra fut choisi en 1908, après un travail exploratoire fait par le topographe du gouvernement Charles Scrivener . La Nouvelle-Galles du Sud céda au gouvernement fédéral l'actuel territoire de la capitale australienne. À la suite d'un concours international organisé par le Ministère de l'Intérieur qui se déroula le 1er janvier 1910, le projet de Walter Burley Griffin et Marion Mahony Griffin fut retenu et, en 1913, Griffin fut nommé directeur de la conception et de la construction de la capitale fédérale et les travaux purent démarrer. Le 12 mars 1913, la ville reçut son nom officiel lors d'une cérémonie présidée par Lady Denman, la femme du gouverneur général d'Australie de l'époque Thomas Denman, cérémonie qui se déroula à Kurrajong Hill, renommée depuis Capital Hill et site de l'actuel Parlement australien. Depuis, on fête ce jour appelé Canberra Day par un jour de congé dans la ville et tout le territoire de la capitale australienne le second lundi de mars.

Le gouvernement s'installa officiellement à Canberra le 9 mai 1927 avec l'inauguration du parlement provisoire. Le premier ministre, Stanley Bruce, avait déjà pris officiellement ses fonctions quelques jours plus tôt à The Lodge. Le développement de la ville tel qu'il avait été prévu fut ralenti de manière significative au cours de la dépression des années 1930 et au cours de la Seconde Guerre mondiale. Les quelques projets prévus pour l'époque comme la construction de cathédrales anglicane et catholique ne furent jamais achevés. Le développement de la ville a repris après cela allant à l'heure actuelle au-delà de ce qui avait été prévu à l'origine. Plusieurs ministères accompagnés de leur personnel déménagèrent de Melbourne à Canberra après la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs projets d'urbanisme furent menés à bien pour adapter le développement de la ville à la population. Les quartiers de Canberra nord et Canberra sud furent développés dans les années 1950, ceux de Woden Valley et de Belconnen commencèrent à être construits respectivement au milieu et à la fin des années 1960. Le lac Burley Griffin fut achevé en 1964.

Le 27 janvier 1972 la tente ambassade aborigène fut installée pour la première fois sur les pelouses du Parlement. Elle a pour but de rappeler les droits des indigènes et le problème des terres et est occupée en permanence depuis 1992.

Le 9 mai 1988, un nouveau parlement plus spacieux fut mis en service à Capital Hill pour le bicentenaire de la création de l'Australie européenne et les parlementaires ont abandonné leur ancien bâtiment devenu l'« Old Parliament House ».

En décembre 1988, le territoire de la capitale australienne a obtenu d'avoir son propre gouvernement autonome à la suite d'un vote du parlement fédéral. Les premières élections eurent lieu en février 1989, une assemblée législative formée de 17 membres siégea pour la première fois dans ses locaux à London Circuit, Civic, le 11 mai 1989. Les travaillistes eurent la majorité dans le premier gouvernement qui fut conduit par le Ministre Principal Rosemary Follett, qui fut la première australienne nommée à la tête d'un gouvernement.

Le 18 janvier 2003, des quartiers de Canberra furent détruits par un feu de forêt qui tua quatre personnes, détruisit 491 maisons et la plus grande partie des télescopes et des bureaux de l'observatoire du Mont Stromlo rattaché à l'université nationale australienne.

Canberra se trouve au nord du Territoire de la capitale australienne (Australian Capital Territory, abrégé en ACT) à 280 kilomètres de Sydney, 650 kilomètres de Melbourne et à 150 kilomètres des côtes est de l'Australie, ce qui en fait la plus grande cité non côtière du pays. C'est dans la ville que se trouve la très grande majorité de la population de l'ACT.

Elle a une superficie de 805,6 km² et est localisée à proximité des monts Brindabella (Brendy Bear Ranges). Elle est habitée dans une zone dont l'altitude va de 550 mètres à 700 mètres selon les lieux. Le point culminant de la ville est le mont Majura qui atteint 888 mètres. Les autres principales collines sont le mont Taylor, le mont Ainslie, le mont Mugga Mugga et la montagne Noire (Black Mountain). La végétation naturelle du lieu est un mélange de zones de forêts d'eucalyptus, de bush, de prairies et de marécages.

Canberra est traversée par la rivière Molonglo dont le cours a été barré en aval de la ville par le barrage Scrivener pour former, en centre-ville, le lac Burley Griffin La Molonglo se jette dans la Murrumbidgee au nord-ouest de Canberra, cette dernière, affluent du Murray se dirige vers le nord-ouest en direction de la ville de Yass en Nouvelle-Galles du Sud. La Queanbeyan rejoint la Molonglo juste dans le Territoire. Un certain nombre de cours d'eau plus petits comme le Jerrabomberra Creek et le Yarralumla Creek, se jettent dans la Molonglo et la Murrumbidgee. Deux de ces cours d'eau, le Ginninderra et le Tuggeranong, ont été endigués pour former les lacs Ginninderra et Tuggeranong. La Molonglo, avant la création du lac Burley Griffin, avait un lourd passé d'inondations, parfois mortelles.

La ville est très aérée, on y trouve notamment de nombreux parcs où sont dispersés les ministères, pour cette raison les citadins qui s'y rendent sont souvent perturbés et ont du mal à se repérer dans cette « cité-jardin ». La ville a été dessinée autour d'un lac artificiel, le lac Burley Griffin, du nom de l'architecte concepteur de la ville.

L'agglomération de Canberra a une population relativement modeste pour une capitale et elle s'étale sur une superficie de 805,6 km² pour la ville (Paris a une superficie de 105,4 km²), 2 358 pour le territoire et forme schématiquement un immense parc de 40 kilomètres sur 60 dans lequel sont dispersés pas moins de 131 quartiers (suburbs) qui disposent chacun d'un petit centre commercial. Ces quartiers constituent ainsi 131 petites villes isolées les unes des autres.

Canberra a quatre saisons distinctes à cause de sa latitude, de son altitude et de sa distance aux côtes. Les climats de la plupart des régions côtières de l'Australie, comme c'est le cas pour toutes les capitales d'état, sont tempérés par la proximité de la mer. Canberra a des étés chauds et secs, des hivers froids avec de brouillards épais et de fréquents jours de gel mais a de rares chutes de neige dans le centre ville et les régions avoisinantes. La température maximale jamais atteinte est de 42,2°C le 1er février 1968. La température la plus basse est de -10.0°C le 11 juillet 1971. La neige tombe en faible quantité environ un an sur trois mais généralement seulement sur certains endroits de la ville et elle fond rapidement. Des orages sont possibles de septembre à mars avec des précipitations maximales au printemps et en été.

