C3

3.3520649966023 (1477)
Posté par rachel 23/03/2009 @ 21:11

Tags : c3, citroën, auto, loisirs

Dernières actualités
Spyshot humide : Citroën C3 - Caradisiac.com
C'est sous le crachin de la Picardie que nos confrères d'Autojournal sont allés trouver ces trois mulets de la future Citroën C3 roulant de concert sous une inévitable couche de maquillage. Un camouflage qui ne masque pas une grande ressemblance avec...
Accueil Actus Exclusif - Nouvelle Citroën C3 - Plus de photos ! - Autojournal.fr
Surprises à la queue leu leu, ces trois nouvelles Citroën C3, bien camouflées, ont déjà su trouver leur place dans le flot de la circulation. Mais, il faudra encore se montrer patient et attendre la fin de l'année pour pouvoir rouler à son bord....
Scoop - La nouvelle Citroën C3 ! - Autojournal.fr
Car c'est officiel, la prochaine petite C3 roule ! Grâce à nos lecteurs (Merci DoNuts), vous pouvez ainsi découvrir les premières photos de la nouvelle citadine de la marque aux chevrons. Apparue en 2006, cette dernière se positionnera comme...
Essai Citroën C3 Picasso: modulable et rafraîchissante - RTL Info.be
Le nouveau Citroën C3 Picasso est dynamique et audacieux. Et avec son coffre de 500 litres pour une voiture de 4 mètres de long, il bat des records... Sans aucun doute, il s'agit là d'une solide perf'... Les Nissan Note, Opel Meriva, Renault Modus et...
Essai auto : Citroën C3 Picasso, un minispace géant - La Tribune.fr
Bref, le C3 Picasso est un vrai monospace à échelle réduite. De ce point de vue, le contrat est rempli. La position de conduite haute permet de dominer la route. La présentation et la finition apparaissent de bon aloi. Même si quelques matériaux...
Foot - L1 - C3 - L'Equipe.fr
Rennes vise sa quatrième participation en cinq ans à la C3. Ce serait un beau cadeau de bienvenue pour Frédéric Antonetti, vainqueur de l'Intertoto avec Bastia en 1997. Phrase clef : «Pour espérer quelque chose, on se doit de réaliser un sans faute....
15 000 C2 et C3 attendent... leurs sièges ! - Caradisiac.com
Alors que les Citroën C2 et C3 cartonnent en ce moment, en partie grâce au bonus écologique et à la prime à la casse, 15 000 de ces citadines attendent gentiment sur le parking de l'usine d'Aulnay, alors que certaines sont déjà vendues... La raison ?...
15 000 Citroën C2 et C3 sans sièges bloquées à Aulnay - Le Parisien
Des C2 et C3 à perte de vue, mais dans lesquelles on ne peut pas s'asseoir... D'après la CGT, 15 000 Citroën sont immobilisées à l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en raison de la grève des salariés de l'équipementier Lear à...
Lille rêve encore de la C3 - L'Equipe.fr
Le Lillois Bastos a inscrit un superbe but contre Le Havre et le LOSC l'a emporté (1-0).(L'Equipe) Septième du Championnat, Lille s'est imposé de justesse au Havre (1-0) grâce au 14e but de Michel Bastos. Le LOSC, qui recevra Nancy lors de la dernière...
C3 au cœur des nouveautés Citrix - Wndows ITPro
Citrix C3 Lab, qui permet de relier les infrastructures informatiques en nuage aux datacenters d'entreprise, et l'extension de la plate-forme de cloud computing Citrix C3. Concernant C3 Lab, la nouveauté réside dans le remaniement de l'infrastructure...

Citroën C3

Citroën C3

La Citroën C3 est un modèle d'automobile produit à Aulnay-sous-Bois, et dans une moindre mesure à Madrid - Villaverde, qui a succédé à la Citroën Saxo. Disponible uniquement en version 5 portes, la C3 est épaulée commercialement par la C2, stricte 3 portes, alors que la Saxo était disponible dans les deux configurations. Ce modèle se place en concurrence face aux Peugeot 206 et Renault Clio et autres citadines.

