CNRS

3.4031936127746 (1002)
Posté par talos 28/04/2009 @ 18:12

Tags : cnrs, recherche, science

Dernières actualités
Cnrs : fuite en Suisse et lettre des directeurs de labo - Libération
La Présidente du Cnrs est en effet partie pour la Suisse afin d'y tenir un Conseil d'Administration du Cnrs chargé d'avaliser le Contrat d'Objectifs et de Moyens (COM) que le gouvernement lui a soumis. Quant aux collègues, ils ont manifesté bruyamment,...
Le CNRS renforce sa politique industrielle - Le Figaro
À la tête de la direction de la politique industrielle du CNRS, créée en février 2006, le chimiste Marc Ledoux se félicite du «changement radical de mentalité» à l'œuvre chez les chercheurs du plus grand organisme scientifique de France....
Farrah Fawcett épouse Ryan O'Neal - Libération
Le CNRS et la Bibliotheca Alexandrina ont signé lundi une convention qui portera sur la conception de bases de données en ligne sur le patrimoine culturel oriental. La signature de cette convention intervient après la visite du CNRS en Egypte,...
Le plus vieil ancêtre de l'éléphant découvert - Le Figaro
Emmanuel Gheerbrant, du Centre de recherche sur la paléodiversité et les paléoenvironnements (CNRS/université Pierre-et-Marie-Curie/Muséum national d'histoire naturelle), travaillait à l'identification de cet animal depuis un an, en collaboration avec...
La publication dans des revues, juge de paix de la production ... - Les Échos
Selon le Comité national du CNRS, qui évaluait les laboratoires avant la mise en place de l'agence chargée de cette mission (Aeres), « cette vision statistique de l'évaluation ne peut pas rendre compte de la réalité de la recherche »....
Le CNRS et « l'affaire Geisser » : la liberté du chercheur menacée - Rue89
Un chercheur du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Vincent Geisser, est convoqué le 29 juin devant un conseil de discipline pour non-respect du devoir de réserve. Le point de départ de l'affaire est le soutien apporté par Geisser à...
Iran: quel avenir pour les protestataires ? - Libération
La répression sanglante des manifestations par le régime iranien a forcé les contestataires à trouver «de nouvelles formes de résistance», selon Azadeh Kian-Thiébaut, chercheuse à l'Unité de recherche sur le monde indo-iranien du CNRS....
Le CNRS convoque dans la précipitation son... - Courrier International Blogs
Dans ce contexte, le démantèlement du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) ne pourra que s'accélérer, comme en témoignent déjà les deux textes que l'on cherche à faire passer coûte que coûte dans les instances du Centre : le projet de...
Plan anti-bandes: «On est dans la logique du soupçon» - Libération
Michel Fize, chercheur au CNRS, a écrit plusieurs livres sur les jeunes et l'adolescence, dont Les bandes, de l' «entre soi adolescent» à l'«autre-ennemi» (réédité en 2008). Quand le gouvernement parle de «bandes», que faut-il entendre au juste?...
SLR réagit au discours de Valérie Pécresse au Cnrs - Libération
Le Conseil d'Administration du Cnrs doit se tenir... à Genève, au siège du Cern, le 25 juin. Une "délocalisation" probablement plus provoquée par la venue de scientifiques protestataires lors des dernières réunions que par la volonté de saluer le Cern...

Directeur de recherche au CNRS

Le corps des directeurs de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) est, avec celui des chargés de recherche au CNRS, un des deux corps de fonctionnaires chercheurs du CNRS.

Depuis la loi proposée par Jean-Pierre Chevènement en 1982 et ses développements par le décret de 1984, les directeurs de recherche au CNRS sont recrutés par concours externe, lequel est fondé sur l'examen du dossier des candidats (incluant leurs titres et leurs publications précédentes). L'organisation de la profession, les modalités de l'évaluation et l'avancement des directeurs de recherche, comme celles des fonctionnaires du CNRS, sont également régis par cette loi et ses décrets d'application. L'usage établi dans les milieux de la recherche veut que les chercheurs évitent les appellations prêtant à confusion avec « le directeur du CNRS », appellation hiérarchique, et qu'ils préfèrent parler des "directeurs de recherche au CNRS" afin de ne pas confondre un grade avec la direction de l'organisation.