Canberra est une ville nouvelle construite sur les plans de Walter Burley Griffin, un des plus grands architectes américains du XXe siècle. Les routes principales suivent une disposition en rayon de roue plutôt que le quadrillage traditionnel. Le centre de la ville est situé à l'intersection de deux routes perpendiculaires: un axe de l'eau longeant le lac Burley Griffin et un axe de terre utilisé pour les cérémonies partant du Parlement sur Capital Hill et allant par l'avenue de l'ANZAC Parade jusqu'au mémorial de la guerre au pied du Mont Ainslie. La zone connue sous le nom de « triangle du parlement » est limitée par trois des grandes rues de Canberra : la « Commonwealth Avenue » qui va de la Capital Hill au Civic Centre près de City Hill, la « Constitution Avenue » qui va de City Hill au quartier de la défense sur Russell Hill et la « Kings Avenue » qui ferme le triangle en revenant à Capital Hill.

Les différentes zones urbaines de la ville sont organisées en une hiérarchie d'unités de plus en plus petites allant de l'arrondissement (district) au quartier local (suburb) en passant par les centres urbains et les quartiers aussi bien pour les zones industrielles que pour les zones résidentielles. La ville est divisée en sept arrondissements, chacun d'entre eux étant divisé en unités plus petites: la plupart des quartiers possèdent un centre-ville qui est le siège des centres commerciaux et sociaux.

Les arrondissements de Canberra Nord et Sud portent nettement la marque de leur conception par Walter Burley Griffin. En 1967 La « Commission Nationale de Développement de la Capitale » a adopté le « plan en Y » qui prévoyait le futur développement de Canberra autour d'une série de centres commerciaux appelés « centres urbains » reliés par de grands axes routiers, l'ensemble ayant grossièrement la forme d'un Y majuscule avec l'arrrondissement de Tuggeranong à la base du Y et les arrondissements de Belconnen et de Gungahlin situés à l'extrémité des bras du Y. Le développement de Canberra a été surveillé de près par le gouvernement tant à travers les plans d'occupation des sols que les contrats d'utilisation des concessions qui limitent strictement les conditions d'utilisation des parcelles. Tous les terrains sont cédés pour des contrats de 99 ans mais la plupart des contrats sont maintenant gérés par le gouvernement du Territoire et non plus par le gouvernement fédéral.

La plupart des quartiers ont leurs propres commerces et sont situés à proximité d'un grand centre commercial desservant un groupe de quartiers. Les équipements communautaires et les écoles sont souvent situés à proximité des centres commerciaux. Beaucoup de quartiers portent le nom d'anciens premiers ministres, d'australiens célèbres, de premiers colons ou des noms aborigènes. Les rues ont un nom correspondant à un thème particulier; par exemple les rues de Duffy portent le nom de grands barrages, les rues de Page celles de biologistes ou de naturalistes. La plupart des ambassades sont situées dans les quartiers de Yarralumla, Deakin et O'Malley. Il y a trois zones d'industries légères : les quartiers de Fyshwick, Mitchell et Hume.

En dehors de Canberra, le territoire de la capitale australienne (en anglais : « Australian Capital Territory » ou ACT) ne possède pas de ville d'un peu d'importance. L'Assemblée législative du Territoire joue un double rôle : celui de conseil municipal et celui de gouvernement du territoire. l'Assemblée est formée de dix-sept membres élus dans trois districts selon un système de représentation proportionnelle. Les trois districts sont ceux de Molonglo, Ginninderra et Brindabella qui élisent respectivement sept, cinq et cinq membres. le Premier Ministre est élu par les membres de l'assemblée et celui-ci choisit parmi les autres membres quatre personnes pour devenir Ministres et former à eux cinq le gouvernement du territoire appelé officieusement « le cabinet ». Aux élections de 2004, le parti travailliste australien conduit par le premier ministre Jon Stanhope, a remporté neuf des dix-sept sièges et a pu former le premier gouvernement majoritaire du Territoire.

Le gouvernement fédéral garde quelque influence sur le gouvernement du territoire. Au niveau administratif, c'est surtout la direction nationale de la capitale qui est responsable des plannings et du développement des parties de Canberra qui sont considérées d'importance nationale ou qui font partie de la zone centrale des plans de Griffin pour Canberra comme le triangle du Parlement, les grands axes routiers et de parades, les zones que le gouvernement fédéral tient en réserve et qui forment pour certaines une partie du parc naturel de Canberra. Le gouvernement fédéral garde aussi un certain contrôle sur l'Assemblée du Territoire grâce aux dispositions de la loi de 1988 sur le gouvernement du Territoire. Cette loi fédérale sert de constitution pour le gouvernement de l'état et limite les domaines de compétence de l'assemblée du territoire.

La police fédérale australienne fournit tous les services de police du territoire suite à un accord entre les deux gouvernements. Les personnes qui doivent être jugées pour des délits le sont suivant la gravité du délit soit par l'« ACT Magistrate's Court » soit pour les fautes plus graves par l'« ACT Supreme Court ». Les prisonniers en attente de jugement sont gardés dans le centre de rétention de Belconnen. Comme en 2008, il n'y a pas de prison sur le sol de l'ACT, les personnes qui ont été condamnées à de la prison effectuent leur peine en Nouvelle-Galles du Sud ; une prison, l'Alexander Maconochie Centre, est en cours de construction. Des cours d'instance et des affaires familiales existent pour les affaires civiles.

En juillet 2006, le taux de chomage était de 2.8% à Canberra, bien en dessous du chiffre national de 4.8%, avec un manque de main d'œuvre dans certains secteurs. Par suite du faible taux de chomage et des salaires élevés dans les secteurs public et commercial, les habitants de Canberra ont le plus fort revenu moyen de toutes les capitales australiennes. Il est de 1 208,50 AUD hebdomadaires contre 1 043,10 pour l'ensemble du pays. Le prix moyen d'une maison à Canberra était, en juin 2005, de 352 500 AUD plus bas qu'à Sydney, Melbourne et Perth mais plus élevé que dans les autres villes mais l'augmentation est très rapide ; il est passé à 375 000 AUD en septembre 2006, 411 305 AUD en novembre 2006, Au troisième trimestre 2006, le prix moyen de location d'un quatre pièces était de 320 AUD par semaine, chiffre le plus élevé de toute l'Australie.