La direction à assistance électrique en permanence variable manque parfois de rappel. La place pour les passagers arrière est un peu juste, mais on apprécie son coffre assez vaste. Elle est la première Citroën à bénéficier du multiplexage dès l'origine (la Xsara l'avait reçu lors de son restylage). La C3 a été la première voiture du groupe a bénéficier du petit diesel DV de la série des HDi. Elle a également inauguré, en option, les boîtes de vitesse pilotées (BVMP) avec passage des rapports au moyen de palettes situées derrière le volant. Son principal défaut est une finition intérieure un peu légère. Son riche équipement et sa ligne très réussie lui ont cependant assuré un beau succès commercial.

La C3 peut disposer en option d'un toit ouvrant panoramique.

En 2003, lancement de la motorisation 1.4i (90 ch) qui comble un vide entre la 75 ch et la 110 ch.

En mai 2005, la C3 diesel de 92 ch de 1,4l est remplacée par un moteur 1,6l doté d'un meilleur couple.

Moteurs disponible avec cette finition : 1.1i 61ch BVM5, 1.4i 75ch BVM5, 1.4i Essence/GNV 75/68ch BVM5, 1.4 HDI 70ch BVM5.

À partir de fin 2004, la 1,4 L essence, équipée de la boîte de vitesses Sensodrive peut être équipée en première mondiale du système « Stop & Start » qui se met en veille dès que la vitesse du véhicule descend sous les 5 km/h et redémarre sans à-coups et presque immédiatement (0,4 seconde) dès que le conducteur lâche la pédale de frein. Il comprend un alternateur réversible, entraîné par une courroie et un tendeur spécifiques, qui remplit alternativement les fonctions de démarreur et d'alternateur. Le système est complété par divers capteurs, un boîtier électronique de pilotage, qui surveille en permanence le comportement du moteur, et une batterie spéciale, au plomb, prévue pour une grand nombre de cycles de charge et décharges. Sa consommation en ville est réduite d'environ 20% par rapport à un modèle comparable.

Début octobre 2005, La gamme C3 s'offre une légère cure de jouvence. Au programme, un intérieur plus soigné, un look peaufiné, un diesel plus puissant et moins polluant et des tarifs en augmentation.

L'habitacle se modernise en adoptant un nouveau dessin de la planche de bord, des commandes de la console centrale et des garnitures de contre-portes. La qualité globale des matériaux est améliorée. À noter que la C2 et la Pluriel adoptent ces évolutions dans l 'habitacle. À noter, l’arrivée de nouveaux équipements de confort et d’aide à la conduite tels que le limiteur de vitesse et de nouvelles commandes de la boîte SensoDrive. À l'extérieur, la face avant adopte un bouclier plus imposant, et la calandre s'élargit et arbore des chevrons aux dimensions augmentées. La nouvelle calandre est soulignée d'une fente destinée à optimiser le refroidissement du moteur. À l'arrière, les feux disposent d'une zone centrale type cristal, et les chevrons sur la porte du hayon sont aussi plus marqués.

Sous le capot, l'offre diesel est complétée par le nouveau 1.6 HDi de 110 ch équipé d'un filtre à particules.

En 2004 a été lancée une version XTR, aux passages de roues élargis qui lui donne une allure de véhicule tout-terrain. En outre, ce modèle est disponible en option avec un différentiel à glissement limité permettant d'améliorer la motricité sur sol glissant.

La Citroën C3 GNV (Gaz Naturel Vert) est une version un peu spéciale de la C3 commercialisée au mois d'octobre 2005. Ses qualités environnementales diminuent de plus de 20% les émissions de CO2 par rapport à l'essence et se caractérisent par une réduction des émissions polluantes de 30 à 75% selon le cas (NOx, CO, HC). Le moteur de cette C3 développe 68 ch en mode GNV et 75 ch en mode essence. L'autonomie globale est portée d'environ 500 à 700 km. Le réservoir de gaz est de 56 litres et peut se remplir soit chez soi (en ayant fait installer par Gaz de France un compresseur) ou dans une station-service équipée. La C3 GNV équipée du moteur 1.4i Essence/GNV 75/68ch se vend à partir de 15 930 € avec la finition Pack ambiance.

