Buzz

3.4525205158288 (853)
Posté par rachel 26/02/2009 @ 21:00

Tags : buzz, internet, high-tech

Dernières actualités
»» People / Actualité / Le buzz du jour : Carla Bruni met un vent ... - ActuPeople.fr
Hier à Caen, Barack Obama salue le président français, et s'apprête à dire bonjour à Carla Bruni tandis que celle ci préfère le snober pour d'abord embrasser Michelle Obama. Hier à Caen, Barack Obama salue le président français, et s'apprête à dire...
Énorme buzz de Home sur France 2 - Le Point
C'est ce qui s'appelle casser la baraque ! Plus de 8,3 millions de téléspectateurs (33 % de part d'audience) ont découvert, hier soir, le documentaire Home , de Yann-Arthus Bertrand. Un score qui dépasse toutes les espérances de France 2....
LE BUZZ DE LA SEMAINE - "Make the girl dance" fait marcher les ... - Le Petit Journal
Le buzz de la semaine, c'est très certainement le clip du groupe "Make the girl dance" initié par Pierre Mathieu (l'animateur de "plus vite que la musique" sur M6). Sorti officiellement le 1er juin, le clip vidéo de "Baby Baby Baby" filme en caméra de...
E3 : les jeux qui ont fait le plus de buzz - Génération NT
Voici donc la liste des dix premiers, rassemblant les annonces ayant créé le plus de buzz. Quand plusieurs jeux d'une même série sont présents, ils sont regroupés en un seul bloc. Etrange tout de même que FFXIV ne soit pas comptabilisé....
UMP/PS : buzz comparé des clips officiels - France Info
Evidemment il faut nuancer tout ça et surtout répondre à la seule question qui vaille, lequel des deux clips a fait le plus de buzz ? Et bien sur Dailymotion le clip du PS a été cliqué 7000 fois, et celui de l'UMP 3 fois plus....
Firefox 3.5 : Mozilla veut faire du buzz sur sa - Génération NT
Un an après, c'est une version 3.5 devenue majeure du navigateur qui s'annonce, et à cette occasion la Fondation veut créer un nouveau buzz. Annoncé dix fois plus rapide que Firefox 2 et plus de fois que son prédécesseur Firefox 3, Firefox 3.5 est en...
Britney Spears : photos seins nus sur le web (naked photos) - NeRienLouper.fr
Cela faisait quelques jours que l'on se disait qu'il n'y avait pas eu de “sexe buzz“. Non pas que nous en attendions un mais ce type de buzz s'étant multiplié en l'espace de quelques semaines, on se disait que c'était redevenu calme. He bien en fait,...
Secret Story 3 : Benjamin Castaldi va se marier après Secret Story - NeRienLouper.fr
Secret Story 3, Benjamin Castaldi… dans l'édition de cette semaine du magazine people Voici, on peut dire que le buzz est lancé sur la prochaine émission de TF1. Buzz lancé et assuré sur internet déjà depuis plusieurs semaines par des rumeurs...
McFly veut faire le buzz - Charts in France
L'animateur de Goom Radio se moque le temps d'une chanson de ces vedettes éphémères sacralisées par un buzz tout aussi éphémère. Dans un humour digne de Fatal Bazooka, la chanson n'évite pas certains internautes devenus narcissiques et certaines...
trois beaux mecs tout nus, en route vers le buzz - TÊTU
Le buzz du «à poil», la suite: cette fois, c'est une belle brochette de garçons qui se promènent dans Paris. Enfin une mode dont on ne va pas se plaindre. On connaissait Romain Mesnil et sa perche, le couple garçon-fille qui se désapent en plein Times...

Buzz Lightyear's Astro Blasters

Buzz Lightyear's Astro Blasters à Tokyo Disneyland

Buzz lightyear's Astro Blasters, Buzz Lightyear Laser Blast (Buzz l'Eclair Bataille Laser, en français) ou Buzz Lightyear's Space Ranger Spin est une attraction des parcs Disney. Elle possède actuellement plusieurs déclinaisons, presque différentes pour tous les parcs Disney de type Royaume Enchanté. Elle s'inspire du monde de Toy Story.

L'attraction est composée d'un Parcours scénique nouvelle génération, dit interactif, une sorte de train pour deux personnes où le visiteur fait partie du décor: il "tire" en effet à l'aide d'un pistolet placé sur son wagon sur le décor.

L'histoire de fond de l'attraction concerne les intentions de l'Empereur Zurg de voler toutes les ressources énergétiques (des batteries) utilisées pour alimenter les engins spatiaux des Petits hommes verts. Les participants (visiteurs) sont des nouvelles recrues de Star Command envoyé pour vaincre Zorg.

La file d'attente de l'attraction est inondée de couleurs vives, blanc, bleu et vert à l'image de Buzz l'éclair lui-même. Comme ce dernier est un jouet, le décor est clairement à l'échelle d'un jouet articulé. Des éléments sont des reproductions géantes d'articles comme des écrous ou un mode d'emploi qui est en réalité celui de l'attraction. Un audio-animatronic de Buzz l'éclair et une tablette magique (Etch-A-Sketch) donnent leurs conseils pour la "mission". Cet audio-animatronic utilise un système innovant de projection par l'arrière pour le visage de Buzz ce qui le rend très réaliste.