Les principales sources de revenus de la ville sont l'administration gouvernementale et de la défense qui ont fourni à elles seules 26.1% du Produit Brut Territorial et employé plus de 40% des salariés de Canberra en 2004. Les principaux employeurs du secteur public sont le parlement et les différents ministères comme le ministère de la défense, des finances, des Affaires Étrangères, du Commerce. Beaucoup d'établissements des forces armées sont situés dans ou à proximité de Canberra, les plus connus étant les États-Majors des forces armées et le centre Harman de communications des forces maritimes. L'ancienne base aérienne de Fairbairn, qui jouxte l'aéroport international de Canberra a été vendue à l'aéroport mais la base sert toujours pour les vols des membres importants du gouvernement.

Un nombre croissant de sociétés commercialisant des services informatiques se sont installées à Canberra pour profiter du grand nombre d'utilisateurs potentiels. Les plus connues d'entre elles sont « QSP », « Tower Software », « RuleBurst » et « The Distillery ». Les sociétés de services immobiliers ou commerciaux, la construction, la santé, le service aux personnes, l'enseignement sont d'autres secteurs importants participant à l'économie de Canberra.

En 2007, la population de Canberra était de 332 800 habitants et la densité de population était de 138,92 personnes au km² ce qui est un chiffre élevé pour une ville australienne. Le recensement de 2006 a montré que 1.2% de la population de la ville était d'origine aborigène et que 21.7% était née à l'étranger. Le plus important d'entre eux vient de pays de langue anglaise notamment de Grande-Bretagne et de Nouvelle-Zélande. Un nombre sensible vient d'Allemagne, d'Italie et du Vietnam. Les derniers immigrants arrivés viennent de l'Asie du Sud ou de l'Est. La plupart des habitants de Canberra parlent l'anglais australien comme première langue mais beaucoup ont une seconde langue comme le chinois, l'italien, le croate ou le grec.

Les habitants de Canberra sont jeunes, très mobiles et d'un bon niveau d'éducation. La moyenne d'âge est de 32 ans et seulement 8,3% de la population a plus de 65 ans. Entre 1996 et 2001, 61,9% de la population est venue s'installer ou a quitté Canberra, ce qui fait que la ville a le deuxième taux de mobilité des capitales australiennes. En mai 2004, 30% de la population agée de 15 à 64 ans avait un niveau d'éducation au moins égal à bac plus quatre ce qui est sensiblement plus que la moyenne nationale qui est de 19%. Environ 50% des habitants de Canberra se disent chrétiens, le plus souvent catholiques ou anglicans; moins de 3% de la population est d'une religion autre que chrétienne et 23% se disent sans religion.

Les deux principaux établissements d'enseignement supérieur sont l'Université nationale australienne (l'ANU) située dans le quartier d'Acton à l'ouest du centre-ville et l'Université de Canberra située à Bruce au nord-ouest de la ville. L'ANU fut créée comme unité de recherche en 1946 ; elle continue d'être un important centre de recherche et est classée comme l'une des meilleures universités au monde selon « The Times Higher Education Supplement » et « The Shanghai Jiao Tong World University Rankings ». Ces deux universités ont des campus dans des états d'Australie et à l'étranger. Il y a aussi deux campus universitaires confessionnels à Canberra : Signadou dans le quartier de Watson au nord de Canberra appartient à l'Université catholique australienne ; le collège de théologie de St Mark, voisin du Parlement est un campus dépendant de l'Université Charles Sturt.

L'académie de la défense australienne (ADFA) et le Collège militaire royal de Duntroon sont situés près du quartier de Campbell au nord-est de Canberra. L'ADFA forme des militaires au niveau du deuxième et troisième cycle et est officiellement un campus de l'université de Nouvelle-Galles du Sud ; Duntroon forme les officiers de l'armée australienne. L'Institut de technologie de Canberra est aussi un autre centre d'enseignement supérieur qui possède plusieurs campus dans la région.

Enfin Canberra deispose d'une école Franco-Australienne "Telopea Park School" qui dispense un enseignement mixte français-anglais à 500 élèves de toutes nationalités. Cet établissement est placé sous tutelle conjointe de l'éducation nationale française et de l'Australian Department of Education.

En février 2004, il y avait 140 écoles à Canberra : 96 écoles publiques et 44 privées. En 2006 le gouvernement du territoire a annoncé la fermeture prévue de 39 écoles à la fin des années scolaires 2006, 2007 et 2008 tandis qu'il agrandissait les autres et créait des « superschools » (écoles publiques allant de la maternelle à la terminale) avec à proximité des crèches. Les écoles sont généralement situées près d'espaces verts permettant la pratique de jeux et de sports.

Canberra abrite de nombreux bâtiments et institutions comme le mémorial australien de la guerre, la National Gallery of Australia, la National Portrait Gallery of Australia installée actuellement dans l'ancien bâtiment du Parlement, la bibliothèque nationale australienne, les archives nationales d'Australie et le National Museum of Australia. Beaucoup de bâtiments du gouvernement fédéral sont ouverts au public comme le Parlement, la Haute-Cour et l'Hôtel des Monnaies. Le lac Burley Griffin accueille le Mémorial du capitaine Cook et le Carillon national. Canberra a d'autres sites dignes d'intérêt : la tour Telstra et les jardins botaniques nationaux australiens sur la Montagne noire, le zoo national et l'aquarium près du barrage Scrivener, le musée national des dinosaures et le centre national des Sciences et des technologies.

La Canberra Museum and Gallery au centre ville recueille les documents et pièces de l'histoire et de l'art local. Plusieurs maisons historiques peuvent être visitées : les fermes de Lanyon et Tuggeranong dans la vallée Tuggeranong, Mugga-Mugga à Symonston et Blundells' Cottage à Parkes permettent de voir le mode de vie des premiers colons européens. « Calthorpes' House » sur Red Hill est un exemple bien conservé des premières maisons construites à Canberra dans les années 1920. La Maison Duntroon dans le quartier de Campbell est une des plus anciennes fermes de la région et sert maintenant de cantine pour les officiers du collège royal militaire de Duntroon ; elle est ouverte occasionnellement au public.