Lancée en mai 2003, la C3 cabriolet est nommée C3 Pluriel, car elle peut être transformée en découvrable, pick-up ou spider. Les Pluriel sont produites uniquement à Madrid.Le fonctionnement du toit en toile est électrique, mais pour le passage à la position spider, la dépose des encombrantes arches de toit est nécessaire. La C3 Pluriel est disponible avec les moteurs essence 1.4i (75 ch), 1.6 16v (110 ch) et avec le diesel 1.4 HDi (70 ch). Associé à ces moteur, deux type de boite de vitesse : manuel 5 vitesse pour les deux 1.4L (Essence et HDI) et robotisée sensodrive pour le 1.6L.

A chaque niveau de motorisation correspond un niveau de finition. Niveau 1.4 : ABS, AFU, essuies vitres avant intermittents 2 vitesse, des airbags frontaux et latéraux avant, condamnation centralisé avec plip HF, des vitres avant et arrières électrique, un toit ouvrant électrique et semi séquentiel, une banquette arrière rabattable 50/50, jantes en tôle en 15’, bruiteur alerte de sur vitesse…

Niveau 1.6 : idem 1.4 + anti brouillard avant, radio CD 6HP et rétro électrique.

Les options vont rapidement s’enrichir en 2004 avec l’ESP (500€), le pack cuir, le pack alu (peinture gris alu des protections + poignée + arche gris alu) en plus des packs précédant. A noter que le pack techno devient le pack 3D. Une nouvelle couleur apparaît : bleu Panam, ainsi que la toute première série limitée (1000 Ex): la Graphit. Disponible soit en gris alu, soit en gris fulminator, avec les arches couleur carrosserie.

Elle est reconnaissable à son tableau de bord noir, à la toile de toit noir quand les arches le sont également, un afficheur central à pixel, au répétiteur de clignotant transparent et un levier de vitesse sensodrive typé boite automatique. Niveau technique, elle a une architecture électrique multiplexé CAN/CAN comme tous les véhicules PSA actuel.

C’est aussi le début pour les « série limitée » (dans les temps, pas en nombre) : Coté sud, Coté ouest, So Chic (qui deviendra une finition à part entière). Elle dispose d’un nouveau colorie crème parthénon et peut enfin disposer du régulateur / limiteur de vitesse en monte origine et d’un radio CD MP3.

Le restylage concerne surtout l’extérieur. On a ainsi des nouveau blocs optiques avant et arrière (clignotant orange à l’avant et masque de feux arrière noir) et une grille de pare choc peinte en gris alu. A noter aussi l’apparition des nouveau chevron plus grand.

Sur les option aussi un gros ménage a été fait, il ne reste plus que l’ESP (380 €), pack alu (120 €) et Kit main libres Bluetooth (280 €).

Une nouvelle série spécial fait son apparition pour le salon de Paris 2008 :la pluriel Charleston au même nom que son aîné la 2cv.

Le C3 Picasso a été présenté en juillet 2008. Il s'agit d'un minispace concurrent direct des Renault Modus et Opel Meriva.

Le C3 Picasso est lancé avec deux moteurs essence : le VTi 95 et le VTi 120 (développés avec BMW group) et deux moteurs diesel : le HDI 90 et le HDI 110 FAP. Le moteur HDI 90 est le moins polluant de la gamme en émettant 125g de CO2 aux 100km. Les versions HDI auront droit à la signature Aidream® signe de l'écologie des moteurs diesel. Le C3 Picasso devrait bénéficier en 2010 du STOP&START en option. Il s'agit d'une évolution du système déjà proposé en option sur la C3 classique. Le moteur s'éteint automatiquement à l'arrêt (à un stop ou à un feu rouge), puis se rallume à la moindre pression sur l'accélérateur (il y a une seconde batterie pour effectuer tous ces démarrages). L'évolution par rapport à la version précédente consiste à récupérer de l'énergie au freinage, afin de recharger la batterie supplémentaire. Cela diminue encore plus la consommation de carburant.