Astro Blasters et Space Ranger Spin sont à moitié un parcours scénique en Omnimover et un stand de tir. Les visiteurs embarquent à bord de véhicule de l'espace à deux places guidé par un joystick (pour les rotations) et comprenant deux pistolets laser. Le joystick permet de faire tourner le véhicule sur lui-même afin de choisir sa cible. Les fusils permettent de viser des cibles disséminées dans le parcours puis de tirer dessus grâce au laser. En fonction de la cible un nombre de point est attribué au joueur. Un cadran digital donne le score du joueur qui s'affichera au tableau d'honneur à la fin de l'attraction.

Le visiteur est photographié durant l'attraction et son score final est incrusté dans l'image, qu'il peut ensuite envoyer par email ou acheter.

La version de Disneyland propose grâce à une connexion avec internet à des personnes de jouer depuis chez eux et/où d'aider les visiteurs du parc à gagner plus de points en activant des cibles spéciales augmentant le score des deux équipes (sur place et chez eux).

Elle s'appelle Buzz Lightyear's Space Ranger Spin. Elle est légèrement différente de ses homologues. C'est la première "mouture" de l'attraction et elle est un peu plus longue.

L'attraction diffère peu de ses homologues américains et a ouvert à la place de l'ancien Timekeeper. Elle est l'attraction favorite du parc pour beaucoup de japonais, provoquant des files d'attente de plus d'une heure au minimum dès l'ouverture du parc.

La version de Disneyland propose grâce à une connexion avec internet à des personnes de jouer depuis chez eux et/où d'aider les visiteurs du parc à gagner plus de points en activant des cibles spéciales augmentant le score des deux équipes (sur place et chez eux).

L'attraction se nomme Buzz Lightyear Astro Blasters et reprend la version de Californie.

Buzz l'éclair Bataille Laser (en français dans les campagnes de publicité, mais nommée Buzz Lightyear Laser Blast dans le parc) est une attraction interactive. Elle diffère peu de ses homologues américains ou japonais. l'attraction à ouvert au public le 8 avril 2006, à la place de l'ancien Visionarium, à Discoveryland.

A bord de votre vaisseau (XP-41), vous devez sauver l'univers de l'infâme Empereur Zurg qui a décidé de conquérir le monde. Grâce à votre pistolaser, vous devez toucher un maximum de cibles tout au long du parcours. Les cibles, une fois touchées, font soit apparaitre une nouvelle cible ou une animation surprise. Chaque véhicule est autonome et permet de tourner à 360°, on peut monter à deux par véhicule.

En haut



Buzz (marketing)

Le buzz (anglicisme de bourdonnement) est une technique marketing consistant, comme son nom l'indique, à faire du bruit autour d'un nouveau produit ou d'une offre. Proche du marketing viral, il en diffère par la maîtrise du contenu (message publicitaire).

Le buzz n'utilise pas un média spécifique mais occupe tous les canaux de communication afin d'arriver à faire parler d'un objet. C'est une sorte de publicité sauvage qui passe par le consommateur et le fait devenir vecteur du message.

Le schéma de diffusion est donc le bouche-à-oreille (voir rumeur) qui utilise les outils et méthodes du marketing viral. Il convient de distinguer le buzz du marketing viral, par une action spécifique dans le temps pour un produit spécifique à lancer.

Le point de convergence est l'utilisation du viral pour lancer un buzz.

Le buzz s'inscrit dans une stratégie marketing (marketing opérationnel) et tente d'utiliser des modes de diffusion novateurs. Initialement à budget modeste, le lancement d'un buzz demande de plus en plus de créations (sites événentiels complets, motion design, vidéos) et d'interactions (multi-canal avec par exemple des passerelles web/GSM) ; ce qui en fait aujourd'hui une action marketing avide de ressources (temps homme et/ou budgets).

Enfin, le buzz repose sur un principe de surprise puisque les moyens utilisés doivent être sans cesse renouvelés pour faire sensation et donc faire parler. C'est un cas très intéressant où le média est l'objet de la communication et non son moyen.

Le terme de buzz a connu un essor marketing considérable depuis l'arrivée des nouvelles technologies de l'information et de la communication (voir NTIC). En effet, ce mode de diffusion permet une propagation démultipliée des messages, à des rythmes élevés et à de faibles coûts. Par exemple, la création d'un site Internet puis la diffusion du mailing à un premier groupe cible suffit au buzz pour se créer si l'information est suffisamment répercutée.

Par son mode de diffusion anarchique, le buzz peut être un outil de marketing dangereux. En effet, ce sont les consommateurs qui s'emparent du message et, comme souvent dans le cas d'une rumeur, peuvent le modifier, le détourner contre le produit ou l'entreprise contrairement au marketing viral où seule la diffusion est laissée entre les mains du consommateur (le message publicitaire reste inchangé).

Le succès de ce type d'initiatives amène les entreprises à reprendre ce thème pour toucher leurs populations cibles à moindre frais et sur le mode de la surprise. Cependant, c'est une affaire de spécialistes qui doit être savamment contrôlée sans toutefois étouffer la créativité ou la diffusion par une présence trop forte.