Canberra possède de nombreux endroits pour faire de la musique ou du théâtre : le « Théâtre de Canberra » qui organise de nombreux concerts et spectacles et le « Llewellyn Hall » (dans l'enceinte de l'école de Musique de l'Université Nationale d'Australie) sont deux des plus grandes salles de concert de Canberra. Le « Street Theatre », situé sur Childers Street, sert de salle de spectacles pour les spectacles étudiants et les compagnies amateurs ainsi que pour l'organisation chaque année d'une série de spectacles professionnels. L'Albert Hall a été la première salle de spectacle ouverte à Canberra en 1928 et a accueilli les premières sociétés de musique de Canberra. La ville dispose de nombreux groupes amateurs de musique et de théâtre.

Le plus important festival de musique de la ville est « Stonefest » qui se déroule à l'université de Canberra. Canberra possède un groupe hip-hop, « Koolism ». La ville possède de nombreux bars et nightclubs surtout dans les quartiers de Dickson, Kingston et dans le centre ville. La plupart des différents quartiers de la ville disposent d'une salle de théâtre et d'un cinéma ; tous ont une bibliothèque. Canberra a d'autres activités culturelles comme le festival folk national, le « Royal Canberra Show », le festival de voitures « Summernats », le festival multiculturel de Canberra en février et le festival « Celebrate Canberra » qui dure plus de dix jours en mars en association avec le « Canberra Day ».

Canberra est jumelée avec de nombreuses villes dans le monde et organise des échanges culturels avec ses différentes villes jumelles mais le plus important est le « Festival aux chandelles de Canberra et Nara » organisé en association avec la ville de Nara au Japon et qui se tient en octobre.

Centre politique de l'Australie, Canberra possède des bureaux pour les différents médias australiens que ce soit pour la télévision nationale l'Australian Broadcasting Corporation, les chaines commerciales et les grands journaux nationaux. De nombreux organismes de presse adhèrent à la « presse parlementaire » avec des journalistes chargés de transmettre les informations du parlement. Le « club de la presse nationale » situé à Barton, un quartier de la ville organise une émission hebdomadaire avec un invité célèbre, généralement un homme politique, qui fait un exposé d'une demi-heure avant de se prêter au jeu des questions réponses.

Canberra a un quotidien local, The Canberra Times, créé en 1926, quelques revues spécialisées et des hebdomadaires gratuits.

Canberra a cinq chaines de télévision aériennes analogiques : les deux chaines gouvernementales (ABC et SBS) et les chaines commerciales (Prime, WIN et Southern Cross Ten) ainsi que deux chaines aériennes numériques : ABC2 et SBS News. La société Foxtel fournit des chaines payantes soit par le satellite soit par le câble grâce à la société de télécommunications TransACT qui propose aussi un abonnement téléphonique et internet haut débit par fibres optiques dans de nombreux quartiers de la ville.

Canberra a de nombreuses chaines de radios qui émettent sur la ville notamment 2XXfm, qui offre des programmes en vingt langues et qui diffuse des informations d'intérêt public et des programmes de musique spécialisés, Artsound, Valley FM 89.5 qui émet depuis Tuggeranong, et Radio 1RPH. Il y a aussi des chaines privées comme celles de Capital Radio Network (1053-2CA et 1206-2CC), Canberra FM Radio ainsi que 2ROC (104.7) et MIX 106.3 (créées toutes les deux en 1988).

En plus de nombreuses équipes locales de sport, Canberra a des équipes qui jouent au niveau national ou international. Les plus célèbres sont les Canberra Raiders en rugby à XIII et les ACT Brumbies en Rugby à XV qui ont été toutes les deux championnes d'Australie, Les deux équipes jouent à domicile au Canberra Stadium qui est le plus grand stade de Canberra et qui a servi pour des matchs préliminaires de football lors des Jeux Olympiques d'été de 2000 et de rugby pour la Coupe du monde de rugby à XV 2003, Canberra a aussi une équipe de basket-ball d'un bon niveau puisque les féminines ont remporté la finale de la coupe en 2006 et 2007.

Canberra a aussi des équipes de stature nationale au netball, au hockey, au hockey sur glace et au cricket.

Le stade de Manuka Oval est un important stade de Canberra où l'on joue au cricket et au football australien. L'équipe nationale de football australien dont le siège était à Melbourne, les Kangourous ont joué des matchs à domicile à Manuka Oval jusqu'en juillet 2006 Après le départ de l'équipe nationale à Carrara au Queensland, les équipes de Melbourne Football Club et des Western Bulldogs jouent depuis 2007 à Manuka Oval leurs matchs contre les Sydney Swans. Canberra accueille aussi le tournoi international Barassi de football australien pour les jeunes. Le match de cricket des onze du premier ministre qui oppose une équipe australienne à une équipe étrangère se joue tous les ans à Manuka Oval.

Les principaux autres évènements sportifs de la ville sont le marathon de Canberra et le triathlon de Canberra. La ville a organisé de 2001 à 2006 un tournoi de tennis professionnel WTA, le Classic de Canberra.

L'Institut australien des Sports (l'AIS) est situé dans le quartier de Bruce. Il a pour but la formation scolaire et sportive des athlètes dans un grand nombre de sports. Opérationnel depuis 1981 il a permis de former des athlètes de haut niveau tant au plan national que international. La majorité des concurrents et des médaillés australiens des jeux olympiques d'été de Sydney en 2000 ont été formés là. L'endroit est un lieu de tourisme populaire.

Canberra a de nombreux terrains de rugby, parcours de golf, parcs à patins, courts de tennis et piscines ouverts au public. Un certain nombre de pistes cyclables sont à la disposition du public tant pour la promenade que pour la compétition. Les parcs qui entourent la ville permettent de faire de la marche, de l'équitation ou du VTT. Les lacs de la ville peuvent être utilisés pour la voile, la rame ou le ski nautique. Le rallye de Canberra est une importante course automobile annuelle et la construction d'un circuit pour des courses de dragster est à l'étude,.

Canberra dispose de deux hôpitaux publics : l'hôpital de Canberra avec 500 lits (c'est l'ancien Woden Valley Hospital) situé à Garran et l'hôpital public de Calvary avec 174 lits situé à Bruce. Ces deux hôpitaux sont des hôpitaux universitaires. Le plus grand hôpital privé de Canberra est le John James Memorial Hospital à Deakin. Il y a aussi le Calvary Private Hospital à Bruce et le Healthscope's National Capital Private à Garran. Le Royal Canberra Hospital situé sur la presqu'île Acton du lac Burley Griffin a été fermé le 27 novembre 1991 et démoli par implosion en 1997 pour laisser place au museum national australien. La ville a dix centres d'accueil pour personnes âgées. Les hôpitaux de Canberra reçoivent les urgences de tout le sud de la Nouvelle-Galles du Sud. Le service des ambulances du territoire de la capitale est l'un des quatre services opérationnels de l'agence des services d'urgence du territoire.