Annoncé dans la presse à l'été 2008, le C3 Picasso a été présenté à la presse le 10 septembre 2008. Produit à l'usine PSA de Trnava en Slovaquie, il sera exposé au Mondial de l'automobile de Paris - Édition 2008 à Paris avant de rejoindre les concessions au premier trimestre 2009.

La nouvelle Citroën C3 est prévue pour l'automne 2009. Annoncée en 3 et 5 portes, produite dans les usines PSA de Poissy et Aulnay, elle remplacera non seulement la C3 mais aussi la C2. Ses dimensions seront augmentées par rapport à la première version. Une déclinaison monospace sur la même base a nommée C3 Picasso a été commercialisée en février 2009. Une version découvrable inspirée du prototype C-Airplay serait en projet pour l'horizon 2010 pour remplacer la C3 Pluriel. La gamme supérieure sera coiffée par la DS3.

En haut



VIA C3

Le processeur VIA C3 a été conçu pour répondre à des besoins différents de ce qu'on peut attendre des processeurs AMD ou Intel. Il offre des options de sécurité avancées avec la fonction intégrée VIA PadLock Engine. De par sa conception, il offre de bonnes performances en vue d'une consommation électrique très faible. De cette faible consommation électrique résulte une dissipation de chaleur amoindrie. Ainsi, un système à base de processeur VIA C3 peut parfaitement se passer d'un imposant et bruyant ventilateur.

Par l'intermédiaire de son architecture coolstream, le Via C3 se compose de 16 instructions multimédia telles que le SEE ou StepAway. Orienté plate-forme multimédia, le C3 offre de très bonnes performances pour le MPEG 4 et MP3.

Avec seulement 20 Watts en pleine charge, le VIA C3 1.4 GHz ne chauffe pas et ne consomme pas beaucoup d'énergie. Ce processeur est surtout utilisé dans des ordinateurs ayant d'importantes contraintes énergétiques tels que des portables ou des mini ordinateurs de salon dédiés à une connexion multimédia avec une télévision.

En haut



Type C3

Les navires de type C3 forment une classe de cargos polyvalents conçus par la United States Maritime Commission (MARCOM) à la fin des années 1930, à la suite du type C2. Comme pour ces derniers, la commission fait d'abord circulr des plans pour qu'ils soient critiqués par des chantiers et architectes navals. Ces navires n'étaient pas conçus pour une route particulière mais pouvaient être employés n'importe où, et devaient pouvoir être modifiés selon les besoins des armateurs.

Le C3 était plus grand et plus rapide que son prédécesseur, mesurant 492 pieds hors-tout (contre 459 pour le C2), et conçu pour atteindre 16,5 nœuds contre 15,5 pour le C2. Il possédait également cinq cales. Au total, 465 navires furent construits entre 1939 et 1947.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, de nombreux C3 furent convertis pour être utilisés par l'US Navy, notamment comme porte-avions d'escorte, et comme navires de ravitaillement pour les destroyers, les sous-marins et les hydravions.

En haut



Ligne C3 TCL

Un Cristalis ETB18 en livrée classique sur la ligne 1 avant la fusion, place Grandclément à Villeurbanne (oct. 2006).

La ligne C3 des TCL est une des lignes fortes de trolleybus Cristalis (d'où son nom commençant par "C") reliant la gare de Lyon-Saint-Paul à Vaulx-en-Velin La Grappinière en desservant au passage plusieurs pôles d'échanges : Hôtel de Ville, Cordeliers, Part-Dieu et Laurent Bonnevay. Cette ligne a été mise en service le 29 octobre 2007, et remplace les anciennes lignes 1 et 51.

En 1880 et 1881, un premier groupe de dix lignes de tramway est mis en service à Lyon. La ligne 6 relie dès le mois d'octobre 1880 la place des Terreaux à la gare de Vaise, par les quais de Saône rive gauche.

La ligne 3 ouvre en juillet 1881 entre la place des Cordeliers à Lyon et la place Grandclément à Villeurbanne, en suivant sur toute leur longueur le cours Lafayette et le cours Tolstoi. La ligne est électrifiée en 1898.

En 1888, la ligne 6 est prolongée des Terreaux à la place du Pont par les Cordeliers et le cours de la Liberté.