Le concours de recrutement de directeur est ouvert en interne aux chargés de recherche au CNRS de première classe ayant trois ans d'ancienneté dans ce grade et, en externe, aux titulaires d'un doctorat ou d'un diplôme équivalent justifiant de huit années d’exercice des métiers de la recherche (douze s'ils postulent à la première classe). Sont considérées comme des années d’exercice des métiers de la recherche les activités qui ont été accomplies dans un établissement de recherche ou d’enseignement supérieur, public ou privé, français ou étranger. Ces années correspondent à une activité de recherche rémunérée effectuée dans le cadre d’un contrat de travail, public ou privé, ou d’un recrutement en qualité de fonctionnaire.

Le candidat doit joindre à sa candidature un rapport d’activité faisant état de ses titres, travaux et publications et un rapport sur les travaux qu’il se propose d’entreprendre. Il doit également préciser les principales évolutions de sa carrière dans la fiche «expérience professionnelle».

Les chercheurs sont tenus de fournir, chaque année, un compte-rendu de leur activité et, tous les deux ans, un rapport d’activité qui est examiné par le Comité national de la recherche scientifique, instance d’évaluation des chercheurs et des laboratoires.

L’avancement d’échelon à l’intérieur de chaque grade s’effectue automatiquement en fonction de l’ancienneté détenue dans l’échelon. L’avancement au grade de DR1 et DRCE a lieu exclusivement au choix, c’est-à-dire par décision du directeur général, après avis du Comité national de la recherche scientifique. Les chercheurs peuvent demander leur promotion dès qu’ils réunissent quatre ans d’ancienneté dans le grade pour le passage de DR2 à DR1, et 18 mois d’ancienneté au 3e échelon du grade de DR1 pour le passage de DR1 à DRCE.

Chaque grade comporte plusieurs échelons qui permettent de déterminer la rémunération des chercheurs. Le salaire brut mensuel des directeurs de recherche est compris entre 3 000€ et 6100€ (évaluations en septembre 2007). À ces traitements de base s’ajoute une prime annuelle de recherche versée semestriellement, comprise entre 650€ et 1 275€ (en fonction du corps et du grade) et, le cas échéant, des suppléments familiaux.

En haut



Institut des sciences de la communication du CNRS

L'Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC) est un institut créé en 2006 au sein du Centre national de la recherche scientifique, disposant d'un budget propre (350 000 euros). Il a pour objectif le développement des Sciences de la communication avec tous les départements scientifiques du CNRS. Inscrit comme l’un des cinq thèmes du Plan stratégique (CNRS 2020: Information, communication, connaissance, observation et images), il est surtout connu de la communauté des SIC comme une agence de moyens, distribuant chaque année près de 200 000 euros de subsides à un vingtaine de projets de recherche.

Les travaux de l'ISCC s’articulent autour de cinq axes : “Langage et communication” (neurosciences, sciences cognitives, psychologie...), “Communication politique, espace public et société” (médias, presse, opinion publique, sondages...), “Mondialisation et diversité culturelle” (village global, réseaux...), “Information scientifique et technique” (banques de données, moteurs de recherche...) et “Sciences, techniques et société” (anthropologie de la connaissance...).

Composé d'un poste de direction (occupé par Dominique Wolton), de quatre postes de directeurs adjoints scientifiques et dix chargés de mission, l'ISCC fonctionne sous le contrôle d'un Conseil scientifique et d'un Conseil de direction, avec l'aide d'un Collège de l’ISCC.

La revue Hermès (revue éditée par CNRS Éditions, disponible en ligne), est étroitement associée à l'ISCC.

Les locaux de l'ISCC se trouvent au 27, rue Damesme, à Paris (XIIIe arrondissement).

En haut



Médaille d'or du CNRS

La médaille

La Médaille d'or du CNRS est la plus haute distinction scientifique française. Elle est décernée par le Centre national de la recherche scientifique tous les ans depuis sa création en 1954. Elle récompense « une personnalité scientifique qui a contribué de manière exceptionnelle au dynamisme et au rayonnement de la recherche ». Le CNRS décerne également plusieurs médailles d'argent et de bronze chaque année.

En haut



Source : Wikipedia