Canberra est à environ trois heures de voiture de Sydney par la National Highway 23 qui rejoint la Hume Highway (National Highway 31) près de Goulburn et à sept heures de Melbourne par la Barton Highway (National Highway 25) qui rejoint la Hume Highway à Yass. Elle est à deux heures par la Monaro Highway (National Highway 23) des stations de ski des Snowy Mountains et du parc national du Kosciuszko. Batemans Bay, une plage populaire sur la côte sud de la Nouvelle-Galles du Sud est aussi à deux heures de voiture par la Kings Highway.

La voiture est de loin le principal moyen de transport utilisé à Canberra. Les anciennes politiques de développement de la ville ont permis d'avoir un réseau routier de bonne qualité dans la plus grande partie de la ville. Les différents quartiers sont généralement reliés par des routes à quatre voies où la vitesse est limitée à 80 ou 100 km/h selon les endroits. La plus connue de ces routes est la Tuggeranong Parkway qui relie le centre ville à l'arrondissement de Tuggeranong en traversant Weston Creek.

La ville dispose d'un système de transport public par autobus : l'Australian Capital Territory Internal Omnibus Network (ACTION). Deux sociétés de bus privées Transborder Express et Deane's Buslines relient Canberra aux régions voisines de Nouvelle-Galles du Sud. Seulement 4,6% de la population utilise les transports en commun alors que 5,5% se déplacent à pied ou en vélo une proportion beaucoup plus importante que dans les autres capitales australiennes. Il y a deux sociétés de taxi qui desservent la ville : l'Aerial Consolidated Transport maison mère des Canberra Cabs qui a eu le monopole des taxis pendant plus de quarante ans et un nouvel arrivant, Cabxpress.

Une ligne de chemin de fer appartenant à la Countrylink relie Canberra à Sydney. La gare de Canberra est située dans le quartier sud de Kingston. Entre 1920 et 1922, la ligne traversait la rivière Molonglo et continuait jusqu'au centre ville mais ce tronçon fut détruit par de violentes inondations et ne fut jamais reconstruit. Les liaisons par train avec Melbourne sont assurées par un service de bus de la CountryLink qui amène les passagers jusqu'à la gare de Yass, à une heure de Canberra, sur la ligne qui relie Sydney à Melbourne. Un ligne de trains à très grande vitesse reliant Melbourne, Canberra et Sydney avait été envisagée mais ne fut jamais réalisée ni par une société privée ni par une société publique car considérée comme non rentable et le projet fut finalement mis sur le côté par le ministre fédéral des transports John Anderson en l'an 2000,.

Canberra possède un aéroport (code AITA : CBR, code OACI : YSCB) qui assure des liaisons intérieures avec Sydney, Melbourne, Brisbane, Adélaïde et Perth. Il y a des vols directs quotidiens avec les villes d'Albury et de Newcastle en Nouvelle-Galles du Sud. Il n'y a pas de vols internationaux réguliers au départ de Canberra. Jusqu'en 2003, l'aéroport civil partageait ses pistes avec la base aérienne de la RAAF de Fairbairn. Le 27 juin 2003, la base a été fermée et l'aéroport est devenu exclusivement un aéroport civil.

Le gouvernement du territoire gère, par l'intermédiaire d'ACTEW Corporation, l'alimentation en eau de la ville et le traitement des eaux usées. ActewAGL est une coentreprise entre ACTEW et l'Australian Gas Light Company qui fournit aux particuliers l'eau, le gaz de ville, l'électricité et par l'intermédiaire d'une filiale de TransACT le téléphone. Depuis 2003 tous les habitants de la ville sont libres de choisir le fournisseur d'électricité de leur choix. L'eau nécessaire à la ville est stockée dans quatre réservoirs formés par les barrages de Corin, Bendora et Cotter sur la rivière Cotter et le barrage Googong sur la rivière Queanbeyan. Ce dernier barrage est situé en Nouvelle-Galles du Sud mais il est géré par le gouvernement du territoire de la capitale. ACTEW Corporation possède deux stations de traitement des eaux usées situées respectivement à Fyshwick et à Lower Molonglo sur la rivière Molonglo.

L'électricité qui alimente la ville provient du réseau australien via les sous stations de Holt et de Fyshwick (via Queanbeyan). Une fraction des besoins est fabriquée par une petite centrale hydroélectrique à Mont Stromlo et par deux centrales utilisant le méthane produit par la fermentation de déchets végétaux de Belconnen et de Mugga Lane. La première zone à être fournie en électricité fut le quartier d'Acton en 1913. À la différence de la plupart des autres villes australiennes, les lignes alimentant les maisons dans les vieux quartiers de Canberra passent à l'arrière des maisons au lieu de passer en façade. Dans les nouveaux quartiers, les lignes électriques et téléphoniques sont enterrées.

Comme dans de nombreux autres endroits d'Australie, les communications téléphoniques fixes et mobiles sont assurées par plusieurs sociétés en concurrence. À Canberra, la majorité des infrastructures appartient à Telstra mais une partie appartient à TransACT (une société de téléphonie basée à Canberra) ainsi qu'à d'autres fournisseurs. Le territoire de la capitale a le plus fort pourcentage de possesseurs d'ordinateurs et de connexion à Internet de toute l'Australie.

La Haute Cour.

Le nouveau parlement.

L'ambassade aborigène.

En haut



Parliament House (Canberra)

Le Parlement de Canberra : l'entrée principale et le mât aux couleurs nationales.

Parliament House est le batiment qui abrite le Parlement australien. Il est situé à Canberra, la capitale fédérale de l'Australie. Il a été inauguré le 9 mai 1988 par la reine Élisabeth II. Sa construction a coûté plus de 1,1 milliard de dollars australiens ce qui en a fait la construction la plus onéreuse de l'hémisphère sud lors de son inauguration. Avant 1988, le Parlement australien siégeait dans un bâtiment provisoire qui est maintenant connu sous le nom de « Old Parliament House ».

En 1909, après de longues discussions, le parlement décida que la nouvelle capitale serait construite dans une région au sud de la Nouvelle-Galles du Sud qui est l'actuel territoire de la capitale australienne. La fédération en prit possession en 1911 mais la survenue de la Première Guerre mondiale fit que rien ne fut entrepris pendant quelques années pour commencer la construction de la nouvelle ville. Le parlement fédéral attendit 1927 pour quitter Melbourne.