C'est au prix de ce difficile exercice sur une ligne de crête que peut naître le buzz, garant du succès d'un lancement de produit ou de la notoriété d'une offre.

Le métier, depuis quelques années, s'est spécialisé avec des agences qui font du conseil en buzz marketing. L'idéal est de viser d'abord des leaders d'opinions, des spécialistes dans le domaine concerné ou des fans de la marque qui seront d'excellents relais de l'information et se l'approprieront, faisant disparaître la volonté (parfois stérilisante) du marketing de l'entreprise.

Le concept est de promettre très peu et de fournir/donner beaucoup pour ainsi satisfaire le client et encourager la propagation du message de l'entreprise: Underpromise and Overdeliver...

À ces vecteurs s'ajoutent également les outils plus classiques tels que le mail, le forum, l'événement, etc.

En haut



Jeskola Buzz

Buzz machine view.jpg

Jeskola Buzz est un logiciel de composition musicale, home studio modulaire de structure très ouverte, basé sur un éditeur de "pattern" et d'un séquenceur de type Tracker (vertical). L'avenir du programme longtemps incertain en raison de la perte des sources semble néanmoins assuré par la création de plusieurs clones (Buzé, Aldrin, Buzz Rmx, Buzztard) ainsi que la reprise du projet par son auteur Oskari Tammelin en juin 2008.

Buzz est constitué d'un ensemble de modules, librement connectables, de la même manière qu'avec de vraies machines reliées par des cables.Ces modules sont de plusieurs types, on trouve des générateurs de sons, synthétiseurs (synthèse soustractive, additive, FM, etc...), sampleurs, trackers, des adaptateurs pour VSTi, DirectXi, des effets tel que réverbérations, échos, filtres, distorsions, vocoders, des outils de mixage et de mastering (tables de mixages, compresseurs, équaliseurs etc...) mais aussi d'autres types de machines, comme des enregistreurs, des machines de contrôle "peer machines" assignables permettant toutes sortes d'automations complexes. La richesse, la variété et le nombre des machines, l'exceptionnelle modularité, la simplicité et la rapidité d'utilisation, la qualité croissante des machines régulièrement crées ainsi que les débats constants entre utilisateurs et développeurs font de ce logiciel une plate-forme unique et d'une puissance surprenante, utilisable aussi bien pour la recherche sonore, la composition que les concerts ou divers types d'installations interactives.

Le programme a formé une large communauté d'utilisateurs et de développeurs, ces derniers créant des centaines de modules ainsi que de nombreuses améliorations.

Buzz a été codé par Oskari Tammelin issu du groupe Jeskola de la scène démo. Le développement du logiciel commencé en 1997 a été stoppé le 5 octobre 2000 par la perte des sources. Cependant le projet initialement prévu pour être un "soundtracker" de troisième génération, grâce à l'aide de nombreux programmeurs, et aussi par sa structure très ouverte , a évolué vers une plate-forme plus ambitieuse qui par bien des aspects est tout a fait comparables a des logiciels tel que Max/MSP, Pure Data, Reaktor, ou Bidule.

Overloader, développé par CyanPhase est un des addons les plus utiles.

La reprise en 2008 du développement par son créateur Oskari Tammelin marque assurément une nouvelle ère pour les "Buzz Machines".

Plusieurs clones sont en développement, et de nombreux logiciels se sont inspiré de Buzz. Il existe des clones pour Linux (Buzztard, Aldrin) ainsi que plusieurs projets Windows a différents états d'avancement. BUZZle et Buzz RMX sont déjà fonctionnels, cependant Buzé est sans doute le programme qui assure au mieux la compatibilité avec les anciens fichiers.

Tous les modules Buzz sont destinés à être gratuits, ce qui a été totalement respecté par la communauté (à l'exception du Jeskola XS1, gratuit depuis 2007).Toutes les nouvelles machines sont librement téléchargeables sur le BuzzMachines.com.

Les librairies C (Buzzlib) qui servent à compiler les nouveaux plugins contiennent une notice indiquant qu'elles ne peuvent servir que pour des modules gratuits (freeware) et la production de fichiers au format Buzz, pour tout autre utilisation, les développeurs doivent acheter une licence. A la suite de l'achat des droits par Image-Line Software, une polémique a vu le jour dans la communauté du fait de l'aspect commercial de FruityLoops.

En haut



Buzz Calkins

Buzz Calkins, né le 2 mai 1971, est un pilote automobile américain.

En haut



Yonen Buzz

Yonen Buzz est un "manga" allemand de Christina Plaka en cours de publication en Allemagne et en France.

Jun, Sayuri et Atsushi, partagent une même passion : la musique. Avec leur groupe "PLASTIC CHEW", qu’ils ont crées au lycée, ils espèrent bien accéder au sommet du show-business. mais les trois jeunes gens sont aussi très occupés par leurs petits boulots, leurs études et leurs amours. Quel prix sont-ils prêts à payer pour réaliser leur rêves...

En haut



Source : Wikipedia