Mai 1900 voit la création d'une ligne 3bis reliant la gare Saint-Paul à la Mouche par l'avenue de Saxe et la rue de Gerland. Cette ligne est prolongée dès septembre 1900 à Gerland et en avril 1910, elle devient la ligne 18.

En janvier 1907, les lignes 3 et 6 sont fusionnées en une grande ligne transversale reliant la gare de Vaise à la place Grandclément. Une nouvelle ligne 6 est crée dans la foulée.

Alors qu'aucune modification majeure ne vient changer la physionomie de la ligne pendant plus de quarante ans, en avril 1953 une branche est ajoutée entre la place du Pont-Mouton et le quartier de Gorge de Loup.

À la même époque, en mai 1955, la tourmente de la suppression des tramway frappe la ligne, avec une conversion provisoire en bus, avant que la ligne soit équipée en janvier 1956 de trolleybus.

La nouvelle grande modification de la ligne intervient en janvier 1978 avec la mise en service de la ligne A du métro : la ligne est prolongée de la place Grandclément à Laurent Bonnevay. Par la même occasion, les deux branches Gorge de Loup et Gare de Vaise sont réparties, la première à la ligne 3, la deuxième à la ligne 2.

En septembre 1980, du fait du prolongement des lignes 19, 20, 21 et 22 à Hôtel de Ville, il est décidé de ne plus envoyer tous les services de la ligne 3 à Gorge de Loup ; un terminus partiel est créé à la place Sathonay. Ce terminus partiel est déplacé à la gare de Vaise en octobre 1983.

La restructuration du réseau de bus lié à la mise en service de la ligne D du métro en septembre 1991 a un impact très lourd sur la ligne : elle est scindée en deux sections avec un tronc commun. La nouvelle ligne 1 reprend la section « historique » la plus chargée entre Saint-Paul et Bonnevay ; l'indice 3 est repris par une ligne Part-Dieu - Gorge de Loup.

La ligne reçoit en deux vagues (2002 et 2004) des Cristalis ETB 18 articulés afin de résoudre les problèmes endémiques de surcharge de la ligne.

En complément de la ligne 37 qui relie à l'époque la Croix-Luizet et Vaulx-Marcel Cachin, une nouvelle ligne est créée en décembre 1971 entre Cusset et La Grappinière, à Vaulx-en-Velin, sous le nom de « Navette 37 ». Dès l'année suivante, en août 1972, elle prend l'indice 51 et en mai 1973, elle est prolongée place Grandclément, à Villeurbanne.

En mai 1978, avec l'ouverture de la ligne A du métro, le réseau de bus est largement restructuré, les lignes sont rabattues sur les stations de métro. Suivant cette logique, la ligne 51 est raccourcie, avec un nouveau terminus au terminus Laurent Bonnevay du métro.

La ligne ne change alors plus d'itinéraire pendant presque 30 ans jusqu'à la fusion avec la ligne 1 sous l'indice C3.

Depuis de nombreuses années, la ligne 3, puis 1, très chargée, a fait l'objet d'études en vue d'augmenter sa capacité ; le PDU adopté le 14 octobre 1997 inscrit sous le numéro A3 la fusion des lignes 1 et 51 dans la liste des lignes fortes à équiper en transport en commun en site propre (TCSP). Des études sont menées pour la transformer en tramway ; priorité est donnée aux axes A2 et A6, devenus respectivement lignes T2 et T1 de l'actuel tramway.

Les difficultés d'insertion dans la Presqu'Île entre les Cordeliers et Saint-Paul, puis surtout le désengagement financier de l'État en 2002, ont compromis le projet de tramway ; le SYTRAL a alors présenté le projet de lignes fortes « Cristalis », basé sur le concept de bus à haut niveau de service (BHNS) décliné en trolleybus.

La ligne C3 est équipée de trolleybus articulés Irisbus Cristalis ETB18. Certains arborent la livrée spéciale « C » alors que d'autres, issus de la ligne 1, sont en livrée "BUS TCL" comme tous les trolleybus standards et les autobus du réseau. Ces véhicules seront progressivement tous mis aux normes de la nouvelle livrée « C ».

En haut



Source : Wikipedia