Pendant cette période, le parlement siégea dans un bâtiment du XIXe siècle de Melbourne : le Parliament House de Melbourne , tandis que le parlement de l'état du Victoria siégeait, pendant ces 26 ans dans un bâtiment voisin : le Royal Exhibition Building.

Après la première guerre mondiale, une commission fut chargée de préparer Canberra à son rôle de capitale de l'Australie et de concevoir la création d'un bâtiment pour abriter le parlement. La commission estima qu'il était préférable de faire construire un bâtiment provisoire pour les cinquante années à venir avant de faire construire le bâtiment définitif. C'est ainsi que le bâtiment provisoire resta en service 61 ans. En effet, les gouvernements successifs hésitèrent très longtemps devant le coût de la construction du nouveau bâtiment.

En 1978, le gouvernement de Fraser décida de faire construire le bâtiment du nouveau parlement sur Capital Hill et une commission chargée de superviser la construction fut créée. On organisa une compétition à deux niveaux pour laquelle la commission prit conseil auprès de l'Institut Royal australien des architectes et avec la commission pour le développement de la capitale, organisa un concours de préprojets. Le concours attira 329 candidats de 28 pays. Cinq furent choisis pour participer au deuxième tour et proposer des projets beaucoup plus approfondis.

Le vainqueur du concours fut l'architecte italo-américain Romaldo Giurgola qui imagina un projet enterrant la plus grande partie des bâtiments et surmontant l'édifice d'une immense flèche portant le drapeau national à son sommet. Les chambres du parlement et les locaux parlementaires sont cependant situés au dessus du sol formant deux ensembles distincts enserrés chacun dans les bras d'une forme de boomerang. Vu de dessus l'ensemble des bâtiments se situe dans une vaste zone quadrangulaire entourée d'un parc circulaire. Les façades, cependant, étaient volontairement assorties à celles de l'« Old Parliament House » de façon à donner une certaine unité à l'ensemble.

La construction commença en 1981 et il était prévu que le bâtiment soit achevé pour le jour de la fête nationale le 26 janvier 1988, pour le 200e anniversaire de l'arrivée des premiers colons européens. Le projet devait coûter 220 millions de dollars australiens mais ni les délais ni les coûts ne furent respectés. Le bâtiment fut finalement inauguré par la reine Élisabeth II le 9 mai 1988, le jour anniversaire de la première réunion du premier parlement fédéral qui avait eu lieu à Melbourne le 9 mai 1901 en présence du duc de Cornouailles et d'York (le futur roi George V) et de l'inauguration du parlement provisoire à Canberra le 9 mai 1927 par le duc d'York (le futur roi George VI) .

Les murs courbes sont recouverts de 25 000 dalles de granite qui placées bout à bout mesureraient 46 kilomètres de long. La construction des bâtiments a nécessité 300 000 mètres-cubes de béton assez pour construire 25 Opéras de Sydney et les bâtiments sont prévus pour durer 200 ans. L'ensemble des bâtiments possède 4 700 pièces et 2 416 horloges. En dehors des périodes parlementaires, 2 000 à 3 000 personnes travaillent là chaque jour.

Le drapeau, situé au sommet du mât de 81 mètres de haut, mesure 12,8 m sur 6,4 m et pèse environ 15 kg. Le mât pèse 220 tonnes et est fait en acier inoxydable provenant d'une aciérie de Newcastle. C'est l'une des plus vastes structures en acier inoxydable au monde. Il est visible de l'intérieur comme de l'extérieur du parlement et est éclairé la nuit.

Bien que la sécurité des lieux ait été grandement renforcée ces dernières années, la plus grande partie des bâtiments reste ouverte au public.

Le bâtiment devait remplacer l'ancien parlement mais lorsqu'on voulut démolir le vieux parlement pour permettre d'avoir une perspective ininterrompue depuis le nouveau bâtiment jusqu'au mémorial australien de la guerre, il y eut une telle levée de boucliers contre cette idée que le projet fut abandonné. L'ancien parlement a été conservé et abrite maintenant un musée du parlement et une partie des collections de la National Portrait Gallery australienne. Aujourd'hui l'« Old Parliamentary house » est devenu le symbole du centenaire de la création de la fédération australienne.

Parliament House s'ouvre par une entrée principale conduisant dans le grand Hall, décoré d'une tapisserie tirée d'une peinture d'Arthur Boyd (elle aussi exposée dans le bâtiment). C'est là que se déroulent les réceptions officielles mais le grand hall est ouvert aussi à des cérémonies autres comme des mariages ou la remise des diplômes de l'université nationale australienne.

Après le grand Hall, on passe dans le Member's Hall avec une pièce d'eau en son centre. Ce Hall donne directement en face sur l'aile du gouvernement qui abrite les bureaux du premier Ministre et des autres membres du gouvernement, tandis que l'on accède à la chambre des députés et au Sénat par les côtés gauche et droit de l'entrée principale des Halls. Le public peut accéder aux galeries des visiteurs et à la Salle principale des commissions en passant par le niveau supérieur que l'on gagne en empruntant de gigantesques escaliers de part et d'autre de l'entrée du batiment.

Par analogie avec la chambre des communes britannique, la chambre des représentants australienne est décorée en vert. Cependant la nuance de vert a été changée et a été choisie pour rappeler le vert des feuilles d'eucalyptus.

La salle est ceinturée par plusieurs galeries : une galerie pour la presse au dessus du speaker, une galerie pour le public sur les deux côtés de la salle et des galeries insonorisées pour les élèves des écoles. Il n'est pas permis de parler quand les députés sont en session.

Les membres du gouvernement siègent selon la coutume britannique sur un banc au premier rang des bancs parlementaires, du côté droit du speaker tandis que sur le côté gauche siège le gouvernement fantôme. Les autres députés sont placés sur les sièges postérieurs et disposent d'un micro devant eux. Sauf empêchement, ils doivent parler debout selon l'article 60 du règlement du parlement.

A la table centrale siègent aussi un greffier et son adjoint qui sont chargés de faire sonner les alarmes lors des mises aux voix des décisions du parlement. Le greffier dispose de deux sabliers, l'un de quatre minutes, l'autre de deux. Au début d'un vote, le greffier retourne le sablier de quatre minutes tandis qu'il fait retentir les sonnettes et que les horloges clignotent (en vert pour les députés, en rouge pour les sénateurs). Au bout des quatre minutes, les appariteurs ferment les portes et les députés (les « whips ») chargés du décompte des voix comptent les voix de la façon suivante: un député qui se tient du côté du gouvernement est pour la loi, un député qui se tient du côté de l'opposition est contre. Si un deuxième vote doit suivre de peu le premier, le greffier utilise le sablier de deux minutes et les sonnettes ne retentissent que pendant deux minutes.

Le sénat australien est décoré en rouge par analogie avec la chambre des Lords britannique mais le rouge est ocre pour rappeler la couleur des terres de l'outback.

La disposition de la chambre est assez comparable à celle de la chambre des députés mais à la différence de cette dernière seuls le chef de la majorité et de l'opposition utilisent le lutrin central. Tous les autres sénateurs utilisent leur propre microphone. De même il n'y a pas de différence de siège entre le premier et les autres rangs. Le président du Sénat joue un rôle analogue à celui du speaker de la chambre des députés. Derrière son siège, se trouvent deux sièges plus importants, genres de trones modernes dont le plus important est utilisé par le gouverneur général lorsqu'il ouvre le Parlement au début d'une session parlementaire.

En haut



English Electric Canberra

Canberra PR.9 montrant la verrière adoptée à partir de la version B(I).8

Le English Electric Canberra est le premier bombardier à réaction conçu par le Royaume-Uni, juste après la Seconde Guerre mondiale. Dérivé en versions de reconnaissance ou d'appui feu, il a été construit à plus de 1400 exemplaires de 27 versions différentes, utilisés par une quinzaine de pays. L'Australie et les États-Unis l'ont produit sous licence. Aux États-Unis, l'avion était dénommé Martin B-57 Canberra et des versions spécifiques ont été développées par ce pays.

Le Canberra aura connu une carrière d'une durée rare pour un avion militaire : alors que les premiers exemplaires ont été mis en service en 1951, cet avion était encore à l'inventaire de plusieurs armées de l'air au début du XXIe siècle, bien qu'en nombre limité. Le Royaume-Uni et l'Inde l'ont utilisé respectivement jusqu'en 2006 et 2007.

En 1944, le ministère de l'Air du Royaume-Uni émet une demande pour un bombardier à haute vitesse et haute altitude, non armé et propulsé par un moteur à réaction. La compagnie English Electric débauche un ingénieur de chez Westland et lui confie une équipe chargée de concevoir un tel appareil. Après avoir envisagé un monoréacteur, les ingénieurs finissent par arriver à la formule du Canberra, avec ses deux réacteurs placés dans les ailes à la façon du Gloster Meteor, ce qui libère le fuselage pour la soute à bombes et le carburant. La formule du bi-réacteur est également un avantage à une époque où ce type de moteur est encore peu puissant et d'une fiabilité moyenne.

Le premier des quatre prototypes fait son vol inaugural le 13 mai 1949, alors qu'une centaine d'avions de série ont déjà été commandés. Le système de visée par radar prévu n'étant pas prêt, le Canberra reçoit un nez vitré accueillant un troisième membre d'équipage, chargé de la visée avec des systèmes visuels classiques. Désignée Canberra B.2, cette première version est mise en service en 1951. Elle est rapidement suivie d'une version PR.3 de reconnaissance (premier vol 19 mars 1951) et d'une version T.4 d'entraînement (premier vol 12 juin 1952).

L'arrivée de réacteurs Avon plus puissant permet de réaliser les versions B.6 et PR.7, équivalentes aux B.2 et T.4 à part leur motorisation. L'adaptation du Canberra à des missions d'attaque au sol est cependant en cours avec l'installation d'un pack contenant 4 canons de 20 mm dans la soute ventrale et la possibilité d'emporter des bombes sous les ailes. Si un dérivé du B.6 est réalisé avec ces modifications, la première véritable version de ce type est le B(I).8 qui fait son premier vol le 23 juillet 1954. C'est un avion biplace, avec un membre d'équipage chargé de la visée à l'avant et un pilote sous une nouvelle verrière offrant une meilleure visibilité. Le B(I).8 est également la première version capable d'emporter une bombe atomique.

Premier avion de ce type et doté de bonnes performances, le Canberra n'eut aucun mal à décrocher des contrats à l'export. De plus, sa conception modulaire facilitait le développement de versions spécifiques. Au total, 27 versions différentes du Canberra ont été développées, que ce soit pour la Royal Air Force ou pour la quinzaine de pays qui s'en portèrent acquéreurs.

En 1950, l'Australie signa une commande pour 48 Canberra, qui devaient être construits sous licence localement par la Government Aircraft Factory. Le premier d'entre eux fit son vol inaugural en mai 1953 et la production se poursuivi jusqu'en septembre 1958. Désignés Canberra Mk 20, les avions australiens n'avaient que 2 membres d'équipage, emportaient plus de carburant, leurs réacteurs étaient plus puissants et leur avionique modifiée.

Un gros acheteur du Canberra fut l'Inde, qui commanda 108 exemplaires de 6 versions différentes à la fin des années 1950 et racheta d'occasion une dizaine de Canberra à la Nouvelle-Zélande en 1970.

Après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis avaient mis la priorité sur le développement de nouveaux bombardiers stratégiques. Lorsque la Guerre de Corée éclata en juin 1950, ils se rendirent rapidement compte que leurs bombardiers moyens étaient dépassés et devaient être remplacés de toute urgence. Une commission fut donc charger de trouver une solution, y compris en étudiant des avions produits à l'étranger, et fini par retenir deux projets en décembre 1950 : le Martin X-51 américain et le Canberra anglais, tous les deux à l'état de prototypes.

Comme le Royaume-Uni n'avait pas une capacité de production suffisante, il était prévu que le Canberra soit fabriqué sous licence aux États-Unis. Le contrat devait alors être attribué à la firme Martin, en compensation de l'abandon du X-51 qui semblait inférieur. Un Canberra B.2 arriva aux États-Unis le 21 février 1951 pour participer à des essais comparatifs, et sa supériorité était tellement évidente qu'il fut annoncé vainqueur le 2 mars.

Le premier Canberra fabriqué aux États-Unis sortit d'usine le 20 juillet 1953. Il était basé sur le Canberra B.2, équipé de réacteurs Armstrong-Siddeley Saphire également construits sous licence et offrant 10% de puissance supplémentaire, d'une soute à bombes rotative, et avait reçu quelques autres modifications mineures. Il s'agissait d'une version de pré-série désignée Martin B-57A Canberra, qui ne fut construite qu'à 8 exemplaires.

Le développement d'une version de reconnaissance fut lancé dès octobre 1951. Désignée RB-57A, elle accueillait plusieurs caméras dans la soute à bombe. Le premier des 67 exemplaires fit son premier vol en octobre 1953 et un premier escadron fut déclaré opérationnel sur cet avion en juillet 1954. La première version destinée au bombardement à être produite en série fut le B-57B, dont le prototype fit son premier vol le 18 juin 1954. Cette version était sérieusement modifiée par rapport au B-57A, avec entre autres un poste de pilotage entièrement refait (pilote et navigateur/bombardier installés en tandem sous une grande verrière), une avionique améliorée (viseur radar, calculateur de bombardement et détecteur d'alerte radar), une nouvelle soute à bombe, des pylônes d'emport sous les ailes, ainsi que 8 mitrailleuses de 12,7 mm (qui seront par la suite remplacées par 4 canons de 20mm).

La version B-57C (premier vol le 30 décembre 1954) était destinée à l'entraînement et disposait de doubles commandes. Elle fut suivie du RB-57D destiné à la reconnaissance à haute altitude (premier vol le 3 décembre 1955) : pour ce faire, l'avion avait reçu une nouvelle aile, des réacteurs Pratt & Whitney J57 plus puissants, et n'emportait plus de carburant dans le fuselage. Une version B-57E destinée au remorquage de cibles pour l'entraînement au tir fit son premier vol le 16 mai 1956 et fut construite à 68 exemplaires. Quelques années plus tard, ces avions furent convertis en EB-57E de guerre électronique, à l'exception d'une douzaine modifiés en B-57B pour compenser les pertes de la guerre du Vietnam.

Au début des années 1960, le constructeur General Dynamics fut chargé de réaliser une nouvelle version de reconnaissance à haute altitude, par conversion de quelques B-57A, B et D. Désignée RF-57F, la nouvelle version avait une aile entièrement nouvelle de surface plus importante, une dérive agrandie, des réacteurs à double-flux Pratt & Whitney TF33 deux fois plus puissants, deux réacteurs d'appoint Pratt & Whitney J60 sous les ailes (utilisés uniquement à haute altitude), et de nouveaux équipements de reconnaissance. Le premier RF-57F fit son vol inaugural le 23 juin 1963 et le dernier des 21 exemplaires fut livré en mars 1967.

La dernière version du Martin B-57 fut le B-57G destiné à l'attaque nocturne (premier vol en juillet 1969) et réalisé par modification de 16 B-57B qui reçurent une caméra à bas niveau de lumière, un système infrarouge (FLIR) et un système d'illumination laser. Par contre les canons de 20mm furent supprimés pour compenser l'augmentation de poids.

Les États-Unis rencontrèrent de nombreux difficultés avec leurs B-57 : problèmes de réacteurs, avionique partiellement défectueuse, accidents dus à une commande de vol mal réglée, sans parler de faiblesses structurelles au niveau des ailes sur les RB-57D et RB-57F. En conséquence, les premières versions RB-57A et B-57B furent transférées vers des unités de réserve dès la fin des années 1950, et l'avion aurait probablement eu une carrière très courte sans le déclenchement de la guerre du Vietnam.

En 1959, 24 B-57B et 2 B-57C américains furent revendus d'occasion au Pakistan avec un système de bombardement dégradé. Celui-ci fut cependant mis à jour en 1963 pour retrouver ses capacités initiales. Deux RF-57F furent fournis au milieu des années 1960. Le Pakistan retira ses B-57 du service en 1985. De son côté, Taïwan reçu deux RB-57A qui furent remplacés par des RB-57D en 1959. Enfin, un programme visant à équiper le Sud-Vietnam de B-57 fut initié en 1965, mais finalement abandonné en 1967.

Dans les années 1950, les Canberra de reconnaissance de la RAF espionneront l'URSS. En 1953, l'un d'eux réalise une mission à haute altitude qui confirme l'existence du cosmodrome de Kapustin Yar. L'avion sera endommagé par le tir d'un MiG-15 mais réussira à atterrir en Iran.

Pendant la seconde moitié des années 1950, les Canberra australiens ont été engagés lors de missions contre la guérilla au nord de la Malaisie péninsulaire.

Le Royaume-Uni a engagé de nombreux Canberra pendant la crise du canal de Suez (1956), tant pour des missions de reconnaissance que de bombardement. Un seul exemplaire fut perdu, à la frontière entre le Liban et la Syrie.

Au début des années 1960, l'Inde a déployé plusieurs Canberra dans le cadre de l'opération des Nations unies au Congo. Ils effectuèrent notamment une mission de bombardement sur Kolwezi, ainsi que de nombreuses missions de soutien des troupes au sol et de reconnaissance.

Les Canberra de l'Inde et les B-57 du Pakistan ont été engagés lors de deux conflits opposants ces pays : la Deuxième Guerre indo-pakistanaise de 1965 et la Troisième Guerre indo-pakistanaise de 1971.

Les États-Unis et l'Australie ont engagés leurs B-57 lors de la guerre du Vietnam. Les Américains ont perdus 51 des 94 B-57B déployés lors de ce conflit. De leur côté, les Australiens ont perdu deux avions.

L'Argentine a engagé ses Canberra pendant la guerre des Malouines (1982). Deux avions furent perdus lors de ce conflit.

La production totale est d'environ 1030 English Electric Canberra et 400 Martin B-57 Canberra.

En haut



Classic de Canberra

Le Classic de Canberra (Australie) est un tournoi de tennis féminin du circuit professionnel WTA.

Il a été organisé chaque année, début janvier, de 2001 à 2006.

En haut



The Canberra Times

The Canberra Times est un journal australien fondé en 1926 par Arthur Shakespere. Le journal a été largement salué pour son absence de sympathies politiques, que ce soit pour la gauche ou la droite, et son impartialité.

The Canberra Times fut le deuxième quotidien lancé à Canberra, le premier étant The Federal capital pioneer. Il changea plusieurs fois de mains, tout en parvenant à conserver sa ligne éditoriale neutre, pour être finalement racheté par la Rural Press Limited en 1998. Le journal fut mis en ligne le 31 mars 1997.

Geoff Pryor réalise souvent des caricatures politiques pour The Canberra Times.

En haut



Source : Wikipedia